Derniers sujets

Le Club des Otaku du Seireitei I ft. Honoka et le COS
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei

avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 22:51
Loin dans les profondeurs du Seireitei, là où bien peu de gens s'y attendaient, un groupe  de shinigami des différentes divisions se réunissaient dans le Kyuutei. C'était un local qui avait été réquisitionné pour les activités associatives de Yamamoto Honoka, vice-capitaine de l'Ichibantai, en charge de l'Iryoku. Ce n'était pas quelque chose de très répandu pourtant et les réunions du COS, le Club des Otaku du Seireitei, n'amassait pas foules. Pour dire vrai, le club était actuellement composé de quelques membres épars et les réunions n'attiraient pas plus que quelques fidèles.

Watanabe Hotaru, dit "Waruota", était un membre lambda de la nibantai. Un nittohei qui ne souhaitait pas s'élever en trois cent ans de carrière et qui faisait ses recherches pour le Seireitei uniquement pour profiter, dans l'après-vie, des libertés nécessaires pour profiter de ses passions. Le club n'avait pas trente ans et il s'était bien trouvé gêné de devoir le fonder avec la turbulente Honoka. Elle était en effet l'une des rares à partager cette admiration pour cette culture très étranges qu'ils avaient adoptés depuis le monde humain et qui était, à bien des égards, assez éloigné de tout ce qui faisait la vie habituelle d'un shinigami ou d'un aspirant au sein de la société des âmes.

Le local était pourtant dans le pur style architecturale de la Soul Society... Mais en revanche, à l'intérieur, c'était une autre affaire. Des posters le long du mur, des vitrines pleines de statuettes, certaines ne pouvant plus être trouvée ailleurs... Des bibliothèques complètes de manuscrits, stockés avec amour... Et des collections très privées, dissimulées soigneusement... Parmi les légendes du club, certains cachaient des manuscrits très répréhensibles, ou encore, l'existence d'une chambre secrète où la présidente dissimulerait ses propres trophées...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 23:08
Bien, aujourd'hui, nous accueillons un nouveau membre ! Il fait partie du Jin'Ei!

Honoka tapa dans ses mains, invitant leur nouveau membre à rentrer dans leur base secrète. Il portait un masque de ninja et une combinaison noire, ainsi que le zanpakuto sur son dos. Des cheveux foncés couleur encre bleutée et le regard vif. Et surtout... Il était armé d'un appareil photo primitif.

Je te laisse te présenter !

Le jeune homme les jaugent, avant de prendre une photo et de baisser le pan de tissu sur sa bouche.

Je suis Mutsu Ryunnosuke... Mais On m'appelle Mutsurini, dans le milieu, fufu. Dit-il, en faisant une petite courbette. Je tiens à rejoindre le club car je partage avec vous un amour sans borne pour les pantsu shot...
C'est vrai que c'est toujours agréable au détour d'une page... Surtout quand ils sont bien placés... Commente Waruota, en remontant ses lunettes d'un air faussement classieux. Je vois que tu es un shinigami de culture, Mitsurini. Il se lève vers lui et va lui serrer virilement la main. Je suis Watanabe Hotaru ...
Je l'ai surnommée Waruota, parce qu'il en a les lunettes et parce qu'il imite à la perfection les peropero dégueulasses !
Le vice-président honoraire du COS. Waruota est effectivement devenu mon surnom par la faute de cette loli plate de 600 ans. Vociféra-t-il en lançant un regard noir à Honoka.

Celle-ci, loin de se décourager, l'intima : ▬ Tu n'as qu'à faire peropero, on verra ce qu'en pensera Mitsurini-kun.
Waruota fronça les sourcils et échangeât des regards avec Honoka et Ryuunosuke. Il finit par céder : ▬ Très bien, très bien !... Il se rengorgeât, avant de pérformer : Peropero, peropero peropero, la magical girl de tous les apéros....

Et effectivement, la manière qu'il avait de chanter ce slogan avait quelque chose de profondément malsain et dérangeant, au point où Mitsurini serrât d'autant la main avant de conclure : ▬ Ravi de faire ta connaissance, Waruota. Si des petites filles sont agressées au Rukongai, j'appelerais le Jinrei sans plus tarder.
Hey ! Tenta-t-il de se défendre en réponse, alors qu'Honoka riait fortement à la remarque de leur nouveau membre.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 23:44
Vous êtes prêts ? Cette chorégraphie est mythique. Sans elle, l'animation ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui !
Oui, capitaine ! S'exclama Mitsurini, sur un ton patriotique, galvanisé par l'ampleur du projet. De son côté, Waruota semblait toujours aussi renfrogné et il n'aimait pas trop l'idée de danser, mais il semblerait difficile d'échapper à cette activité, vu comment les autres membres du club se sentaient attirés par l'idée.

clac. La machine commence à diffuser la musique et la chorégraphie est sur le point de débuter. C'est le chaos qui s'ensuit : Mitsurini et Waruota sont désynchronisés, le deuxième manque de tomber sur le premier et bientôt seul Honoka semble démontrer un semblant de talent pour suivre le rythme de ce mythique générique de fin.



Honoka s'engorge un peu plus et fait reprendre. Au bout de la sixième tentative, péniblement, le COS parvient enfin à coller au rythme, même s'il était clair qu'ils n'étaient pas bon.

Mais pourquoi on fait ça, déjà, hufmph ? Demande Waruota, essoufflé, par manque d'habitude pour la danse.
Je me suis dit que si l'on veut recruter des membres, il faut que nous prouvions que notre club est plus qu'un cercle d'amateur de Ecchi. Si on parvient à danser, on pourra même aller se produire sur terre. Ce serait trop la classe non ? Non ?

Elle se remet à danser, usant de ses doigts pour révéler peu à peu ses yeux en suivant les gestes d'Haruhi, déesse insoupçonnée d'une production qui fut révolutionnaire.

Peut-être qu'on devrait chercher quelque chose de plus récent ?

Honoka se met à réfléchir.

Y a pas beaucoup de chorégraphies aujourd'hui. Sauf à faire la danse du slime, je vois pas...
Ou alors, on fait des affiches. Comme pour recruter dans un club. On a qu'à le faire comme K-on.
Mais on a pas de jolies filles pour attirer le chaland... Soupire-t-elle, s'excluant d'elle-même dans l'idée d'être attractive. En tout cas, faire des affiches pourrait être une bonne idée. Quelqu'un sait dessiner ?

Le silence se fit, alors que les différents comparses comprirent que le club allait avoir du mal à réunir plus d'amateurs au sein du Seireitei...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei
Le Club des Otaku du Seireitei I ft. Honoka et le COS

Sauter vers: