Derniers sujets

Groupe 3 ▬ Tranches les ténèbres pour qu'elles saignent la lumière
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1

Messages : 228
Expérience : 587
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 05/11/2018
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Sam 6 Juil - 20:32
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... au pied de la Montagne Divine ...

Un jour comme les autres au sein du Seireitei passait. Ordres, missives et agitations. Un jour comme les autres. Et pourtant, les habitudes de chaque émissaire existant allaient être bouleversées. À tout jamais.

En effet, la surprise fut de taille pour tout individu s’y trouvant. Non loin de l’entrée officielle - le Seireimon -, l’espace se dilatait et le temps se figeait. Pour tout oeil averti, cela ne pouvait être qu’une seule chose mais personne ne pourrait y croire : l’ouverture d’un Garganta. Une première. Cela était inconcevable. Et pourtant, c’était véritablement en train d’avoir lieu. Plusieurs mains identiques vinrent se poser sur la scission à peine apparue et vint brutalement accélérer le processus. Un autre exploit que personne ne saurait expliquer.

Ce qui ne faisait que quelques centimètres à sa création touchait à présent le ciel et occupait une bonne partie de l’horizon. Ce paradoxe impossible à expliquer libéra un fabuleux reiatsu sur des millions de kilomètres à la ronde, éteignant autant d’âmes sur sa route et laissant pour mort la plupart des shinigamis les plus faibles. Ainsi fut la manière dont laquelle les shinigamis allaient être avertis de l’arrivée imminente d’une bataille qui allait peut-être changer le destin des mondes. Pour le meilleur, ou pour le pire.

Malgré l’amas inconcevable de hollows visibles à travers le portail, aucun d’entre eux ne se pressait pour poser le pied dans la Soul Society. En vérité, aucun ne bougeait. Tous en rang tels de parfaits soldats, ils semblaient attendre quelque chose. Et ce quelque chose arrivait. Les monstres s’écartaient chacun leur tour afin de laisser place à un tout autre personnage. Seul raisonnait le son de son armure dû à sa marche. Il s’arrêta quelques instants, à un pas seulement d’entrer dans ce qui avait - jusque-là - été interdit à ceux de sa race.

La réaction des hôtes spirituels ne s’était pas faite attendre et un des fukutaichos de la première division s’était posté sur la muraille séparant la horde du Seireitei. Observant les événements, la main posée sur la tsuka de son arme, il affichait une mine dédaigneuse vis-à-vis de celui sur qui son regard était posé : le général des fauteurs de trouble, Ordalias. Ce dernier levait alors sa tête pour jauger le gringalet qui osait lui faire face.

Aucune réaction de sa part. Il franchit alors le cap qui divisait les deux dimensions et à peine eut-il le temps de fouler le sol défendu que la végétation aux alentours commençait à faner et la pierre du rempart laissait apparaître bon nombre de lézardes - signe de ruines imminentes. L’instant d’après, sa main dominait le visage de son vis-à-vis et l’emmenait dans une charge folle à travers tout le Seireitei. Le déplacement du hollow avait provoqué une onde de choc ayant littéralement fait fondre le Seireimon.

Les deux corps s’écrasèrent très rapidement en plein quartier de la première division. Enfin, en apparence. La main vide de toute proie, le général se releva alors, se retourna et fit quelques pas avant de s’arrêter et de prendre parole.

— Ce ne sont pas tes tours de passe-passe qui t’empêcheront de mourir, shinigami.

Puis, malgré l’absence de réponse de la part de son opposant, le casque d’Ordalias accueillit une tranchade d’après-coup. Le bruit venant couper-court à tout blabla inutile, le monstre comprenait alors que le petit malin en face de lui se devait d’être dévoré. Ou bien peut-être préférerait-il se repaître de cette autre fukutaicho qui approchait. Une énergumène qui avait su prouver sa valeur maintes fois et il ne faisait pas l’ombre d’un doute qu’il allait en être de même aujourd’hui. Quelques mèches de cheveux de Meruem s’embrasaient tandis que l’armure d’Ordalias commençait peu à peu à fumer. Le capitaine de la première division l’avait choisi elle et pas un autre pour remplir le rôle de force de frappe du Seireitei.

Yamamoto Shouhime Honoka. Ainsi s’appelait-elle et nul ne l’ignorait ici.

Le général hollow allait devoir choisir quelle proie serait la plus alléchante à ses yeux.

Ordre de participation : @Hozen Meruem | @"Yamamoto Shouhime Honoka" | @Behemoth
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Aussi, le bankai de chacun des fukutaichos est déjà activé. Prenez en compte le fait qu'il en va sans doute de même pour Ordalias.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 187
Expérience : 235
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Hozen Meruem
Hozen Meruem
Dim 7 Juil - 5:15
La voix du hollow semblait gronder là où on pouvait l’entendre. Il était imposant, c’est sûr. À vue d’oeil, il dominait Meruem en taille et visiblement en puissance aussi. Bien. Cela jouerait fortement pour l’issue du combat. Il arrive souvent que les plus forts deviennent imbus de leur propre personne et oublient les rudiments du combat. Jusque-là, ce qui différenciait le fukutaicho du général n’excluait pas une possible filouterie pour combler le fossé entre eux. Du moins, c’est ce qu’il pensait.

Dis moi. - sa lame traîne au sol - Je te demande juste pour être sûr, au cas où.

Il se devait de poser cette question. Il faut dire qu’il n’arrivait pas à en croire ses yeux, alors autant avoir la confirmation de la part de son opposant.

Viens-tu vraiment de percer un trou en massacrant mes frères d’armes ? Viens-tu vraiment d’avoir le culot d’attaquer les garants de l’équilibre des âmes ?

Un rire nerveux se fit entendre. Mouvements de tête sans le moindre vulgaire sens, Meruem n’y croyait pas. Sa main libre vint se poser dans sa chevelure alors qu’il s’arrêtait à quelques mètres du général ennemi. Sa paume se balada sur son crâne, traversant alors sa chevelure. Puis, il se gratta. De plus en plus vite, de plus en plus fort. Le sang fut très rapidement de la partie.

VIENS-TU VRAIMENT DE RÉPANDRE LE CHAOS AU SEIN DE LA SOUL SOCIETY ????

Son poing se serra alors et son autre bras lança les véritables hostilités. Son zanpakuto trancha devant lui, illuminé d’une lueur aveuglante. Aucun avant Ordalias ne l’avait poussé à cela. Il avait décidé de se donner à fond, de réduire à néant l’individu face à lui. La réincarnation ne serait pas une solution viable. Il ne désirait qu’une chose : faire de lui une loque sans la moindre capacité physique ni mentale.

Une seule volonté : le briser complètement. Poussé par un élan de haine et une soif de vengeance, il se lançait à corps perdu dans un combat à mort qui semblait perdu d’avance. Il avait bien conscience que si il était prêt à gagner, c’est qu’il était aussi prêt à perdre. Seulement, en était-il de même pour son adversaire ?

Spoiler:
 
Alignement : ???
Rang : S
Grade : Ordalias
Avatar : Soul of Cinder (Dark Souls)
Messages : 4
Expérience : 14
Reiryoku : 500000
Date d'inscription : 15/06/2019
Behemoth
Behemoth
Dim 7 Juil - 22:21
Behemoth se tenait droit, face au shinigami qui se prenait pour le défenseur d’un lieu déjà souillé par bien des maux. On ne l’avait pas prévenu qu’il aurait à l’affronter lui mais plutôt un abruti qui s’amusait à bander ses yeux pour on ne sait quelle raison. Et puis deux autres capitaines, probablement. Soit les informations étaient erronées, soit… Le général n’avait pas le temps de penser. Du moins, il ne s’entendait pas réfléchir. La seconde fukutaicho en faisait du bruit, en plus de faire dangereusement monter la température. Comme son collègue Meruem, tout ce qui était en train d’arriver la révoltait au plus haut point.

Ordalias n’avait pas le temps pour cela.

— Tu me fais mal au crâne.

Elle s'approchait assez dangereusement. Il décocha donc sans plus attendre son plus beau tranchage et la shinigami se fit directement désintégrer au contact de la lame du hollow. Les quelques témoins étaient tous horrifiés par la chose, à tel point qu’ils prirent leur jambes à leur cou pour partir le plus loin possible de la calamité qui venait de frapper la Soul Society. La suite n’allait pas être plus glorieuse pour le fukutaicho restant. Son attaque eut effectivement l’effet escompté : Behemoth encaissa comme un grand et un de ses bras tomba au sol, sans compter le fait qu’il aurait probablement du mal à voir par la suite.

— T’en as une grande gueule. Mais tes capacités me plaisent… J’ai hâte de te dévorer, shinigami.

Le membre perdu de Behemoth repoussa suite à cette phrase. Il ramassa le zanpakuto de Honoka qui était en train de se désagréger devant lui et asséna un coup d’une violence inouïe en direction de son amuse-gueule du jour.

Ordalias allait enfin pouvoir s’amuser.

Spoiler:
 

@"Yamamoto Shouhime Honoka" a décidé de partir du forum. En adéquation avec les règles de l'épopée, son personnage a été mis à mort.
@Hozen Meruem : Considères que la technique vous envoie partout dans le Seireitei si jamais tu choisis de la bloquer/contrer.
Alignement : ???
Rang : S
Grade : Muerte
Avatar : Lord Volnir (Dark Souls)
Messages : 2
Expérience : 6
Reiryoku : 500000
Date d'inscription : 08/07/2019
Vacía
Vacía
Lun 8 Juil - 2:38
Un cliquetis sinistre se répercutait depuis maintenant plusieurs secondes. A l'opposé de ce massacre, une energie macabre se répandait dans l'ensemble du Seireitei. Seulement, l'implacabilité de Behemot permettait de masquer ce qui s'appretait à déferler. Des pas se rapprochèrent peu à peu, une silhouette osseuse d'une dizaine de mètres venait perforé la base de la Montagne Divine, surgissant d'elle. La chose trainait, sans vergogne, le corps inanimé d'un shinigami, il recherchait quelque chose... En vain.

Qu'importe s'il ne tombait pas sur sa cible ; un borgne, il ne voulait pas laisser toute la gloire au chien fou de son Dieu. Ses mains se tendirent en direction de la voute celeste, sa couronne libéra une onde de reiryoku sur l'ensemble de la capitale des émissaires. Celle-ci n'avait absolument rien d'offensif. C'était bien pire encore. Les cadavres des déchus reprennaient peu à peu vie. Emissaires comme pietaille démoniaque, tous répondèrent à cet appel silencieux.

L'écho d'un combat d'anthologie se répercutait à quelques mètres de sa position. L'ire de la créature biblique ne venait qu'attiser la convoitise d'une autre ; le Léviathan de l'Inferno. Vacía de son nom. Le rival éternel de son homologue ; le général qui incarnait à lui seul la personnalité du Hueco Mundo. Il apparaissait, à son tour, auprès de ce charnier ambulant. Le poète mélo-dramatique mirait son compère sans même preter attention à l'ange de lumière qui se trouvait face à lui.

Son corps se mit en marche. Un pas, puis deux. La déambulation se mua très vite en course effrenée face à ses deux adversaires parfaitement alignés.

— Après cette défaite contre ce chat. La perte de ton bout de féraille, tu te permets encore de perdre face à une âme inférieure ? Ahriman n'a pas besoin de toi à ses côtés, ni même le Hueco Mundo. Allez va t'en, chien.

Un rire éclata de cet être squelettique. Une main gigantesque vint bloquer l'arme se désagregeant. Meruem était cerné par deux des plus puissantes créatures des environs. Il était bien trop tard pour mettre fin à cette ruade mortelle, ils finiraient tôt ou tard par passer en long et en large dans tout le Seireitei.

Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 187
Expérience : 235
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Hozen Meruem
Hozen Meruem
Lun 8 Juil - 4:29
Tout se compliquait pour Meruem. Honoka n’était apparemment plus de ce monde et personne ne pointait le bout de son nez aux alentours. Enfin, il y avait bien des homologues shinigami non loin de là en train de se battre aussi. Mais pouvait-il vraiment compter sur eux ? Visiblement, c’était un fardeau qu’il allait devoir porter seul. Pour le moment du moins. Le fukutaicho ne changeait aucunement d’expression faciale quand il entendit le général émettre son désir de le dévorer. Une preuve de plus que sa race n’avait même pas à exister. Vivre de la mort, il n’y avait rien de glorieux ou de sensé à cela. Sur ses gardes pour contrer du mieux qu’il pourrait l’attaque d’Ordalias, la surprise fut clairement au rendez-vous.

Une énergie aussi massive que son actuel adversaire venait de se joindre à leur petite fête. Ses paroles atteignirent Meruem, l’égo du shinigami était clairement titillé. Ça commençait à faire beaucoup. Vraiment beaucoup.

Âme inférieure tu dis ? vous allez juste tous les deux crever, erreurs de la nature que vous êtes.

Pris au piège entre les deux colosses, l’émissaire n’avait d’autre choix que de se lancer dans cette rixe à travers tout le Seireitei. Les coups s’échangeaient et si il pouvait se soulager de quelque chose, c’était qu’il savait extrêmement bien se défendre au combat rapproché. Le trio passait sans doute dans des groupes “zombies”, Meruem en profitait pour tenter de mettre quelques coups de sabre dans le tas. En vain.

Les voir disparaître était une urgence, certes. Mais leur donner une bonne leçon se devait aussi d’être au programme. Sans plus attendre, il fallait tout mettre en oeuvre pour y arriver. Le shinigami plia la lumière à sa volonté afin de se soustraire à la vue de tous. Il allait de soi qu’il prenait grand soin de camoufler aussi son reiryoku, pour peur que ses adversaires tentait de le détecter d’une quelconque manière que ce soit.

Et le spectacle allait pouvoir commencer. Il continuait à échanger des coups avec ses vis-à-vis et quand une ouverture montra le bout de son nez, il se mit en place afin de frapper les deux en même temps. Amidamaru - l’arme lumineuse de Meruem -, venait avoir la prétention de décapiter le tas de squelette ambulant tandis que la main libre du shinigami allait se poser sur le visage du guerrier en armure afin de lui balancer un puissant sort de Bakudo. Une fois son action terminée, son camouflage prenait fin - le dévoilant ainsi au grand public.

Certes, il n’avait probablement pas autant de ressources que ces deux-là mais il pourrait se servir de leur différend afin de tirer son épingle du jeu.

Spoiler:
 
Alignement : ???
Rang : S
Grade : Ordalias
Avatar : Soul of Cinder (Dark Souls)
Messages : 4
Expérience : 14
Reiryoku : 500000
Date d'inscription : 15/06/2019
Behemoth
Behemoth
Ven 12 Juil - 5:57
Le monstre en armure. La créature mythique crainte par tous. L'entité qui n'avait trouvé la vie que pour la destruction. Celui qui répondait au doux nom d'Ordalias possedait moult appellation.

Il se retrouvait face à son nemesis, Muerte. Voilà des décennies qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de se plonger dans une rixe fratricide. Behemoth execrait le vide qu'incarnait son homologue, si l'un était l'incarnation de la tempête, l'autre était celle de l'accalmie la précédant. Le flux d'energie du châtieur fut pris de soubresauts, tout comme l'ensemble de son corps. Une fumée brasillante s'échappait des interstices de l’armure vivante.

— Je vais boire ton sang, je vais te briser les os.

Si Ordalias tirait son pouvoir de l'ivresse liée à l'ire, alors, la Soul Society s'apprêtait à tomber en poussière. Emportant avec eux la jeune âme, le corps des deux généraux passa au travers de nombreux quartiers du Seireitei. Une chose était sûr ; tous eurent l'occasion de voir le passage de ce convois mortuaire. Celui-ci entrainait de nombreuses déchirures dans la réalité. L'Ardence du tortionnaire de Cadaveres ne cessait de croitre, d'ici peu, aucune âme ne pourra l'approcher sans fondre.

Muerte savait bien cela, d'où la présence de Calaveras. Ordalias, même sans Alma de Cinder, restait un adversaire effroyable.
 
La chaleur du souffle de la Bête accablait l'entiereté de la capitale des papillons. Tous pouvaient ressentir cette pression dantesque, l'écart entre les pions d'Ahriman et ceux de Mitsuhide était inquantifiable.

Un grain de sable dans l'engrenage vint toutefois mettre à mal l'entreprise du Behemoth. Un flash lumineux, suivi d'une puissante technique de scellement avancée, accabla le général. Toute activité provenant de son encéphale fut réduite à néant. Cliniquement, cet Hollow était mort. Pourtant, en était-il autant de son reiryoku ?

Absolument pas.

Aucun doute ne pouvait subsister, Ordalias s'était éteint. Pourtant, la création ne pouvait devancer les desseins du Créateur Originel. Les iris de Behemoth ne se posaient sur ce monde que pour une seule chose, le réduire en cendres. La mort elle même ne suffira à l'arreter.

Le pantin désarticulé explosa soudainement en pluie de cendres, calcinant tout sur leurs passages. Son corps humanoïde prenait les traits d'une impétueuse tempête. L'instinct du démon suffisait à lui seul pour détruire le Seireitei, ses assemblées, mais aussi Vacia.    
 
Spoiler:
 
Alignement : ???
Rang : S
Grade : Muerte
Avatar : Lord Volnir (Dark Souls)
Messages : 2
Expérience : 6
Reiryoku : 500000
Date d'inscription : 08/07/2019
Vacía
Vacía
Ven 12 Juil - 20:26
Les maux du lubrique atteignirent en plein coeur le bout de ferraille. Chacun des assauts des deux généraux se neutralisaient l'un l'autre. L'impact des coups déchiraient la réalité même de cette dimension. La capitale ayant mis une centaine d'année à se reconstruire tombait peu à peu en ruine. Le rythme effrené de cette rixe, et celle de millions d'autres, n'aidaient absolument pas.  

L'armée des morts s'éveillait. Du Levant comme du Couchant, tous reprennaient vie. Un simple atome d'existence suffisait à Calaveras pour pouvoir le soumettre à la volonté de son porteur.  Certains reconnurent deux hollows jumeaux s'envolant dans les cieux tel une fusée Space X. Meruem pouvait voir Honoka se reformer peu à peu sous ses yeux. D'autres jurèrent avoir perçu Tomoe sur le champs de bataille. Les millions d'âmes séjournant continuellement dans le capitole du Roi des Âmes revenaient toutes sous la forme d'esclaves.

Le million d'Hollow, prêt à tout réduire à néant, venaient de recevoir, littéralement, plusieurs dizaines de millions d'âmes en renfort.

La chaleur irradiait du chien fou d'Ahriman. Le sol commençait peu à peu à fondre sous sa pression spirituelle. Son armure émettait une couleur nacrée semblable au métal chauffer à plusieurs milliers de degrés. Se préparant à encaisser un coup surpuissant de la part de son némesis, Vacia ériga une seconde peau... Il n'en fut rien. Un flash lumineux suffit à immobiliser totalement le monstre de titane, la protection de l'engeance du vide sidérale commençait peu à peu à disparaitre, le combat était terminé. Pourtant, une fissure se forma sur le faciès du géant osseux. Qu'était-ce ? Le titan n'en avait aucune idée... Probablement le reiryoku de son comparse qui avait fracturé son ossature.

Jadis, seul Ordalias avait réussi cet exploit. Pouvoir atteindre directement le maître d'Escudo n'était pas donné à tout le monde. Il ne fallait jamais baisser sa garde face à ce monstre, même quand il était présumé mort. Un rire éclata. Muerte s'amusait de sa propre condition.

— Si même la mort ne t'arrête pas, je m'en occuperai personnellement.

La chaleur torrentielle que dégageait l'armure en plaques recouvrit bientôt l'ensemble de cette zone de combat, Behemoth s'assimila instantanément en une gigantesque tempête de cendres. L'excès le caractérisait bien. Muerte ne voulait aucunement voir ses efforts se faire balayer à cause d'un caprice enfantin.

Ses âmes allaient servir éternellement son précieux Dieu. Après tout, Ils n'allaient pas tarder à apparaitre. Quel meilleur accueil que celle d'une dimension dominée ?

— Chien. N'oublie pas qui est ton berger, n'oublie pas à qui appartient le Hueco Mundo et ses profondeurs.

Un simple mouvement de main. Une dimension entière fusa instantanément vers son comparse.

Les cadavres ambulant se muèrent en un raz-de-marée gigantesque. Sa seule taille dominait presque la montagne divine. Un cauchemar se déroulait en plein Seireitei. Tous pouvaient la voir. Tous ne pouvaient qu'être hyponisé par cet amas de chair putride.

Voilà l'écart entre ceux ayant briser leurs coquilles et ceux se confrontant à une vie illusoire. Une seconde n'eut même pas le temps de s'écouler que la lame de fond heurta de plein fouet le Seireitei, mais plus particulièrement Ordalias. Les deux Reiryoku éveillés s'heurtèrent l'un contre l'autre.

Un profond silence s'établit, un smog dense planait sur la capitale depuis la confrontation de leur deux assauts respectifs. Le fukutaicho réapparu à quelques mètres de la position des deux titans.  

— Plus de tour de passe-passe. Dirent-ils à l'unisson.

Deux corps jaillirent de cette fumée opaque. Indemne. L'échauffourée venait-elle de cesser au profit de cette âme inférieure ? Venait-il de prouver sa valeur ? Rien n'était moins sûr...

Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 187
Expérience : 235
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Hozen Meruem
Hozen Meruem
Sam 13 Juil - 3:13
L’escarmouche était lourde à tenir. Dans d’autres circonstances et avec un individu plus faible, le terme accablante lui conviendrait parfaitement. Avec justesse, Meruem parvenait à se sortir vivant de la mêlée dans laquelle les deux hollows l’avaient emmené. Et quand son assaut invisible frappa, il ne put qu’être pris de surprise comme n’importe qui aurait pu l’être.

Le guerrier en armure semblait avoir passé l’arme à gauche. Et pourtant, il était là… Debout. Devant le fukutaicho, devant l’imposant squelette. Les yeux du shinigami commençaient peu à peu à s’écarquiller.

— T’es fait en quoi, espèce de monstre ?!

Il n’attendait pas spécialement de réponse. La cendre qui se levait prit Meruem de court. Et même si la riposte de Muerte avait l’air d’endiguer cette dernière, le shinigami avait été trop près pour ne pas en être affecté, ne serait-ce qu’un peu. Et puis, il faut dire aussi que malgré ses efforts pour ne pas être pris dans le déluge cadavérique de Vacia, il n’y avait pas complètement échappé.

De cette même fumée dont sortait les généraux apparaissait Meruem, à quelques détails près. Les deux dernières attaques de masse lui avait coûté. La moitié de son visage était marqué par Ordalias, n’ayant désormais plus qu’un œil pour voir. Il était aisé de remarquer que son kimono était déchiré et qu’il lui manquait un bras. Le seul bon point dans tout ça était que la cendre avait fait en sorte de cautériser la plaie causée par les crocs des zombies.

— Plus de tour de passe-passe ? Je ne savais pas qu’il y avait des couards au Hueco Mundo.

Il levait alors son bras afin de les menacer de son zanpakuto.

— Vous avez sûrement la capacité de ressentir la peur.

Et pendant qu’il leur parlait, toute la lumière venant de la zone de combat venait très rapidement se sceller dans son sabre. Comme si ce dernier l’avait dévoré. Le quartier de la première division était donc plongé dans les ténèbres les plus sombres qui existait. Meruem, lui, y voyait toujours comme si il faisait parfaitement jour. Il allait leur montrer l’unique raison qui avait poussé Tengoku-taicho à le considérer comme un rival.

Son bras venait ensuite lever son arme en direction du ciel.

— Montrez-là moi, cette peur qui est votre et qui vous définit comme des lâches.

L'instant d’après, le ciel fut recouvert d’une armada de rapières faites de lumière et de reiryoku. Malgré cela, elles demeuraient “invisibles”. Tapies dans les ténèbres, elles attendaient impatiemment le courroux que réservait leur créateur à ses ennemis. À mi-chemin entre le tangible et l’intangible, son arcane couplait le pouvoir qui le caractérisait et sa grande maîtrise du Bakudo. Après avoir abattu son sabre devant lui, elles se mirent en chemin pour se planter dans les orbites d’Ordalias et Muerte.

Si Meruem avait appris quelque chose en combattant ces deux-là, c’était sans doute de ne leur laisser aucun répit. Ils ne s’appréciaient pas et il en était autant venant du shinigami. Il fallait en profiter avant qu’il ne soit trop tard. Son bras restant frappa horizontalement devant lui afin qu’une vague d’énergie tranchante et invisible déferle instantanément sur les deux généraux. Le fukutaicho venait de jouer sa deuxième carte maîtresse, il lui en restait une dernière si jamais la situation venait à devenir bien plus problématique.

Et si l’envie de leur rappeler leur condition impure occupait pleinement ses pensées, il demeurait muet. En ne faisant aucun bruit et n’étant nullement détectable, ses chances de survie en attendant des renforts gagnaient en ampleur. Quoi qu’il en était, il ne leur permettrait pas de détruire un bâtiment de plus.

Il était un rempart avant que la folie ne puisse déferler entièrement sur la Soul Society et comme le Seireimon, il commençait à montrer des signes de faiblesse.

Spoiler:
 
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Mer 24 Juil - 7:15

" La main supérieure vaut mieux que celle inférieure...
Une parole agréable et un pardon valent mieux qu'une aumone suivie d'un tort...
Dieu n'a besoin de rien, et Il est indulgent."

Tous les émissaires purent entendre ces phrases se répercutant dans leurs coeurs, de plus en plus fort, tel un écho. La décision de l'un d'entre eux venait de les sauver.

Le corps du Fukutaicho estropié laissait dégager une puissance bien supérieure à ce que le Seireitei avait pu connaitre. Le Divin Reiryoku se liait dans son sang, dans son corps, dans son âme. L'ensemble des émissaires se trouvant sur le front furent à leurs tours enrôler par cette force prodigieuse.

Un nouveau monde se dessinait sous leurs yeux. Le Seireitei était... différent. La frontière entre les nombreuses dimensions c'était rompue. Un centième de sa puissance, répartie parmi tous les survivants, suffisait à faire cesser cet affront envers le Créateur.
Suite aux propos d'Eien, le Roi des Âmes renforce ses émissaires. L'Hégémonie tombera aujourd'hui

Les blessures du Vaillant ne disparurent point, toutefois, l'homme semblait ne plus les ressentir. Il était ôté d'un lourd fardeau. Son énergie ne cessait de croitre. A tel point que l'excedant venait fissurer la réalité. Hozen Meruem pouvait voir ses extrémités disparaitre peu à peu. Son corps, incapable de maitriser cette énergie, était voué à se désagréger lentement.

Une réalité scientifique encore inconnue de tous.

La puissance de la jeune âme décuplée, les deux monstres de puissance pouvaient enfin se lancer dans une rixe contre un réel adversaire. Ce ne fut point la lumière de la zone de combat qui fut scellée dans le zanpakuto de l'émissaire, mais celle de la dimension toute entière.  
Hozen reçoit une partie du reiryoku du Tyran, ses capacités se retrouvent centuplées

Dans l'obscurité la plus totale, Behemoth se brisa en milliards de granulés cendrés, l'armée - infinie - des morts se mit en marche de son côté. Toutes les âmes que Ordalias fauchait reprenaient vies aux côtés de son homologue. Les morts vivants étaient fortifiés, jamais de leurs vivants ils n'auraient pu esperer recevoir un tel privilège. Leurs pouvoirs semblaient toujours transiter au sein de leurs corps.

La Soul Society était prise entre le marteau et l'enclume. Ce ballet ne cessait de châtier les environs, les corps des émissaires - comme des hollows - qui tombaient sur le champs de bataille se transformaient en cendre, rendant cet assaut toujours plus puissant. La machine était lancée et il était trop tard pour l'arrêter.  

La marée charnelle libérait les potentiels de tout un chacun. Tempêtes célestes, éclair foudroyant, flammes infernales, marées aqueuses et bien d'autres encore, le Hado des anciens émissaires fustigeait les batiments qui l'avait vu naitre.
Les deux Généraux déploient leurs pleines puisssances contre le capitole du Roi des Âmes

Toutefois, le manchot, à la botte de la Police Militaire, ne comptait pas laisser ce genre d'échauffourées continuer. Privée de vision, les lames spirituelles du Luminaire scellèrent les deux Titans. Qu'il s'agissait du maelstrom ou de la vague de fond, les deux assauts furent neutralisés. Un gouffre béant les séparait. Les généraux ne purent répliquer, Hozen Meruem venait de franchir un cap, une limite qui n'était connue que d'une poignée de personnes.  

Un mouvement d'épée plus tard, c'est une lame de Reiryoku qui se propagea sur des miliers de kilomètres qui vit le jour. Traversant le défunt Seireimon, le Hozen venait de marquer cette dimension à jamais. Une importante crevasse se trouvait devant lui, il avait certes oblitéré une partie de sa demeure, mais les menaces étaient annihilées.
Après avoir scellé toutes formes de Reiryoku provenant d'eux, Meruem achève les deux sous-fifres de Dios

Sans que personne ne le sache, une tignasse noire se posta sur le sommet du Shintaisan. Il avait l'autorisation de descendre parmi les siens ; cette guerre prenait fin.

Précisions : Bravo ! Vous passez à la suite de cette épopée. Rendez-vous lors de la phase 2 pour connaitre le fin mot de cette histoire. Bienvenue dans la légende.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 187
Expérience : 235
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Hozen Meruem
Hozen Meruem
Ven 26 Juil - 18:56
L’arme rayonnante vient perdre peu à peu en intensité, le décor reprend à nouveau forme et récupère ses couleurs sous l’oeil restant du fukutaicho. Il peut en témoigner, il n’y a désormais plus aucune trace des deux généraux du Hueco Mundo. N’étant jamais trop sûr de lui, il se permet même de lancer une technique de détection dans les environs… mais rien. Plus rien. C’est un genou et bientôt le deuxième qui viennent alors s’écraser au sol.

Son corps entier tremble sous le choc des récents coups qu’il a pris. La respiration est saccadée. Une tristesse se lit peu à peu sur ses traits.
Son regard observe le bout de ses doigts et de ses cheveux disparaître. La puissance dont il est détenteur le détruit peu à peu. Un destin bien ironique se présente à lui.

Hozen Meruem a vaincu et va mourir.
Amidamaru a vaincu et va mourir.

Voilà bien une perspective qui ne réjouit que très peu l’émissaire. Malgré cette larme qui commence à couler sur sa joue, il sourit à son vieil ami. Le shinigami est mort un nombre incalculable de fois mais il ne désire pas voir son zanpakuto subir le même sort. D’un geste brusque, il vient planter le katana dans le sol juste devant lui. L’esprit qui est lié à son être apparaît alors devant lui, debout et au regard compréhensif.

— Pardonnes moi, je n’ai pas été assez… prudent.

Avoir agi avec audace pour tenir tête à Ordalias l’a mené jusqu’ici. Et si son sacrifice annoncé n’allait sans doute pas changer l’Histoire, il provoque un rictus nerveux chez le samuraï imposant. Son maître se trouve dans le couloir de la mort et il n’y peut rien. Quoi de plus frustrant pour lui ?

— Arrêtes de te préoccuper de moi, idiot.

Meruem se relève - en manquant de tomber et en crachant un peu de sang - avant de tendre sa main vers son cher partenaire. L’empoignade a lieu mais ne s’éternise pas pour autant. Meruem se doit d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Son seul espoir désormais réside dans le fait qu’un être plus valeureux que lui héritera de ce pouvoir bien trop puissant.

Il a fait face au danger et a défendu la Soul Society.
Mais…
Il lui faut tirer révérence.

Récupérant l’arme qui entre aujourd’hui dans la légende, le sacrifié en pose le tranchant au niveau de sa poitrine.

— À dans une autre vie, mon ami.

Et après quelques secondes, Amidamaru tranche.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1
Groupe 3 ▬ Tranches les ténèbres pour qu'elles saignent la lumière

Sauter vers: