Groupe 1 ▬ Comme un air de Déjà Vu
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1

Messages : 216
Expérience : 550
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Sam 6 Juil - 20:25
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... sur le parvis de l'Académie ...

Un jour comme les autres au sein du Seireitei passait. Ordres, missives et agitations. Un jour comme les autres. Et pourtant, les habitudes de chaque émissaire existant allaient être bouleversées. À tout jamais.

En effet, la surprise fut de taille pour tout individu s’y trouvant. Non loin de l’entrée officielle - le Seireimon -, l’espace se dilatait et le temps se figeait. Pour tout oeil averti, cela ne pouvait être qu’une seule chose mais personne ne pourrait y croire : l’ouverture d’un Garganta. Une première. Cela était inconcevable. Et pourtant, c’était véritablement en train d’avoir lieu. Plusieurs mains identiques vinrent se poser sur la scission à peine apparue et vint brutalement accélérer le processus. Un autre exploit que personne ne saurait expliquer.

Ce qui ne faisait que quelques centimètres à sa création touchait à présent le ciel et occupait une bonne partie de l’horizon. Ce paradoxe impossible à expliquer libéra un fabuleux reiatsu sur des millions de kilomètres à la ronde, éteignant autant d’âmes sur sa route et laissant pour mort la plupart des shinigamis les plus faibles. Ainsi fut la manière dont laquelle les shinigamis allaient être avertis de l’arrivée imminente d’une bataille qui allait peut-être changer le destin des mondes. Pour le meilleur, ou pour le pire.

Malgré l’amas inconcevable de hollows visibles à travers le portail, aucun d’entre eux ne se pressait pour poser le pied dans la Soul Society. En vérité, aucun ne bougeait. Tous en rang tels de parfaits soldats, ils semblaient attendre quelque chose. Et ce quelque chose arrivait. Les monstres s’écartaient chacun leur tour afin de laisser place à un tout autre personnage. Seul raisonnait le son de son armure dû à sa marche. Il s’arrêta quelques instants, à un pas seulement d’entrer dans ce qui avait - jusque-là - été interdit à ceux de sa race.

La réaction des hôtes spirituels ne s’était pas faite attendre et un des fukutaichos de la première division s’était posté sur la muraille séparant la horde du Seireitei. Observant les événements, la main posée sur la tsuka de son arme, il affichait une mine dédaigneuse vis-à-vis de celui sur qui son regard était posé : le général des fauteurs de trouble, Ordalias. Ce dernier levait alors sa tête pour jauger le gringalet qui osait lui faire face.

Aucune réaction de sa part. Il franchit alors le cap qui divisait les deux dimensions et à peine eut-il le temps de fouler le sol défendu que la végétation aux alentours commençait à faner et la pierre du rempart laissait apparaître bon nombre de lézardes - signe de ruines imminentes. L’instant d’après, sa main dominait le visage de son vis-à-vis et l’emmenait dans une charge folle à travers tout le Seireitei. Le déplacement du hollow avait provoqué une onde de choc ayant littéralement fait fondre le Seireimon.

Une agitation s’était rapidement créée au sein de toute la Soul Society et aucun émissaire ne pouvait y échapper. Les gradés pouvaient ressentir bon nombre d’émotions. L’incompréhension s’imposant bien évidemment comme la principale d’entre elles. En un instant, beaucoup de collègues avaient quitté ce monde. La plupart de ceux qui avaient résisté au dérèglement de la réalité s’étaient évanouis. Pour une raison pas vraiment explicable - pour l’heure seulement -, certains étaient toujours debout et n’avaient peut-être même pas ressenti la chose.

Dispensant un cours des plus élémentaires concernant le Kido à des élèves, Asakura Hao avait pu être témoin de la mort instantanée de beaucoup d’éléments prometteurs. Impuissant il était. Bien sûr, il y avait quelques survivants ne comprenant pas bien ce qui était en train d’arriver et demandait des explications (non sans supplier) au professeur. Il pouvait voir certains avoir perdu la raison et pleurer en marmonnant des phrases sans queue ni tête tandis que d’autres avaient - par exemple - les orbites oculaires éclatées et implorait qu’on les aide. Une vision d’horreur diraient certains.

Uesugi Hyohana Junyuri, quant à elle, était témoin d’autres phénomènes intrigants. Même si le sort réservé à ses possibles assistants se trouvait être moins expéditif et cruel que pour les étudiants de son homologue fukutaicho, il y avait de quoi se poser des questions. Les malades et blessés étaient entièrement guéris et les plus en forme voyaient leur corps être atteint de bien des maux. Dégénérescence cellulaire, vieillissement accéléré, perte d’une fonction jugée vitale… La médecine des shinigamis ne pouvaient pas expliquer ces étrangetés. Et elle prendrait sûrement des années à le faire, si cela était possible bien entendu. Jun pouvait bien se poser toutes les questions qu’elle voulait, ce n’était certainement pas ces dernières qui allait aider l’urgence sans précédent qu’on lui rapportait à l’extérieur.

Les deux lieutenants, en cherchant survivants et adversaires, avaient pu tomber l’un sur l’autre assez rapidement. Il fallait dire qu’il n’y avait plus vraiment d’âme qui vivait dans le coin. L’ambiance était glauque au possible, il était difficile de ne pas marcher sur les dépouilles d’anciens camarades qui jonchaient les rues. Leur décomposition prenait du temps et Jun le savait mieux que quiconque, ce n’était clairement pas dans l’heure qu’ils allaient disparaître.

Un incident interrompait leur possible échange/investigation. Un hollow d’au moins cinq mètres de haut faisait son imposante entrée en détruisant un des nombreux murs de la ville labyrinthique. Du sang partout sur son attirail de guerre et plusieurs émissaires morts au combat dans chacune des mains, il n’avait clairement pas l’air de vouloir retourner dans le Hueco Mundo. À vrai dire, sa façon de marcher et de vous observer en s’approchant sans dire un mot laissait entendre aux deux lieutenants que leur zanpakuto allait devoir servir.

Parallèlement à cette vision que certains qualifieraient de stressante, un énergumène arrivait à se démarquer et ce, malgré le peu de hollows présents dans les parages. Il fallait croire que le gros des troupes restait derrière le garganta, attendant probablement un autre individu à venir. Le second hollow s’amusait à faire la fusée et à emmener des shinigamis démembrés à des hauteurs vertigineuses avant de les gifler en criant “Shinigami Slap” d’une voix plus qu’enjouée.

Le blasphème était lancé et la défense du territoire était de mise. Si les fukutaichos doutaient de leurs chances de gagner, ils pouvaient déjà ressentir le reiryoku d’Hozen Meruem tenter de s’imposer face à celui du plus imposant de la zone. Ou bien tentait-il tout simplement de l’occuper en attendant que ses camarades aient nettoyé la zone ? Rien n’était moins sûr et aucune information ne pouvait parvenir aux deux compères, tous les Jigokuchos avaient péris aussi.

Ils allaient devoir faire les meilleurs choix s’ils voulaient sauver le plus d’âmes possibles.

Ordre de participation : @Asakura Haō | @Uesugi Hyohana Junyuri | @Iskandar | @Máscara
À savoir : La mort sera omniprésente au sein de l'épopée. Aussi, un oubli de poster sans avoir prévenu sera très probablement synonyme de mort du personnage concerné si la situation s'avère être épineuse.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Amakusa Shiro - Fate Apocrypha
Messages : 83
Expérience : 262
Reiryoku : 50250
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Dim 7 Juil - 10:37


La journée s’annonçait banale, aujourd’hui était un jour comme les autres pour toi, le professeur de l’académie de Chiebukurō, ainsi que pour tes élèves. Au programme, c’était l’entraînement hebdomadaire aux sortilèges de Kidō qui était d’actualité. Un entraînement qui avait lieu une seule fois par semaine car il était plus poussé que ceux que tu avais pour habitude d’enseigner tous les jours, les sorts y étaient plus corsés, mais tous avaient un accès libre à cette séance et pour ta plus grande surprise, un nombre important (pour ne pas dire tous) d’élèves étaient au rendez-vous. Tu allais pouvoir réaliser de grandes choses avec un tel nombre d’émissaires sous tes ordres, mais tu voulais commencer doucement.

Depuis ce fameux entraînement commun avec les hommes de l’avant-garde de la Sanbantaï, tu avais quelque peu changé tes manières d’agir afin de faire durer les séances, aujourd’hui tu avais donc prévu d’y consacrer ta journée entière sur les terrains d’entraînement. Échauffement tranquille, petites foulées autour des terrains, quelques étirements afin de détendre la masse musculaire et ainsi ne pas être gêné d’une douleur non désirée, bref, de quoi se mettre d’aplomb pour bien débuter. Tu ne t’étais pas montré très sévère jusqu’à maintenant, au contraire, tu avais été relativement calme et silencieux laissant beaucoup plus d’autonomie que d’habitude à tes élèves.

Le cours avait maintenant débuté depuis une trentaine de minutes maintenant, si tu te voulais silencieux et observateur après avoir donné les consignes et, avoir fzit quelques démonstrations, tes élèves se voulaient bien trop bruyants, eux. Ceci dit, ils semblaient heureux, heureux d’être présent aujourd’hui afin d’etre capable de combattre les ennemis de demain… mais c’était malheureusement ce jour-là que la SoulSociety avait le plus besoin d’aide.

Soudainement le temps s’était arrêté, un phénomène inexplicable sur le coup qui brisa littéralement le monde en deux. Toi qui avait la science infuse, toi qu’on appelait le puit de connaissances, toi qui était certainement plus érudit que ceux de cette branche, ne pouvait pas expliquer un tel phénomène. Tu étais là, bouche-bée incapable de prononcer un seul mot de ta bouche, tu venais de voir mourir la plupart des émissaires en une fraction de seconde sous tes yeux. Toi qui croyait avoir vu tout ce que l’univers avait à offrir, dis-toi que tu venais d’en avoir pour ton grade. Tu ne pouvais plus bouger, tétanisé, seuls tes pupilles balayant le champ d’action étaient mobiles, tu ne réagissais même pas aux pauvres survivants te demandant de l’aide tout en agonisant. Tu tremblais et une goutte de sueur scindant ton visage en deux s’éclata sur le sol. Tu n’avais pas peur, non, tu avais la rage, la haine que tu gardais enfouie au plus profond de âme venait d’éclater et un cri strident sorti de ta bouche se fit entendre.

Instantanément tu avais pris ton Zanpakutō et avais foncé à grande vitesse dans les rues du Seireïtei tentant alors de trouver une explication à cela, mais aussi de retrouver le coupable. Les cadavres d’autres Shinigamis arpentaient le sol et le sang avait repeint les murs, il fallait faire vite. En cherchant, tu étais tombé sur ton homologue vice-capitaine du département médical de la Nibantaï : Uesugi Hyohana Junyuri. À en voir l’expression de son faciès et en ressentant subitement le Reiryoku d’Hozen Meruem se déchaîner, tu avais très vite compris que toute la SoulSociety avait le pied dans la mouïse.

Alors que vous vous apprêtiez à échanger le peu d’informations que vous aviez, les fondations murales venaient de s’effondrer sous les coups monstrueux d’un Hollow mesurant pas moins de cinq mètres de haut. Il tenait dans ses deux mains quelques corps de Shinigamis qu’il venait sûrement d’abattre. Serait-il le fauteur de troubles ? La réponse n’allait pas tarder à venir. Il n’était pas très beau et certains auraient paniqué et seraient donc incapable d’y faire face, mais toi c’est tout autre chose. La peur tu ne l’as connais plus depuis que tu as posé ton regard sur la véritable apparence de ton Zanpakutō. De tous tes alliés tu étais certainement le plus apte à combattre cette menace gigantesque. Ceci dit ils étaient deux, non loin se trouvait un autre Hollow tout aussi moche que la bête, ce dépravé s’amusait à gifler des Shinigamis avec un membre des leurs. Glauque était le spectacle et s’en était visiblement trop pour toi. Tu allais de ce pas entamer les hostilités tout en prévenant ta comparse de se tenir à l’écart, de ne pas intervenir et surtout d’assurer ta protection si tu en avais besoin.

― Je ne connais pas tes capacités alors je vais te demander de ne pas me gêner. Restes en retrait et contentes toi de me soigner si jamais, c’est tout ce que tu as à faire.

Simple et efficace, ton ordre était donné et puis ce serait bête de perdre un Shinigami médecin en temps de guerre, mais ça tu n’y pensais pas vraiment. L’adrénaline était à son maximum.

― Vous allez payer pour votre insolence et les dommages causées par votre race !

Suite à ça tu avais récité une incantation, qui à une vitesse quasiment instantanée avait englouti toute la zone de combat dans un immense cercueil noir. Un nombre important de lances spirituelles étaient venus performer ce cercueil en tuant tout ce qui s’y trouvait. Tu n’avais pas fait dans la dentelle, en même temps tu étais bien connu pour ton style de combat assez… suicidaire. Tu ne pouvais qu’espérer qu’Uesugi H. Junyuri avait réussi à se protéger à temps. Pour ce qui en était des deux autres, une mort assurée ne pouvait t’être que bénéfique.

Spoiler:
 
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 239
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Mer 10 Juil - 5:49

Iskandar ouvrait ses yeux rutilant face à son propre être. Aujourd'hui, au côté des Ordalies de la bête mythique, les brebis n'étaient que cerbères. Inutile de retenir les ténèbres qui sommeillaient au fond de la lumière du Jardin. Le semeur endossait le rôle de récolteur. Une imposante urne se trouvait accroché au niveau de sa taille, toutes les âmes tombées au combat rejoindront directement les rangs de sa Maitresse.

Iskandar n'était plus. La folie le saisissait déjà, les nombreux sceaux de cette comédie divine tombaient les uns après les autres. Miséricorde, compassion, bon comportement... Tout était remplacé par rage, soif de sang, colère, haine.

Parquer dans des régiments, la pression spirituelle des deux généraux arrivaient à calmer les troupes et ce malgré leurs nombres infinies.

Ce fut Ordalias qui pénétra la dimension des papillons. Un simple souffle et la muraille séculaire fondit. L'excitation montait de plus en plus, la perte de contrôle également. Tous les Hollows étaient mystérieusement animé par une force exterieur. Behemoth ayant ravagé la cité du Faux-Dieu, la voie était libré pour que la pietaille se fracasse et ravage toutes humanité sur son passage. Ce fut évidemment le cas de notre pieux. Au côté de son "camarade", la fusée sur patte, leur binôme massacraient tout. Emissaires, simples âmes, hollows. Tout ce qui entrer dans la zone d'action du Titan fou n'était aucunement épargné. Le Titan jouait le rôle de perce muraille, le passage des ordalies étant impraticable. Son corps gigantesque arrivait à faucher avec une facilité déconcertante tous corps. Les membres explosaient sous ses doigts, des âmes coulaient le long de ses lèvres. Son corps n'était que sang, boyaux et os fracturés. Il n'incarnait là que le limier.

Très vite, les larmes des faibles âmes hammeçonèrent notre fou furieux. Ces faibles étudiants, quel butin absolu. Pourtant, deux corps surgirent soudainement pour leur venir en aide. En vue de leurs reiryoku, il n'était pas que de simple âmes en peines. Silencieux, il s'avança vers eux. Un premier pas fut effectué, tout n'était que ténèbre. Le regard rutilant de l'Iskandar suffit à percer ce calme omniprésent. Tandis que de nombreuses lames s'apprèterent à perforer sa chair de long et en large, une fissure s'imbriqua dans la réalité. L'assaut ciblant le géant fut absorbé dans cette gorge spirituelle - une partie de l'assaut finit sa course au fin fond du Hueco Mundo. Qu'en était-il de l'espion de Muerte ? La folie incarnée n'en savait rien, du moins, son avis était déjà tranché. S'il le voyait, il l'écraserai sous son poing.

Après quelque seconde, ce tombeau spirituelle prennait fin. Il ne restait plus qu'un adversaire. Que s'était-il passé ? Iskandar en avait cure. Les arabesques du corps de l'acolyte apparurent, son bras se contracta, condensant une puissance folle. Plutôt que de diriger ce couroux vers le shinigami ayant démarré les hostilités, ce fut Mascara qui hérita de la chance insolente d'un certains Luther Fawkes. La puissance du coup était assez importante pour envoler notre fusée "Space X" sur des kilomètres.

Iskandar esperait commencer et cloturer ce combat seul. Sinon c'était simple, il aurai bouffé tout l'monde. Même la plus ignoble des créatures pouvait avoir du coeur et ne pas tuer directement ce pauvre Slap-man. Revenons à nous moutons.    


Spoiler:
 
Alignement : Neutre
Rang : A
Grade : Fracción, Muerte
Avatar : Shinigami - Soul Eater
Messages : 28
Expérience : 125
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 07/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Máscara
Jeu 11 Juil - 17:47


Groupe 1 ▬ Comme un air de Déjà Vu 8gt3mAv

Comme un air de déjà vu


Les troupes étaient ordonnées, bien rangées derrière un Garganta suffisamment massif pour laisser passer l'intégralité des armées de l'Inferno en une seule vague destructrice. Et pourtant, personne ne bougeait, pas un n'osait broncher. Tous les montres attendaient le même signal, celui qui marquerait le début d'une offensive sans précédent sur le monde des papillons. Et celui-ci ne se fit pas attendre plus longtemps.

Après que l'un de leur généraux ait détruit la muraille du seireitei d'un seul bond, les fraccions s'élancèrent, bientôt suivis par leurs sicarios. La Fusée:tm: prit son envol sans tarder, balayant sans peine les faibles âmes se trouvant sur son chemin. Sans même prendre la peine de dévorer la majorité de ses victimes, Máscara distribuait de violentes tleha à tous ces samouraïs en robe.

C'est en suivant le binome géant qui lui avait été attitré que le bouffon tomba sur un shinigami prêt à en découdre et loin de vouloir se laisser faire, à l'inverse de toutes les autres brebis apeurées. Ni une ni deux, l'homme créa un gros cube noir dont l'utilité échappait encore au bouffon masqué. Il se doutait cependant bien que la suite des événements risquait d'être déplaisante s'il ne réagissait pas bien rapidement.

Il avait d'aileurs bien failli y passer, s'il n'avait pas eu, comme Iskandar, l'idée de recourir au Garganta pour se protéger de l'assaut. Non pas en absorbant l'assaut avec un unique portail à l'instar de son comparse, mais plutôt en en créant plusieurs dizaines quasiment instantanément et sans attendre, afin de pouvoir les utiliser pour plusieurs choses d'un coup d'un seul.

De l'un deux sortit un Vasto Lorde suffisamment grand pour atteindre la moitié de la taille d'Iskandar. Lui aussi doté d'un masque, bien que plus élaboré ainsi que plus massif que celui de Máscara, il était également vêtue d'un grand habit couvrant l'intégralité de son corps, si bien que l'on n'en distinguait rien d'autre que la silhouette.

Joignant leurs forces afin de projeter de multiples Cero à l'intérieur même des portails, les deux Vasto Lorde essayèrent de se prémunir de l'attaque non seulement en dirigeant les projectiles d'énergie sortant des portails en direction des épées d'Hao afin de les détruire, mais également en envoyant le surplus s'écraser directement contre le cercueil en lui-même au cas où cela permettrait de l'affaiblir un peu.

L'union des deux frères ne suffit malheureusement pas. La fourberie et la malice de leur technique ne fut guère suffisante face à la puissance brute déployée par le vice-capitaine : Eibon fut le premier à se faire empaler par l'une des épées d'énergie du hado, tombant aux pieds du Fraccion de Muerte. Quelques instants plus tard, ce fut le corps difforme du bouffon qui fut frappé d'une lame. En un clignement d'yeux à peine, les deux vasto lordes s'étaient fait anéantir par le kido emplit de rage d'Hao.

Arghl...
Même son dernier soupir était empli de son habituelle comédie trollesque... Iskandar allait désormais réellement pouvoir profiter de son 1v1.

Máscara:
 
Eibon:
 

_________________
Groupe 1 ▬ Comme un air de Déjà Vu L3PrWYO
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Amakusa Shiro - Fate Apocrypha
Messages : 83
Expérience : 262
Reiryoku : 50250
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Ven 12 Juil - 20:54



Chaotique, telle était la situation actuelle de la SoulSociety et tu ne pouvais rien faire, vous ne pouviez rien faire si ce n’est que tenter de défendre le peu d’émissaires qui restaient en vie. L’invasion soudaine de cette race impure avait quasiment anéantie tout le Seireïtei. Seuls les plus hauts gradés, quelques Nittōhei et bien évidemment toi, étiez encore debout, mais pour combien de temps ? En voilà une bonne question. Tu n’avais pas pu protéger tous tes élèves. Tu étais bien évidemment peiné, en colère face à une telle situation, mais tu savais rester de marbre et face à eux tu allais pouvoir faire parler tes pleins pouvoirs en ayant plus personne dans les pattes, même si tu aurais véritablement préférer être en compagnie des émissaires à l’heure actuelle.

Les combats avaient déjà commencés, tu pouvais ressentir différent Reiryoku de tes comparses se déchaîner. C’est avec un immense plaisir que tu serais venu en aide à certains de tes camarades, mais la situation à l’académie ne pouvait être négligée, tu te devais d’y rester, du moins pas très loin.

Tu étais tombé sur ton homologue de la seconde et c’est en sa compagnie, en recherche d’informations que vous étiez tombé sur deux monstres. À vrai dire tu ne savais pas réellement s’ils étaient les responsables de cette invasion, mais tu ne chercha pas non plus loin. C’est en la maîtrisant que tu relâchais toute ta haine que tu avais profondément gardé en toi sur toute la zone de combat, tu n’avais pas fait la différence entre alliés et ennemis, toutes personnes touchées par ta technique avaient été instantanément éradiquée du monde.

Dans le feu de l’action, il t’était impossible de distinguer la présence à tes côtés de Junyuri étant donné que tu étais parti au combat en premier, seuls les deux Hollows étaient dans ta ligne de mire et, si le géant de cinq mètres avait réussi sans trop de problèmes à parer ton attaque, l’autre bouffon masqué lui n’existait plus. S’ils partageaient ou non la même puissance tu n’en savais trop rien, mais visiblement le géant allait te donner plus de fils à retordre que tu ne l’aurais pensé. Bloquer l’un de tes Hadō le plus mortel n’est pas donné à tout le monde.

La taille n’allait pas te poser de problèmes au contraire, tu avais de quoi égaler ton adversaire en terme de taille et peut-être même en force brute.

― Tu as l’air plus résistant que ton ami, mais ne t’en fais pas. Ton tour arrive à grand pas. Nous verrons de quoi tu es capable face à un adversaire de taille égale.

Tu semblais confiant et déterminé à en finir rapidement. Tu dégainas ton Zanpakutō et le brandissait vers le haut, la lame vers le sol. Une dense concentration de Reiryoku couleur orangé formait une énorme boule  autour de toi te rendant quelques secondes invisible. Sur une large distance le ciel s’était assombri plongeant le monde dans un atmosphère sanglant et démoniaque, puis un simple ― Bankaï… Susanō Yubu no Aragami ! ― sorti de ta bouche et la concentration d’énergie explosa laissant apparaître ton Bankai t’entourant entièrement.

Voyons voir de quoi était capable ce géant face à ton Susanō. Sans plus attendre, tu frappais à nouveau l’intégralité de la zone de combat à l’aide l’épée de Tōtsuka en balayant la zone horizontalement et cela à une grande vitesse. Le coup était si puissant qu’il serait capable de trancher une bonne partie du corps du géant.

Le temps était compté pour tes semblables, tu devais terminer ce combat rapidement afin de pouvoir aider les autres, mais le géant n’allait sans doute pas te laisser passer aussi facilement.
Spoiler:
 
Messages : 88
Expérience : 268
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Dim 14 Juil - 5:55
Dans le tumulte de la bataille, les hollows et les shinigamis remarquaient plusieurs reiatsu imposants qui s’en prennaient à tout le champ de bataille : Ordalias et Muerte s’adonnaient à un duel des plus acharnés. La cendre qui amenait les autres à endosser sa condition du premier et les zombies impitoyables du second causaient de plus en plus de destruction. À ce rythme là, il serait aisé de dire que le Seireitei ne risquait pas de tenir bien longtemps. En passant non loin du groupe combattant dans le coin, les plus attentifs avaient pu remarquer un détail non négligeable : les colosses semblaient être gênés par quelque chose, ou bien quelqu’un.
Vous remarquez qu'Ordalias et Muerte se battent entre eux.

Déchirures de la dimension donnant des infimes passages aléatoires en plein Hueco Mundo, Monde Humain ou “encore autre chose”, les coups des chefs de guerre avaient tout pour faire froid dans le dos.

Et pourtant… Tout cela s’arrêtait soudainement lorsque les yeux des personnes alentours virent le fukutaicho Hozen Meruem apparaître sans crier gare et planter son zanpakuto dans le crâne de Muerte. Seuls les hollows pouvaient comprendre ce que tout cela allait signifier par la suite, pour Muerte tout comme ses serviteurs : une âme inférieure avait marquer à vie leur maître.
Hozen Meruem marque Muerte à vie.

De quoi alimenter le moral des troupes côté émissaire. Mais le problème n’avait pas pour autant l’air d’être réglé. Le coup n’avait pas été assez puissant pour faire disparaître le général, malgré la force qu’avait pu mettre le shinigami dedans. Et le fait que Muerte allait dorénavant concentrer toute son attention sur lui ne présageait pas grand chose de bon.

Apparemment, il en fallait beaucoup plus pour venir à bout de quelqu’un de sa trempe. Après tout, quand il ordonnait à la Mort, elle s'exécutait et lui obéissait.
Muerte va se concentrer sur Meruem.


Ce post n'est ici que pour illustrer le combat ayant lieu sur tout le champ de bataille dans le groupe des généraux. Aucune technique ne vous atteint mais vous pouvez ressentir à peu près tout ce qui s'y passe, vu votre proximité criante avec eux.
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 239
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Lun 15 Juil - 2:39



La patate de forrain du Titan ejecta la créature hors de la zone de combat. Ce n'était point Mascara, ce dernier avait succombé à l'attaque du piètre Shinigami comme le faible qu'il était.

Le Titan fou exultait une puissance prodigieuse, de ses iris émettait une lueur carmin. L'Hécatonchire s'approchait à pas feutrés, l'ensemble de ses muscles décuplèrent face à cette emmagasination de Reiryoku. Le Divin s'approchait de l'impur.

Les deux généraux traverserent devant eux. Les deux entités, ayant brisé toutes limites, s'adonner à un combat dès plus démentiel. Epée rouillée contre poings squelettique. Chacun des coups qui s'entrechoquaient libèrerent une nuée de garganta donnant sur de multiples mondes.

L'une des âmes inférieures réussit un exploit encore jamais vu : Muerte était marqué à vif. Toutefois, celui-ci ne semblait nullement au courant de la provenance de cet assaut. Ou du moins, il y avait plus important à ses yeux. Comme si la simple condition de cette âme ne l'importait pas... Le Fou n'en avait que faire, il n'était pas là pour eux.

Les cieux étaient saccagés, à feu et à sang. Les cendres formant le corps du Behemoth s'établissaient sur l'ensemble - et plus encore - du Seireitei. Le Léviathan ne comptait pas laisser cela se passer ainsi. Une lame de fond, haute de plusieurs centaines de mètres, constituer uniquement de cadavres putrides...

Les deux assauts venaient se nulifier et ce pour le plus grand bonheur de l'ensemble des troupes - alliés comme ennemies.

La voute céleste continuait d'être malmené. Après cette tempête solaire capable de bruler une dimension entière, ce fut le tour du Shinigami de l'influencer. Le ciel s'obscurçit, un nouveau maelstrom s'appretait à heurter Iskandar. De l'épée de l'émissaire s'échappa une carapace safrané qui se lova autour du Fukutaicho.

La protection prit très rapidement la forme d'une sentinelle haute de plusieurs metres de haut, égalant ainsi l'Iskandar.

Sans aucune sommation, ce fut un surpuissant coup de sabre qui s'abbatit contre Iskandar. Condensant cette phénomènale energie dans ses extremités, Iskandar puncha une première fois le sabre. Cela ne suffisait pas, ce bras de fer ne faisait que débuter.

Une série de coup surpuissants - libérant chacun une puissante onde de choc - déferla contre l'imposant sabre spirituelle. C'était une joute similaire à celle des deux généraux qui débutait. Les poings d'Iskandar s'heurtaient avec force contre la lame gigantesque. Leurs coups impactaient les horizons. Les émissaires comme les démons proche tombaient sous leurs puissances. La végétation comme les structures ne pouvaient non plus y résister.

Cet échange de coup dura plusieurs minutes sans qu'aucune des deux créatures ne s'éssoufflent. Le Titan fou ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin, n'ayant plus ses fers pouvant le rattacher à sa miséricorde, l'extermination était le seul choix. Un hurlement terrifiant s'échappa de ses cordes vocales, de ses paumes venaient de s'extraire le fruit défendu. Hao pouvait mirer un infime vortex... Le pire s'appretait à impacter le Seireitei et il en était le seul gardien.

Spoiler:
 
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Amakusa Shiro - Fate Apocrypha
Messages : 83
Expérience : 262
Reiryoku : 50250
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Lun 15 Juil - 19:52


À ce rythme-là, la SoulSociety n’allait pas tenir encore bien longtemps. L’invasion se voulait dévastatrice et pour le coup, c’était une belle réussite de leur part. Tu pouvais ressentir alors le Reiryoku de tes confrères tels que Tokugawa Eien et Byakuren Yuki qui luttaient tant bien que mal comme ils le pouvaient, puis il y avait aussi celui d’Hozen Meruem, le vice-capitaine de la première division et apparemment son combat s’avérait être le plus difficile de tous, ce veinard affrontait deux des généraux du Hueco Mundo. Leur combat était si intense que les techniques employées menaçaient par moment la totalité du champ de bataille. Fort heureusement pour vous, l’un des généraux avait nulifié les effets d’une technique employée par Ordalias, sans le vouloir il avait sans doute évité la mort à bon nombre de tes camarades, mais cela dit, tout le monde commençait à faiblir face à la menace, même toi, mais tu n’étais pas prêt à poser genoux à terre. Loin de là.

Face à ton adversaire respectif, tu menais très clairement le combat le plus dur de toute ton existence jusqu’à preuve du contraire. Tu avais déployé la terrible puissance de ton Zanpakuto face à ce géant qui se trouvait en face de toi et même cela n’avait pas suffit à le faire flancher. Un combat de titan était en train de se réaliser, chaque coup porté par la puissance destructrice de ton Bankaï venaient s’écraser sur les poings du colosse qui ne se laissait pas abattre. Les chocs de vos deux puissances monstrueuses formaient des cratères de plusieurs mètres à la ronde et de puissantes décharges éclataient. Nul ne pouvait ignorer votre combat, c’était indéniable.

Ces échanges de coups avaient durés quelques minutes, suffisantes pour dévaster la zone de combat suite à un énorme coup d’épée émis par la titanesque force brute de Susano, mais là encore le géant se montrait plus terrifiant que jamais. Une série de coups de poings plus puissants les uns que les autres venaient s’écraser contre la géante épée, cela lui avait valu néanmoins quelques minimes blessures aux poings, mais rien de grave au point de le faire chuter, pire encore, il passait visiblement aux choses sérieuses et le combat se corsait aux fils des minutes.

Un terrible hurlement se fit entendre et sorti tout droit de la gueule du colosse lorsque soudainement tu vis apparaître au milieu de ses paumes de main, un petit vortex. De sa part, le vortex se voulait menaçant envers ton monde et seulement deux choix s’offraient à toi : défendre la SoulSociety toute entière en consommant part la même occasion plus ample d’énergie, ou alors seulement toi afin de poursuivre le combat avec assez de réserves.. le choix était vite fait. Tu avais vus tes subordonnées s’éteindre sous tes yeux et tu pouvais nullement accepter qu’une telle monstruosité se reproduise, tu allais devoir te « sacrifier » pour le bien de tous.

Sans plus attendre, tu récitais une incarnation audible que part toi-même puis à la vitesse d’une image rémanentes, trois nuages se formèrent au-dessus de vos têtes. La menace était en route, d’un geste du bras, tu ordonnais à la foudre de venir s’éclater sur le vortex de plus, tu récitais une seconde fois à voix basse une deuxième incantation ayant pour but d’enfermer toute la zone où vous vous trouviez à l’intérieur d’un immense cercueil noir à une vitesse supersonique. Contenant à l’intérieur les effets du vortex, une multitude de lames spirituelles s’emparèrent du vortex. Tu l’avais échappé de peu, tout le Seireïtei pouvait te remercier s’ils étaient au courant de ton action, une action qui avait provoqué une terrible explosion t’envoyant t’écraser contre un mur à une très grande vitesse. Tu pouvais désormais ressentir quelques douleurs au niveau du dos, mais rien de bien grave. C’était plutôt de l’état de ton énergie actuelle qu’il fallait se préoccuper et de ton adversaire.

Profitant de l’épais nuage qu’avait provoqué l’explosion, tu te remettais rapidement de ces blessures superficielles puis, une troisième incantation retentissait. Une importante vague de lianes s’étaient déployées du sol en abondance sur toute la zone à une vitesse ahurissante. Ces lianes ont pour but de sceller la totalité du Reiryoku de l’adversaire ce qui provoquerait la défaite cuisante du colosse et ta victoire, encore fallait-il qu’il se laisse surprendre par ton petit stratagème utilisé maintes fois. Tu commençais à faiblir de plus en plus, ta vision se montrait flou par moment. Il fallait que tu le termines et vite, si tu ne voulais pas y rester.

Spoiler:
 
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 83
Expérience : 239
Reiryoku : 57500
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Mer 17 Juil - 4:30



Qu'importe la situation, le protagoniste prenait toujours un avantage certains sur notre antagoniste. Le Titan Fou déversait son ire sur l'émissaire - qui arrivait à garder un stoicisme à toutes épreuves. Qu'importe les actions de l'Iskandar, l'Asakura le dominait sur tous les plans. C'était comme si sa création n'avait vu le jour que pour éliminer l'âme viciée. Pour une fois, Hao était un blanc. Le globule blanc veillant sur le corps humains et détruisant tous virus. Qu'allait-il devenir de cette escouade qui fut chargée d'une mission cruciale par Behemoth en personne..?

Le vortex qui s'apprêtait à balayer l'entiereté du Seireitei se fit nullifier par un assaut provenant du ciel. Hao commandait le feu céleste, c'était son vassal. Par trois fois, les cieux libèrerent leurs contenus afin de punir cette mascarade impure. Maitre des élèments, le Shinigami venait de sauver la Soul Society d'une funeste destinée et ce avant même que le vortex n'ai englobé celle-ci en son sain. Un coup de génie, du début à la fin. Pouvait t'on douter d'un tel exploit, alors que le Hollow se trouvait au plus grands des stratèges du Rise-Game. Que dis-je, à l'homme qui avait crée les concours de fils..?

Iskandar n'en avait pas fini, tout comme son adversaire. Comme lors de sa première apparition, le Titan Fou aspira l'assaut le concernant dans une gorge spirituelle afin que cette dernière ne laisse son courroux se deferler sur les contrées desertiques du Hueco Mundo. Le Pieux ne pouvait perdre, ni ici, ni maintenant. D'une puissante impulsion - libérant un cratère à son démarrage - la masse gigantesque fusait contre sa victime.

Un poing mesurant la taille d'un homme le fustigeait.

Concentrant une importante quantité d'énergie dans celui-ci, le poing visait à accabler son adversaire afin de lui causer d'important dégâts tout lui faisant traverser une importante partie de la zone de combat. Iskandar ne comptait toujours pas s'arreter ici. Depuis ses yeux, une lueur se manifestait. Une quantité infinie d'energie venait prendre jour au niveau des yeux iris.

Un Cero surpuissant capable de ravager l'intégralité d'un pan du capitole allait être relachement.

Toutefois, plus aucun reiryoku ne semblait transité dans le corps de l'illustre Titan. D'innombrables racines l'enlaçaient. Son reiryoku semblait se faire aspirer... Non, scellé était le terme adéquate. D'où pouvaient-elles provenir ? Iskandar n'en avait eu cure. Peut-être que c'était lors de cette importante fumée que l'émissaire avait placé son piège.

Il était déjà trop tard. Le coup de clairon venait d'être sonné et pourtant l'entité pris d'hybris fusa à toute vitesse vers son vis-à-vis afin de l'accabler de coups. Sans aucune energie spirituelle, leurs forces étaient égales à des caresses. Pouvions nous toutefois raisonner une créature dénué de toutes formes d'intelligence se basant uniquement sur son instinct primaire ? Rien n'était moins sûr.

Tel le géant violet, le corps du Titan fit un premier pas en arrière, avant qu'un seconde ne l'ai rejoins. La Carcasse du titan se fissurait de part en part. Peu à peu, toutes formes d'energie spirituelle le quittait. Le berger revenait vers son Jardin et ses ouailles. Le corps du monstre titanesque se désagrait très rapidement. Un regard emplit de miséricorde se posa toutefois sur son adversaire. C'était comme si ce même Titan était délivré d'un mal, d'un poids ayant vécu jusqu'alors en lui...

Telle fut la fin de cette escouade d'Hollow. Tous tombèrent face à l'implacabilité du Fukutaicho. Mascara fut annhilié, Iskandar se dissipait dans l'air.

Spoiler:
 
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Amakusa Shiro - Fate Apocrypha
Messages : 83
Expérience : 262
Reiryoku : 50250
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Mer 17 Juil - 22:00


Même si le combat était particulièrement difficile pour toi, pas à pas tu arrivais à prendre l’avantage sur le Trublion qui se dressait avec force et rage face à toi, cela dit, toutes ses tentatives se voyaient désamorcer aussi vite qu’il les provoquait. Quelle démonstration, les singes de la Sanbantaï comme dirait ton ancien élève n’avaient qu’à bien se tenir face à ta maîtrise du combat et oui, tu pouvais te la vanter, précédemment tu avais totalement annihilé toute présence du bouffon masqué qui avait eu le malheur de subir le pouvoir destructeur de ton cercueil noir.

Une attaque que le colosse n’avait eu aucun mal à ignorer et ceci part deux fois, lorsqu’en utilisant ton sort de kido contre les effets du vortex ― que tu avais anéanti en utilisant une attaque élémentaire, décidément tu jouais sur tous les tableaux ― tout en essayant de le prendre avec. Il n’y avait que très peu de chance que cela arrive et tu en était conscient, mais cela dit tu avais agi en prônant le bien des tiens et de ton monde autrement dit ; la SoulSociety.

Si tes attaques n’avaient aucun impact sur le géant, tu avais sûrement une solution à ce problème ou du moins, une carte maîtresse. Un épais nuage de fumée s’était créé suite à l’impact des techniques, tu avais vu là une terrible opportunité de piéger ton adversaire par un sort d’entrave voulant sceller définitivement son Reiryoku. Alors que tu préparais sans doute ton ultime assaut, le colosse concentrait toit en se dirigeant droit sur toi une masse d’énergie en son poing voulant t’anéantir à en croire la rage que dégageait son regard.

Ton sort s’avérait efficace, les lianes sorties du sol attrapèrent Iskandar, mais son poing emplit de rage s'écrasa contre la carcasse de ton Bankai au niveau du visage te projetant hors de la zone de combat tout en te provoquant des dégâts majeurs.

Un pas, puis deux en arrière, telle était la dernière action du monstre se trouvant sur les lieux, tu ne pouvais admirer son armure se fissurer de toutes part avant que la masse ne vienne s’effriter, disparaissent totalement de la Terre. Néanmoins, le prix à payer pour avoir remporté cette victoire face à Iskandar était salé. Tu étais fatigué et tu étais composé de blessures importantes, tu ne pouvais garder ta technique ainsi que ton Bankai actifs plus longtemps. Les lianes disparaissaient une part une tandis que ton Bankai se dématérialisait, retrouvant sa forme de tous les jours ; Zanpakuto.

Tu ne savourais pas ta victoire, tu n’avais pas le temps. Physiquement les blessures étaient majeures, mais ton énergie était au plus bas ce qui t’empêchais d’avancer rapidement. La direction prise était le Sud. Tu ne savais pas où tu allais exactement, le Seireïtei était méconnaissable. La seule chose que tu espérais était d’arriver à temps sur un autre front où tes comparses s’y donnaient à corps et âmes. Pour ce qui était de ton arrivée, rien n’était sûre car plus tu marchais, plus la fatigue se faisait ressentir. Sacré Iskandar, tu n’oublieras pas son visage d’aussitôt.

Spoiler:
 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1
Groupe 1 ▬ Comme un air de Déjà Vu

Sauter vers: