Derniers sujets

Chasse & Pêche ▬ Les restes d'un vieillard
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Samurai
Rang : A
Grade : Nitôhei, Nibantai
Avatar : Hashirama, Naruto
Messages : 8
Expérience : 261
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 20/07/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto no Takamagahara
Mer 21 Aoû - 17:45
▬ Woaf. Woaf. Woaf.

▬ Que se passe t'il Beryl ? Tu as faim ?

▬ Wooooaaaaf.

▬ Mais... Tu viens de manger !

▬ Wof.

Le chiot exprimait une mine boudeuse.

▬ Bon, bon, bon. C'est bon. Je te rajoute une ration.

▬ Waf. Waf. WAF.

▬ Je me demande parfois si tu es vraiment un être spirituel.

Le retraité rit à gorge déployée.

▬ Que fait-on aujourd'hui ? Tu veux que je termine l'histoire que je t'ai lu hier, avant de dormir ?

▬ W..of...

Le chiot ne semblait pas apprécier cette idée. Takamagahara se grattait l'arrière du crâne.

▬ Il était intéress... Bon ok.

▬ W...af...

▬ OH. J'ai compris. Koto-Hime te manque, c'est ça ? Tu te rends compte que tu l'as vu hier. Sacré garnement....

▬ Waf. Waf.

Le chiot remuait la queue dans tous les sens. Son visage s'étirait par la joie.

▬ Bien, bien, c'est bon, on y va.

La main du retraité caressa le petit crâne du Shiba-Inu, la montagne se dressait déjà devant leurs yeux. Il était dans le monde de son Zanpakutô, véritable xénodoque et refuge pour le retraité. Le vieillard pouvait y amener quiconque, tant qu'un simple contact s'effectuer. Connaitre et contrôler parfaitement son Bankai permettaient ce genre de chose... Entre autres.

▬ Beryl ! Taka ! Quel plaisir, vous êtes venus.

Le chiot bondissait dans les bras de sa maîtresse. Il frottait sa tête contre son corps, affectueusement.

▬ Koto-Hime. Quelle joie. Quel plaisir de te voir, même. Comment se porte ce bon vieux Shenron ? Il ne t'embête pas, j'espère !

La tête d'un gigantesque dragon sortit du flanc de la montagne.

▬ Ah... Takamagahara, je ne savais pas que tu étais là... Je t'aurai salué, tu le sais bien.

Le dragon n'était pas serein. Koto-Hime rit légèrement, sa voix cristalline avait le don de faire fondre les cœurs.

▬ Allons, Allons, je fais attention à ma maîtresse. J'ai appris énormément de chose grâce à elle.

▬ C'est la meilleure, n'est-ce pas ?


Les trois entités spirituelles se regardèrent chacun leur tour avant d'acquiescer de manière coordonnée.

▬ Comment était cette histoire mon petit Beryl ?

▬ ... WOOF.

▬ Wow. J'en parlerai avec Taka, ne t'en fais pas. Il arrêtera de te lire ces histoires de princesses.

▬ Je... Haha... Héhé...


Au tour de Takamagahara de ne pas être serein. Tous portaient en haute estime la régente des lieux.

▬ Alors Takamagahara, encore venu pêcher, je suppute ?

▬ Tu peux m'appeler Taka tu sais. On est entre nous, je ne vais pas te faire du mal.


Le retraité se retenait de rire, la marque de son dernier coup trônait toujours sur le faciès du dragon.

▬ Aïe.

▬ Ne te moque pas de Shenron, ce n'est pas gentil !

▬ Désolé Shenron.


Le chiot gloussait.

▬ On se fait un concours ? Toi contre moi ?

Le dragon songea pendant quelques instants face à cette proposition.

▬ Entendu. Pas d'artifice, pas de Kidô, pas de canne à pêche !

▬ Mais... Je ne vais quand même pas pêcher avec mes mains Shenron ! Mon arthrite et ma sciatique me font un mal de chien en ce mom...


▬ WOF.

▬ Pardon, pardon. C'est bon, je relève ton défi. Quelle sera ma récompense ?

▬ Mmmh...


▬ Wof ?

▬ Excellente idée Beryl. Je m'occupe de vous récompenser, que le meilleur gagne.

Sans que Koto-Hime ne puisse le remarquer, les deux adversaires du jour se lancèrent un regard noir, quasi-électrique. Tous deux voulaient la récompense de la sibylle. Et tous le savaient parfaitement. Autrement dit, ce concours de pêche n'aura rien de loyal.

Takamagahara se remonta les manches. Le corps gargantuesque du dragon s'enroula tout autour du relief enneigé. Sa tête trônait à quelques mètres de la modeste bâtisse.

▬ Quand tu veux, princesse.


Pouce vers le haut, le retraité était tout feu tout flamme pour sa dulcinée. Koto-Hime rougit. Cela lui rappelait la belle époque, celle où le Samouraî était à son apogée. Triste vie que de pas pouvoir vieillir avant ceux que l'on chérit.

▬ Allez-y !

Les deux sauvages se ruèrent sur la cascade d'où s'écoulait une eau purifiée.
Alignement : Chaotique bon
Rang : C
Grade : Nittohei
Avatar : Howl, Miyazaki
Messages : 19
Expérience : 19
Reiryoku : 12050
Date d'inscription : 17/08/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Satochi Yasu
Ven 23 Aoû - 16:10
Les abords du seireitei sont pleins de surprises. On y trouve des échoppes, des tavernes, un parc et même des maisons de jeu. J'aime y passer mon temps libre, parce que c'est toute une civilisation et franchement ça change du Rokongai. Vaguement, je me rappelle avoir vécu des situations similaires, dans une ancienne vie. Des gens, des fêtes, des soirées autour d'une table. Oui, c'est ça, et je gagnais toujours à un jeu de cartes, aussi ! Lequel était-il ? Je ne sais plus, c'était un jeu qui mêlait la chance, la mémoire et la stratégie... peut-être une variante du tarot ? Attends, c'est quoi le tarot déjà ?

— C'est un jeu avec des couleurs et des têtes !
— Ah oui, c'est ça ! Et il faut rassembler des points pour gagner, merci Kyoi ! Heureusement que tu es là.

C'est assez perturbant, mais depuis quelques temps une entité mystérieuse a élu domicile dans ma tête. Un Zanpakuto, arme privilégiée des Shinigamis. Elle serait la manifestation de mon énergie spirituelle, ainsi que le reflet de mon âme. Bien que je ne la connaisse pas encore parfaitement, on s'entend très bien depuis le début, et une confiance totale et mutuelle s'est établie entre nous, au point qu'elle m'a très rapidement dévoilé son nom. D'après ce qu'on m'a dit, il faut généralement du temps avant que le Zanpakuto d'un Shinigami se manifeste, et encore plus pour qu'il lui dise son nom mais il faut croire que je suis un cas particulier.

Autour de moi, les bâtiments sont en bois et relativement petits, avec un ou deux étages. Il y a beaucoup de gens, qui vaquent à leurs occupation : ici des enfants jouent à la balle, là quelqu'un joue du shamisen et au devant un marchand distribue des fruits qu'il prétend succulents. J'en prendrais bien un, mais je n'ai pas grand-chose à lui proposer en échange, à part peut-être mon joli sourire. De toute façon, on m'a expliqué que je n'avais pas besoin de manger : c'est juste pour se faire plaisir du coup !

A quelques pas, je repère un petit lac dont les eaux s'écoulent par des ébeylières qui ouvrent sur de modestes canaux. Enjambés de petit ponts, ces conduits guident le surplus de liquide vers le Seireimon où l'eau franchit les murailles pour se déverser dans les terres désolées où j'ai vu le jour. De cet endroit émane une puissante et imposante énergie spirituelle, comme je n'en ai jamais sentie jusque-là.

Je ne suis pas encore spécialiste dans la détection et l'analyse de l'énergie spirituelle, mais il m'a suffit de quelques années pour me familiariser avec cette nouvelle sensation. Cette pression qui se dégage de certains esprits, et qui serait un gage de leur force. Le capitaine, que j'ai vu de loin lorsque j'ai intégré la division, émet ce genre de pression mais en beaucoup moins relâché. Là, c'est carrément le feu d'artifice ! Une énergie puissante qui se fait sentir à des centaines de mètres à la ronde. Elle semble... sereine, méditative. Suivant sa piste, je n'ai aucun de mal à trouver sa source.

C'est un vieil homme à la longue chevelure noire, vêtu d'un uniforme de Shinigami et assis en tailleur près du lac. Il est silencieux et parfaitement immobile, à l'exception parfois de petits gestes distraits qui le font caresser le chien qui s'est endormi à ses côtés, blotti contre lui. Oh, comme il est mignon ! C'est un tout petit chiot parfaitement adorable avec des poils toutes douces et une bouille de bébé. Lorsque je m'approche, le monsieur ne semble pas m'entendre arriver, il est comme ailleurs, plongé dans ses pensées ?

— Monsieur, vous allez bien ?

Pas de réponse. C'est lui qui dégage toute cette énergie, une aura puissante qui démontre qu'il ne s'agit pas de n'importe qui. Si je devais l'affronter, je ne serais pas sûr de gagner, c'est dire ! Tout à coup, la pression qu'il dégage semble mal en point, comme perturbée. Elle s'agite, se charge en émotion qu'il m'est impossible de lire mais au vu des expressions sur le visage du concerné, j'ai l'impression qu'il est en plein combat ! Paniqué, je le secoue gentiment pour le ramener à lui, mais c'est le contraire qui se déroule : je suis happé dans son monde intérieur !

_________________
Chasse & Pêche ▬ Les restes d'un vieillard  Sans_t12
Alignement : Samurai
Rang : A
Grade : Nitôhei, Nibantai
Avatar : Hashirama, Naruto
Messages : 8
Expérience : 261
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 20/07/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto no Takamagahara
Jeu 5 Sep - 4:19
Une présence inconnue et non désirée fut tout aussi bien perçu par Taka', Koto', Beryl ou encore Shenron. Toutefois, personne ne réagit.

Non.

Ils étaient bien trop occuper à profiter du spectacle.

Les crocs du dragon dorée cherchaient à atteindre l'épiderme du vieillard. Devant sa bien-aimée, il ne pouvait tricher. Aucun Kidô ne devait voir le jour.

Ses arcanes les plus secretes - permettant d'annihiler toute trace de ce mondre spirituelle - étaient de toute manière sceller.

Les frèles poings de l'homme rebondissaient contre la toute puissance de cette carpe koï. Fait uniquement d'énergie spirituelle et partageant ce monde avec Kotoamatsukami, Shenron n'avait pour limite que sa simple imagination.

Ce concours de pèche se transforma en petite rixe. Tantôt enfantine, tantôt destructrice.

Aucune de ces deux energumènes ne prennaient le dessus sur l'autre. Un combat serrer.

La joie se voyait sur tout à chacun.

▬ Tu ne lâcheras donc jamais le morceau Minamoto ? Cesse de te prendre pour Susano'o car je ne suis pas Yamata no Orochi.

▬ Tu parles trop Shenron, si tu continue je me ferai un collier avec l'une de tes canines séculaires.

▬ Doucement tout les deux ! Soyez aimable.

▬ Woooof.

Les deux assaillants ne purent que répondre favorablement à la régente des lieux.

Une touffe blonde s'échappa de la cascade. Takamagahara fut propulsé de force contre celle-ci ; le dragon orientale venait de lui infliger un méchant coup de queue.

Le genre de coup capable de briser une montagne - et ce fut presque chose faite. Le corps rigide du vieillard s'enfonça dans la roche, s'y collant presque.

Il en fallait plus pour l'avoir, mais sans technique de régénération avancée, il allait avoir du mal à tenir le rythme.

Difficile d'être un papy. Lui, il incarnait plutôt le formateur ou le créateur... Mais plus le vaillant guerrier. Une promesse était une promesse.

Shenron en profitait totalement.

▬ Enchanté Satochi Yasu. Oui, je te connais. Oui, nous sommes dans le monde de mon zanpakutô et oui, c'est bel et bien un dragon qui m'attaque - nous attaque techniquement.

Une décharge d'energie spirituelle capable de rayer définitivement un pan de réalité superflue les fustigeait.

Etrangement, Beryl éprouvait une attention hypocoristique pour ce nouveau venu.

Spectateur ou acteur, la balle se voulait dans son camps.
Alignement : Chaotique bon
Rang : C
Grade : Nittohei
Avatar : Howl, Miyazaki
Messages : 19
Expérience : 19
Reiryoku : 12050
Date d'inscription : 17/08/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Satochi Yasu
Jeu 5 Sep - 9:44
— Waaaah, sors-moi de là !
— Ne panique pas, ne panique pas !
— Kyoi, comment veux-tu que je ne panique pas ?
— Cet homme est un Shinigami, ce n'est pas ton ennemi, calme-toi sinon il prendra ta présence comme une agression. Comme tu l'as vu il est d'un très haut niveau.

Bon, d'accord. Cherchant à maîtriser ma respiration, je cesse de résister à ce monde qui m'aspire. Je perds pieds, je traverse les dimensions et je me retrouve dans... de l'eau ?

Gloups, gloup !
— A ta droite : c'est une racine !

Tant bien que mal, je parviens à m'accrocher à ce morceau de végétal immergé et résiste ainsi au torrent dans lequel je me suis retrouvé.

— C'est une cascade, si tu grimpes à la racine tu devrais pouvoir te mettre à l'abri.

Kyoi est étrangement calme malgré la situation. Elle est toujours en décalage, en surprise. Elle est la sagesse qui tempère ma fougue, l'énergie qui surpasse ma réticence, le calme qui maîtrise ma peur. Encore une fois, je me félicite de l'avoir pour partenaire et je me hisse hors de l'eau grâce à cette échelle improvisée. Mais à l'extérieur, c'est un danger encore pire qui m'attend.

— ... c'est bel et bien un dragon qui m'attaque, résume une voix à la fois calme et à bout de souffle.
— Hein, quoi ?

En effet, un énorme reptile, tout en longueur, danse devant nous en faisant étinceler ses écailles. Il rugit, nous donne des coups de griffes qui lacèrent la roche et manque de me faire à nouveau tomber dans la cascade. Mais d'où il sort, ce dragon ?! Sans prendre le temps de trop réfléchir, je marmonne les paroles du premier hado qui me vient à l'esprit, saute gracieusement dans les airs, pointe le dragon de ma paume et... rien ne se passe !

— Le hado ne fonctionne pas, ici !, m'informe Kyoi.
— Ah, super ! Et je suis censé l'affronter à mains nues ?
— Quoi, tu ne t'en sens pas capable ?

Coincé dans les airs sans pouvoir contrôler ma trajectoire, je devrais très certainement répondre "non !". Mais ce serait trop lui faire plaisir, alors pas moyen que je ne relève pas le défi ! Le dragon ne me fait pas de cadeau et me smash avec sa queue, me faisant rebondir de nombreuses fois sur la terre herbeuse. Étrangement, ça ne fait pas si mal que ça. Peut-être qu'il a retenu ses coups pour faire durer le plaisir, ou peut-être que c'est parce que je suis dans l'esprit de Zanpakuto de quelqu'un d'autre ? J'ai déjà été dans le monde de Kyoi, une fois. C'est un endroit hors de l'espace et du temps, il n'existe que pour elle et pour moi. Je ne savais pas qu'on pouvait y inviter des Shinigamis, des dragons et des chiens !

Après m'être relevé douloureusement, je décide d'un nouveau plan d'attaque :

— Hé... euh... monsieur ! Essayez de le distraire, je vais l'attaquer !

Le dragon est très grand mais n'a que deux yeux. Si ce vieux mais puissant monsieur pouvait occuper l'attention de ces derniers, il aurait extrêmement de mal à se défendre contre des attaques venant de derrière ou d'en bas ! Sa grande queue, qui fait son arme et sa force, peut devenir son point faible. Je ne suis pas sûr à cent pour cent que ça va marcher mais on ne sait pas tant qu'on n'a pas essayé !

_________________
Chasse & Pêche ▬ Les restes d'un vieillard  Sans_t12
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
Chasse & Pêche ▬ Les restes d'un vieillard

Sauter vers: