Derniers sujets

Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 2

Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : ???
Grade : Insalubre
Avatar : Rushu (Wakfu)
Messages : 4
Expérience : 12
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 30/07/2019
Hiwigo
Hiwigo
Mer 31 Juil - 7:30
Le garganta déchirait la voute céleste, l'ire de l'Inferno était palpable dans l'ensemble de cette piteuse dimension. Au côté des plus puissantes créatures de l'Univers, Hiwigo attendait patiemment.

Une fois son Dieu suprême ayant traversé la porte, l'Insalubre pouvait libérer l'entiereté de sa puissance. Chacun avait une cible prédéfini, Ahriman n'était point un amateur. Les moucherons avaient été balayé par les papillons avec une trop grande facilité. Heureusement qu'ils étaient là pour rétablir la balance spirituelle.

Un simple pas lui suffit pour traverser la moitié du Seireitei, le Titan mesurant plus d'une dizaine de mètres de haut - comme de large - fut toutefois foudroyé en chemin. Un orage cosmique l'avait accablé. Rien de bien surprenant. Son corps se reformait instantanément, comme si de rien n'était.

Hiwigo venait tout juste de changer de cible, la vengeance le motivait - et quel excellent carburant ! Ainsi, se dressait face à lui l'adversaire de Muerte. Tsss. Quelle perte de temps.

Ce même Insalubre laissa exploser un rire gras au vue de la piète intimidation. Un simple oeil perdu. Il s'en égosillait presque. Cela faisait longtemps que la crainte ne faisait plus partie de son vocabulaire.

— Les moucherons venant tout juste de gouter au fruit divin ne peuvent prétendre à la royauté.

Un monde les séparait. Hiwigo n'était point le genre de Hollow qui se souciait de sa propre survie. Être tout-puissant avait ses avantages.

Tandis que la statue dorée s'accaparait l'espace, l'Insalubre commençait à grandir. Son corps se décupla. Bien plus grand que la plus haute montagne du Rukongai, seul le Shintaisan restait plus imposant que ce dernier.

Sa main passa dans son dos, saisissant un marteau avec des runes singulières qui s'accrut tout comme lui.

Un mouvement de poignet plus tard, une ombre se transposa sur le sol de la zone de combat entière. Celle-ci tenait dans l'ombrage du marteau, tel un forgeron, il allait battre l'éclume.

— Cesse de me raconter ta vie, nous sommes uniquement là pour récuperer notre dû.

Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Jeu 1 Aoû - 15:28

La situation désespérée ne semblait pas allée en s’arrangeant. Le Hollow aux capacités de régénération n’avait rien des Hollows que j’avais pu étudier les siècles derniers. Il était capable de devenir… Gigantesque. Seul son ego semblait égaler sa taille. Voilà un adversaire à la hauteur du plus grand Scientifique que les dimensions ai porté ! Moi qui pensais que la forme libérée de Raijin faisait dans... L’excès, je m’étais trompé.

Le Hollow atteignait une taille inquantifiable à l’œil nue. Il avoisinait des sommets pouvant faire rougir n’importe quel mont de la Soul Society.

- Peu importe la raison de ta présence ici, elle est injustifiable. Nous avons affronté des menaces bien plus sérieuses que toi.

Celui qui était désormais mon adversaire saisit un marteau. Qui semblait grandir en même temps que lui.

- Dit moi, tu n’aurais pas quelque chose à compenser ?

Ma statue était déjà prête. Et je n'attends pas qu’il prenne à pleine main son marteau pour contre-attaquer, et ce, avant même qu’il ne la brandisse en l’air. Cependant, l’un des points faible de mon Bankai était bien sa zone d’effet. C'était une qualité à double tranchant. Raijin est pratique pour se débarrasser rapidement d’un grand nombre d’ennemis. Mais dans une situation pareille, je ne pouvais prendre le risque de blesser plus d’émissaires.

Contre-attaquer était un bien grand mot. Je n’allais pas lancer une nouvelle offensive directement. Pas tant qu’il y aura des shinigami aussi proche de nous. J’allais me contenter de lui mettre des bâtons dans les roues. Si plus grand il devenait, plus fort, il était. Alors il restait petit et je veillerais personnellement à ce qu’il devienne minuscule. Qu’il devienne aussi insignifiant que l’insecte qu’il était. J’usais alors de ma technique de bakudo pour interrompre son agrandissement et peut être même, le faire rapetisser.

J’usais de mon reiryoku pour faire porter ma voix au loin, dans toute la zone de combat.

- Que tout le monde évacue le périmètre ! Que tout en homme tenant encore sur ces deux jambes ailles mettre en sécurité les blessés. Je me charge de ce sujet.

Sujet. Ce mot était correct. Une fois le combat terminé voilà ce qu’il allait devenir : un sujet d'expérience. Mon nouveau jouet. Pour le moment, je n’avais qu'à jouer le temps. Une fois que la zone dégagée. J’allais pouvoir m’y donner à cœur joie.


_________________
 Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas  0dna

Science bitch !
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : ???
Grade : Insalubre
Avatar : Rushu (Wakfu)
Messages : 4
Expérience : 12
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 30/07/2019
Hiwigo
Hiwigo
Jeu 1 Aoû - 22:51
Hiwigo grommelait. Pourquoi il devait toujours soulever celui qui racontait toujours sa vie à tort et à travers. Enfin soit, l'Insalubre dont la puissance dépassait aisément le million de Reiryoku allait bien s'amuser avec cette nouvelle proie.

Des menaces bien plus importantes que sa propre personne ? L'Atlas en riait. Il aurait pu écraser la dimension entière dans la paume de sa main. Malheureusement pour tous, il ne pourra pas faire la démonstration de ce genre de pratique ; Dios n'avait pas demandé cela.

Le marteau était prêt à raser totalement la zone de combat quand une nuée de liens éthérés jaillirent depuis le capitaine. Son arme avait été arrêtée au dernier moment. Un sourire narquois se dessinait sur le visage d'Hiwigo.

Oh shit. Hiwigo Again.

Les propos du Nitaicho - au sujet de la retraite stratégique de ses pairs - fit rire de plus belle le géant. À quoi bon s'enfuir quand bientôt, ils subiront le même sort ? Les papillons ne semblaient pas réfléchir. Enfin, soit. Si cela permettait à son gibier de sortir les crocs, le temps d'un instant, Hiwigo ne disait pas non.

Totalement confiant en ses propres compétences, ce n'était que partie remise.

— Qu'ils partent maintenant ou non, ils finiront dans ma coupe HAHAHAHAHA. Tu aurais peut-être dû leur ôter la vie toi-même. Je ne serais pas si gentleman, moi.

L'ego surdimensionné du colosse le poussa à commettre l'irréparable. Son marteau vint toucher la statuette du pseudo-scientifique. Vous l'auriez compris, il fit en sorte de la décuplée elle aussi.

— Si tu as réellement connu pire que ma propre personne, ce n'est qu'une question de seconde avant que tu m'annihiles. Voilà un petit cadeau.

Véritable boost ? Humiliation ? Ce n'était qu'une question de point de vue. Hiwigo jubilait.

Le manche de son marteau tonna contre le sol, à ses pieds. Une onde de choc balaya instantanément le champs de bataille.

Oui, oui. Il était piqué, quelle pire erreur que de blesser l'ego d'un monstre de puissance. D'autant plus que le Tyran avait déjà franchis une première limite, au front. Une revanche à prendre.

Il n'était pas loin... Détruire la dimension devint soudainement une idée qui se montrait intéressante.

— HAHAHAHAHA.

Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Ven 2 Aoû - 1:17

La montagne vivante avait du répondant. Il allait être un adversaire… De taille. Le géant ricanait m’expliquant que quoi qu’il advienne, les shinigami les plus faibles pouvaient fuir, il les rattraperais rien qu’en levant un doigt. C’était vrai. Je ne pouvais me permettre de laisser passer la moindre attaque. Le titan serait capable de balayer des armées entière grâce à sa taille et la force qu’il en découlait.

Vint ensuite s’ajouter un facteur alors insoupçonné. De la pointe de son marteau, il fit grandir la statue de Raijin qui désormais avoisinait sa taille. Je levais alors la tête au ciel me demandant si j'arriverais a manipuler un édifice aussi grand sans causer des dégâts irréversibles.

La réponse était non, ce combat laissera forcément des séquelles dans la Soul Society.

- Je dois te reconnaître un certain sens de l’honneur, Hollow. Tu désires donc affronter un adversaire à ta taille. Bien, a tes risques et périls !

Mais soudainement, le poids du marteau s'écrase au sol ! Libérant une onde de choc titanesque se déplaçant à une vitesse inespérée.

- Décidément... Je retire ce compliment. Tu ne sembles pas comprendre. Je suis ton adversaire ! Cesse de t’en prendre aux autres. C’est toi contre moi.

En effet, j’avais usé de la seconde version de ma technique du contre totale. Celle-ci, à défaut d’être plus rapide couvrait une zone nettement plus large. Ainsi, les environs étaient sauf.

- Si tu ne veux pas te mesurer à moi sans t’en prendre à ceux qui se trouve sous tes pieds. Laisse donc Raijin te mettre une bonne gifle en guise de salutation !

Lors de l’incantation de mon contre totale, mes mains furent posées à même le sol. Je profitais alors pour incanté une seconde technique de bakudo, celle de l'enchevêtrement. Ainsi si l’envie de frapper du pied lui prenait, il aurait du mal à lever ce dernier du sol. Les racines terminant de s’enrouler autour des pattes du Hollow, je me relevais mimant un coup du coté de la main comme si il s'agissait d'une lame pour renforcer mon union avec la statue qui effectua le même mouvement que moi.

Les émissaires étaient tous hors de porter de mes attaques. Je pouvais désormais déchaîner la puissance de l’orage qui grondait au-dessus de nos têtes. Avec sa hauteur, le Hollow allait devoir faire attention à ne pas attirer la foudre sur sa petite caboche.








_________________
 Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas  0dna

Science bitch !
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : ???
Grade : Insalubre
Avatar : Rushu (Wakfu)
Messages : 4
Expérience : 12
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 30/07/2019
Hiwigo
Hiwigo
Mer 14 Aoû - 21:03
Le moustique était digne de sa race ; un nuisible. Le genre de petit être ne sachant que piailler. Fort heureusement pour le Titan, le combat débutait enfin. Il s'ennuyait presque, quel dommage de ne pas avoir tiré un des autres capitaines. La prochaine fois, il gagnera à la courte paille. Petite expiration digne d'une femme insatisfaite, il était temps de lui montrer sa toute-puissance.

D'innombrables lanières spirituelles venaient s'enrouler tout autour de son arme. L'assaut avait été stoppé au dernier moment. Un rictus carnassier se dessinait. Ses confrères venaient d'être sauvé. Loué soit ce Capitaine dont l'abnégation dépassait toutes limites. Le regard brasillant du géant se porta alors sur ses deux adversaires.

— Un être intelligent n'aurait pas demandé à un adversaire dépassant toute perception physique de se concentrer sur lui. Mais j'imagine que c'est pour cela que tu as besoin de ton nouveau jouet ? ZEHAHAHAHAHA. J'arrive.

Le Bankai de Sôo implosa littéralement, Raijin était libéré de l'entrave qu'était le Bankai. Il incarnait une nouvelle forme, plus pure, plus parfaite. Ainsi, il pourrait pleinement aider son camarade de toujours. Les Zanpakutôs renfermaient bons nombres de secrets, des secrets que le Santaicho ne pourrait imaginer... Pour le moment.

Incarnation personnifiée de la foudre, un nouveau adversaire entrer dans ce théâtre d'opérations.

Les racines spirituelles voulant entraver le titan s'enroulèrent autour de ses membres inférieurs, mais une simple impulsion du Reiryoku du golgoth suffit pour s'échapper de cette etrainte. Pas à pas, profitant bien sûr de réduire le peu de bâtisses qui restaient, Hiwigo marchait vers son adversaire. Lent, si lent... Sacré Hiwigo.

D'un simple mouvement de manche, l'assaut tranchant et explosif du Sakazuki fut balayé dans le décor un peu plus loin. Ce genre de piètre assaut ne permettra jamais au Capitaine d'atteindre son adversaire. Il fallait rivaliser d'ingéniosité.

Toujours en riant, le Titan percutait à de nombreuses reprises les structures environnantes pour les projeter, à une vélocité extrême, vers ses deux adversaires - et bien sûr l'horizon se trouvant devant lui. Les morceaux rocheux voyaient leurs tailles se décupler durant leurs trajets sans perdre aucunement en vélocité. La mort attendait quiconque se laissait percuter. L'assaut prenant les traits d'un cône ravagerait toute la partie Ouest du Seireitei si aucune action n'était faite à temps. Oh shit. Hiwigo again.  

— Tu as raison, vermisseau. Concentrez vous donc sur vos petits chiots plutôt que de réduire à néant la menace. ZEHAHAHAHA. Si simple de trouver les failles, alalalah. Pov' Shinigami.

À savoir : C'est une technique de rang S et d'attribut Maitrise !
La statue gigantesque se matérialise en Raijin (Sôo a désormais accès à une arme) et peut dorénavant venir en aide à Sakazuki Sôo. Sa capacité ultime est de pouvoir devenir la foudre, empruntant alors tous les attributs possibles et imaginables de l’élément pour ses propres desseins.
À chaque tour, Sôo aura donc quatre actions au lieu d'une et aura deux choix proposés par son zanpakuto en ce qui concerne les actions à effectuer pour lui. Raijin ne peut effectuer qu'une seule technique par tour.
Ses deux choix sont les suivants : s'assimiler à la foudre de manière défensive | s'assimiler à la foudre de manière offensive.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Ven 16 Aoû - 20:22
Rude… Ce combat ne laissait place qu'à très peu d’issue. Je ne voyais pas comment venir à bout de cette chose sans y laisser un deuxième œil. Façon de parler… Ces assauts furent stoppés les uns après les autres. Mais est-ce que se la jouer défensive face à un tel monstre était la bonne solution ? Allait-il s’épuiser au bout d’un moment ? Entraver ses techniques avait un coût et mon énergie spirituelle, aussi assistée par les vertus de notre entraînement au sommet, ne pourrait suffire à contenir une telle soif de destruction.

Je devais trouver une alternative… Une autre façon de le vaincre. Les racines spirituelles avaient été vaines, je savais qu’elle ne le retiendrait pas le longtemps, mais qu’il s’en débarrassera aussi aisément. Je cherchais désespérément une solution quand Raijin vint me la donner.

Je le senti d'abord résonner dans tout mon être avant d’imploser. Ce fut une sensation inexplicable ! Comme si tout mon corps prenait feu et explosait et pourtant, je ne ressentais aucune douleur. C’était une sensation bien plus positive que négative. Au final, nulle séquelles n’étaient à déplorer sur mon corps déjà amoché par les précédents combats. La statue d’or, elle… N’était plus. À la place : Raijin. Dans une énième forme.

Il était là sans pour autant être physiquement présent. Du moins, s'il l’était, il n’était qu’électricité ayant pris forme humanoïde. Toujours avec son fidèle masque, il semblait revêtre une armure rappellent celles des dieux de la mythologie hindi. Sobre, épurée, lisse et légère. Il avait l’air d’un pugiliste expérimenté.

Toujours un sourire narcissique et confiant, mon vieil ami allait me prêter sa nouvelle force dans ce combat.

- Pourfends-le !


À ces mots, Raijin se déplaçait à la vitesse de l’éclair rebondissant sur l’air comme si cette dernière était un mur sur lequel il pouvait prendre appuie. Se trouvant derrière le Hollow, il le percutant de toute sa puissance, dans violents impactes de la paume étincelante revisité par sa nouvelle forme.

Je maniais de nouveau mon dao d’or faisant des moulinet avec lorsqu’Hiwigo se fit démolir le dos par Raijin, je bondissais alors à son visage pour frapper de plus belle avec ma lame. C’était la première fois que je concentrait tant d'énergie dans mon shikai, j’eu même peur qu’il n'explose entre mes mains mais finalement je pu déclencher la fureur des orages sans détruire mon dao.

Hiwigo allait manger par devant et par derrière.


_________________
 Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas  0dna

Science bitch !
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : ???
Grade : Insalubre
Avatar : Rushu (Wakfu)
Messages : 4
Expérience : 12
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 30/07/2019
Hiwigo
Hiwigo
Dim 18 Aoû - 22:48
Les iris du golgoth s'assombrirent. Le divin reiryoku crépitait dans l'air. Lui. Celui qui l'avait humilié lors de sa rixe avec l'Halbgotter était là. Sous son nez. À quelques pas-de-géant. Bouillonnant de colère, il n'avait pas de temps à perdre avec du menu fretin.

Le Tyran allait reprendre sa place de simple émissaire. Parole d'Hiwigo, il allait broyer son crâne.

Le Shinigami et sa bête étaient des nuisibles à éliminer. Bien que son Zanpakutô, incarné, était capable d'utiliser un nombre infini de technique, celui-ci se limitait à copier banalement son maître. Bon gré mal gré, cela n'allait pas être suffisant pour pourfendre le Grand.

— On entend moins ta grande gueule. ZEHAHAHAHAHA !

Voyant la créature de foudre foncer à son égard, le Titan stoppa net son assaut avec le bois de son manche tandis que la partie ferreuse heurta la bao en or du Capitaine. Les ondes de choc du Nitaicho et de sa marionnette étaient nullifiés par la puissance se dégageant du marteau runique.

Il soupira. Plus le temps de rigoler. Il fallait passer aux choses sérieuses.

Un swing altérant la courbure du temps et de l'espace fut relâché de la part du Malsain. Une technique dépassant toutes les connaissances et compétences du Capitaine. Il ne lui restait que peu de temps avant une mort certaine, il fallait agir avec brio.

Détails : Hiwigo te martèle avec une rang Ω. Seule une stratégie poussée te permettra d'en sortir vivant sans perdre la vie - ou celle de ton Zanpakuto. Prudence est mère de sûreté.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Lun 19 Aoû - 5:49
Pitoyablement hors du commun. Nos deux paumes étincelantes avaient été déviées comme des feuilles morte. Et ce qui se tramait avec ce marteau n’allais pas être beau à voir. Je devais me sortir de là, et vite ! Mais heureusement, la puissance de ce monstre n'égalait que sa lenteur. M’enfin… C’était vite dit. J’usais alors de mon meilleur Shunpo pour me retrouver derrière l'énergumène en compagnie de Raijin. Nous nous situons à plusieurs centaines de mètres de lui, mais à son échelle. Cela ne devait pas représenter plus que de quelques centimètres.

Je devais cesser de réfléchir comme un soldat. Mais bel et bien me comporter en ce que j’étais vraiment… En scientifique !

Si Raijin n’était pas physiquement stable alors il pouvait logiquement adopter la forme qu’il souhaitait. Alors soit, L’intangible Raijin se divisa en un flux électrique. Sous mon regard confiant et mon sourire narcissique, il se mettait à tourner encore et encore entament une rapide rotation pratiquement impossible à suivre même l’œil le plus avisé de la Soul Society.

Un anneau de courant électrique ascendant et descendant. Positif et négatif. Il tournoyait à une vitesse telle que le champ magnétique qui s’en dégageait faisait s'effriter le sol qui rentrait petit à petit en lévitation.

En son épicentre, les particules étaient attirées et regroupées pour se charger en énergie électrique. La quantité d’énergie était telle que les arcs électriques quittant le cercle de foudre pour charger en énergie les particules se trouvant au centre donnaient l’impression que Raijin n’était non plus un anneau de foudre, mais un disque électrique. Plus les secondes passaient plus les particules se faisaient nombreuse et plus elles se retrouvaient chargés en énergie électrique.

- Ce que tu vois là mon gros beta. C’est ta fin. Mon Zanpakuto est en train de compacter des milliards… Des trillions… Autant dire : des particules électriques en un nombre inquantifiable. Disions qu’il communique l’énergie aux particules. Autrement dit : Raijin, c’est transformer en un accélérateur de particules.

Mon sourire grandissait de plus en plus et je prenais un malin plaisir à voir ce géant ne rien à comprendre à mes explications. Dommage pour lui que ses capacités intellectuelles ne grandissaient pas en même temps que la masse de son cerveau.


- Ajoutons à cela que mes précédentes attaques et celles de Raijin ont laissé de forte quantitée d'électricités dans l’air. S’étant transformé en ce que l’on appelle des nuages d'électrons. Il faut savoir que lorsqu’un accélérateur de particules rencontre ces nuages résiduels et essaye de s’en débarrasser. Ces derniers agissent comme des parasites et force l'accélérateur à tourner au maximum de sa vitesse pour essayer de les éliminer en faisant circuler furtivement des flux de particules à très haute énergie. Cela provoque une réaction en chaîne donnant naissance à un trou noir quantique.


Nul ne peut ignorer les règles de la mécanique quantique. Un trop gros amas de masses courbe l’espace-temps, c’est ainsi que née ce trou noir quantique. Mais qu’est-ce qu’un trou noir quantique réellement qu’est-ce qui le différencie d’un réel trou noir ? La réponse est simple, c’est sa taille et sa durée. La fissure ne restera ouverte qu’une fraction de seconde et se referma aussitôt qu’elle aura aspiré ce qui se trouve autour d’elle.

- Sache que l’univers déteste le vide. C’est pour cela que le vide appelle la matière. Pour la faire courte, plus un objet est massif aussi bien par sa taille que par son poids, plus vite il sera aspiré. À cette distance, tes chances de survie avoisinent les statistiques négatives.

Une fois mon monologue terminé, j’enchaînais les Shunpo de plus belle pour m’éloigner le plus loin possible de Raijin.

Je le sentais et je le voyais arriver. Il était trop tard. La fissure s'était déjà ouverte. Un trou noir quantique avait bel et bien vu le jour. Ma définition était exacte. Un trou noir quantique était bien trop faible pour rester actif plus d’une seconde. Il allait s’évaporer instantanément. Les effets de ce phénomène astral n’étaient capables que d'aspirer l’objet le plus massif présent autour de lui et n'aurait guère le temps de créer plus de dégâts.





_________________
 Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas  0dna

Science bitch !
Messages : 228
Expérience : 587
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 05/11/2018
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Mer 21 Aoû - 14:32
L'orgueil accablait le Sakazuki. Bercé dans des illusions faussées de ce qu'il semblait percevoir, celui-ci ne mit pas en place une stratégie défensive assez poussée pour s'extirper de cette mort certaine. Il pensait être y parvenir avec ses simples compétences martiales.

Le coup fut véloce, bien trop véloce. Son Shunpo fut vain. Il n'eut même pas le temps de procéder aux moindres déplacements que le marteau runique s'écrasa de toute sa force contre le corps du Taicho. Le coup le projeta telle une fusée dans le décor. Un bruit tonitruant éclata dans la zone de combat ; son corps passa la vitesse du son.

Le cadavre s'écrasa contre le sol, à plusieurs kilomètres de la position d'Hiwigo. Tous ses os brisés, ses organes s'échappaient depuis toutes interstices naturelles. Une triste fin pour un esprit si brillant. Le Nitaicho, Sakazuki Sôo restera dans les annales pour avoir apporté ses connaissances à l'essor scientifique du Seireitei.
Hiwigo oblitère l'existence de Sakazuki Sôo

Raijin savait, à l'avance, ce qu'imaginait son manieur. Crée l'inconcevable, un trou noir quantique. Créer ce genre d'objet céleste, c'était un aller sans retour. Pour lui comme pour toutes entités proches. Plus rien n'empêchait le Zanpakutô de mener à bien sa mission.

Sakazuki Sôo était mort. Les lieux furent évacués juste avant. Un sourire se dessina sur le visage du pugiliste.

La tension comme l'ampérage du corps de la Foudre personnifiée augmenta promptement. Celui-ci tirait directement son pouvoir des attaques précédentes, saturant l'air en électron. Bien que Sôo n'était plus là pour décrire le procédé de son esprit, il devenait un accélérateur à particule.

Hiwigo ne comptait pas laisser cet insecte lui barrer la route. Le marteau se décupla une nouvelle fois, il était encore plus imposant qu'auparavant. En un coup, il comptait réduire Raijin, le Tyran et le Seireitei à néant.

C'en était fini. Le corps de Raijin commençait à disparaître en raison du trop-plein qui stagnait en lui. L'action fut brève, une minie implosion se libéra. Depuis l'abdomen de l'esprit, se produisit l'inconcevable ; un trou noir quantique. Hiwigo n'eut, fort heuresement, jamais le temps de mener à bien sa menace. Il était aspiré dans le corps de Raijin qui implosa à son tour.

Aucune personne, du moins pas à ce niveau d'état d'existence pouvait résister à ce genre d'assaut.
Raijin entraine dans sa chute l'Insalubre

Les deux montagnes tombèrent en ce jour. Le Seireitei pleurera assurément la perte de ce Capitaine si présent avec ses pairs. L'Hégémonie quant à elle, ne gardera aucune trace de la présence du dit Hiwigo. Après tout, il n'était pas connu pour sa puissance transcendante.

HRP ▬ Merci pour ta participation à cette épopée, celle-ci s'arrête ici pour toi et ton personnage !
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Jeu 22 Aoû - 23:57
Autorisation de poster ici accordée.

L'odeur de la chair, la fragrance du sang, la senteur du reiryoku en ébullition... Toutes ces saveurs font travailler l'odorat de la chienne qui, à mesure de ses pérégrinations entre les décombres du Seireitei, prend conscience de la situation. Les Hollow ont dominé grâce à leur attaque surprise massive, puis les shinigami s'en sont miraculeusement remis et rampent pour s'accrocher à la vie. Maintenant, ils semblent mener la danse, notamment lorsque l'apparition nouvelle de trois d'entre eux suffit à distraire de très puissantes entités, des Insalubres. Pour le moment, les émissaires tiennent le coup. Ils musèlent ces monstres de puissance et les empêchent d'agir partout ailleurs. À moins que ce ne soient ces monstres qui jouent avec leurs proies, qui sait ? Agrat ne s'en préoccupe que peu. À vrai dire, il lui faut à présent se concentrer sur autre chose, pendant qu'elle récupère ses forces en se nourrissant de cadavres d'émissaires.

La terre tremble. Elle gronde, hurle, se déchire. Les bâtiments s'effondrent çà et là, le sol se creuse en d'immenses cavités menant à des souterrains apparemment ravagés par l'eau et maintenant la terre. Les fissures, elles aussi avides de sang, finissent par poursuivre la chienne errante, tentant de la dévorer vive. N'écoutant que son instinct, Agrat commence par fuir le danger, fusant telle la furie qu'elle a toujours été. Puis elle se rend compte que ça ne mène à rien. Je suis plus forte que la terre. Je l'écrase quand elle veut. Son pragmatisme et sa soif de sang reprennent le dessus. Elle s'arrête aussitôt et se retourne pour faire face aux fissures la poursuivant.

« Tu veux tout détruire pour m'ensevelir, hein ? Elle ferme son poing droit dont les veines gonflent et se gorgent de sang. Ses os craquent et changent d'aspect, transperçant parfois la peau de la Vasto Lorde à quelques endroits. Mais elle ne bronche pas. Dommage, tu n'auras plus rien à détruire, parce que j'aurais déjà tout ravagé ! »

Bien que diminuée, elle abat alors son poing renforcé sur le sol, de toutes ses forces. La terre battue craquèle et s'effrondre sous les pieds de la reine des os qui tombe au coeur de ce chaos innommable. Un chaos certes, mais qui reste contrôlé d'une certaine façon, plutôt que d'échapper à la compréhension d'Agrat. Grâce à cela, elle sait s'y repérer approximativement et prend appui sur quelques décombres en plein air, chutant inéxorablement avec eux. Enfin, ce sont cette fois-ci tous les os de son corps qui se mettent à craquer, s'imbibant d'un reiryoku particulier et renforçant l'ossature de la chienne pour l'équipe de son ultime bastion, celui qui n'a été percé par personne jusque-là. En riant à gorge déployée, Agrat se laisse enfin tomber et finit par s'écraser bien plus bas. Des décombres l'enterrent aussi sec.

Les secondes passent. Un long silence suivi d'un bruit sourd se perpétue, un bruit annonçant l'effondrement d'autres zones environnantes. Mais celle-ci est terminée. Ce nouveau grondement n'est que l'annonce d'une résurrection nouvelle. Une main blafarde s'échappe des débris, elle y prend appui et fait remonter un corps entier, démuni de toute blessure. De la simple roche ne risque pas d'avoir raison de cette ultime défense. Agrat, triomphante, piétine la terre qui n'a pas réussi à l'abattre avec un sourire carnassier discernable.

« Qui sont les merdes qui fuient ça ? lâche-t-elle, comme si sa propre fuite temporaire ne s'est jamais produite. Des shinigami, sûrement. »

Elle lève alors les yeux au ciel et sort de sa tombe profonde, bondissant d'un seul pas puissant pour s'échapper de cette nouvelle gorge créée. Lors de son excavation, ses sens l'alertent. Elle ressent deux énergies en conflit, puis l'une d'entre elles, bientôt sur le point de s'éteindre, s'envole à des kilomètres de la première à très grande vitesse. À chaque second, elle faiblit. Son propriétaire meurt. Pourtant, cette présence semble subsister pendant encore quelques instants. De surcroît, elle dégage une certaine prestance, comme un met interdit, comme quelque chose que la chienne n'a jamais dévoré jusque-là. Quelque chose d'autre se mêle à cette énergie, quelque chose qui lui met l'eau à la bouche, une saveur exquise, peut-être même divine.

« Qu'Ordalias me batte si quelqu'un me subtilise ça. »

Terrible constat. Si elle l'a repéré, d'autres doivent aussi l'avoir fait. Sans perdre une seconde de plus, Agrat fuse vers le délicieux repas, ne prennant même plus la peine de contourner les obstacles. Elle les percute, les défonce, les traverse avec autant de violence qu'il le faudra, mettant à profit ses capacités de régénération exceptionnelles pour ne pas se préoccuper de telles futilités. Comme quoi, avoir dévoré tous ces incapables s'avère utile, puisque ces macchabées sont à présent le fuel qui alimente cette forteresse mobile qu'est Agrat.

Très vite, la Vasto Lorde arrive sur les lieux. Elle observe les environs, ne trouvant personne d'autre qu'elle et ce cadavre fumant dont les organes et les os brisés sortent du corps du défunt.

« Qu'est-ce que j'aurais aimé être celle qui t'a infligé ça, mon joli petit faucheur... »

Pendant un court instant, elle divague, totalement transcendée par cette aura si particulière qui émane du mort. C'est littéralement à en faire frémir le plus frigide des hollow. De son vivant, il devait être important, à en juger par son habit particulier. Cependant, ce n'est pas ça qui pousse la chienne à se pencher sur le cadavre, à l'examiner, à le humer, et enfin à le dévorer, en espérant bien s'approprier cette chose qui l'enveloppe peut-être encore très légèrement. La dévoreuse se couvre encore plus de sang et d'entrailles qu'elle ne l'est déjà, mais ne s'en préoccupe que peu de cela. Elle est tombée sur un trésor, après tout.

« Merci pour le repas, insecte. »
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Sam 31 Aoû - 14:30
La chienne de guerre réussit à se sortir des nombreuses tentatives d'assassinat du Seireitei - en personne. Celui-ci voulait sa peau, à défaut d'être dôté de la vie comme l'Hypogäum, c'est l'éveil du Cocon qui réduisait en cendre la base du Capitole.

La fouine s'accapara d'un butin précieux. Les effluves d'un reiryoku doré - limite divin - coulaient depuis les entrailles de Sakazuki. Le cadavre fut dévoré jusqu'à la dernière goutte, jusqu'au dernier morceau. Ses forces l'habitaient de nouveau. Un sentiment étrange l'emplit. Les propriétés du Reiryoku divin semblaient s'unir aux capacités de la zélée.
Agrat se nourrit du corps de Sôo et récupère ainsi son Reiryoku restant

Un bruit déchira l'air. Une lance faite de tous les éléments existant vint s'écraser dans l'une des roches proche de la chienne. L'arme spirituelle passa à quelques centimètre de son faciès, avant d'exploser plus loin réduisant l'environnement en cendre.
Une lance de Hadô s'écrasa à quelques centimètre du crâne d'Agrat

Une pression spirituelle dense et menaçante fusait en sa direction. La Jin'Ei reprennait du service avec à sa tête le futur Fukutaicho en lice. Nephilim n'avait aucune influence sur cet homme. Masqué de la tête au pied, son regard était d'un calme absolu. D'ici peu, il allait être en mesure de rejoindre les galbes charnelles de son adversaire.
Un Shinigami de la Jin'Ei est sur le point d'arriver, sa puissance en dit long sur ses capacités

HRP ▬ Agrat suite à ton action concernant le cadavre de Sôo, tu récupères l'ensemble de ton Reiryoku. Ce dernier contenant de l'energie spirituelle fabuleuse, toutes tes techniques seront divisées par deux - le même procédé auquel les Capitaines sont astreint. N'ayant pas été la source primaire de ce Reiryoku fabuleux, il ne t'est pas possible d'obtenir les capacités propres aux Hollow.
Un Shinigami surpuissant est sur le point d'arriver, tu peux très bien fuir comme rester, tes décisions impacteront la suite de la narration !
N.B. : A tout moment, tes réserves de Reiryoku fabuleux peuvent se tarir, il faudra donc agir avec stratégie.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Dim 1 Sep - 21:40
Comme Agrat a pu l'anticiper, ce repas a été des plus délicieux. Un met succulent et rare à la fois dont nombreux Hollows auraient aimé se repaître. La chienne est l'élue, la chanceuse, la survivante ayant eu droit à ce privilège. Bien que ses camarades sont morts au combat, elle ne peut s'empêcher de se dire que c'était mieux ainsi, car s'ils étaient vivants, ils auraient sans doute cherché à s'accaparer ceci. Tant mieux.

Cependant, il manque quelque chose. Agrat peut le ressentir mais pas l'expliquer. Malgré cette énergie fabuleuse qui coule en son sein, elle est en mesure d'affirmer que cet état semble incomplet, comme si elle et cette énergie n'étaient pas faites pour se fréquenter. Qui est ce Shinigami dont elle s'est sustentée ? Pourquoi avait-il une telle énergie en sa possession ? La Vasto Lorde n'y pensepas trop longtemps, n'étant pas du genre à s'arrêter pour réfléchir. Ou pour trop réfléchir, en tout cas. De toute manière, elle est interrompue dans ses méditations, alors qu'elle utilise les restes ensanglés de son repas pour se couvrir d'un maquillage se voulant tribal. Une énergie à en faire frissonner les plus braves fuse vers elle, et finit par s'écraser non loin, sous forme de lance. Agrat n'y réagit d'abord pas. Comment quelqu'un peut rater une cible ainsi ? La chienne grince des dents, la réponse lui semble évidente.

« Tu ne me croyais pas capable d'éviter ça, bâtard ? »

Une provocation, une demande en duel, une invitation à combattre des plus frustrantes. Fière comme elle est, Agrat se voit dans l'obligation d'y répondre. Cependant, son enthousiasme se voit diminuer. Elle a une mission à accomplir, et cette unique pensée l'empêche de répondre de bon coeur à cette invitation pourtant si charmante. Que faire ? La reine prend le temps d'analyser la situation, tout en veillant à ce qu'une nouvelle attaque ne la prenne pas par surprise.

Fuir est l'option la plus sage. Cependant, où est-ce que cet insecte ira après cela ? Compte tenu de la position actuelle d'Agrat, cette dernière suppose que le misérable s'en ira probablement parasiter d'autres affrontements, potentiellement celui de son maître, par dessus le marché. Néanmoins, elle ne veut plus douter de sa déité. Aveugle, elle se dit qu'Ordalias n'aura aucun mal à écraser ce nouveau cafard. Enfin, il reste à prendre en compte ces tremblements de terre particulièrement suspects. Pour les avoir affrontés de face, Agrat sait qu'ils ne sont pas naturels, que quelque chose les cause. Il ne reste plus qu'à savoir quoi, car là est le problème. N'y trouvant guère la réponse, elle finit par abandonner ce dernier problème et se recentre sur ceux déjà présents. Deux possibilités s'offrent donc à elle : fuir et chercher à accomplir sa mission, ou combattre et empêcher cette menace de parasiter ses alliés.

« Ô mon maître, où est cette entité dont vous parliez ? »

La question, rhétorique, n'attend aucune réponse. De toute manière, Ordalias ne se trouve pas près de sa chienne, il ne peut ainsi pas lui répondre. De fait, un grand sourire étire les lèvres de la Vasto Lorde. Si l'entité n'est pas encore apparue, alors il n'y a pas encore de mission à accomplir. Et maintenant que ce reiryoku si particulier coule en elle, la reine a envie de se déchaîner. Elle se tourne ainsi vers la provenance de la lance ayant ravagé les environs, attendant impatiemment son adversaire. Beaucoup trop impatiemment, d'ailleurs. La moindre seconde est une torture. Elle n'en peut plus. Elle lève une main vers la supposée provenance de l'insecte afin de lui envoyer un petit cadeau, une réponse à son invitation. De l'énergie se condense alors dans la paume de la chienne, une sphère menaçante s'y forme. Finalement, celle-ci s'étire soudainement en un large rayon de reiryoku brut fusant vers l'hypothétique position du shinigami. Bien sûr, Agrat a ajusté son tir, ne souhaitant pas faire mouche. Elle veut simplement lui renvoyer la pareille en le provoquant à son tour.

« Si tu voulais bien ramener ton cul plus rapidement, tu serais un amour, nuisible. »

HRP:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 2
Groupe 2 ▬ Seules les montagnes ne se rencontrent pas

Sauter vers: