Derniers sujets

Groupe 1 ▬ Le passé resurgit
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Ark :: Phase 2

Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Jeu 25 Juil - 6:46
Le blond qui avait su faire ployer le genoux à un révolutionnaire écoutait les ordres et tentait tant bien que mal d’imiter les compétences incroyables du Narrateur sur Smash. Fort heureusement pour lui, il n’avait pas tenté de placer un coup de genoux chirurgical mais plutôt un basique coup de poing destructeur. Ici, ce n’était pas un phénix mais bel et bien une onde de choc qui commençait à ravager la horde d’ennemi qui se précipitait sur eux. Malgré le fait qu’elle oblitéra littéralement bon nombre d’entre eux, sa puissance rencontrait un obstacle dans la masse. Les milliers de sbires s’unissaient et la destruction de Ragnar S. Lodbrok peinait à poursuivre son oeuvre.
Le Ragnar Punch balaye la zone mais commence à être ralenti par la force combinée des soldats adverses.

Une malchance pourrait-on dire donc. Mais c’était bien sûr sans compter sur l’intervention de la Soulmate du fougueux, Calliope Corleone. Bien qu’elle ne faisait pas autant de bruit que son mari, il ne faisait pas l’ombre d’un doute que sa prestance attirait les regards, tant chez ses alliés que ses ennemis. Les coups de la brune achevaient les chanceux ayant survécus et qui essayaient à présent de s’en prendre à Ragnar - actuellement en plein bras de fer avec l’armée devant lui. Le duo s’adonnait à la chose qui faisait d’eux ce qu’ils étaient : des Soulmates.
Des soldats ayant survécus souhaitent prendre Ragnar en traître mais Calliope les tue et l'aide dans sa quête de destruction.

Mais ses coups ne s’arrêtaient pas là car ils s’en prenaient à présent au bloc qui semblait égaler la puissance du blond. Bien, la progression reprenait de plus belle. Et après plusieurs lieues de traverse, presque tout le monde était anéanti. Il n’en fallait qu’un et il était ici. La vague de coup et l’onde de choc destructrice rencontra cet humanoïde aux allures de mutant. Un simple froncement de sourcil lui avait suffit à stopper l’attaque et un simple sourire pour la dissiper.
Un adversaire se dresse parmi la masse et nullifie l'assaut combiné.

Bien qu’il ne s’était pas vraiment montré jusque-là, Europe l’avait repéré et en avait informé les Soulmates. Il était dangereux. Après quelques pas effectués en direction de ses adversaires, son attitude était clairement là pour provoquer Ragnar et rabaisser Calliope.
Un coup d’oeil très peu discret et insistant sur les formes de la douce suivi d’un mouvement de main invitant l’amant à venir le combattre sans même daigner lui accorder un regard.

— Voilà une belle occasion pour venger mon frère.

De qui parlait-il ? Quoi qu’il en était, les deux le connaissaient d’après lui.

Ordre de participation : Comme vous le sentez, vous avez 36h pour que le premier poste.
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 1159
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Ven 26 Juil - 18:18
Ce n’était pas la première fois et sans doute pas la dernière qu’un regard appuyé sur posait sur son corps et ses courbes, et ce, quand bien même la situation ne s’y prêtait absolument pas. Un soupir agacé et un claquement de langue agacé plus tard, la belle ne comptait pas laisser Ragnar s’opposer seul à celui qui l’invitait à se battre. Peut-être en serait-il mécontent, sans doute même qu’il lui reprocherait de ne pas lui permettre de s’amuser, toutefois, avec les paroles d’Europe qui s’étaient fait entendre, elle préférait ne pas prendre de chance. Ce mutant était dangereux et mieux valait donc éviter que quelque chose de fâcheux arrive à son Soulmate.

Elle ne porta pas spécialement attention à la phrase de ce dernier, ne souhaitant même pas comprendre qui était ce frère qu’il évoquait. Un autre mutant comme lui ? Tant pis. S’il avait péri sous la main d’un humain, c’était qu’il l’avait cherché. Ou, tout du moins, qu’il représentait une menace pour Yggdrasil et plus largement pour Ark. Ses prunelles rougeoyantes croisèrent celles de même couleur de l’homme qui partageait sa vie avant que plusieurs bras fassent leur apparition, tous fondant sur une seule et même cible : le mutant.

L’objectif était de l’immobiliser dans le meilleur des cas bien que simplement établir un contact physique avec ce dernier lui serait suffisant. Pour la jeune demoiselle, les mutations n’avaient plus de secret, elle-même en mesure de modifier son corps et celui des autres comme bon le sentait. Et si ses bras s’occupaient de s’accrocher à lui, attrapant une jambe ou un bras, tout ça pour l’empêcher de réagir à temps à l’assaut de Ragnar, elle chercha aussi à le paralyser, pour l’incapacité davantage, pour qu’il perde le contrôle de ses membres.

Elle n’avait même pas besoin de dire à son partenaire de passer à l’attaque, de profiter de sa tentative pour le prendre de revers. Après tout, depuis le temps, que ce soit sur le champ de bataille ou au quotidien, ils n’avaient plus besoin de mots pour se comprendre. Et c’était peut-être aussi ce qui faisait d’eux une équipe aussi forte face à l’adversité.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Ven 26 Juil - 21:38


Ton corps subissait inlassablement cette force incontrôlable, cette attraction à laquelle tu ne pouvais échapper qui te ramenait vers ce sol que tu avais quitté quelques instants auparavant. Ton coup était parti et de façon presque puérile, tu avais figé cette moue sur ton faciès, celle d’un enfant déçu, abattu que son offensive ne génère pas les mêmes conséquences que celle de sa supérieure hiérarchique. Enfin, pas le temps de t’apitoyer sur ton sort : aujourd’hui avait été bénéfique. Une fois ce conflit réglé, une fois ce bazar réordonné, tu devrais te remettre un peu plus sérieusement à l’entrainement, pour, un jour, toi aussi être capable de détruire des astres.

Alors que tu retrouvais de nouveau la terre ferme, l’onde de choc propagée, elle, avait fait son œuvre. L’armée face à toi était innombrable et si l’expérience que tu avais engrangée n’était pas celle de centaines de batailles, peut-être te serais-tu laisser abattre par ce surnombre qui te paraissait infini. Toutefois, tu n’étais pas ce genre d’homme. D’un coup d’un seul, les assaillants avaient été réduits à néant. Pas intégralement, certes, mais l’équation comprenait une inconnue que toi seul était capable de parfaitement définir : Calliope. Pas un sourcillement, les derniers survivants subirent le destin qui était irrémédiablement le leur : la mort. La Corleone assurait tes arrières depuis plusieurs années déjà, cela n’allait pas changer aujourd’hui.

Votre combinaison avait fait le ménage. Mais le parasite le plus coriace semblait être toujours de sortie. C’était là le problème avec les cafards, des bêtes répugnantes qui avaient en plus le mérite d’être difficile à complètement éradiquer.

« Tu auras bientôt l’occasion de le retrouver. Après toi, je m’occuperai de tous les autres insectes que l’on a épargnés ce jour-là, dans ce laboratoire. Je vous exterminerai tous jusqu’au dernier. » Si combattre était ce qu’il voulait, les provocations n’étaient pas nécessaires. Cela était bien triste à avouer, mais il était fort probable que vous partagiez le même objectif : un affrontement sanglant et légendaire, ni plus ni moins. Tu pris tout de même une seconde, actionnant cette oreille qui te reliait aux autres Soulmates et principalement à la Helheim. « Europe, celui avec nous est de la même espèce que ceux du complexe de Sertorius. Ça doit être la même chose pour les autres. » Au final, l’information n’y changeait certainement pas grand-chose, mais elle était transmise. Ainsi, le quartier général pourrait fournir toutes les données accumulées sur cette espèce particulière aux autres combattants de l'humanité. Pour l’heure, le QLF time était venu.

En une fraction de seconde, ton corps s’était recouvert d’une armure ultra sophistiquée, à la pointe de la technologique que Brotherhood était capable de produire. Légère, n’entravant aucunement tes mouvements et pourtant, renforçant indéniablement tes défenses et facilitant tes accès à ton ensemble de gadgets.

T’élevant rapidement dans les airs, tu virevoltas à travers les protubérances de ta belle, cette dernière prenant l’initiative de votre seconde phase d’attaque. « Transmettez-moi la position de nos forces. » Une requête exprimée aux humains qui, sans prendre part directement à la bataille, agissaient dans l’ombre pour vous épauler. C’était la force de l’humanité : son organisation. Après avoir reçu les positions alliées et pris ta place dans les cieux, tu allais pouvoir laisser parler la puissance de cet Yggdrasil que l’ennemi était venu détruire. Ton armure avait laissé apparaître des rémanences de l’Arbre-Monde, des échantillons finement utiliser afin de pouvoir mettre à profit sa capacité d’absorption du Reishi. Tu allais vider la Terre de ces entités adverses et cela, en absorbant jusqu’à la parcelle de vie que leur corps pouvait renfermer.

« Ainsi l’Arbre-Monde s’abreuve et, de votre sacrifice, il fleurira de nouveau. »

Un halo s’échappa, puis un second, puis tant d’autres. Chacun venant englober une parcelle du champ de bataille : des endroits occupés par l’armée mutante ou par cet immense dragon. Si rien ne venait obstruer ta capacité, alors bientôt la guerre serait finie. Une guerre éclair, une guerre qui pourtant n’avait déjà que trop duré. L’absorption avait commencé et marquerait la fin de tout.      
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Rang : ???
Grade : ???
Avatar : Marvel Comics (Black Spiderman)
Messages : 2
Expérience : 4
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 27/07/2019
L3CKE
L3CKE
Sam 27 Juil - 12:38
Le rire. C’était bien là tout ce que le mutant avait à partager avec les deux soulmates. Les bras viennent à lui sans le moindre mal. Une paralysie est de la partie, il serait malheureux de ne pas la partager. Mais les événements s'enchaînent assez rapidement et la cible la plus ridicule du coin se met aussi à attaquer. Il n’attendait qu’une chose : c’était de voir de quoi ils étaient capables. Et pour l’instant, il était déçu. Le halo venait se présenter à lui et l’absorption commença. Enfin, elle essayait de commencer. Rien ne l’affectait. Mais c’était là une belle tentative malgré tout.

— Nous ne serions pas venus en personne si tu t’étais contenté de regarder. Tu vas voir à quel point tu vas regretter ton geste, humain.

Ses jambes étaient occupées par Calliope mais un de ses bras agrippa l’un de ceux que cette dernière utilisait et tira brutalement dessus. Elle avait beau se créer de nouveaux membres, cela laissait une grande porte ouverte pour ressentir la douleur d’un membre perdu. Et s’il la regardait comme un morceau de viande juste avant, elle n’était finalement ni plus ni moins qu’un amas de chair avariée à ses yeux.

Son autre main pointée en direction de la jeune femme, il poursuivait son oeuvre. Sans regarder Ragnar - encore -, il se permettait une petite pique.

— Tu parles beaucoup pour quelqu’un qui a lamentablement échoué face à la Reine des Âmes.

Puis, le ciel fut recouvert d’un bleu rappelant une race disparue il y a de cela bien des siècles. Exilée ; bannie. Aujourd’hui, elle allait montrer sa supériorité (une fois de plus). Le champ de bataille pouvait voir se former une armada de flèches qui s’abattaient sur chaque humain présent, chaque défenseur de cette supercherie qu’était Brotherhood.
Résumé:
 
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Sam 27 Juil - 13:04
Si Calliope Corleone avait su faire preuve d’un minimum de retenue, Ragnar S. Lodbrok avait décidé de mettre les bouchées doubles. Son action avait pour triste conséquence d’éteindre encore plus d’âmes. Partout où son reiryoku jugeait qu’un ennemi se trouvait, quelqu’un mourrait. Monstre, humain, mutant… Du moment qu’il ne servaient pas la même cause que, tous ceux qui ne pouvaient se défendre tombaient comme des mouches. Sur ça, il avait mis tout le monde d’accord.
Ragnar met en pls une bonne partie de l'armée ennemie.

Incapable de se défendre, la soulmate perd un des bras qu’elle a créé et le sang commence à couler abondamment. Si c’était le seul problème à compenser, il y en avait bien un autre : L3CKE avait riposté. Et de plus belle qui plus est. Ragnar avait souhaité tuer ses frères d’armes. Lui, lui montrerait une vision d’un monde où Brotherhood serait impuissante face à ses ennemis. Et Dieu sait à quel point ils sont nombreux.
L3CKE soumet Brotherhood à l'interdiction formelle d'utiliser du reiryoku.

Ordre de participation : @Calliope Corleone | @Ragnar S. Lodbrok | @L3CKE
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Détail : vous avez le droit de combiner une S chacun pour vous protéger de la technique signature de L3CKE.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 1159
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Dim 28 Juil - 21:11
Retenant son exclamation de douleur en se mordant violemment l’intérieure de la lèvre, elle se contenta de grincer des dents, s'efforçant de passer outre. Après tout, ses capacités de régénération l’emmenait bien souvent à se montrer moins prudente, capable d’assumer de lourdes blessures si c’était ce qui pouvait lui donner la victoire. Et à l’heure actuelle, tandis que ses mains s’étaient refermés sur certaines parties du corps du monstre, tentant de le retenir sur place pour faciliter la tâche de son partenaire, elle fut satisfaire de voir qu’il ne semblait pas incommoder de ses actions, ne cherchant même pas à se défaire de sa prise. Quant à sa blessure, elle pouvait sûrement tenir encore un peu avant qu'elle se montre dangereuse vis-à-vis de sa survie.

Les mots du mutant, cette fois-ci, la firent frissonner d’horreur. La Reine des  mes ? Sans trop savoir de qui il s’agissait, ce nom ne lui disait rien qui vaille. Et elle en revenait à ce temps qu’elle avait passé au sein de ce royaume froid, inconnu, là où des âmes hurlaient et se lamentaient, appelant à l’aide sans qu’elle soit en mesure de les aider.

S’agissait-elle de celle qu’elle avait vu ? Elle aurait voulu pouvoir y réfléchir plus longtemps, toutefois, le temps manquait et elle ne pouvait se permettre d’être déconcentrée.

Son bras perdu n’était pas le problème le plus important. Non. C’était cette pluie de flèches qui se montrait dangereuse et quand bien même n’avait-elle aucune idée de ce qu’il en retournait, elle préféra éviter que l’une d’entre elles la touche. Au cas où. Car elle ne pouvait jamais être trop prudente. Aux côtés de son coéquipier, la personne en qui elle avait sans doute le plus confiance, elle se chargea de se protéger en espérant qu’il en fasse de même et que les flèches tombent sans même les blesser.

La Corleone n'avait besoin que d'une seule chose à l'heure actuelle : qu’il poursuive ses assauts pour que l’adversaire ne se soucie pas de ses membres entravés. Tout ça parce que, en contact avec ce dernier, la belle se décida qu’elle se devait d’en terminer maintenant, sachant que plus le combat serait long et plus ils seraient en désavantages. Et s’il avait sous-estimer l’effet de ses mains accrochées à lui, alors il comprendrait sûrement trop tard ce qu’avait caché sa simple tentative de le ralentir.

Pour peu qu’il soit encore entre ses mains, il lui faudrait moins d’une seconde pour qu’il ne soit plus.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Mar 30 Juil - 13:28


Ton assaut avait été nullifié. Difficile encore de comprendre comment ou pourquoi, mais ce n’était pas le premier adversaire qui parvenait à faire fi de tes capacités. Calliope en était également capable, lorsque tu daignais utiliser des capacités plus élaborées et reposant un peu moins sur ta force pure. Si tu n’étais pas certain de la possibilité pour le mutant d’absorber complètement tes assauts à pleine puissance, il venait néanmoins de te prouver que si tu ne le prenais pas au sérieux, alors les choses risquait de vite devenir compromettantes.

« De regarder ? Regarder quoi ? Votre venue n’effraye personne, vous êtes une menace qui se doit d’être éliminée, grand bien nous fasse que votre venue se soit initiée d’elle-même. » Parce qu’au-delà des interrogations, il y avait cette vaillance et cet orgueil qui ne pouvait se laisser submerger par les mots de l’entité étrangère. Regretter ? Ce n’était pas un mot que tu avais assimilé. Tu venais et vainquais, voilà tout. C’était là ton job, tes objectifs et ta seule mission : être le dernier homme debout.

Pour toi, il était difficile de faire l’impasse sur l’identité de la fameuse Reine des Âmes. Après tout, elle était celle qui, virtuellement, t’avais tout pris. Si aujourd’hui encore tu paraissais être encore toi, tu avais accepté certaines choses qui, à ton plus grand désarroi, t’emmèneraient probablement un jour vers une voie que tu ne souhaitais pas emprunter. Mais c’était là une toute autre problématique qui n’était point à l’ordre du jour.

« Il semblerait que vous en sachiez un peu trop. Raison de plus pour vous annihiler. »

Cette information n’avait nullement besoin de se répandre. Tu règlerais tes problèmes seul, sans requérir l’aide de quiconque et surtout, sans impliquer personne face à cette démone que tu avais eu le malheur de croiser. Plus fort, tu devais devenir plus fort et ce, en tout points. Cet humanoïde était la première marche de ton ascension, un tremplin que tu allais te faire un plaisir d’utiliser au maximum de tes capacités.

Profitant de ta position légèrement plus avancée, tu armas discrètement un bras, relâchant une capsule en direction de ton adversaire pour ensuite prendre immédiatement appui et initier une retraite vers Calliope. Le ciel s’était teinté d’un bleu azur, une menace évidente pour laquelle, pourtant, tu étais d’imaginer les origines et les conséquences. La Corleone avait activé sa propre technique défensive, alors tu en fis de même, accumulant ton reiryoku au sein de corps pour te tisser un voile invisible protecteur. Dans la précipitation, tu avais attrapé la main de ta compagne et, subitement, vos énergies se mêlèrent, fusionnant l’une à l’autre, s’accaparant les propriétés alliées pour se renforcer : l’énergie de Calliope était tienne et la tienne était sienne. Vos défenses en étaient venues à créer une protection parfaite, une protection qui, sans nul doute, saurait tenir l’assaut ennemi.

Cette seconde d’union avait marqué tout le temps nécessaire à l’activation de ta munition spéciale. Un projectile incapacitant capable de complètement nullifier les fonctionnalités d'une partie du corps humain. Si Calliope était parvenue à maintenir contact physique avec votre opposant, alors vous aviez une fenêtre de tir et un effet de surprise incroyable. Le tout, était d’incapacité les mouvements et les réactions du métamorphe. Lorsqu’il se rendrait compte de votre stratégie : il serait déjà trop tard. Ton projectile avait visé la tête de la bête sauvage, si tu étais capable de troubler ses fonctionnalités cérébrales, alors il lui serait impossible de manier correctement son reiryoku ou même de réagir physiquement, tout simplement… Tout cela, en sachant pertinemment que la plus grande menace était déjà là, collée à lui, émanant de ces bras qu’il s’amusait bien trop inconsciemment à ignorer…       
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Rang : ???
Grade : ???
Avatar : Marvel Comics (Black Spiderman)
Messages : 2
Expérience : 4
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 27/07/2019
L3CKE
L3CKE
Dim 4 Aoû - 5:21
Le duo arrivait tant bien que mal à se sortir de l’astuce du xénomorphe. Et ils donnaient tout ce qu’ils avaient pour ça. Quelque chose de louable. Mais il était déjà trop tard, la mission de L3CKE avait déjà été remplie. Il pouvait bien mourir maintenant ou dans 1000 ans, le résultat serait le même : la tête en serait satisfaite.

— Je doute que cela puisse arriver un jour. Tu m’as privé de sa présence et ce, à jamais.

L’assaut combiné commençait à éveiller chez lui un désir enfoui depuis un moment déjà mais refoulé : celui de littéralement tout raser. Seulement, ses supérieurs en seraient-ils ravis ? L’importance de la chose commençait bien à le tracasser mais il put se ressaisir à temps pour y survivre.

Pris de surprise cependant, il ne put que se prémunir que partiellement se prémunir de l’assaut de la Soulmate. Arrogant, il l’avait toujours été.

Il disait que ça me perdra, quel enfoiré à toujours se rapprocher de la vérité…

La rencontre entre l’action de L3CKE et le combo gagnant de Calliope provoqua une détonation qui souffla ses environs proches. Et si Ragnar n’avait pas totalement put se défendre de l’action, une force extérieure l’avait fait pour lui. Les balles qu’il tirait passaient à travers la fumée pour (peut-être) toucher ce qui pouvait bien rester du mutant.

Ces mêmes balles avaient aussi été renforcées par quelque chose. Une sorte de parasite qui lui rendait un petit peu de lui-même. La sensation d’un malaise unique, celui de la mort imminente lui revenait alors à l’esprit. L’esclave avait reçu l’aide de sa maîtresse imposée. Et elle commençait à en faire de même pour L3CKE, taxer son âme au profit de ses propres desseins.

Un rire envahissait alors la zone.

— HAHAHAHAHA sombre pute, nous savons où tu te trouves désormais! Ce n’est pas en te cachant dans ton champ de fleurs que tu nous échapperas toi non plus!

La fumée commençait peu à peu à se dissiper et les soulmates découvraient leur adversaire privée de la moitié de son corps. Cependant, il était toujours en vie. Sa nature le faisait se régénérer, vraiment très lentement cela dit. Cela prendrait assez de temps pour que le duo sache quoi faire de lui : le tuer ou bien le faire prisonnier ?

Autre fait étrange : une réplique miniature de l’arbre Monde poussa de l’épaule de Ragnar et devint une entité à part entière. Petit bonhomme de bois que l’on pourrait confondre avec un personnage fictif d’un univers surmédiatisé, il mit une “”””giga patate”””” au blond avant de rapidement utiliser ses petites jambes pour aller se cacher derrière les épaules de Calliope. Il la regardait dans les yeux en s’exprimant et lâchant ses premiers mots en ce bas monde.

— Je s’appelle Yggdrasil !

Cela avait peut-être un lien avec le fait que le protecteur de l’Humanité était en train de mourir ?

— Putain mais c’est quoi ce bordel ?

L3CKE était toujours en vie et l’attaque de Ragnar n’avait réussi qu’à limiter sa régénération et interdir le moindre de ses mouvements. Enfin, c’était déjà pas mal en fait.
Résumé:
 
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Dim 4 Aoû - 18:32


La réalité de combat était étrange. Ton adversaire était doué de capacités que tu n’avais jamais eu l’occasion de croiser auparavant. Pourtant, ce n’était pas l’étrangeté de ses techniques qui accablait ton attention, mais bel et bien la retenue du xénomorphe. Difficile de dire comment ni pourquoi, mais tu avais ce flair, celui des combattants affutés, celui des guerriers en quête de frissons. Ce monstre face à toi était capable de réaliser de grandes choses, cependant… Se retenait-il ? Peut-être. Et si c’était réellement le cas, alors c’était là sa dernière erreur.

La pluie azurée s’abattit sans relâche tout autour de votre duo, dévastant ce qui pouvait encore l’être. Heureusement, la coordination de ta partenaire et la tienne avait suffit à nullifier les effets de l’offensive adverse sur vos organismes. Coup de chance ou de génie ? Sûrement un peu des deux, surtout aux vues de la précipitation dans laquelle vous aviez mêlé vos défenses. Le principal restait tout de même le fait que vous étiez toujours en un seul morceau et capables de vous battre.

D’un point de vue extérieur, une immense explosion venait simplement de retentir. Mais pour celui qui détenait les informations, la réalité était autre. Calliope venait d’agir, de prendre les devants. Mais la réaction à sa tentative d’annihilation ne fut pas celle escomptée. Jamais les tentatives de la Corleone ne s’étaient conclues par de telles décharges… L’ennemi avait-il lu dans votre jeu ? Tu étais contraint de remettre cette réflexion à plus tard, car le souffle parut largement capable de t’emporter au loin… Néanmoins… Une interférence ?

« Tch. » Une exclamation mêlant tant l’incompréhension et que l’appréhension. Si tu ne pouvais être sûr d’où provenait cette aide acquise, tu avais bien peur de le comprendre… Surtout que les mots de cet ennemi intombable n’eurent rien de rassurant à cet égard. Il n’était pas encore mort, de toute évidence. De plus, il venait gonfler ses doutes qui fleurissaient déjà dans ton esprit troublé…

A peine eus-tu le temps de constater l’état déplorable de ton opposant qu’une intense pression s’exerça contre ta joue, cette dernière étant le dernier relent de douleur que tu pus sentir avant d’être projeté. Légèrement sonné, tu te redressas rapidement, à l’affut vis-à-vis d’un éventuel renfort ennemi… Mais ce n’était là qu’un arbre miniature reposant sur l’épaule de ta belle.

« Je pensais pas être d’accord avec lui, mais ouais : c’est quoi ça ?! » En t’adressant à Calliope, comme si elle était censée en savoir plus que toi.

Il y avait plus important à faire. Te relevant, ton regard en coin croisa celui de celle qui avait vu sa chevelure devenir dorée. S’il y avait un seul avantage à tirer de ce coup reçu, c’était qu’il t’avait rapproché de ta cible. D’un pas lent, tu avanças vers la créature en lambeaux qui reposait au sol. Son destin était scellé, reposant entre tes mains. D’un geste, tu armas ton bras encore recouvert de cette fabuleuse armure, paume ouverte, canon braqué sur la tête de l’entité.

« Comme promis. » Ton énergie spirituelle s’accumula graduellement au niveau de ta main, seulement quelques dizaines de centimètres séparant ton membre de la tête de L3CKE. « Crève. » Sans une once de pitié, la décharge fut propulsée de sorte à soustraire cette tête de ce corps déjà meurtri. Les ordres d’Europe avaient été respectés.

Probablement Brotherhood pourrait tirait de précieux enseignements de la dépouille d’un xénomorphe, ainsi, tu t’étais assuré de ne pas annihiler le corps entier. Pour l’heure, tu en revenais à ces questionnements : qu’en était-il de cette reine face à qui tu avais ployé le genou ? Et puis…

« Alors, c’est quoi ce truc ? » L'air prudent... Après tout, la dernière fois que vous aviez croisé une quelconque représentation d'Yggdrasil, tout ne s'était pas très bien passé...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 1159
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Dim 4 Aoû - 19:10
Une détonation venant balayer les alentours, créant ainsi une vive douleur pour celle qui serra les dents et manqua de ployer un genou. Un rapide regard vers l’avant lui signifia que leur cible n’avait pas connu la fin escomptée et qu’elle se tenait toujours debout, bien que, de toute évidence, il était dans un sale état. Ses bras multiples qu’elle avait créé revinrent vers elle, se résorbant, disparaissant ainsi, tandis que la blessure dont elle avait été victime se refermait, seule le sang maculant sa tenue témoignait de ce que leur adversaire lui avait infligé.

Les paroles du xénomorphe ne firent pas réellement de sens dans l’esprit de la Soulmate, cette dernière se demandant qui était cette sombre pute dont il faisait référence, ne se sentant nullement concernée par l'appellation. Quant au champ de fleur, son esprit la ramena à nouveau à cette journée où Ragnar et elle-même s’étaient déplacés pour ce qui aurait dû être une mission banale, presque de routine. Celle-là même où ils s’étaient avancés en suivant des racines à l’énergie reconnaissable jusqu’à atterrir dans un jardin au centre duquel trônait un arbre. Son expérience lui avait soufflé qu’il s’agissait d’une partie de l’Yggdrasil or, la réalité avait été toute autre.

Son attention fut toutefois saisie par autre chose, tous ses muscles se tendant face à l’apparition d’une potentielle menace supplémentaire en voyant son partenaire être projeté vers l’avant. Ladite menace fonça ensuite droit vers elle, venant… Se cacher derrière elle ? Toujours aussi mal à l’aise, sa dernière interaction avec le supposé Gatekeeper ne s’étant pas spécialement bien déroulée, elle resta incrédule face à la présentation maladroite de celui clamant être Yggdrasil.

- Je ne… Sais pas ?

Toujours avec le petit arbre sur son épaule, ayant levé la main comme pour s’assurer qu’il ne tombe pas, la belle s’était avancée, se rapprochant ainsi de celui qui avait bel et bien l’intention d’en finir avec le monstre. Après tout, elle ne pouvait pas exclure l’idée qu’il ait plus d’un tour dans son sac et elle préférait donc se tenir non loin de lui, pour ainsi pouvoir réagir et le protéger si elle le devait.

- Je suis Calliope.

Était-ce une bonne chose de se présenter à celui affirmant être Yggdrasil ? Elle n’en savait rien, mais elle l’avait fait, répondant ainsi par politesse. Méfiante, son regard ne lâcha pas la forme qui, si tout s’était déroulée comme prévu, se retrouvait désormais avec la tête explosée, comme pour s’assurer qu’il ne se relèverait pas. Après tout, aussi confiant pouvait être Ragnar, elle était convaincue que son arrogance était ce qui allait mener à sa perte et il s’agissait donc de l’une des raisons pour lesquelles elle veillait ainsi sur lui. Parce qu’elle ne supporterait pas de le perdre.

- Il dit s’appeler Yggdrasil.

Son regard semblait confus, sa main reposant sur le corps fait de bois de son compagnon improvisé.

- Mais il est… Petit.

Rien à voir avec l’arbre qui trônait au centre d’Ark et dominait le monde humain. Ce même arbre qui mourait petit à petit, sans qu’ils ne semblent être en mesure de faire quoi que ce soit à ce niveau. Était-ce pour cette raison qu’elle se trouvait avec une version miniature sur l’épaule ? Elle n’en savait rien. Et avec cette menace pesant sur l’humanité, les combats se déroulant autour d’eux et la crainte de voir le xénomorphe se relever pour s’en prendre à eux, elle préférait remettre ses questions à plus tard.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Sam 10 Aoû - 8:59
Le corps de L3CKE n’émettait plus le moindre mouvement, bruit, battement. Le duo avait eu raison de lui. Et tandis qu’ils communiquaient entre eux, un semblant de feu follet sortait du corps du xénomorphe. Quelques instants plus tard, un rugissement audible et assourdissant sur tout le champ de bataille fit trembler le sol. La petite chose disparut alors à vitesse grand V en direction de ce qui semblait être le général des armées adversaires.
Un feu follet sort de L3CKE et part en direction de la provenance du rugissement.

Oui, car il semblait y en avoir plusieurs. Plusieurs bannières/drapeaux que les soulmates pouvaient reconnaître. Ne s’agissait-il pas là des nations du Monde ? Ou bien était-ce une vile stratégie visant à déstabiliser les serviteurs d’Europe ?
Les armées assaillantes semblent être celles des nations du Monde.

Le petit Yggdrasil fronça des sourcils quand L3CKE et Ragnar se mirent à demander des explications. Pour le petit être de bois, il ne s’agissait là que de simples rageux. Pas étonnant après tout. À peine venait-il de naître qu’il avait déjà mis une bonne patate à celui qui avait supposément détruit la moitié de la Lune. On fait difficilement mieux comme entrée en scène, surtout à son âge.

— Je s’appelle Yggdrasil !

À fortiori, il ne répétait que les mêmes mots. Evidemment, chacun est en droit de se demander s’il n’était pas attardé ou quelque chose dans le genre. Mais bon, ce serait peut-être aller bien trop vite en besogne. Et puis, il semble important de rappeler que lorsque qu’il se remit à parler, il ne cachait pas une imitation de tranchage de gorge en regardant Ragnar.
Yggdrasil trashtalk Ragnar mais personne ne le comprend.

Visiblement, il avait vraiment une dent contre lui. Allez savoir pourquoi.

Félicitations, vous avez tué L3CKE. Yggdrasil a visiblement décidé de rester avec Calliope en faisant du trashtalk à l'égard de Ragnar. Vous pouvez choisir de suivre le feu follet ou bien aller aider un autre groupe (ou encore autre chose, à vous de nous surprendre après tout).
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 1159
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Lun 12 Aoû - 20:42
Difficile d’en savoir plus sur le petit être de bois alors qu’il ne faisait que répéter les mêmes mots. Si la situation n’était pas à la plaisanterie, elle était tentée de rire aux simagrés de celui rappelant qu’il était Yggdrasil. Or, avec l’écho des combats, la menace qui pesait sur leur monde, elle préféra se concentrer sur autre chose. De toute évidence, leur adversaire était mort, la tête arrachée par son partenaire, ne laissant que son corps allongé sur le sol.

Ce fut un éclat lumineux qui attira son attention, semblable à un feu follet. Rapidement, ce dernier disparut à l’horizon, prenant la direction de là où, de ce qu’elle voyait, se trouvait une bonne partie de l’armée adversaire. Le ciel commençait à apparaître ci et là, les troupes adverses détruites par les soldats de Brotherhood, toutefois, rien n’était fini et ce rugissement confirmait ses pensées. Son regard passa autour d’eux, comme si elle cherchait quelque chose. Elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour ceux qu’elle connaissait, les autres Soulmates qui se trouvaient un peu partout sur le champ de bataille, pour les combats qu’ils menaient.

Et si…?

Mieux valait ne pas y penser maintenant.

Lâchant un soupir, elle s’approcha pour être aux côtés de Ragnar, une main toujours posée sur le corps couvert d’écorce du petit qu’elle gardait sur son épaule. Si vraiment il s’agissait d’Yggdrasil, ou, tout du moins, une partie de lui, et bien, il pourrait sans doute les aider pour ce qui continuait de se dérouler autour d’eux. Ou alors devraient-ils aller le mettre en sécurité, pour s’assurer que l’Arbre-Monde puisse continuer de vivre en leur monde ? Trop de questions, trop d’incertitudes et bien trop peu de réponses.

- On suit le feu follet ?

Une question adressée à Ragnar.

- Peut-être sinon que d’autres auraient besoin de notre aide. Ou alors peut-être qu'il faut le mettre en sécurité...

Après tout, des cris, des coups, des éclats se faisaient entendre, des combats acharnés qui tenaient place tout autour d’eux. Ils n’avaient pas beaucoup de temps, très peu même, les décisions devant se prendre rapidement. Elle profita tout de même du moment pour s’adresser cette fois-ci à Yggdrasil, en espérant qu’il la comprenne.

- Dis-moi… Penses-tu qu’il y aura moyen que tu nous aides ?

D’un vaste geste, elle désigna la scène qui se dessinait devant eux.

- Lui, comme moi, sommes épuisés et si le prochain combat s’annonce plus difficile encore que celui-ci, je ne pense pas que l’on puisse y survivre.

Elle n’était pas certaine que de suggérer d’aider celui qu’il menaçait de mort depuis son arrivée soit une bonne idée, cependant, elle ne pouvait pas non plus risquer sa vie à lui. La sienne n’aurait plus de sens si lui n’était plus là.

- L’énergie nous fait défaut et à se donner comme on l’a fait, on ne pourra pas répéter la même chose.

Elle tentait d’expliquer la situation comme elle le pouvait.

- Et comme tu es Yggdrasil… Penses-tu pouvoir pallier à ce soucis d’énergie spirituelle ?

Elle ne perdait rien à essayer. Son regard se reporta ensuite sur Ragnar, lui demandant silencieusement s’il avait pris une décision quant à ce qu’ils allaient bien pouvoir faire à partir de maintenant. Se jeter dans la gueule du loup en suivant le feu follet ? C’était risqué, peut-être même suicidaire, toutefois… Jamais ils avaient reculé devant un danger. Et puis, si elle pouvait compter sur l’aide d’Yggdrasil, ou, tout du moins, de l’être sur son épaule, quand bien même elle n’avait aucune idée de sa force, peut-être que s’élancer au devant du danger n’était pas une mauvaise idée.

Et puis, il s’agissait de ce pour quoi elle avait dédié sa vie ces dernières années et ce pour quoi elle était d’accord de ce sacrifier : protéger Ark et leur monde.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Jeu 15 Aoû - 16:19
Une menace d’éliminée. C’était une bonne chose de faite, surtout aux vues de la dangerosité de la bête que vous veniez d’affronter. Des pouvoirs étranges et mystérieux, tu y voyais là une certaine chance au fait que ce monstre se soit rué vers vous plutôt que vers d’autres membres de l’organisation humaine. Pourquoi vous ? Parce que tu ne doutais nullement de toi, ni de Calliope. Tu vous savais capable d’anéantir quiconque, aucun adversaire ne saurait être trop effrayant pour vous. Enfin, c’était ce que tu avais toujours cru.

Des croyances bercées par vos forces titanesques à l’échelle de l’humanité. Mais des croyances chancelantes depuis que vous aviez été totalement impuissants face à la reine d’un autre monde. Des souvenirs pénibles, gravant en toi des biens étranges sentiments. L’inefficacité et l’impuissance, voilà ce que t’avais permis d’acquérir ta rencontre avec la maîtresse des âmes. Mais au-delà de ça, elle avait éveillé chez toi cette volonté de ne plus jamais être soumis, de ne plus jamais être inoffensif pour ceux représentant une quelconque menace.

« A MOI ? TU DIS CA A MOI ? » En haussant délibérément le ton sur la petite créature qui, visiblement, s’amusait -ou pas- à te prendre pour cible. Tu n’étais pas encore capable de comprendre le langage feuillu, mais l’attitude et l’expression de la créature sylvestre était plus que suffisante pour que tu puisses parvenir à des déductions plus ou moins exactes. Tu n’avais pas été sans mimer une claque du revers de la main, comme pour impressionner le petit impétueux, sa langue se repliant sur-elle-même et s’échappant de tes lèvres à la manière de darons rebeus énervés. Mais outre la frustration, la curiosité l’emportait.

Pourquoi le Groot s’amusait-il à se dénommer Yggdrasil ? Était-il une réincarnation, où une manifestation physique de l’Arbre-Monde à la manière du Gatekeeper, destiné à le protéger du mal qui le rongeait d’ores et déjà ? « Comment ça, tu es Yggdrasil ? Tu es quoi exactement ? Est-ce qu’on doit se rendre près de l’Arbre ? » A défaut d’être poli, tu espérais au moins qu’il puisse t’apporter des réponses utiles. A défaut, il allait devoir gouter à ta Tleha légendaire.

En tout cas, le temps n’était plus au calme et à la réflexion. Au cas où vous l’aviez oublié, vous étiez au beau milieu d’une guerre. Se manifestant intempestivement, le feu follet émanant du corps du l’ennemi vaincu se volatilisa furtivement, s’échappant vers l’horizon. A la demande de Calliope, tu rétorquas immédiatement, réagissant à la seconde en te propulsant pour suivre la trace de la chose. « On a rien de mieux à faire, les autres s’en sortiront seuls. Europe n’est pas encore là… Mettons fin à la guerre. » A l’inverse de la Corleone, toi, tu ne comptais solliciter l’aide de la jeune branche. Si miracle il y avait, alors tant mieux. Sinon, et bien tu ferais comme tu l’avais toujours fait : tu t’en sortirais par toi-même. « Callie, en route. Il est parti par là-bas. »
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Dim 18 Aoû - 20:36
Les pupilles ovales, l'engeance boisée posa l'une de ses mains herbues sur la poitrine de la Corleone. En plus de la sensation de chaleur anodine et de la bave qui coulait de ses lèvres, Yggrasil transmis une partie de sa folle puissance à son émissaire.

— Je s'appelle Yggdrasil ! - Le petit groot tourna sa tête vers Raniar - JE... S'APPELLE... YGGDRASIIIIIIIL !!

Le petit luron s'amusait à glisser de nombreux doigts et autres quenelles au Lodbrok. Pour lui, il allait devoir aller au charbon sans l'aide de personne. Cette erreur de la nature n'avait aucunement le droit d'être protégé ou aider.

Le groot se permit même l'inconcevable ; un mollard fusa contre le parfait faciès du blond avant même qu'il n'eut le temps de le remarquer. Le PDRG affirma sa place sur ce rinté. Il ne pouvait pas avoir deux mâles alpha sur un même champs de bataille.  
Yggdrasil restaure (uniquement) le Reiryoku de Calliope tandis qu'il fait un doigt à Ragnar

Les explosions d'énergie spirituelles ne cessaient de pleuvoir aux quatre coins de ce charnier sans nom. Certains généraux étaient défaits, d'autres avaient pris le dessus sur leurs opposants. Un constat alarmant pouvait être dressé... Les troupes de la Cité-Continent étaient acculées. Les Nations du Monde prenaient le dessus sur Ark(adia).

La fumée bleuâtre se faufila parmi les nombreuses échauffourées avant de rejoindre un endroit vide de toute présence. Une bulle gravée dans le temps et l'espace, étrangement, personne ne semblait avoir conscience de ce dôme.

Le feu follet réussit à s'incruster dans la structure inviolable. Toutes traces de son énergie disparue.
Le feu follet pénètre miraculeusement un dôme doré

Totalement opaque, le dôme aux lueurs dorées - semblables à celle du Gatekeeper - contenait un lourd présent.

Europe Helheim comme L1CKE étaient introuvable sur le champs de bataille. Nulle doute possible. Les deux se livraient actuellement un terrible assaut. Magnanime de nature, l'Eveillée avait errigé cette barrière absolue pour protéger ses fidèles d'un funeste destin.  
Cette prison spirituelle tente de retenir L1CKE

D'aucun ne pouvait y entrer, ni même y sortir... Il fallait venir en aide à Europe, au plus vite.

À savoir : Félicitations, vous venez de terminer la Phase #2 de cette épopée ! Votre phase #3 va commencer sous peu, vous pouvez vous préparer pour celle-ci via votre prochain post.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 1159
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Mar 20 Aoû - 4:04
Un peu prise au dépourvu face à ce combat de coq semblant prendre place entre le petit arbre et son Soulmate, elle préféra rester silencieuse, ne pouvant pas non plus disputer celui qui lui avait transféré de sa puissance, pouvant sentir la fatigue et l’épuisement être chassé alors qu’elle se sentait revigorée. Elle jeta toutefois un regard curieux à Ragnar, les sourcils légèrements froncés, ne sachant pas pourquoi lui n’y avait pas eu le droit. Était-ce par égo ? Fierté ? Jalousie ? Elle n’en savait trop rien et était bien loin de se douter de la vérité concernant les raisons qui poussaient l’arbre à se tenir loin de lui, voir même l’insulter. Presque comme si elle avait oublié le fait que le Gatekeeper avait bel et bien tenté de l’annihiler, lorsqu’ils avaient tenté de fuir cette ville dont elle gardait un bien mauvais souvenir.

Suivant sans un mot Ragnar, elle traversa le champ de bataille, constatant qu’aussi forts avaient-ils pu être, leurs adversaires se montraient tout aussi coriaces. Et si elle s’était faite la promesse de protéger l’humanité, face à cette dernière qui tentait de faire tomber Ark, elle ne pouvait que se battre contre eux pour protéger cet arbre qui veillait sur eux.

Elle s’arrêta dans sa course lorsque le dôme doré fut visible, observant les alentours jusqu’à ce que son regard se pose sur Europe. Elle reconnaissait ce voile, cette lumière, parce qu’elle avait déjà vu l’Éveillée en action. Elle ignorait ce qu’elle tentait de maintenir loin du champ de bataille en l’isolant ainsi, toutefois, quelque chose lui disait que ce ne serait pas une partie de plaisir. Ses prunelles rougeoyantes vinrent alors chercher le regard de son partenaire, l’air de lui demander silencieusement s’il voyait la même chose qu’elle et, surtout, si lui-même avait eu la même idée.

À savoir venir en aide à Europe.

- Tiens toi prêt, si ce qu’elle maintient parvient à échapper…

Elle ne termina pas sa phrase, n’en ayant pas besoin. Reprenant sa route, elle se dirigea vers le dôme, suspectant la présence d’Europe à l’intérieur, celle qui n’avait pas hésité un seul instant avant de se jeter vers ce serpent qui avait menacé leur monde.

- Yggdrasil ? J’ignore ce dont tu es capable de faire, mais elle, comme moi…

Elle préféra ne pas mentionner Ragnar. Elle s’en voulait, ne serait-ce que parce que s’il y avait bien une personne en ce monde qu’elle voulait protéger, c’était bien lui, toutefois, elle préférait ne pas braquer celui se présentant comme Yggdrasil et qui lui avait permis de pallier à cette fatigue qu’elle avait commencé à ressentir.

- Allons sûrement avoir besoin de ton aide.

Elle avait désigné ledit dôme, non loin duquel elle s’était finalement arrêtée. Ce même voile provenant de celle qui partageait un lien étroit avec Yggdrasil. Allait-il reconnaître ce lien ? Allaient-ils pouvoir compter sur lui pour le combat qui allait peut-être bien éclaté ? Ou alors pourrait-il leur permettre d’aller lui donner un coup de main ? Dans tous les cas, celle à la blonde chevelure qui tombait sur ses épaules se tenait prête à peu importe ce qui allait s’abattre sur eux, restant à portée de bras de Ragnar. Car si le petit arbre n’avait pas voulu l’aider lui, ce n’était pas pour autant qu’elle allait l’abandonner. Et si elle le savait en état de se battre et de se défendre seul, lui aussi avait déployé beaucoup d’énergie jusqu’à maintenant. Alors elle allait veiller sur lui et panser ses blessures, comme elle l’avait toujours fait jusqu’à maintenant.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Sam 24 Aoû - 15:36
Il n’y avait pas de surprise. Ce petit être boisé qui avait fait son apparition quelques instants plus tôt était, comme il l’avait proclamé, l’incarnation d’Yggdrasil. Si les doutes avaient pu persister pendant un temps quant au jeu qui s’instaurait entre l’entité et toi-même, celui-ci était désormais terminé et les doutes révolus. Le comportement et les grâces du Groot ne transpiraient d’aucune façade : tu étais un indésirable. Une réflexion qui t’avait habité un temps, qui revenait te hanter de temps en temps et ce, depuis cette trouvaille au fin fond d’une ville rebelle, depuis ce face à face avec la Reine des Âmes, depuis cette trahison à l’égard de l’Arbre-Monde. Tu n’étais plus humain. Ou peut-être l’étais-tu encore sans l’être totalement ? A l’instar du Gatekeeper, tu avais été corrompu. Pas de signes distinctifs, pas de ressentis particuliers, la Reine Hollow avait fait de toi une marionnette, pourtant, tu ne la sentais nullement tirer les fils destinés à manipuler ton corps.

Un soupire t’échappa, plus long, plus las, l’ironie n’était-elle pas à son apogée ? Rejeté par les tiens pour un mal que votre protecteur avait lui-même subi. Tes yeux de sang se relevèrent, peu habitués à rester fixer au sol aussi longtemps, avant d’aller se poser sur la créature qui jonchait le corps de ta belle. Peut-être l’avait-elle oublié en renaissant ou peut-être faisait-elle fi de cette mésaventure ? Mais la réalité était telle que, même le gardien de l’humanité s’était fait avoir par la sorcière d’un autre monde. Triste sort que de devenir le bouc émissaire de l’humanité pour avoir échoué là où même le Gatekeeper avait failli.

Mais tu n’étais pas n’importe quel homme. Peine, douleur, échecs, tu pouvais tout surmonter. Tout affronter. Plus que cela, tu vaincrais. Avec ou sans l’aide de l’humanité, de Brotherhood. Avec ou sans l’aide d’Yggdrasil. Tu n’avais besoin de personne si ce n’était de toi et ta propre force. Parce que tu étais aussi fier que fort.

Ton corps avait déclenché une course infaillible, virevoltant à travers le champ de bataille, tu ne prêtais aucune attention à l’avancée de la guerre. Ark pouvait bien être ensevelie d’ennemis, cela ne changerait rien au destin de tous tes opposants. Tu les annihileras tous.

Mais pour l’heure, tu t’arrêtas face à cette construction d’or, cette merveille de façonnement spirituel que tu avais déjà eu l’occasion de voir à l’œuvre quelques temps plus tôt. Ton esprit t’avait menti. Tu n’étais pas seul. Tu ne l’étais jamais à vrai dire, car le monde entier pouvait bien te tourner le dos, il te suffisait de détourner tes iris pour la voir apparaître… Tu adressas un petit rictus à ta dulcinée, rassuré par le fait qu’elle pouvait bénéficier des bienfaits de l’Arbre-Monde.

« Il ne s’échappera pas. » Un ton tranchant et sûr de toi. Mais en effet, il ne s’échapperait pas. Vous alliez terminer le travail commencé plus tôt, celui que vous aviez laissé en suspens lors de la visite de ce complexe d’un autre temps.

La paume de ta main se déposa sur la paroi dorée, conscient des risques que cela pouvait amener. Peut-être allais-tu voir ta peau être décomposée en une seconde à peine ? Peut-être allais-tu avoir un passe-droit, gage de la confiance que la Helheim t’accordait ? Tu n’en savais rien, après tout, les dernières créatures confrontées aux pouvoirs de l’Eveillée avaient fini en poussière. Cependant, c’était là ta seule carte à jouer pour venir à aide à celle qui érigeait cette barrière inviolable : tenter d’y répandre ton énergie spirituelle pour qu’elle t’en permette l’accès. Europe protégeait l’Humanité, ton rôle à toi était de protéger Europe.

Il est l’heure de se remettre au boulot.   
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Ark :: Phase 2
Groupe 1 ▬ Le passé resurgit

Sauter vers: