Derniers sujets

Infernal (Pv Barzaq)
 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Escudo

Rang : C
Grade : Sicario, Muerte
Avatar : Vergil DEVIL TRIGGER (DMC)
Messages : 24
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 04/04/2019
Makyor
Makyor
Dim 7 Avr - 12:49
ft.
NOM
Prénom
Infernal
C'était difficile de se l'imaginer. Qu'il puisse y'avoir une civilisation stable dans un monde de hollows. Et pourtant, sous les yeux de Makyor, une sorte de simulacre de vie quotidienne se déroulait, ce dernier contemplant la cité infernale d'Escudo depuis un petit rocher élevé, tranquillement assis, reposant sa tête directement sur son poing.

C'était, d'une certaine manière, excitant, même si jamais il savait qu'il avait un peu de mal à s'intégrer à cette société. Rien de vraiment grave, soyons d'accord. Les gens sont juste un peu... timides avec lui ou sont simplement occupés. Il pouvait respecter ça. Il aimerait pouvoir "aider" malgré eux mais ce trait de caractère était mal reçu. Quel dommage qu'une société basée sur le partage refuse sa petite philosophie !

Descendant hors de son petit poste, le hollow se tourna directement vers un autre, levant la main pour le saluer. Son congénère, en forme de cochon, se retourna et ses grands yeux blancs s'écarquillèrent.

Dégage. Fit t-il, avant de promptement évacuer les lieux. Makyor répondit avec un petit rire, étant habitué à être repoussé de façon pas particulièrement polie. Après un siècle ou deux, on s'habitue, et il avait éventuellement fini par gagner un point de vue zen sur la situation.

Du coup, il hocha les épaules et bondit plus loin, entrant dans l'un des grands bâtiments de la "ville". Il avait l'impression que le bâtiment pourrait s'écrouler à tout moment, à vrai dire. Enfin, il savait qu'il n'était pas en Cadàveres, où c'était sûr que les bâtiments pouvaient s'écrouler sur vous. Quelques fois, il se disait qu'il avait de la chance comparé aux autres, coincés dans des zones plus sordides que l'Escudo.

Relevant la tête, il aperçut promptement un congénère et leva la main.

Hey, l'ami ! Besoin d'aide ?
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Barzaq
Barzaq
Lun 8 Avr - 3:21
Infernal
Ft – Makyor

Les journées sous les ordres de l’intransigeant Ordalias était rythmée par le chaos, le chaos et encore le chaos. Chaire putréfiée. Os se brisant suite à de terrible rixe. Le cycle de la faim éternelle. Tel était ta nouvelle vie. Toi, l’ancien singe qui n’avait plus aucune idée de ton ancien passé gorger de péripéties... Ton âme fortement corrompue se réjouissait d’un tel flot de péchés, tes plus viles pulsions pouvaient enfin être exposée à l’air libre. C’était comme si l’ancien Toi n’était plus et que cette carcasse difforme se réjouissait de pouvoir vivre loin de Son regard.  

Un simple flashback hantait pourtant tes songes éveillées. Cet appel onirique qui retentissait si fort qu’il arrivait à faire frémir ton cerveau, ton corps... Et même ton âme.  

C’est finalement ce tintement qui te permis de quitter le temps d’un instant le chaos de Cadavares. Escudo se calquait parfaitement sur les récits des nombreux Hollows, une cité se voulant être les bases d’une civilisation contenant un nombre incalculable d’âmes corrompues se targuant de vouloir faire comme les Hommes. Un havre de paix en somme. Tout le contraire d’où tu résidais. Là-bas, seul le plus fort pouvait se permettre de rester vivant. Les combats étant omniprésents et fuir n’était pas une option. Torture et bain de sang, la base quoi.

Tandis que le son venait enfin de se taire, pour ton plus grand bonheur, tu décidas de t’écrouler contre l’une des structures - en manquant de l’effondrer. Bien qu’un Hollow ne peut réellement dormir, tu décidas de fermer ton oeil unique. C’était un mécanisme propre à toi même, sûrement hériter de ton ancienne vie bercer dans la méditation. Pourtant, ton oeil présent sur ton torse ne cessait de dévisagé tes semblables tandis qu’ils s’approchaient de toi. Escudo ou non. Un hollow reste un amas d’âme et la convoitise des faibles n’était pas rare. C’était tué ou tuer qui importait de toute manière.

Ton unique oeil ouvert emmagasina puis condensa ton propre Reiryoku au niveau de ton iris afin de projeter un simple Cero en direction de l’être qui venait de te saluer. C’était tout sauf un mécanisme de survie. Le jeune Hollow que tu étais n’été pas encore tout à fait à jour sur certains point cruciale de l’Inferno. Tu n’en avais de toute manière que faire...

Tu te cherchais encore dans cet océan d’âme. Et la réponse semblait si loin...
Rang : C
Grade : Sicario, Muerte
Avatar : Vergil DEVIL TRIGGER (DMC)
Messages : 24
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 04/04/2019
Makyor
Makyor
Mar 9 Avr - 19:48
ft.
BARZAQ
Infernal
On lui avait bien mis ça dans la tête. L'Inferno, et plus particulièrement l'Escudo, veut que les hollows coopérent. Certains endroits sont... extraordinairement laxes pour ça, mais l'ordre de jeu, c'était bien de concentrer son appétit sur autre chose et d'éviter d'aller boulotter le visage d'un camarade. Vous pensez que les shinigamis font tout tomber pour aller croquer la chair d'un autre ? Ou que les humains pratiquent le cannibalisme casuel ?

En somme, s'il était sensé, il aurait décampé et serait parti prévenir un supérieur, afin que ce dernier applique une punition judicieuse sur la personne du hollow agressif. Un élément pareil à clairement besoin d'être mieux éduqué concernant la vie dans ce nouveau monde, et de cette façon, Makyor serait hors d'ennui. Peut-être qu'on l'accuserait de couardise, mais il ne subirait pas de conséquences.

Mais il n'était pas sensé.

Quand le Cero vint vers lui, du coup, il entreprit d'abord d'esquiver, effectuant un pas rapide sur le côté et laissant le rayon manquer de lui frôler le torse, laissant son espèce de manteau de chair flotter au vent dans le sillage du laser. Il y'avait définitivement de la surprise dans son regard. Un signe que l'aggression de Barzaq n'était pas quelque chose qu'il attendait... puis, rapidement, sa grimace disparut.

Quand on passe un siècle ou deux à se battre, on oublie des règles sociales instaurées très récemment, après tout. Bondissant en avant, il cabra le poing en arrière et tenta de frapper directement son partenaire de l'armée Infernale, tentant de le frapper avec assez de force pour le propulser hors du bâtiment s'il y'avait contact !

Haha, le style fort mais silencieux ? Okay, juste donne tout ce que t'as !
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Barzaq
Barzaq
Jeu 11 Avr - 21:15
Infernal

Ton Cero propulser à l’encontre de la créature fut esquiver avec une facilité compréhensible. Une manière simple de tester ceux qui voulait t’approché. Et en l’occurrence Makyor avait franchis le rite de passage comme attendu de l’être accroupie contre la bâtisse manquant de s’effondrer à tout moment.

Tu le vis calmement approcher de toi, pas après pas. Si ton oeil gisant sur ton thorax aurait pu sourire, nul doute qu’il l’aurait fait. Tu aurais pu te jouer de cette être en le marquant et le liant à un triste sort, mais cela attendra. Tu voulais t’amuser... Ton corps lymphatique resta immobile tandis que la créature arqua son poing vers l’arrière avant de l’écraser avec force contre ton corps. Aucun mouvement ou protection de ta part ne vint te sauver de cet assaut. C’était voulu. En effet, le test n’était pas totalement concluant. Esquiver un faible assaut était une chose. Pouvoir faire preuve de force une autre. Ton corps percuta l’infrastructure - cette dernière s’effondrant - avant de virevolter plusieurs mètres plus loin. Tel un simple chiffon se laissant balloter par les flots célestes, tu t’écrasas sans même chercher à te réceptionner. Ton corps s’arqua à son tour dans un mouvement inaugurant un craquement sinistre.

Un simple filet de sang se dessina sur le coin de ta lèvre inférieure - que tu ne cherchas pas à effacer. Ton oeil frontal s’ouvrit sur le monde devant toi. Tu te limiteras pour cet échauffement, inutile de briser en deux ton nouveau jouet un peu trop loquace à ton goût. La fumée faite de souffre liée à l’impact se dissipa légèrement dans l’air, laissant un simple voile discerner ta stature. Tel le limier que tu étais, tu en voulais plus. Makyor n’avait pas tout donné, cela se sentait. Toujours dans un silence profane, ton buste libérant un énième Cero déchirant totalement la fumée alentour. Un effet de surprise certes amoindris par le fait qu’il devait être en alerte suite à la première salve.
Rang : C
Grade : Sicario, Muerte
Avatar : Vergil DEVIL TRIGGER (DMC)
Messages : 24
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 04/04/2019
Makyor
Makyor
Ven 12 Avr - 19:38
ft.
BARZAQ
Infernal
Il n'avait pas tout mis dans son coup, mais il savait quand même bien que son "poto" n'était pas mort. Un hollow, ça peut se ramener à un état impecc après tout... et puis en général, il connaissait sa place dans le monde et savait très bien qu'il n'avait aucunement la force de tuer un autre hollow de l'inferno d'un seul coup de poing. Faire mal, sans aucun doute, mais il ne serait certainement pas à son grade actuel s'il avait la capacité de tuer aisément ses confrères, pas dans une société qui se base autant sur la puissance et le mérite.

Voulait t-il changer ça ? Oui. Et c'était sans doute le but de l'autre. C'était le but de tout le monde, plutôt, mais l'ambition du cyclope était clairement au dessus de la moyenne. Attaquer quelqu'un dans l'Escudo, c'est plutôt grave, au point où il pouvait obtenir le respect de Makyor pour ça : il avait vraiment pas froid a... l'oeil pour rechercher tellement la puissance, en dépit des potentiels cassages de geule de la part de Sicarios ou de supérieurs.

Ou. Ou. Ou alors, c'était simplement un con. Ou un beauf qui veut juste semer le chaos jusqu'a ce qu'il soit éventuellement abattu. C'est un peu dur de deviner les intentions de quelqu'un qui ne pipe pas mot, et qui devrait avoir du mal à le faire vu la distance qui les séparait maintenant. Enfin, d'après le comportement du bonhomme, il allait juste relancer l'assaut : Makyor pouvait apercevoir sa silhouette se relever, quoi que son visage resta dissimulé derrière un mystérieux écran.

Ce qui ne fut pas dissimulé, ce fut bien l'activation d'un second cero, auquel il répondit aisément. Tendant les bras en avant, Makyor balança directement le sien, afin de faire un clash de cero. Deux rayons de destructions l'un contre l'autre, c'est marrant, n'est-ce pas ? Enfin, ça n'allait faire qu'empirer les dégâts collatéraux, mais il avait vraiment une défense imparable pour contrer toute accusation lancée sur sa personne après.

Vi mais c'est lui qu'a commencé !
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Barzaq
Barzaq
Dim 14 Avr - 7:40
Infernal

Et ce fut pour la seconde fois que l’entité humanoïde se permit de rivaliser avec l’une de tes projection d’énergie. Tout cela devenait peu a peu interessant. Non pas que Makyor était une proie coriace, mais ça lui permettra de s’entrainer sur un mannequin vivant afin de se faire les crocs après tout, la vermine Infeliz ne sera jamais égale aux puissants pions de Dios.

La fumée totalement volatiliser, tu aurais pu te jeté sur ton adversaire, briser tes phalanges contre la carcasse malingre de ton homologue. Entendre ses os craquer sous tes puissants assauts voir littéralement noir son sang comme son âme... Mais tu voulais t’amusé. Dans l’état actuel des choses, il était inutile de chassé pour se nourrir. Cependant, jouer peu à peu avec un morceau de viande, tel un chat, afin de prendre un plaisir sadique à émietter en picorant peu à peu la carcasse du Sicario était mille fois plus amusant pour toi. Sans l’ombre d’un remord ou d’une quelconque forme de regret tu décidas de partir sur cette option.

Le Reiryoku parcourant ton être spirituel se multiplia avec vitesse. Ton assaut sera d’une ampleur beaucoup plus importante. Tu n’avais que faire de te trouver dans Escudo, Corazon ou autre lieux. L’appel du combat avait été déclarer. Désormais nul be pouvait t’arrêté – à moins que ce soit la mort qui s’écope de ton cas. Et l’impensable se produisit. Tu libéras un puissant Cero sous la forme d’une onde de choc depuis l’ensemble des pores de ta peau. La vague de puissance fusa rapidement et sur une longue distance fauchant ou cueillant toutes matières se faisant happé par la décharge Makyor était la principale cible. Mais comme dans tout conflit, des balles perdues étaient inévitable. Tu jubilais, car tu le savais au fond de toi. Le buffet était ouvert – tout comme la partie sérieuse des hostilités.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Escudo
Infernal (Pv Barzaq)

Sauter vers: