Derniers sujets

[Rang B] Old Town Road [Ousuke Reiha]
 :: Soul Society :: Rukongai

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Jeu 13 Juin - 20:11

Effectivement, le risque zéro n'existait pas. Dans cette optique, mieux valait limiter les risques que de les laisser croître. C'est pourquoi elle hocha la tête et n'émit aucune objection lorsque la vice-capitaine donna ses directives. Bien au contraire, Reiha les suivit à la lettre et prit cela comme une occasion de passer plus de temps avec celle capable de lui apprendre tant de choses. La leçon du jour débuta d'ailleurs plus tôt que prévu, puisque la recrue fut d'abord testée sur ses capacités physiques. Bien que la vitesse n'était pas quelque chose lui faisant particulièrement défaut, il ne faisait aucun doute qu'elle ne serait pas en mesure de rattraper la vice-capitaine si cette dernière s'y mettait sérieusement. De fait, il fut aisé pour Hikaru de définir un rythme pas trop rapide mais qui forcerait Reiha à ne pas traîner sous peine de se faire distancer. Heureusement, la Nittohei resta suffisamment concentrée sur son effort pour que ça n'arrive pas, tout en prêtant une oreille attentive aux conseils de son aînée.

« Je vois. Autant les mettre en échec en un coup plutôt que de perdre son temps avec un plan plus complexe, si jamais il y a une ouverture. »

Même si elle était en mesure de réfléchir et d'établir de bons plans, c'était tout de même quelque chose qui faisait défaut à Reiha ; son envie d'avoir un plan, tout le temps. Parfois, ce n'était même pas nécessaire tant la solution était simple. Pourtant, elle ne se privait pas de chercher la stratégie la plus parfaite en terme de coût et d'efficacité, quitte à manger des minutes de plus sur la montre. Elle devait apprendre à voir les choses de façon plus globale, plus complète, car parfois la vitesse d'exécution primait sur la maîtrise. Et dans d'autres cas, seule la force suffisait, comme actuellement. Peu nombreux et effectivement affamés, les hollow ne présentaient aucune menace concrète, que ce soit au niveau physique ou spirituel. C'est pour ça qu'une fois prête, Reiha n'hésita pas une seule seconde à suivre ce plan simpliste mais efficace ; sauter, dégainer, trancher.

« Bien. Je vous suis ! »

Se tenant à ses mots, la recrue bondit à son tour en dégainant son sabre et se jeta contre un premier hollow. Ce dernier, fébrile, hurla en tentant de repousser les assauts lui étant destinés mais termina avec un bras tranché avant que son masque ne soit à son tour fendu par la lame de Reiha. Plus que quatre. Enfin... Quatre, seulement dans le cas où Hikaru ne les avait pas déjà tous éliminés. La recrue eût cependant le temps de s'en faire un second avec tout autant de facilité que pour le premier. Ces hollow étaient définitivement moins costauds que ceux rencontrés lors du premier jour, sans doute à cause de la faim les affaiblissant. Même leur peau protectrice fut plutôt facile à outrepasser. Tant mieux ! La zone n'en sera que plus facile à sécuriser.

« Je suppose que je n'ai pas besoin de m'inquiéter pour vous, dans de telles conditions. Ils seront sans doute plus facile à descendre que votre coupe de sake. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Jeu 13 Juin - 20:34
Parfait, Reiha comprenait directement ce qu'on lui disait et mettait rapidement en exécution les conseils qu'on lui donnait. Après tout, bon nombre de jeunes avaient besoin de temps pour assimiler correctement un cours et la Ousuke n'était pas de ceux-là. Décidément, il s'agissait vraiment d'une perle rare et Hikaru avait de plus en plus envie de l'avoir dans sa Division. Mais de ce qu'elle en savait, Reiha tenait à rester au sein de la Première, qui incarnait ce qu'elle souhaitait. Dommage, les recrues de cette qualité étaient rares et elle aimait mettre le grappin dessus le plus rapidement possible. Enfin, toujours est-il que la recrue s'occupait déjà d'un Hollow alors qu'Hikaru venait d'en taillader deux à la fois en un éclair. Dans une situation pareille, il était normal que la différence de vitesse et de force ressorte. Mais le combat n'était pas encore terminé.

Il restait désormais deux Hollows qui bien rapidement se firent purifier par les deux Déesses de la Mort. Rien de plus simple après tout, ils n'étaient que des déchets, n'ayant même pas atteint le stade de Menos Grande. Il n'y avait donc rien à en craindre après tout et Hikaru ne rengaina pas son arme. Enfin, disons plutôt que pour les personnes les moins averties et expertes, il n'avait pas bougé de son fourreau. Il faut dire qu'elle était une maîtresse du Iaijutsu, l'art de dégainer en combat. Après tout, dans beaucoup de cultures on considérait qu'un sabre dans son fourreau était vivant car il était plus difficile à l'adversaire d'en estimer la portée des attaques. La question étant : est-ce que Reiha avait vu la lame être dégainée ? Ou au moins se faire rengainer ?

« Bien, interrogation surprise, Reiha. Quelle est la pire erreur d'un combattant maniant une arme blanche ? »

Est-ce qu'elle allait donner la réponse qu'attendait la Vice-Capitaine ? Enfin, tout ce qu'elle demandait, c'était surtout qu'elle réfléchisse par elle-même et puisse répondre rapidement. Après tout, c'était un élément important des combats et souvent la différence entre la vie et la mort, même s'il ne s'agissait pas de la réponse qu'elle attendait. Dans tous les cas, les deux femmes reprirent leur route vers le QG qui devait commencer à se créer, dans le canyon.

« Et seconde question. Un katana, comme l'arme que nous manions, qu'est-ce que c'est ? Une arme d'attaque ou de défense ? »

Elle n'en finissait jamais, de poser des questions.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Jeu 13 Juin - 22:04

Comme Reiha avait pu s'y attendre, Hikaru n'eût pas le moindre problème à trancher les trois autres hollow. Le contraire aurait été relativement étonnant. Sur le coup, la jeune recrue aurait même pensé qu'on se moquait d'elle. Mais tout se déroula comme sur des roulettes. Enfin... Est-ce que cela allait continuer pour la Nittohei qui fut maintenant la victime d'une interrogation surprise ? À l'entente de ces simples mots, elle se fit tout de suite plus attentive. Simple réflexe académique qui ressortait, rien de bien grave. Mais l'espace d'un instant, Reiha se demanda si elle avait fait une erreur au cours de ce bref combat et que sa supérieure cherchait à lui faire comprendre au travers de cette première question. Elle abandonna cependant cette réflexion plutôt rapidement pour se concentrer sur ce qu'on lui demandait, offrant sa propre vision des choses sur le problème.

« Une mauvaise posture, je dirais. Sans cela, on pare maladroitement, nos attaques sont faibles, on ne dégaine pas assez rapidement, et on se fatigue beaucoup plus vite. Certains se reposent beaucoup trop sur leurs pouvoirs et en oublient les bases, je trouve. »

Il s'agissait là de ses propres mots, de son propre avis en tant qu'adepte du kenjutsu. Malgré ses facilités en Hado, Reiha s'était assurée de ne jamais se reposer sur cette aptitude unique et avait toujours maintenu son niveau à l'épée suffisamment haut pour pouvoir se défendre si jamais elle ne pouvait pas incanter. Qui plus est, le Zanpakuto restait l'essence du Shinigami, une partie de son âme. Le maîtriser à la perfection approfondissait la relation entre l'esprit de l'épée et le Shinigami, selon Reiha. Elle ne savait pas si la vice-capitaine attendait cette réponse de sa part mais en restait fière malgré tout, car c'est celle qui lui convenait. Elle put ainsi partir l'esprit léger, suivant le rythme imposé par Hikaru tout au long du trajet retour.

C'est alors qu'une deuxième question tomba, alors que les deux femmes étaient toujours en train de traverser le canyon en sens inverse. L'espace d'un instant, Reiha en vînt à se demander si ces questions ne lui étaient pas posées pour tester autre chose que sa théorie, car elles étaient relativement ouvertes et permettaient à chacun de répondre comme il l'entendait. L'émissaire ne releva cependant pas ce point de détail à voix haute et se contenta de répondre à cette seconde question, comme on en attendait certainement d'elle.

« Les deux. Je pense que si nos lames sont forgées ainsi, c'est pour nous permettre une certaine polyvalence. Elles sont légères et tranchantes, ce qui facilite l'attaque. Mais elles sont aussi rigides et ont un côté plat sur lequel nous pouvons appliquer une pression de la main pour repousser un assaut. »

Toutes ces questions laissèrent un sentiment de curiosité naître chez Reiha. Bien qu'elle n'en fit pas part pour le moment, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui motivait Hikaru à la questionner ainsi. Sans doute pour la tester une fois de plus. Mais dans quel but ? Cette interrogation commençait à hanter l'esprit de la Nittohei, revenant sans cesse alors qu'elle essayait de penser à autre chose, si bien qu'elle en arriva vite à un point où elle ne put plus se retenir et cracha enfin le morceau.

« Pourquoi cela ? Y a-t-il quelque chose qui vous motive ? Je n'arrive pas à voir où vous voulez en venir, je m'en excuse. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Jeu 13 Juin - 22:47
Le maintient donc ? Oui, en quelque sorte, c'était une réponse tout à fait acceptable. Et c'était probablement celle que donnerait à peu près n'importe qui. Après tout, le maintient était la clé pour se mouvoir et attaque, ainsi que se défendre, c'était la base de tout combattant. Cette réponse satisfaisait Hikaru, du moins en partie, car elle ne donnait pas tout à fait la réponse espérée. Enfin, ça n'était pas important pour le moment, Hikaru préférait se concentrer sur le fait de connaître sa réponse à la deuxième question, à savoir le genre d'arme qu'était le katana. Une réponse plutôt intéressante et qui avait un fond de vérité. C'est comme si Reiha sortait ses leçons d'un livre. D'ailleurs, elle se posait des questions, sur le pourquoi de toutes ces interrogations. Légitime, en même temps, après tout, ça pouvait parfois devenir agaçant.

« Ce n'est rien, ne t'en fais pas. C'est juste qu'énormément de personnes sont mortes devant moi, soit par manque de formation, soit par excès de confiance. Je ne veux plus que ça arrive, c'est tout. Désolé si je te gêne avec toutes ces questions, mais je tiens pas à ce que tu meures, toi aussi. »

Elle restait tout de même relativement vague, tout en donnant des éléments de réponse qui pouvaient être interprétées de manières différentes selon le point de vue. Restait à voir les conclusions qu'allait en retirer Reiha. Dans tous les cas, Hikaru s'arrêta quelques instants, afin de dégainer de nouveau son sabre et le montrer à Reiha.

« Regarde, quand je tiens le sabre comme ça, il ressemble à une ligne, tu vois ? C'est donc facile d'en estimer la portée et la dangerosité. »

C'était une posture assez académique, qu'on apprenait partout car elle permettait un grand nombre de mouvements. Mais elle n'était pas tout à fait parfaite selon Hikaru, qui, d'un seul coup décida de pencher légèrement plus la lame vers le bas.

« Maintenant, ça ressemble à un point, tu vois ? C'est impossible d’estimer la longueur de la lame et même le sens des distances de l'adversaire pourrait en être faussé. La pire erreur du débutant, c'est de laisser voir l'éclat de la lame, souviens-t'en. »

Au moins, ça avait le mérite d'être clair et cette erreur, elle l'avait déjà commise une fois. Une erreur qui avait faillit coûter sa vie et dont elle ne s'en était ressortie que par miracle. Dans tous les cas, elle enchaînait avec la seconde réponse.

« Les katanas sont des armes courtes, que l'on glisse facilement à la ceinture et qui permettent une grande liberté. Ce sont avant tout des armes de défense. Échange le sabre d'un expert contre un nagimata et ses attaques seront cinq à dix fois plus efficaces. »

Mais bon, le Zanpakutō avait presque exclusivement l'apparence d'un katana. Autrement dit, ça ne concernait pas vraiment les Shinigamis, mais elle tenait quand même à transmettre son savoir. Après tout, plus on en savait, mieux c'était, de son point de vue. Dans tous les cas, Hikaru reprit sa marche, après avoir ranger son arme, une fois de plus. Légèrement pensive, elle se décida à reprendre la parole, une nouvelle fois. Ce n'était pas du tout sur le ton du reproche ni rien de ce genre, mais simplement de l'interrogation et probablement d'une pointe de culpabilité.

« Si ça te gênes, je comprendrais et j'arrêterais. Tu n'as qu'à le dire. Je sais que j'ai parfois tendance à en faire trop... »

Le campement était en vue.


Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 0:44

La voilà amusée, cette grande enfant. Pourquoi ? Car pour une fois, ce n'était pas à elle de devoir se justifier. Et bien que la vice-capitaine n'allait certainement pas connaître un embarras aussi profond que celui de Reiha lors de certaines soirées, cela restait tout de même amusant du point de vue de la Nittohei qui sourit aux propos de son aînée. Et d'une certaine façon, elle se sentit touchée par les propres mots de Hikaru. Une confession qui pouvait être mal interprétée mais qui, au final, fut reçue de bonne oreille par Reiha dont le sourire s'agrandit toujours plus.

« Je n'avais pas déjà pas envie de rendre l'âme maintenant, mais si en plus on souhaite me préserver, alors je n'ai qu'encore plus de motifs pour ne pas me laisser mourir. Je promets de tout faire pour survivre, si ça peut vous rassurer. »

Le voyage fut alors interrompu pour un petit moment, le temps de faire une démonstration que la recrue observa d'un oeil attentif, du point de vue de l'adversaire. Effectivement, les propos de la vice-capitaine faisaient sens. Reiha hocha la tête et sortit un instant sa lame pour pratiquer la posture qu'on venait de lui montrer. Après quelques corrections d'angle, elle y parvînt enfin et ne la trouva pas particulièrement plus inconfortable que la posture conventionnelle.

« Oh, c'est très intéressant. J'expérimenterai ça à l'entraînement pour vous en faire un compte rendu, mais je pense ça peut effectivement être pratique dans certaines situations. »

Une fois cette nouvelle leçon assimilée, elle rengaina sa lame et reconcentra toute son attention sur son interlocutrice qui lui offrit sa propre vision des choses quant à la deuxième question. Évidemment, on ne pouvait pas être d'accord sur tout. Si Reiha approuva pour ce qui est de la différence de puissance entre les deux armes mentionnées, elle continua malgré tout de penser que la maniabilité du katana compensait en offrant la possibilité de porter des assauts répétés plus aisément. Peut-être que son avis sur la question changera à l'avenir, que ce soit avec le temps ou les expériences. Quoi qu'il en soit, il leur fallait se remettre en route, ne serait-ce que pour ne pas inquiéter les autres ou même les aider dans l'établissement du point. Mais peu avant d'y arriver, la vice-capitaine reprit la parole, semblant se sentir un peu coupable de la situation. Spontanément, Reiha s'évertua à dissiper ce malentendu.

« Ah ! Non, non. Ne vous en faites pas. C'est à moi de m'excuser dans ce cas-là. Je n'ai vraiment pas demandé ça par gêne ou quoi que ce soit s'y assimilant. J'étais simplement curieuse et, comme dans beaucoup cas, je n'ai pas pu me retenir éternellement. Il fallait que la question sorte ! »

Bien qu'un peu maladroite dans ses propos, Reiha espérait avoir véhiculé la bonne impression, ne voulant pas qu'une sorte de froid ou de malaise s'installe suite à une bête méprise. Il fallait tuer le mal à la racine, disait-on. Mais pour le coup, la Nittohei releva quelque chose d'assez amusant. Que ce soit elle ou Hikaru, les deux semblaient avoir l'habitude de parler un peu trop franchement et sans prendre de gants, de quoi causer un certain inconfort chez ceux n'ayant pas l'habitude. Reiha n'avait pu que reconnaître ce ressenti lorsqu'elle posait les yeux sur son aînée, y étant elle-même plutôt bien accoutumée. Ce fut donc peu avant de rejoindre le camp qu'elle lui adressa de nouveau mots.

« Si quelque chose me dérange, vous pouvez être certaine qu'on lira en moi comme dans un livre ouvert avant même que je ne prononce le moindre mot. Et malgré tout, si je n'exprime pas d'objection, c'est que tout va bien. »

Peu après, les voilà de retour au campement. Accueillies par les soldats, elles furent toutes les deux en mesure de reprendre des activités plus sérieuses que le simple entretien d'une discussion. Pendant un moment, Reiha se montra quelque peu craintive à l'idée que des rumeurs naissent parmi les soldats, surtout lorsque les yeux de quelques curieux s'étaient posés sur le binôme de demoiselles lorsqu'elles furent de retour. Et si c'était déjà le cas ? Ne préférant pas se l'imaginer pour éviter un nouveau plongeon dans l'embarras, Reiha se concentra sur les dernières tâches du jour, notamment sur l'agencement du point en compagnie de l'Oshimo toujours aussi dynamique. Productive, l'équipe parvînt à monter quelque chose d'encore sommaire mais de suffisant pour abriter quelques hommes peu avant la tombée de la nuit.

« Phew ! On a plutôt bien avancé. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 10:57
Bon, au moins elle ne le prenait pas mal. C'était déjà ça et ça rassurait quelque peu Hikaru, qui n'avait pas du tout envie de se froisser avec elle pour le moment. Il faut dire que ses contacts avec les autres Divisions étaient plutôt rares, alors trouver quelqu'un qui pique son intérêt l'était encore plus. Comme quoi, il n'y avait pas que des nazes, à la Première Division. Certes, il y avait également Yuki, mais c'était un cas à part. Dans tous les cas, elle était rassurée et pouvait donc continuer à avancer, tandis que son « élève » notait tout ce qu'elle disait.

« Ahah, pas besoin d'un résumé. C'est juste que c'est le genre d'astuce à retenir, pour survivre. Après tout, ton adversaire ne fera preuve d'aucune pitié à ton égard. »

Hikaru hochait donc simplement de la tête, satisfaite de sa réponse. Et en plus, ça ne la dérangeait pas, tant mieux. Ses vieilles habitudes avaient la vie dure et elle comprenait tout à fait, si ça pouvait en agacer certains. Enfin, tant mieux dans ce cas.

« Je vois, je suis pareille. Même si en tant que Vice-Capitaine, je dois malheureusement assurer un certain standing quand il y a des personnes autour et mon dieu que c'est épuisant parfois... »

Il faut dire qu'elle faisait toujours des pieds et des mains pour paraître correcte avec les autres, choisissant parfois avec un soin extrême les mots qu'elle prononçait, comme avec L0CKE. Dans le doute, il valait mieux faire preuve de respect et ne pas se prendre pour une personne trop puissante, sinon, on risquait de s'en mordre les doigts sévèrement. Et elle ne comptait clairement pas mourir pour des paroles de travers, elle avait des projets trop importants pour ça.

« Tant mieux. »

Les deux femmes revenaient enfin au campement, qui commençait à prendre doucement forme. Ainsi, Hikaru se mettait elle aussi à la tâche, n'hésitant pas à faire du travail physique pour aider ses hommes. Des rumeurs sur le binôme ? Oui, certaines apparaissaient lors de quelques petites discussions, Hikaru n'y faisait pas attention. Après tout, vu le nombre de trucs qui se racontaient, elle avait l'habitude. Enfin, il ne restait plus qu'à savoir comment Reiha interpréterait ses rumeurs, ça allait être amusant. Dans tous les cas, les Shinigamis faisaient leur oeuvre afin de créer une maisonnette, si l'on pouvait appeler ça comme ça relativement basique. Heureusement ils avaient les outils nécessaires et le travail du bois n'était pas compliqué, surtout avec les savants de la Deuxième Division.

L'habitacle pouvait contenir une petite dizaine de personnes et était caché, dans les reliefs du canyon. Ainsi, à moins de savoir précisément où aller, il était impossible de le découvrir par hasard, étant caché de la vue de tous. Il n'y aurait donc que les puissances spirituelles un minimum importantes qui pourraient le découvrir. L'intérieur était sans éclat, possédant simplement quelques lits faits rapidement et les commodités de base. Certes, ce n'était pas confort, mais ça suffirait largement.

« En effet. Il ne reste plus que quelques détails, on devrait pouvoir en finir demain. Mais on devrait se reposer maintenant. Allez les gars, vous avez bien bossés aujourd'hui, c'est l'heure de la pause ! »

Autant dire que la nouvelle provoqua une volée d'applaudissements parmi les Shinigamis qui allaient enfin pouvoir prendre du repos. Hikaru de son côté se laissa tomber, écrasant son postérieur sur le sol tout en étirant longuement ses muscles.

« Qu'est-ce que ça fait du bien ! Alors, tout s'est bien passé ? »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 11:47

Suite à tout ce travail, une pause pouvait être prise. Après tout, le point était presque en l'état mais la nuit pointait le bout de son nez. Le travail sera fini au lendemain sans faute, permettant à la troupe de repartir avec un peu moins d'effectifs sans trop attendre. Par habitude, Reiha s'en alla directement voir Hikaru une fois que ladite pause fut commandée. Subissant de nouvelles oeillades accompagnée de sourires amusées de la part de certains Shinigami, Reiha ne sut plus trop où se mettre. Pourquoi faisaient-ils ça ? Trop niaise pour le comprendre directement, elle les ignora d'abord et fit comme si rien ne s'était passé pour aller se poser à côté de la vice-capitaine.

« Oui, plutôt bien. Ce canyon est encore plus fabuleux que nous l'avions pensé. Oshimo-san a même parlé d'en dresser une carte plus détaillée pour les Shinigami allant y résider. »

Elle jeta un bref coup d'oeil au concerné, se tenant un peu plus loin devant sans plans. Sans doute comptait-il perfectionner son oeuvre durant les prochaines heures. Artiste et scientifique ; voilà un combo qui devait parfois priver l'Oshimo de ses nuits. Quoi qu'il en soit, Reiha se reconcentra rapidement sur le plan important, à savoir la pause. La recrue n'avait aucun talent particulier à exploiter pendant que les autres se reposaient, alors autant en profiter pour se la couler douce. Et si Reiha avait espéré avoir de nouveau une conversation animée mais uniquement amicale avec son aînée, c'était sans compter sur l'intervention d'un trio d'émissaires marchant doucement autour des deux jeunes femmes, revenant à plusieurs reprises, l'air de rien. Que faisaient-ils ? Oh, rien de spécial, si ce n'était parler de leurs conquêtes à voix haute, transmettre leur vécu aux autres et... Attendez un peu. Plus ce trio repassait derrière Hikaru et Reiha, plus leur conversation se faisait.. explicite. Comme pour faire comprendre à une certaine innocente de quoi il s'agissait.

« Eeeeh ? Mais qu'est-ce que vous racontez encore ? leur lança-t-elle en se retournant, rouge de honte. Oust, du vent ! »

D'un signe répété de la main, elle les encouragea à filer pendant qu'eux se contentèrent d'obéir, non pas sans rigoler à gorge déployée. La recrue, une nouvelle fois morte de jeune, réalisa enfin ce que tous ces regards subis voulaient dire. Comme une idiote, elle avait d'abord pensé qu'il s'agissait de camaraderie, de complicité. Quelle naïveté ! Ces regards n'ont jamais été rien de plus que des encouragements peu subtils. Et maintenant qu'elle venait de le comprendre, la Nittohei plaqua ses genoux contre sa poitrine et les encercla de ses bras pour se rouler en boule, cependant toujours assise.

« M-mais qu'est-ce qu'ils racontent ceux-là ! Je vous jure... »

Dissimuler ses rougeurs : fait. Ce n'était sûrement pas très subtil, comme façon de procéder, mais qui a dit que Reiha était douée pour ça ? On pouvait d'ailleurs être témoin de son manque d'expérience par ses maladroites tentatives pour changer de sujet, comme « La nuit est un peu froide par ici, quand même » ou encore le fameux « Les étoiles vues d'ici doivent être magnifiques ». En somme, des répliques qui auraient pu passer dans un autre contexte, mais qui ne transitionnaient absolument pas vers quelque chose d'autre, dans le cas présent. De vaines tentatives, en somme. Et Reiha en était parfaitement conscience, ce qui la poussa à se laisser tomber vers l'arrière en libérant ses jambes, s'allongeant à même le sol en soupirant. Vite. Il fallait trouver une réplique plus apte à faire glisser la conversation sur un autre terrain avant que ça ne dégénère de nouveau. Tentative numéro trois !

« Phew... Je suis exténuée. Je pense aller me coucher plus tôt que prévu, pas vous ? »

Qui est l'idiot ayant dit "la troisième fois sera la bonne" ? À contrario, décernez une médaille au brave homme du "jamais deux sans trois". Il était bien trop tôt pour s'en aller. La lune n'était même pas encore parfaitement élevée.

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 12:56
Parfait, le travail se passait bien et il n'y avait aucun problème comme ça. Hikaru espérait que ça continue comme ça même, si elle se doutait que des problèmes finiraient par arriver. Elle connaissait bien le Rukongai et savait qu'il ne fallait jamais baisser sa garde. Jamais. Mais pour l'heure, il y avait de quoi se réjouir, surtout si ça continuait ainsi. Hikaru réfléchissait donc déjà la suite des événements, se demandant bien qui étaient les hommes qui allaient rester ici. Il fallait choisir parmi les plus experts et puissants de la troupe, et également qui avaient des nerfs d'aciers. Après tout, ils allaient rester là plusieurs semaines, le temps que le battement arrive. Autant dire qu'elle avait intérêt à bien choisir. En tout cas, elle avait de la distraction, pendant qu'elle consultait ses fiches : en effet, trois Shinigamis de sa Division s'amusaient à parler de manière fort peu délicate de leurs conquêtes et autres choses indécentes, toujours en passant proche des deux Shinigamis. Décidément, ils étaient incorrigibles et si Reiha était embarrassée, ça amusait beaucoup Hikaru.

« [color=blue]Ahah, faut pas leur en vouloir voyons. Ils font de leur mieux, ils ne pensent qu'à aider. Il y a toujours eu un fort sentiment de camaraderie au sein de la Troisième. Il ne faut pas leur en vouloir.[color] »

Elle adorait voir les expressions indignées et gênées de Reiha. Décidément, elle n'en manquait pas une et semblait d'ailleurs assez maladroite dans ses tentatives de changer atmosphère. Il faisait froid, qu'elle disait, les étoiles étaient magnifiques, qu'elle disait. Hikaru était à la limite de s'étouffer de rire en entendant ça et n'hésitait pas à répondre à la demoiselle avec des répliques ambiguës, pour suivre le flot de la conversation. Après tout, elle n'allait pas se priver de s'amuser un peu voyons ! Ce n'était pas parce qu'elle était en mission qu'elle ne pouvait pas décompresser un peu. Dans tous les cas, elle finit par donner à Oshimo la liste des personnes qui restaient ici.

« [color=blue]On va partir sur cette formation. Riku sera le chef d'escouade, il saura gérer les hommes.[color] »

Bien qu'il était insupportable, elle avait toute confiance en lui et savait qu'il serait parfait pour ce job. Même si leur premier contact avait été tumultueux, quelques coups de boule avaient permis de remettre les choses à plat et ainsi, ils s'entendaient relativement bien. Et c'est juste à ce moment-là, alors qu'Oshimo allait transmettre ses instructions que Reiha reprit la parole. Décidément, elle n'en ratait aucune la pauvre, à croire qu'elle le faisait exprès.

« Oh, je vois... Héhé. »

Un sourire malin et amusé apparaissait sur le visage d'Hikaru, tandis qu'elle se relevait elle aussi. À peu près de la même taille que la Nittōhei, elle se cambrait légèrement en avant, afin que ses yeux plongent dans ceux de la jeune maladroite qui n'était pas au bout de ses peines.

« Il est encore un peu tôt pourtant. Mais bon, je comprends que tu veuilles te réchauffer il fait très froid après tout, selon toi pas vrai ? Et me demander ce que je compte faire comme ça... tu es bien audacieuse. »

Amusant, c'était tellement amusant. Hikaru dévorait des yeux la pauvre Reiha qui n'avait pourtant rien demander. Il faut dire que depuis le début, elle le cherchait un peu avec ses répliques ambiguës et plus que maladroites. C'est donc avec l'envie de la taquiner encore un peu, et surtout car elle était curieuse de sa réaction qu'Hikaru reprit une dernière fois la parole.

« Tu sais, si tu veux que je reste près de toi car tu te sens seule ou que tu as besoin de te réchauffer, n'hésite pas à me le demander. Je serais ravie de te rendre ce service. »

Pauvre Reiha.


Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 13:57

Ne pas leur en vouloir ? Non, certainement pas. Reiha ne leur en voulut pas personnellement, ou tout du moins pas pour de véritables raisons puisqu'elle ne nia pas avoir voulu leur coudre les lèvres l'espace d'un instant. Mais l'embarras généré par cette situation l'empêcha d'y penser davantage. À vrai dire, ça l'empêchait même de penser tout court. Parmi toutes les idées qui naissaient actuellement dans son cerveau confus, seules quelques rares élues parvenaient à s'en sortir. En outre, la pauvre Nittohei n'eût pas le temps de réagir lorsqu'une véritable opportunité de changer de sujet s'était présentée à elle. Riku, escouade, gestion. Quoi ? Incapable de se concentrer sur cette chance de s'en sortir, elle se retrouva de nouveau en proie à de viles taquineries qui n'étaient que les conséquences de sa naïveté et de sa maladresse car encore une fois, ses mots étaient retournés contre elle.

« C-c'est pas ce que je voulais di-... »

Même pas le temps de continuer. À peine espérait-elle lever le voile sur ce nouveau malentendu qu'elle eût droit à une autre réplique, cette fois-ci beaucoup plus explicite. K.O technique. Son cerveau abandonna tout aussi rapidement qu'il avait déraillé. Ses joues plus rouges que jamais trahissaient son embarras profond alors qu'elle faisait tout pour détourner le regard et s'éviter encore plus de gêne. Elle ne savait vraiment plus où se mettre ni même quoi répondre. D'un côté, elle voulait parvenir à répondre avec raison. De l'autre, elle était curieuse mais n'aura jamais le courage d'admettre, ce sentiment étant bien trop faible en comparaison de cet embarras régnant en maître absolu sur son esprit.

« Ce.. ce n'est pas sérieux. Que faire si.. si un hollow débarque ? Oui, voilà ! Il ne faut pas baisser notre garde comme ça ! »

Dit de cette façon, ça sonnait fortement comme une excuse, et à raison. Si certains auraient sauté sur cette opportunité sans réfléchir une seule seconde, Reiha fuyait ladite opportunité malgré sa curiosité dissimulée, cherchant à se convaincre que ce n'était effectivement pas la bonne chose à faire. Et malgré cela, quelques pensées la noyèrent d'autant plus sous une vague de gêne. Voilà l'un des inconvénients à l'hyperactivité ; toutes les émotions en étaient amplifiées par un cerveau un peu trop vagabond et productif, de quoi générer plus de remous que nécessaire.

« E-et puis je ne pourrais jamais me résoudre à demander ça. C'est.. hors de mes moyens. J-je ne peux pas ! »

Consciente de son propre manque d'entreprise, Reiha se contenta de baisser les yeux et de simplement abandonner pour ne pas avoir à replonger dans cet état de gêne intense. Il fallait bien faire des sacrifices pour se sortir de certaines situations, et ne pouvant définitivement pas se résoudre à tout prendre par manque de caractère, la recrue avait choisi de renoncer juste pour ne pas être au centre de nouvelles rumeurs.

« M-même si j'apprécie le geste, en même temps comment ne pas l'apprécier, pensa-t-elle, je ne mérite pas autant d'attention. Pas si tôt... »

Était-elle en train de se diminuer pour littéralement glisser hors de cette situation ? Oui. Elle aurait pu essayer de trouver un réel problème à tout ça, une réelle raison pour l'empêcher de se détendre un peu. Mais non ; elle favorisa la fuite, étant incapable de faire face à tout ça. Ne voulant cependant pas froisser son interlocutrice, Reiha se sentit obligée de s'excuser platement pour sa propre incapacité à gérer ses sentiments, baissement humblement la tête dans le processus.

« Je suis désolée, c'est juste que... C'est beaucoup trop pour moi. Je ne peux pas gérer ça. Ne le prenez pas mal, ce n'est pas de votre faute. C'est juste que... Non, rien. Ce n'est pas grand chose. Je n'ai pas à vous importuner avec ma vie. »

La fuite, encore une fois. Mais cette fois-ci, c'était son propre passée que la jeune femme fuyait, car ce genre de situations lui rappelait un certain passage de sa vie il y a de cela plusieurs années. Un passage qu'elle préférerait oublier qui lui rappelait chaque jour son inaptitude à comprendre autrui, à lire entre les lignes. Et juste pour ne pas se remémorer les détails, il lui fallait fuir pour cette fois.

« Bonne nuit, vice-capitaine. Ne le prenez pas mal, tout est de ma faute. »

Sur ces mots, elle se redressa et partit sans se retourner, tout en souhaitant ne jamais avoir vécu cet événement passé qui l'empêchait aujourd'hui d'avancer. Espérant que la nuit allait l'aider au moins un peu, Reiha partit se coucher pour se réveiller à l'aube. Sa nuit, particulièrement agitée, l'avait poussée à s'éloigner de ses camarades afin de ne pas déranger qui que ce soit. Au réveil, elle tenta évidemment de ne plus repenser à son passif la hantant encore et s'affaira à peaufiner le point relais en compagnie de quelques autres soldats pour oublier. Une fois ceci terminé, une troupe fut laissée sur place avant le reste de l'escouade ne reprenne la marche en direction de leur prochaine destination.

« Maintenant que nous commençons à nous alléger, devrions-nous songer à emprunter des chemins qui n'auraient pas été praticables avec un groupe complet ? »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 14:50
S'il était possible de mourir de honte, Hikaru pensait que Reiha en aurait largement été capable, à ce moment précis. Il faut dire que c'était si amusant de voir ses réactions embarrassées qu'elle n'avait qu'une envie, c'était de continuer comme ça, elle ne s'en lassait pas, de voir la détresse émotionnelle dans laquelle se trouvait Reiha. Elle, une harceleuse ? Possible, mais bon elle n'avait pas l'air d'être en colère, alors pourquoi pas après tout ? Elle entendait les justifications de la soldate qui sonnaient clairement comme des excuses, pour éviter d'avoir à faire avec la Vice-Capitaine. Bah, elle comprenait le fait qu'elle soit autant en galère que ça et ne lui en voulait pas du tout de fuir le combat ainsi. Au vu de ce qu'elle disait, elle devait avoir eu une mauvaise expérience, peut-être une relation toxique ? Ouais, ça pouvait coller, mais elle n'allait certainement pas lui poser des questions là-dessus.

« Ahah, ne t'en fais pas, Reiha. Si je prenais mal ce genre de choses, c'est que j'aurais un sérieux problème. Bonne nuit. »

Elle voulait bien lui faire grâce de tout ça. Après tout, elle avait l'air ses propres démons et pour ça, il fallait laisser le temps au temps. Dans tous les cas, Hikaru décida de rester éveillée cette nuit, afin que ses hommes pussent tous se reposer. Ce n'était pas une simple nuit blanche qui allait lui poser problème et elle en profitait pour continuer de réfléchir et d'organiser le travail du lendemain. Au moins, elle ne restait pas inactive et ça lui permettait d'avoir un peu de temps pour elle, afin de se poser et réfléchir de son côté. Il faut dire que les derniers jours avaient été tumultueux et si elle n'avait jusqu'ici pas eu l'occasion de se poser seule, elle en profitait de cette nuit.

Autant dire que le lendemain, elle avait des sacrées cernes, malgré le fait qu'elle ne semblait pas si fatigué que ça. Peut-être avait-elle un coup de mou, mais rien de bien grave. Toute la troupe était désormais d'attaque pour repartir, après un frugal petit déjeuner et ils repartirent ainsi après les dernières installations, vers le nord cette fois. En jetant un bref coup d’œil à Reiha. Elle avait l'air d'aller bien, du moins en apparence.

« Si possible, j'aimerais éviter. Pour nous, ça ne poserait pas de problème mais il ne faut pas oublier les Plus. Je suis déjà passé dans cette région il y a un moment et ce serait plutôt physique. Probablement trop pour eux. »

En effet, la sauvegarde et la bonne santé des Plus. C'était l'une de leur mission les plus importantes, après tout de veiller sur eux. Ils ne pouvaient donc pas faire n'importe quoi et devaient leur demander le moins d'efforts possible.

« On va même prendre un petit détour par rapport à la route principale. Il n'est pas rare d'y voir des Hollows dans cette zone et comme on est un peu en avance, on va pouvoir se permettre un petit détour. »

Comme quoi, le fait qu'elle ai passé une nuit blanche pour continuer les travaux toute seule aidait, leur permettant plus de prudence. Bon évidemment, elle ne ferait sans doute pas la même chose tout le temps, sinon elle tomberait de fatigue avant d'arriver à destination et ça serait plutôt embrassant. En parlant de ça d'ailleurs...

« Je ne sais pas ce qui a pu t'arriver, mais dans tous les cas, je doute que ce soit ta faute. Tu devrais avoir plus confiance en toi. »

Ce n'était pas sur le ton de la taquinerie cette fois, mais simplement sur un ton compatissant. Vu son ton, elle ne cherchait pas spécialement à en savoir plus, mais elle voulait simplement la rassurer, car elle n'avait pas encore tout à fait l'air à l'aise. Si elle voulait en parler, elle le ferait d'elle-même.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 15:25

L'esprit ailleurs, Reiha omit de nombreux détails en ce petit matin. Si la fatigue physique s'absentait encore une fois aujourd'hui, la fatigue mentale, elle, ne s'était pas gênée pour s'installer et prendre une place prédominante. La Nittohei jeta un bref coup d'oeil à l'arrière pour constater que, effectivement, les Plus étaient toujours présents. Cette journée allait se révéler plus longue que prévu pour elle, mais elle continuait d'espérer que cela ne déteigne pas sur son entourage.

« Oui, vous avez raison. J'avais oublié ce détail. »

Consciente du fait qu'il lui fallait se ressaisir, Reiha souffla un grand coup et secoua vivement la tête pour essayer de sortir toutes ces pensées négatives de sa tête. Bien évidemment, cela ne marchait pas comme ça. Rien n'était aussi simple. Heureusement, elle eût au moins droit aux mots compatissants de Hikaru, mots qu'elle estimait toutefois comme trop pour elle. Après tout, la recrue n'avait-elle pas soudainement mis fin à la conversation hier soir ? N'avait-elle pas pris le risque de froisser son aînée simplement pour échapper à ses cauchemars ? Si, sans aucun doute. Et pourtant, on lui offrait ces mots pour essayer de la réconforter. C'était presque trop beau.

« Merci. »

Simple, court, efficace ? Oui et non, car si Reiha s'était contentée de si peu, c'est qu'il y avait une raison derrière tout ça. En l'occurrence, elle s'était retenue de poursuivre ses remerciements par un "mais", car quoi qu'on lui dise, elle pensait toujours qu'une partie de l'événement auquel elle ne voulait pas repenser était arrivée par sa faute. Sans doute la raison qui l'empêchait de tourner la page, la cause de tout ce tourment. Et aujourd'hui, c'était ce qui la rendait évidemment moins performante que d'ordinaire. Même pour repérer de simples menaces, la jeune femme dût souvent laisser sa place à d'autres car son état l'empêchait de se concentrer. Au poids de la culpabilité s'ajouta ainsi celui du sentiment d'inutilité, car ses émotions entravaient sa progression. Ne souhaitant pas que le voyage soit ralenti par sa faute, elle se mit un peu en retrait cette fois-ci après s'être contentée de quelques nouveaux mots à destination de la vice-capitaine.

« Ce.. ce soir. Il faut que ça sorte, sinon je vais être un poids pour le reste de la mission. Ce soir je m'explique. »

L'ultimatum était posé. Elle n'avait plus le choix. Si elle voulait s'en sortir et oublier au moins pour le restant de la mission, elle devait le partager. Reiha avait conscience de la hauteur de l'obstacle à surmonter. Elle devait se confier, évacuer ça pour qu'au moins, elle puisse de nouveau intéragir avec sa supérieure sans crouler sous le malaise qu'elle a créé, pour qu'elle puisse de nouveau être efficace plutôt que de se reposer sur les autres. Mais avant ça, elle devait au moins surmonter cette longue journée qui l'attendait, en espérant qu'elle ne soit pas plus dangereuse que prévue.

« Vraiment désolée. Je ferai en sorte de me rattraper sur les autres jours. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 16:12
Reioha enchaînait donc les erreurs de débutant C'était un problème pour le bon déroulement de la mission et Hikaru en était légèrement agacée, bien qu'elle ne montrait rien. Elle pouvait avoir des doutes, des soucis, mais ça ne devait pas entraver ses performances, des vies étaient en jeux après tout. Et Hikaru avait beau être compatissante, il y avait des limites à ne pas franchir et des sujets sur lesquels on ne pouvait pas rester à la légère. Dans tous les cas, elle remercia Hikaru pour ces quelques mots, qui ne répondit pas vraiment, car si ça commençait à discuter de ça, elles ne s'en sortiraient sans doute jamais. Donc autant laisser ça à plus tard, surtout qu'elle comptait en parler ce soir, soit.

« Soit. Par contre, tu devras mettre les bouchées doubles pour rattraper tes erreurs d'aujourd'hui. Si tu veux faire des vieux os en tant que Shinigami, il faut être plus coriace. »

Et voilà qu'elle redonnait des conseils. Enfin, c'était un grand mot, au pire elle était rappeler à l'ordre, mais ce qui comptait, c'était qu'elle se ressaisisse, et vite même si elle lui accordait sa journée, aujourd'hui. Tant pis, elle devrait donc se débrouiller seule avec Oshimo aujourd'hui, tandis que Reiha restait à l'arrière avec les autres. Elle espérait juste que ces derniers ne l'embêtent pas trop. Dans tous les cas, Hikaru se concentrait sur son travail, discutant avec Oshimo. Le problème était que des éclaireurs avaient trouvés les traces d'un groupe de Hollows, pas loin et qui approchaient : ils ne pourraient pas éviter le combat. Soit.

« Bien, on va avoir de la compagnie d'ici quelques minutes les gars. Une dizaine de Hollows est à notre cul et au rythme où on avance, on ne pourra pas les semer, alors en formation. »

Tout le monde était sur le branle-bas de combat, abordant une formation concentrant ceux doués à l'épée à l'avant et ceux en sortilèges au centre. Quant à Hikaru, elle était sur un des côtés, avec Oshimo de l'autre, pour éviter une éventuelle attaque à revers. Logiquement, il n'y aurait aucun problème pour gérer les adversaires, qui n'étaient pas de la classe Gillian. Mais on n'était jamais trop prudent.

« Ils arrivent ! »

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 16:53

Comme elle aurait pu le prévoir, Reiha subit quelques remontrances, bien que celles-ci ne soient pas tant faites sur un ton sévère. Pourtant, la vice-capitaine devait probablement avoir envie de se montrer plus ferme. Ayant bien conscience de cela, la recrue prit la décision de ne pas s'afficher plus pour aujourd'hui et de se cantonner à un rôle plus secondaire afin de pouvoir contribuer même sans être individuellement d'un grand impact. Handicapée mais pas inapte, en somme. Malgré sa situation embarrassante, la Nittohei refusait catégoriquement de rester là à rien faire. C'est pour cela que dès l'instant où une attaque hollow fut annoncée, elle prit place au centre de la formation dans l'espoir d'assister avec ses Kido. Elle passa brièvement ses incantations en revue, se confortant au moins dans le fait de ne pas les avoir oubliées malgré son état.

Les bestiaux montrèrent enfin le bout de leur nez. Une meute, avec sans doute un alpha à leur tête. Ils adoptèrent sans mal le rôle de poursuivant pendant que l'escouade continua de tracer sa route tout en se défendant des assauts et tentant d'éliminer une à une les monstruosités. Depuis le centre, Reiha chantait en compagnie d'autres Shinigami pour protéger les alliés pris au dépourvu à l'aide de barrières, ou encore pour attaquer à distance avec des flammes ou des éclairs d'énergie spirituelle. Cette tâche, simple et linéaire, ne fut heureusement pas trop dure à réaliser pour la Nittohei au coup de mou. Cela ne lui permettait cependant pas de briller d'une quelconque façon. Banale, en somme. N'importe quel autre soldat aurait pu faire la même chose, soit se cantonner à son rôle sans fioriture mais sans moments de gloire. Elle avait décidément besoin de ressaisir et espérait que cette journée passe au plus vite.

Cependant, l'assaut hollow n'allait pas être repoussé tout seul, et il fallait y mettre du sien pour triompher. Même si les bêtes n'étaient pas les plus menaçantes qu'un Shinigami puisse rencontrer tout au long de sa vie, elles restaient toujours en mesure de dévorer un émissaire ou deux à la moindre erreur. Fort heureusement, les masques finirent par tomber un à un sous les contre-attaques des dieux de la mort dont le travail à l'unisson faisait la force. Et même si les Plus avaient été effrayés par l'attaque, cela ne tenait plus que du passé désormais. Quelques habiles camarades se chargèrent aussitôt de calmer les âmes sans défense craignant pour leur vie. Comme d'habitude, le calme finit par regagner les troupes. Un calme dont Reiha ne se privera aucunement pour se changer un peu les idées, notamment en essayant de voir les côtés positifs de cette dernière minute ; là où elle était, elle ne pouvait pas causer de catastrophe. Qui plus est, il était bien plus judicieux pour elle de ne pas trop interagir pour aujourd'hui, quitte à se contenter de quelques regards échangés avec la boule d'énergie rouge qu'elle maintenait en état décent pour se réchauffer. Ce n'était pourtant que le début d'une longue route, car le nord les attendait à présent.

Au fil de leur avancée, les Shinigami avaient pu se confronter un froid encore plus corsé que celui rencontré à l'est. Le ciel obscurci n'annonçait pas de très bonnes nouvelles au niveau météorologique. Avec une telle température, s'il se mettait à pleuvoir, les émissaires auront à affronter de la neige. Peut-être même de la grêle, qui sait ? Et si cela arrivait, il leur faudra certainement trouver un coin à l'abri du déluge, ne serait-ce que pour passer la nuit. Heureusement, les cartes d'Oshimo allaient une nouvelle fois les aider. Il fallait juste accepter de prendre un nouveau détour.

Levant les yeux au ciel et reniflant l'air, Reiha sentit que le pire allait sans doute arriver. Tous ceux accoutumés à la désagréableur d'une forte humidité dans l'air le savaient ; ça allait tomber sous peu, et d'une façon qui se montrera peut-être même plus contraignante qu'une simple attaque de hollow.

« Il faut vite changer de cap pour éviter d'avancer à sens contraire du vent, faites-le remonter aux vice-capitaines ! lança-t-elle aux soldats autour d'elle avant de reprendre plus bas, pour elle-même. C'est à croire que le monde s'acharne pour rallonger cette journée. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 17:59
Les hommes étaient prêts à combattre et dès l'apparition du groupe de monstres, se mirent en mouvement. Certains, parmi les moins expérimentés avaient un peu peur et les vétérans de la Troisième devaient compenser pour eux. C'est pour ça qu'Hikaru détestait la bleusaille et insistait autant pour que la Shinōreijutsuin envoie des élèves prometteurs directement sur le terrain. Histoire que le baptême de feu se fasse à ce moment, dans des dispositions particulièrement sécurisées. Mais bon, ça se saurait si les hautes instances en avaient quelque chose à faire, de ce qu'il se passait pour l'Avant-Garde, hey...

Les Hollows heureusement n'étaient pas très puissants et avançaient avec lenteur. Pour le coup, le nombre très important de Shinigamis était parfait pour des escarmouches comme ça. C'était bien différent des opérations habituelles et ça n'était pas si mal, malgré le coût qu'une expédition de ce genre demandait. Dans tous les cas, Hikaru supervisait tout ça de la manière la plus efficace, n'hésitant pas elle-même à participer aux assauts, afin de supporter ses subordonnés. Son sabre fendait l'air, apportant la purification à n'importe quel Hollow qui pénétrait dans son champ d'action, faisant retourner ce dernier dans le cycle des âmes. Et heureusement, une nouvelle fois, il n'y eut pas de mort, simplement quelques blessés. Cinq pour êetre plus précis qui ne seraient plus en état de se battre pour un moment. Tant pis.

« On reprend la route ! Bougez-vous tas de fainéants ! »

Malheureusement,même les éléments se mettaient sur leur route désormais. De sacrés nuages commençaient à se rassembler, noircissant le ciel. Décidément, ils ne pouvaient pas avoir une seule seconde de répit aujourd'hui ? À croire que le destin voulait les emmerder le plus longtemps, aujourd'hui.

« Très bien, transmettez l'ordre à toutes les unités. Nous allons bifurquer de plusieurs degrés vers le sud, pendant quelques heures. Utilisez les cordes pour ne pas perdre le reste de la troupe ! Exécution ! »

Rapidement, ses ordres furent exécutés, alors que l'on sortait des longues cordes de leurs fournitures pour lier tous les Shinigamis. Certes, ça pouvait paraître excessif mais Hikaru préférait rester prudente : il suffisait que le brouillard s'invite et ils seraient en difficulté. Parallèlement, l'équipe de la Deuxième Division érigea un puissant Kekkai sur toute la zone, afin que les Shinigamis n'aient pas à subir les effets de la grêle. Malheureusement, ils ne pouvaient pas plusieurs couches de barrières différentes, faute d'experts suffisamment talentueux pour ça et d'un nombre inconséquent d'experts. Tant pis.

Ainsi, la troupe avançait, bravant les éléments comme la pluie et le brouillard comme ils pouvaient, tandis que les bruits incessants de la grêle sur le Kekkai rendait l’atmosphère assez lourde et pesante. On ne pouvait pas dire que cette journée était placé sous le signe de la joie. C'est donc rapidement qu'Hikaru prit la décision qui s'imposait, sous les conseils d'Oshimo, leur expert de la cartographie.

« Ok les gars, il y a un réseau de grottes, à deux kilomètres à l'est. Même si ça nous fait dévier de notre trajectoire, on va s'y rendre et attendre que les éléments se calment. On devrait y être dans une petite heure. Et putain Akira, arrête de jouer avec ce bâton tu m'énerves ! »

Le pauvre Shinigami qui voulait juste s'occuper les mains pendant le trajet jeta vite le bout de bois, de peur de se faire botter le cul par la Vice-Capitaine. Et la troupe reprit alors sa marche, le moral un peu dans les chaussettes. C'est donc après une longue heure, qui en paraissait trois car il fallait en plus composer avec les Plus qu'ils purent enfin s'arbitrer dans quelques grottes sûres. Comme ils ne pouvaient pas tenir à plus d'une vingtaine dans chaque, ils devaient se répartir mais elles étaient heureusement très proches les unes des autres.

« Comme ça a pas l'air de se calmer, on va rester ici pour aujourd'hui. Profitez-en pour panser vos plaies et utiliser des serviettes. Faudrait pas que vous attrapiez la crève. Et on se bouge ! »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 22:06

Le déluge fut effectivement bien anticipé. Et même si les quelques protections évitaient à tous de finir gelés ou bombardés par la grêle, il fallait impérativement se rendre quelque part où toutes les âmes seraient définitivement à l'abri, au moins le temps que cette tempête passe. Mais combien de minutes ou même d'heures faudra-t-il attendre avant que cela n'arrive ? Ca, Reiha ne pouvait pas le prévoir. Elle se demandait si, de son côté, l'Oshimo était capable de telles prouesses. Peut-être le découvrira-t-elle plus tard, une fois que l'escouade aura investi les grottes mentionnées par Hikaru.

Les prochaines minutes – et même la prochaine heure entière – se déroula sous les cris de guerre et les puissants pas des Shinigami luttant contre le climat pour s'en sortir, mais aussi contre l'ambiance morose qui s'était installée. Pendant que certains incantaient pour maintenir les protections, d'autres soutenaient moralement leurs camarades en ne perdant jamais la face malgré les difficultés. Inspirée, Reiha sut se ressaisir en l'instant, exaltée par l'effort commun de ses confrères, et fut ainsi en mesure de soutenir ceux qui maintenaient les barrières. Pour la première fois aujourd'hui, elle s'était sentie fière de quelque chose. Elle aurait pu en sourire mais décida de ne pas se contenter de si peu, car ce n'était certainement pas assez pour rattraper la faiblesse dont elle avait fait preuve plus tôt.

Les émissaires investirent enfin les grottes afin s'être vaillamment battus contre le déluge. Épuisés voire abattus pour certains, ils ne purent que pousser des râles de soulagement une fois à l'abri de tout ce bordel. De son côté, Reiha prit également le temps de reprendre son souffle, car marcher à rythme soutenu tout en incantant et ceci en luttant contre la tempête, ce n'était vraiment pas évident. Mais peu après, la recrue balaya la grotte où elle se trouvait du regard, à la recherche de celle à qui elle devait sans doute des excuses. Une chance sur cinq qu'elle soit là. Reiha était prête à perdre espoir, compte tenu de son karma du jour, mais releva immédiatement la tête lorsqu'elle entendit les directives de la vice-capitaine résonner au travers de la caverne. Enfin un peu de chance aujourd'hui !

Peu après s'être essuyée comme il le fallait, la Nittohei s'avança doucement vers la cheffe des opérations, l'air désolé mais certainement pas aussi pitoyable que tout à l'heure. Sa prise de conscience en était perceptible de l'extérieur. Elle passa cependant de nombreuses secondes à chercher ses mots, incapable de savoir où commencer. Et pourtant, elle avait bien un objectif précis en tête. Maudites inaptitudes sociales. Il lui fallait pourtant bien commencer quelque part, se lancer avant de se dégonfler. Les occasions ne seront peut-être pas si nombreuses à l'avenir. Et puisque les Shinigami semblaient bien partis pour rester un moment ici – et peut-être même y passer la nuit – autant en profiter.

« Je tenais à m'excuser, encore une fois, osa-t-elle lâcher avec cet instant de battement, le tout en s'inclinant vers l'avant. Je le sais, je n'aurais pas dû laisser tout ceci m'entraver. J'aurais dû être capable d'avancer, de mettre ça de côté pour la journée. Mais je ne me suis pas montrée assez forte. Cela aurait pu mettre en danger les autres en plus de ma propre personne, et je comprendrais que vous vouliez m'écarter pour ça. Mais si je viens là, c'est pour vous faire cette promesse ; une fois que tout ceci sera derrière moi, plus jamais ça n'arrivera, pas quand la sécurité des autres risque d'être mise en danger. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 22:30
Hikaru donnait ses directives, sans jamais faillir. Elle ne le pouvait pas, après tout. C'était elle la cheffe de l'expédition et tant qu'elle restait forte, ça inspirerait ses hommes à garder le moral. C'est pour ça qu'elle se forçait à toujours rester droite et dynamique, à se casser la voix en parlant fort et à ne pas s'accorder de repos. Car si elle faiblissait, tout le groupe risquait d'y passer. C'est à ça, qu'elle pensait pendant que Reiha lui faisait des excuses, par rapport à son comportement d'aujourd'hui. C'était déjà un bon point, elle devait l'admettre et Hikaru la regardait de haut en bas, attendant qu'elle termine ses explications. Au moins, elle comprenait, et faisait même la promesse que ça n'arrivera plus. Hum... elle avait l'air résolue.

« Excuses acceptées. J'espère que tu as compris la leçon, si un seul élément d'en haut a des dysfonctionnements, ça peut entraîner la mort de beaucoup de camarades. Mais tant que ça ne se reproduit pas, je ferais comme s'il ne s'était rien passé. »

Elle parlait d’expérience et ça se sentait. Après tout, pour devenir la leader qu'elle était aujourd'hui, elle en avait eu, des échecs particulièrement désagréables et c'est pour ça qu'elle était aussi intraitable. Après tout, un chef ne devait pas laisser ses émotions personnelles entrer en conflit avec l’intérêt de la mission, même si ça allait malheureusement contre ses valeurs. Et si Reiha souhaitait vraiment prendre du galon, elle devait se montrer plus forte et surtout arriver à faire la part des choses.

« Allez, mange, c'est un remontant. Mais dis à personne que j'ai ça, ces enculés risqueraient de vouloir me le taxer. »

Qu'est-ce qu'elle sortait ? Une tablette de chocolat, du monde des humains. Autant dire que c'était un met très rare et elle ne le sortait que pour les occasions spéciales. Bien plus intéressant que les rations qu'ils avaient habituellement. Ainsi, elle découpait une barre entière pour l'envoyer à Reiha, tandis qu'elle s'en prenait un petit morceau également. Les sucres rapides de la nourriture lui faisait du bien : il faut dire que depuis ce matin, elle n'arrêtait pas et avait un peu mal à la tête. Utilisant un Hadō basique, elle fit un feu artificiel, tout en se posant par terre, afin de se réchauffer les mains. Elle se calait même contre la paroi.

« On risque de rester un moment ici, autant se mettre bien. »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Ven 14 Juin - 23:25

Reiha se montra patiente et attendit les mots de son aînée pour enfin relever la tête, alors que le pardon lui fut accordé. Heureuse d'avoir ce poids en moins sur la conscience, la Nittohei ne put éclipser un petit sourire tout en se redressant. Ce n'est pas pour autant qu'elle comptait se relâcher ; bien au contraire, il lui fallait encore rattraper cette journée en redoublant d'efforts dès le lendemain. Mais pour l'heure, il fallait attendre que l'averse passe, si elle comptait s'arrêter avant que la nuit tombe. Dans tous les cas, ces grottes allaient servir de refuge temporaire aux émissaires et aux Plus encore perdus. Certains se permettaient déjà de s'installer confortablement, ayant sans doute estimé que la grêle ne cessera pas de tomber avant un moment. Bah ! Pourquoi pas ? De son côté, Reiha eût le droit à bien plus qu'une simple installation provisoire. Ses yeux curieux se posèrent sur le présent de la vice-capitaine. Un emballage coloré, une odeur significative et alléchante, une texture douce qui fond dans la bouche... À la première bouchée, Reiha avait été convaincue. C'était sucré et délicieux, si bien qu'elle ne put retenir un petit couinement d'exclamation. Oops. En se rappelant des mots de Hikaru, elle fit en sorte de rapidement dissimuler le reste derrière une de ses manches alors qu'elle cachait le morceau croqué sous sa langue. Elle put enfin l'avaler lorsque les regards curieux vaquèrent à leurs occupations.

« C'est trop bon ! s'exclama-t-elle sous le plaisir, mais cette fois-ci en modérant sa voix pour ne pas que les autres l'entendent. C'est humain ? »

Si elle avait déjà été dans leur monde à quelques rares occasion, la recrue n'avait jamais reçu l'autorisation d'y rester suffisamment longtemps pour pouvoir se permettre ce genre de plaisirs. Ainsi connaissait-elle relativement peu de mets humains. Conquise, elle ne mit pas très longtemps avant de finir les carrés qu'on lui avait offert. Ca donnait soif mais ça valait le coup. Cet encas allait définitivement faire partie de sa liste de choses à ramener lorsqu'elle sera enfin apte à partir en séjour prolongé chez les humains. Il paraît d'ailleurs que la Deuxième bossait sur quelque chose qui permettrait de rester plus longtemps dans le monde des humains. Mais bon ! Des rumeurs, encore des rumeurs. Et si on devait toutes les croire à la lettre, alors la pauvre Reiha aurait la tignasse blanchie par l'angoisse.

« Mais c'est dommage. On ne pourra sûrement pas voir les étoiles cette fois-ci. »

Depuis le début de la mission, Reiha avait fini par s'habituer à cette agréable routine ; départ à l'aube, avancée jusqu'au soir tout en bravant les obstacles sur le chemin, et repos le soir après avoir un peu papoté et observé la voûte céleste. Cette fois-ci, les nuages couvriront certainement ce spectacle, même de nuit. Tant pis ! De toute manière, la jeune femme avait déjà quelque chose à faire, et peut-être que ce n'était pas plus mal de gâcher ainsi un si beau spectacle avec quelques mauvais souvenirs. L'ambiance de cette grotte humide collait bien plus à tout ça.

« Sinon, cela vous va que nous nous isolions un peu plus ? J'ai besoin de partager, et je l'ai de toute façon promis. Mais je n'ai pas non plus envie que tout le monde soit au courant. C'est le genre d'histoire que je n'ai pas envie de voir se répandre de bouche à oreille. »

Au delà de ce problème évident, elle demandait cette faveur par manque de confiance. Si Reiha avait appris à connaître sa supérieure et à lui faire confiance pour sa franchise, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait autant d'affinités avec les autres. Elle connaissait quelques noms et têtes, quelques caractères, mais ce n'était aucunement assez pour accorder une confiance aveugle. Qui sait combien d'individus ici présents dressaient une fausse personnalité devant les autres. Craintive, la cadette préférait ne pas prendre le moindre risque, surtout quand il s'agissait de sa vie privée.

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Ven 14 Juin - 23:53
Au moins, le chocolat lui plaisait, c'était déjà ça. Cela faisait quelques semaines qu'Hikaru avait eu cette tablette, après avoir sauver un gamin dans le monde des humains, sensible aux énergies spirituelles. Un gamin qui n'avait rien trouvé de mieux que de lui offrir ça, bah c'était assez mignon quand même, quand on y pense. Dans tous les cas, elle était contente que ça plaise à Reiha. Elle se serait sentie mal de partager quelque chose d'aussi précieux sans qu'il ne soit apprécié à sa juste valeur. Elle hochait donc de la tête, suite à la question de la Nittōhei, répondant simplement.

« En effet, c'est du chocolat, c'est fait à base de cacao et de lait, de ce que j'ai compris. Mais ça donne un peu soif. Par contre à court terme, ça peut redonner des forces et y voir plus clair. Donc j'en garde principalement si je suis en difficulté. »

Elle ne pouvait pas s'en empêcher, de donner des conseils comme ça. C'en était presque risible et elle comprendrait largement si elle se recevait une balayette, au bout d'un moment. Reiha appréciait donc le cadeau, tout en en conservant une partie, alors qu'elle faisait la remarque qu'ils ne verraient pas les étoiles, ce soir. En effet, c'était toujours un spectacle apaisant et elle n'aurait pas dit non à une petite contemplation. Tant pis, il faudrait faire avec.

« Ça arrive, mais avec de la chance, on pourra le voir demain, si on survit, bien sûr. »

Toujours penser au pire. C'est ce qui permettait de l'éviter après tout. Mais Hikaru ne voulait pas vraiment qu'une ambiance morose s'installe entre les deux femmes. Franchement, vu la journée de merde, c'était inutile. D'ailleurs, elle souhaitait lui parler de ses problèmes, soit. Elle avait dit qu'elle le ferait et elle tenait donc parole. Hikaru ne tenait pas particulièrement à fouiller dans son passé mais si c'est elle qui se proposait, il n'y avait aucune raison de refuser.

« Bien sûr, chacun a droit à son intimité. »

Elle suivait donc sans problème Reiha, afin qu'elles se mettent dans un coin discret de la grotte. Elle avait juste prévenue un subordonné de lui faire avoir si on avait besoin d'elle. Après tout, ce n'était pas parce que elle acceptait d'écouter l'histoire qu'elle devait se rendre indisponible en cas de pépin. Même si logiquement, il n'y avait rien à craindre pour le moment.

« Voilà, ça devrait le faire ici. Je t'écoute du coup ? Et préviens moi, s'il y a besoin de mouchoirs, car ça m'a l'air d'être une histoire assez déprimante... »

C'était sur un ton assez cynique qu'elle disait ça, mais bien comme une petite blague pour détendre l’atmosphère. Elle espérait qu'elle ne le prendrait pas mal.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Sam 15 Juin - 2:06

Maintenant requinquée, Reiha était prête – ou presque – à faire face à l'épreuve qu'elle s'était imposée plus tôt dans la journée. Le peu de fatigue encore présent n'allait certainement pas l'arrêter. Quant à cette déprime passagère, eh bien, elle non plus ne fera pas quoi que ce soit, car c'était bien pour s'en débarrasser que la Nittohei s'était encombrée d'une telle contrainte, pour se débarrasser de ce poids sur le coeur.  Cela avait été rendu plus facile par la compréhension de Hikaru qui accepta de préserver le secret des oreilles indiscrètes. Ce simple fait réconforta temporairement Reiha qui fut au moins en mesure d'avancer sans hésiter pour trouver un coin tranquille.

Une fois celui-ci trouvé, elle prit le temps de s'y poser et fit évidemment une place à son aînée s'étant donné la peine de l'écouter. Au fond d'elle, Reiha ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de se demander si ça ne dérangeait pas son interlocutrice. Après tout, certaines personnes n'aimaient pas écouter. Mais elle était ensuite arrivée à la conclusion que la vice-capitaine se serait manifestée si ça la dérangeait vraiment, tout comme Reiha l'aurait sans doute fait à sa place. Au lieu de ça, Hikaru semblait ouverte et essayait même de détendre l'atmosphère pour faciliter la tâche de celle ayant encore à se confier, ce qui lui arracha un petit sourire.

« Je ne sais même pas si des mouchoirs suffiront, à ce stade là, dramatisa-t-elle pour s'imprégner de cette ambiance légère qui allait sans nul doute l'aider à se confier. Ne pouvant cependant pas tout cracher avec le sourire, elle reprit sa réplique d'un ton plus fébrile alors qu'une expression plus torturée déforma ses traits. Plus j'y pense et plus je vais passer pour une idiote, en racontant ça. M'enfin... »

Elle prit le temps de respirer, de faire le vide et de penser à tous les avantages que cette confidente allait lui apporter ; être plus efficace sur les jours à venir, la possibilité de peut-être pouvoir tourner la page, se rapprocher de sa confidente en partageant ce secret... Pourquoi se faire du mauvais sang ? Ces avantages étaient royaux, divins même. Un luxe sur lequel personne ne cracherait. Pourtant, Reiha avait du mal à se lancer. Elle voulait le faire, mais il lui fallut de longues secondes, si ce n'était pas quelques minutes, avant de finalement se jeter à l'eau.

« Disons que... J'ai été amoureuse. Trop amoureuse. Et que ça m'a valu d'être abusée. Je sais, c'est débile dit comme ça mais... J'étais naïve. Et je le suis sûrement encore, d'ailleurs. Mais bref. Elle marqua une pause. Même si elle était pour le moment restée vague, ça lui demandait déjà beaucoup d'efforts pour en parler. Je n'ai pas vraiment attendu très longtemps avant qu'il n'en profite. Mais à l'époque, je ne m'en rendais pas vraiment compte. Je l'aimais vraiment, et au début tout allait plutôt bien. Puis il avait commencé à devenir jaloux, puis possessif, puis étouffant. Je me disais juste qu'il avait peur, et ses excuses me laissaient penser que c'était le cas. J'ai renoncé à beaucoup de choses pour qu'il se "sente mieux". J'ai coupé les ponts avec des amis de l'académie, j'ai même accepté de passer plus de temps avec lui au point de m'isoler de tout autre contact. Tout ce qui m'importait, c'était que notre couple aille bien. Lui, de son côté, il s'arrangeait pour se rendre indispensable. Chantage affectif, humiliation... Dès que quelque chose n'allait pas, il m'expliquait pourquoi c'était de ma faute. Et moi je m'écrasais, parce que je ne voulais pas qu'on se dispute. J'acceptais ses règles, ses caprices, tout. J'avais tout intériorisé au point de ne vraiment plus pouvoir me passer de lui. »

Les images revenaient, les larmes montaient, mais elle se retenait. Se confier était déjà beaucoup ; Reiha n'avait certainement pas envie de perdre la face en plus de ça. Malgré tout, c'était relativement difficile de ne pas craquer. Rien qu'en repensant à tout ça, elle en voulait aussi bien à cet homme qu'à elle-même, car elle était celle qui l'a cru du début jusqu'à la fin.

« Quand il s'absentait, je ne savais vraiment plus quoi faire. Même mon père, qui était à l'époque le seul de notre famille n'ayant pas succombé au nom de la cause Shinigami, ne pouvait déjà plus rien pour moi. Je ne l'écoutais plus, je le croyais pas quand il disait du mal d celui dont j'étais amoureuse. Et avant même d'avoir pu me réconcilier avec lui, je m'étais retrouvée seule. Mon père aussi a fini par partir au combat pour ne plus jamais revenir. Je pensais avoir atteint le fond. Je l'avais perdu sans même lui demander pardon. Et, comme un pseudo ange, mon amour d'antan a profité de la situation pour s'enliser encore plus dans ma vie. Je croyais qu'il allait m'aider à remonter la pente, que j'allais de nouveau pouvoir sourire ne serait-ce qu'un peu. Ahah. Quelle idiote. Tout ce que monsieur a fait, c'est s'arranger pour me prendre ce qu'il me restait. Aveugle, je l'ai laissé s'occuper des formalités à ma place. Je n'étais vraiment plus en l'état de faire quoi que ce soit. Et avant même que je ne puisse m'en rendre compte, tous les biens de mon père, tous les souvenirs que j'aurais pu obtenir de lui... Elle serra les poings. Si elle avait pu éclater la roche à mains nues, elle l'aurait sans doute fait. Ce connard s'est débrouillé pour me les arracher. Il m'avait littéralement tout pris avant de m'abandonner comme il "comptait le faire depuis un moment". Quelle conne je fais. Je n'avais plus rien, pas même la moindre preuve contre lui puisque tout était signé. J'ai essayé d'obtenir gain de cause, en vain. Si elle ne s'était pas manifestée, dit-elle en posant une main sur la garde de son sabre, et ne m'avait pas calmée, j'aurais sans doute cherché à obtenir justice par mes propres moyens. Mais au lieu de ça, il a fini par mourir lui aussi. Tant mieux, je me disais. Il ne méritait que ça, de finir bouffé par un hollow. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir vide. Il est mort sans être jugé. Il est mort coupable et impuni, le coeur léger. Je n'arrivais même pas à me réjouir de son sort. J'en voulais à tout, mais surtout à moi-même. »

Ne pouvant finalement plus les retenir, Reiha s'abandonna aux larmes en se roulant en boule, adossée à une paroi rocheuse. Tous les souvenirs remontaient. Pour que ça sorte, il fallait bien passer par là. Mais ça restait très douloureux.

« À cause de lui, je me méfie. À cause de lui, je ne me lie que très rarement. À cause de lui, même le plus petit des mensonges m'insupporte car il m'empêche de comprendre les intentions d'autrui. Je le déteste, et j'aurais souhaité qu'il ne s'en sorte pas aussi facilement... »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Sam 15 Juin - 3:19
Une idiote hein ? Hikaru ne comptait pas la juger, elle écouterait simplement ce qu'elle avait à dire. Après tout, même elle avait fait des choses dont elle avait honte, parfois. Donc elle ne pouvait clairement pas lui jeter la pierre et comptait être attentive à tout ce que Reiha souhaiterait lui dire, décidant de ne pas parler jusqu'à la fin de son explication. Cependant, elle prit le temps de respirer un peu, se préparant sans doute mentalement avant d'ouvrir la bouche. Mine de rien, ça devait être vraiment important pour elle, vu toutes les manières qu'elle faisait, mais heureusement Hikaru était patiente. Largement assez pour la laisser commencer son histoire sans la brusquer. Ce serait bête qu'elle se braque pour ça et refuse de parler, avec tous les efforts qu'elle venait déjà de fournir, après tout.

Une histoire d'amour. Tiens donc, elle s'en doutait un peu, la Vice Capitaine devait bien l'avouer. Après tout, vu toutes ses réactions lorsque le sujet de la séduction était abordé, il n'y avait pas besoin d'être un expert en psychologie pour comprendre qu'il y avait anguille sous roche. Et ça avait l'air d'être bien plus grave qu'une simple dispute amoureuse virant au drame. Reiha mettait du temps à parler, temps qu'Hikaru lui accordait volontiers, pour qu'elle puisse chercher ses mots afin de s'expliquer le plus clairement possible. Ainsi donc, elle avait été trop amoureuse hein ? Hikaru fronçait les sourcils, suite à cette déclaration : ça ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout et imaginait déjà le pire. Et malheureusement ce pire était encore loin de la réalité.

Un homme, manipulateur qui avait fait en sorte d'avoir toute son emprise sur Reiha, afin d'en faire sa marionnette, une sorte de coquille vide qu'il pourrait contrôler comme il le souhaitait. Ça ressemblait beaucoup au profil type d'un pervers narcissique. Ho, Hikaru n'était pas douée pour ce genre de choses, on le lui avait simplement expliquer un jour le principe, lors d'une discussion quelconque il y avait de ça quelques années. Elle tentait donc de comprendre tous les tenants et aboutissants de cette histoire et il n'y avait pas à dire : le mec en question était une ordure de la pire espèce. Honnêtement, si la Vice-Capitaine l'avait en face d'elle à ce moment, elle lui trancherait sûrement la tête. Et plutôt deux fois qu'une. Le passage concernant la mort de son père était particulièrement triste. Et l'homme était mort. Au moins, c'était déjà ça.

Reiha s'effondrait en boule dans un coin, alors qu'elle fondait en larmes. Ses nerfs avaient visiblement lâchés et elle en avait sans doute besoin. Durant toutes ses explications, qui durèrent quand même de longues minutes, Hikaru s'abstint de tout commentaire, jaugeant ce qu'elle entendait. Hum, c'était compliqué cette histoire.

« Je ne te ferais pas l'affront de dire que je comprends ce que tu ressens. Mais sache une chose : ce n'est pas ta faute. Tu n'y es pour rien. »

Sa voix était plutôt compatissante et douce à ce moment, elle ne voulait pas la brusquer après tout. S'asseyant à côté d'elle, elle prit dans ses bras la tête de Reiha afin de la déposer sur ses propres genoux, jouant avec des mèches de ses cheveux. Elle souhaitait lui transmettre sa chaleur et lui montrer qu'elle n'était pas seule, qu'elle était là, pour elle.

« Le mensonge n'est pas à bannir, selon moi. Quand on ment pour le plus grand bien, ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Vivre sans mensonge, c'est vivre dans la vérité absolue, un monde verouillé et inintéressant, sans saveur. Mais ceux qui mentent sans culpabilité, eux sont des monstres. »

Réfléchissant à la façon dont elle pouvait tourner ses proches paroles, Hikaru décida d'y aller naturellement. Après tout, Reiha avait été honnête avec elle.

« Lorsque je suis devenue Vice-Capitaine, ma première opération a été un véritable fiasco, une boucherie sans nom. Il n'y avait plus aucun échappatoire, nous risquions tous de mourir. Et c'est à ce moment-là, que j'ai menti, prétextant un plan foireux basé sur des renforts qui arriveraient bientôt. C'était un mensonge et au final,j'ai survécu grâce à ça, j'ai progressé et ça m'a permis de devenir bien plus forte et efficace qu'avant. Mais... ça restait complètement merdique de ma part. »

Tout en parlant, Hikaru continuait de jouer machinalement avec une mèche rebelle de Reiha, dont la tête était toujours sur ses cuisses.

« Tu n'es pas Dieu, tu restes une âme tout à fait faillible et c'est justement ça qui fait de toi une personne à part entière. C'est normal de faire des erreurs et pour le coup, ce n'est pas ta faute. Tu sais ce qui distingue un vainqueur d'un perdant ? »

Question oratoire, elle n'attendait pas de réponse, puisqu'elle la donnait d'elle-même.

« Le perdant lui, reste à terre après un échec. Le vainqueur lui, c'est celui qui apprend de ses erreurs et se relève, pour faire mieux la prochaine fois. Et je sais que tu en es largement capable Reiha. Peut-être que tu trouveras rapidement, peut-être que tu mettras du temps, mais je sais que tu trouveras quelque chose qui te permettra de faire de nouveau confiance aux autres. Quelque chose pour que tu puisses avancer dans la vie. Et je sais que tu feras le bon choix et que la prochaine personne sur qui tu jetteras ton dévolu ne t'abuseras pas, mais restera à tes côtés et supporteras ton petit dos, lorsque tu en auras besoin. »

Hikaru lui souriait légèrement, alors qu'elle terminait son petit discours.

« Ce qui est important, c'est de faire le premier pas. »

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Sam 15 Juin - 13:00

Malgré les larmes, elle continuait de se retenir. Certaines coulaient, d'autres étaient séchées ou balayées par quelques battements de cils avant même qu'elles ne roulent sur ses joues. Sa respiration, lourde, trahissait encore plus son mal être lorsqu'elle en parlait. En imaginant de nouveau ce visage, Reiha tremblait aussi bien de peur que de colère. Elle ne voulait pas connaître une situation comme ça une seconde fois, elle craignait d'être restée encore trop naïve pour se permettre d'oublier et passer à autre chose. Pourtant, il le fallait. Et au moins, le confort que lui apportait Hikaru n'était pas à négliger. Elle ne le refusait pas. Au contraire, elle l'embrassait pleinement en sanglotant. C'était un confort dont elle ne se priverait pour rien au monde.

« Oui, je vois... C'est le mensonge pour faire le mal qui est à proscrire. Mais... Même si j'en suis consciente, je n'y peux rien. Ca me fait peur. Si je ne comprends pas les gens comme je ne l'ai pas compris lui, je ne pourrais que craindre de me retrouver à nouveau dans une telle situation. »

Enfin, ce fut au tour de la vice-capitaine de se confier. Reiha tâchait d'être la plus attentive possible, retenant toujours plus ses larmes pour ne pas faire plus de bruit alors qu'elle écoutait l'histoire de son aînée. À chacun ses démons, et Hikaru s'en voulait probablement déjà d'avoir menti ce jour-là. Si elle avait été en l'état, Reiha lui aurait également prêté une épaule sur laquelle pleurer, une paire de cuisse sur laquelle se reposer, comme elle le faisait actuellement. Mais tout ce qu'elle pouvait faire pour le moment, c'était respecter cette confidence à son tour, la laisser s'exprimer et accepter à bras ouverts tout le réconfort qu'on lui apportait. Les douces paroles de son interlocutrice se poursuivaient d'ailleurs. Les dévorant littéralement, la Nittohei en larmes s'y accrochait pour ne pas perdre pied dans son propre océan de tristesse.

On lui parlait alors de se relever, comme quoi ça prendra sans doute du temps mais que ça finira par arriver. De son côté, Reiha ne pouvait qu'espérer et s'accrocher au moindre événement lui procurant ne serait-ce qu'un peu d'espoir, comme présentement. Ses yeux embués clignèrent frénétiquement pour dégager les dernières larmes qui y résidaient alors que son regard, à présent plus clair, se perdit dans celui de Hikaru. Ca faisait toujours mal d'y penser, mais au moins c'était sorti. Et peut-être qu'avoir fait sortir ceci l'aidera véritablement pour la suite. Mais pour l'heure, il lui fallait encore s'accrocher aux paroles compatissantes de son aînée pour se maintenir à flots.

« Merci d'être là, de m'écouter. Ca me fait plaisir, vraiment. Et ça m'aide aussi à vous comprendre un peu plus. »

Adieu aux larmes. D'un geste de la main, elle balaya les dernières alors qu'un bref sourire étira ses lèvres. La douleur était toujours là. Mais d'une certaine façon, Reiha avait l'impression d'avoir allégé son coeur, d'en avoir purgé les démons. Il y avait maintenant suffisamment de place pour accueillir quelque chose de plus beau, de plus chaud, et elle espérait pouvoir connaître ceci une nouvelle fois. Que la pièce manquante soit éloignée ou toute proche, elle comptait à présent s'en emparer, pour se relever et avancer.

« C'est pour ça que j'apprécie votre franchise, même quand c'est pour relever ce qui ne va pas. Si je pouvais changer le passé, j'aurais remplacé cet être abject par quelqu'un comme vous. Ca se serait beaucoup mieux passé ainsi. »

Peu après, elle se redressa enfin. Cette dernière position, bien que confortable et agréable de sa perspective, ne l'était peut-être pas pour la vice-capitaine. Il fallait cesser d'être égoïste et arrêter de lui mettre un peu trop de ce poids sur les épaules. Reiha estimait déjà en avoir suffisamment dit et fait. Elle ne voulait pas non plus importuner son aînée alors qu'elle lui faisait confiance en dehors du milieu professionnel.

« Désolée de vous contraindre ainsi au secret. J'espère que ça ne vous embarrasse pas trop. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Sam 15 Juin - 13:39
Elle comprenait donc qu'il y avait plusieurs niveaux de mensonges, même si elle avait du mal à l'accepter. Logique, on n'avait pas tous les nerfs d'aciers de la Vice-Capitaine. Comme quoi, être une forte tête impétueuse comme elle aidait beaucoup. Et puis, ça l'aidait à comprendre sa cadette, qui lui ressemblait dans sa franchise. C'était d'ailleurs amusant de constater que leur place aurait pu être inversée si Hikaru avait été la cadette. Si ça se trouve, la seule raison à cette situation, c'était qu'Hikaru était née en première. Enfin, ça avait l'air d'aller un petit peu mieux, pour la Nittōhei, ce qui était pour le meilleur. Certes, elle risquait encore de broyer du noir un moment, mais elle avait fait tout ce qu'elle pouvait.

« C'est normal, ne t'en fais pas pour ça voyons. Je suis contente, si ça peut t'aider. »

Et elle continuait de parler. Décidément, vu les mots qu'elle prononçait, c'était à croire qu'elle le cherchait vraiment. Ou alors, elle était encore plus maladroite qu'elle ne le pensait. C'était assez drôle et l'envie de continuer à la taquiner se faisait pressante. C'était si amusant, ça allait devenir sa drogue, au bout d'un moment. Et elle comptait bien en profiter encore ce soir. C'est donc avec un sourire à moitié machiavélique et à moitié amusé que la jeune Vice-Capitaine reprit la parole.

« Oh, tu sais, les secrets, j'ai l'habitude. Par contre, ta petite déclaration à l'instant était embarrassante. Moi qui croyait que tu souhaitait prendre du temps pour ça... Tu es plus cavalière que je ne le pensais. »

Bah quoi ? Elle cherchait en même temps. Dans tous les cas, elle se releva, époussetant rapidement ses vêtements avant d'étirer ses bras un bon coup. Mine de rien, ça faisait un moment qu'elles discutaient, toutes les deux.

« Tu veux rejoindre les autres ? Ils risquent de se poser des questions. »

Elle avait beau vouloir s'amuser, ce n'était pas non plus une monstre, elle avait un minimum de compassion et pouvait bien laisser Reiha souffler. Surtout que raconter cette histoire avait sans doute été très fur, psychologiquement, pour elle. Elle était donc bonne joueuse en lui offrant un itinéraire de sortie. À elle d'en profiter ou non.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Sam 15 Juin - 14:19

Tout allait pour le mieux. Enfin... S'il n'y avait pas eu le moindre problème en premier lieu, tout irait encore mieux. Mais pour une situation avec un contexte pareil, ça s'était plutôt bien passé. Comme quoi, Reiha avait eu peur pour pas grand chose, car cette épreuve se retrouvait maintenant loin derrière elle. À la place de ça, elle n'avait plus qu'à affronter les taquineries de la vice-capitaine qui, encore une fois, s'était amusée à retourner les mots de la Nittohei contre elle. Cette dernière, rougissant, détourna rapidement le regard en bagayant le mot "déclaration" à quelques reprises. Avait-elle vraiment été jusque-là sans s'en rendre compte ? Non, impossible. C'était encore une maladresse.

« M-mais... Ce n'est pas ce que j'ai dit.. si ? »

En y réfléchissant bien, peut-être qu'elle l'avait dit, mais d'une façon quelque peu inattendue. Confuse, elle ne se rappelait même plus de ses propres mots. Enfin... Reiha s'en serait sans doute rappelé si la gêne ne l'empêchait pas de penser correctement. Et malgré l'embarras de cette situation, elle n'avait pas pu s'empêcher de sourire. Bien que gênée, elle était auss ravie de pouvoir prendre du bon temps après s'être confiée ainsi. C'était apaisant.

« Eh. C'est moi qui suis censée m'inquiéter de tout ça, pas vous. À moins que vous vous en préoccupiez réellement. »

Pour une fois, elle répliquait. Cela avait au moins le mérite de prouver qu'elle allait mieux et ne tarderait pas à s'en remettre. Elle finit cependant par hocher la tête tout en se relevant, bien consciente du fait que si elle restait ici pour entrer dans une guerre de "qui fera craquer l'autre en première", elle allait très certainement la perdre et finir morte de gêne. Ce n'est pas parce qu'elle venait de répliquer une fois qu'elle était soudainement devenue experte dans le domaine. Reiha ne voulait pas courir le risque de mourir d'un afflux de sang au cerveau beaucoup trop important.

« Allons-y. Mais dans tous les cas, je pense qu'ils s'en posent déjà pas mal... »

C'est le cas de le dire. Les rumeurs ne se créaient pas sur des bases inexistantes, après tout. Quoi qu'il en soit, Reiha quitta l'endroit ayant servi de confessionnal et, une fois de retour au camp, tenta d'ignorer les regards plutôt suggestifs des Shinigami qui se posaient aussi bien sur elle que sur Hikaru.

« Mon petit doigt me dit qu'ils ont même déjà passé le stade des questions... »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Santaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 286
Expérience : 984
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Nanahara Hikaru
Nanahara Hikaru
Sam 15 Juin - 14:33
Hikaru éclatait de rire suite à la gêne de Reiha. Ses réactions étaient à mourir et elle essayait tant bien que mal de se défendre, en retournant elle aussi les mots d'Hikaru contre elle. Malheureusement, ça n'avait pas la moindre emprise sur Hikaru, qui haussait simplement les épaules, un sourire léger sur les lèvres. Si elle voulait gagner ce petit jeu, elle allait devoir faire bien plus que ça. Hikaru décida quand même de lui répondre, afin de ne pas la laisser en plan. Quand même, ça ne serait pas gentil de sa part, pour Reiha qui faisait des efforts.

« Moi, je m'en fiche de ce que les gens peuvent penser. Si j'ai envie de prendre quelque chose, je le prends et c'est tout. Ce ne sont certainement pas quelques rumeurs qui vont changer la donne. »

Ainsi, les deux Shinigamis étaient de retour avec les autres et évidemment, il y avait de ci et de là des petits regards et autres qui ne trompaient pas. Ahlala, ses hommes manquaient de tact parfois et l'envie de leur botter le cul était présente, elle s'abstint, se contentant d'écraser son divin postérieur sur le sol, près d'un feu généré artificiellement afin de se réchauffer ses petites minimes. Elle reprit la parole donc, pour répondre à son interlocutrice.

« Ignore-les. S'ils veulent dirent quelque chose, je sais qu'ils le feront directement, ils ont plus de couilles que ça. »

Hikaru baillait. Comme quoi, cette journée avait été plus épuisante qu'elle ne le pensait, surtout avec sa nuit blanche. Bah, il faudrait sans doute se reposer tôt, ce soir. Au moins, il y avait pire, comme endroit et c'était facilement défendable en cas de pépin. Aucun souci à se faire donc. Sortant une ration de son sac, elle s'empressa de l'ouvrir, après tout, une barre de chocolat n'allait certainement pas être suffisant.

« Faudra se coucher tôt aujourd'hui. On devra mettre les bouchées doubles demain pour rattraper notre retard, après tout. »

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Ousuke Reiha
Ousuke Reiha
Sam 15 Juin - 14:52

En quelques sortes rassurée par les mots de son aînée, Reiha parvînt à ignorer les allusions que les autres cherchaient à véhiculer au travers de ces quelques regards. Au lieu de ça, elle se posa doucement autour du feu sans chercher à faire plus d'histoires sur le sujet. Après tout, tout ce qu'elle disait finissait retourné contre elle. Si Reiha voulait éviter une nouvelle défaite sur ce plan, il lui fallait redoubler de précaution. Mais combien de temps allait-elle tenir avant de lâcher accidentellement quelque chose de susceptible ? La connaissant, ça allait lui échapper tôt ou tard. Autant profiter de ces quelques instants sans gêne pour reprendre sur une conversation plus normale. La perche de la liberté lui fut alors tendue lorsque la vice-capitaine mentionna le fait de se coucher plus tôt.

« C'est vrai. Et qui sait quand est-ce que ce déluge cessera ? Mieux vaut profiter de sa présence pour se reposer, histoire de partir au plus tôt lorsque le ciel sera dégagé. »

Elle prit alors le temps d'installer ses quelques effets personnels près du feu avant de grignoter dans ses propres rations. Pendant ce temps, certains commençaient déjà à s'endormir, et à raison. Cette marche sous un temps pareil s'était montrée beaucoup plus épuisante que prévu, si bien que même la Nittohei ne tarda pas à ressentir les effets de la fatigue jusque dans les plus bribes les plus enfouies de son reiryoku. Elle qui n'avait pas très bien dormi la nuit précédente allait pouvoir se rattraper dès maintenant. Adressant alors ses salutations à la vice-capitaine, elle s'emmitoufla dans une couverture, toujours en restant près du feu, et ferma les yeux avant de s'endormir très peu de temps après, cela malgré les tambourinements incessants de la grêle contre la terre et la roche. Comme quoi, elle était vraiment éreintée.

Dieu ne sait combien d'heures plus tard, un des Shinigami de garde fit le tour des troupes pour réveiller celles encore endormie, annonçant l'éclaircissement du ciel et plus encore, l'aube qui pointera le bout de son nez d'ici une heure ou deux, ce qui laissera largement le temps à l'escouade de se préparer. Même les Plus avaient le luxe de pouvoir enfin prendre leur temps. De son côté, Reiha s'étira et bailla pour se réveiller de son profond sommeil. Elle avait réellement dormi comme un bébé, contrairement à la nuit dernière qui avait été tout l'inverse. Maintenant en forme, elle se releva pour dégourdir ses muscles encore un peu endormis et se donna la peine d'éteindre les restes du feu avant de chercher Hikaru du regard. Elle n'était pas là. En tant que cheffe, elle s'était certainement levée plus tôt encore afin de préparer la suite de l'expédition. Cette théorie fut confirmée lorsque la Nittohei aperçut aussi bien celle qu'elle cherchait que l'Oshimo, tous les deux en train de discuter. Que de sérieux de si bon matin. Sans plus de cérémonie, la recrue s'avança vers les deux.

« Désolée, j'étais un peu plus fatiguée que je ne l'ai imaginé. Mais je suis d'attaque, maintenant ! »

_________________
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Rukongai
[Rang B] Old Town Road [Ousuke Reiha]

Sauter vers: