Derniers sujets

Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo
 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro

Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Byakuren Yuki
Byakuren Yuki
Mer 10 Avr - 14:53
Il faisait nuit. Le soleil s'était couché, la lune s'était levée. Le paysage tout entier était recouvert d'un voile sombre éclairé par de petites lumières s'émanant des multiples étoiles dans le ciel.

Tu marchais, tel un fantôme dans la nuit, traversant les différentes allées du Seireitei, parcourant les toitures et les murets, telle une ombre silencieuse dans les quartiers déserts parmi les constructions. Tu avançais en direction du quartier général de la deuxième division où tu allais rencontrer une vieille connaissance..

Arrivée sur place, tu vérifias minutieusement que tu n'étais pas suivis, avant de faire ton apparition face au jeune homme qui était assis sur sa terrasse. Tu t'avanças calmement vers ce dernier tout en retirant ton masque et ton chapeau de paille pour dévoiler ton visage sous les lumières de l'astre lunaire.

« Comment vas-tu ? »

Sakazuki Sôo, c'était une vieille connaissance que tu connaissais depuis maintenant presque quatre cents ans. C'était sans doute le seul et unique vétéran qui avait vécu aussi longtemps que toi. À l'époque, il était lieutenant et toi vice-capitaine et aujourd'hui, il était capitaine et toi tu étais toujours vice-capitaine. Il y avait un lien de bonne entente entre vous dû à votre vieil âge et à votre expérience de la guerre et des évènements passés..

Tu te permis un léger sourire avant de venir t'installer à côté de lui. Tu sortis ta petite gourde fétiche que tu portais toujours sur toi avant de jeter quelques regards autour de toi à la recherches de deux verres.

« J'ai apporté du sake, tu en veux ? C'est vrai que maintenant que tu es capitaine, je devrais plutôt m'adresser à toi avec les titres honorifiques, Sakazuki-dono. »



_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Jeu 11 Avr - 16:53
J’étais assis là. À l’ombre sur un banc, observant la lune. Pourquoi me demanderez-vous ? Parce que cette nuit devait avoir lieu l’une des rares pluies d’étés. J’étais assis sur un banc prêt de l’un des murs de l’académie Shin’o. Les fondations de la toiture ainsi que les lampes de papiers qui étaient éteintes me faisant ironiquement de l’ombre. Seule la lune éclairait ma silhouette. Alors que je m’y attendais le moins, une voix vint me demander comment j’allais. Appeler cette voix “une voix” serait une insulte. Puisque cette voix, je ne la connaissais que trop bien, cela faisait juste bien trop longtemps qu’elle n'avait pas atteinte mes oreilles. Il s’était celle de la vice-capitaine Byakuren.

- Yuki-chan ! Il y a bien longtemps que je ne t’avais pas vu !

C’était le cas de la dire, cela faisait presque un siècle que je ne l’avais pas recroisé. Elle était autrefois une grande amie.
Qu’est-ce qui l’amenait jusqu'à moi ? Peu importait la raison, j’étais vraiment heureux de la revoir.

- Eh bien… Ça peut aller. En tout cas, je suis heureux de te revoir ! Après tout ce temps. Tu es toujours certaine de ne pas vouloir rejoindre la 2e division ? Tu sais désormais, j’en suis le capitaine, je n’aurais aucun problème à te trouver un bon poste !


Je souriait bêtement lui faisant une petite blague aux racines pourtant sérieuses. Si c’était toujours le cas, elle était vice-capitaine de la brigade Jin’ei que l’on appelle la lame de l’ombre. C’était et bien ses espions qui me causaient du tort.
Yuki avait apporté du saké. Elle m’en proposé gentiment. Elle avait donc prévu de s’arrêter me voir ? Ce n’était alors pas une coïncidence. J'étais soudainement heureux quand j’en conclu qu’elle était venue jusqu’ici dans l’objectif de me trouver. Après, je ne m’interrogeais pas sur le fait qu’elle ai su que je me trouverais ici à cet heure tardive. Elle est la plus talentueuse des espions de sa brigade.

- Mais voyons Yuki-chan ! Il n’y a jamais eu de telles formalités entre nous ! Tu m’as toujours appelé par mon Prénom.

Acceptant volontiers une coupe de saké, je déballais alors un petit bento où se trouvait de boulettes de riz et de la sauce curry, plutôt relevé. Je lui fis signe de la main pour lui faire comprendre de s'asseoir à côté de moi et de partager mon repas avec elle.
J’observais alors la lune silencieusement, attendant la pluie. Je repassais dans mon esprit mes différents avec Tengoku. Ma salive prit un goût amer dans ma gorge que je me disais que mon amie était désormais sous les ordres de cet idiot.

_________________
Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Byakuren Yuki
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 19:56
Ce dernier semblait être en forme. Tu le voyais, tout souriant, quelque part fidèle à lui-même. Tu répondis d'un léger hochement de tête amical.

« Sôo.. Je serais bien tentée de rejoindre la deuxième division pour être à tes côtés, mais malheureusement j'aime beaucoup trop mon poste de vice-capitaine de la brigade assassinat pour pouvoir l'abandonner derrière moi. »

Il y avait une pointe d'ironie dans ta voix, mais c'était pourtant bien vrai. Cela faisait maintenant bien trop d'années que tu occupais ce poste, il était devenu difficile pour toi de t'imaginer faire autre chose que l'assassinat. Tu avais les mains trop entachées de sang.. Sans aller jusqu'à dire que tu aimais ça, mais c'était devenu quelque chose de ton quotidien. Ce titre faisait maintenant parti de ton identité. La prochaine fois où tu changeras d'identité ça sera à ta mort lorsque tu te réincarneras

Tu lâchas un léger rire, ne voulant pas plomber l'ambiance de la soirée.

« Haha.. Et ce n'est pas trop dur le quotidien de capitaine ? Tu dois désormais gérer toute une division entière. J'ai rencontré récemment quelques uns de tes hommes, certains semblaient littéralement.. Perdus. La nouvelle génération qui arrive ne semble pas facile à gérer - c'est également le cas pour certains de ma division.. »

Des hommes qui commis des erreurs et qui t'ont ramené quelques piques de ton capitaine.. Tu marquais une courte pause. Tu lui servis un verre et tu te servis un verre. Tu bus ta coupe cul sec. Puis, d'un air songeur,  tu portas ton regard en direction de la pleine lune. Malgré l'air frais, tu pouvais sentir une légère humidité dans l'air.

« C'est ce soir qu'il va y avoir une pluie d'été.. Un de mes hommes en a parlé ce matin et j'ai pensé à toi. Je me suis dis que je te trouverais peut-être dehors en train de contempler tout ça - c'est quelque chose qui te correspond bien après tout - et il semblerait que j'ai deviné juste.. C'était quand la dernière fois que nous avions observer le ciel ensemble avec une coupe de sake ? Tu n'aurais pas envie d'être un peu nostalgique et parler un peu du passé ? »

Certains paysages tristes te rappelaient le passé. Cet homme avait partagé la même expérience que toi : la guerre. Tous les deux âgés de presque quatre siècle, vous aviez tous les deux vécu cet épisode de Seconde Grande guerre et avant la guerre, vous étiez tous les deux des émissaires - quoique, à cette époque, vous ne vous connaissiez pas encore tellement.

Tu bus à nouveau une gorgée et tu piquas également dans son repas. Manger n'était pas une nécessité, mais ce n'était pas déplaisant.. Quoique, le goût relevé du Curry te fit étirer une grimace.

« Brr.. Toujours aussi épicé à ce que je vois. Un jour, tu finiras par ne plus rien ressentir sur ta langue.. »

L'alcool, c'était bien mieux.

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Mer 17 Avr - 12:07
Mon amie s’était contenté de répondre poliment à ma modeste blague. Sa réponse était sans doute celle que j’attendais et également la plus logique. Certes, j’aurais aimé apprendre sa reconversion. Mais de cette manière elle témoignait de mon son intérêt envers ma personne et ma division tout en refuser poliment mon offre. J’étais pourtant persuadé qu’elle aurait fait une brillante professeur au sein du département enseignant.
Elle était bien trop attaché à son poste. Bien trop pour y renoncer même sous la tyrannie de Murazaki.

Yuki se mit à me charrier sur mon grade de capitaine. En effet, c'était plutôt ironique, elle qui était vice-capitaine et moi lieutenant la dernière fois que l’on s’était croisé. Aujourd’hui j’étais plus haut gradé qu’elle. Elle disait que l’un de mes subordonnés semblait perdu… Peut-être parlait elle de Murakami Shinji, la nouvelle recrue du département médical. Il est vrai qu’il semblait un peu décontenancé, mais je n’avais aucuns doutes sur ces atouts. Il est pourrait devenir le genre d’homme qui sauve des vies. Mais elle parlait surtout de la nouvelle génération de Shinigami et en tant que Directeur de l’académie, j’étais bien placé pour savoir. Et en effet elle avait raison, cette promotion s’était montré peux fructueuse pour la seconde division alors que la première elle, gonfle toujours ses rangs. Mais quand je vois le nombre d'énergumènes qui arrive dans la brigade Senshi, je me dis que son vice-capitaine va devoir redoubler d’efforts, heureusement pour Yuki les shinigamis qui sont à sa charge on tous été sélectionnés par le capitaine de la première. Après… Quand on connaît celui qui tire les ficelles, c’est à se demander si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle. J'acquiesçais lentement la tête lui disant.

- Oui, disons que la prochaine promotion sera plus prometteuse.


Je bue ensuite cul-sec ma coupe de saké avant de sortir ma pipe de ma poche. Pendant que je remplissais ma pipe de tabac Yuki se mit à parler de l’averse qui devait avoir lieu cette nuit, c'était grâce à cette information qu’elle m'avait retrouvé ici. Cela me faisait chaud au cœur, elle s’était souvenue de ce détail.

- La dernière… Cela devait être sur le toit de cette caserne de la seconde division dans le Rukongai.


Avant de l’allumer, je posais ma pipe sur le banc avant de prendre une boulette et la déguster en même temps que mon amie. Elle trouvé ces dernières trop épicées et disait qu’un jour, je pourrais en perdre l’usage du goût. Cela m’avait fait doucement ricaner.

- Tu sais, à force de fumer, j’ai besoin de quelque chose de fort pour ressentir de la saveur.

Rétorquais-je allumant ma pipe. J’observais la fumée monte au ciel. Ce dernier n’était pas très couvert, c’était plutôt décourageant pour l’averse, j'espérais vraiment qu’il pleuve ce soir.

- Dit moi, Est-ce que tu te souviens de cet après-midi dans le Rukongai dont je parlais plus tôt ?


Je repensais à ce moment passé, avec beaucoup de nostalgie. Cette mission avortée qui nous avait finalement donné notre journée de repos à l'extérieur du Seireitei. Je fus une magnifique journée pour moi qui ne sortais jamais de mon laboratoire.

_________________
Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Byakuren Yuki
Byakuren Yuki
Dim 21 Avr - 18:52
« Ressentir de la saveur.. Oui, je vois ce que tu veux dire. Avec le nombre d'années qui s'accumulent, les sensations commencent s'estomper et tout devient fade. Il en va de même pour moi. J'ai également besoin d'alcool de plus en plus fort pour ressentir des saveurs.. »

Tu ne perdais en rien de ton odorat, de ton ouïe ou même de ton goût. Tu avais toujours tes sens très aiguisés, ce qui faisait de toi un assassin hors pairs. Mais tu ressentais de moins en moins les saveurs qu'ils te procuraient à mesure des années qui défilaient. C'était les traces laissées par le temps - une autre forme de vieillesse que celui du corps et de la chair, c'était la vieillesse de l'esprit. Tu devenais de plus en plus insensible, aussi bien à l'égard de la nature inerte qui t'entourait qu'à l'égard des vies qui t'entouraient.

Tu finis par lâcher un léger soupire.

« Tu devrais prendre soin de ta santé, Sôo. Bien que nous sommes invulnérables à la faim ou à la fatigue, nous ne sommes pas invulnérables à certaines maladies. Nous possédons des organes semblables à celui des humains et nous devons en prendre soin, encore plus car nous vivons avec encore plus longtemps. À force de fumer, tu va finir par faire pourrir tes poumons... »

Enfin, tu pouvais parler.. Toi-même tu buvais de l'alcool comme s'il s'agissait de l'eau. Mais tu ne pouvais pas supporter l'idée d'imaginer Sôo mourir avant toi. Il était un des rares vétérans shinigami a avoir vécu aussi longtemps, s'il venait à mourir avant toi, tu allais finir par devenir le seul monstre immortel à avoir vécu aussi longtemps. Tu portas ta coupe de sake à tes lèvres pour le boire coup sec avant de te servir un nouveau verre.

« Cet après-midi dans le Rukongai ? Si je me souviens bien, nous avions été envoyés là-bas pour faire face à un phénomène naturel étrange. Vous étiez chargés de mener des expériences dessus et nous étions chargés de vous protéger en toute circonstances... Mais au final, après deux jours à l'extérieur, il s'était avéré qu'il s'agissait d'une fausse alerte. »

Choses qui arrivaient pas moment.. Tu affichas un léger sourire.

« Mais c'est bien ainsi - au moins rien de grave n'est arrivé aux soldats ou aux âmes défuntes. C'était comme une petite pause.. D'autres alertes que nous avons connu ensemble ont amené bien plus de pertes matérielles et vivantes.. »


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Mar 30 Avr - 21:57

J’écoutais avec intention Yuki, elle semblait s'inquiéter pour sa santé et témoignait d’une certaine affection pour moi. J’étais si touché que mes joues étaient devenues rouges. Elle me laissait comprendre que ma mort l’importerais beaucoup et en réalité, il en était de même pour moi. Même si nous nous croisions de manière très irrégulière, j’étais resté très attaché à cette femme.

- Tu sais, je suis à la tête du département scientifique, je n’aurais qu’a créé de nouveaux poumons ! Lui dis-je en rigolant.

Elle semblait aussi bien se souvenir de cet après-midi dans le Rukongai passé ensemble. Cette fausse alerte… Oui. Je m’en souviens comme si s’était hier, j’avais commencé par ranger de m’être déplacé inutilement alors que j'aurais pu être utile à dame Benehime en continuant mon travail sur les Hollows et leurs transformations. Mais finalement, j’avais passé une bien belle journée en compagnie de Yuki.
Elle me parlait de la légèreté de cette journée. Comme quoi cette fausse alerte l’avait réjouit, car aucune perte ne serait à déplorer. En effet, s’était bien là une vision rationnelle de la situation. Alors que ma vision de scientifique n’y avait vu qu’une perte de temps. J’étais bien idiot.

Un siècle entier sans avoir pu recroiser Yuki-chan. Et qui sait combien de temps, je ne l’avais pas vu encore avant cette dernière fois. Je décidais de savourer ce moment à ses côtés. Me remémorant les moments passé avec elle.

Tendant mes bras en l’air pour faire craquer mes épaules, je m'adossais au mur de l’académie comme s'il avait été prévu pour être le dossier de ce banc. Recrachant la fumée de ma pipe. Il s’en était passé du temps depuis cet après-midi dont nous parlions plutôt… Je regardais une fois la lune rapidement avant de tourner mon regard vers Yuki qui était en train de manger. Je ne pouvais m'empêcher de penser aux espions que j’avais surpris en train de m’épier fait et geste dans mon propre laboratoire et de l’influence de Tengoku, mais rien à faire. Je n’avais absolument pas envie de parler travail et responsabilités, du moins pas maintenant. Pas alors que nous nous retrouvions.

- Ça fait du bien d’être à nouveau à tes côtés. C’est comme si toutes mes responsabilités et les problèmes qui viennent avec s’envolaient. Tu devrais venir me voir plus souvent, plutôt que d’attendre un siècle avant de venir me saluer.

Après ces mots, j’eu peur qu’elle ne les reçoivent comme des reproches. Mais en réalité, il s'agissait plus d’un appel à l’aide. J’avais beau me sentir être un capitaine apprécié par les miens, je croulais sous les papiers administratif et autres problème extérieur. Entre l’académie à gérer, les hôpitaux et l’avancer des technologies à assumer. Je n’avais que très peu de temps pour moi-même et très peu de tête sur laquelle me reposer. La seule personne qui parfois acceptait de m’épauler était Akrio, l’un de mes vice-capitaines. Mais ma relation avec lui était plus proche de celle d’un Maître et de son élève.

J’avais besoin de ce moment avec elle, avec Yuki seulement… Et ce, même si je devais attendre un siècle pour la revoir. Elle était la seule à qui je daignais me confier.

_________________
Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Byakuren Yuki
Byakuren Yuki
Mer 1 Mai - 22:13
« Si tu modifies chaque organe de ton corps, tu vas finir par perdre ton humanité et devenir un robot. Enfin, quoique, ce n'est pas plus mal, les robots peuvent se casser mais se réparent tout autant plus facilement. C'est pratique. »

Tu étiras un léger sourire amusé face à l'idée donnée par ton ami. Tu commençais à connaître son esprit scientifique. Il t'avait appris pas mal de choses sur la technologie et la biologie, cet univers ne t'était plus étranger. Certains membres de la deuxième division pouvaient faire peur à cause de leurs idées parfois farfelues, mais pour toi cela n'avait rien d'effrayant. Tu étais habituée à fréquenter Sôo, c'était pourquoi les sciences n'avaient rien d'effrayant pour toi. On disait bien souvent que le génie et la folie n'étaient qu'à un pas de différence et toi, tu voyais ce grain de génie et tu y croyais fermement.

Tu lâchas un léger soupire.

« Ne laisse pas tes responsabilités et tes problèmes s'envoler.. Ce n'est pas en les oubliant qu'ils vont disparaître, ils sont toujours présent dans la réalité des choses. Si tu veux t'en débarrasser, occupes t'en en correctement, Sôo. »

Tu souris et effectuas une petite tape amicale sur l'épaule.

« Et ? Sur quoi travailles-tu actuellement ? Qu'est-ce qui te chagrine tant ? ..Tu sais.. Si tu as besoin d'aide, je suis disponible pour te rendre service à tout moment. J'ai malheureusement un emploi du temps terriblement chargé à cause de mes doubles fonctions, mais je peux trouver moyen de me libérer si tu me le demandes. »

Terminant ton énième verre, tu levas le regard en direction du ciel. Tu avais pour mission d'espionner les capitaines des différentes divisions et tu ne manquais pas à ton devoir, mais il y avait bien peu à craindre de sa part. Il avait vécu quatre cent ans tout comme toi et tu étais persuadée qu'il ne ferait rien d'immoral et qu'il poursuivait le même objectif de justice que toi. Tu le faisais par le crime, le sang et le meurtre, il le faisait par les sciences, les recherches et les expérimentations. Votre objectif était le même et il ne ferait rien allant contre la loi.

Tu étais vieille de quatre cents, ton expérience de ces quatre cents dernières années t'avait éloignée de la réalité autour de toi. Tu te sentais d'un monde différent, différent et éloigné de tous les émissaires actuels. Tu étais nostalgie et tu étais restée attachée au passé et à cet évènement marquant. Sôo était sans doute un des rares que tu voyais comme étant de ton monde.

Vous étiez de vieilles connaissances. Vous aviez une expérience commune de la grande guerre. Tu voyais en lui un compagnon de longue date, un homme de confiance, un être précieux. Il n'était pas aussi proche que tu l'étais avec Samuel, mais cela t'allait bien. Tu étais devenu un monstre insensible en apparence à cause de ton métier, mais tu savourais ce moment en sa compagnie car il était sans doute un des rares à te comprendre. Il avait son importance pour toi plus que le laissais croire.


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Sakazuki Sôo
Sakazuki Sôo
Ven 3 Mai - 10:57
Yuki m’avait répondu sans surprises ce que tout le monde me répondait lorsque je disais cela “Tu va devenir un robot.” Comme d’habitude, je souriais face à cette réponse. Après Yuki avait su tourner sa phrase en faveur de ma blague comme quoi être un robot ça ne devait être pas si mal. En réalité, cette plaisanterie soulevait une vraie thématique. Un soldat semi-synthétique serait il plus efficace qu’un shinigami lambda ? Fait tout de prothèse, mais toujours apte à réfléchir par lui-même et utiliser le reiryoku. Il était certain qu’armer d’un bon zanpakuto ce soldat serait une vraie plaie pour l’ennemi. Après se posais la question de l’éthique. Là, s’étais une autre histoire et nous, les scientifiques ne sommes pas très à l’aise avec l’éthique comme l’a prouvé le passé.

Lorsqu’elle se mit à me parler travail et responsabilité je m’étais déjà redressé, après tout le mur de l’académie n’avais pas besoin de moi pour tenir debout. Le sujet qu’elle abordait n’était pas sensible loin de là, mais autant dire que j’avais envie d'entendre parler d’autre chose que de boulot. Ma vie était un travail constant. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir de s'inquiéter pour moi. J’avais tout de même baissé la tête en guise de désespoir. Yuki se désignait d’elle-même pour m’aider dans mes recherches. C’était honnêtement appréciable et cela me fit chaud au cœur. Mais peu importe nos relations, je ne pouvais pas me permettre de l’impliquer de certain de mes projets…

Du moins, peut-être pas maintenant ?

Elle me fit une petite tape sur l’épaule, le sourire aux lèvres. Cette tape releva plus d’une accolade que d’un geste violent. Elle voyait et comprenait que je croulais sous mes responsabilités. Elle qui était vice-capitaine, elle en avait du travail, je le sais bien (Vu tout ce que je refile à Akiro) mais Yuki était bien assez empathique pour comprendre que ma dose de travail était nettement multipliée si on la comparait à celui d’un vice-capitaine.
Maintenant elle s'intéressait sur mes différents projets. Je ne savais pas trop sur quel pied dansé avec cette question. S’y intéressait elle vraiment ou bien étaient-ce ses talents d’espionne qui avaient repris le dessus. C’est vrai qu’avant lorsque j’étais lieutenant nous avions de quoi passé des moments, je n’avais rien à lui cacher. Maintenant que je suis capitaine, je suis une cible de choix pour un shinigami de la Jin’ei… J’avais donc choisi de lui parler que du sujet “publique”.

- Récemment, disons que j’ai un chercheur en peine d’idée. Je l’avais mis sur le projet de créer un corps artificiel pour aider la troisième division à patrouillé librement dans le monde des humains sans trop éveillé l’attention des humains. Comme le projet stagnait depuis trop longtemps, j’ai décidé de prendre les choses en mains. Mais tu dois déjà être au courant. Il s'agit d’une affaire publique et je doute que la cheffe des espions ignore une affaire publique.

Etait-ce une pique ou une courbette. Honnêtement même moi, je ne le savais pas, mais une chose était sûre, je lui avais dit avec le plus sincère et le plus aimant des sourires.

_________________
Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Byakuren Yuki
Byakuren Yuki
Jeu 9 Mai - 22:14
Un fait publique pour réponse. Extérieurement tu ne montras aucun signe particulier - que ce soit de la satisfaction de voir la deuxième division effectuant son travail en toute honnêteté ou de la méfiance dans l'idée d'une possible manigance de la part de tes confrères. Intérieurement tu avais un soupçon de doutes. Des faits publiques. La réponse te paraissait légèrement trop facile pour être vraie..

« Ce que le publique montre n'est pas toujours la vérité dans son entièreté. Il y a parfois bien plus derrière cette apparence. Vous pourriez bien effectuer plusieurs projets à la fois, un public et un privé.. Je ne vais pas m'avancer là dessus d'avantages, ce n'est que la simple curiosité. Ne te fatigue juste pas trop à la tâche, Sôo »

Tu souries. Tu n'avais pas non plus envie de soupçonner cet homme. S'il y avait vraiment quelque chose à savoir, tu le découvriras en temps et en heure et tu leurs feras regretter.. Mais pour l'instant, ces soupçons n'avaient pas leur place. Quelque part en toi, tu voulais croire en ce qu'il disait, que leurs projets ne se résumaient qu'aux faits publiques - et cela valait mieux pour sa santé.

À ce même instant, quelques gouttes commencèrent à tomber.

« Oh ! La pluie d'été, ce que tu attendais de voir ! Comme c'est agréable.. »

À ce même instant, tu fermas les yeux pour profiter pleinement de ces quelques instants. Ce fut court, la pluie ne dura pas bien longtemps, mais c'était justement une particularité de cette pluie. Brève. Courte. Mais agréable. Mine de rien la nuit continuait d'avancer. Tu bus une nouvelle coupe soupirant bruyamment à la fin témoignant du bon goût de ta boisson avant de te relever.

« L'alcool a décidément toujours meilleur goût en compagnie des bonnes personnes. Je te remercie pour cette soirée, ce fus agréable.. Sôo.. À l'occasion, revoyons-nous plus souvent, sans raison particulier juste pour parler du beau temps et du paysage. »

Il y avait comme un sentiment que ces instants devenaient précieux au fil des années qui s'écoulaient. Il était une des rares personnes à être aussi vieille que toi, il y avait une peur de le perdre et une nostalgie du temps, tu voulais profiter d'avantage de sa compagnie - et oublier quelques fois le temps présent. Sur ces dernières paroles tu t'apprêtais à quitter, le devoir t'appelait.

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro
Vieille connaissance ◇ Sakazuki Sôo

Sauter vers: