Derniers sujets

Lesson 1 : Ambition [Haō]
 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro

Alignement : Loyal/Neutre
Rang : C
Grade : Nittohei, Nibantai
Avatar : Gennosuke Kōga ▬ Basilisk
Messages : 15
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 23/07/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Kibutsuji Tōji
Jeu 8 Aoû - 23:40



Lesson 1 : Ambition
レッスン一:野望


Le temps aseptise et guérit les maux, les blessures parait-il. Il rend la douleur supportable jusqu’à l’éteindre littéralement. Cette idée surgissait comme de beaux songes quand mes paupières eurent le réflexe de se déjoindre, mes cheveux dégoulinants alors que le soleil m’annonçait déjà que la journée serait à oublier, totalement. Celle qui noue la gorge, qui engourdit le corps, qui se ressasse comme un mauvais goût en bouche, une exécrable sensation. La douleur devait être acceptée ? Sans doute le choix le plus raisonnable, le moins « pire », pour étouffer à la main ce qui rongeait dans le but d'atteindre la surface. La nier ? Réfuter son passé, ce qui fut vécu. Accepter ? Un choix innommable. Il m’était impossible d’accepter.

Accepter sa disparition à elle. L’erreur de ceux qui étaient présents là-bas. Mon impuissance également. Dans cette optique, devenir ce que j’étais actuellement. Mais il m’en fallait plus. Plus de cette vigueur, cette force que je sentais s’écouler dans mes veines. Qui séparait ma nouvelle condition de Dieu de la Mort de mon ancienne, en temps qu’âme. Gravir les échelons rapidement. « Génie », « Talentueux », disaient-ils tous, ceux de l’Académie. Non, il ne fallait se tromper. Me résumer. Peut-être avais-je cette faculté d’apprentissage. Etais-je pourtant sûr d’avoir travaillé, de m’être donné à l’entraînement, beaucoup plus que les autres. Ce n’était que de la logique. La logique implacable de l’acharnement.

En pourtant, j’étais loin. Loin de ceux que j’avais pu croiser, durant ces quelques années. Ces bêtes, ces monstres à l’apparence commune. Des hommes et des femmes dont la vigueur dépassaient l’entendement. Les Taisho, pour commencer. Aussi, fallait-il que je puisse m’en approcher le plus que possible, des capacités qu’il pouvait démontrer. Condition sine qua none. Condition pour laquelle je m’étais engagé. Ne plus se sentir impuissant, c’était la pire sensation. Raison pour laquelle je foulais ce matin-là l’asphalte du Seireitei, fourmilière du Goteisantai. Raison pour laquelle je voulais joncher cette bâtisse, m’en approcher le plus. Des pas fermes et calmes, ces sentinelles qui me balayèrent du regard. « Que venait-il faire ici ? »





▬ Kibutsuji Tōji. Nittōhei de la Nibantai, Section Académique. J’ai été convoqué par le Fukutaisho Asakura-dono.




Sentinelles qui s’écartèrent sans dire un mot. Pleine vue sur cette immense porte. La pousser lentement. Elle grinça et m’aventurer dans mes nouveaux locaux. Celle de ma Division. Chiebukuro. Antre de la Nibantai. Antre de développement en tout genre, consacré à faire évoluer nos conditions, selon les besoins, la demande. Sous-jacent l’Académie Shin’ō. Conception d’outils, d’arsenal, de méthodes même. J’étais, quant à moi, affecté à la Section Académique, dans l’enseignement. Intrinsèquement pour mon assez bonne compréhension du Kidō, sûrement la raison. Rasant les murs et les quelques étages, m’imprégner de l’endroit, de cette atmosphère. J’allais y passer plusieurs années à les arpenter, il en était certain. M’imprégner de ce que ces pierres dégageaient.

Prendre ces escaliers, pour plonger encore plus. Là où sans doute cet Asakura Haō m’attendait. Ou nous attendait. Aucun moyen de savoir si j’étais seul invité. Peu importe, même. Une entrevue avec le Fukutaisho d’une Section devait être monnaie-courante. Alors, foulant enfin cette immense sale. Mes mirettes balayant celle-ci de gauche à droite. Puis de haut en bas. Ne pas sembler voir quelqu’un. Non, il n’y avait personne. Ou alors, il savait se taire, se terrer. Terrer sa présence. Il n’y avait également personne derrière moi, personne d’autre n’était convié. Ou j’étais premier. Immobile depuis de longue minute maintenant, ces pensées qui s’entrechoquèrent.




Lesson 1 : Ambition [Haō] Z9im

On dirait que je suis le premier…




Regard qui se perdait en l’air, sur ce plafond. Qu’avait-il de si important à me dire. À nous dire, cet Asakura ?
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 112
Expérience : 340
Reiryoku : 50350
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Ven 9 Aoû - 11:25
Cela faisait une éternité que je n’avais pas passé une telle soirée si mouvementée. À vrai dire c’était peut être la première, mais aussi la dernière. Nous avions passé la nuit à picoler du saké autour d’un merveilleux repas préparé spécialement pour la section académique de la Nibantaï.

Nous fêtions la promotion d’une jeune âme s’étant propulsée à haute vitesse au rang de professeur de l’académie Shin’ō, je l’avais personnellement pris sous mon aile depuis quelques temps déjà. Je lui avais enseigné les bases des sortilèges de Kidō qu’il avait lui-même transformé au niveau intermédiaire en seulement une semaine.

Prodigieux, il n’était pas de ceux qui se reposaient sur leur laurier au contraire, jours et nuits il se trouvait sur les terrains d’entrainement. J’avais fait de lui un professeur très prometteur, et avait donc convié tous les autres employés à la fête. Tout s’était parfaitement déroulé, mais le réveil fut brutal.

Ma tête résonnait et je pouvais ressentir les maux à l’intérieur, une symphonie d’orchestre se jouait à l’intérieur, ce qui me mettait d’une humeur négative pour la journée. Journée qui s’annonçait chargée.

Kibutsuji Tōji. Un Nittōhei de la section académique fraichement diplômé, faisait beaucoup parler de lui ces derniers temps comme étant un Shinigami prodigieux dépassant de loin, voire très loin ses compagnons à entendre les dires de son ancien professeur de l’académie. Je ne savais pas exactement qui était ce garçon. Je n’avais eu l’occasion de l’apercevoir seulement deux fois étant donné qu’il n’était pas sous mon commandement.

Les « prodiges » Dieu seul sait à quel point je les détestent. Surtout ceux qui ne prennent pas la peine de s’entretenir et lui, je ne savais pas quel type de personnage il était. C’est pour cela que je l’avais ainsi convoqué à l’abri des regards.

Me débarbouillant le visage à l’eau glaciale, j’enfilais ma tenue habituelle. Un long haori à manches longues semblable à celui des capitaines. À l’inverse des leurs, le miens était de couleur jaune aux bordures noires. Soudainement, une voix se fit ouïr à travers l’immense porte en marbre qui retenait l’intimité de ma demeure.

― Asakura-Fukutaïchō ! Votre rendez-vous est arrivé !

Parfait. Sans plus attendre je poussais cette grande porte et me dirigeait vers la salle. Fort heureusement pour moi, je n’étais qu’à seulement cinq minutes de marche, le chemin avait été fait très rapidement. Je ressentais déjà l’énergie spirituelle du Nittōhei qui se trouvait déjà sur les lieux.

D’un simple geste de la main, la porte s’était ouverte en grinçant. Mon énergie spirituelle n’avait pas tarder à s’emparer de l’intégralité de la salle, prévenant d’une manière forte, mon arrivée.

Plus j’avançais, plus mon énergie débordait pouvant priver l’émissaire de toutes prises de respiration possible, ce n’était qu’une fois la porte refermée derrière moi que l’effet s’estompa instantanément. Un ton de voix stricte se faisait alors entendre de ma bouche.

― Kibutsuji Tōji. Tu es le seul à être convoqué aujourd’hui. Tu fais beaucoup parler de toi ces derniers temps, on dit même que tu es prodigieux alors je vais te poser une question. Réponds honnêtement car ta réponse désignera la suite des événements. Que désires-tu au plus profond de toi, Tōji ?

En effet, il ne me connaissait peut-être pas encore mentalement parlant, mais c’était un peu comme une question piège. À tout moment un coups de sabre pouvait partir. Intransigeant un jour, intransigeant toujours.

Tic, tac, tic, tac… Attention Tōji, les minutes passent et je n’étais pas vraiment d’humeur aujourd’hui, je priais presque le Roi des Âmes pour que ta réponse soit la bonne.
Alignement : Loyal/Neutre
Rang : C
Grade : Nittohei, Nibantai
Avatar : Gennosuke Kōga ▬ Basilisk
Messages : 15
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 23/07/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Kibutsuji Tōji
Mar 13 Aoû - 8:23



Lesson 1 : Ambition
レッスン一:野望


Cette immense sale. Vide, totalement vide. Pas une présence, même animal. Uniquement la mienne et ce silence. Horrible sensation, sale mal éclairé. Non, disons-le. Sale complètement sombre, la porte se refermant derrière moi de façon brusque, provoquant un écho. Balayant l’antre du regard, même mes sensations, ma faible aptitude pour l’instant à repérer la vitalité n’avait rien donné. J’étais vraisemblablement seul. Ou alors cette personne était capable de se cacher. Se dissimuler parfaitement dans l’ombre, tapis dans l’abysse. Rester sur mes gardes tout de même, malgré ma présence à Chiebukuro.

Affecté depuis peu maintenant, je n’avais aucune connaissance, aucun aspect sur lequel je pouvais me reposer. Alors oui, rester sur mes gardes. Qui était ce Fukutasho ? Cet Asakura ? Que pouvait-il bien vouloir de moi ? Ou nous ? Et si j’étais seul, moi particulièrement ? Je n’avais pourtant qu’une condition d’âme légèrement supérieure. Celles capables d’éveiller les Zanpakutos, d’apprendre quelques sorts de Kido, certes, mais restant tout de même une faible âme, une vigueur mineur. Quelques pas. Mon attention se dirigeant devant moi. Quelques pas devenant de plus en plus assourdissants et proches, également.

Dispositifs qui se mirent en marche, éclairage soudain de toute la salle. Entrevoir alors que cette porte allait s’ouvrir. Brusquement s’ouvrir même, cette silhouette que je pus à peine voir. Que j’étais incapable de regarder tout simplement, à la seconde même où il posa pied sur le carreau. Où ses orteils heurtèrent le sol, pression qui s’abattit sur ma personne tel un assommoir. Cataracte d’énergie pure, la plus simple et atroce des intimidations. Qui se déchargea sur l’entièreté de la salle. Peut-être même l’entièreté de Chiebukuro. Qui s’empara de mon corps, jusqu’à m’en faire perdre souffle, essayant de garder les idées clairs.




Lesson 1 : Ambition [Haō] Wkee

*Qu’est-ce que… Son Reiatsu est… Je suis écrasé… Comme à des centaines de mètres sous l’eau… Je suis écrasé par la pression…*




Ecrasante présence, vilaine impression. Celle d’être couvé par des instances prépondérantes. Et pire encore. La sensation de ne pas pouvoir faire grand-chose. Comme cette fois-là. Quand je n’avais fait que regarder. Quand je n’avais même pas pu agir. Quand elle m’avait dit ne pas agir, sachant pertinemment que cela ne mènerait à rien. Cette force écrasante qu’il émana. Elle me faisait grincer des dents. Grincer des dents de rage. Il n’y avait rien de plus au monde que je pouvais détester. Me sentir impuissant, incompétent. Poings qui se serraient tandis que petit à petit, ma respiration se saccadait. Que mon corps était à son tour écrasé ; vers le sol celle fois-ci, les jambes chancelantes.

Levant légèrement la tête, les yeux enragés, pupilles transpirant la conviction. Essayer de le regarder au moins. De voir son visage, de croiser son regard. Portait qui se leva petit à petit, regard ferme. Pression qui allait m’emporter quand tout à coup cette porte claqua et qu’elle s’arrêta brusquement. Cataracte volatile, éphémère. Me dire qu’il était capable d’émaner autant de force et de l’annuler totalement aussi brusquement. Il n’y avait maintenant rien au monde que je ne souhaite plus que cette vigueur. Cette vitalité dont il avait fait preuve. Cette force dégagée. Reprenant quelque peu mes esprits, soufflant un bon coup.

Mains prenant appuis sur mes genoux, essayer de m’en remettre tout en observant de bas mon supérieur m’approcher, arrêtant la marche et m’observant silencieusement. Quelques secondes maintenant, stupéfaction quand il m’adressa la parole. « J’étais le seul convoqué » disait-il. À quoi cela rimait vraiment ? Continuant alors en me rapportant ce qu’il se contait de moi. Un « prodige ». Mot que j’avais toujours trouvé trop simple dans la bouche des autres, qui affublaient cette caractéristique à n’importe qui. Le Fukutaisho finit alors en me posant une question, précisant de même que, selon la réponse, la suite des évènements pourraient changer totalement.

Ressentir pleinement la menace dans ces mots, l’analyser tout en écoutant sa question. Long silence de ma part, immobile à respirer encore. Faire passer cette impression. Oxygénant mon corps, mon cerveau, pour réfléchir. Réfléchir, cogiter et me dire que je n’avais qu’à lui dire la pure et simple vérité. C’était un homme qui semblait avec ce genre de principe, les miens, en somme. Me redressant alors, tout à coup.




Lesson 1 : Ambition [Haō] Vohv

Qu’est… Qu’est-ce que je désire au plus profond de moi ? Et bien… De la force. Beaucoup de force. Le Reiatsu qui émanait de vous plutôt, Fukutaisho-dono. Je veux pouvoir faire de même, un jour. J’ai mes raisons et… Je n’aime pas vraiment en parler. Mais je peux vous assurer que cette raison ne nuira ni à vous, ni au Taisho, ni au Goteisantai, ni au Seireitei et encore moins à la Soul Society. Voilà pourquoi je m’entraîne et j’apprends deux fois plus.




Goutte de sueur coulant de mon visage qui commençait à s’estomper. Mes jambes qui ne tremblaient plus et le regard ferme, renvoyé vers celui du Fukutaisho. La réponse lui avait-elle plu ?
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 112
Expérience : 340
Reiryoku : 50350
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Ven 23 Aoû - 21:05
 
Lesson 1 ― Ambition.Featuring. kibutsuji Toji.

Après la réponse du jeune Kibutsuji, un long silence pénible régnait. Un silence qui semblait interminable, je lui avait posé une question à laquelle il avait très vite répondu. Ce jeune homme avait visiblement la tête sur les épaules, ne se reposant point sur ses acquis, il avait un réel profond désir de s’améliorer. Un fin sourire se dessinait alors sur mon visage, mais le jeune Nittohei ne pouvait l’apercevoir. J’étais tapit dans le seul coin d’ombre de la pièce, mais sa réponse changeait mon humeur. J’entrais dans une euphorie car je n’aurais pas à lui donner une leçon de vie, mais plutôt une leçon de combat.

En effet Toji venait de gagner son billet d’entrée pour mes rangs, ceux que je décide de moi-même entraîner et leur apprendre mes tours les plus efficaces. Il pouvait essuyer la goutte de sueur que je voyais scinder son visage en deux lentement, il n’allait pas mourir aujourd’hui. Il allait devenir plus fort, j’allais lui permettre d’obtenir une force considérable pour protéger son prochain si tel était son rêve. Un pas en avant suffisait pour sortir de l’ombre à grande vitesse. Me positionnant derrière le Nittohei, je posais calmement ma main sur son épaule, puis prit la parole.

― Ne te méprends pas. Il te faudra des siècles d’apprentissage pour pouvoir posséder une énergie spirituelle comme la mienne. Cela dit, ta réponse a éveillé ma curiosité. Si tu souhaites réellement que je t’entraîne tu devras le mériter.

Oui, même si la mentale de ce garçon avait tendance à me plaire, je n’allais quand même pas lui offrir mes dons aussi facilement. Un test était de mise. Disparaissant puis réapparaissent cette fois-ci en face de lui, je tenais à mon index de la main droite un petit pendentif. Les règles étaient les suivantes.

― À partir de cet instant précis, tu as exactement soixante minutes pour t’emparer de ce pendentif. Je n’aurais le droit d’utiliser que mon bras gauche et mon Zanpakuto à l’état scellé. En revanche, toi, tu as carte blanche, alors fais preuve d’ingéniosité, ne me déçoit pas.

Le fait de dégainer mon sabre à ce moment là sonnait le début du test. C’était tout à son honneur de commencer s’il le voulait bien et comme je le lui avait souligner, il allait devoir recourir à de nombreuses stratégies s'il comptait ne serait-ce qu'effleurer ce pendentif. En attendant, le compte à rebours avait déjà commencé.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro
Lesson 1 : Ambition [Haō]

Sauter vers: