Derniers sujets

Danse macabre (Iskandar)
 :: Hueco Mundo :: Entre-Monde

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Mer 5 Juin - 2:45

Les chiens partent à la chasse. Avides de tripes, de sang et carnage, ils jappent d'appréhension sous les ordres de leur maître. Ce dernier, d'une main toujours aussi cruelle qu'éducatrice, leur fait comprendre que l'échec sera synonyme de châtiment. Les jappements cessent alors au profit d'un long et lourd silence, lequel aurait été embarrassant si Cadaveres ne répercutait pas l'écho des cris de milliers d'âmes torturées ici bas. Ce calme est brisé par les pas du dogue, de l'alpha de cette meute affamée à qui l'on a ordonné de traquer les infidèles. Le dominant, ou plutôt la dominante, annonce sa présence d'un craquement sinistre des os de son corps, lequel pousse de nouveau la piétaille à se taire. Toujours aussi réceptive aux ordres de son unique maître, Agrat s'agenouille plus bas que ses confrères sans ressentir la moindre honte. Si ce Hollow en particulier lui avait demandé d'embrasser le sol devant l'assemblée, elle l'aurait fait sans hésiter.

L'heure n'est cependant pas à de telles humiliations. La Vasto Lorde reçoit le même ordre que ses frères et soeurs ; traquer et tuer des Infeliz, car certains parvenaient à survivre malgré le manque de nourriture. Le commandement de cette petite meute lui est aussi confié. Bien que cela ne lui fasse pas plaisir – puisque l'alpha s'estimait capable d'accomplir cette mission seule – elle se plie aux ordres de son seigneur et prend congé en compagnie de son troupeau. Composée d'une dizaine de membres, la meute n'a que deux Adjuchas en son sein ; les huit autres sont de simples Gillian à l'intellect limité. Ces derniers sont également ceux respectant le plus la hiérarchie établie, de peur de se faire exterminer d'un simple coup par ceux qu'ils jugeaient plus puissants qu'eux. Le groupe ne comporte ainsi que deux éléments perturbateurs en lesquels Agrat a pu sentir de l'hostilité dès la première seconde. Elle n'en dit cependant pas un mot, se contentant de quitter Cadaveres pour l'Entre-Monde, vaste désert servant également de refuge à tous les parias.

La Vasto Lorde guide les chiens enragés d'un ton sec et autoritaire. Les zones sont quadrillées les unes après les autres. Le moindre hollow débusqué et refusant de prêter serment à l'Inferno – ou plutôt à Ordalias compte tenu des projets d'Agrat – se voit exterminé dans la seconde, que ce soit des mains de l'alpha ou des crocs de ses omegas. Rares sont les créatures trouvées, celles-ci ayant soit déjà fui pour l'Inferno, soit déserté pour des contrées encore plus reculées. Cela n'empêche pourtant pas les enragées de traquer jusqu'au plus faible des hollow. Voilà pourquoi toute une meute n'était pas nécessaire.

Ce qui devait arriver finit par bien arriver. Las de cette traque prolongée et inintéressante, un des deux Adjuchas décide de se faire les crocs sur l'alpha. Mâchoire grande ouverte, il se rue vers elle dans l'espoir de lui arracher la jugulaire d'une morsure nette et chirurgicale. Un poing l'intercepte dans sa course et se loge dans sa gueule si profondément que la bête ne parvient plus à la refermer. Ses crocs de plantent dans la chair de la Vasto Lorde qui, de toute apparence, ne fronce pas un cil.

« Si tu pensais pouvoir prendre ma place, c'est que tu n'as aucun instinct de survie. »

D'un geste rapide du bras, Agrat entraîne sa prise dans un grand mouvement circulaire et l'écrase au sol, toujours en gardant son bras dans la gueule. Elle s'abaisse ensuite pour le maintenir ainsi avant de renforcer son emprise en posant son pied nu et griffu sur le corps convulsant de la créature prise au dépourvu. Les yeux de la Vasto Lorde, alors injectés de sang, percent l'âme du hollow d'un seul regard. Le sang du prisonnier se glace sous la terreur, son corps s'agite en vain dans l'espoir de renverser la situation et s'échapper. Rien n'y fait. Il est dominé.

« Tu connais nos coutumes. En tentant de renverser celui au dessus de toi, tu t'exposes à la mort. Et tu as échoué. »

Un craquement se fait alors entendre dans la gueule du monstre. Agrat, après avoir libéré sa Fuerza sans dire un mot, voit son avant-bras tenant la bête captive changer d'aspect. Il s'allonge, devient progressivement plus ocre que blanc et se rigidifie ensuite. Une pointe meurtrière remplace ensuite ses doigts et s'allonge elle aussi pour se loger doucement dans la boîte crânienne du hollow, atteignant son cerveau au bout de ce qui furent de pénibles secondes pour lui. Au bout de quelques instants, son corps s'arrête entièrement de bouger.

« Alors meurs, mauvais chien. »

Se servant de son pied comme appui, Agrat retire la lance ensanglantée du corps inerte de l'Adjuchas, son bras reprenant alors une apparence normale. Ses pupilles écarlates se retournent dans leurs orbites pendant qu'un large et carnassier sourire étire les lèvres de la Vasto Lorde.

« Ah ! Maître Ordalias ! Votre plus fidèle dévote s'est chargée d'éliminer un chien faible et pourtant atteint de la rage. Si seulement vous l'aviez vu de vos propres yeux ! Les infidèles étant évidemment introuvables, les plus ambitieux oseront se retourner contre moi, votre prêtresse ! Mais n'ayez crainte ; je les expérierai de leurs péchés ! Sa tête se retourne alors d'un mouvement brusque et certainement pas naturel ne manquant pas de faire craquer l'entière colonne vertébrale d'Agrat, qui regarde à présent les neuf autres hollow. Tous. Tous ceux qui me manqueront de respect, car leur échec est une insulte à votre nom ! »

Ils reculent tous de plusieurs pas, de peur de subir le courroux zélé de la Vasto Lorde. Celle-ci, ayant remarqué quelque chose qui a visiblement échappé à ces incapables, ne manque pas d'en profiter pour jouer avec eux pendant qu'elle dévisage en réalité l'imposante silhouette se rapprochant de la meute, et donc dans le dos des incapables. Agrat fait un pas vers eux, puis un autre, et encore un autre. À mesure, les omegas reculent eux aussi d'un pas, se rapprochant ainsi toujours plus de cette massive silhouette sans même le remarquer tant ils sont préoccupés par le danger en face d'eux. Et pourtant, s'ils se concentraient ne serait-ce qu'un peu, ils pourraient ressentir cette présence toute aussi menaçante que celle de la chienne d'Ordalias.

« Vous ne devriez pas fuir. Je ne vais pas faire de mal à ceux se repentant. Lui, par contre, je ne sais pas s'il vous épargnera, leur dit-il d'un ton menaçant alors que sa main se lève pour pointer du doigt le grand hollow dans leur dos. Bienvenue. Es-tu un Infidèle ? »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Jeu 6 Juin - 1:25
Un simple ordre et la fabrique de la réalité se déchira pour laisser place à l’arrivée du titan. Dans ce vortex d’anti-matière pouvait être distingué une ville en proie à la désolation. Sa besogne était terminée, une lanterne trônait dans son poing. En son sein, une flamme opaline virevoltait au gré des âmes qui se faisaient corrompre. Les sous-êtres condamnaient les âmes errantes à une vie loin du Jardin. Lui, comme de nombreux pieux, offraient à ces âmes esseulées l’Eden. Ils les sauvaient. Le monde se basait sur un mensonge évident.

Une élocution atteignit les oreilles de la déité. Une rixe entre frère d’une même faction, les limiers d’Ordalias étaient une épine dans le pieds de la nation émergente. Mais ils étaient aussi une arme d’une puissance incommensurable, la piétaille parfaite. Un simple pas suffit pour les atteindre. Ses frères craignaient l’entité osseuse, probablement l’alpha du groupe. Le Titan porta son regard comparable aux plus noires flammes de l’enfer sur cette dernière. Les respirations du géant étaient comparable au grondement d’un millier d’éclairs. Un être destiné à détruire tout sur son chemin. Une main, lourde, se posa sur le groupe apeuré, l’autre tendait l’amphore. L’urne pesant le poids d’un mont comportement des milliers d’âmes et bien plus encore.

Telles les rivières du Styx, la lanterne libéra un flot d’âmes nimbant les nombreuses créatures avant de se lier en elles.

« Cessez de salir le sang du Jardin avec Notre sang, mes frères. »

La voix tonitruante résonnait dans l’espace clos qu’incarnant cet entre-deux dimensionnel. Le genre d’entité capable de capter la foule d’un simple mot. Pourtant, Le Destructeur de Monde n’était qu’une façade. Une Bonté transpirait de tout son être, une ataraxie à l’opposée de la folie des créatures. Quel Hollow pouvait bien offrir sa pitance à ses semblabes si ce n’était Iskandar ?

« Le Hueco Mundo vous a mis sur la route de son Héraut. Nul ordalie ne saisira les frères d’Iskandar. »

Le Titan s’approcha de l’Alpha. L’urne était toujours tendu. Le présent se devait d’être accepté.

« Apporte ça à ton maître. Vois cela comme le rachat de leur vie. Ne laisse pas la mort saisir tes pions, Agrat. »


Il ne leur permettait que de vivre quelques jours de plus au côté des limiers du Seigneur Fou. D’un simple geste de main, il invita la troupe à le suivre. Le parvis du Jardin était proche.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Jeu 6 Juin - 3:31

Imposant. Intimidant. Les mots pour le décrire sont nombreux, surtout aux yeux des pauvres omegas qui se sont mis à craindre pour leur vie dès l'instant où ils se sont retournés. L'espace d'un instant, Agrat a cru être l'heureuse élue, la future spectatrice d'un massacre sanglant et quasi instantané. Quelle désillusion. Malgré sa voix et son aspect tous deux menaçants, le titan n'a en réalité rien de mauvaise. La Vasto Lorde ne ressent pas la moindre hostilité émanant de cet être ; c'est même tout le contraire. Il prône la paix, la fraternité entre les hollow, quitte à rejeter l'essence même de ceux-ci. Cette logique insaisissable lui vaut un regard peu appréhensif de la part de l'alpha. Cette dernière, malgré sa stature beaucoup plus humaine dans ses proportions, reste de marbre face au colosse, ne le jugeant au mieux que comme un égal.

Puis son regard ce pose enfin sur le présent qu'on lui tend. Qu'est-ce ? Pourquoi ? Agrat ne le sait pas mais reste certaine d'une chose : si ce présent est destiné à son maître, alors il est du devoir de la prêtresse de le livrer. Elle claque alors des doigts, sommant un des omegas de s'en charger pour elle. La bête s'empare alors de la jarre et... rien de plus. Rien, puisque le monstre ne semble pas être en mesure de la soulever. Faible. Tu me fais honte. Tu finiras par mourir de la sélection naturelle, pense l'alpha qui ne laisse cependant rien transparaître de ce ressenti. Au lieu de ça, elle se saisit à son tour de l'urne. Et même si on peut la considérer comme très lourde, la force brute d'Agrat n'est plus à démontrer malgré sa frêle apparence, surtout depuis son évolution en Vasto Lorde.

« Mon maître apprécie les offrandes. Il n'est cependant pas dit qu'il cède quoi que ce soit en retour. Il fera comme bon lui semblera. »

Elle aurait très bien profiter de l'occasion pour lui demander quelque chose. À tout hasard, Agrat aurait pu lui demander comment il connaissait son nom. Au lieu de ça, elle préfère se focaliser sur le centre de son monde, son maître, encore et toujours. L'herbe lui est coupée sous le pied. Le temps est écoulé. Après s'être focalisée sur cet unique aspect du discours de son interlocuteur géant, Agrat est sommée de le suivre. Pas seulement elle, mais ses omages aussi. D'abord sceptique, elle leur interdit le moindre mouvement d'un prompt geste du bras. Ses os se remettent à craquer pour faire passer le message dans les écoutilles des neuf hollow encore en vie.

« Je ne vais pas demander les raisons qui te poussent à agir ainsi, géant. Tu sembles être un cas particulier même parmi nos milliers de semblables. À défaut, j'aimerais savoir pourquoi nous devrions te suivre. Cette meute est sous ma responsabilité, pas la tienne. Elle ne bougera que si tu me convaincs personnellement. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Jeu 6 Juin - 6:24
L’Ánfora fut saisie, après un essai infructueux. Le tribut était payé. Inutile pour le Héraut de revenir sur les propos de la Fraccion, qui n’avait présentement pas compris Son intervention.

« Bien. »

Aucune âmes libérées, en rejoignant le Jardin, n’étaient inconnues aux pupilles incandescente d’Iskandra. Aucun nom n’étaient omis. Tout se retrouvait graver dans le cervelet du Titan Colossale. Le géant ne réagit point quant à la réaction incontrôlée de sa comparse. Tous ne s’étaient pas déliés de ce carcan qu’incarnait la sempiternelle course à l’évolution. Ni mépris, ni agacement, ni colère, rien. La face d’Iskandra était égale à ce qui sommeillait au fond de lui.

« Remplir cette urne, pour le meilleur lègue possible. »

Être l’un des rares Fraccion d’un des généraux de Dios impliquait forcément le fait d’être connu de tous. L’envie naissait dans toutes les créatures, encore plus dans une carcasse constamment affamée. Agrat n’échappait pas à ce point. Sa loyauté sans faille, ressemblant bien plus à un syndrome d’Asperger qu’autre chose, n’était plus à prouvée. Jouer sur cette corde sensible, la manipulée ne saurai être compliqué. Pourtant derrière cette tendance manipulatrice ne se terrait que les graines de la bienfaisance.

En effet, Ses ouailles avaient toujours besoin d’aide pour cerner toutes choses. Iskandar ne leur offrait que les meilleurs moyens de parvenir à leurs objectifs respectifs.   Les iris du Titan oscillait entre alpha et omega. Il n’était question, ici, que de rentrer auprès de l’Inferno. Pourtant l’essence spirituelle repéra des visiteurs. Des intrus sur Son territoire.  

« Des bannis, à plusieurs kilomètres d’ici. »

Son destin servait toujours ses objectifs. Voilà l’occasion idéale pour réjouir cette alpha tout en captant de nombreuses autres âmes en chemin. Cette simple phrase s’auto-suffisait. Le regard inquisiteur du golgoth cerna Agrat. Le choix était en ses mains. Nul doute que, de son côté, le carnage prévaut sur toute chose. Dans le pire de cas, il faisait cesser cette rixe en solitaire... Dans le meilleur des mondes, son influence allait pouvoir croitre.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Jeu 6 Juin - 12:22

Même si Agrat ne parvient toujours pas à saisir le mode de pensée de grand hollow, elle comprend au moins ce qu'il attend d'elle puisque ceci lui a été transmis explicitement. Il est vrai que cette urne, si on la remplissait jusqu'au maximum de ses capacités, ferait un excellent cadeau pour le maître. En faisant danser ses doigts dessus, Agrat remarque qu'il reste effectivement de la place à l'intérieur. Maintenant qu'elle en est conscient, il lui est devenu impossible d'offrir ce présent au maître sans qu'il ne soit au complet. Remplir cette urne est ainsi, en l'espace d'un instant, devenu l'une de ses nouvelles missions.

La Vasto Lorde abaisse son bras et permet à ses suivants d'avancer à son rythme. Une quête d'âme est en soi un prétexte bien suffisant tant qu'elle s'effectue au nom d'Ordalias. En plus de cela, ça donnera probablement à l'alpha un bon moyen de se défouler, car s'en prendre à un omega ayant tenté de la renverser ne relève que d'un jeu d'enfant. Heureusement, toute son attention a été captée dès l'instant où le géant a fait la mention de "bannis". Sûrement des Infeliz, car eux seuls correspondent à cet adjectif dans la tête d'Agrat. Un grand sourire étire son visage tandis que tous les os de son corps semblent déjà craquer d'anticipation dans une mélodie lugubre.

« Excellent. Allons moissonner. »

D'une pierre deux coups. Comment ne pas s'en réjouir ? Il lui sera possible d'accomplir sa première mission tout en complétant la seconde qu'elle vient juste d'acquérir. Rajoutons à ça un petit massacre d'infidèles et nous obtenons de quoi rendre la Vasto Lorde heureuse, ou au moins de simuler un sentiment s'approchant de l'extase. Elle prend donc le temps de se concentrer pour ressentir ces présences, même si ses sens à elle ne sont sans doute pas aussi développés, et conclut son analyse par une série d'ordres qu'elle donne aux omegas.

« Dispersez-vous, nous partons en chasse. Si vous êtes isolés, ils ne vous considéreront pas comme une menace. Encerclez-les petit à petit et attaquez dès l'instant où je m'y mets. Aucune pitié. Aucune reddition acceptée. Tuez-les mais ne consommez par leur âme. Je viendrai les moissoner aussitôt que possible. »

Sans réflechir, ils s'exécutent et disparaissent dans l'étendue blanche du désert infini. Agrat, par contre, reste en compagnie du titan. Une des capacités de ce dernier ne lui a pas échappé, une capacité qui lui sera bien utile compte tenu de ses propres affinitées. Elle lève donc la tête vers lui avec une requête à l'esprit.

« Si nous nous approchons normalement, nous serons repérés bien avant de les atteindre. Mais ce n'est pas un problème puisque tu es sorti de nulle part pour venir nous rencontrer. J'en conclus que tu es un maître dans l'utilisation de cet art que je ne maîtrise pas. »

Elle ponctue son propros par une pitoyable démonstration de ses habiletés en Negacion. Tendant la main vers le vide, elle tente d'ouvrir un portail. Une petite bouche noire se crée effectivement mais se désintègre quelques secondes plus tard. Même si elle avait été maintenue, elle serait de toute façon bien trop petite pour faire passer qui que ce soit à l'intérieur. Voilà un bon résumé des capacités en Negacion de la Vasto Lorde qui ne s'est jamais concentrée sur des arts aussi subtils, estimant sa propre force brute comme suffisante pour triompher.

« Fais-moi voyager, géant. Emmène-moi à ces traîtres. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Jeu 6 Juin - 20:19
Sans un mot, le Titan mirait son ouaille prenant en charge l’opération. Elle se fourvoyait fortement et l’érudit ne pouvait laisser une lanterne non-éclairée. Il n’était point question de prendre l’âmes de frères et de soeurs, mais plutôt d’asservir les renégats de la Géhenne.

« Envoyez des omega face à des bannis ne fut pas ta meilleur idée Mon enfant. Les Quincy ne sont point comparable à ceux taxés d’Infeliz. »

Il n’eut pas besoin d’acquiescer les dires de la Fracción. Généralement, un Hollow ne montrait pas ses faiblesses à un autre. Car tous craignaient que leur frère d’arme ne se jouent eux via cette brèche. Ce ne fut pas le cas d’Agrat. S’il savait le faire, il aurai sourit.

« Fort heureusement nous arriverons avant eux. Le massacre des nôtres sera éviter. »

La tonalité de ses mots fut suivis par un fracas. Sans aucun agissement visible, le Hueco Mundo se compressait en un point unique ; face à eux. Une gorge menant à une autre partie de la dimension s’offrait au yeux de la chienne de guerre. Un trou de vers menant directement au dessus d’un bataillon entier de Quincy. Tous vêtus d’une tunique blanche caractéristique frapper du blason de cette putride cité...

« Après toi. »

Son Jardin et Ses Fruits étaient consacrés. Les renégats n’incarnaient que les insectes proliférant à l’insus du Maître. Le courroux frappera par trois fois les pions de la Géhenne. Un main fut tendue en direction du portail, ils auront l’effet de surprise, pour quelques secondes seulement.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Jeu 6 Juin - 21:10

Suite aux propos du géant, Agrat se retient de sourire à pleines dents. Elle n'a qu'une seule envie ; se rire de la situation. Pour elle, tout ce qui n'est pas Hollow est inférieur. Ainsi, tout ceux qui meurent face à ces créatures inférieures ne méritent pas la moindre considération. Cette mission suicide aurait fait office d'écrémage dans les rangs du maître, en somme. Ordalias ne devrait garder que les meilleurs à ses côtés. C'est pour cette raison qu'Agrat, loin d'être vengeresse, a achevé l'omega s'était rebellé. Pour qu'une déception pareille ne souille plus jamais les yeux du seigneur. Pour qu'une créature si pitoyable n'ait plus à vivre sous le fardeau de sa propre condition misérable. De la merci, de la bonté. Du point de vue de la reine des os, ce n'est pas plus profond que ça.

« Tu as raison. Les Quincy sont des sous-êtres par nature. Les Infeliz, eux, le sont par choix. Les seconds peuvent être sauvés, les premiers doivent être maîtrisés. »

Ces mots, bien que durs, sont réellement pensés par Agrat. Autant dire que lorsqu'elle est enfin emportée par la brèche, la Vasto Lorde se tient prête à en découdre. Elle prend cependant le temps de compter les ennemis, de prendre en compte l'agencement du camp et de préparer une stratégie, aussi basique soit-elle. Après tout, y a-t-il réellement besoin de plus pour écraser des fourmis ? Autant s'amuser un peu.

« Beh. Je pourrais très bien les faire disparaître en un instant. Tous. Mais ce serait pas marrant. »

Son bras perce finalement la brèche, puis son corps entier qu'elle laisse ensuite tomber au beau milieu du campement quincy. Un nuage de poussière s'élève en réponse à cette collision, la masquant totalement l'espace d'un instant et lui permettant de transformer son avant-bras droit en un long fouet osseux. Effet de surprise, hein ? Ce n'est pas le genre d'Agrat. Au contraire, elle attend gentiment que le nuage de poussière se dissipe, que les quincy se mettent en position. C'est bien plus amusant ainsi.

« C'est bon, pas la peine de passé par les formalités. On va abréger ça. Qui suis-je ? La prêtresse qui va rendre votre châtiment. Qu'est-ce que je fais ici ? Oh. J'y ai déjà répondu. M'en aller ? Hors de question. »

Une flèche de reishi l'interrompt dans son discours et vient lui transpercer le bras gauche. Oh. Voilà qui pique un peu. Pourtant, Agrat aurait pu l'éviter. Si elle ne l'a pas fait, c'est justement parce que le débutant s'étant laissé contrôler par la peur ne représente aucune menace. Le bras endommagé ne manque d'ailleurs pas de se régénérer, ne laissant aucune trace de ce dernier assaut.

« Je n'ai pas entendu le moindre "Feu", c'est bizarre. Pourquoi cette flèche est partie ? »

Suite à ces mots, elle disparaît. Enfin non. Elle se déplace très rapidement, plutôt. S'arrêtant juste devant le quincy décontenancé, Agrat lui lâche son plus beau – c'est-à-dire monstrueux – sourire avant de le repousser d'un simple coup de pied et de le mutiler de coups de fouet. Les quincy à proximité s'éloignent immédiatement pour reprendre une formation militaire solitaire. Puis, l'ordre de faire feu est enfin donné. Des dizaines et des dizaines de flèches bleutées sont tirées vers la Vasto Lorde qui se met à agiter son arme devant elle en guise de réponse. Les os interceptent la plupart des flèches, pendant que les rares parvenant à passer sont soit esquivées soit ignorées pour le peu de blessure qu'elles infligeraient. Et pendant qu'ils s'amusent à faire feu sans réfléchir, les quincy ne prêtent pas attention à la seconde menace au dessus d'eux. Vraiment des êtres inférieurs.
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Ven 7 Juin - 3:12
La confiance se devait d’habiter chaque carcasse. Pourtant, ce qui était une bénédiction pouvait bien vite devenir un fardeau plus lourd que des montagnes. En effet, une abondance de confiance ou d’égo n’entrainait qu’une chose ; l’erreur. Le Titan savait ainsi que l’Agrat était présomptueuse. La donnée acquise, il ne laissait rien paraitre. Inutile de la l’avertir au sujet de la quantité de renégats. Elle n’en avait nullement besoin. Son corps s’était déjà volatilisé dans cette brèche.

Le Titan pénétra à son tour ce pas dimensionnel. Ils se trouvaient à milles lieues du parvis du Jardin, Fortaleza.

Sans attendre une seule seconde, la bête sauvage se jeta sur ses proies – en sous nombre. Le Pieux ne quitta pas les cieux, malgré la disparition de son atout qui les avaient mené ici. La situation était bien trop singulière. Une troupe qui fut amoindrie par des Infeliz voir d’autres Sicarios ? Rien n’était moins sûr.

La chienne de guerre faisait ce qu’elle savait faire de mieux. Tout bascula soudainement. Des ergs blanchâtres apparurent une nuée de Quincy. Un guet-apens. Mais la surprise ne se terminait pas. Du versant opposé surgit une nuée d’Hollow dont le Titan n’avait aucune connaissance ; des égarés. Une telle alliance. Ici. Ses frères le trahissaient ainsi...

« Héresie. Ma Miséricorde vous est fermée. »

Le Reiryoku du nouveau-né explosa soudainement. Une barrière d’anti-matière venait nimber la Fracción qui était au centre d’un assaut surprise. Elle était prise en tenaille. Mais ce ne fut pas tout, les iris du géant luisait d’une aura macabre. Deux faisceaux rutilants vinrent être projetés. Leurs courses folles n’avaient rien de logique, ils "cassèrent" leurs courses rendant l’assaut imprévisible. Ainsi, ce fut après l’avoir entouré que le Cero se brisa en de nombreux segments avant de perforer – et exploser – une partie conséquente de la troupe de frères et soeurs égarés.  

Le Titan descendait, pas à pas, de son piédestal céleste. Ses iris ne cessaient de concentrer cette quantité gargantuesque d’énergie tandis que la trame de la réalité était prête à vomir les serfs de la Déité.      
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Ven 7 Juin - 12:34

Les pseudos anges continuent de faire feu, ne comprenant visiblement pas que la Vasto Lorde est capable de faire face à un assaut pareil sans même se donner à fond. Y a-t-il un autre motif à ceci ? Non, impossible. Agrat n'y croît pas. Les êtres inférieurs ne peuvent être aussi fourbes. Et pourtant, cette maigre éventualité a été confirmée par l'intervention soudaine du titan qui, avant même d'attaquer, prend le soin d'ériger une barrière autour de la chienne. Avant que la protection se referme entièrement sur elle, Agrat jette un oeil derrière elle pour comprendre la situation et remarque enfin la présence de hollow. Ont-ils été appâtés par les toutes ces âmes présentes ? Non. Ils sont là depuis un moment, ce qui pousse l'apostat à grincer des dents.

« Comment, murmure-t-elle. Comment pouvez-vous vous abaisser à une condition si misérable ? Puis elle hurle, le sang bouillonnant plus que jamais. Pire qu'un Infeliz, il y a ceux qui s'allient aux races inférieures. Vous voulez jouer avec le bétail ? Très bien, qu'il en soit ainsi ! Que vos mort s'estiment chanceux, car je réserve un pire châtiment aux survivants ! »

Y a-t-il au moins des survivants suite à l'attaque du colosse ? À présent d'humeur massacrante, Agrat espère que oui. Ils ne peuvent pas s'en sortir aussi facilement. Ils n'ont pas le droit. Et pour les châtier, il faut d'abord se débarrasser de ces pitoyables quincy se tenant sur le chemin.

Enveloppant sa main non-transformée d'une énergie pure et intense, la chienne perce la barrière l'encerclant après avoir suffisamment compris son fonctionnement pour pouvoir y apposer une décharge d'énergie contraire. Dans un bris semblable à celui du verre éclatant en mille morceaux, elle traverse l'espace confiné jusqu'à en sortir intégralement tandis que son regard injecté de sang se pose déjà sur les quincy pour les compter, et que le fouet possédant son bras droit se change en lance.

« Mourez, insectes. »

Elle tend sa nouvelle arme vers le groupe et, après un crac, celle-ci se détache de son bras. Pendant que la masse osseuse fonce vers le groupe de quincy, Agrat régénère son membre manquant. Lorsque le projectile atteint enfin sa première cible et le perfore en plein abdomen, l'avant-bras de la Vasto Lorde retourne à son état originel. Sans doute par réflexes et manque d'individualisme, les regards de la troupe quincy se rivent sur le nouveau mort l'espace d'un instant, ce qui est suffisant à Agrat pour tous les approcher d'un Sonido et se mettre à frapper directement dans le tas, à mains nues. Elle n'hésite pas à y aller suffisamment violemment pour tordre des nuques, briser des membres ou même des côtes. Les effectifs quincy diminuent à chaque nouvel assaut. La chienne enragée n'a plus de raisons de perdre son temps. Elle veut passer aux Infeliz pour les torturer, les briser, les faire pleurer tout le sang de leur corps par tous les pores de leur peau, puis les traîner devant Ordalias pour leur apprendre la véritable définition d'Enfer.

« Eh le géant ! T'as intérêt de m'en laisser ! hurle-t-elle en démembrant un ange. »

La plupart de ce bétail ne sait plus quoi faire lorsqu'on l'approche au corps à corps, c'en est presque désolant. Même leurs corps ne présentent aucune résistance face à la force brute de la Vasto Lorde couverte du sang de ses ennemis. Pourtant, certains parviennent parfois à s'éloigner pour tirer de nouvelles flèches de reishi. Comme à chaque fois, elles n'infligent que des plaies à la Fraccion d'Ordalias, des plaies qu'elle saura régénérer sous peu lorsqu'elle s'en préoccupera.
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Dim 9 Juin - 1:12
À quelques mètres du sol, le Titan psalmodiait. Des versets auxquels les renégats était fortement attaché. Un bâton imaginaire en main, il débuta sa sonate. L’énergie du géant se concentrait au niveau du sol, avant de se répandre sur une zone englobant les deux bataillons alliés ainsi que leur campement.

« Les Goïm sont nés seulement pour nous servir. Sans cela, ils n’ont pas de place dans le monde. »

Un portail gigantesque. Une gorge menant vers une contrée obscure du Jardin. Toute la zone sombrait dans ce trou de vers gigantesque avant... Avant qu’un monstre, dont la seule gueule était égale au portail, n’y apparaisse. Renégats et damnés. Tous sombrèrent dans l’estomac de cette créature gigantesque. Tous sans exception. Il se pouvait qu’Agrat fut avalée à son tour. Était-ce un mal ? Non. C’était à son tour de terminer le travail, dans le corps de cette montagne animée.

Pendant ce temps, avant de réduire à néant cette incarnation provenant des abimes du Hueco Mundo, le Titan s’affaira à recuperer le peu d’informations restantes quant à leur positionnement, leur objectif et tout le tutti quanti. Leur victoire était trop facile. Ce n’était probablement qu’un petit pourcentage d’hommes qui étaient restés au camps. Plus nombreux, plus puissants, le reste pouvait arriver à tout moment. Ils avaient massacré les infirmes, grosso modo. L’information comme quoi Hollow et Quincy s’alliant entre eux était le butin de cette journée. Désormais, il fallait rentrer avant que la situation ne dérape à votre désavantage.

Inutile de révéler cette information à la téméraire. Elle risquerai de rester et d’y perdre la vie face à une horde de Quincy d’un niveau égal au sien. Tout n’était plus qu’une question de temps, si elle ne sortait pas rapidement d’une quelconque façon, Iskandar allait devoir passer la cinquième.

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Dim 9 Juin - 2:16

Un, deux, trois. Est-ce vraiment nécessaire de compter les mouches qui tombent ? Avec tous les coups qu'elle distribue, Agrat n'a vraisemblablement pas que ça à faire. Impatiente d'en terminer avec les quincy du dimanche pour s'en prendre aux traîtres, elle ne laisse place à aucune subtilité dans son massacre. Si ça respire encore après la première purge, on lui arrache le coeur. C'est la façon la plus simple de s'assurer de la mort d'un être inférieur. Autant dire que la Vasto Lorde a été obligée de perforer un bon nombre de cages thoraciques. Les quincy sont de véritables cafard, je vous jure.

Mais avant même qu'elle ne puisse terminer la première partie de son oeuvre, le terrain se met brusquement à changer. Ou quelque chose s'ajoute à ce terrain, plutôt. Un portail puis une monstruosité à l'énorme gueule qui avale tout sur son passage, y compris la chienne enragée qui croît d'abord à un coup bas de la part de sa nouvelle rencontre. Mais c'est une fois dans l'obscurité la plus totale, en compagnie de toutes les proies présentes au camp, qu'elle se met à voir cette situation comme un présent de la part du géant.

Paniqués, les quincy restants font utilisation ingénieuse de leur reishi pour illuminer les alentours. C'est tout juste assez pour voir leur voisin. Pendant ce temps, Agrat, toujours dissimulée dans l'obscurité, s'approche doucement de ses proies en se servant de la lumière émise comme repère. Le seul risque est de tomber sur un Infeliz ennemis, mais ceux-ci ont eu l'idée idiote de faire équipe avec les quincy et se de rapprocher d'eux. Idiots. Sombres idiots. C'est là la preuve de leur inexpérience, car c'est en groupe qu'on a le plus de chance de se faire repérer. Qui plus est, la pénombre profite davantage à la prédatrice qu'au gibier, puisque celle-ci peut désormais s'approcher en toute discrétion sans avoir à naviguer au travers des flèches quincy.

Peu après, les assassinats commencent. Accompagné de sa Lanza, Agrat se glisse derrière les lignes ennemies sans faire le moindre bruit et plante un ennemi avant de disparaître aussitôt. Il faut y aller un par, il faut changer de localisation après chaque assaut. Principe basique et relativement facile à appliquer. Les mouches tombent une à une, littéralement prises au dépourvu. Les plus intelligents cessent immédiatement d'émettre toute lumière, mais à quel prix ? Agrat ne voit plus rien, mais eux non plus. Cependant, eux ne peuvent se permettre d'attaquer n'importe où de peur blesser un allié, alors que la Vasto Lorde n'a pas ce problème.

« Ce n'est pas drôle. Cette situation vous désavantage beaucoup trop. »

Drôle ou non, elle ne compte pas s'infliger de handicap comme elle aurait pu le faire en temps normal. Après tout, des êtres de la pire espèce sont présents, et la prêtresse ne souhaite que leur faire payer. Ainsi transforme-t-elle sa lance en fouet, ce dernier plus adapté pour couvrir un large périmètre, et l'agite autour d'elle. Des cris et un peu de résistance physiques lui indiquent parfois que son arme vient de lacérer un ennemi. Dans ce cas-là, elle s'acharne un peu plus sur cette zone jusqu'à ne plus entendre le moindre gémissement. Soudain, elle sent son arme être arrêtée. Quelqu'un l'un attrapée. À en juger par sa voix caverneuse faisant légèrement écho, c'est un hollow. Après quoi, Agrat est attirée avec force vers celui ayant braillé un "Je te tiens". Lasse, la chienne rétracte son fouet une fois près de son ennemi et utilise son autre bras, encore invisible des yeux du traître, pour former une lance avec laquelle elle transperce la poitrine de l'Infeliz.

« Ne pose pas tes pattes impures sur mes os, misérable. »

D'un puissant et rapide coup derrière la nuque, elle l'assome et le pose sur une de ses épaules. Agrat se met ensuite à avancer dans la direction qu'elle estime être la gueule du monstre l'abritant. Il reste toujours des survivants à l'intérieur, mais tant pis. Elle vient d'obtenir un tribut suffisant et se dit de toute manière que le serviteur du colosse se fera un plaisir de digérer ces nuisibles sous peu. Elle continue alors d'avancer avec sa main libre vers l'avant, jusqu'à ce que sa paume rencontre quelque chose de particulièrement solide ; sûrement la dentition de la bête. Elle y cherche un espace auquel s'agripper et trouve finalement l'espace séparant la mâchoire supérieure de l'inférieure. Une main vers le haut et un pied vers le bas, elle contracte ses muscles pour forcer une ouverture de la gueule. La bête oppose naturellement une résistance, sans doute régie par son instinct, mais n'en met pas suffisant pour pousser la Vasto Lorde à abandonner. Cette dernière, dans une énième épreuve de force brute, parvient à revoir la teinte du sable du Hueco Mundo. Pour plus de facilité, elle profite de l'espace créé pour jeter le corps de l'Infeliz inconscient à l'extérieur. Après quoi, Agrat est enfin en mesure d'utiliser l'intégralité de ses membres pour pousser avec plus de force encore. Elle rigidifie les os de son corps, empêchant ceux-ci de céder sous la pression de la mâchoire, puis se jette à l'extérieur une fois l'espace suffisamment large. La gueule se referme immédiatement derrière elle

« Y'a des survivants là-dedans. Mais puisqu'on y voit pas grand chose, je ne me suis pas embêtée à tous les traquer. Ils finiront de toute façon par être digérés. Par contre, je suis ressorti avec ce déchet. Sans vergogne, elle piétine le corps de l'inconscient pour le faire rouler et révèle ainsi son horrible visage de traître. Tu pourras le faire parler si tu veux. Mais je tiens à le traîner devant mon maître après ça. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 7
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Iskandar
Iskandar
Dim 9 Juin - 19:45
Comme convenu, l’invocation ne fit qu’une seule bouchée de ces amuses-gueules. Tandis que le Titan s’évertuait à récupérer les informations accessible, Agrat laissa libre cour à son Reiryoku. Un véritable massacre prenait place dans l’estomac de l’invocation. Un combat à sens unique de plus. Elle extermina avec une facilité déconcertante une importante partie du bataillon d’infirmes. Un clignement de cil plus tard, la gueule gargantuesque se déforma sous l’injonction de la zélote. Une carcasse se trouvera projeter dans le vide, d’un simple mouvement de sa dextre, le géant laissa le corps pénétrer le trou de vers pour finir à ses pieds.

Quelques secondes plus tard, Agrat était à ses côtés.

« Leur rétribution sera le feu et l’asservissement. »

Le titan compressa ses deux mains, l’une sur l’autre, tout en y canalisant une quantité considérable d’énergie. Lorsqu’il ouvrit les mains, ce fut un mini-vortex qui était projeté vers l’incarnation. Le vortex s’alimentait de la matière dans les alentour afin de grossir. Très vite, il prit la taille de la zone, réduisant tout en charpies. Il ne restait plus aucune trace des structures, du bataillon et du dragon gigantesque. Le vortex implosa finalement car ce n’était pas assez overkill.

Inutile pour Iskandar d’expliquer son acte. L’amateurisme n’était pas permis. Ils auraient pu y réchapper ou êtres secourus. Le risque zéro était de mise. Ce cratère montrait l’étendue des forces du Parvis. Longue vie au Jardin.

Le regard se posa sur l’entité se régénérant peu à peu. Le torturer était la meilleur idée. L’Ánfora capta toutes les âmes qui ne furent pas annihilées par les propriétés naturelles des damnés afin de les emmagasiner en son sein. Un tribut de plus pour ce binôme dévastateur. La réponse du titan allait plaire à sa soeur, cette entité se trouvait sous sa juridiction. Surtout pour une telle entreprise.

« Les geôles de Cadáveres sont les plus qualifiées pour cette tâche. Le damné appartient donc à Ordalias. »

Un portail s’ouvrit dès lors devant eux trois. Retour dans l’Eden.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 67
Expérience : 264
Reiryoku : 50000
Date d'inscription : 02/06/2019
Agrat
Agrat
Dim 9 Juin - 22:22

Se délectant du spectacle que le géant lui offre, Agrat encense sa joie en imaginant tout ce que ressentent les traîtres, au coeur de cette catastrophe qu'elle ne saurait décrire. Souffrent-ils ? Sûrement. Pleurent-ils ? C'est une possibilité. Saignent-ils ? La question lui brûle les lèvres. Elle se retient cependant de la poser et se contente d'admirer la scène avec un petit rictus satisfait, sans pour autant relâcher sa garde sur le nouveau prisonnier.

Après quoi, un coup de balai est passé pour récolter les âmes encore en état. C'est à ce moment précis que les omegas, en retard, débarquent sans se dissimuler, sans doute parce qu'ils ont ressenti la présence de leur alpha sur les lieux. Cette dernière leur adresse un regard sévère mais pas le moindre mot ; elle est de trop bonne humeur pour leur faire un sermon. Ceci attendra. Pour l'heure, elle leur ordonna simplement de rebrousser chemin pour retourner chez le maître. La chasse a porté ses fruits, nul besoin de partir explorer les confins du désert pour débusquer un peu plus d'infidèles. Les omegas, cependant lésés, s'en vont la tête basse. Ils n'ont pas participé au moindre massacre, voilà de quoi leur saper le moral. Mais Agrat n'en a cure. Dès le début, elle s'est dit qu'ils allaient sans nul doute être inutiles. Ca n'a pas manqué.

Une fois le ménage terminé, Agrat attrape le prisonnier et le pose maladroitement sur une de ses épaules après que le géant en ait définitivement abandonné la garde. Quel plaisir ! La reine des os ne compte à présent plus s'arrêter en si bon chemin. Une fois de retour chez le maître, elle se fera un plaisir de torturer sa prise encore et encore, cela jusqu'à ce qu'il confesse absolument tout, et peut-être même jusqu'à lui faire avouer d'autres crimes dont il n'est pas l'instigateur réel. Le briser. Voilà ce qui occupe à présent l'esprit de la chienne.

« Excellent. Il avouera tout. »

Un énième portail est alors ouvert, celui-ci conduisant directement à l'Inferno. La délicieuse odeur familière en émane et pousse Agrat à s'aventurer gaiement à l'intérieur. Il n'y a pas à dire ; un bon massacre, ça met vraiment de bonne humeur. Mais une fois à Inferno, la prêtresse se pousse à reprendre une expression beaucoup plus neutre et froide, plus sérieuse. Après tout, elle va faire face à son maître sous peu. Oui, cela ne saurait tarder. Il ne lui reste plus qu'à se séparer du titan, ce qu'elle fait après avoir repris l'Ánfora contenant les âmes pour son maître. Décidément, ses bras sont charges de présents pour son maître.

« Tes offrandes sont appréciées, géant. Si jamais tu veux de nouveau partir en chasse, cherche à Cadáveres et concentre-toi sur les zones où les cris de douleur sont les plus forts. Tu me trouveras. »

Sur ces derniers mots, elle s'éclipse et prend le chemin du domaine de son seigneur.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Entre-Monde
Danse macabre (Iskandar)

Sauter vers: