Derniers sujets

Une mission comme les autres [libre]
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Chaotique bon
Rang : C
Grade : Nittohei
Avatar : Howl, Miyazaki
Messages : 19
Expérience : 19
Reiryoku : 12050
Date d'inscription : 17/08/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Satochi Yasu
Mer 4 Sep - 11:00
Le Seireitei est une société hiérarchisée et paisible, civilisée et ordonnée. Tout est vivant, florissant et bouillonnant d’activités. Il y a des passants, des marchands, des sabreurs qui s’entraînent, des sections qui marchent au pas et des couples qui se disputent. En la traversant pour la première fois, je me suis senti investi par la perception de sa gloire, de sa grandeur et de son importance. Oui, je suis dans un endroit important, à la porte du roi des âmes. Cette société, créée par la volonté divine, représente le paradis, le lieu de la vie après la mort. Tout est beau, tout est bien construit, tout est magnifique. Mais tout n’est pas parfait. À certains endroits, je ne peux pas m’empêcher de penser que je n’aurais pas fait comme ça à la place de l’architecte et que les rues sont mal agencées, que l’espace n’est pas parfaitement utilisé et que certains bâtiments ne sont pas construits de manière optimale. J’aperçois quelques petits défauts par-ci par-là mais rien de compromettant non plus.

À l’académie, j’ai dû lire de nombreux prospectus et remplir quelques formulaires. J’ai choisi d’intégrer la première division, celle de l’élite, du prestige et de la gloire martiale. Après quelques formalités administratives, j’ai été présenté à mes supérieurs qui m’ont fait faire le tour des locaux, m’ont montré les endroits les plus importants et m’ont conseillé quelques lieux de loisir incontournables. Ensuite de ça, j’ai intégré une équipe de quatre personnes, trois sous-fifres et la première classe Sou Iekuni, une jeune fille blasée aux cheveux roux.

Après un discours abscons et obscur où elle nous a briefés sur la nature et l’importance de la mission, elle nous a menés lors de notre première patrouille. Nous nous sommes d’abord rendus aux pieds du Yamadera, lieu sacré pour les Shinigamis. Comme je l’ai compris, c’est le cœur de la cité et l’endroit le plus important. Il permet d’accéder au domaine du roi des esprits et c’est de là que le capitaine-commandant commande ses guerriers de la mort par l’intermédiaire des trois capitaines de divisions. À part la vue magnifique et digne d’une carte postale, il n’y avait rien à signaler.

Nous sommes ensuite passés dans nos locaux, qui sont regroupés dans ce qui est appelé le Kyuutei. Entourant entièrement la montagne sacrée, ils représentent le premier niveau d’autorité après le Yamadera. Ici sont prises des décisions importantes et s’exercent les pouvoirs exécutif et judiciaire. Nous avons discuté avec des collègues et pris un café avant de repartir.

Ensuite, nous avons rapidement traversé le Chiebukuro, car Sou semblait ne pas vouloir s’y attarder. Lorsque j’ai demandé ce qu’il y avait ici, mes camarades sont restés évasifs. Si j’en crois ce que je vois, il s’agit d’un simple quartier résidentiel sans histoire, mais la fumée qui se dégage du sol témoigne d’une activité géologique des plus surprenantes. En fait, mon instinct me dit que quelque chose d’étrange se trame ici, caché dans les souterrains, et que cette chose est la raison pour laquelle notre chef de patrouille ne souhaite pas rester plus longtemps dans les environs. Malheureusement pour elle, c’est là que les choses ont commencé à s’agiter.

_________________
Une mission comme les autres [libre] Sans_t12
Alignement : Chaotique bon
Rang : C
Grade : Nittohei
Avatar : Howl, Miyazaki
Messages : 19
Expérience : 19
Reiryoku : 12050
Date d'inscription : 17/08/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Satochi Yasu
Jeu 5 Sep - 11:50
Nous passons au niveau de la place centrale du quartier qui se résume à un puits et trois échoppes. Les quelques habitations en bois qui se dressent sur les côtés semblent désertées depuis Mathusalem. Tout semble calme quand tout à coup, le sol tremble ! Un grondement de la fin du monde nous assourdit et broum, le dallage jusque-là parfaitement banal… entre en ébullition ! Le sol forme des bulles, se déforme et éclate dans de violentes explosions qui projettent des gerbes brûlantes et mortelles. Je saute à terre, plaquant de force un de mes compagnons pour lui éviter de se faire éclabousser puis nous nous replions derrière les murs de pierre qui entourent le puits.

— Qu’est-ce qu’il se passe, encore ?, demande Sou en insistant lourdement sur le dernier mot.
— Euh, pardon : une expérience qui a mal tourné.

Trois personnes émergent du sous-sol, passablement roussies et penaudes. Il y a là une petite fille et deux adolescents, mais j’ai appris à ne pas juger de l’âge des gens selon leur apparence, dans ce monde de l’au-delà. Il est courant que les gens, surtout les Shinigamis, conservent leur apparence initiale très longtemps. Quoi qu’il arrive, nous ne sommes pas vraiment concernés par l’âge et la vieillesse donc ils pourraient très bien avoir deux cents ans de plus que moi que ça ne se verrait pas.

— Quel genre d’expérience ?
— C’est confidentiel.

Sue, qui ne semble pas avoir été inquiétée par les projections de pierre en fusion, tient mon deuxième compagnon par le col d’un air égal. Content d’avoir été protégé de cet imprévu, la jeune recrue reste bien sagement immobile en attendant que notre supérieure veuille bien le lâcher… ce qui ne risque pas d’arriver de sitôt puisqu’elle a littéralement oublié sa présence.

— Bon, racontez-moi ce qu’il s’est passé et les dégâts engendrés que je puisse faire mon rapport.
— Expérience qui a mal tourné, destruction de la chaussée et endommagement des bâtiments aux alentours.

L’adolescent poursuit en donnant la nomenclature du point concerné, sans doute un code interne qui sert à repérer les lieux grâce à un jeu de coordonnées qui prend en compte le secteur, le quartier et une numérotation sophistiquée. Sue hausse les épaules, griffonne les indications dans son bloc-notes et repose enfin sa prise qui se relève aussitôt, reconnaissante. Puis elle nous foudroie du regard et nous fait signe de nous replacer dans une position digne de ce nom, ce que nous faisons.

— Bien, merci à vous. Tâchez d’éviter de faire exploser le quartier, à l’avenir.
— Ébulitionner, lieutenant.
— Arrêtez d’inventer des mots, ça n’excuse pas les dégâts.

Puis, sans nous adresser un regard, elle fait volte-face et s’en va d’un pas décidé vers le Kekkai où, avec un peu de chance, le sol ne risquera pas de nous exploser à la figure. Mais qui sait ce qui nous attend encore, dans les enceintes soi-disant paisibles de la Soul Society ?

_________________
Une mission comme les autres [libre] Sans_t12
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
Une mission comme les autres [libre]

Sauter vers: