Derniers sujets

Groupe 4 ▬ Le lion et le rat
 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1

Aller à la page : Précédent  1, 2
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Mar 20 Aoû - 19:11
Ce n’était pas qu’un seul coup que je ressentais par la suite, mais bel et bien deux. Le second s’était logé directement en plein faciès provoquant une cicatrice indélébile sur ce dernier. La profondeur était telle, qu’elle ne manquait que de quelques centimètres afin de m’ôter toutes facultés visuelles que possédait ma pupille gauche.

Une quantité importante d’hémoglobine s’échappait de cette fentes coupant ainsi lentement sur mon visage. Les coups ? J’avais l’habitude d’en recevoir après tout ce que j’avais pu traverser, mais je ne pouvais cacher ma frustration en ne voyant aucune réaction de la part de mon Zanpakûto. Je lui avais demandé son aide. Bien que la demande fut prononcée à ma manière, le message devait être passer, mais ne captant aucun signal de mon compagnon je me sentais comme profondément humilié.

Cependant, l’explosion annonçait une tout autre surprise. Quittant son xénodoque, l’arrivée du capitaine-commandant du Seireïtei fut divine. Un reiryoku hors du commun se dégageait de cet entité pure. Je ne le portais pas particulièrement dans mon cœur, mais il on allait plus se voiler la face. Le combat serait perdu s’il n’était pas intervenu, le dernier assaut de l’émissaire verdoyant n’avait eu aucun et son énergie spirituelle venait de s’envoler.

Une fois de plus je venais de perdre quelqu’un, un allié, un camarade, moi qui vivait dans le désir de protéger mes semblables, ma mission se faussait minutes après minutes depuis le début de cette invasion. Perdu au fond du désespoir, c’était inconsciemment que je me retrouvais une fois de plus en face de Susanô’o, comme si mon esprit cherchait en vain à comprendre le pourquoi du comment et qui sait, peut-être stopper cette guerre d’égo insignifiante qui planait entre nous.

― Susanô’o.. Où ai-je fauté ? Toi qui me suit depuis tant d’années, dis-moi qu’est-ce que j’ai loupé pour ne pas réussir à protéger qui que ce soit ?! la haine et la tristesse se mélangeaient en même temps provoquant une larme. –

― Tu es trop fière, intransigeant et sévère avec ton prochain. Tu veux les protéger mais tu ne les respecte pas pour autant. Même avec moi tu as du mal. Je ne suis pas que ton arme tu sais, je suis aussi ton compagnons. Ce que tu ressens je le ressens, je sais tout ce que tu as sur le cœur Hao. Cessons ces rapports de force entre nous et avançons ensemble, tu seras peut-être en mesure de protéger les tiens.

J’ai sué sang et eau pour arriver où j’en suis et tu le sais mieux que personne. Les rapports qui pèsent entre nous ne sont que le fruit de ta peur alors que tu incarnes justement cette dites peur ! Susanô’o.. c’est en posant les yeux sur toi que ma peur s’est dissipée. Alors posons nos yeux ensemble sur ce monde et révélons notre vraie puissance.

Nouveau retour à la réalité lorsque Yogen no Mitsuhide foulait les terres de la zone de combat dans laquelle nous nous trouvions. Portant le Nittohei dans ses bras, il lui faisait partager toute la bonté de son âme en lui offrant la possibilité d’être le héros de son histoire. Un halo lumineux résidait tout autour, doté de neufs lames, le Shinigami avait visiblement atteint une nouvelle forme de potentiel. Il m’était difficile de correctement mirer la scène ayant un œil blessé, je restais tout de même admiratif devant la présence que dégageait ce jeune garçon.

Sans tarder, Nakahara Noah découpait littéralement le monstre verdâtre, lui qui était désormais submergé par la peur tentait une dernière technique pour la gloire. Ne lui laissant nullement la moindre chance de se régénérer, il allait trop vite et la puissance de ses coups dépassaient toutes nos attentes. L’assaut ultime de Noah fut d’une terrible ampleur couplée à une beauté merveilleuse. Désintégration totale, Silithid n’étais plus là, mais très vite les capacités de Noah s’envolèrent avec juste après avoir affiché un rictus , puis un simple – Merci – empli de sincérité et de sagesse avait fait écho depuis sa bouche.

Le combat venait de prendre fin grâce à lui et à sa bravoure. Libre de tous mouvements à présent, je me dirigeait tant bien que mal vers le corps inerte du Nittohei. Je ne possédais plus beaucoup d’énergie spirituelle, mais je tenais à tenter une chose qui n’avait point fonctionner. Le transfert de Reiryoku n’avait pas fonctionné, le Shinigami nous avait déjà quitté. Fermant les yeux tout en soupirant, je lui adressais un dernier mot.

― Ton courage ainsi que ta bravoure ont été exemplaires. C’est moi qui te remercie, Nakahara Noah.
Messages : 125
Expérience : 370
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Mer 21 Aoû - 13:33
La méthode est suicidaire pour certains, salutaire pour d'autres. Tous se plient au commandement de leur chef de fortune - bien que l'envie n'est pas présente.

Les Shinigami se dispersent et s'exécutent. Le doute est présent chez la plupart, cependant, le fait que Reiha ne protège pas ses arrières, leur redonnent confiance. Elle souhaite leur bien. Elle n'est pas de ceux se cachant derrière un poste pour se protéger. Non, elle est une leadeuse née, elle combat elle aussi sur son propre champ de bataille - à sa façon.

Mû par cette envie de sauver leur chez-soi, les ébeylières explosèrent à l'unisson. C'est un torrent innommable qui se déverse dans les souterrains. Toutes créatures viciées goûte aux affres de la mort. Coup du sort, hasard du destin ou réelle prédestinée, le Tsunami n'occasionne aucun dégât contre les barricades Shinigami. Ils sont sauvés. La Résistance renaît de par cette action symbolique.

La flamme ne s'éteindra plus. Même parmi ceux qui étaient accablés par le doute.
Le tsunami engendré par Reiha parvient à impacter efficacement les deux points, ils sont capturés

Aussi, vite, que la lumière ne se diffuse, les haut-faits stratégiques de l'émissaire se transmirent aux quatre coins du Seireitei. La flamme de la Résistance s'embrase lorsque de nombreux émissaires - plus expérimentés - entendent parler de la jeune Ousuke. Ne pouvant abandonner ici et maintenant, de nombreuses escouades se forment pour agir de la même manière.
L'engouement que transmet la Nitôhei se transmet dans tout le Seireitei, différents groupes s'organise pour imiter ses actions

Cependant, tous ne naissent pas égaux. Tous ne se veulent pas habiter par un génie militaire sans nom. Si bien, que sur l'ensemble des escouades de fortunes formées, seules six d'entre elles parviennent à affronter dignement la marrée Hollow dans les souterrains.

Et même parmi ces Shinigami de renoms, tous ne sont pas en mesure de contenir l'Hégémonie. Les pertes ne cessent d'être dénombrées. Ce rouleau compresseur démoniaque plie les tentatives infructueuses de la plupart des escouades. À défaut de pouvoir maintenir cette pression constante, les Shinigami battent en retraite, humiliés, une nouvelle fois.

Seul un groupe de vaillant émissaire oblitère la menace se trouvant devant eux. Une fois, l'objet de leur convoitise attend, ils se mirent en route. Tout le monde converge à un endroit précis.
Une seule escouade parvient à capturer son point de contrôle sans subir de perte

Silithid n'eut aucune chance. Le Héros de l'Aube vient encore une fois de prouver sa valeur aux yeux de tous - ou du moins aux yeux de Hao et de Susano'o. Son corps fragile, en raison de sa renaissance singulière, tombe au sol. Sa cage thoracique est toujours en mouvement ; il respire.

Ses forces ne l'ont pas quitté, toutefois, il est pour lui impossible de prononcer la moindre parole, ni même de faire la moindre action. Ses yeux se closent. Il est temps pour le vaillant de se reposer. D'autres Shinigami, tout aussi puissant ou presque, veille sur lui.

Une escouade, nouvellement formée, passe près des deux hommes. Ne pouvant perdre leur temps en discussion futile, une coordonnée leur est transmise ; celle de Reiha. La Résistance compte fortifier un avant-poste là-bas et reprendre sciemment leur dû. Leur Capitole. Noah, Haô, vous y êtes donc vivement convié.
Noah tombe inconscient sous la puissance du Reiryoku qui l'habite.

Comme attendu par les émissaires à la botte de Reiha, l'effondrement débute. Surpuissant, celui-ci enterre vivant toutes entités se trouvant à l'Ouest, allié comme ennemi. La cacophonie ne s'arrête pas là, elle prend en ampleur avec le temps. La future Fukutaicho de l'Iryoku doit agir et vite si elle veut maintenir en vie ses hommes et sa propre personne.

Ordre de passage : @Asakura Haō | @Ousuke Reiha
Détails : Félicitations, vous venez de terminer la Phase #1 de cette épopée ! Votre phase #2 va commencer sous peu, vous pouvez vous préparer pour celle-ci via votre prochain post.
Comme expliqués dans la réponse, les six groupes rejoignent tous Reiha au QG et récupèrent sur leurs routes Hao et Noah.
@Ousuke Reiha en raison de tes jets excellents et de tes prises de décisions, il t'est possible de te prémunir de l'effondrement du Seireitei. Tu possèdes 9 groupes de Shinigami pour 9 points de contrôles :
Ne pas renforcer un point de contrôle entraînera sa destruction.
Renforcer un point de contrôle par une escouade de Shinigami te donnera une chance sur deux de lui permettre de ne pas s'effondrer - et de garder en vie les troupes s'y trouvant.
Renforcer un point de contrôle par deux escouades permettra à celui-ci de résister automatiquement à la secousse.
Alignement : Loyal-Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Nibantai
Avatar : Kogitsunemaru ― Touken Ranbu
Messages : 118
Expérience : 359
Reiryoku : 51350
Date d'inscription : 28/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Asakura Haō
Mer 21 Aoû - 17:53
Après quelques minutes d’attentes et de repos auprès du corps du jeune émissaire de la Sanbantaï, mon œil droit encore en état de capter les images pouvait observer la poitrine de Noah se soulever.. doucement, mais sûrement. Finalement ma tentative de transfert avait dut être annulée par les effets du pouvoir de Yogen no Mitsuhide. Sacré Sotaichô celui-là. Frimeur, il avait déjà quitté les lieux et je n’avais même pas eu le temps de lui adresser la parole, tout était allé trop vite, beaucoup trop vite pour moi.

Je faiblissais je le sentais. Inutile de se voiler la face plus longtemps, j’étais pour l’heure actuelle incapable de mener une troisième bataille bien que le désir brûlait au plus profond de mon âme. Mon Bankaï était revenu à l’état scellé en même temps que je posais le fessier au sol. De la plaie, le sang ne coulait plus. Ce dernier avait séché rapidement et je prenais la peine de l’essuyer à l’aide de la manche de mon kimono, du moins de ce qu’il en restait. Arrachant la ceinture de ce dernier, je cachais la blessure tant bien que mal, malheureusement je ne pouvais pas laisser mon œil à découvert et je me retrouvais désormais avec un handicap visuel, pour le moment. Je pouvais soigner ma blessure grâce à mes compétences en Kaido, mais je voulais garder le reste de mon énergie pour quelque chose de bien plus important.

Le vent soufflait lentement, puis soudainement des bruits de pas rapides se dirigeants vers nous se faisaient entendre. Je soupirais légèrement car je n’espérais vraiment pas retomber dans une rixe. Fort heureusement pour ma personne, ce n’était qu’un groupe d’émissaires de la Soul Society autrement dit, nos alliés. Tous commencèrent à crier mon nom lorsqu’ils pouvaient depuis leur position m’apercevoir.

― Asakura-fukutaïcho !!! Nous sommes l’unité de soutien !! Nous n’avons pas le temps de vous expliquer la situation, mais nous devons au plus vite rejoindre le Q.G où se trouve notre commandant !! Montez sur mon dos Asakura-fukutaïcho !!

Même si ce n’était que de simples émissaires, j’étais heureux au fond de moi qu’ils aient survécus à toute cette catastrophe. Ils n’avaient point le temps de discuter plus longtemps ils avaient reçu un commandement et comptaient le suivre à la lettre. Braves Shinigami qu’ils étaient, je me demandait bien qui pouvait être ce commandant en question pour suivre sans rechigner les ordres, alors j’allais faire comme eux. Les écouter et ne pas poser de questions. Toutefois, je me sentais encore apte à me déplacer à leur allure alors doucement les frères quand même hein.

― Très bien les détails seront transmis une fois que nous arriverons sur le lieu-dit. Ne vous méprenez pas mes chers camarades, mais je suis encore en état de me déplacer tout seul. Ramassez plutôt ce jeune homme et transportez le avec toute l’attention possible. Je vous suis depuis la dernière position, allons-y.

Aussitôt dit, aussitôt fait, la route était prise. Le chemin fut long, très très long même et tout au long nous avions pu entendre des détonations, comme si des éboulements avaient eu lieu ou étaient peut-être même encore de se produire, il fallait agir très vite si nous voulions pas subir encore plus de pertes.

Nous étions enfin arrivé sur place et je captais de mon œil une silhouette qui ne m’était pas inconnue, bien au contraire. Le poste de commandant de cette fameuse unité était donc occupé par Ousuke Reiha ! Quel parcours extraordinaire de la talentueuse Nittohei que j’avais pu superviser tant d’années. Mon cœur s’emballait, j’étais content de la savoir en vie. Un fin rictus s’affichait sur mon visage.

― Reiha-chan petit silenceje suis content de te savoir en vie. Malheureusement le temps manque pour des retrouvailles, racontes moi plutôt en détails ce que tu sais et ce que tu as fait jusqu’à maintenant.

Je comprenais tout de suite que mon idiosyncrasie grandissait ou plutôt mûrissait. J’avais compris un tas de choses pendant cette guerre, et ce n’était pas fini. Tout était encore loin…

― Soignez-moi ce jeune homme et tout de suite !

Spoiler:
 

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 22 Aoû - 17:52

L'ambiance pesante n'était pas rassurante, loin de là. Reiha se trouvait maintenant seule au QG, de quoi l'aider à se concentrer mais aussi à la mettre en face de ses démons. Et si elle avait pu mieux faire les choses ? Et si elle avait pu sauver la vie de certains émissaires ? Tant de questions la taraudaient, tant de questions auxquelles elle ne sera jamais en mesure de répondre. La veste de commandant était bien difficile à porter, ainsi tissée par tout un tas de problèmes. Malheureusement, la recrue n'avait pas le luxe de méditer sur sa condition, de se demander si elle avait vraiment les épaules pour tout ça, car chaque seconde de perdue pouvait être fatale pour un homme ou deux. Sans attendre, elle commença donc à méditer sur les prochains ordres à donner dès l'instant où la terre se mit à trembler.

Tout cela n'annonçait rien de bon. Les affrontements dantesques ayant lieu çà et là ne faisaient que fragiliser l'équilibre de la dimension. Le sol ne tarderait pas à s'effondrer sur lui-même ici aussi si rien n'était fait. La jeune émissaire mit un plan au point pour cela. Cependant, elle devait toujours attendre le retour de ses hommes. Ceux-ci, emplis d'une joie lisible sur leurs traits, finirent par faire leur grand retour. Certains étaient trempés, d'autres un peu épuisés, mais ils étaient là. Et peu à peu, d'autres Shinigami firent leur apparition. Des têtes que Reiha n'avait jamais vu jusque là. Mais tous semblaient animés du même désir de protéger le Seireitei, ce qui aurait presque pu arracher une larme à la commandante en devenir si la situation n'avait pas été aussi critique.

« Bien, remettez-vous rapidement de vos émotions. Nous ne pouvons pas nous accorder trop de répit malgré la réussite du dernier plan. Comme vous pouvez probablement le ressentir, tout est sur le point de s'effondrer. »

Heureusement, les effectifs affluaient peu à peu. Il y avait désormais bien assez de mondre pour sécuriser au moins cette position sans trop de difficulté. Et parmi les nouveaux arrivants, Reiha fut en mesure d'en reconnaître quelques uns, notamment lorsqu'ils s'approchèrent. Il y avait Asakura Haō, son aîné et ancien professeur, accompagné de la recrue Nakahara Noah qui semblait totalement lessivé, au point que des soins devaient lui y être immédiatement administrés. Quelques hommes furent assignés à cette tâche. Pendant ce temps, la nittohei prit le temps de résumer les derniers événemenents au fukutaicho diminué.

« Pour faire court, nous nous sommes chargés de sécuriser un itinéraire souterrain pendant que beaucoup se battaient. Se faisant, elle l'invita à poser ses yeux sur le grand plan et pointa du doigt chaque zone contrôlée qui formait la route en question. Grâce à ça, nous pouvons relier les positions de Hozen Meruem, Byakuren Yuki et Tokugawa Eien à la nôtre. Quant à la partie nord, elle est désormais impraticable, totalement ravagée par.. quelque chose. L'ouest vient quant à lui de s'effrondrer, et cette fatalité risque de nous parvenir si nous ne faisons rien pour l'arrêter. Fort heureusement, j'ai peut-être une solution. »

Par quelques grands gestes et paroles, elle convia toute cette foule nouvellement rassemblée autour d'elle et réclama un silence religieux, car elle s'apprêtait à prendre un nouveau pari. Mais cette fois, celui-ci était mu par la logique, ce qu'elle estimait être à son avantage.

« Comme vous le savez, le nord et l'ouest sont désormais inaccessibles. Pourquoi notre position et notre route ne le sont pas, pourquoi tout ne s'est pas écroulé en même temps ? Je vous le donne dans le mille : une réaction en chaîne. Nos positions ne sont pas les plus fragilisées, d'où le fait qu'elles ne s'écroulent pas elles-mêmes. À ce titre, il sera possible de mettre un terme à cette réaction en chaîne en renforçant les positions sensibles qui seraient susceptibles de tout faire péter. Marquant une pause, elle prit cette fois-ci le temps de compter les effectifs. Il y avait assez de Shinigami pour former 9 groupes, ce qui était suffisant selon elle. Parfait. Deux unités resteront ici afin de renforcer notre position. Deux se rendront au point nord-est du QG, deux iront à l'ouest de position de Hozen Meruem, et enfin... Trois unités iront au croisement le plus au nord de l'artère centrale. Cette position est la plus susceptible de s'effondrer en raison de son exposition à deux voies dangereuses. Il est primordial de la protéger. Avec une telle formation, il vous sera possible de tous migrer vers le sud dès l'instant où les zones seront sécurisées, ceci afin de prévenir un éventuel effondrement surprise, même si j'en doute. »

Quid du reste ? Reiha ne jugeait pas cela nécessaire de s'y rendre dès les premiers instants ce ne serait que du gâchis d'effectifs. Après tout, si le danger était neutralisé avant même d'atteindre ces zones, pourquoi y aurait-il besoin de s'y rendre en premier lieu ? Tel était son pari ; endiguer la menace et l'empêcher de progresser en forçant toutes les ressources à disposition sur les zones premièrement exposées. Puisque le phénomène de réaction en chaîne avait été identifié, il était naturel de réagir ainsi, aux yeux de la jeune femme. Une fois certaine de ses ordres, elle somma les groupes de se rendre aux positions qui leur furent assignées dans les plus brefs délais. Après quoi, elle souffla un grand coup et leva les yeux en direction du fukutaicho.

« Vous m'avez l'air également épuisé. Dès les unités présentes se seront occupées du jeune Nakahara et de la sûreté de ces lieux, je devrais les laisser se charger de vous. Même si vous avez triomphé, je me refuse de vous laisser dans un tel état ! »

HRP:
 

_________________
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Odyssée :: Péripéties :: Épopées :: Rémanence :: Seireitei :: Phase 1
Groupe 4 ▬ Le lion et le rat

Sauter vers: