Derniers sujets

Renverser la Pyramide [Libre / Heide]
 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Hypogäum

Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Engelritter
Avatar : Nox (Wakfu)
Messages : 210
Expérience : 86
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/03/2019
Siegfried Hanfstaengl
Siegfried Hanfstaengl
Sam 25 Mai - 20:28
ost ~ koyaanisqatsi

Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... dans les ruelles crasseuses de l'Hypogäum ...

« Il a été maltraité et opprimé, et il n'a point ouvert la bouche. Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n'a point ouvert la bouche. (Babel 53:7) »

Quand les chats ne sont pas là, les souris dansent. Et l'Hypogaüm en était le principal trou.

Cela faisait déjà quelque semaines que feu Alexius Ullrich avait été puni de la main du Kaiser, du fait de son écart de foi. Un espion, au sanctuaire des Bons ? Inconcevable. Et pourtant, après son message d'alerte, le malin que l'héritier déchu s'était enquis de dénicher ne cessait de nuire à la Sainte.

Si l'un des fils de la famille royale Hanfstaengl cachait bien son jeu derrière son masque imperméable, il avait été temps pour lui de bouger son propre pion sur l'échiquier d'Heilig. Un fou se déplaçant en diagonal, d'Elysium jusqu'à Hypogaüm, porteur d'un message apocryphe au relent de rébellion. Venez, venez mes frères ; et ensemble, nous lutterons. Si la forme avait pu connaître des myriades de tournures pour coller à l'oreille de chaque Heide mis sous la confidence de l'Engelritter télépathe, le fond restait pourtant le même : se réunir dans la plus basse bâtisse abandonnée du plus bas quartier de la Sainte, à la septième heure du septième jour du septième mois.

D'aucuns connaissaient les prouesses qu'apportait son gant de Sanrei à Siegfried Hanfstaengl. Nombreux étaient déjà passés sous son examen. Certains avaient hélas dû être sacrifiés au nom de sa couverture. Mais la plupart avaient été sauvés des griffes des Lichtwatchers. En convoquant toutes ces brebis égarées, l'Engelritter espérait rassembler assez d'âmes pour faire pencher la balance de la justice de l'autre côté.

Et pour cause, Alexius Ullrich lui avait donné un plan.

HRP — Ce RP est ouvert à tous les Heide voulant répondre à l'appel de Siegfried Hanfstaengl. Libre aux autres personnages (Lichtwatchers, Engelritters) de venir, mais il vous faudra justifier votre présence.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Heide
Avatar : Angra Mainyu, Fate
Messages : 32
Expérience : 131
Reiryoku : 24050
Date d'inscription : 26/04/2019
Uwe Jürgen
Uwe Jürgen
Sam 25 Mai - 22:22
Comme beaucoup des siens, Uwe a répondu à l'appel. Depuis quelques temps les résidents de l'Hypogaüm ne parlaient que d'une mystérieuse convocation dans un lieu reculé des souterrains. La plupart d'entre eux voyaient surtout ça comme l'occasion de pimenter un peu leur morne quotidien. Uwe quant à lui était méfiant, toute cette histoire ne lui disait rien qui vaille. Ce n'était pas un Heide à l'origine de cet appel, les siens employaient des méthodes bien plus simples et directes pour se rassembler. Les gens de la surface étaient tous des ennemis potentiels. Cette histoire sentait le piège à plein nez. Il est plus que probable que tout ceci ne soit qu'un leurre des Litchwatchers pour rassembler les Heides les plus rebelles et les massacrer. La prudence lui commandait de ne pas s'en mêler, mais son éternelle curiosité avait eu raison de lui. Et si des surfaciens étaient vraiment disposés à les soutenir ? Pouvaient-ils se permettre de manquer une telle opportunité ? Et quand bien même il s'agirait d'un piège, Uwe se devait d'être là pour protéger les siens présents sur les lieux.

Alors il est venu, et maintenant il se tient un peu à l'écart du reste des Heides, adossé les bras croisés dans un coin de la bâtisse délabrée pour essayer d'avoir une vision globale de la scène. La mâchoire serrée et la mine préoccupée il regarde les Heides qui continuent d'arriver, certains le saluent, il leur répond d'un sourire forcé. Ils sont bien trop nombreux à son goût à se précipiter dans ce potentiel piège à rat. Mais pour l'instant il n'y a rien à faire si ce n'est attendre que quelque chose se produise. Alors il patiente, aux aguets.
Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 85
Expérience : 413
Reiryoku : 55550
Date d'inscription : 05/04/2019
Roxanne Ullrich
Roxanne Ullrich
Lun 27 Mai - 0:29


Renverser la Pyramide [Libre / Heide] 1v3jHPr

Renverser la Pyramide


Lorsqu'elle avait reçu "l'invitation" a ce rassemblement des plus étranges, Roxanne crut comme de nombreux Quincy et Heide à un piège. Il était plus qu'invraisemblable que quelqu'un, qui qu'il fut, organise telle réunion. À une exception près. L'instigateur de ce mouvement de foule n'était autre que Siegfried Hanfstaengl.

De retour au Hueco Mundo depuis très peu, elle n'était certainement pas préparée à ce que quelque chose d'aussi gros lui tombe aussitôt dessus. Malgré qu'elle n'avait pas pu ramener Ruhig avec elle, la Princesse avait déjà toute autre chose à gérer, sans avoir le temps de se remettre de la bataille qui s'était déroulée à Ark.

Avait-il, d'une manière ou d'une autre, découvert que son coeur mais également sa raison la plus réfléchie penchent tous deux petit à petit en faveur des rebelles de l'Hypogäum ? Elle s'était pourtant évertuée à ne jamais entrer en contact physique direct avec lui, et ce depuis des décennies. Son pouvoir était bien connu des Engelritters et encore mieux des membres des trois familles royales.

Ou bien, peut-être était-ce Alexius qui avait vendu la mèche. Plus que quiconque, le père de Roxanne était de son vivant celui qui la connaissait le mieux et aurait pu la percer à jour. Bien que leur relation n'ait pas toujours été l'exemple même de la relation parfaite entre un père et sa fille, ni même entre un homme et sa famille, aurait-il pu déceler tel changement en la Princesse et l'en informer son ami Siegfried et le reste d'Elysium ?

Inconcevable. Si Alexius avait été à l'origine d'un piège tendu à sa propre fille, nul doute que ses méthodes eut été bien plus expéditives. D'autant que procéder de la sorte, en invitant de nombreuses âmes de l'Hypogäum au même endroit, n'était certainement pas la façon la plus sûre de faire pour éliminer un traître. Le fils Hanfstaengl était bien plus que cela.

Alors quoi ? Était-il possible que cet appel soit... réel ? Après tout, pourquoi le royaliste masqué aurait-il pris la peine de la convoquer en personne, mettant sa propre vie en jeu ? Il devait bien d'une manière ou d'une autre connaître le fond des pensées de Roxanne. Elle s'occuperait à savoir comment il avait pu avoir accès à telles informations plus tard.

Pour le moment, la curiosité l'emporta. Elle se devait d'aller vérifier par elle-même ce qu'il se tramait au plus bas des fondations de la Sainte. Elle aurait pu envoyer quelqu'un enquêter à sa place, mais cela eut été dangereux. Il aurait bien fallu qu'elle donne à son envoyé une raison pour se rendre là-bas et lui dire la vérité l'aurait compromise s'il avait décidé de la trahir, tout comme cela compromis Siegfried.

Elle ne pouvait pas non plus y aller à visage découvert. À cause de son statut, n'importe qui l'aurait reconnue, Heide comme éventuels espions. C'est pourquoi la Princesse troqua ses habits d'ordinaire plutôt décontractés pour un accoutrement que portent les explorateurs Quincy en partance pour de longues missions de reconnaissances dans le Désert Blanc.

Son visage ainsi masqué, ses cheveux défaits et la capuche ornant le tout lui garantissant d'échapper aux regards indiscrets. De plus, cette tenue est relativement répandue à Heilig, impossible donc de retracer son origine et son appartenance. Il existe même des Heide ayant conservé la leur et portant tout ou partie de cet "uniforme" au quotidien.

Camouflée de la sorte, la Princesse se rendit donc au point de rendez-vous à la date indiquée. Légèrement en avance cependant. Elle ne tenait pas à être visible de tous, et s'appropria donc un coin sombre et légèrement à l'écart de la bâtisse.Elle n'aurait ainsi à surveiller qu'un angle restreint à portée de son champs de vision. Elle était consciente que ce comportement pouvait la rendre suspecte, mais comptait sur le fait que d'autres seraient au moins aussi méfiants qu'elle et que ce genre de comportement serait courant.

Alors que l'heure de la réunion approchait et que les Heide affluaient -mais aussi quelques visages connus de Quincy de la surface- une question survint tout à coup dans l'esprit de l'héritière Ullrich : comment Siegfried allait-il faire pour ne pas vendre immédiatement son identité aux potentiels espions présents, lui qui se promène constamment avec un immense masque fort reconnaissable sur la tête ?

Avait-il pris la décision courageuse mais suicidaire d'assumer pleinement ses opinions révolutionnaires au grand jour et d'apparaître ainsi devant chacun ? Ou au contraire avait préparé quelque chose pour parer à cela ? Pleine d'interrogations, Roxanne en oublierait presque qu'elle risquait aussi gros que le Hanfstaengl en se trouvant ici.

Elle espérait pouvoir, en cas de besoin, peut-être sauver sa peau en essayant de prétendre qu'elle n'était en ces lieux que pour enquêter à l'instar de son père sur une affaire dont elle avait trouvé des notes parmi les possessions de son défunt patriarche. Mais ces préoccupations furent coupées par le début de l'événement.

Pour ce RP, Roxanne est déguisée afin de dissimuler son visage et son identité. Elle est habillée comme Sheik d'OoT : www
Rang : A
Grade : Halbgotter
Messages : 42
Expérience : 153
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 03/05/2019
Kain Morgenstern
Kain Morgenstern
Jeu 30 Mai - 9:41
Dans les bas fond d’Heilig se trame un drame qu’aucun Quincy ignore. Entassés comme du bétail prêt pour l’abattoir, des hommes, des femmes et des enfants, rejetés par le Kaiser lui-même, tentent malgré tout de survivre. Traités en tant qu’hérétiques sans justification par les plus hautes instances, ils incarnent l’hypocrisie sur laquelle s’est construite la cité de Fenrir Hoenreich : un apartheid. Ces gens que les nobles familles de la Sainte appellent avec dégoût « les Heide » sont un terreau fertile pour les désirs de rébellion de jeunes Quincy en quête de justice. Nombreux sont ceux qui rêvent d’un monde sans Hypogäum et c’est pourquoi l’appel de Siegfried Hanfstaengl avait trouvé autant d’écho.

Et Kain laissait volontairement trainer ses oreilles pour intercepter ce genre d''invitation. Cela avait couté la vie d'un innocent, mais le jeu en valait la chandelle. Certains sacrifices étaient parfois nécessaire pour nourrir une cause plus grande.

Cette cause là étaient toutefois bien moins noble que celle de l’Engelritter ici présent. Pour Kain, le sort du peuple Quincy n’avait plus aucune importance et il se fichait d'autant plus d’une minorité d’opprimés servant le système moribond du Sieger. Depuis son retour à Heilig -et cela ne datait pas d’hier- il avait rapidement compris que la pyramide sociale avait été mise en place dans le seul but de mettre à genou sa propre population. Donner des privilèges aux uns, réduire la liberté des autres et charger à une poignée d’assurer le respect de ces lois immuables était une stratégie que Beowulf avait déjà mise en place des siècles auparavant. Lorsque les Quincy s’étaient érigés en armée du Roi des Âmes, ce n’est pas Tyr mais bien son frère qui imagina la hiérarchie et les codes de conduites à respecter. Après ce jour fatidique, les dévots devinrent des paladins et ceux qui n’acceptaient pas ce changement furent condamné à l’esclavage, à l’oubli, ou pire encore. On les appelait à l’époque « des hérétiques » et aujourd’hui, c’était les « Heide ».

Mais d’impie en vérité, il n’y en avait qu’un seul à la Sainte. Son visage caché derrière un bec de corbin et ses habituelles vêtements blancs couvert de la robe noire d’un médecin de la peste, Kain observait attentivement l’arrivée des invités, en tentant de repérer les potentielles menaces à ce rassemblement. Siegfried était loin d’être le seul homme masqué au milieu de l’assemblée, à vrai dire, ceux qui apparaissaient à visage découvert était plutôt en minorité. Seul un fou aurait fait aveuglément confiance à un héritier de la famille Hanfstaengl et se montrer sous son vrai jour était un calcul dangereux. Il ne fallait pas oublier que parmi eux se trouvait probablement un espion du Kaiser ou un escadron de la mort Lichtwater. L’Immaculé s’était donc préparé au pire, tout en sachant parfaitement qu’il ne pouvait se dérober à l’invitation de Siegfried. Après tout, si celui-ci avait en tête de renverser l'ordre en place, il pourrait très certainement détourner son plan pour obtenir la tête de ses deux ennemis jurés. Cette perspective était beaucoup trop alléchante pour être ignoré.

L’instinct de Kain demeurait toutefois en alerte.
Quelque chose ne tournait pas rond.


HRP a écrit:
Je pars dans un rp avec un niveau de danger Dragon sans FT mais tout va bien.
Kain est donc présent pour la petite sauterie rébellion, caché derrière un costume de médecin de la peste :
Plague Doctor:
 
Espérons juste que le poste MJ soit pas l'explosion pur et simple du bâtiment.......
Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 93
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Lisbeth Bismarck
Lisbeth Bismarck
Dim 2 Juin - 16:50
L’information avait été obtenu au prix de quelques morts qu’elle avait laissé sur son chemin. Parce qu’elle ne pouvait pas se permettre que ceux l’ayant informé racontent plus tard qu’elle avait cherché à en savoir plus, compte tenu qu’elle ne comptait pas partager cette information comme elle l’aurait dû à ses collègues Lichtwatchers. Surprise d’une telle initiative qui n’était cependant pas déplaisante, elle comptait bel et bien aller y faire un tour et comprendre ce qu’il se tramait. À croire que le Kaiser actuel allait être renversé non pas par les Heide prisonniers de l’Hypogäum mais bel et bien par les familles royales qu’il gardait pourtant si près de lui.

Alexius Ullrich.
Siefried Hanfstaengl.
Elle-même.

Il y en avait au moins un dans chacune de ces grandes familles royales qui soutenaient de près ou de loin les Heide. Alors, cette journée-là, elle avait fait comme à son habitude. Rentrée depuis peu d’un combat mené au-delà du Drangsal, elle avait ensuite pris la direction de l’Hypogäum, elle salua l’une de ses collègues avant d’entrer là où se trouvait corps et âmes torturées. Elle ne s’était pas attardée davantage auprès de la Lichtwatcher, peu tentée par quelconque discussion sans intérêt et cette dernière n’avait pas tenu à la retenir. Après tout, la Bismarck n’était pas connue pour être particulièrement agréable.

Ce fut une fois être descendue plus bas, loin des regards d’autres de ses collègues, qu’elle recouvrit son visage pour ensuite abattre sa capuche sur sa tête. Seul son regard était encore visible, des prunelles d’une froideur que certains pourraient peut-être reconnaître. Elle avait cependant tenue à cacher son identité. Pas tant pour se protéger, il lui aurait été aisé de dire qu’elle n’était là que pour rapporter tous ceux présents auprès des hautes instances. Non. Elle souhaitait surtout en apprendre plus et si l’Hanfstaengl ne se souciait sûrement pas trop de qui était présent ici, connaissant d’avance les risques d’une telle initiative engendrait, cependant, elle préférait que sa présence n’en refroidisse pas quelques uns.

Puis, d’un rapide coup d’oeil autour d’elle, il était aisé de remarquer qu’elle n’était pas la seule au visage couvert. Qui donc se cachait derrière ces masques ?
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Engelritter
Avatar : Nox (Wakfu)
Messages : 210
Expérience : 86
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/03/2019
Siegfried Hanfstaengl
Siegfried Hanfstaengl
Dim 2 Juin - 18:34
ost ~ koyaanisqatsi

« Car tes frères eux-mêmes et la maison de ton père te trahissent ; ils crient eux-mêmes à pleine voix derrière toi. Ne les crois pas quand ils te diront des paroles amicales. (Babel 53:13) »

Les infâmes de la Sainte s'étaient tous rassemblés autour de Siegfried Hanfstaengl. Certes, nombre d'entre eux avait craint un piège élaboré de la part de l'Engelritter, et étaient restés au fond du trou leur servant de chaumière en attendant un meilleur lendemain, mais suffisamment de soldats en puissance avaient empoigné cette perche tendue pour s'élever vers Elysium.

Les mains dans le dos, son masque aux billes d'azur se promenant sur chaque figure offerte à sa vue, l'espion attendit le moment opportun pour expliquer la raison de sa convocation. Des messes basses commençaient à poindre au fond de l'audience ; certaines âmes s'impatientaient devant le stoïcisme de leur hôte. Pire encore : une poignée de brebis égarées s'imaginèrent en ce mutisme les prémices d'un pogrom soudain, afin d'arracher la mauvaise herbe en botte.

Mais, après de longues minutes d'attente, Siegfried leva sa main.

— Mes frères. Des traîtres se cachent parmi nous.

Le Reishi de l'Engelritter transita depuis son gant de Sanrei pour se matérialiser sous la forme de nombreuses aiguilles azurées. D'un ordre net, les projectiles lévitèrent au-dessus d'une dizaine fidèles pour les révéler au grand jour. Les portes de la bâtisse en ruines se fermèrent soudain. Derrière elles, des complices de Siegfried avaient attendu le bon moment pour condamner le sort des agents doubles présents sur place. Les suspects essayèrent de se défendre, de se débattre, mais leur destin était déjà scellé. La haine des Heide envers l'élite pompeuse de la Sainte devait se trouver un exutoire.

— Davantage d'espions se terrent en ce lieu. Comme je pouvais m'y attendre, une majorité a le visage masqué. Mais qui serais-je pour vous interdire ce droit ?

Une étincelle d'ironie avait embrasé le timbre de sa phrase.

— Cela n'est pas important. Si vous êtes venus jusqu'ici, si vous avez répondu à mon appel, votre avenir est maintenant le nôtre. Tous ensemble, sans exception, nous nous liguerons contre Heilig et ses dogmes aveugles pour redonner vie au souffle Quincy. Le Vandenreich n'est plus ; un spectacle de marionnettes a souillé son nom et son blason. N'avez-vous pas survécu au sable d'ivoire, vous aussi ? N'avez-vous pas combattu contre les gueules affamées durant notre exode forcé ? Babel se rappelle. Mais la Sainte, non.

Siegfried Hanfstaengl croisa de nouveau ses bras derrière son dos.

— Dites-moi, mes frères. Que seriez-vous prêts à donner pour le salut de notre peuple ?

Illustrant sa question, l'Engelritter posa son regard sur @Uwe Jürgen, qui se tenait en retrait, le visage à nu. L'avis de l'Hypogäum intéressait l'Hanfstaengl ; et cette silhouette en était la parfaite progéniture.

HRP — Plus aucun personnage n'est autorisé à participer à ce sujet. Uwe Jürgen est évidemment invité à répondre en priorité, bien que l'ordre de réponse n'importe pas. La suite sera alors postée.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Heide
Avatar : Angra Mainyu, Fate
Messages : 32
Expérience : 131
Reiryoku : 24050
Date d'inscription : 26/04/2019
Uwe Jürgen
Uwe Jürgen
Lun 3 Juin - 13:30
Le type au masque a l'air particulièrement pédant. Uwe a entendu parler de lui, un Hanfstaengl excentrique qui ne sort jamais sans son masque. Un Engelritter également. Tout ceci est loin de rassurer l'Heide tatoué. Il n'est pas à son aise, tout ceci est de plus en plus suspect. Quand les portes de la bâtisse se ferment brutalement, Uwe est à deux doigt d'attaquer le surfacien masqué en hurlant à la trahison. Mais non, tout ceci a visiblement pour but d'éradiquer les taupes. Uwe ne reconnait aucun de ceux qui se font attraper par les sbires de Siegfried comme étant des Heides. Fort bien, il ne va pas pleurer sur le sort de quelques chiens du Kaiser.

Le surfacien les abreuvent de paroles fort agréables à l'oreille. Oui, ces paroles sont douces, et ce qu'il leur fait miroiter est attrayant. Le renversement du système, Heide et surfaciens unis contre la noblesse. N'était-ce pas leur meilleur moyen de réussir ? Tout ceci laisse Uwe pensif, il prend le temps de peser ces mots. Les yeux plissés il dévisage l'Engelritter. Quelles pensées se cachent derrière ce masque ? Soudain le surfacien tourne ses billes bleues vers lui, leurs regards se croisent. Espère-t-il qu'Uwe réponde à sa question ? C'est un genre de ruse pour obtenir des aveux ? Peu importe, son avis sur la question n'a rien d'un secret. L'Heide se redresse du mur auquel il est adossé pour prendre la parole d'une voix forte.

- Ça me parait évident que tous les Heide rassemblés ici sont prêt à sacrifier n'importe quoi pour libérer leurs frères de cet endroit putride. Pour moi, toute aide est la bienvenue, peu importe d'où elle vient. Si tu nous apportes ton soutien, alors c'est cool. Mais les belles paroles d'un "noble", c'est que du vent, surtout quand elles viennent d'un type qui ne daigne même pas nous montrer son visage.


Les bras croisés et la mine renfrognée, il laisse planer un bref silence.

- Les mots ça veut rien dire, seuls les actes comptent. T'es de notre côté tu dis ? Prouve-le.
Rang : A
Grade : Halbgotter
Messages : 42
Expérience : 153
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 03/05/2019
Kain Morgenstern
Kain Morgenstern
Mer 5 Juin - 20:33
* Du sang… *

Une flaque noire et visqueuse se répandit à travers le sol, atteignant bientôt le Quincy au masque de corbin. Le groupe de macchabées, soigneusement mutilé par leur hôte, gisait à terre comme des pantins désarticulés. Ils n’avaient rien pu faire, tel des Hollows nouveau-nés Siegfried les avait massacrés sans aucune pitié. Kain inspira les émanations moribondes qui émanaient déjà des cadavres et observa silencieusement leurs particules spirituelles disparaître dans le néant. Le Hanfstaengl ne manquait pas de style, il devait lui reconnaître une éloquence égale à la prudence de ses actions. Éternel anonyme et impitoyable stratège, le jeune Quincy était destiné à un avenir prometteur. Son ascendance noble couplée à ses idéaux révolutionnaires, faisait de lui un leader naturel pour mener à bien la révolte tant espérée.  

Mais Siegfried Hanfstaengl était jeune. Beaucoup trop jeune.
En face du Kaiser, le pouvoir de l’Engelritter était insignifiant.

« Si tu ne vois pas les actes qui plaident en sa faveur, c’est que tu es aveugle mon garçon. »


La voix était rauque, éraillée. Kain ne s’était pas seulement contenté de dissimuler son identité dans ce costume intimidant, il utilisait le Blutt pour influencer le timbre de ses cordes vocales. Un usage intelligent du Reishi destiné à l’espionnage et dont Siegfried lui-même, avait probablement recours depuis plusieurs années. Malheureusement pour lui, même le meilleur des espions n’aurait pu discerner une fausse voix d’une vraie tant le subterfuge était habile. Et même si c’était le cas, cela ne faisait pas du Quincy un traître à la cause.

« L’héritier d’une des trois plus nobles familles s’est livré à nous de son propre chef, assassine nos adversaires et proclame son allégeance à la Révolte. Que te faut-il de plus comme preuve ? La tête d’un Halbgotter ? »

Des murmures agités et quelques gloussements étouffés suivirent sa déclaration. Kain en faisait peut-être un peu trop, mais s’il voulait avoir son mot à dire sur la suite des évènements, il était bien obligé tôt ou tard, de se mettre en avant. Alors autant prendre les devants et profiter de cet énergumène pour rallier quelques Heides derrière ses arguments. Intérieurement cependant, il souriait face à l’ironie de sa dernière réplique.

« Laisse-le donc se dévoiler par les mots. Si tout ceci n’est que du vent, nous le verrons plus rapidement à la faiblesse de ses arguments. »

Sur ces belles paroles, le docteur de la peste se posta plus près de l’Engelritter, dos au mur. Il croisa les mains sous ses omoplates dans un geste qui trahissait l’âge d’un vieillard et se mit à fixer longuement son hôte.

* Me reconnaitra-tu, espion de la noblesse ? *

Rien n’est moins sûr.
Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 93
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Lisbeth Bismarck
Lisbeth Bismarck
Ven 7 Juin - 17:35
D’autres Quincy tombent les uns après les autres, ces espions désignés par le Hanfstaengl. Elle ne cilla pas, gardant son regard posé sur le jeune homme. De ses collègues étaient morts qu’elle ne s’en souciait que très peu, pour ne pas dire absolument pas. Est-ce que cela signifiait qu’ils pouvaient parler ouvertement sans craindre que quoi que ce soit sorte d’ici ? Qu’il n’y avait plus personne susceptible de les trahir ? Non. Parce qu’ils ne pouvaient pas faire confiance en personne. Chaque personne ici pouvait faiblir, sous la douleur ou encore faute de la peur. Siegfried devait le savoir. Pour avoir l’audace de donner un tel rendez-vous, il ne devait pas être stupide. Alors la Bismarck l’écouta attentivement, son regard passant sur la foule avant de revenir vers celui qui s’exprimait.

Certains prirent la parole. Un Heide. Un homme qui remettait en doute la parole de celui qui se tenait devant la foule. Comment lui en vouloir ? Après tout, il était un membre de l’une des trois familles royales, un de ces se trouvant au sommet de cette pyramide qu’ils souhaitaient détruire. Elle souffla du nez, amusée, avant de tirer sur sa capuche pour la faire tomber sur ses épaules et retirer son masque. Qu’était-elle prête à donner pour le salut de leur peuple ? Beaucoup, pour ne pas dire tout. Et ils n’arriveraient à rien sans prendre de risque.

Sûrement que certains l’avaient reconnu. Après tout, la Lichtwatcher n’était pas une inconnue des Heide. Elle en avait arrêté plusieurs, au fil des dernières décennies. Elle possédait même un nombre incalculable de gants de Sanrei, ceux qu’elle avait arraché avant de jeter leurs propriétaires dans l’Hypogäum, qu’elle disait collectionner. Une petite satisfaction personnelle qui lui rappelait ainsi tous les jours tout ce qu’elle faisait pour leur peuple. Elle jetait dans l’Hypogäum ceux qui avaient l’audace de chercher à s’opposer à eux, à leur Kaiser qui était, après tout, un avatar du Roi des  mes, un Dieu pour eux tous, celui qui allait les mener toujours plus loin. La bonne blague. Voilà longtemps qu’elle avait cessé de croire en ces paroles vides de sens venant de ceux qui étaient trop faibles pour vouloir faire les choses par eux-mêmes, ayant besoin de se reposer sur autrui pour continuer d’avancer.

La blonde se fraya donc un chemin, se dégageant aisément d’une main qui avait tenté de se saisir de son épaule. Après tout, pourquoi n’avait-elle pas été abattu avec tous ceux qui venaient de mordre la poussière. Fière et droite, elle s’avançait de sa démarche altière avant de s’arrêter non loin du Hanfstaengl.

- Je pense que tu avais déjà la réponse à ta question avant de l’adresser. Les Heide ici présents n’ont plus rien à perdre. Quant aux autres… Nul n’aurait pris le risque de venir jusqu’ici s’ils n’avaient pas l’intention de tout donner. Après tout, c’est notre tête que l’on met en danger, toi comme tous les autres encore debout ici. Même si j’admets qu’un masque peut offrir une certaine protection.

La belle se contenta de l’observer, ses prunelles azurées poser sur ce masque qu’il portait. Un nouveau rapide regard autour d’elle lui confirma ce qu’elle venait de dire, nombreux étaient ceux à avoir recouvert leurs traits.

- Ou, enfin, peut-être que j’ai tort aussi. Parce que, de ce que je vois, certains ne semblent pas totalement dédiés à la cause.

Celui avec ce masque allongée. Un autre, plus loin, semblant avoir un foulard qui lui recouvrait le visage. Pour sa part, elle s’était assurée de protéger ses arrières, le temps d’entrer ici. Cependant, si les Heide se montreraient sans doute récalcitrant face à l’idée d’être aidés par ces surfaciens, comme ils le disaient si bien, sans doute préfèreraient-ils ça à une lignée de masque.
Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 85
Expérience : 413
Reiryoku : 55550
Date d'inscription : 05/04/2019
Roxanne Ullrich
Roxanne Ullrich
Ven 7 Juin - 19:04


Renverser la Pyramide [Libre / Heide] 1v3jHPr

Renverser la Pyramide


La tournure que prenaient petit à petit les événements ne rassurait pas réellement Roxanne. Au contraire, tout cela commençait petit à petit à être un peu inquiétant. En voyant une dizaine "d'espions" se faire découvrir par les aiguilles de Siegfried et intercepter par ses sbires, la Princesse n'eut aucun mal à deviner le sort qui allait leur être réservé. Il valait très clairement mieux ne pas être considéré comme un traître, par ici.

Dans la bâtisse du fond de l'Hypogäum, les débats et interjections commençaient déjà à fuser. Chacun y allait de son intervention et de son petit commentaire, prenant les autres à partie et se répondant les uns les autres. Le prince des Hanfstaengl ne pouvait même plus en placer une.

Deux voix s'élevaient un peu plus que les autres, demandant à l'héritier royal de donner des preuves de sa volonté d'aider la rébellion, tandis que l'autre insistait sur le fait de lui faire confiance, après être descendu ici-bas de son propre chef. Ce dernier était d'ailleurs masqué, révélant quasiment à coup sûr qu'il s'agissait de quelqu'un de la surface qui souhaitait rester discret parmi les enfants des profondeurs.

Mais tout ce petit manège était bien évidemment loin d'être terminé. La situation changea encore un peu une nouvelle fois lorsqu'une silhouette ôta son masque et s'avança aux devants de l'assemblée. Il ne fallut évidemment pas plus d'un coup d’œil à Roxanne pour reconnaître cette Princesse qu'elle connaissait déjà bien.

Ainsi, les graines de la révolution avaient depuis fort longtemps gagné les hautes sphères d'Elysium et Siegfried ainsi que Roxanne ne sont pas des cas si isolés que ça. Cependant, aucune réaction de surprise dans l'assemblée ne fut disproportionnée par rapport aux autres. Il était ainsi aisé de déduire que nul autre Bismarck ne se trouvait ici. Ou il cachait bien son jeu.

Il n'y avait probablement pas beaucoup d'Hanfstaengl non plus, sinon le jeune Siegfried les aurait sûrement fait participer un peu plus que cela aux festivités. À moins qu'il ne s'agisse des hommes de main qui avaient emporté les fameux "traîtres" de tout à l'heure.

Et qu'en était-il des Ullrich ? La princesse héritière était-elle la seule représentante de cette troisième famille a avoir fait le déplacement jusqu'aux bas-fonds de la Sainte ? Ou tous ses voisins masqués étaient-ils eux aussi des siens ? Rien n'était moins sûr.

Ce qui semblait cependant un peu plus certain, c'était que l'idée que chacun laisse tomber son déguisement gagnait petit à petit une bonne partie de l'assemblée. Probablement rassurés par le fait qu'une princesse ose ainsi se montrer au jour et à la vue de tous, plusieurs Quincy dans l'assemblée suivirent son exemple.

Il faut dire que sa façon de parler en donnait quelque peu envie : en les faisant culpabiliser de se masquer et en disant que cela était signe qu'ils n'étaient pas totalement impliqués pour la cause, Lisbeth avait donné envie à chacun de prouver son allégeance en se révélant à son tour. Nul doute que la blonde était une femme d'influence bien rodée à la politique et à l'élocution.

Roxanne, pour sa part, ne jugeait pas encore que le moment était venu pour elle de se montrer à tous. Sûrement était-elle paranoïaque, vu la confiance que chacun semblait vouloir s'accorder, mais il lui semblait que cela était encore trop tôt. Elle ne pouvait être sûre que tout se déroulerait comme prévu. Aussi, même s'il était définitivement trop tard pour faire demi-tour, il ne l'est probablement pour continuer à assurer ses arrières et à faire attention.

Après tout, prudence et patience sont mères de sûreté.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Engelritter
Avatar : Nox (Wakfu)
Messages : 210
Expérience : 86
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/03/2019
Siegfried Hanfstaengl
Siegfried Hanfstaengl
Mer 12 Juin - 11:08
ost ~ koyaanisqatsi

« Malheur à toi qui ravage, et qui n'a pas été ravagé ; qui pille, et qu'on n'a pas encore pillé. Quand tu auras fini de ravager, tu seras ravagé ; quand tu auras achevé de piller, on te pillera. (Babel 53:15) »

Siegfried Hanfstaengl sourit derrière son masque. Certes, il n'avait pas prévu que la colère et l'instinct grégaire l'emporte sur la fraternité, condamnant à jamais le sort des traîtres nichés au sein de l'assemblée. Lui qui ne voyait que des soldats à raisonner poser dorénavant ses yeux sur des cadavres.

Mais ça n'était pas important.

Son message était passé. Il avait aiguillonné la curiosité des Heide rassemblés, et ceux-ci attendaient la suite avec impatience. Que faire pour Renverser la Pyramide ? Quand sortir les armes ? Pourquoi cela marcherait, cette fois, après des dizaines et des dizaines d'échecs et de pogroms en représailles ? À l'instar des premiers Quincy ayant traversé le désert d'ivoire pour trouver refuge, il leur fallait avoir foi.

— Mes frères, mes intentions sont pures.

Et d'un mouvement de bras, il retira son étrange chapeau, et l'éternel masque qui était devenu son visage pour la Sainte à force de temps. Des mèches blondes s'extirpèrent de leur prison métallique pour retomber sur les épaules de l'Engelritter. Un visage fin, juvénile, aux joues creusées dans une chair famélique, accusait les regards curieux des Heide alentours. Sans tarder davantage, Siegfried promena ses yeux bleu-vert sur ses confrères, déroulant la suite de son plan.

— Je n'aurais pas risqué cette assemblée sans moyen pour arriver à nos fins. Cette révolte ne sera pas essuyée. À terme de notre ascension jusqu'à Elysium, la tête du Kaiser tombera, lâcha-t-il enfin lourdement – ce qui pouvait lui offrir une mort assurée, si l'information tombait dans de mauvaises oreilles. Dans les ombres se terrent des alliés insoupçonnés. Ceux ayant effleuré la grâce de Dieu. Des créatures d'apparat aux battements de cœur familiers. Mes frères, ce jour, je vous demande d'ouvrir les yeux, pour voir au-delà des apparences. Car ce que je vous offre, aujourd'hui, n'est pas l'extinction du Vandenreich ; mais la création d'un nouvel Empire dont vous serez tous les maîtres.

Le jeune espion déclencha un sceau Verdammnis tatoué sur son bras. Derrière lui, l'espace-temps se déchira aussitôt pour dévoiler un pan du néant, de noir et de violet. Pour tous les habitués du Hueco Mundo, cela ne faisait aucun doute : il s'agissait d'un Garganta.

Et une paire de cornes franchissait déjà la barrière.
Alignement : ???
Rang : ???
Grade : Zauberer
Avatar : Illidan (Warcraft)
Messages : 1
Expérience : 3
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 12/06/2019
Vorsehung
Vorsehung
Mer 12 Juin - 11:59
ost ~ black temple illidari

« La guerre est un jeu de dupe... dont on tire les ficelles dans l'ombre. » — Vorsehung.

La présence spirituelle de l'entité était incommensurable. Malgré qu'il la préservait de tous pour ne pas réduire son entourage en poussière, chacun pouvant sentir une puissance latente émaner de la créature, dont l'aura allait de paire avec sa carrure imposante. Après avoir foulé l'Hypogäum d'un premier pas, il posa le second aux côtés de l'Engelritter démasqué. Si ses deux immenses cornes avaient été la première surprise offerte aux Heide prisonniers de la bâtisse, deux ailes décharnées, recroquevillées derrière le Hollow pour économiser l'espace déjà manquant, avaient achevé les êtres les moins ouverts d'esprit.

Pourtant... était-ce véritablement une créature démoniaque ? Ou toute autre chose encore ? Parmi l'assemblée, hétéroclite, il y avait, disséminée ci et là, une poignée d'Engelritters... ainsi qu'un Halbgotter masqué du nom de Kain Morgenstern. Et ils ne purent s'empêcher de penser à un visage familier, en particulier, en posant leurs yeux sur l'entité venant d'apparaître. Il y avait quelque chose dans son regard. Sur son visage. Dans son aura... Mais pouvait-il vraiment s'agir de Sigurdr Hoenreich ?

— Je vous remercie, Seigneur Hanfstaengl.

L'espion hocha la tête, et croisa ses bras derrière lui, pour laisser la place à son allié sur la tribune qu'il avait inauguré de son discours. La chose, hybride entre homme et bête, se plaça au centre de l'arène, dévoilant ses ailes atypiques, couvertes d'un réseau de runes inhérents à l'art du Verdammnis. Était-ce du Reishi qui suintait de son épiderme écorché ? Les spécialistes pouvaient effectivement le reconnaître.

— Pendant trop longtemps, vous avez souffert.

Les mots avaient déjà été échangés par le fils de la famille royale Hanfstaengl ; inutile d'en déverser davantage. Car Vorsehung avait autre chose de plus intéressant à proposer à son audience.

— Ce soir, je vous offre la puissance. L'Évangélisation. Que vous le vouliez ou non. Approchez-vous, et soyez digne de mon don. Ou vous serez condamnés à le devenir malgré vous.

Un premier Quincy, au premier rang, avança d'un pas décisif en direction du colosse de chair et de Reishi. Malgré la peur qui transitait dans son corps et hérissait ses poils, le jeune homme était résolu à se battre pour la Sainte. Il savait que c'était le bon choix. Il en était persuadé. Mais, en arrivant devant Vorsehung, affublé par son énergie spirituelle, incapable de résister à cette émission passive, il courba l'échine.

L'hybride jeta un regard à l'Engelritter ; celui-ci s'exécuta. Défaisant le noeud de ses bras, il posa son gant de Sanrei sur l'épaule du chevalier en devenir, et ferma les yeux. Une succession d'images lui parvinrent, mais aucune n'interrompit le fil de sa vision. Le Quincy était pur. Mieux : c'était un authentique Heide.

Soudain, Siegfried Hanfstaengl tiqua. Caché au fin fond de la mémoire du Quincy, un fragment d'existence contrariait son analyse. Un souvenir compromettant. Oublié de tous. Celé, ou scellé. Que cela fut voulu, ou non. Une graine abandonnée qui aurait pu, dans un futur proche, infester l'utopie de Vorsehung de mauvaises herbes. D'une habile manipulation de son Vollständig, l'Engelritter modifia ce souvenir.

Et après ce qui parut être deux secondes, montre en main, l'espion rouvrit les yeux.

— Il est prêt.

Vorsehung posa à son tour sa main sur le front de l'Heide parfait.
Un mystérieux sceau de Verdammnis apparut aussitôt sur sa nuque.

— Maintenant, relève-toi, Guerrier de la Lumière.

HRP — Voici la réponse décisive de ce RP qui, comme vous avez pu le deviner, est l'introduction à l'Épopée du côté des Quincy. Vous êtes libres d'agir comme vous l'entendez, mais prenez en compte que vous ne pouvez pas échapper à l'examen de Siegfried. (Entendre par là que, si vous vous débattez, il y a de fortes chances que Vorsehung vous mette hors d'état de nuire.) Tous les souvenirs, même les plus minimes, qui pourraient pousser vos personnages à aller à l'encontre du mouvement Heide, seront remplacés. En échange, bien sûr, d'un don de puissance qui pourrait s'avérer... intéressant.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Heide
Avatar : Angra Mainyu, Fate
Messages : 32
Expérience : 131
Reiryoku : 24050
Date d'inscription : 26/04/2019
Uwe Jürgen
Uwe Jürgen
Mer 12 Juin - 13:02
Les paroles du type au masque de corbeau éveillent une colère primale chez Uwe. Pour qui se prend-il ce gars de la surface ?

- Tu veux quoi toi ?

Encore une enflure qui s'exprime avec suffisance. S'il n'avait pas vécu dans les beaux quartiers de la Sainte, nul doute qu'il ne serait pas aussi serein quant aux "bonnes intentions" du Hanfstaengl. Il considère un instant la possibilité de venir lui coller son pain dans la figure, mais un événement inattendu se produit et détourne son attention du corbeau. Une surfacienne décide de retirer son masque. Son visage lui semble vaguement familier, une Litchwatcher qu'il aurait déjà croisé ? Non, il doit confondre. Les Litchwatchers sont la pire espèce de surfaciens, jamais aucun d'entre eux ne se présenterait ici si ce n'est pour leur tendre un piège.  

Quoiqu'il en soit, son geste a inspiré d'autres surfaciens qui l'imitent et dévoilent leurs visages aux yeux de tous... dont Hanfstaengl lui-même ! Surpris, Uwe laisse entrevoir un sourire en coin. Certains Quincy ont plus de courage qu'il ne l'imaginait. C'est un premier pas.

Mais le clou du spectacle restait encore à venir. Uwe n'a jamais vu de Garganta, il interprète cette torsion de l'espace-temps comme une attaque. Il charge l'Engelritter pour l'arrêter mais est stoppé net dans son élan par l'écrasante énergie spirituelle qui se dégage du portail. Une créature pourvue d'immenses cornes en sort lentement. Jamais Uwe, qui n'avait jamais quitté l'Hypogaüm, n'avait ressenti puissance aussi étourdissante. Frappé de stupeur l'Heide reste cloué sur place, bouche bée et les yeux écarquillés. Quelle est donc cette créature ? Un Hollow ? Pourtant elles porte des marques de Verdamnis, servent-elle à l'asservir ? Non, impossible que Siegfried soit assez fort pour contrôler un tel mastodonte d'énergie spirituelle. La créature parle. Chacun de ses mots est comme un marteau qui l'écrase de sa puissance. S'il le souhaitait, il pourrait sans le moindre effort exterminer toutes les personnes rassemblées ici. Évangélisation ? Qu'entend-il par là ? L'assemblée semble hésiter, jusqu'à ce qu'un Heide que Uwe connaît bien ne décide de s'avancer.

Lorsqu'il se relève après avoir été touché par le monstre, il semble... différent. Mais surtout, beaucoup plus puissant. Uwe éclate d'un rire nerveux. Si ce colosse leur propose ne serait-ce qu'une fraction de son pouvoir, peu importe les risques, peu importe le prix à payer, il est preneur. Avec un tel pouvoir, écraser le Kaiser n'aurait plus rien d'une chimère. Tout deviendrait possible. Tout.

- Dégagez, c'est à mon tour !

Guidé par sa soif de puissance il se dirige avec un sourire exalté vers l'Engelritter en bousculant sans ménagement ceux qui gênent son passage. Il s'avance jusqu'à ce que l'énergie spirituelle du colosse ne l'écrase au point de tomber à genoux devant Siegfried.
Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 85
Expérience : 413
Reiryoku : 55550
Date d'inscription : 05/04/2019
Roxanne Ullrich
Roxanne Ullrich
Jeu 13 Juin - 1:06


Renverser la Pyramide [Libre / Heide] 1v3jHPr

Renverser la Pyramide


Ce qui se déroulait au sein de cette vieille bâtisse de l'Hypogäum prenait une tournure de plus en plus intrigante à chaque minute qui passait. Les chamailleries entre les différents groupes de personnes défendant leurs idées et leur vision de la révolte cessèrent lorsque Siegfried ôta son masque.

La princesse en fut abasourdie. En plusieurs décennies, jamais elle n'avait vu son visage. Seule sa famille proche avait du le voir avant se jour, et chacun le savait ici-bas. La surprise parcourut la foule, bientôt suivi par des questionnements. S'agissait-il réellement de l'héritier des Hanfstaengl, ou pouvait-il être une doublure agissait à sa place telle une marionnette ? Les interrogations restèrent en suspend de longs instants.

D'autant plus lorsqu'il créa un garganta en utilisant simplement un rituel Gehirn (^^). Comment un Quincy était-il capable d'une telle action, normalement réservée aux monstres dont l'extermination fut la raison de la création de leur peuple ? Instinctivement, comme un réflexe, Roxanne activa son Vollständig dès qu'elle se rendit compte qu'une créature impie sortait du portail. Par chance, son pouvoir était suffisamment discret pour que ses voisins ne se rendent pas compte de son activation, du moins tant qu'elle ne s'en servait pas réellement de manière active.

S'agissait-il donc au final réellement d'un piège ? Siegfried avait-il réussi à rassembler en un même lieu les plus ardents des révolutionnaires souhaitant l'abolition du système d'Heilig, pour pouvoir s'en débarrasser d'un coup à l'aide de cette créature dont la puissance ne faisait aucun doute ? Non, il s'agissait d'autre chose. Une fois le pied au sol, le démon ne semblait guère agressif, il était même aisément possible de se rendre compte qu'il retenait de relâcher librement sa toute-puissance. Et puis... il semblait familier, d'une manière ou d'une autre.

Plus intriguée et curieuse que jamais, la princesse héritière observait avec attention le déroulement des événements. Contre leur gré ? Évident. Elle avait déjà deviné au moment où la bâtisse s'était barricadée que les hôtes devraient subir ce qui allait arrivait, quoi que ce soit. De ce qu'elle comprenait, les Heide étaient d'abord testés par Siegfried, probablement pour tester leur loyauté à la cause, avant d'être marqués l'étrange créature hybride.

Après que quelques Quincy soient passés, Roxanne s'avança à son tour, ôtant son masque et dévoilant alors elle aussi son identité à la foule. Un représentant de chaque famille royale se trouvaient à cette réunion secrète, et cela en disant très long sur l'état du Vandenreich. Jamais le peuple angélique n'avait été si divisé.

Quand vint son tour, Roxanne s'approcha de Siegfried avec un sourire poli. Malgré leurs nombreuses rencontres au fil des décennies, voilà la première fois qu'ils voyaient réellement face à face. Et pour la première fois, Roxanne ne craignit pas le contact avec l'Engelritter dont elle connaissait bien les pouvoirs.

Suis-je suffisamment pure à vos yeux, sieur Hanfstaengl ?
En explorant son esprit, l'homme aux pouvoirs de médium pourra aisément constater qu'elle souhaite par dessus tout unir et protéger le peuple Quincy dans son intégralité, sans distinction inutiles de classe et de rang. Mais en fouinant un peu plus, il pourra également déceler son envie irrépressible de voyager, et surtout de sortir définitivement le peuple sacré du Hueco Mundo. Au point qu'elle pourrait même peut-être hésiter à l'idée d'abandonner les siens pour fuir seule à jamais et quitter le sombre monde au désert blanc.

Le verdict ne tarderait à pas à tomber.

Rang : A
Grade : Halbgotter
Messages : 42
Expérience : 153
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 03/05/2019
Kain Morgenstern
Kain Morgenstern
Sam 15 Juin - 23:33
Duel of the Fates

* Enfin… *

L’heure de vérité. Lorsque Siegfried fit tomber le masque, Kain fut l’un des rare à n’être nullement surpris par son apparence. Il avait déjà fait face au visage de cet homme, il y a bien longtemps, un soir de pleine lune. Ce qu’il avait vu cette nuit-là, n’était ni l’espièglerie de la jeunesse, ni la naïveté d’un idéaliste. Dans le regard de l’Engelritter brillait une soif de justice, une volonté brûlante de rétablir l'équilibre. Ces yeux évoquaient pour l’Immaculé, le lointain souvenir d’une autre vie.

Celle d’un saint parmi les Quincy.

* Je t’ai peut-être mal jugé jeune Hanfstaengl… *

Le portail inter-dimensionnel relâcha une pression spirituelle anormale. De l’autre côté du néant, quelque chose était à l’origine du phénomène… quelque chose de monstrueux.

« Toi… »

Deux sabots et une paire d’imposante corne apparurent de l’interstice, avant de laisser place à une créature que même les fous n’auraient jamais pu imaginer. Ses ailes décharnées, sa peau glabre et ses yeux verts brillants d’une lueur malsaine était à l’effigie de la déchéance qu’il avait subi. Sigurd Hoenreich n’était plus, une abjecte Chimère l’avait remplacé. Mais dans quel but ? La Rébellion.

Les murs s’étaient mis à trembler tandis que le monstre prenait place au centre de l’arène. Kain assista patiemment à toute sa mise en scène et jubila intérieurement. Ainsi donc, cet être hors du commun leur offrait le pouvoir d’obtenir le changement ? C’était presque trop beau pour y croire. Il devait forcément y avoir un hic quelque part. A moins que la foi du Quincy ait transcendé sa condition d’hybride ? Peut-être, mais s’il s’agissait bien de Sigurd derrière cet être, alors mieux valait se méfier. Un seul Hoenreich méritait la confiance de l’Archange. Et il était mort cinq siècles auparavant…

* Tue-le… arrache de son cadavre Le pouvoir… toi seul peut abattre le Kaiser… *

Tandis qu’intérieurement se jouait un drame entre la folie douce de l’Halbgotter et son instinct rationnel, l’un après l’autre, Heide et non-Heide passait sous l’examen minutieux du gant de Sanrei. Puis vint le tour des traîtres d’apparaître au grand jour : d’abord l’Ullrich et la Bismarck, puis quelques Lichtwatcher et des notables d’Urteil. Siegfried pouvait se targuer d’avoir rassembler autour de lui un groupe hétéroclite de Quincy et c’est peut-être ce qui faisait de lui, un leader capable. Maintenant que le problème de puissance qu’avait soulevé Kain était visiblement résolu par l’existence même de la Chimère, il ne semblait plus y avoir de faille dans les plans de l’Engelritter. Airgetlam pouvait donc rejoindre le camp des rebelles sans la moindre crainte… mais d’abord, il devait faire passer son propre test à l’héritier Hanfstaengl.

« J’ai attendu ce jour depuis l’Exil… »

Kain posa la main sur son masque et avança dans la direction du monstre. L’artifice qui modulait sa voix s’effaça, au même titre que le déguisement qui protégeait son anonymat. La robe noire qui couvrait son habit véritable fut la dernière à tomber au sol et lorsque tous purent constater de qui il s’agissait réellement, même les plus coriaces haussèrent un sourcil. Au milieu de l’assemblée, face à la Chimère et au Parjure se tenait l’ultime rempart du Kaiser… pensait-il.

« Sais-tu combien de temps je t’ai cherché Luzifer ? »

Airgetlam baissa la tête et fixa le sol des yeux, il tentait de réprimer le sourire qui déchirait son visage, le poing sur la poitrine, il essayait de contenir la frénésie qui cherchait à l’envahir. L’aliénation prenait le pas sur la raison, mais il finit par trouver la force de la retenir. L’Archange avait patienté pendant près de quatre siècles pour voir ce jour arriver. Alors, il se redressa et se tourna vers l’Engelritter, d’un geste sec il lui attrapa le poignet et plongea son regard droit dans le sien. Une vague d’électricité traversa toute la salle. Mais la Chimère fut la seule à ne pas bouger. Au fond de lui, Sigurd Hoenreich avait peut-être toujours su vers qui se tournait l’allégeance du Quincy. En tant qu’Halbgotter, il avait été un des rare à côtoyer Kain plus qu’aucun autre…

« Tu peux tester ma foi autant que tu le voudras Siegfried. Mais permet moi de te montrer de quoi éprouver la tienne… une Révolution sans sacrifices, c’est une Utopie. »

Sur ces mots, l’Immaculé posa la main de son interlocuteur sur son front et le laissa sonder son esprit, sa mémoire et l’âme dépravée qui l’animait.

Plus de mensonges,
Plus d’imposture.
Juste un simple pécheur…
Kain Morgenstern.
Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 93
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Lisbeth Bismarck
Lisbeth Bismarck
Ven 21 Juin - 21:34
Elle observe, droite et immobile, se tenant toujours debout face à cette force qui s’est manifesté, semblant presque indifférente au spectacle qui se déroule devant ses yeux. Ce n’est pas tant le cas. Ce n’était pas tant de l’indifférence. Mais elle en avait vu, depuis le temps, des monstres à la puissance incroyable, des entités capables de balayer un champ de bataille d’un seul coup. Elle en avait vu, aussi, des revirements de situations et des surprises. Alors, elle resta impassible, laissant ceux à ses côtés s’emporter et s’approcher, curieux et désireux de ce pouvoir qui leur était présenté, cette promesse qui leur était adressée.

Elle eut ainsi le loisir de reconnaître quelques visages. La princesse Ullrich. Un Halbgotter. Une réunion pour le moins assez surprenante qui accueillait des Quincy de toutes les sphères sociales. Des membres de la royauté. Des hauts gradés. Des Heide. Mais, surtout, aux yeux du Kaiser, des traîtres à leur peuple.

Pour sa part, elle était prête à s’avancer. Prête à traverser peu importe les épreuves qui seraient mises sur son chemin. Le Hanfstaengl pouvait bien lire dans son esprit si cela l’amusait. Il pourrait y lire tout ce qu’elle taisait, voir tout ce qu’elle se refusait d’adresser de vive voix. Il pourrait y voir sa haine et sa colère, de bien sombres sentiments qui baignaient son existence depuis des siècles. Elle était en colère, la Bismarck. En colère face à son peuple, face à ce qu’ils étaient devenus. En colère face au Roi des mes. Elle semblait en vouloir au monde entier. Et c’était pour cette raison qu’elle souhaitait écraser le Kaiser et détruire les fondements de cette société dans laquelle ils vivaient. Pour qu’ils puissent retrouver leur puissance d’antan sans devoir s’agenouiller face à quiconque.

Il pouvait lire son esprit. Elle n’avait rien à lui cacher. Du moins, désormais, elle n’avait plus rien à cacher. Elle était là et se tiendrait auprès de tous ces Heide, et ce, même si cela devait lui coûter sa vie. Parce qu’il n’était plus le temps aux hésitations ni aux prétentions. La roue se mettait en marche et cette situation se concluerait par l’échec d’un des deux partis.

Un peu en retrait, elle les laissa tous avancer, faire comme bon ils le voulaient. Son heure viendrait, elle le savait. Alors elle attendait, ses prunelles glaciales passant sur la foule, l’arrogance présence sur ses traits et dans sa façon de se tenir. Car quand bien même soutenait-elle la même cause que tous ceux présents autour d’eux, tous ces Heide ayant passé des années, voir des décennies, enchaînés ici bas, elle ne pouvait que se sentir supérieure à eux. Elle avait réussi là où ils avaient échoué. Elle avait pu rester à la surface là où eux s’étaient retrouvés forcer de pourrir dans l’Hypogäum.

La médiocrité n’avait que peu d’intérêt pour la princesse. Cependant, si le nombre pouvait leur donner un avantage… Il était toujours utile d’avoir de la chaire à canon.
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Narrateur
Narrateur
Jeu 1 Aoû - 17:52
Un à un les religieux zélés venaient se confier à leur père. L'apôtre de Vorsehung expiait les fautes de ses frères et soeurs, gommant leurs pensées "s'écartant" de la voie droite qui les attendaient.

Une fois l'épreuve passer, les quincy venaient tous ployer le genoux face à l'hybride dont le reishi verdâtre s'écoulait de manière anormale de son corps. Vorsehung semblait tout-puissant, l'était-il réellemment ? Sa simple existence suffira-t-elle à balayer l'existence du monarque de tous les chevaliers du Roi des Âmes ? La révolte jouait son existence sur un coup de poker.
Vorsehung appose son sceau à l'ensemble de ses nouvelles ouailles

Ce fut au tour du petit prince de s'avancer une seconde fois. Sa voix porta très vite dans la petite maisonnette.

— Mes frères, merci pour cette confiance. Le sage ne vit que pour éclairer l'ignorant. Un léger sourire naïf se dessinait sur son visage. Reconquérir Heilig ne sera pas simple, ce sera une lutte explosive, nous perdrons de nombreuses vies, mais avec ce plan... Je sais que nous parviendrons à mettre la main sur le trône pour le réduire en charpie.

Siegfried se racla légèrement la gorge, ses propos n'étaient pas ceux d'un homme voué à la défaite. L'orateur excellait à ce petit jeu là.

— Nous ne serons pas seul pour cette lutte. Certains Hollows, dominés, rejoindront nos rangs. De la piétaille avec à leur tête une créature pouvant faire balancer la victoire de notre côté. Un groupe tachera de leur ouvrire une brèche pour atteindre la Sainte au travers du Drangsal... L'autre devra éveiller les flammes de la révolution dans l'Hypogaüm et combattre les forces de la résistance.  

Le sourire du pieux s'accrut.

— Ensuite... Nous nous réunirons tous au Kloster. Notre apostolat débutera ainsi. Nous remonterons étage par étage la Sainte, accueillant les nôtres parmi notre bataillon et sacrifiant ceux voulant se soulever contre nous. Kloster tombera. Urteil tombera. Elysium tombera.
Siegfried vous expose la marche à suivre pour la conquête

Il n'y avait plus de temps à perdre. Chaque seconde était cruciale. D'un claquement de doigt, un garganta s'ouvrit derrière les chefs de la révolution. Le trou de verre était emprunté à la fois par Vorsehung et par le petit prince. Chacun avait un objectif en tête, l'un devait asservir les Infeliz tandis que l'autre devait corrompre une poignée d'Halbgotter.

Les révolutionnaires étaient laissés à leurs sorts. La marque s'était dilluée dans leurs corps, il ne ressentait aucun surplus de puissance, pour le moment. Aucune marque ne trahissait leur nouvelle appartenance. Ils étaient libres d'agir, de prendre les devants... Ou tout simplement de rentrer au bercail pour attendre le jour du Jugement Dernier.

HRP — La narration de ce rp se termine ici. Vous avez désormais tous accès au plan de Vorsehung, prévu pour la reconquête d'ici peu de Heilig. Vous pouvez poursuivre ce rp afin de former une idée plus poussée de la chose ou tout simplement vous arrêtez là. Tous les Heides de l'Hypogaüm, ainsi que les surfaciens de la salle, sont désormais frappés du sceau de Vorsehung.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Hypogäum
Renverser la Pyramide [Libre / Heide]

Sauter vers: