Derniers sujets

Derniers honneurs pour Alexius [Libre]
 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Kloster

Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 85
Expérience : 413
Reiryoku : 55550
Date d'inscription : 05/04/2019
Roxanne Ullrich
Roxanne Ullrich
Dim 21 Avr - 11:41


Derniers honneurs pour Alexius [Libre] 9FBWKEq

Derniers honneurs pour Alexius



Alexius Ullrich avait toujours été un homme impétueux. Un peu trop peut-être : ces dernières années, il était devenu évident aux yeux de la noblesse que cela finirait par causer sa perte. Que ce soit à cause de son tempérament va-t-en-guerre constant, ou de son orgueil et son impertinence. Lui qui pourtant fut jadis un traqueur à la patience renommée parmi les Quincy était devenu quelqu'un qui cherchait sans cesse des responsables précis aux maux d'Heilig, s'imaginant pouvoir les résoudre sans attendre. Malgré son talent indéniable pour dénicher des informations, ce n'était pas la première fois qu'il pointait ainsi du doigt un éminent représentant d'Heilig ; ce fut cependant la fois de trop pour lui.

Roxanne et son père n'ont pas toujours eu la plus cordiale des ententes, mais il avait grandement participé à faire d'elle ce qu'elle est aujourd'hui, c'était indéniable. Alors, au moment de préparer le déroulement de la cérémonie, elle imposa sa volonté de faire partie de ceux qui prononceraient un bref discours. En étant celle qui prenait la décision sur quelques détails important, comme rendre la cérémonie publique au sein de la cathédrale, elle remarqua qu'elle faisait une utilisation presque politique de la mort de son père. Il aurait été fier d'elle, lui qui parfois pouvait se montrer égoïste au point d'utiliser des situations similaires pour son propre bénéfice, mais cette réalisation freina tout de même les ardeurs de la Quincy et retarda la cérémonie d'un jour ou deux.

Lorsqu'Elysium se réveilla du soudain éclat de puissance du Kaiser, il ne fallut guère longtemps aux Ullrich pour apprendre le trépas de leur patriarche. Le choc qui frappa la famille royale, et en particulier la Princesse, n'avait cependant rien à voir avec de la surprise. La plupart d'entre eux étaient depuis quelques jours au courant des accusations qu'il commençait à porter à l'encontre de Beowulf. Ceux qui avait été mis au courant du sommet entre les royalistes et leur Kaiser s'attendaient en réalité déjà à pareille issue : avec le tempérament d'Alexius, il était inconcevable qu'une telle accusation sans fondements proférée en présence de l'Empereur résulte en autre chose qu'un châtiment. Mais la dénonciation du défunt était-elle vraiment injustifiée ? La question taraude aujourd'hui encore les Ullrich mais également leurs homologues des Bismarck et des Hanfstaengl.

Bien que cela ne soit pas exceptionnellement rare, il n'était pas non plus de coutume que les rites funéraires entourant un représentant de l'une des trois familles royales se déroule en public, au sein de la Cathédrale du Kloster. La cérémonie en elle-même prévoyait d'être tout ce qu'il y a de plus traditionnel, et commença par quelques mots de la voix amplifiée par le Reishi de Roxanne, suivis d'une courte prière psalmodiée devant l'assemblée des présents.

Avant que nous ne commencions, l'ensemble de notre famille tient à tous vous remercier d'avoir fait le déplacement pour Père. Vos prières et votre soutient compte énormément pour nous.

Ainsi, la liturgie pouvait débuter. La procession des Quincy au sein de l'édifice religieux principal de la Sainte allait être le premier événement de celle-ci. Chacun pouvait apporter présents ou prières avec lesquels le défunt sera par la suite, d'ici quelques heures, brûlé sur un bûcher cérémoniel prévu à cette effet, juste après les discours de quelques membres de la famille.

RP libre en réponse à l'épisode Alexius Ullrich de l'intrigue du Forum, ouvert à tout Quincy souhaitant participer ! Postez votre petit message si l'envie vous prend ; je clôturerai le topic d'ici quelques jours. N'hésitez pas à inventer des trucs, ni le personnage ni sa mort n'étaient prévus de mon côté!
Rang : C
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Homura Akemi, Madoka Magica
Messages : 30
Expérience : 90
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 15/04/2019
Abel Tignerchauft
Abel Tignerchauft
Mar 23 Avr - 18:54
C’est l’un des rares moments où Abel n’était pas réprimandée pour porter du noir, mais ce n’est pas un moment de joie pour autant. Quoique, est-ce que la jeune quincy ne serait pas heureuse de pouvoir se vêtir en noir sans états d’âme. Portant une longue robe noire en texture de voile, des bracelets en tissu en dentelle tout aussi noir assortit à son cou, des ballerines noires et une manucure rouge. On pourrait croire qu’elle part à la chasse aux princesses, mais non, ce serait scandaleux de le faire en plein enterrement.

Elle ne connait nullement le décédé, mais il se trouve que son père a grandement insisté à l’amenée ici. La société quincy faisant que ce genre de drame était une occasion de gagner des points auprès de la noblesse, c’est la raison de la présence de la très jeune couturière, coudre un lien avec les nobles plus hauts qu’elle dans la pyramide … Pas que cela la gêne, mais comparé à toutes les personnes ici, c’est un nourrisson au letzt still très incomplet, tant qu’il lui a coupé la parole. Elle aurait bien voulu l’expliquer à son paternel, mais il n’a pas la patience de prendre le temps de lire ce qu’elle lui écrit.

C’est ainsi à l’écart qu’elle attend que la cérémonie arrive à sa fin, sans son gant elle ne peut faire grand-chose pour passer le temps derrière le pilier qu’elle a choisi pour se « cacher ». Elle n’a pas sa place parmi tous ces quincys, ni en société à vrai dire. C’est presque en sursautant qu’elle tourne la tête vers sa mère qui fais mine de renouer le ruban de la robe noire de notre chère manipulatrice de reishi. C’est d’un murmure sec et sévère qu’elle lui « intime » de bouger son cul pour mettre à profit sa mignonne bouille.

Va lutter contre ta mère lorsque tu ne peux répondre à ses ordres, pourquoi elle le ferait après tout. Prenant le bras de sa maternelle pour ne pas se retrouver seule dans cette foule, elles se dirigent vers la fille du défunt. Dur de dire qu’elle a deux cents années de plus que la jeune femme faisant une brève référence, mais pourtant si, comme quoi c’est sans doute l’une des plus jeunes quincys dans cette église.

- Toutes nos condoléances, soyez sûres que ma fille et moi-même vous soutenons dans cette épreuve.

Pendant que sa mère, habituée à ces coutumes des hautes sphères, la jeune couturière à la peau blanchie par la lune du hueco mondo regardait un peu plus bas avant de secouer sa tête. Dur de regarder en face la personne qui est supposé souffrir le plus de cette mort, elle se sentait presque coupable de se tenir là devant elle sans être affligé. Ce n’est qu’à la fin de la discussion peu intéressante que sa mère et la femme que ses yeux croisent enfin les siens, il n’est pas de voir la panique et la gêne dans les iris rougeoyantes de la jeune femme.

Sous le regard surpris de sa maternelle, Abel sort une feuille de bloc-notes pliée en quatre, feuille blanche évidemment, même si la voir sortir des feuilles noires ne serait pas étonnant. Elle demande tout de même l’autorisation à sa mère du regard, cette dernière est beaucoup moins permissive sur le mutisme de sa progéniture, ainsi discrètement elle lui donne un petit coup de coude dans les côtes, faisant revenir sur sa décision l’agoraphobe.

- Tu veux que je lise ça ?

Hochant la tête, le petit bout de papier passe dans les mains de Roxanne, petit papier ne contenant qu’un seul mot préparé avant la cérémonie par la jeune quincy : « Désolé »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Engelritter
Avatar : Nox (Wakfu)
Messages : 210
Expérience : 86
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/03/2019
Siegfried Hanfstaengl
Siegfried Hanfstaengl
Mar 23 Avr - 23:35
ost ~ koyaanisqatsi

Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... dans la chapelle Licht de Kloster ...

« Si ton frère fait le mal, fais-lui des reproches. Et s’il le regrette, pardonne-lui. (Babel 17:3) »

Siegfried Hanfstaengl avait été aux premières loges de l'assassinat d'Alexius Ullrich par le Divin Kaiser. S'il n'y avait pas eu de masque pour cacher son visage, ni de courroux soudain pour attirer l'attention de l'entière audience, nul doute que celle-ci aurait vu des nuances inconnues de terreur gagner peu à peu du terrain sur sa chair mise à nue. La puissance de l'impact avait fait trembler le Reishi d'Elysium, et les moindres fibres de l'Engelritter. Après tant d'années à essayer de tirer son épingle du jeu pour concevoir un Heilig meilleur, l'espion avait contemplé ce qui l'attendait au moindre faux pas.

Et cet avant-goût certain le terrifiait.

Par chance, l'Engelritter ne dévoilait jamais son faciès. Et ce jour-là encore, assistant au rite funéraire de feu le patriarche de la famille Ullrich, le Quincy se tenait en retrait, droit, sobre, les mains dans le dos, jointes, ses deux billes azurées scrutant la scène sans cligner des cils. S'il fallait dénoncer une machine parmi les proches du défunt venus l'honorer, d'aucuns auraient pointé Siegfried du doigt. Mais ces derniers avaient l'habitude de le voir ainsi. Une sentinelle imperturbable ; stoïque envers et contre tout.

Même face à la mort d'un ami.

Alexius Ullrich ne se reposait pas sur son héritage divin. Fort de son autorité royale, il participait activement aux jeux d'ombre se tramant au cœur de la Sainte. Malgré sa supériorité indéniable par rapport aux Engelritters d'Urteil, cette caste de roturiers à qui l'on confie des bribes d'importance, le chef de famille s'évertuait à accomplir ce qu'il jugeait être le mieux pour le Vandenreich... quitte à lorgner de trop près les responsabilités du Sieger. Bien souvent, le fils Hanfstaengl passait des nuits entières à discuter avec cet homme de renom, aux idéaux bien tranchés, et au patriotisme aigu – le responsable à qui l'espion rendait « tous » ses rapports. La recrudescence d'Heide avait alerté le zèle du patriarche Ullrich. Et pourtant, ce n'était que la partie émergée de l'iceberg, l'autre celée sous les eaux par le mutisme de l'Engelritter afin d'épargner ses frères.

Siegfried s'avança enfin, à son tour, jusqu'à la dépouille du calciné. Un monde fou occupait les lieux. Intérieurement, le Quincy jubilait. Son Reishi circulait de concert avec ses cellules sanguines pour tambouriner contre ses veines. Son cœur battait la chamade à en risquer de rompre sa cage thoracique. Et pour cause, il lui avait été impossible de se reposer auprès de son supérieur depuis sa brusque mise à mort. Mais là... enfin... il pouvait l'approcher. Lorsque l'Engelritter arriva à portée d'Alexius Ullrich, il se contenta de poser sa main droite sur son bras. Ses deux billes azur, éthérées, se fermèrent alors. Derrière son masque impassible, son entourage entendit des messes basses, des psalmodies, une prière – mais le Quincy n'avait pas besoin de feuilleter son Livre de Babel à sa ceinture pour cela.

— Merci pour tout, Alexius.

Il lui suffit d'une poignée de secondes pour rendre hommage au feu patriarche avant de laisser la place à ses homologues derrière lui. Rouvrant les yeux, il adressa un signe de la tête à sa fille et héritière, Roxanne Ullrich, et soutint son regard, rassasié par sa dernière récolte d'informations.

— La famille Ullrich est entre de bonnes mains. J'ai foi en vous, madame.
Alignement : Loyal Bon
Rang : B
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Haru Okumura, Persona 5
Messages : 14
Expérience : 92
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 23/04/2019
Klara Hoffnung
Klara Hoffnung
Jeu 25 Avr - 20:30

DERNIERS HONNEURS POUR ALEXIUS

ft. Le peuple quincy

Informations.

Elle savait que c'était une bien triste journée : Alexius Ullrich était décédé. Homme de sang royal, il était animé par une personnalité forte qui l'avait mené à faire... une erreur, d'après quelques dires. Ce genre d'informations était bien au delà de la petite vie des habitants du Kloster.

En tant que Lichtwatcher, elle avait sa propre opinion : rien. On ne s'élève pas dans l'armée en posant des questions compromettantes, et on évite d'ailleurs d'en poser quand on manque des moyens de se défendre. En dépit de sa force spirituelle décente, elle n'était qu'une soldat parmi tant d'autres, bien incapable de changer quoi que ce soit. Pourquoi chercher une vérité dangereuse et risquer sa vie pour rien ? Elle obéissait aux ordres, c'était tout.

Sa présence dans les lieux tenait surtout de garde "cosmétique". Quand l'on n'est que Lichwatcher dans un bâtiment peuplé de l'élite, on ne protège vraiment rien du tout. Elle était juste là pour réguler le mouvement de la foule et attendre que tout finisse, avant d'être envoyée autre part pour son travail. Elle espérait quand même être envoyée dans un endroit un peu plus dangereux : la jeune femme, qui était du genre gentille, supportait difficilement des cérémonies si... tristes.

Et supportait difficilement aussi son côté de la barrière.

Tu aurais dû être avec les royaux. Lui chuchota sa petite voix, qu'elle ignora, comme elle avait désormais l'habitude de le faire.

Les gens présentent leurs condoléances, adressent des messages posthumes ou essayent de communiquer leur tristesse à la fille du décédé. Elle se contente de rester dans son coin : un soldat ne va pas aller briser les rangs pour consoler quelqu'un d'autre, après tout. Ce qui arrivait à Princesse Roxanne était immensément triste, évidemment, mais elle avait de quoi se consoler.

Et donc, pour l'instant, elle accepte son rôle de spectatrice, de personnage du décor, qui n'attirera nullement l'attention de la couturière ou de l'Engelritter masqué et n'est, pour l'instant, qu'un pion quasiment sans visages parmi tant d'autres, un poteau humain qui régule la foule.

C'était triste.

Car une partie d'elle est plus indignée par ça que par les funérailles.
Alignement : Neutre
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Soul Recover, Jun Tai Li
Messages : 31
Expérience : 211
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 23/04/2019
Ruhig Eingefallen
Ruhig Eingefallen
Mar 30 Avr - 18:36
Date :...Eté 750, soirée lunaire
Lieu :...Chapelle Light de Kloster

Bien habillé afin de respecter la coutume funéraire, l'Engelritter prit garde à ne pas donner l'impression d'avoir oublier une partie de sa tunique à ses confrères. Déjà que le fait que son mentor connu dans ce cercle soit le responsable du décès de l'actuel disparu pourrait faire grincer les dents ou plutôt froncer des sourcils, voir serrer des lèvres. Autant de signes qu'il devait remarquer et prendre note pour le Sieger qui ne pouvait pas véritablement se présenter sur les lieux quoique si si on y réfléchissait : il n'y avait aucun lieu qui lui était interdit d'accès.

Juste qu'Il devait préparer quelque chose pour le Kaiser qui faisait peser une chape de reishi-allégé par rapport à son explosion- sur la Cité mettant à cran les esprits nobles ayant une culpabilité qui les rongeait peut-être ? Après tout les paroles de Sire Friedriech étaient souvent justes ainsi il restait des nuisibles et traîtres parmi les êtres au sang Bleu-Noir...

Ce qui fait que le vieil Eingefallen dénotait par son calme et son air absent que ce soit lors de la dernière Diatribe du défunt à l'encontre de son Supérieur alors que certains témoins avaient observé sa réaction ou plutôt son absence face aux insultes : ce qui pouvait s'expliquer une connaissance inconnue ou par le fait que le Sieger allait arriver à un instant ou un autre et remettrait de lui-même à la place les inconscients osant le défier derrière son dos.

Le Ruhig lui était là juste pour observer et informer fidèlement de ce qu'Ils auraient pu manquer ne se mêlant jamais vraiment aux prises de décision. Sa présence intangible et immuable à un coin de table pouvant paraître superflu pour les jeunes âmes emplis d'ardeur et ayant succédés à leur aînés qui avaient assister et se souvenaient des intronisations de chacun d'entre eux. Du moins, c'était le cas un temps pour l'amnésique qui avait perdu le fil des visages et noms de ses contemporains : heureusement, que les archives existaient et qu'il avait le grade pour les consulter à volonté.

Ainsi, il ne risquait pas d'appeler par le nom de son prédécesseur l'actuel décédé bien qu'il n'avait pas l'intention de réaliser un discours qui serait creux. Il se contenterait de suivre les anciens rites funéraires du mieux qu'il pouvait en les adaptant comme toujours à leur situation. Tripotant son gant de sanrei alors qu'il observait en retrait sans se mêler tel une ombre oubliée dans ce blanc et notait mentalement ce qui sortait de l'ordinaire : la tenue noire qui ressortait parmi le Blanc Immaculé des lieux d'une enfant tendant un papier à l'héritière, le couvre-chef de son jeune confrère alors qu'il touchait le cadavre de son aîné confirmant encore les liens proches entre les Ulrich et les Hanfstaengl
et était-ce seulement ça ? Fut sa pensée alors que la silhouette camouflée de son chapeau n'adressait que quelques mots ainsi qu'un regard à l'héritière
les pupilles distantes suivant le retrait du jeune Siegfried...

Le reste semblait à leur place malgré la tension présente dans les épaules raides et le maintien de tête des invités. Songeant qu'il était temps d'aller rendre lui-même hommage à ce confrère quincy ayant quitté le Cycle, l'Eingefallen créa de sa main dénudée de gant des lys et des chrysanthèmes d'un reishi blanc immaculé lors de son approche. Observant la dépouille calcinée sans traits, il déposa celles-ci à ses côtés afin qu'elles ne disparaissent en même temps que l'ignition de son bûcher. Après tout, les véritables plantes ne subsistaient pas naturellement au Hueco Mundo et étaient devenus un luxe depuis longtemps fort longtemps. Bien qu'autrefois, les défunts avaient droit à des fleurs blanches lors de leur départ...

Inspirant, il souffla ses premières paroles depuis le début de la cérémonie et de la journée à vraie dire à destination d'oreilles qui n'étaient plus là pour les entendre ainsi la voix grave et riche dit :


"Puisses-tu trouver la Paix où tu te reposes actuellement mon frère..."

Adressant un signe de tête à Roxanne Ulrich, il retourna se fondre dans la masse blanche afin de continuer son observation ayant noté déjà des détails qu'il devra rapporté à son Sire...
Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Heide
Avatar : Angra Mainyu, Fate
Messages : 32
Expérience : 131
Reiryoku : 24050
Date d'inscription : 26/04/2019
Uwe Jürgen
Uwe Jürgen
Lun 6 Mai - 15:46
Dans les bas-fonds de la Sainte, là où nul serviteur du Kaiser ne s'aventure de bonne grâce pour autre chose que tourmenter la lie de leur si glorieuse société, sur une place délabrée faisant office de forum de fortune, des Heides miséreux chantent et dansent leur liesse. Aujourd'hui est jour de fête dans l'Hypogaüm. Si la mort d'un noble fait partie des petits plaisirs simples de leur vie monotone, la mort d'Ullrich et ses circonstances sont des plus exquises. L'un des acteurs les plus influents du système pyramidal, juste après le vénéré Kaiser et son chien de garde, éradiqué par ce même système. C'est bien là la preuve de la déchéance des Surfaciens. Jamais les Heide, ni même les Quincy de jadis, ne se se seraient entretués de la sorte. Annihiler ses propres frères, quel genre de monstre pouvait faire ça ? Le Sieger, par son geste, a démontré qu'il ne se souciait aucunement de son peuple. Pour Uwe il ne fait nul doute que cet homme écraserait n'importe quel Quincy qui refuserait de s’aplatir au sol devant lui. Il le savait déjà avant cela bien sûr, mais il a bon espoir que cet acte ignominieux ouvre les yeux de quelques Surfaciens sur leur condition. Les Heides ne sont pas les seuls à être asservis, tous les Quincy, nobles compris, sont du bétail pour le Kaiser. Il serait grand temps que tous en prennent conscience.

Les "fêtes" dans l'Hypogaüm sont non seulement rares mais aussi très spartiates. Quelques Heides se rassemblent sur une place où un ancien fait un discours solennel sur pourquoi l'heure est à la réjouissance puis les gens se mettent à papillonner dans tous les sens en faisant grand bruit. Tout ceci ne dure guère plus d'une heure après quoi tout le monde se disperse pour éviter que tout ce rassemblement n'attire l'attention des Litchwatchers. Les quelques élus disposant d'un gant de Sanrei créent parfois de la nourriture pour marquer le coup. Ces événements sont loin d'être grandioses mais ils cassent la terrible monotonie du quotidien de l'Hypogaüm et donne à chacun l'occasion de prendre des nouvelles des familles de ceux qu'ils ont peu l'occasion de voir autrement. Uwe participe à ces festivités morbides l'esprit léger, riant avec les enfants ou créant des pommes pour qui le demande. Il a encore du mal à croire que les deux tyrans de Heilig aient eu le culot de tuer ouvertement l'un des nobles les plus importants du Vandereich, même si celui-ci était devenu une épine dans leur pied. Cela dit il ne va pas s'en émouvoir pour autant. Alexius Ullrich était une bonne grosse pourriture qui aurait mérité un châtiment bien pire. Le jeune Heide a le pressentiment que ces événements ne sont que les prémices de bouleversements majeurs. Si les nobles continuent de se poignarder entre eux, les chaînes qui restreignent les Heides pourraient même se désserrer sans qu'ils n'aient rien à faire. Qui sait, peut-être les siens tiendront bientôt une occasion de défoncer la porte de leur prison souterraine ?
Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 85
Expérience : 413
Reiryoku : 55550
Date d'inscription : 05/04/2019
Roxanne Ullrich
Roxanne Ullrich
Lun 27 Mai - 2:13


Derniers honneurs pour Alexius [Libre] 9FBWKEq

Derniers honneurs pour Alexius


Subitement, les flammes naquirent, s'élevant vers le toit de la chapelle Licht du Kloster. Une douce chaleur emplit l'édifice tandis qu'une fine fumée grisâtre prenait son envol en direction du trou de cheminée prévu à cet effet au sommet de la Cathédrale.

Chacun se mit à prier, et plus particulièrement chacun des membres de la famille Ullrich. Les yeux fermés et la tête baissée, chaque royaliste y allait de ses quelques mots ou phrases qu'il psalmodiait à voix basse. Plusieurs présents suivirent leur exemple et les accompagnèrent dans cet ultime recueil.

La dépouille d'Alexius se consumait lentement sous les flammes inextinguibles de Reishi. À ses côtés, de nombreuses des possessions les plus chères qui lui avaient appartenu durant son vivant, mais également des cadeaux apportés par les anges en deuil, encore plus nombreux. Mais au milieu du bûcher se trouvaient également quelques herbes et arômes dont l'odeur emplit lentement la chapelle.

La fumée et sa senteur s'élevaient toujours plus, comme encouragée par les prières des Quincy restés au sol. Brûler ainsi la dépouille du défunt était une tradition remontant à toujours au presque. À l'origine, ce rituel accompagne une croyance bien précise du peuple élu : la fumée ainsi crée est censée guider et accompagner l'âme du défunt vers son retour au sein du Cycle des âmes.

Cependant, malheureusement, ce ne serait pas le cas d'Alexius. Sa mort était due au Reishi, et comme chacun sait, les particules bleuâtres ont la propriété de totalement éradiquer l'âme de celui qu'elles assassinent. Alexius ne retournera jamais dans le cycle, pas plus qu'il ne se réincarnera.

Mais le rituel a été volontairement conservé par Roxanne lors de l'élaboration du déroulement des funérailles. L'héritière Ullrich souhaitait montrer à tous que sa famille continuerait de guider non seulement des défunts, mais aussi chacun des Quincy d'Heilig. Sans exception, même si elle n'avouera évidemment cette précision à personne.

La mort de son père ne devait pas être une raison de la freiner dans sa vie et ses objectifs. C'est un événement extrêmement dur, bien évidemment, presque traumatisant. Mais elle se devait de se remettre, petit à petit, et de réussir à se montrer forte à nouveau après un temps de repos. Elle aura bien besoin de plusieurs jours pour être de nouveau d'attaque, mais elle le sera bientôt, elle se l'était promis.

Et fort heureusement, car la Princesse était ce jour-là loin de se douter de ce qui l'attendait dans son futur proche, principalement à propos d'une certaine autre dimension.

Après bien trop d'attente, je clôture enfin ce RP. Merci à tous pour vos petits messages, c'était bien cool de vous lire !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Kloster
Derniers honneurs pour Alexius [Libre]

Sauter vers: