Le désespoir de Yamamoto Shouhime Honoka ft. Honoka
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei

avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 22:53
Il y a des jours où l'on va au travail sans vraiment savoir pourquoi. Cette journée en était une. Honoka s'était tiré des couettes, s'était préparé, puis avait marché jusqu'à son bureau. Ses hommes la saluèrent sur son chemin et elle affichât une mine déterminée en traversant le kyuutei. Les hommes de l'iryoku étaient déjà en train de faire des exercices dans la cour quand elle pénétra dans l'enceinte du bâtiment administratif où elle gérait avec d'autres, les affaires courantes.

Le silence était complet, les couloirs calmes. Certaines servantes s'affairaient, d'autres shinigami géraient leurs tâches respectives. Elle vint s'installer derrière son propre bureau et contempla l'horloge. Pas de dossiers. Il y avait des jours comme ça où venir au bureau n'était pas intéressant. Tant que Tengoku et le Sotaicho ne lui demandait rien, que la troisième division fasse ce qu'elle faisait de mieux (à savoir du tourisme, évidemment), eh bien Honoka n'avait rien à faire. Doucement, elle contemple l'idée d'aller se servir dans son bureau, là où elle cache une boîte de Mochi...

Et puis elle entend des bruits de pas dans le couloir. Alors, prestement, elle se redresse, prend un air sérieux et contemple un parchemin vide et son encrier.

Les bruits s'éloignent... Elle regarde son tiroir... Approche ses doigts... Et les bruits de pas revienne. Et qu'est-ce qu'il fait chaud ! Sauf que si elle ouvrait sa porte, elle ne pourrait plus rien faire et aurait l'impression que tout le monde l'écoutait... La journée s'annonçait être pénible...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 23:22
Honoka-sama ! La salue une figure qu'elle connaissait bien.

C'était Roberu, un vétéran de l'administration du Kyuutei. Roberu était un peu vieux, mais pas encore assez pour l'âge de la retraite. Dans ses dernières années, il était réputé pour être bavard et exubérant. Si Honoka l'appréciait parce qu'il était toujours là pour parler et donnait de la vie, il était aussi quelque peu intrusif. Et cela lui donnait parfois très mauvaise réputation auprès des autres personnels qui cherchaient à le fuir. Même elle, parfois, ne savait pas quoi lui répondre et ne savait pas comment s'en débarrasser.

Bonjour à toi, Roberu. Dit-elle en hochant de la tête, s'attendant à ce qu'il reste bien dix minutes où elle ne pourrait rien faire que d'accepter d'entendre ce qu'il avait à dire.
Vous allez bien ?
Bien et toi ? Dit-elle, alors qu'elle le suivait du regard en train de marcher sur place en faisant les mêmes pas dizaines de pas plusieurs fois de suite.
Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas ! Je suis là depuis 300 ans, je suis un peu la mémoire du Kyutei...
Mais Roberu... Je suis là depuis plus longtemps.

Roberu sourit, pincé. C'était vrai. Mais cela lui arrivait souvent de dire ce genre de phrase pour se rassurer sur sa propre valeur.

Je signerais tes papiers plus tard. On se revoit plus tard. Dit-elle, l'invitant à partir avant de se remettre à faire semblant de travailler... Alors, ces mochi... Ricane-t-elle furtivement en ouvrant son tiroir...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 23:37
Le soleil se couchait lentement sur le seireitei. Honoka en était à sa sixième tasse de thé aujourd'hui. Eh oui, ici, pas de café. Alors elle devait boire du thé. C'était peut-être comme ça qu'elle avait finit par apprécier ça, d'ailleurs. La journée avait été longue. Elle avait reçu quelques jigokuchō pour des conférences téléphoniques, notamment avec des interlocuteurs de la troisième division. Pour des demandes de renfort, entres autres...

Et maintenant ? Il fallait rentrer chez soi. Et c'était toujours un dilemme. Mais si elle ne partait pas, certains n'osaient pas partir. D'un autre côté, si elle restait, du travail pouvait lui être rajouté à tout moment. Elle allait passer par la cour extérieure, s'assurer que les hommes finissaient l'entraînement et rentraient dans leur baraquement, avant de se mettre à avancer lentement mais sûrement un peu plus vers les hauteurs où sa demeure clanique se trouvait.

Les plus jeunes filles de son clan se jetèrent à son cou - relativement accessible vu sa taille -, elle s'assurât que rien ne s'était produit en son absence, avant de rentrer dans ses quartiers, pour le moment le plus important de sa journée : Juuuuuun~! Me revoilà !

Elle se jeta sur son dakimakura en couinant comme la collégienne qu'elle ne serait jamais.

Honoka-sama, que dirait Uesugi-sama si elle vous voyait ? S'inquiéta une de ses plus fidèles servantes.

Que je suis un peu folle, mais ça elle le pense déjà ! ~
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Lun 24 Juin - 23:35
Aujourd'hui, l'entraînent à l'extérieur avait été annulé. Et pour cause ! Un soleil de plomb frappait le Seireitei avec force et nombreux étaient les shinigami qui restaient enfermés.

Compte-tenu du soleil et ses rayons... Il serait cruel de ma part de vous demander de vous entraîner à l'extérieur. Tant que la canicule durera, vous avez pour ordre de vous entraîner dans vos dortoirs pour méditer et communiquer avec votre zanpakuto.
Et vous, Honoka-sama ?
Moi ? Je vais me liquéfier dans mon bureau en lisant les rapports que je dois lire. Allez, rompez ! Ordonne-t-elle avant de tourner les talons pour s'orienter vers l'intérieur du Kyuutei. La première chose qu'elle fit en arrivant dans son bureau, ce fut d'enlever sa cape, son képi et le haut de son unforme...

Ohana ? Du thé s'il te plaît... Se mit-elle à supplier en quand sa servante ouvrit la porte.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Lun 24 Juin - 23:41
Ohana, éteins le soleil s'il te plaît...
C'est impossible, je regrette, Honoka-sama.
Mais, je vais me dessécher et devenir toute fripée à ce rythme... Continuât-elle de se plaindre auprès de sa servante.
Racontez-moi plutôt ce que vous avez vu quand vous êtes descendu sur terre. Chercha-t-elle à l'occuper en lui parlant de ses récents voyages sur terre.

Elle s'allongeât sur le dos pour regarder le plafond. Eh bien, j'ai rencontré un grand dadet blond insupportable qui s'appelle Ragnar. Il était tellement têtu que je dois admettre être impressionné par sa capacité à nier les évidences quand on les lui met sous son nez. C'était pas exactement le moment le plus intéressant du voyage. Soupire-t-elle en se remémorant Ragnar et son attitude pour le moins... Détestable. Elle ne souhaitait pas particulièrement le revoir, mais s'il était important pour le commandement d'Ark, il finirait probablement par revenir sur sa route.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Lun 24 Juin - 23:51
Sinon, j'ai aussi rencontré un humain relativement paisible... Et une humaine que j'aime beaucoup. Ironiquement, la seconde était la bien-aimée de ce Ragnar qu'elle n'appréciait pas. Et encore plus ironiquement, Ethan Clifford, l'humain paisible à la cigarette, était leur subalterne. Calliope était vraiment trop cool. Je lui ai offert la collection complète d'Ultraman, un t-shirt Waifu et d'autres trucs. Elle m'a accompagné et c'était trop cool.

Elle souriait doucement en se remémorant sa visite sur terre. Et ça m'a permis de ramener beaucoup d'objets de collections et de produits dérivés pour le COS. Des statuettes, des dakimakura, des posters et des vieux manga. Waruota et Mutsurini vont être contents !

Honoka-sama, vous devriez vous remettre à travailler. Cela fait une heure que vous me parlez. Plaida la servante, légèrement gênée.
Oh, pardon ! Je n'ai pas vu le temps passer. Vous pouvez disposer ! Mais ramenez-moi du thé. Il fait toujours aussi chaud... Et si je ne fais pas ces rapports, le capitaine de la première division va venir m'insulter de petite et je vais encore avoir envie de l'allumer comme une torche pour me venger...

Dure était la vie administrative et la coopération avec ses supérieurs...
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei
Le désespoir de Yamamoto Shouhime Honoka ft. Honoka

Sauter vers: