Derniers sujets

Global ▬ Un imprévu n'arrive jamais seul
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Ark :: Phase 1

Messages : 228
Expérience : 587
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 05/11/2018
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Sam 6 Juil - 20:19
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... Au sein de The Crucible ...

Toutes les unités ayant prêté serment à Brotherhood, de donner leur cœur et leur âme pour le salut de l’humanité, étaient rassemblés en ces locaux sophistiqués. Si les guardians ne pouvaient pas avoir la prétention d’être familiers avec les lieux, les soulmates eux, ne connaissaient que trop bien ses innombrables couloirs et laboratoires. C’était ici que beaucoup se décidait et que dans l’inconnu, ces héros de l’ombre préparaient leurs plans et se préparaient continuellement pour cette guerre perpétuelle. Celle contre les hollows.

Après tout, les humains s’étaient unis sous une seule bannière. Il serait complètement fortuit d’émettre une autre hypothèse. Gilgamesh avait passé un pacte avec les shinigami et les quincy étaient bien loin.

Les soldats surentraînés et en rang faisaient face à The Awaken, Europe Helheim. L’égide de la planète Terre, l’avatar d’une volonté quasi millénaire, l’être humain qui en valait un milliard. Ceux qui l’avaient un minimum côtoyé avant sauraient reconnaître ce cigare qui trônait sur ses lèvres. Il participait à cette aura cynique qu’on lui connaissait. Elle avait une compréhension du monde que seuls très peu pouvaient se targuer d’égaler.

Et c’était sans doute en cet honneur mais aussi pour le bien de tous qu’elle allait s’exprimer sur l’état du Monde et bien plus encore…

— Enfants de l’Arbre Monde, notre réunion d’aujourd’hui tiendra sur un sujet des plus importants. Vous avez été choisis pour faire partie intégrante de Brotherhood, et pour cela vous formez une seule et même personne. Votre esprit raisonne pour le développement de l’humanité, votre poing se déchaîne pour la défendre. Vous êtes ceux dont l’histoire ne retiendra point le nom mais les actes. Sans vous, point de soleil radieux, point de terre fertile.

La blonde tirait une bonne latte sur son outil de fumette. On pouvait témoigner qu’elle fumait comme un pompier car elle avait suffit à réduire à néant la moitié de ce dernier. Cela impressionnait certains, d’autres laissaient s’échapper un rictus à la vue de ce spectacle. Sacrée patronne.

— Après de récentes découvertes aux côtés de Calliope et Ragnar, il m’est venu le temps de vous révéler certains détails sur notre organisation. Comme vous le savez déjà, le rôle de The Awaken tient d’un lien très spécial avec Yggdrasil. Et si il n’y en n’a qu’un seul par génération, c’est bien pour une raison : à la fin de son service, il fusionne avec l’Arbre Monde afin de le rendre encore plus puissant.

En d’autres mots, il était question d’un sacrifice. Tout comme le fut Ahriman par le passé. Un héritage bâti sur la haine et la peur. Europe omettait ce passage de l’Histoire, sans doute pour garder une image héroïque et propre de ses convictions.

— Et à chaque fois que The Awaken et son essence reviennent à Yggdrasil, l’humanité s’écarte un peu plus de l’influence du Créateur et de ses monstruosités. Et je ne vous cache pas que nous touchons bientôt au but. Il n’en sera peut-être pas question de mon vivant mais tout porte à croire que nos efforts trouveront bientôt une juste récompense.

Beaucoup d’entre eux n’avaient pas vraiment choisi cette vie. La plupart étaient des soldats-nés et formatés pour détruire tout en obéissant aux ordres. Du début à la fin. C’est une des choses qu’elle avait voulu changer, peut-être en vain. Seul l’avenir pourrait le dire. Pour l’heure… Europe inspirait avant de prendre une ultime fois la parole mais quelque chose l’interrompait. L’écran géant qui prenait place derrière elle émettait un son particulier et régulier. La carte des environs y était représentée et un point rouge se dirigeait vers ce qui ressemblait à Ark.

Le regard d’Europe lâché sur les technicien se suffisait à lui-même, aucun n’arrivait à lui expliquer le pourquoi du comment de cet événement. Quelques instants plus tard, la cible disparu des radars. Une poignée de secondes après, l’écran devint entièrement rouge et toute sorte d’alarmes se déclenchèrent dans tout Ark et plus globalement le pays.

The Awaken observait le déroulement inexplicable, silencieuse. Puis, elle sortit une petite boite métallique dans laquelle elle rangea son cigare après l’avoir éteint. En se dirigeant vers l’une des dizaines de plateformes de téléportation aux extrémités de la pièce, elle lança ses dernières paroles.

— Popo, avec moi. Prends qui te plaira avec nous. Que tout le monde utilise les plateformes afin de se rendre instantanément sur les murs qui protègent l’Humanité. Contrairement à beaucoup d’autres fois, aucune retenue ne sera tolérée. Toute menace se devra d’être purement et simplement éradiquée, peu importe sa nature ou sa race.

La dernière fois, elle n’avait pas pu protéger sa patrie. Cette fois-ci, c’était différent. Ses sujets et le Monde entier allait être témoin de la puissance de Brotherhood et de leur leader : Europe Helheim.

Ordre de participation : Pour l'heure, il n'y en n'a pas. Tous les humains sont invités à poster afin de suivre Europe.
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Dim 7 Juil - 6:42


Il y avait de ces sensations qui ne se perdaient jamais. Ces couloirs, tu les avais visités des centaines, non, des milliers de fois. Cette odeur, cette humanité ambiante camouflée derrière cette technologie futuriste, tu l’avais subi, elle aussi, des milliers de fois. Ce chemin empruntait, ton corps tout entier s’en souvenait, chaque pas, chaque écho, chaque fissure qui tapissait les souterrains, tout cela n’avait pas bougé et ce depuis bien des années. Tout cela était là bien avant toi et, à n’en pas douter, se pérenniserait bien après toi. Tes paupières closes, tu traversais ce sinueux chemin, la démarche lente, à peine ce qu’il faut pour avancer. La foule s’agglutinait, Guardians, Soulmates, scientifiques, analystes, médecins, l’entièreté de Brotherhood en venait à trouver le cœur de la ruche. Toi, tu te privais toujours de ce sens primordial qu’était la vue, te contentant d’écouter battre cet organe vital qui te maintenait en vie et qui, pourtant, était d’une fragilité déconcertante. C’était le concert de la guerre, une excitation palpable naissait en toi, celle des soirs de bataille, c’était là l’éveil de l’orchestre d’Arès.

Tes yeux se rouvrirent et leur écarlate n’avait jamais été tant en adéquation avec cette soif de sang, cette volonté de combattre qui t’animait. D’un mouvement paresseux, tu amenas ton regard sur la demoiselle à tes côtés, bien rangée, droite, dressée face à celle qui vous menait depuis déjà quelques années. Elle était là, bien évidemment, elle ne t’avait jamais fait défaut, pas lorsque le Cor retentissait. Elle était ta Soulmate, cette autre paire de bras qui t’était indispensable lorsque venait le temps de défendre l’humanité.  Les paroles de l’éveillée furent à moitié captées, tout juste assez pour que tu puisses comprendre l’ampleur de la situation. Ou peut-être que finalement, tu n’avais rien compris. Mais la finalité était la même. Une fois encore, tu allais devoir agir comme celui que tu avais promis d’être.

Tout le monde avait pu le voir, le constater, ce détail qui avait atteint le moral des troupes : l’Yggdrasil se portait mal. Lui qui paraissait être éternel en venait à s’assombrir, à faner, certainement même à mourir, si vous n’agissiez pas incessamment sous peu. A la manière de la meneuse qui surplombait l’audience, tu avais attrapé toi aussi l’un de ces bâtons de tabac, plus fin, plus discret que celui de ta supérieure, tu en profitais peut-être une dernière fois. Une dernière fois avant de revenir. Une dernière fois avant la prochaine fois. Parce que tu n’en doutais pas, ton heure n’était pas encore venue, ni celle de l’humanité. Vous étiez grand et plus fort que jamais, il était grand temps de s’affirmer et d’ancrer dans le réel ces mots que vous prôniez depuis maintenant trop longtemps : l’Humanité n’avait plus besoin de personne si ce n’est d’elle-même.

Ton poing s’était serré, tes doigts repliés sur eux-mêmes suffisamment fort pour que la douleur ne vienne t’extirper de tes songes. L’assaut était donné. Un assaut qui prenait d’ailleurs davantage la forme d’une réaction, une réaction à cette menace inconnue, cette nouvelle ombre après celle qui était venue ébranler vos défenses quelques temps plus tôt. Tu n’étais pas de ceux qui perdaient leur temps à se demander ce qu’il pouvait bien être en train d’arriver. Le son des alarmes était simplement devenu plus qu’insupportable, l’éclats des écrans de surveillances en était devenu frénétique, les conclusions à en tirer étant toutes aussi mystérieuses que la source de remue-ménage. Les plus téméraires avaient réagi. Europe s’était déjà mobilisée près de l’une des plateformes de téléportation et, une fraction de seconde t’avait suffi. Un coup d’œil échangé avec ta dulcinée et vous voilà déjà parés devant l’une des nombreuses autres machines de la grande salle.

En tant que Soulmate, vous n’aviez pas besoin d’Europe. Pas plus que The Awaken n’avait besoin de vous. Pas sur le même front, en tout cas. Tu faisais suffisamment confiance à cette femme pour savoir que sa force avait de quoi faire pâlir les plus puissantes entités de ce monde, c’était en tout cas ce en quoi tu croyais fermement. Pour ta part, si des récents évènements étaient venus embrumés ton esprit et cet orgueil qui était le tien, ta confiance en toi n’avait-elle pas été suffisamment amoindrie pour que tu en viennes à redouter l’avenir proche. La Helheim avait confiance en toi, en Calliope, vous étiez forts, à n’en pas douter. L’objectif était la victoire, absolument rien d’autre.

Ton corps venait se matérialiser à plus kilomètres de ta position précédente. A plusieurs dizaines de mètres de hauteur, tu surplombais ces bâtisses, ces murs gigantesques qui œuvraient à la défense de votre espèce. Les lois de la physique vinrent rapidement rétablir la réalité telle qu’elle devait être. Ta silhouette se mit à chuter, rapidement, la vélocité de ton corps augmentant inlassablement sans que tu ne cherches à la réduire. Une descente fulgurante qui allait t’amener droit au sommet de cette parcelle de Borderlands.

L’impact déclencha une onde de choc visible à l’œil nu, un halo, une bourrasque circulaire qui se propagea sur plusieurs centaines de mètres. Le bruit du choc résonna dans l’enceinte sur un périmètre tout aussi important, un son sourd, la tonalité d’une masse qui venait de s’écraser lourdement. Pourtant, ta carcasse n’était que recroquevillée, dans une position accroupie, un poing sur le sol, tu te redressais lentement, finissant par ramener ton dos à cette droiture exemplaire.

Outre ce qui avait été physique et tangible, il y avait également l’immatériel. Cette aura sanguinaire que chacun des pores de ta peau laissait émaner. Ton reiatsu s’était manifesté sous sa forme la plus irrégulière, la plus sauvage, la plus bestiale. De ceux qui avait fait le choix de te suivre, bon nombre furent secoué par cette manifestation de puissance pure, cette incarnation d’un pouvoir qui n’était destiné qu’à une chose : la destruction de la menace qui planait sur vos terres. Aujourd’hui et aux yeux de tous, tu avais le rôle du héros, le bouclier du monde humain. Pourtant, aux yeux de tous, tu n’étais là qu’une bête féroce, un démon dont la ferveur était encore cadenassée à l’intérieur de cette geôle de peau… mais pour combien de temps encore.

Visage redressé, tu avais apposé tes yeux sur ces cieux, bien différents des tiens. Calliope arrivait. La guerre aussi.       
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Mr Popo
Messages : 50
Expérience : 140
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 20/05/2019
Siddhārtha Popo
Siddhārtha Popo
Dim 7 Juil - 20:30


L'univers entier se liguait contre cette humanité débordant de vitalité. Malheureusement, personne d'entre vous, pas même la prêtresse, n'étaient préparés à ce qui vous attendiez.

Le Juge quittait l'Antichambre, au côté de son nouvel apprenti ; Alexandre. Une intense séance d'entrainement, de quoi mettre en charpille plus d'un homme. La peau d'ébène exhultait une puissance innommable. Nombreuses étaient les entailles tapissant sa peau, nombreuses étaient les decennies qu'il avait transcendé de sa simple force. Le destin n'en avait pas fini avec lui, une réunion de la plus haute importance attendait l'ensemble de Brotherhood. C'était une première depuis l'arrivée au pouvoir d'Helheim.
En effet, la dernière fois fut lors de sa prise de position. Lorsqu'elle s'accapara les hautes sphères de la Confrérie. Le pire, ou le meilleur, était attendu. Ayant été dans ses petits papiers - son nombre de mission suffit à lui seul pour l'expliquer - Europe était une femme forte et réfléchie, le Gautama le savait. Ce genre d'évènement... Le Juge eut une petite pensée pour Ridley. Elle s'était enfermée dans son laboratoire depuis plusieurs jours, pour une raison qu'il ignorait encore. Il n'avait pas eu l'occasion de lui parler récemment. Peut être qu'il trouvera le moyen de la retrouver ici.

Siddhartha Popo évoluait aussi de son côté. L'ermite passait de plus en plus de temps dans The Labyrinth. Porter par son instinct, depuis de nombreuses semaine maintenant, il entrainait les rangs des Guardian. Un Popo restait toujours connecté à la Balance de l'Univers qui le voyait naitre et ce depuis l'avenement d'Ahriman. Les contes séculaires de cette lignée inconnue de tous était gardés précieusement, seul un nombre très limité de personnes étaient au courant. L'Arbre se fanait, comme jadis. Une seule solution était envisageable et bien que le Boddhisatva n'était point légal de son père, il comptait suivre son chemin.

Au première ligne de cette marée humaine, la peau ébène écoutait avec attention les révélations de sa prêtresse. Celles-ci ne venaient que consolider les mythes d'antants.

Comme à son habitude, nulle expression ne se donnait la peine de venir habitait le visage de cette bête de foire. Tandis que son regard commença à chercher sa soulmate, un premier bip laconique retentit. Suivit très rapidement d'un second. Ce balais sonore s'intensifiait peu à peu, quelque chose approchait.

C'était anormale.

Et même si le bruit avait cessé, le regard de sa maitresse se suffisait à lui-même. Une iris noirâtre se posa sur le tableau electronique. Etait-il cassé ? Il n'en savait rien, sa maitrise de la technologie était inexistante. Toutefois, l'ensemble du panneau était emplis de rouge. Comme si quelqu'un l'avait pinturluré à cette occasion. La foule commençait à marmonner.
Europe prit très vite les devants, se précipitant dans un module de téléportation, tout en t'enjoignant à la suivre.

D'un mouvement d'une vélocité rare, la main du noireau se glissa dans l'une des poches intérieures de son veston. Une petite oreillette en fut sortie. Elle s'engouffra dans l'oreille droite du Destructeur. D'une simple pression, elle s'alluma. Le regard colérique du potelé se posa sur son petit.

"Mon apprenti, Siddhartha Popo t'ordonne de le rejoindre."

Un simple pas suffisait. Il était déjà au côté de l'Eveillée dans le module de téléportation l'envoyant directement sur l'un des versants de la muraille nouvellement restaurée. L'index sur l'oreillette, Siddhartha correspondait avec Galileo, une I.A crée par de nombreux scientifiques afin d'aider et de renforcer The Crucible.

"Galileo, Siddharta Popo t'ordonne de nous venir en aide. Que se passe-t-il ? Fais moi un topo de la situation et si tu le juges nécessaire, active l'ensemble de nos défenses."

La cité-continent hurlait de nombreuses sirènes d'alerte. A croire que l'Univers entier leur tomber sur la tête. Popo à la droite d'Europe releva légérement son regard sur ce qui se passait devant lui... Ark ne s'était pas construite en un jour. Elle ne pliera pas non plus en une journée. Si seulement...
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 659
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Lun 8 Juil - 5:16
Il y avait cette tension qui habitait la salle dans laquelle la Corleone se trouvait. Un silence presque solennel seulement brisé par la voix de l’Éveillée. Des informations étaient partagées lors de cette rencontre qui avait un poids différent, un ton différent, surtout. Ce n’était pas qu’une réunion de routine, qu’une rencontre entre différents éléments de Brotherhood. C’était là quelque chose de presque surprenant, de voir autres que des Soulmates ici-bas, le Crucible d’ordinaire leur étant exclusivement réservé. Mais elle n’avait rien dit, se contentant d’écouter ce qu’il y avait à écouter, de ranger quelque part dans son esprit ces nouvelles choses qu’elle apprenait, l’information étant un atout qu’elle n’avait jamais négligé.

Il y avait quelque chose dans l’air, un mauvais pressentiment qui s’insinuait dans le coeur des hommes, une menace qui pesait sur eux et obscurcissait le ciel. L’Arbre-Monde était souffrant. Ses couleurs étaient plus ternes. Ses feuilles se fanaient. Yggdrasil ne semblait plus posséder cette force d’antan et la belle ne pouvait s’empêcher de revenir aux événements qu’elle avait vécu, à ce qu’elle avait vu. Elle ne pouvait pas s’empêcher de revivre partiellement ce qui l’avait secoué, d’entendre les cris et la détresse de ceux qu’elle n’avait pas pu sauver, ceux qui souffraient sous ses yeux, elle qui n’avait été qu’une témoin impuissante.

Elle n’avait pas pu oublier cette journée. Cette mission. Elle n’avait pas pu oublier cette énergie qui l’avait appelé, celle qu’elle avait cru reconnaître, cette présence familière qui s’était révélée être ennemie. Était-ce lié à ce qu’il se passait actuellement ? À ce qui ébranlait leur monde ? Ce qui semblait s’accrocher à l’Yggdrasil pour lui pourrir l’existence ?

La réponse à cette question ne viendrait pas aujourd’hui. Alerte, son regard s’était dirigé sur l’écran tandis que des alarmes se faisaient entendre. Cette réunion venait de subir une fin abrupte alors qu’une menace venait de leur tomber dessus. Littéralement. Sans réellement attendre quelconque ordre ou consigne, elle avait simplement levé ses prunelles azurées sur l’homme à ses côtés, rencontrant son regard rougeoyant. Semblerait-il qu’il était temps pour les hommes de prendre les armes pour défendre ce pour quoi ils se battaient jusqu’à aujourd’hui. Europe n’avait pas pu être plus juste dans ses propos que quelques instants plus tôt.

Ils ne marqueraient pas l’histoire de leurs noms mais bel et bien de leurs actes.

Et aujourd’hui était un moment où ils se devaient d’y inscrire un nouveau chapitre, celui où ils protégeraient coûte que coûte ce monde qui leur appartenait et cet arbre qu’ils se devaient de préserver. Ils étaient si près du but. Ils ne pouvaient pas s’arrêter maintenant.

D’un même mouvement, elle suivit le blond. Tous quittaient la pièce et ils ne seraient pas les derniers à arriver sur le champ de bataille et ce, peu importe ce qu’ils allaient y trouver. Si la chute du Lodbrok avait fait trembler le sol, alertant toutes présences aux alentours, pour sa part, la sienne se fit un peu plus lente. Un peu plus délicate. Et tandis qu’elle posait un pied à ses côtés, il put remarquer les changements opérés chez elle en si peu de temps. Désormais immobile, ce fut une blonde chevelure qui tomba sur ses épaules tandis que son corps s’était recouvert d’une armure plus solide qu’elle ne le laissait paraître.

Elle rouvrit alors les yeux, posant ses prunelles sur ce qui se dessinait devant elle. Un regard semblable à son partenaire, tout aussi rouge, tout aussi sanguinaire. Si elle avait été toujours été plus calme, celle qui réfléchissait derrière celui qui frappait, ce n’était pas pour autant qu’elle était animée du même désir que ce dernier.

Si la guerre arrivait, elle allait montrer à tous la hargne dont pouvait faire preuve les humains. Mais surtout, leur résilience. Ils avaient bien failli y passer plus d’une fois et, à chacune de ces fois, ils s’étaient relevés.

Encore aujourd’hui, et elle s’en faisait le serment, nul ne les ferait tomber.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION



Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : A
Grade : Einheri
Avatar : O.C
Messages : 37
Expérience : 130
Reiryoku : 36050
Date d'inscription : 01/04/2019
Silence
Silence
Lun 8 Juil - 9:20
Le calme avant la tempête, cette expression résumait le mieux ce qu’il se passait. Aux pied du trône des racines, l’Einheri se contentait d’attendre, quelque chose en lui insistait pour qu’il soit présent au moment venu. Les paroles de l’arbre résonnaient en son fort intérieur… tout allait commencer d’ici peu.

S’arrachant aux racines auxquelles il était lié, l’Einheri trônait de toute sa splendeur, seul dans le jardin d’Eden. Cette petite voix lui disait d’agir, mais, pourquoi ? Récemment, c’était le calme plat, pas de quoi s’agiter… et pourtant, dans l’atmosphère régnait un air pesant, annonciateur de catastrophe.

S’il aurait été plus attentif, il aurait sûrement remarqué la silhouette du doré, qui trônait en haut des branches de l’Yggdrasil, son regard se posant sur l’Einheri. Des paroles vinrent alors frapper son esprit distordu. Un mot revenait sans cesse, la rémanence… qu’est-ce qu’il pouvait bien vouloir dire par là ?

Détenir l’intégralité des connaissances du monde laissait l’Einheri en trouble lorsqu’il s’agissait de résoudre des problèmes auxquels il n’avait aucune réponse concrète… Peut être qu’elle aurait la réponse.

Oui, l’éveillée serait sans aucun doute la personne la plus capable d’orienter l’einheri sur la bonne marche à suivre, de plus, leurs destin étaient intrinsèquement liés. Alors, tandis qu’il se voyait engouffré dans un cocon de racines qui, une fois l’Einheri avalé, se retirèrent dans le sol, entamant leur voyage.

Il émergea dans ce qui semblait être un complexe, frappé du logo de Brotherhood… Apestado venait sûrement d’arriver là ou aucun hollow avant lui n’avait pénétré. Son corps se tordait à mesure qu’il tentait de se redresser. Bras le long du corps, visage inexpressif, l’abomination trônait alors au milieu de Soulmates et Guardians.

Bien sûr, son arrivée ne laissa personne de marbre, qui était-il ? Pour la plupart, ils n’avaient aucune connaissance de son existence… mais quelque chose que nul ne pouvait nier, c’était l’aura familière qu’il dégageait, comme s’il était indirectement lié à toutes les personnes ici présente… Car en chacun d’eux, il reconnaissait une partie de son créateur. De ce fait, il n’eut aucune hostilité apparente, pas même lorsqu’il se vit braquer de part de multiples cannons à reishi.

Il ne dit pas un mot, se contentant de poser le regard sur l’Eveillée. Et là où tout le monde se contentait d’échanger au sein du Crucible, c’était sur un tout autre plan que la rencontre entre l’Awaken et le pestiféré se fit.

Dans une anomalie dorée, il put poser les yeux sur celle qui portait l’espoir de l’humanité, L’Awaken, Europe Hellheim. « Enfin, notre rencontre se fait, Eveillée. » D’une voix calme, l’Einheri se présentait, bien qu’il n’y avait nullement besoin de le faire, tous deux se connaissaient plus que bien… et pourtant, quelque chose en lui l’empêchait de comprendre ce qu’elle pensait réellement.

« Le père des pères, c’est lui qui m’envoie… Quelle est la raison de ma venue en ces lieux ? »

Ecoutant paisiblement, il se tut. Pas un mot ne fut prononcé par l’einheri tant que cette dernière n’avait pas terminé ses explications. Une fusion avec l’Yggdrasil ? Rien d’étonnant à cela, le père des pères donne et reprend quand il l’entend…

Ceci dit, l’einheri comprit rapidement que le monde humain était à nouveau sujet à une attaque… décidément, l’arbre attirait bien des convoitise… mais, cette invasion, pouvait-elle être pire que l’assaut de Vacia et Behemoth combiné ? Cela restait à voir, mais d’ores et déjà, tout le monde se mettait en condition.

Empruntant d’étranges outils, Soulmates et Guardians qui les utilisaient disparaissaient instantanément. Un moyen de transport ? Bien sûr, l’einheri n’avait pas besoin de ça. Levant son bras, un geste brusque suffit à fracturer la réalité afin d’ouvrir un Garganta. Et si le passage dans l’entre monde pouvait être bien plus lent que la téléportation, elle lui assurait d’être présent en un seul morceau… Contrairement à cette technologie qu’il ne comprenait pas.

Il apparut alors sur le sommet des murs de Borderlands… Son regard se posait sur la brèche colmatée à la va-vite, les cratères de l’affrontement entre les hollows et les humains… et enfin, un cocon de racines dépérissant, lieu de sa réincarnation. S’il pouvait sourire, nul doute qu’à ce moment précis il ne se serait pas retenu.

Un Hurlement infernal retentissait sur les murs d’Ark… Désormais, nul ne pouvait ignorer la présence de l’Einheri sur les lieux.

_________________
Global ▬ Un imprévu n'arrive jamais seul D78305aab481f57ab56d1d6efa36e399
Alignement : Chaotique Bon.
Rang : C
Grade : Guardian
Avatar : Metal Bat - Opm
Messages : 49
Expérience : 7
Reiryoku : 13000
Date d'inscription : 04/05/2019
Alexandre Smith
Alexandre Smith
Lun 8 Juil - 10:17


Un imprévu n'arrive jamais seul

Event 1 : Rémanance




♫♪♬

Il était temps.

Sortant de la salle, gravitation, habituellement réservé aux Soulmates, tes capacités avaient prouvés que tu étais désormais capable de t'en sortir dans cet environnement hostile et que maintenant, tu étais véritablement apte à protéger la confrérie.

C'est avec un corps meurtri, endolori par la douleur que tu te rendais sur le lieu de la bataille. L'entrainement de ton maître, Siddartha Popo, était bien plus ardu que tu ne le pensais et ne pas le prendre au sérieux, était un risque de mort.

Te rendant au sein de la partie sacrée, très peu d'élus avaient le droit d'y accéder, mais la situation était bien trop complexe pour que les règles ne soient altérés.  Europe nous avait tous rassemblé, nous, la confrérie, des hommes et des femmes prêts à se battre pour ce en quoi ils croyaient. L'humanité vaincra, les envahisseurs n'arriveront jamais à nous faire flancher.

The Awaken... Allait disparaître à la fin de sa vie... Fusionnant avec l'arbre et renforçant le bastion que nous représentons. Assumer le poids de cette responsabilité n'a pas du être une simple tache, mais c'est grace à elle, que tu es ici aujourd'hui.

Et tu comptes bien faire ton tout possible afin de lui rembourser le service que tu lui devais.

Avançant à l'appel de ton nom. -Après avoir fait un fuck aux Guardian qui n'avaient pas eu l'unique chance d'être parmis ces élus.- Tu te tenais au coté de ton maitre, et de tout les autres personnes présentes ici-même.

Il était temps, l'apocalypse ne tardera pas à arriver. Mais tu n'avais pas l'esprit serein, les paroles d'Europe continuaient de t'enfermer dans un puissant genjutsu.


Tu ne pouvais pas combattre dans ces conditions. Fracassant ton crane avec ta batte, te vidant par la même occasion de toutes ces pensées superflus pour ne te concentrer que sur le combat. Tu retrouvais désormais ton esprit combattif d'antan. Il n'y avait plus, QUE LE FIGHT.

Sur le mur, vous n'étiez qu'une seule et unique personne.
Sur le mur, vous combattrez l'adversité.
Sur le mur, vous vaincrez.
Car vous êtes, l'humanité.



Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Mer 10 Juil - 0:12
L’armée d’Europe arrivait sur les remparts qui protégeaient l’humanité et le moins que l’on puisse dire, c’est que la surprise était assurément au rendez-vous : il faisait nuit noire. Etrange, surtout en sachant qu’il était approximativement quatorze heures, vingt-trois minutes et quarante-deux secondes. Il n’y avait que très peu de lumière autour de la capitale humaine, personne ne pouvait apercevoir le Soleil (ou bien la Lune). Et puis…
Les plaines qui entourent Ark sont plongées dans l'obscurité.

Un bruit assourdissant prenait d’assaut toute la région.
Le sol tremblait.
Une tempête se levait.
Des effluves rappelant la mort étaient légion.

Quelque chose approchait. Et à mesure que le temps passait, des détails se dessinaient en contrebas. Des silhouettes en train de charger. Elles n’avaient rien d’humain et ressemblaient même plutôt à des monstres. Ceux qui avaient assez passé de temps à regarder l’horizon - pour comprendre qu’une armée se dirigeait sur eux - levaient les yeux au ciel. Il y avait aussi du mouvement de ce côté-là. Après quelques instants à les observer, tous comprirent alors.

La terre comme le ciel étaient pleinement occupés. Il n’y avait pas un seul espace de libre pour que la lumière passe, cela donnait une idée du nombre d’ennemis qui se dirigeaient vers la ville. S’attarder sur ce détail ne ferait que du mal à l’humanité, il allait falloir se battre.
Plusieurs armées de monstres foncent sur l'égide de l'humanité.

Quand les troupes étaient à une distance considérée comme proche des humains, un mastodonte se révélait. Une gueule aussi grande que le pays déchira les cieux en dévorant la plupart des bêtes ailées. Son rugissement fit trembler la Terre entière. Son intérêt semblait se porter entièrement sur un unique individu : Yggdrasil. Le monstre avait faim et rien n’étancherait sa soif si ce n’était cet arbre qui commençait déjà peu à peu à dépérir.

Les membres de Brotherhood pouvaient entendre les messages radio que recevait Europe. Tous faisaient mention d’un monstre démesurément grand. Personne ne savait d’où il venait ni qui il était. Toujours est-il qu’il avait une apparence reptilienne et que son corps s’était complètement enroulé autour de la Terre. Les premières alertes qui en parlaient lui donnaient déjà un nom : Jörmungand.
Le Ragnarök est en marche et rien ni personne ne semble pouvoir l’arrêter.

HRP — Ordre de passage : ??? | @Europe Helheim | @Ragnar S. Lodbrok | @Calliope Corleone | @Siddhārtha Popo | @Alexandre Smith | @Apestado | @Ethan Clifford
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Détail : Bonne chance.
Alignement : ???
Rang : ???
Grade : Chat de Gilgamesh
Avatar : O.C.
Messages : 5
Expérience : 21
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 22/05/2019
Sertorius
Sertorius
Ven 12 Juil - 22:02
Rien de bon n’était à présager. L’accumulation et la charge des ennemis de la capitale pouvait faire ressentir bien de la crainte vis-à-vis des soldats de Brotherhood. Mais ils étaient formés pour cela donc ils n’avaient pas le droit d’émettre une quelconque plainte. Ils étaient la lance dont se servait Europe pour défendre le Monde.

Seulement, un imprévu n’arrivant jamais seul, l’arrivée du monstre compliquait tout.

Le sentir pénétrer dans l’atmosphère de la Terre infligeait un pincement au cœur du chat. Si par le passé, les invasions étrangères lui donnaient envie de vomir, il en était tout autre aujourd’hui : cela affectait son ego, sa fierté. Sa colère le nourrissait, à tel point qu’il avait pu passer outre les restrictions de Gilgamesh et esquiver l’obligation de passer par un de ses ordres.

Une simple enjambée l’avait fait apparaître aux côtés d’Europe et son armée. Du haut des murs qui représentait la toute grandeur de l’Humanité, Sertorius leva les yeux au ciel. Rien d’autre ne l’intéressait. En forçant sur ses pattes, il se propulsa à une vitesse folle jusqu’à la gueule de l’animal.

Et après avoir “atterri” sur ce qui ressemblait à s’y méprendre à des lèvres, ses coussinets dessus et forçant brutalement. Pour ceux qui y jetaient un œil, tout cela n’avait aucun sens. Sertorius, le chat bien-aimé de Gilgamesh, venait d’ouvrir la gueule du monstre avec la simple force de ses patounes. Juste assez pour le faire passer, et c’est ce qu’il s’empressa de faire.

Se faire avaler par le monstre pour mieux s’en débarrasser.

Spoiler:
 
Alignement : ???
Rang : ???
Grade : The Awaken
Avatar : Integra Hellsing (Hellsing)
Messages : 5
Expérience : 30
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 11/04/2019
Europe Helheim
Europe Helheim
Dim 14 Juil - 10:45
— C’est quoi ce bordel ?

Autant dire que la réaction de The Awaken ne s’était pas faite attendre bien longtemps. Encore, voir débouler ce qui ressemble à s’y méprendre à des expériences ratées ne l’insurgeait pas tant que ça - Ark aussi avait ses détracteurs. Mais là, l’apparition de Jörmungand était porteur de bon nombre de nouvelles et était annonciatrice de changement à venir partout où il y avait de la vie (ou de la mort). Europe le savait : c’était la merde. Pour qui ? Seul l’avenir pourrait le dire. Pour l’heure, il fallait agir.

Et comme d’habitude, son père semblait avoir une longueur d’avance sur elle car son putain de chat n’avait pas attendu bien longtemps avant d’essayer de la faire passer pour une simple soldate, un guerrier un peu plus au-dessus de la moyenne, un outil pour le président du monde. Tout le monde avait quelque chose qui le rongeait, pour la blonde c’était le fait de ne pas être reconnue à sa juste valeur par son paternel.

— Bah alors là..!

D’un saut assez puissant pour dégager une onde de choc (inoffensive pour les membres de Brotherhood aux alentours), Europe s’était instantanément rendu devant la gueule immense et monstrueuse du colosse planétaire.

— Retourne en Enfer, petite merde !

Et ce fut son plus beau jab du droit qui atteignait la peau du monstre. La Terre entière pouvait voir son corps se tordre de douleur, provoquant bien des séismes. Mais là n’était pas la plus grosse des conséquences. En effet, son coup avait provoqué une pressurisation de l’air sur des centaines… de milliers… de kilomètres. Sans vouloir faire le mec ou vous faire croire n’importe quoi, il suffisait juste à la population terrestre de lever les yeux vers les étoiles pour se rendre compte que Brotherhood ne rigolait pas le moins du monde. Plus de 80% de la masse lunaire venait d’être réduit à l’état de poussière et le satellite de la Terre ne ressemblait désormais plus qu’à un anneau.

Cette forme n’ayant plus rien de naturel pour un astre, elle se scinda en deux croissant de tailles égales. Désormais, la planète des humains n’aurait pas une mais deux lunes.

Après être retombée près de ses troupes, elle jaugea rapidement la situation. Elle semblait être critique. Et il fallait rapidement prendre une décision, une digne de sa position d’éveillée.

— Calliope et Ragnar. Vous voyez le gros là-bas ?

Elle pointait du doigt un mutant assez menaçant.

— Vous me le faites disparaître lui et tous ses amis jusqu’à 50 km derrière lui.

Il allait de soi qu’elle ne tolérerait aucun échec. Après sa démonstration de force, c’était soit ils y arrivaient, soit un morceau de la Terre allait partir rencontrer une autre planète. Mais l’ennemi qui était montré n’était pas le seul, il y en avait deux autres de sa trempe. Europe n’était pas omnisciente mais elle les savait bien plus dangereux que leurs congénères.

— Popo, prends ton acolyte avec toi vas bien faire comprendre aux attaquants sur le flanc gauche pourquoi tu es surnommé le Juge.

Le dernier allait avoir la chance de combattre un être que personne ne pouvait réellement définir : le choisi du Gatekeeper.

— Apestado…

Sa voix se faisait bien plus sérieuse (alors que ça semblait assez dur de le faire).

— Dévore le dernier. Ils veulent nous envoyer des monstres, montre-leur que tu es le destructeur parmi les destructeurs.

Il allait devoir affronter le dernier commandant seul, à moins qu’un des humains présents et capables de l’aider allait se joindre à lui, @Ethan Clifford ?

HRP. Europe met une patate de forain au Léviathan, ce qui entraîne la destruction de la Lune telle que nous la connaissons au profit de deux Lunes en forme de croissant. Puis, après être revenue près de ses soldats, elle leur donne des instructions.
Important : C'est le dernier tour de la phase #1. Vous pouvez attaquer, charger etc. Votre post sera pris en compte par le Narrateur dans l'ouverture de votre groupe pour la phase #2. Bon jeu !
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 110
Expérience : 569
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Ragnar S. Lodbrok
Ragnar S. Lodbrok
Lun 15 Juil - 10:04


L’écarlate de tes yeux tourné vers les cieux, tu observais l’invasion ennemie, toujours immobile, toujours inerte face à ce qui n’allait être que beaucoup de bruit pour pas grand-chose. La voûte céleste avait gagné cette teinte sombre, plongée dans les ténèbres du fait du surnombre des ennemis, toi, tu siégeais là, comme le héros protecteur de cette cité que tu étais. Calliope t’avait rejoint pour assister à ce qui, aux yeux de l’humanité, était caractérisé comme un désastre. Pour toi ? C’était là l’occasion de bouger. Tu avais raté la dernière guerre humaine, pour ton plus grand désarroi, l’erreur allait être réparée.  

Au loin, l’Arbre-Monde paraissait lui aussi être en train de livrer sa propre guerre. Tu ne savais rien des sévices dont il était victime, mais une chose était certaine, l’Yggdrasil n’avait pas sa meilleure mine. Une bien mauvaise nouvelle pour ceux conscients que la majorité de leurs pouvoirs en étaient issus. Pivotant de nouveau, tu ramenas ton corps droit face à la horde. Quelques petits tours d’épaules pour détendre tes muscles, un étirement grossier pour faire le mec qui s’apprêtait à faire du sale. Tout était en place.

Dans l’oreillettes, les informations défilaient et il fallait être efficace pour en tirer les bons enseignements. Pourtant, malgré l’afflux de données, une chose revenait sans cesse : « Jörmungand ». Une créature que vous ne parveniez à délimiter, à appréhender complètement. Et malgré cela, la leadeuse incontestée de l’humanité semblait d’humeur à asseoir sa dominance. L’impact du coup de la blonde au cigare fut suivi par les crissements de douleurs de la gargantuesque bête. Si tes yeux avaient tout d’abord été happés par la démonstration de l’humaine, l’étonnement n’en fut pas moins présent lorsque, de cette aire encore visible, tu vis le satellite lunaire se fendre en deux. Un pouffement de rire, voilà ce qui t’échappa. C’était ça, la nouvelle humanité. Un échange visuel avec Callie suffisait à éclaircir vos objectifs : faire honneur au spectacle que la Helheim venait d’offrir.

« Compris. » En actionnant le mécanisme audio qui t’était relié. Europe avait donné ses ordres et si l’envie de te charger de la menace majeure était omniprésente, tu savais que ton rôle de Soulmate était avant toute chose d’assurer la victoire de celle qui croyait indéfectiblement en toi… en vous. « J’y vais. » Cette fois, pas de radio, pas de transmission, une simple phrase partagée à ta partenaire. Tu entrais dans le cercle.

A la manière de la figure de proue de Brotherhood, tu avais bondi du mur, t’élevant rapidement dans les airs, avalant les mètres, les dizaines de mètres d’altitude, même. Une intense respiration vint gonfle ta cage thoracique, emplir tes poumons de cet air que tu respirais peut-être pour la dernière fois. Là-haut, tu n’étais devenu plus qu’une infime silhouette, un point perdu parmi les milliards d’autres qui couvraient le ciel. Mais, même seul dans l’infini de l’Univers, tu demeurais être l’étoile la plus brillante de toute. De tout là-haut, un scintillement insignifiant naquit. Puis l’insignifiant devint grandiose. Tu avais entamé ta chute. Alors que la vélocité de ton corps ne faisait que croître, alors que ta carcasse se rapprochait dangereusement du sol, ton poing, lui, c’était embrasé de cette lueur d’espoir, de ce reiryoku salvateur qui allait libérer la Terre de ses geôliers.

« RAAAAAAAAGNAR… » Un cri de l’âme. Ton corps s’était tiré vers l’arrière pour armer ce coup de légende. « PPPPPUUUUUUUUUNNNNNNCCCCCCHHHHHH ! » Une frappe assenée à tout cet espace face à toi. Tu corps tombait toujours le long du mur, mur auquel tu tournais le dos, face au champ de bataille. Encore une fois, à la manière de la Helheim, la pressurisation de l’air engendra une onde de choc qui te repoussa vers le mur, du fait de ton manque d’appuis. Si les conséquences n’étaient que minime pour toi, pour l’armée ennemie il en allait peut-être autrement car cette attaque pouvait répondre parfaitement aux exigences d’Europe : anéantir toute cette parcelle de l’armée de monstres. 50 kilomètres ? Ç’avait été là une claire sous-estimation de tes capacités. Après tout, tu es Ragnar Lodbrok.     

Spoiler:
 
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 143
Expérience : 659
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Calliope Corleone
Calliope Corleone
Lun 15 Juil - 23:42
Au travers la masse sombre qui recouvrait le ciel se démarquaient certains individus, qu’il s’agisse de leur taille ou encore la puissance qu’ils semblaient dégager. La belle n’eut aucun mal à reconnaître celui que leur avait désigné Europe. Non loin d’eux se trouvait cette silhouette différente des autres, ce mutant plus large et plus imposants que ceux qui le suivaient. Elle esquissa un faible sourire à l’entente de la voix de son partenaire, nullement surprise de sa part. Après tout, il était celui qui fonçait tête baissée dans la mêlée. Elle s’y était faite, depuis le temps. Elle en avait l’habitude. Il était là pour se battre et ne comptait pas quitter tant et aussi longtemps que sa soif de sang n’était pas étanchée. Ça aussi elle s’y était faite, depuis le temps.

Un peu plus en retrait, ce n’était pas parce qu’elle n’envoya pas un coup dévastant l’espèce devant eux sur des kilomètres qu’elle ne faisait rien. Le corps de la petite demoiselle à la frêle stature changea de sorte à ce que ses bras prennent une taille disproportionnée. Des coups fusèrent de sa position, sans même qu’elle n’ait à bouger, contrôlant ces excroissances comme s'ils avaient toujours eu cette taille-là, venant frapper de sorte à arracher des membres. Bras. Jambes. Têtes. Tout y passait et sans distinction. Faire disparaître le monstre et tous ceux qui le suivaient, c’était bien ce qu’elle tentait de faire, attrapant ceux qui avaient survécu à l’onde de choc envoyée par Ragnar pour sectionner une partie de leur corps, de préférence un point vital.

Il leur était difficile de voir au travers cet amas d’ennemis, toutefois, la Corleone restait optimiste. Aussi optimiste elle pouvait être tandis que la Terre elle-même tremblait et que l’horizon était bloquée par ceux chargeant Ark. Après tout, l’échec n’était pas permis, un mot qu’elle se refusait de prononcer ou même d’en connaître le sens. Alors, elle n’avait pas besoin d’envisager cette éventualité : elle ne laisserait pas telle chose se produire.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION




Spoiler:
 
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Mr Popo
Messages : 50
Expérience : 140
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 20/05/2019
Siddhārtha Popo
Siddhārtha Popo
Mer 17 Juil - 9:43


La ilaha illallah. Que se trouvait devant ses iris noirâtres si ce n'était l'engeance des rebelles qu'il combattait depuis de nombreuses décennies maintenant... Pourtant, quelque chose clochait. Il était aisé de se rendre compte que dans la masse ne ce trouvait pas que des hommes. Quelque chose "d'autres" étaient à leurs côtés. Un mélange hétéroclite. Une nouvelle forme et/ou stade de Hollow ? Notre chérube à la peau d'ébène n'en avait aucune idée. Il y avait plus urgent à faire.

Tandis que le Juge s'appretait à foncer dans la melée, les cieux s'assombrirent. Une gueule gigantesque masquant à elle seule l'astre solaire et l'ensemble de la voute céleste. Qu'importe où Siddhartha Popo pouvait poser le regard, il ne voyait point la faim de cette bouche démentielle qui ne voulait qu'une chose ; le Reiryoku de cet Arbre séculaire se fânait peu à peu. La peau ébène avait trouvé une nouvelle proie qui pourrait probablement encaisser sa pleine puissance.

Un chat apparut à ses côtés, avant de bondir à une vitesse dépassant la simple perception humaine dans le gouffre qu'incarnait la gueule du monstre. Le Juge se faisait voler sa proie, encore une fois. Il ne s'agissait, ni plus ni moins, que de l'un des animaux de compagnies du philanthrope Helheim. Le descendant d'Ahriman souffla légèrement, il connaissait assez bien sa maitresse pour savoir comment elle allait réagir. Elle avait accumulé trop de tension.

Son coup transcenda toutes limites connues ; la lune fit creusé d'une simple impulsion de son reiryoku divin. Dans les cieux, deux lunes fixaient desormais la cité-continent. Il n'y avait plus une minute à perde.

"Galiléo, voilà le dernier message de Siddhartha Popo. Protège les civils à l'intérieur de nos murs, bombarde ces chiens jusqu'au dernier. Les binômes partent en chasse."

Le teigneux écrasa dans sa main l'oreillette le connectant à cet être artificiel. Aucune place pour cette technologie qu'il détestait tant.

Son regard se posa sur son apprenti, les mains charbons carèsserent une dernière fois les ramures de l'Arbre. Certains purent entendre une phrase bien étrange - parlant d'un présumer Ahriman. La vision sur ce monde du Popo était absolu. Il était temps de rejoindre le flux en revivifiant le Cor de l'Humanité.

D'une puissant impulsion, le Bourreau fusait contre l'objectif que sa pretresse lui avait indiqué. Poing chargé, c'est un coup d'une puissance rare qui l'accabla - rayant toute vie de la surface de ce monde sur un court perimètre. Siddhartha venait de faire sa place dans ce charnier ambulant. Ce n'était que le début, la partie venait tout juste de débuter. D'ici peu, son fidèle vassal apparaitra afin de faire un petit deux contre un magique. Enfin "un"... En comptant le fait que l'entiereté des pays humains s'étaient réunis pour nuire à la cité-continent... C'était plutôt du un contre un million - et encore...

Spoiler:
 
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : A
Grade : Einheri
Avatar : O.C
Messages : 37
Expérience : 130
Reiryoku : 36050
Date d'inscription : 01/04/2019
Silence
Silence
Mer 17 Juil - 16:57
Il restait las, contemplant de loin le spectacle qui s’offrait à lui. Une infinité d’âmes se présentant face à l’affamé. Nul doute qu’il n’aurait pu s’empêcher de rester calme lors de son ancienne vie… néanmoins, naturellement il laissait se déverser son énergie spirituelle… peut être dans l’objectif d’attirer quelques gourmands à sa portée. Ceci dit, face à la pression que dégageait Europe Hellheim, il n’était qu’un grain de sable dans le désert.

L’immense créature qui venait de tordre les cieux imposait de par sa simple carrure, une angoisse générale. Comment allaient-ils s’y prendre pour gérer une bête de cette ampleur ? Pas même le pestiféré n’avait vu de telles créatures au cours de sa vie… comparé au plus grand Menos aperçu durant sa longue marche, le Jörmungand se plaçait si haut dans la liste qu’une comparaison n’avait plus lieu d’être. Il ne lâcha pas la créature du regard, comment le pouvait-il ? Celle-ci occupait littéralement tout le ciel… fort heureusement, il y avait bien quelqu’un capable de changer la situation… Celle qui, tout comme lui, fut choisie par l’Yggdrasil.

D’un bond quasi-instantané, celle-ci s’était projetée face à la gueule de la créature. Elle n’était qu’un point noir dans le ciel et pourtant. Un bruit sourd, celui d’un coup de poing si brutal qu’en plus de faire se tordre de douleur le monstre, elle en souffla les trois quart de la lune. Le souffle de l’impact était si fort, si fort que le pestiféré dut se maintenir au sol via des racines liant ses jambes au mur de Borderlands.

Si c’était ça, la puissance que pouvait offrir le gatekeeper, nul doute qu’il atteindrait aussi cet idéal… S’il était silencieux, son attitude trahissait une certaine jalousie. Se tête inclinée sur le côté, son regard se portait désormais sur l’élue de l’arbre. Quelqu’un d’intriguant, au point de lui faire oublier toute cette invasion.

« Ô Gardien, tu ne mentais pas. » Cette phrase fut prononcé par l’Einheri, suite aux actions de l’Eveillée. Bien qu’il n’y avait personne autour de lui, cette phrase semblait bel et bien destinée à quelqu’un… Quelqu’un qui, en tout temps, vivait au travers du Pestiféré.

Si le doré pouvait offrir une puissance telle, il était certain qu’un jour il la posséderais, après tout il n’est que l’instrument de l’arbre, la Volonté d’Yggdrasil en personne. La partie était lancée.

Désormais, tous les pions se mettaient en place. Les Cavaliers s’engageaient dans l’assaut, contre ce qui semblait être d’horribles abominations. Duos se formèrent et partirent dans l’immédiat. Quant à l’Einheri, il fut invité à rejoindre la partie par l’Eveillée, en personne.

Dans une phrase qui déchaîna son égo, les racines qui le maintenaient stable se délièrent et d’un mouvement qui fit craquer même le mur de Borderlands il ouvrit un énième portail vers le champ de bataille. L’obscurité régnait, mais plus pour très longtemps.

Car à l’endroit même ou était apparu l’Einheri, une douce lumière vint percer les ténèbres. Ainsi vint s’ouvrir l’histoire des milliers d’âmes. Face à lui, l’abomination qui se démarquait des autres mais également un nombre incalculable de petit parasites l’accompagnant.

Son reiryoku se déversait petit à petit, quand soudain, tout la haut, dans le ciel ; l’on put apercevoir un scintillement. Au début seul, puis soudain rejoint par d’autres, puis d’autres, jusqu’à ce qu’une réelle nuée de petites étoiles se forment au dessus d’eux. Et lorsque, tel un maître d’orchestre, il abattit ses bras, un fracas résonna.

Global ▬ Un imprévu n'arrive jamais seul Tumblr_mz1tkaeSih1tnjti4o3_500

Sur les troupes du commandant s’abattit une pluie de ceros, illuminant les cieux d’une couleur vive, rayonnante, à mesure qu’ils s’abattaient sur le terrain. Désormais, ils étaient devenus les proies du pestiféré.

oui:
 

_________________
Global ▬ Un imprévu n'arrive jamais seul D78305aab481f57ab56d1d6efa36e399
Alignement : Chaotique Bon.
Rang : C
Grade : Guardian
Avatar : Metal Bat - Opm
Messages : 49
Expérience : 7
Reiryoku : 13000
Date d'inscription : 04/05/2019
Alexandre Smith
Alexandre Smith
Jeu 18 Juil - 0:03


Un imprévu n'arrive jamais seul

Event 1 : Rémanance




♫♪♬

The awaken... Elle méritait amplement son surnom, cette femme qui représentait l'humanité.

Le regard admiratif, tes yeux se posèrent sur le corps d'Europe, analysant le moindre de ses faits et gestes, après tout, c'était la première fois que tu la voyais en action. La patate cosmique qu'elle envoyait en direction du colosse qui venait de se dresser sur sa route témoignant de sa toute puissance, et celle de Brotherhood.

Aux yeux des autres, elles ne pouvaient paraître que pour une simple femme mais cette simple femme venait de montrer à tous que l'humanité ne reculera pas aujourd'hui. Ni demain.

Jamais.

Mais tu n'avais pas le temps de profiter de ce spectacle, de cet astre lunaire se scindant en deux. Tu avais ton propre combat a mener, et tu ne voulais pas la décevoir. Ragnar aussi combattait, ferait-il aussi bien que toi ? J'en doute.

Alors que le juge se propulsa en direction de son adversaire, sa sentence allait s'abattre contre nos adversaire, anihilant toute la zone sur un court périmètre. A cet instant, tu te remémoras les instants passé dans salle de gravitation. Tu savais ce qu'il te restais à faire, désormais.

Invoquant ta doll dans le dos de celui qui semblait être l'adversaire principal, Phoenix, lui aussi animé d'une rage de vaincre hurla, dans toute sa gloire sur le reste des ennemis présents après l'attaque du Juge.



Tu savais parfaitement que ton attaque pouvait être considérer comme faible, mais d'entrée de jeu tu avais miser sur l'effet de surprise, cette onde de choc serait capable d'aller provoquer de violentes acouphènes a un ennemi mal préparer, et tu en avais parfaitement conscience.

Regardant au ciel, tu soufflas un petit coup, te préparant mentalement car le combat de ta vie allait se dérouler dans quelques instants. Tu allais prouver à tous que tu étais le héros de cette histoire. Il ne pourrait en avoir un autre.

Résumé:
 



Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Mer 31 Juil - 16:16
Les cieux se muaient soudainement. Nibiru faisait son retour ; un énigmatique astre faisait son retour.

Tous ceux ayant été présent lors du Siège purent la reconnaitre. Alma de Cinder venait d'entrer sur le champs de bataille. Les cieux se teintaient d'un rouge sanglant. L'étoile spirituelle était bien plus grosse qu'auparavant, elle en masquait presque le soleil et les deux nouvelles lunes.

Cette frauduleuse apparition coincidait avec l'ouverte d'un portail menant à une dimension obscure. De ce Garganta jaillit une unité composée de quatres humanoïdes. Un blason prenant les traits d'une rose était frapée sur leurs poitrails respectif.  
L'unité L?CKE fait son apparition, la relique d'Ordalias est dans les parages

Un homme, masqué, à la tête du bataillon, endossait le rôle de numéro 1. Probablement le chef de cette escouade d'androïdes révolutionnaires. Les trois autres hybrides étaient sous ses ordres et n'attendaient qu'une chose : l'autorisation.

Fait surprennant, dans cet océan de soldat, il était le seul qui semblait un minimum humain. La Rose des Vents avaient eu recours au Quantum et à des secrets qu'Europe elle-même ne saurait imaginer. L'armée de xenomorphe et leurs comportements hors de contrôle, Ragnar comme Calliope pourrait en temoigner, écoutaient docilement le Maître.
L1cke dégage une présence anormale, tous l'écoutent et se plient à ses ordres

L'assaut débutait enfin. Les cohortes terrestres comme aériennes libéraient un déluge d'énergie, tous se battaient en concert. La plan était parfaitement huilé. Quelque chose ne tournait pas rond. C'était comme si cette armée de révolutionnaire arrivait à voir dans le futur... à moins que Brotherhood ne soit déjà infiltrée.

L1cke, bout de féraille titanesque à la main, libéra ses trois commandants - et frères - sur le champs de bataille. Chacun avait une ou plusieurs cibles en tête. Une seule chose restait proscrite : s'attaquer à Europe Helheim ou encore au piteux matou. Ces deux adversaires qui venaient d'annihiler la créature répondant à aucune race connue méritaient plus que de simples sous-fifres.

Il s'en chargeait personnellement. Le pire était à prévoir, d'autant plus que son nouveau joujou n'avait plus aucun secrets pour lui.

HRP — La phase 1 côté humain se cloture ici. Vous allez tous être redirigé vers des vos commandants respectifs. Vous avez echappé de peu à la destruction du système solaire. @Ridley Wagner et @Ethan Clifford sont portés disparus.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Ark :: Phase 1
Global ▬ Un imprévu n'arrive jamais seul

Sauter vers: