Derniers sujets

[Rang B] L'or ramolli; L'argile durcit | Ft. Eien
 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro

Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Jeu 23 Mai - 18:58


L'or ramolli; L'argile durcit
Asakura Hao - Tokugawa Eien



L’or ramolli ; l’argile durcit .. À ce qu’il paraît ! Nombreuses sont les péripéties qui se sont déroulées ces derniers temps, auxquelles plusieurs de mes confrères de la Soul Society ont pu participer. En revanche, ce n’est pas vraiment le cas pour moi, bien que le Capitaine Sakazuki ai lui-même fait parti des expéditions, moi, j’ai préféré rester dans mon coin ou plutôt dans mon bureau. Les tâches d’un professeur sont assez pesantes, surtout quand on connaît actuellement un sous-effectif, malheureusement, ce n'est pas glorieux tout ça. Je dois gérer deux classes, ce qui me laisse très peu de temps libre et ce qui explique en grande partie aussi mon manque d’implication dans le service, bien que cela ne ressemble guère à mon portrait psychologique, « Les Vrais Savent » comme on dit.

Le niveau des apprentis chute drastiquement au fil des années, pire même, aucun réel potentiel n’a été évalué ou révélé depuis mon arrivée en tant que vice-capitaine dans le département académique . Il suffit de voir mes classes, oui car comme à mon habitude, je repousse avec aisance les vagues d’assaut de mes étudiants, tout en étant capable de corriger des copies basées sur des théories totalement fondées par mes soins que je leur avait donner quelques jours auparavant. Décevant, en plus d’être mauvais sur le terrain, ils n’émettent aucune once d’intelligence.. Autant dire que le Seireitei et sa puissance militaire court à sa perte. Enfin, ce n’est que ce que je peux observer dans mes classes, à vrai dire, je n’ai distribué que très peu de diplôme. Ces dernières années, mes rapports ont été crus et un tant soit peu exagérés selon les dires de mes confrères au sein de l’académie, car parmi TOUS les autres élèves que mes collègues peuvent superviser, UN, sort du lot.

Un individu qui a récemment foulé les terres de la Soul Society, accompagné de la Sanbantai. Il réalise des prouesses et démontre des aptitudes hors normes en comparaison de ses camarades. Nul ne peut rivaliser avec ce dernier et a rapidement été qualifié de jeune prodige.. un mot qui a tendance à me donner la nausée, certes, mais le bruit court qu’il s’entraîne contre vents et marées afin d’atteindre un objectif bien précis. En tant que vice-capitaine du département académique, je me dois de rencontrer cette personne, vérifier ces dires tout de suite, sans plus attendre. Je mis donc prématurément fin à mon cours en clouant littéralement les émissaires au sol en relâchant une infime dose de Reiatsu, apparemment trop importante.

S’en suivit alors la prise en main de mon Zanpakuto, l’attachant fermement au niveau de la taille. Attachant mes cheveux en queue de cheval avec un élastique rouge, je me dirige alors en direction du lieu où se trouve l’autre classe, mais surtout ce fameux protagoniste. Info ou Intox ? Peu importe, j’arrive.

   

Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Ven 24 Mai - 6:27


Double 'teille de Jack’Da dans chaque main. Démarche de cow-boy légèrement torché, le bonheur absolu. Tel un shérif du futur, le nectar acariâtre était engloutit plus rapidement que ton ombre. Aujourd’hui n’était pas n’importe quel jour. On t’avais envoyé pour en apprendre plus au sujet des âmes errantes ayant chercher refuge dans cet au-delà idyllique. Il y avait aussi cette histoire de prodige et génie qui s’évertuait à faire parler de lui. T’en avais rien à foutre.

Mais bon. Tu devais aussi en savoir plus sur cet étrange personnage. Un pion de plus à ajouter. Un serf que tu comptais alpaguer à la Première.

Tu pénétras Chiebukuro, puis le parvis de l’Académie Shin'Ō. Le pire Shinigami de toute la Soul Society venait de prendre place dans ce lieu gorgées d’histoires et de connaissances. Tfou. Il ne t’avais pas manqué.

Le trublion adeptes des facéties que tu étais ne pouvait s’empêcher de faire le mariolle. Quoi de plus simple pour toi que d’attirer l’attention ? Ta réputation te précédait.

« OÉ OÉ OÉ LES ZEMELS. QUE L’ON M’APPORTE LE DUC DE CET ENDROIT. ENFIN LE PTIT NOUVEAU QUI FAIT LE FOU LÀ. »

Une arrivée grandiloquente. Comme à ton habitude. Tu savais pourtant pertinemment que Hao veillait sur les lieux avec beaucoup d’intérêt. Vous ne vous aimiez pas vraiment, il te considérait comme un moins que rien. Chose tout à fait compréhensible d’un sens.

Une mission qui commençait sur les chapeaux de roues. Petite gorgée, écouteurs aux oreilles. T’étais ienb. À défaut de pouvoir utiliser tes atouts insoupçonné, ton insolence cumulé à ton arrogance allait bien cingler le visage de ses couards.

Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Sam 25 Mai - 11:47


L'or ramolli; L'argile durcit
Asakura Hao - Tokugawa Eien



Le bruit de mes pas déterminés se fait entendre, l'heure est enfin arrivée, je vais pouvoir me divertir un peu en espérant que personne vienne interférer dans mes affaires. Je n'apprécie pas vraiment cela et ça pourrait vite tourner au règlement de compte, si quelqu'un avait eu la fâcheuse idée de pénétrer dans ma demeure; l'académie. Quiconque a le malheur de s'y inviter sans mon autorisation, court un réel danger. C'est ce qui se passe logiquement pendant les journées banales, mais comme dit précédemment, cette journée ensoleillé n'a rien d'ordinaire, en tout cas, pour les émissaires apprentis. En effet, malgré le fait que j'occupe le grade de vice-capitaine de l'académie et que j'ai pour habitude de superviser personnellement ce cadre, ce n'est pas non plus tous les jours que je me déplace afin de rendre visite à ceux que je ne forme pas, tout dépend des rapports, et ceux que j'avais lu ces derniers temps sont particulièrement intéressant. L'ordre de la mission ? C'est moi-même qui me le suit fixé, connaissant mon tempérament le capitaine Sakazuki ne devrait pas vraiment m'en vouloir.

Sacrilège ! En m'approchant du terrain où se trouve la classe, je peux ressentir une présence qui, en plus d'être malsaine et néfaste pour mon environnement, elle n'est pas autorisée à se trouver sur les lieux. Mes nerfs commencent tout doucement à monter et le pot de rage qui sommeil en moi commence à remuer, j'ai directement compris de qui il s'agit lorsque soudainement un écho de voix raisonne jusqu'à mes oreilles. Cette crapule de Tokugawa Eien. Un Ittohei de la Ichibantai, mais aussi le pire Shinigami de l'histoire de la Soul Society. Ce moins que rien a tout de même réussi à se trouver le premier sur les lieux, l'information du fameux prodige s'est très vite répandue à travers le Seireitei fait-il croire. Quoiqu'il en soit, le maître au sein de cette académie, c'est moi, il n'est pas question de le laisser œuvrer à sa guise sous mon toit.

Canalisant un temps ma colère, j'effectue un déplacement quasiment instantané afin d'apparaître au milieu de tous, dos à dos avec l'Ittohei. Je pris ainsi la parole avec un ton de voix mécanique :

-Ici, tu es chez moi. Par conséquent je vais te demander de surveiller ton langage, de plus, il est fortement déconseillé d'y pénétrer sans mon autorisation. -Suite à cela, j'ajoute dans la foulée.- Je ne vais pas te demander la raison de ta venue car tes paroles veulent tout dire, mais laisse moi te dire une chose; c'est moi ! Qui supervisera personnellement cette recrue, Eien.

Le ton était donné, je ne peux pas supporter ce type et c'est vrai que lui non plus il ne me porte pas dans son cœur et je sais qu'il fera tout pour me provoquer. L'excitation prit un instant le dessus quand je m'adresse aux étudiants, un léger sourire narquois se dessine sur mon visage :

- Vous l'avez entendu ? Que cette fameuse recrue prodige se manifeste.. et maintenant.

L'ordre est donné par mes soins. Je fixe les élèves tout en gardant un œil sur Eien. Sait-on jamais, ce fou serait capable de les coucher un par un pour dénicher l'élu.
 

Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Jeu 6 Juin - 16:24
Ah quel plaisir de corrompre ses jeunes agneaux égarés. Tu avais bien sûr fait tourner ce nectar divin afin d’altérer leur perception du moment. De les raire profiter comme jaja disaient certains. Tu soupiras. Le maître des lieux était arrivé. Il allait probablement faire le fou, comme sakazuki & co. Et dire que tu pouvais le soulever en deux-trois mouvements. Aujourd’hui n’était pas le jour de l’humiliation physique par contre celle orale...

« Orh. Mais tais-toi un peu kheyou. Tu cris dans mes oreilles, tu joues à quoi là ? »

Un petit mouvement d’épaule pour repousser ce timal frotteur. Pas de zouk ici wsh.

« J’suis là sous ordre directe du capitaine de l’ichibantai. Tu sais, celui qui vous a mis pression comme jamain. »

Ton regard moqueur se posa sur le vice-capitaine. Tu te retenais de rire.

« Bref les enfants. J’suis Tokugawa Eien. Oui, oui le célèbre. Aujourd’hui c’est le jour du recrutement pour rejoindre l’élite. La première, m’voyez ? Donc oé tout ceux voulant rejoindre ceux qui ont la classe à Dalas, levez-vous. Hao-truc va vous tester. Moi j’veillerai sur vos capacités, histoire de voir qui gère ou qui est faible pour rejoindre la 2e et 3e div. »

Et voilà que tu te tournais vers les élèves. Tu frappas dans tes mains, on s’depeche les zemels.

« Allez on s’depeche j’ai pas votre temps. J’ai la soeur à Hikaru à soulever moi. »

Cela te permettra de connaitre les capacités actuelles de ton ancien professeur. Eh oui. Tu étais passé par ses mains à ce fragile au cheveux long.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Jeu 6 Juin - 19:40
Quelle insolence quant il s'y met ce microbe de première. En plus de toujours fouiner dans les affaires des autres même quand on lui a pas demandé, mais en plus il ose faire la malin devant tous les élèves de l'académie ? Je dois avouer que là, je suis plutôt mitigé entre lui rentrer littéralement mon Zanpakutō au fin fond de sa gorge ou alors lui couper les deux jambes et les deux bras, l'empaler sur un piquet et le donner comme mannequin d'entraînement à mes élèves. Quoiqu'il en soit, son comportement qu'il présente aujourd'hui lui coutera sûrement très cher, pas tout de suite, non bien évidemment j'ai mieux à faire que de m'occuper d'un singe de la Ichibantai qu'on a lamentablement oublié de faire rentrer au bercail. Qu'elle erreur de ma part de l'avoir diplômé...

Moi ? Crier ? Tchiiip, l'alcool lui est visiblement montée à la tête un peu trop vite, qu'il prend un peu trop la confiance à mon goût lorsqu'il me bouscule de l'épaule. Ils ont tous bel et bien remarqué que ce plouc est complètement saoul à l'heure qu'il est et qu'il passe pour un demeuré en se vantent d'être ici sous ordre direct du capitaine Murazaki. Toujours à foutre son nez là où il faut pas lui aussi, avec tous le respect que je lui doit.

- Je ne vois qu'un seul enfant pour le moment ici et c'est toi, Eien. Je te ferais l'honneur de pouvoir régler tes comptes avec moi quand tout ceci aura prit fin. Tu pourras alors peut-être prendre ta revanche depuis l'académie.

En effectuant un pas rapide, je me retrouve ainsi à quelques mètre du saoulard, tenant fermement le manche de mon Zanpakutō que je m'apprête à dégainer quand le gong sonnera.

- Tu as raison, restes en retrait et regardes comment on fait les choses.

Ma pression spirituelle augmente d'un cran au même moment où je parle. Tous ici présent peuvent la ressentir, même Eien bien qu'il soit largement moins affecté que les autres.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Ven 7 Juin - 1:21
Les propos du Fukutaicho réveilla une étincelle d’intérêt au plus profond de l’âme du légionnaire. Le temps d’une seconde, qui resta en suspens pendant un long moment, ton regard devint plus sérieux. Les traces de ton alcoolisme c’étaient envolées. Le genre d’aura meurtrière capable de briser le plus solide des hommes.

« Va donc faire mumuse, ne réveille pas le courroux d’un être supérieur. »

La phrase murmurée n’était audible que du seul directeur. Le clown reprenait son rôle de joyeux luron saoul. Se faire pressionner par un gars comme Eien. Sah quelle honte. Le fanfaro continua à taper sa teill' de Jack dadada. Voilà que le faible homme décidait de prendre en main les choses, en allant provoquer l’affrontement auprès des jeunes. L’idée de sceller son Reiryoku te passa à l’esprit, heureusement que ta couverture ne pouvait tomber. Tu l’aurais soulever comme la coupe du monde ce lâche. Faire le fou devant des élèves j’vous jure.

« Oeeeeee les boy soulevez lui sa grand mère à ce fou haha. 100% vous y arrivez. Le premier qui le fait saigner gagne une place parmi l’élite. »

Voilà de quoi motiver la fine équipe de bras cassé devant toi. Qui savait ? Peut être que toi, le petit Nittohei allait prendre part à cette rixe. Si tel était le cas, il allait recevoir une importante leçon. Et potentiellement perdre son grade. En même temps, s’faire laver par le plus nyuuuuuuuuuuuuul shinigami. Sah quelle ignominie.

Tu te posticha au sol, regard de vautour.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Sam 15 Juin - 15:37
Tokugawa Eien.. Partout où il passe il fout sa merde et nombreux sont les rapports contre lui, mais on peut rien y faire. C'est sûrement à cause de Tengoku, il a bien changé depuis qu'il a rejoint la première division. Quant je l'avais à l'académie il était incompétent et nonchalant et le voir aujourd'hui dans cet état me ferait presque de la peine. Toujours à jouer le fanfaron, mais secrètement il essaye de me mettre un coup de pression en reprenant subitement un air sérieux, effaçant instantanément toutes traces d'alcool.

À vrai dire son coups de pression soudain ne me laisse pas indifférent bien que n'ayant aucunement peur de cet individu, il a alors réveillé en moi quelques soupçons vis-à-vis de lui. Il cachait bien son jeu, mais je ne peux pas m'attarder avec lui, ce serait honteux pour moi, mais j'ai quand même mon idée derrière la tête pour la suite des événements après avoir supervisé la recrue.

Suite à mon intervention précédemment au centre de tous, les hurlements des élèves ayant apparemment vus à l'œuvre la recrue, se font entendre dans tous les quartiers de la seconde division, de plus, Tokugawa Eien a en quelques sortent envenimé la situation en détectant un stupide marché avec les élèves. Comme si eux, peuvent quelque chose contre moi, sah. Ces imbéciles se sont tous jetés sur moi sauf un, mais dans l'immédiat, c'est d'une simple phrase de libération prononcée à voix basse que mon Shikai se délivre et d'une frappe horizontale j'égratigne la plupart d'entre eux, pouvant ainsi les calmer.

- Restez où vous êtes si vous ne voulez pas rentrer chez vous avec un bras en moins, ce serait embêtant  pour la suite de votre carrière. En revanche, toi celui du fond, le seul qui a eu l'intelligence de ne pas foncer comme un idiot, tu dois être cette recrue. Approches et dis moi ton nom.

Le Shikai libéré, la recrue fasse à moi, Eien posé, qu'elle est la suite des événements?
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Dim 16 Juin - 3:05
Yare yare daze. Ta main sortit un calepin d’on ne sait où. Chaque recrues avait son petit visage inscrit dessus. Tout en tapant dans ta bouteille, tu observas l’ancien. Un sourire moqueur se profilait. Tu comptais bien sûr envenimer la situation, enfin tu l’avais déjà fait. Tu regardas ton poignet dans l’optique de regarder l’heure. Mince, tu n’avais pas de montre. Tant pis tu allais faire sans. Une sonnerie retentit dans les nombreux hall d’études de l’académie. Ta voix se faisant entendre : « Tout les élèves sont conviés à rejoindre le directeur dans la cour arrière pour s’entraîner. Votre diplôme et votre affectation en dépend cordialement votre pute de mère ».

Un petit kiff perso pour embêter Hao. Ainsi cela n’allait pas être trois pèquenauds qu’il allait devoir calmer mais bel et bien plus de la moitié voir l’ensemble de sa putain d’académie. Tu jubilais. Le flot d’élèves deter' se ramena très vite. La présence de cette pseudo recrue attisa les flammes de la hardiesse. Tous voulaient se confronter à lui - ou se montrer digne de sa légende. On dirai toi face à une meute de chiennasse en chaleurs (genre reiha). Les regardes se tournèrent vers toi, le trublion et sa voix mémorable ne passait pas inaperçu. Les élèves savaient que tu étais à l’origine de ce bourbier.

« Soulevez Hao, montrez vous digne. Vous pouvez y aller à fond. Cette chose est rodée à force. »


Inutile d’attendre 7373 réponses, l’action débutait dès maintenant, pour ton plus grand plaisir. Certes, le shikai du fukutaicho surpris quelque peu les plus faibles parmi la multitude d’âmes présentes. Maaaaaaaaaaais frère c’était mal les connaitre que de penser qu’ils allaient laisser Hao tenter de one-one leurs Champion. Alors certes, son rikiki susano’o était dans l’bendo prêt à aller au charbon... Ce n’était pas suffisant pour le protéger de la salve de tirs élémentaires qui fusaient vers le patron. Lances, rayons, dragons, et bien d’autres formes encore. Au centre de tous, Hao se retrouvait cerner et pris au piège.

Tout en continuant à boire, tu attendais patiemment. La recrue n’avait pas encore lancé les hostilités. Il patientait oklm-zer. Tu t’amusas même à compter le nombre de sortilèges qui furent envoyés. Tu pouvais en dénombrer plus d’une dizaine facilement. Bon chance.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Jeu 20 Juin - 19:52
Ayant repoussé la poussière, je me trouvais à présent face à la recrue. Je lui avait demandé de décliner son identité, mais comme à sa plus grande habitude Eien venait à nouveau de foutre sa merde. Une sonnerie pouvait être entendue de tous et cette putain de voix du saoulard avait ordonné à la quasi-totalité de mon académie à se retourner contre moi, le pire dans tout ca c'est qu'ils l'ont fait ! Ils avaient osé s'en prendre à moi, le directeur de cet établissement en croyant tout bêtement les paroles d'Eien, ils étaient lamentablement pas plus intelligent que lui malheureusement.

Mon Shikai activé en avait fait reculer plus d'un, mais la force du nombre leur est montée bien vite à la cervelle et c'est sans plus attendre qu'ils lancent leur assaut. Le nombre de sort était bien trop élevé même pour un vice-capitaine et clairement, la défense de mon Susanôo en mode Shikai n'aurait sans doute pas tenue la vague, mais j'avais plus d'un tour dans mon sac et je me devais de les calmer avant que la situation dégénère et que les membres du département médical se retrouvent surchargés par ma faute.

Tous se demandèrent de quelle manière allais-je m'en sortir. Sah, être battu par des émissaires, ça pue sa mère.

- Bakudō no hachijū ichi : Dankū [縛道・の・八十一 - 斷空, 81e technique d'immobilisation : Coupure dans l'espace]

Finalement, il m'aura fallut un seul sort de Bakudō pour ruiner tous leurs projets. Ce Bakudō permet de littéralement stopper tous les sorts de Hadō et ceux, jusqu'au niveau 89. C'était donc là, la technique parfaite pour faire voler en éclat les sorts projetés. À l'impact, un énorme nuage de fumée s'était formé et j'en profitait alors pour réciter une formule, qui s'en suivi de :

- Hadō no gojū nana : Daichi Tenyō [破道・の・五十八 - 大地転踊, 57e technique de destruction : Danse de révolution de la terre]

Je faisais léviter un nombre incalculable de petits cailloux, puis les dirigea vers toutes les têtes ici présentes. Un contre parfait de ma part qui venait de les calmer un temps, mais qui sait ce qu'Eien pouvait encore nous préparer. Seule la recrue n'avait pas été touchée, et seule la recrue n'avait pas bougé.

- Arrêtons ce jeu minable et passons réellement aux choses sérieuses, Eien. Ils ne peuvent rien contre moi alors laisse ces gamins tranquille et laisse moi superviser enfin cette personne, veux-tu ?

Bien qu'il me tapait sur le système, j'étais resté poli.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Ven 21 Juin - 21:11
P t d r. Vraiment ce malgache n’avait aucun respect. Toi. Déjà que tu faisais l’effort de supporter sa tête de pointeur. Lui. Il cassait la hype que tu essayais d’installer. Comment pouviez vous cohabiter ensemble, alors qu’il n’était absolument pas shonen ? Putain. C’était le pire. Bon bah fin du game. Il va prendre un pied bouche avec supplément écrasement de tête façon american history x.

Tel le fdp que tu incarnais, un petit bakudo anti-chakra l’attendait. Entourer par tellement d’élèves, il allait difficilement pouvoir te remarquer. Enfin, était-ce vraiment le cas ? Tu t’en foutais. Au pire t’allais le goumer comme un pedophile qui dévoile sa peine en zonz.

« Tournicoti. Tournicota.
Tu te battras, sans chakra. »

Tu aurais voulu lâcher un petit « enfoiré de tes morts, tu niques mon ambiance de rp », mais cela aurai gaché cette insidieuse attaque surprise. Le sort fusa. Ce n’était qu’une question de seconde hihi.

« Vous faites pas avoir. Le vieux a éclaté son reiryoku, une simple detection et vous verrez. C’est free. Donc vu que tu as tout compris niquez le. »

Tu te levas et te saisis d’un cailloux préalablement invoquer. Tel un guetteur en bas du four, tu allais le caillasser.

« A’oudoubillah »

Tu commençais d’ores et déjà à lapider ton ancien professeur. Tu motivais tes troupes comme djadja.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Ven 21 Juin - 23:50
Oups.. j’y étais allé un peu trop fort avec ce Bakudo. Les cailloux jetés ne leurs avaient causés seulement d’infimes blessures et il avaient plus déterminés que jamais à continuer.  Eien faisait vraiment chier, c’était de sa faute tout ce qui se passait à l’académie, il n’était malgré tout quand même pas content. Cet enfoiré de première venait de sceller mon Reiryoku sans que je m’en aperçoive, trop occupé à vouloir enfin voir ce que valait cette fameuse recrue. Mon Shikai s’était désactivé sans mon commandement et les paroles d’Eien les poussaient à me sauter dessus, leur vendant la mèche à propos de mon Reiryoku.

Sah. Quel déshonneur. Ce faire avoir lamentablement par ce plouc était vraiment une honte pour moi, mais c’était là une bonne occasion pour eux de se défouler et se venger de mes cours plus que désagréables. Comment pourrais-je m’en sortir face à une bande de fous dégénérés matrixé par Eien ? Je n’avais même pas eu le temps de pouvoir réagir, qu’ils se jetèrent tous sur moi, m’assaillant de coups de poings et coups de pieds à multiples reprises. J’étais leur brebis, ils étaient les alligators. Eien allait me le payer.

Ils s’étaient enfin arrêtés, pensant que j’étais fini, agonisant de leurs pauvres petits coups, mais non. Ils s’écartèrent afin de me laisser l’opportunité de me relever, si je parvenais à la saisir, ils étaient foutus et ça, ils l’avaient apparemment bien compris en fixant mon regard, qu’ils se jetèrent à nouveau sur moi, rebelote, passage à tabac, mais tranquille, on est là hein.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Dim 30 Juin - 17:23
Ta caillasse heurta le clown à de plusieurs reprises. Comme on disait dans le jargon : Cheh. Mais bon, de toi à nous. Harcheum. Il se faisait bolosser tel un petit bouffon... Tu te rappelais d’une petite punchline d’un rappeur que tu appréciais « Tu viens à Sevran, tu t’fais agresser, mais qui t’a invité ». Tu riais à gorge déployée. Quel plaisir de le voir se faire passer a tabac tel un malpropre alors qu’il était le caïd des environs.

Bon trêve de blablabla.

Une petite pression spirituelle histoire de mettre tout le monde d’accord. Ils avaient assez fait de dégâts comme ça. Ton regard sérieux suffit à faire comprendre aux bouffons que t’étais pas Hao. Ils libérèrent l’espace. L’octogone se forma.

« Allez tiens narvalo, je te laisse tester le petit frère là. Inutile de me remercier pour t’avoir sauvé la vie tqt »

Miraculeusement, le Vice-Capitaine récupéra l’ensemble de ses fonctions spirituelles. Le scellement c’était dissipé. Vous pouviez passer au plat principal. Car avant toute chose vous étiez là pour tester le migrant venu d’un coin paumé du Rukongai. Encore un métèque voulant gratter les allocs. Vivement le Sereiretei bleu marine.

« Tu devrais plutôt avoir honte de t’être fais soulever par une équipe de petit du tiekson. Quel chef de pacotille. »

Un rire éclata. Hop hop hop les macaques de la seconde, il était enfin venu le temps d’entrer dans le vif du sujet, mais de ton coté tu ne restais qu’un simple spectateur. La foule scandé le nom du nouveau, aucune sortie n’était possible face a cette muraille humaine les englobants. Tu sirotais ta petite teille au coté de première année zélée. Qu’allait-donc faire Hao ?
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Dim 30 Juin - 19:30
Tu venais de te faire littéralement soulever par des petits émissaires de pacotille, la faute à qui ? La faute à Eien pardi. Ce chien t’avait scellé ton Reiryoku et ces petits cons en avaient profiter pour te flanquer la raclé de ta life, clairement. Cela dit, quand tu t’étais retrouvé sous cette mêlée de corps, le temps s’était arrêté pour toi, ton esprit s’était envolé vers le passé te remémorant des scènes bien trop similaire à celle que tu as vécu il a quelques minutes maintenant. Bien que tu ne les avais presque pas ressentis, les coups te rappelaient ceux que tu avais l’habitude de manger il fit un temps lorsque tu t’amusais à défier tout et n’importe quoi lors de ton passage à l’académie, sur le coup tu ne voyais que le reflet de toi-même, toi qui méprisait les enseignants et rêvait de te les faire.

Honte à toi, qui sait ce que tu aurais pu devenir si cet imposteur n’avait pas subitement arrêté son petit manège en plein tour en libérant subitement une quantité de Reiryoku poussant instantanément les élèves à s’écarter de ton corps mis au sol. Il avait fait le fière, il savait comment s’y prendre pour faire tourner les choses à son avantage. Tu regagnais subitement le passe-droit d’utilisation de ton Reiryoku, une partie de toi voulait se venger, non pas des élèves, mais de Eien, puis finalement non. Cette idée s’estompa assez rapidement et tu pouvais même afficher un rictus sur tes lèvres quand les paroles de cet imbéciles ne faisaient que l’objet de dénigrement, de rabaissement. Tu étais plus malin que ça, tu savais que tu corrigerais personnellement les élèves s’étant un peu trop chauffés, quant à Eien, son tour viendra.

Il riait tout en continuant de boire sa bouteille, il était vraiment content, tant mieux pour lui. Le moment tant attendu allait enfin arriver. Tous en cercle, ils criaient le nom de la jeune recrue prodige, ces cris avaient tendance à un peu trop t’agacer, toi qui les avait entendu de bien trop près . Afin de les faire taire, tu venais de laisser échapper une quantité importe de Reiryoku. Tout le monde pouvait la ressentir, même le larbin à côté de toi. Une goutte de sueur venait d’apparaître sur son front, tandis que tous commençaient à dégouliner. D’un claquement de doigts, tous furent libéré.

― Si tu ne supportes pas l’air, tu peux aller jouer un peu plus loin.

Le ton de ta voix était sec ce qui démontrait tout ton sérieux, il était évidant que ta pression spirituelle avait eu un effet ne serait-ce que minime sur cet individu au vue de votre différence de niveau. Il ne fallait pas qu’il fasse trop le fou non plus, c’est ce que tu voulais lui faire comprendre. D’un geste, tu venais d’arracher ton Zanpakutō  planté dans le sol, ramenez-moi la recrue qu’on en finisse, c’est ce à quoi tu pensais et tu ne tarda pas à le faire savoir.

― Maintenant que tout le monde s’est bien amusé, nous allons passer aux choses sérieuses. Manifestes toi ou alors tes camarades se feront corriger sur le champs.

Puis ta pression spirituelle venait à nouveau de surgir. La haine prenait un peu le dessus, il fallait faire vite s’ils ne voulaient pas passer un mauvais quart d’heure.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Dim 7 Juil - 5:36
Le fréro il s'fait callaissé et en plus de ça il fait l'fou avec toi. C'est quel genre de narvalo ça ? Alalalalalah Sah to Sah, hâte de le claquer en 1v1 sur Rise. Enfin enfin enfin. C'était son moment de gloire au poto, pas le tien. Tu le laissais briller, le voir se faire soulever t'avais suffis. Faut pas forcer, la hagra sa paye pas, comme la mala ta capté.

"J'vais t'faire faire le mouv si tu continues toi. Ton père le Mhd, chien, coq, poulet, cochon."

Vous vous demandez pourquoi cette soudaine suite d'animaux incompréhensible ? Eh bien, tu l'avais vu sur le insta de K2A. Selon toi, c'était forcement une incantation pour un Kido de rang 200. Sinon ça voulait juste dire que ce renoi était devenu fou face à ce coup de parfumerie dans son gros crane.

T'étais pas là pour tchatcher - les meufs étaient pas folles en plus -, mais t'faire du biff sur le dos de gars crédule c'était ton vice. Bah du coup, ni une, ni deux, tu revetais le role de parieur fou. Tu prenais les mises de quiconque était assez con pour tomber dans ton jeu (donc tout le monde, merci le sharingan).

"Dix contre un qu'il se fait soulever sa pute de mère face au nouveau. C'est un vieux décrepit face à un jeunnot tout frais. Sah to Sah, ce serai une honte pour vous dans les deux cas. Quelle division de faibles".

Tu applaudissais le vieux croulant. Pfiouh, quelle lenteur de timal celui-là. Allez poto, il est temps d'être shonen et de t'auto-narrer maintenant. La mission tourne autour de toi. T'aurais voulu lu crier ce genre de chose, mais le bruit des groupies de cette jeune recrue qui s'était avancé pour one-one son directeur englobait toutes tes pensées. T'en avais déjà mal à la tête, à tout moment tu claques une A qui rase la zone. Attention les boyz. Moi j'vous l'dis on m'la fait pas à moi.

Toujours en train de tiser, tu voulais le voir se pavané et fracasser la recrue - ou non -, un peu de shonen merdeuh. Tu voulais voir l'ancien professeur revetir la veste du mec trop chaud craint de tous. Des techniques du futur, des descriptions tah naruto vs sasuke. La base quoi. Hop hop hop, j'attends moi. Handek à la tleha....
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Dim 21 Juil - 12:20
Ok d’accord donc si tu fais le récapitulatif de ce début de mission ; tu manges larchouma de ta vie face à cette bande de gamins, complètement matrixé part ce plouc d’Eien aka le plus gros caca de toute la SoulSociety ? Le mec qu’on a jeté à la première division parce qu’on ne pouvait plus rien faire pour lui à l’académie, tu te souviens ? Tchiiip trop la honte, sah. En plus ce malade prenait des paris du genre tu vas te faire soulever par la recrue, non mais allô, quoi. T’as Fukutaïcho et tu te fais lever par des sous-Nittohei quoi… il serait peut-être temps d’arrêter de jouer et de commencer réellement ce que tu étais venu foutre ici.

Rien à foutre de ses pitoyables insultes, ça rentrait d’une oreille pour aussitôt ressortir de l’autre et c’était bien mieux comme ça. Sous la dense pression qu’imposait à tous ton Reiryoku, seul un émissaire semblait être encore capable de tenir debout, mais ça lui coutait beaucoup d’efforts. Visiblement il n’était pas comme les autres, tu l’avais trouvé, ta recrue et sans plus attendre, à une vitesse ahurissante tu posais ta main sur son visage. Une onde de choc le propulsa de quelques mètres seulement en arrière. Quelle vivacité, concentrer son énergie spirituelle en son corps pour amortir le choc, bien réfléchit de sa part pour une attaque surprise de ta part, ce qui laissa échapper un petit sourire sur le coin de tes lèvres.

Zanpakuto à la main, tu lui assigna plusieurs coups qu’il n’eut que très peu de difficulté à parer bien qu’il était toujours sous l’emprise de ton énergie spirituelle. Il faisait preuve de ténacité et de courage pour tenir sous la puissance de tes coups frénétiques et toi, ça t’amusait. Tournoyant sur toi-même, tu lui rentrais un violent coup de pied circulaire dans l’abdomen le forçant à se plier en deux, suite à cela, un coup de genoux s’écrasait contre son front le montant en l’air comme jamais.

Surprise, les coups encaissés de la part de l’émissaire se voulaient volontaires. Ayant pris de la distance grâce à ce vol dans les airs, un puissant éclair avait été tiré depuis son index en direction de ta tête. Il s’en était fallu de peu, mais tu l’avais finalement esquivé de justesse. Retombant sur ses pieds, l’émissaire affichait lui aussi un sourire. Il ne comptait visiblement pas se laisser battre aussi facilement.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 197
Expérience : 7
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Tokugawa Eien
Tokugawa Eien
Jeu 1 Aoû - 18:33
"Le plus gros caca de toute la Soul Society".

2k19 et des malgaches utilisaient encore ce genre de piques pour vouloir m'atteindre. Heureusement, j'suis rodé. J'ai déjà deux chialeuses sur le dos, une de plus ou de moins, c'est pas ça qui m'fait peur. j'suis fort comme un turc samèr. Tu vois mes 5 doigts là ? Bah t'inquiète pas que quand la tleha va partir, elle sera tellement cosmique qu'elle marquera leurs âmes à tout jamais, ces fils de poulpe. Être une victime de nos jours, c'est péchés les frero, sachez le.

En tout cas quel infiniiiiiiiiiii plaisir. J'aurai jamais cru que j'arriverai à victimiser ce légendaire Asakura. Le plus Madara des sasuke. Le plus Itachi des obitos. On dit qu'il a évéillé le sharingan à deux ans en voyant son reflet dans le miroir - ouais le gars à trop la haine, j'suis mort.

En soit, j'en avais plus rien à faire de cette mission. Double fuck à la hierarchie corrompue. Bah ouais, dis leur Mundir mon srab. On m'envoit toujours au charbon pour des vieux bails. Moi j'étais bien en train de tisé les derniers futs de "chez Khabib".

Il m'a bien khalass. J'ai bien golri. Mais maintenant j'ai d'autre tchoin à remplir, t'as capté ? J'vais les laisser se cogner bien nrv, il a l'air motivé en plus le p'tit hao. Enfin j'dis petit, mais c'est lui qui m'a formé... Oh wait... Peut être pour ça que j'suis nul en combat ? Sujet à creuser.

Quel genjutsu de maître, n'empêche. J'ai réussi à faire croire à l'ensemble des étudiants qu'ils avaient pouvoir gratter une place chez l'élite - et je parle pas du 18-25, hein scribe.

Même si je les verrai jamais, j'donnerai beaucoup pour voir la tête lésée de tous ces apprentits au chômage. Règle d'or dans la street, ne jamais s'faire berner. Bah wé biloute, qu'est-ce que tu crois ?

Bon le moment est parfait pour taper une fuite, personne me guette, ils sont tous en extase face à cette auto-narration de luffy dit sunny. J'met tempête, l'objectif est simple : tout simplement me volatiliser dans la foule.

Au moins, il sera seul à se faire hagar par la recrue. Après, elle rejoindra probablement sa division de lâche - en même temps rip le taicho. Quoi que c'est pas gagné, en vrai j'ai un sale flow. Y'a moins que le boug me suive. Et puis bon bah la troisième, bah c'est une division de singe, c'est pas worth it lmao.

Peace.

Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Asakura Haō
Asakura Haō
Ven 23 Aoû - 22:07
 
L'or se ramolli; l'argile durcit.Featuring. Tokugawa Eien.

Face à mon avalanche de coups, le jeune émissaire s’en était plutôt bien sorti. N’importe lequel d’entre eux se seraient déjà plié sous la force de mes attaques, mais lui non. Il détenait quelque chose en plus, ce petit truc qui le différenciait des autres.

Je comprenais à présent pourquoi ils l’avaient qualifié de génie, mais malheureusement pour lui les types de son genre, je les écrasait. Mon sourire prenait entièrement mon visage pour le coups, le combat ne faisait que débuter et la cadence n’allait pas tarder à augmenter. Le fixant du regard pleinement, je lui adressait quelques mots.

― Je dois reconnaître que tu te débrouilles plutôt bien pour un simple émissaire, mais le combat ne fait que commencer. Je retiendrais de moins en moins mes coups.

Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit. Concentré à cent pour cent dans ce duel, j’en avais totalement oublié la présence de Tokugawa Eien, c’était comme s’il avait quitté Chiebukuro me laissant enfin œuvrer comme je l’entendait sans me mettre plus de bâtons dans les roues.

Quand j’y repense, je ne peux lui en vouloir à ce saoulard, il nous aura bien fait golri, gros big up à toi mon frère comme dirait les humains. Sah, quel plaisir ce fut de m’élancer à grande vitesse sur l’émissaire sans encombre.

Nous étions repartis pour croiser le fer une fois de plus. J’avais augmenté la cadence, mais le jeune garçon repoussait sans cesse mes attaques. J’étais réellement surpris par son agilité qu’une pulsion colérique prit le dessus le temps d’un instant. Un puissant coups de genoux venait d’envoyer le jeune homme au loin faisant plusieurs roulades sur lui-même.

― Tu es bien trop confiant pour un simple émissaire. Finalement tu n’en vaut pas la peine.

Index pointé sur lui, je lui lançait un sort de bakudo afin de l’immobilier. Je signait sûrement la fin s’il ne trouvait pas le moyen de s’en sortir et très vite.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro
[Rang B] L'or ramolli; L'argile durcit | Ft. Eien

Sauter vers: