Nuclear Urbex || Pv Yamamoto Shouhime Honoka
 :: Monde Humain :: Old World

Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Ven 21 Juin - 17:05
Assis sur ma moto, je viens retirer la cigarette de mes lèvres pour expulser la fumée occupant mes poumons. Au loin, un bâtiment de l’ancien monde. Un réacteur nucléaire de ce qu’on m’en a dit. On utilisait des trucs sympa comme du plutonium pour faire de l’énergie, cependant, ça transformait également le truc en une immense bombe. Une erreur, un pas de travers et le paysage à des kilomètres à la ronde devenait un magnifique terrain vague radioactif et totalement inhabitable pour plusieurs dizaines d’années. En bref, une joyeuseté dont seule l’humanité à le secret.

Et pourtant, on m’envoie en repérage là-bas. Prévention qu’ils disent. Mais qu’est-ce que des Hollows ou je-ne-sais-quoi, foutrait d’un vieux réacteur qui ne présente plus aucun risque ? J’en sais rien. Est-ce que je vais discuter les ordres pour autant ? Nan, pas mon genre. Jetant la clope au sol, je l’écrase avant de me remettre en selle et de diriger mon véhicule vers l’ancien bâtiment.

Les lieux sont incroyablement calme, s’en est presque difficile de ce dire, qu’il fut un temps, le site grouillait de vie, de matériaux radioactif et de bien d’autres trucs. Plaçant la cale de ma machine, je me sors une nouvelle barrette mortelle que j’allume sans attendre. On me dit d’arrêter, que c’est pas bon pour moi. Qu’est-ce qu’ils en savent au juste ? Je compte parmi ceux qui risque leur vie pour l’humanité, si je veux me pourrir la santé avec ces merdes, c’est mon choix… En plus, personne n’aime cette marque. Personne hormis moi faut croire.

Une main dans la poche, j’avance tranquillement, laissant mon regard balayer de droite à gauche, à la recherche de la moindre trace de présence. Je ne suis pas trop sur mes gardes, car j’ai appris à me fier à mon instinct et, pour l’instant, ce dernier est en paix, donc rien à craindre. À l’entrée d’un bâtiment, je shoot dans une pierre qui va cogner quelques poutres métalliques avant de faire résonner le tout dans l’immense pièce vite. Apparemment, c’est le cœur de la centrale. L’urbex n’est pas une passion, mais c’est toujours sympa.

« Hé ! Y a quelqu’un ? »

Presque sûr qui a personne, alors autant m’occuper comme je peux, histoire que je m’emmerde moins.
avatar
Invité
Invité
Ven 21 Juin - 19:47
Pryppiyat. Aujourd'hui ville fantôme. Théâtre de fantasmes écologiques, géopolitiques. Touristiques aussi. Dans cet ancien monde où des atomes furent fracturé pour produire de l'électricité, cette centrale était le vestige, paraissait-il, d'erreurs humaines, d'espionnage. Honoka n'en savait rien. Mais elle demeurait curieuse. Très curieuse. Elle ne pouvait pas toujours librement descendre dans le monde des hommes. Et comme à chaque fois, on veillait bien à limiter l'utilisation de sa pression spirituelle. Pour éviter une catastrophe. Mais tant qu'elle était "en bas", elle voulait en profiter et sa curiosité avait été piquée à vif.

C'était un lieu parfait pour une excursion d'épouvante. Si elle avait pu avoir des amis lycéens, elle aurait réellement voulu les y emmener pour un jeu de piste en pleine nuit, ce genre de chose qu'une shinigami de presque 600 ans ne connaîtraient hélas jamais. Alors plutôt que de se lamenter sur le fait que jamais elle n'aurait la vie d'une lycéenne et qu'elle ne pourrait jamais dire, "oh, tu crois que ma jupe est trop courte ?", elle se contenterait de simplement visiter cette partie du monde des Hommes où la nature avait repris ses droits. Et là au moins, il n'y aurait personne d'Ark pour venir lui casser les pieds avec sa propagande néonationaliste de crétin qui ne comprenaient rien au fonctionnement de l'univers.

En tout cas l'avait-elle espéré. Très fortement. Hélas, le karma c'est une chose qui vous revenait souvent en plein visage. Ici, tel était le cas. Elle vit un humain en train de fumer, s'amusant à shooter dans un caillou sous la double-arche de confinement, là où le réacteur était encore radioactif. Ne sachant pas s'il la verrait, elle se précipita en courant, mimant un visage froncé, faisant voler la cape rouge qu'elle portait habituellement, jusqu'à lui en criant : OUI ! MOI !

Puis elle se mit à sautiller devant lui en faisant de grand geste avec un air dramatique en faisant des bruits de fantômes : Ouh ! OUH ! Elle finit par s'arrêter et rire avant d'ajouter : En vrai, si tu me vois, humain, tu devrais partir d'ici. Ou tu vas être irradié. Elle se rengorgeât. Je suppose que tu ne me vois pas. Sauf si tu es un humain d'Ark. Et auquel cas, je vais bientôt entendre votre blabla habituel.

Soupir. Qu'est-ce qu'ils étaient relous.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Ven 21 Juin - 22:32
Mon instinct se réveilla bien vite lorsqu’une voix s’éleva, témoignant d’une présence. Chose que je n’aurais sans doute jamais cru autrement.

Pourtant, cette jeune femme s’est précipitée vers moi, les traits tirés, cape rouge claquant au vent… Me laissant alors la sale impression d’être dans un film de super-héro de seconde zone. En tout cas, elle exclama que, oui, il y avait quelqu’un : Elle. C’est circonspect que la regard, un sourcil levé, faire de grand mouvement en sautillant et mimant un fantôme. J’eus alors un rapide coup d’œil vers ma cigarette. Est-ce que c’est une mauvaise blague et un gars a drogué mes clopes ?

L’étrange demoiselle déclara alors qu’il faudrait mieux pour moi de partir si je ne souhaitais pas finir irradié. Puis elle ajouta que, si je la voyais, je devais être un humain d’Ark et qu’en conséquence, elle ne tarderait pas à entre notre « blabla habituel ». Je lève un peu la tête, histoire d’être poli et de ne pas lui cracher la fumée directement dans la face, portant en même temps mon regard sur ce qui devait être le cœur du réacteur.

« Toujours irradié ce machin ? Eh ben tant mieux. J’aurais pas besoin d’aller farfouiller par là-bas. »

Et dire qu'il y en a qui se plaignent que je fumes. C'est toujours mieux de fumer qu'aller faire mumuse à côté d'un réaction en radioactif (Reste que la clope, c'est mal). On raccourcit la mission d’inspection, je vais pas me plaindre, bien au contraire. Mon regard redescend sur la... Demoiselle (à défaut de savoir ce qu’elle est vraiment).

« Ouai, j’suis un gars de l’Ark, donc, ouai, je te vois. Après, je sais pas ce que t’entend par « blabla habituel »... »

En y réfléchissant, elle parle peut-être de la défense de l’humanité et tout ces trucs que fais Brotherhood. Je hausse alors vaguement les épaules.

« Mais si tu l’as déjà entendu, je vais pas me faire chier et t’emmerder en te le ressortant. »

Deux heureux pour le prix d’un, elle est pas belle la vie.

« N’empêche. Je me demande bien ce que… Ce que tu fous ici. »

Faudrait peut-être que je lui demande ce qu’elle est, ça faciliterait les choses… Mais est-ce que je m’en fous pas un peu dans le fond ? Après tout, elle m’attaque pas, me fait pas chier, pourquoi ne pas lui rendre la pareille ?
avatar
Invité
Invité
Ven 21 Juin - 23:40
T'as l'air relativement pacifique par rapport à ceux qui ont beaucoup plus de force que toi. C'est peut-être pour ça que t'étais pas en train de cracher par terre parce qu'un shinigami est sur terre. Elle hausse les épaules. Il a l'air aussi chiant que Ragnabribroc. Et toi ? Tu es venu respirer des vapeurs de plutonium ? Elle était plutôt sympathique de le prévenir qu'il risquait de mourir. En tout cas, si tu restes ici, je vais pouvoir permettre à ton âme de remonter au rukongai. Sinon tu seras condamnée à errer ici. Et franchement, je pense qu'au bout de quelques semaines, tu vas t'ennuyer.

Hanter une ville fantôme, coincé entre l'au-delà et le monde des mortel. C'était vraiment un mauvais plan. En plus, si personne ne viendrait t'aider à rejoindre le seireitei, tu finiras par te transformer en hollow. Encore une destinée pas super joyeuse pour toi. Et une fois que tu te transformes en hollow... Soit nous te purifions, soit tu te fais dévorer par un autre hollow,, soit on détruit ton âme et avec, la balance de l'univers. Donc pour faire court... Je viens m'assurer que personne ne viendra menacer l'univers en m'assurant que si un hollow traîne dans le coin, tu ne t'amuses pas à croire que tu l'auras tuer. Elle soupire. Il fallait toujours tout leur expliquer.

Car oui, seule les lames des émissaires du roi des âmes peuvent purifier un hollow. Si tu pouvais faire passer le messages à tes supérieur la prochaine fois, peut-être que vous arrêterez d'être relous, frigides et stupides. Et voilà, maintenant c'est elle qui râle alors qu'elle part s'installer sur un vieux tabouret. Et sinon, tu t'appelles comment gamin ?

Bien sûr, il allait sûrement râler car elle n'était pas bien grande. Mais elle avait tout de même 500 ans. Ce qui était probablement 10 à 20 fois plus d'ancienneté que lui. Concernant la maturité... Avec des efforts, elle parvenait en avoir autant. Quand elle avait envie. Or, en ce moment, ce n'était pas trop ça.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Sam 22 Juin - 0:17
« Je fonctionne sur le principe du : Tu me fais pas chier, je te fais pas chier. Et, à priori, on a aucune raison de s'emmerder l'un l'autre. »

Une Shinigami, hein ? Au moins, j’aurais pas besoin de demander.

« Je préfère respirer ce genre de vapeur... »

J’agite un peu ma clope.

« Ça me nique moins vite que le plutonium. Parce que, crois-moi, je me serais bien passé de patrouiller dans le coin. »

Puis, silencieux, j’écoute tout son charabia. Le Rukongai, le Seireitei, le truc sur les âmes qui deviennent des Hollows, les Hollows qui se bouffent entre eux, la balance de l’univers, le fait qu’il n’y ait que les Shinigami qui puisse réellement tuer un Hollow. Tu parles d’un sacré bordel. Quelque part, je suis bien content d’être un simple humain qui cherche juste à vivre sa vie… Même si c’est un peu foiré depuis que j’ai rejoins Brotherhood. La vie simple, très peu pour nous, qu’on le veuille ou non.

« Ouai. J’verrais ce que je peux faire, mais je garanti rien. »

Je pense que si je cause de ça, je me ferais sûrement remonter les bretelles, donc y a des chances que ça passe sous silence. C’est à voir.

« Après, pas ma faute si mes boss sont relous, frigides et stupides. »

C’est pas trop mon trucs perso, faut apparaître vénère et casser les couilles h24, ça a l’air d’être vraiment chiant. Tandis que madame la Shinigami va s’installer sur un tabouret, je m’éloigne du réacteur pour aller m’adosser à un mur, histoire de cloper et discuter tranquille.

« Gamin ? Je pourrais te retourner la politesse. »

Avoir la trentaine passée et me faire qualifier de gamin, c’est beau quand même.

« Ethan. Ethan Clifford. Et à qui ai-je l’honneur ? »
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 0:45
Une MILF. Mais bon, en âge humain pour moi, t'as même pas six ans. Elle fanfaronne en faisant voler ses longs cheveux d'encre derrière elle, non sans charme. Il était parvenu à remporter l'exploit d'être fidèle à Ark, mais de ne pas réussir à lui donner l'envie de le transformer en vulgaire torche. Enfin. Je me présente. Matriarche de la famille Yamamoto. On me surnomme Shouhime,
car je suis la princesse écarlate vice-capitaine des forces d'interventions du seiretei. Honoka-sama.
Conclut-elle en se désignant du pouce avec toute la noblesse que son titre, sa (petite) stature pouvait lui permettre d'avoir.

C'était pourtant assez flagrant : ses atours de commandantes, autant que son teint de porcelaine, l'éloignait des jeunes femmes plus commune. Aussi, les intonations de sa voix et sa manière d'occuper l'espace la rendait assez unique en son genre.

Heureuse de voir que tous les humains ne sont pas totalement sots, Ethan-kun. Elle applaudit doucement entre ses mains avant d'ajouter : Mais pourquoi obéis-tu à des chefs aussi crétin ? Que t-ont-ils promis pour que tu risques ta vie à leur obéir?
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Sam 22 Juin - 1:38
Je hausse brièvement les sourcils, aussi bien par surprise que pour accepter ses dires. En effet, si en âge Shinigami je n’ai que six ans, le « gamin » est justifié. Bon, par contre, dire qu’elle est une MILF, c’est vague, mais comme on demande pas son âge à une dame (Humaine, Quincy ou Shinigami.), je pense que je me sentir chanceux d’avoir une fourchette d’âge possible. Après, si la trentaine ça fait six ans pour eux, on doit tabler super large… Mais, au fond, est-ce que je m’en foutrais pas un peu ?

« Ouai, j’vois. En effet. Gamin est approprié. »

Comme pour faire la belle, la demoiselle fait voler ses cheveux. Tss… Si taffer chez Brotherhood m’obliger à buter de beauté comme ça, ça risque de devenir déprimant. Parce qu’il faut ce l’avouer, elle son charme la Shini-gamine. Ouai. MILF ou non, elle garde une apparence de gamine (Enfin, on s’est compris), donc pour moi, elle est désormais la Shini-gamine. Ne serait-ce parce que, pour l’instant, je l’aime bien.

Vint alors le moment de sa présentation. Ainsi, j’ai face à moi Yamamoto « Shouhime » Honoka-sama, vice-capitaine des forces d’interventions du Seireitei. Je laissa s’échapper un sifflement, un peu admiratif, faut ce l’avouer. Après tout, je ne suis pas tomber sur l’équivalent d’un Guardian de Brotherhood.

« Eh ben. J’ai droit à l’élite. »

Et, au moins, cette élite là ne va pas me foutre à mal pendant un entraînement. Ouai. C’est à toi que je pense Corleone, mais t’inquiète pas, un jour, c’est moi qui te ferait bouffer la poussière.

Concernant le grade de la Shini-gamine, j’aurais due le voir venir. À bien y regarder, on remarque le tout : Atours, allure, prestance. Rapidement, elle me félicite, implicitement, de ne pas être un imbécile comme les autres humains, accompagné d’un petit applaudissement, qui sonne un peu sarcastique, avant de me demander pourquoi travailler pour des personnes qu’elle considère plus bête que moi. Prenant une profonde inspiration, je relâche un large nuage de fumée.

« Je sais pas si c’est la même pour les Shinigami, mais ils m’ont tirés d’une très mauvaise passe de ma vie... »

L’optique d’être inutile, de ne pas trouver sa voie.

« De mon point de vue, ils ont donnés un sens à ma vie qui, jusqu’à ce moment, n’en n’avait pas, donc je considère avoir une dette envers eux. Je sais, ça doit sonner con, mais il s’est avéré qu’avec mon connard de père en tant que géniteur, la violence et le combat ça me connaît. Donc, j’ai fini par vouloir protéger l’humanité, blabla habituel. »

Je porte une nouvelle fois la cigarette à mes lèvres.

« D’après ce que j’en ai compris, avec ce que tu viens de me dire. Y a juste les Hollows qui font chier. Les Shinigami font seulement parti du cycle de la vie et se serait plus avantageux d’être allié. »

Peut-être que des trucs m’échappent, mais un Shinigami permet, lorsqu’on meurt, à ce qu’on ne devienne pas des Hollow en laissant notre âme errer et ils sont les seuls à pouvoir purifier ces derniers. Clairement, les Shinigami ne nous font pas chier, donc on a aucun intérêt à les faire chier.

« En vrai, je veux juste vivre tranquille et permettre aux autres de vivre tranquille. Ouai, je sais, ça aussi ça sonne naïf et idéaliste. »

Je me voile pas la face, c’est déjà ça.
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 11:15
Nous, shinigami, étions des êtres pacifiques. Loin, avant même que ton père ne naisse, nous descendions sur terre uniquement pour permettre aux âmes de circuler entre les plans. Puis, nous avons dû prendre les armes au nom du Roi des Âmes. Le créateur de toute chose. Elle condensait l'histoire sans trop en dire. Y avait-il de toute manière beaucoup de choses à dire pour ceux qui ignoraient tout de leur univers, mais s'en pensait les maître ? Le hugamin lui avait fait bonne impression, mais elle restait méfiante. Ils pensaient rarement par eux-mêmes et il semblait plus futé que la moyenne. Peut-être était-ce un bluff particulièrement affuté. Elle qui avait une tendance à la crédulité, elle préférait prévenir que guérir.

N'en demeurait pas moins qu'elle sourit en entendant les paroles de celui qui était son cadet de plusieurs siècle. Tu n'as pas l'air d'avoir eu une vie facile, mais tu sembles valeureux. Si un jour tu meurs, songes à postuler à l'ichibantai. J'apprécie les guerriers qui connaissent loyauté, force et courage. Un sourire pétillant et jovial qui ne manquait pas d'appuyer ses propos. Si jusqu'à maintenant, la jeune femme avait semblé un brin médisante, elle était désormais satisfaite de cette rencontre. Chaque individu, à leur échelle, veut vivre dans sa tranquillité. Hélas, l'univers est interconnecté. Je ne sais pas moi-même pourquoi les hollow sont apparus, mais si l'univers était totalement paisible, nous n'aurions, nous autres, guerriers, plus de sens. Il nous faudrait trouver une autre activité. Peut-être que j'ouvrirais un restaurant, bouahaha. Ou une boutique de produits dérivés pour vendre des dakimakura. Elle se mit à rire bruyamment avant d'ajouter : En tout cas, c'est bien souvent la puissance obtenue par ceux qui dirigent qui amènent aux tragédies.

Une phrase pleine d'amertume. De la jalousie pour les shinigami. Si elle y réfléchissait bien, les émissaires du roi des âmes n'avaient jamais eu d'alliés, en cet univers. Ils se battaient seul, depuis leur naissance, pour parvenir à préserver un équilibre qui importait peu aux hollow ou aux humains. Et les quincy ? S'il y en avait encore, elle doutait fortement qu'ils renonceraient à leur reishi... Mais il ne faut pas renoncer à ses idéaux. C'est ce qu'ils font que tu es la personne qu tu es, Ethan Clifford-kun. Conclut-elle, posant son visage sur ses mains, ses coudes posées eux-mêmes sur ses genoux, le fixant avec une certaine forme d'affection sereine comme l'aurait fait une parente sur les plus jeunes.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Sam 22 Juin - 21:54
Shini-gamine m’explique qu’ils étaient pacifiques au départ, qu’ils ne descendaient sur Terre que dans l’optique de perpétuer le cycle des âmes. Mais, ils ont prit les armes au nom du Roi des Âmes, une entité démiurge. Dans un sens, les Humains et les Shinigami sont dans le même bateau : Ils ont rien demandés, mais se retrouve à combattre. Une guerre pluri-planaire, tu parles d’un sacré bordel. Yamamoto reprit la parole, déclarant qu’en dépit de la vie que je semblais avoir, j’étais valeureux et, en ce sens, me proposa, en cas de mort, de rejoindre l’Ichibantai.

« Je pensais pas recevoir d’offre d’emploi à application post mortem... »

Si, un jour, quelqu’un m’avait dit qu’on me proposerait de rejoindre les rangs des Shinigami après ma mort.

« J’imagine que c’est quand même le bordel le cycle des âmes, tout ça, tout ça. Je sais pas si y a un moyen de reconnaître une âme, mais si c’est le cas, je comptes sur toi pour me guider, princesse. »

C’est son surnom, non ? Alors ne devrait pas m’en vouloir de l’appeler comme ça. En parallèle, je lui tends la main, comme pour sceller cet accord hors du commun.

« Mais bon, n’espère pas me voir de si tôt, passer l’arme à gauche n’est pas dans mes priorités. »

Léger sourire aux lèvres. Ok. J’accepte sa proposition, mais j’avoue que si j’ai moyen de profiter de la vie, je compte bien y aller à fond. Même si il y a apparemment une sorte de cycle de réincarnation des âmes (ou n’importe quelle connerie du genre), ça serait con de mourir trop vite.

Inspirant une nouvelle bouffée de fumée, je me fais une nouvelle fois bon élève en écoutant ses projets d’avenir si la présence de guerrier s’avéraient ne plus être nécessaire. Un restaurant ? Une boutique de produits dérivés ? Des dakimakura ? Eh ben, au moins elle est prévoyante la Shini-gamine.

« Ouai. Mais bon, j’suis qu’un soldat, ma voix n’a pas vraiment de poids. »

Elle pourrait en avoir un peu plus, si je parvenais à devenir un Soulmate. Mais même là, il me faudrait la force de m’imposer. Tss… C’est pas gagné tout ça. À côté, la demoiselle m’annonça qu’il ne fallait pas renoncer à mes idéaux, qu’ils sont la définition même de ma personne.

« T’as pas à t’en faire, princesse. Croire que je peux y renoncer, c’est mal me connaître. »

Renoncer à moi-même ? Puis quoi encore. Contrairement à mon père, j’ai un minimum d’honneur et d’amour-propre et hors de question de les traîner dans la boue pour faire plaisir à autrui.

« Tu me feras un prix sur les dakimakura ? »

Si jamais sa boutique de produit dérivés ouvre un jour.
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 22:22
Hey, on a une politique des ressources humaines à la hauteur de notre organisation, que crois-tu. Elle s'amuse de répondre ainsi au jeune homme, mais il semble avoir un poil d'humour, ce qui n'était pas sans lui ajouter du charme.

On apprend à reconnaître les pressions spirituelles à l'académie. Raison de plus pour que tu nous rejoignes si tu ne sais pas le faire. Elle se relève doucement, les bras posé sur son fourreau qu'elle tient sur le haut de ses épaules comme un coussin pour sa nuque. Elle en profite pour se concentrer et chercher les âmes dans les environs. Il n'y en a plus beaucoup, normalement. Nous sommes intervenu rapidement et nous avons rapatrié les âmes au Seiretei après la catastrophe. Elle continue de chercher, mais elle ne retrouve pas grand chose. Il y a peut-être un touriste qui est mort en faisant n'importe quoi ici. Auquel cas il doit être encore coincé. Tu es venu pour une raison précise ?

Peut-être que des hollow venaient par intermittence ici ? La question se posait. Sinon, je veillerais à ce que tu ne les abandonnes pas. N'oublies pas. Je t'attendrais si tu passes l'arme à gauche. Si tu te tiens bien d'ici là, je t'offrirais peut-être même une place au sein du club des otaku du seireitei. Elle lui lance un clin d'oeil. Après tout, il avait l'air intéressé par les dakimakura.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Sam 22 Juin - 23:44
« Oh, mais je veux bien te croire. Vous gérez tout les gars qui clamse, donc vous devez avoir un paquet de boulot. »

Et donc des effectifs en conséquence, car même avec les pouvoirs du Père Noël, ça serait coton pour un Shinigami seul de gérer tout le flux de mort sur Terre… Et sur les autres plans. Si ils ont à taffer là-bas.

« Ouai. J’avoue ne pas avoir été le meilleur élève qui soit concernant l’énergie spirituelle. »

Pour l’instant, ça se limite à de la reconnaissance passive. Mon instinct détecte l’énergie et j’ai un déclic. Après, les différencier, c’est pas encore tout à fait ça, mais ça vient, petit à petit. La Shini-gamine semble se concentrer un instant, puis déclare que, normalement, il n’y a plus d’âme dans le coin, qu’ils ont fait le ménage. Après, il y a des chances pour qu’un touriste soit mort en faisant le con.

« Je patrouille juste dans le coin. Mes boss voulaient un gars sur le terrain dans le coin, au cas où, histoire de s’organiser en cas d’arrivée de Hollow. Mais si  t’as fait le taff, j’ai pas trop à m’en faire. »

De suite après, Yamamoto arriva qu’elle veillerait à ce que je suive toujours mes idéaux et déclara qu’elle attendrait mon âme et qu’il serait peut-être possible de me faire offrir une place au sein du club des otaku du Seireitei.

« Sérieux ? Vous avez un un club d’otaku au Seireitei ? C’est que tu me tenterait presque à passer de l’autre côté au plus vite. »

Un club d’otaku, j’y crois pas. J’espère au moins que mon âme conservera des souvenirs de ma vie, ça serait vraiment con de passer à côté.
avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 21:09
C'est bien plus souvent nos camarades de la Sanbantai qui s'en chargent. Elle allait se retenir de les appeler affectueusement les "touristes" devant les Humains d'Ark. Pas besoin de leur donner l'impression qu'ils soient divisés. De toute façon, elle était déjà pas mal elle-même une touriste quand elle le pouvait... D'ailleurs, ils ont bien fait leur travail ici, j'ai l'impression. C'était le moins qu'elle devait reconnaître.

Je sais, puisqu'on s'ennuie et que t'es un bleu. Est-ce que ça te dit de me montrer ce dont tu es capable ? Elle sourit, amusée, en lui faisant signe de s'amener à lui. Montres-moi que tu mérites de faire partie du COS. Seuls les valeureux peuvent en faire parti ! C'était bien entendu absolument faux. Mais un peu d'humour ne tuait personne. Elle disait la vérité quand il s'agissait de choses importantes. Je te promets de me retenir, mais je suis curieux de voir comment vous vous défendez face aux hollow. Et ça, par contre, c'était vrai.

Du plus loin qu'elle se souvienne, aucun humain n'avait de zanpakutō. C'était même pour cela qu'ils ne pouvaient ni faire traverser les âmes jusqu'au seireitei ou purifier les hollow. Elle en avait vu vaguement un se battre, mais c'était avec ses poings. Est-ce que Clifford faisait de même ? Et puis, c'était l'occasion pour le bleu de mesurer sa force... Allait-il accepter ?
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Dim 23 Juin - 23:31
Sanbantai ? J’imagine que les Shinigami aussi ont des « départements ». R&D, combat, soin,, logistique, etc. En même temps, ce genre d’organisation a toujours simplifiée les choses, alors pourquoi ne le feraient-ils pas ?

« J’imagine que si t’as pas à repasser derrière, c’est que le taff doit être fait. »

Après, j’imagine que même eu ne sont pas à l’abri d’une erreur.

Constatant, avec une légère déception, la fin de ma clope, j’envoie cette dernière voler un peu plus loin d’une pichenette, tandis que la Shini-gamine me propose, histoire de tuer l’ennui, de ce foutre un peu sur le coin de la gueule, déclarant que seuls les plus valeureux peuvent faire partie du COS.

« Oh ? Pourquoi pas. Je pourrais sans doute apprendre un ou deux trucs de Shinigami. Puis, je veux avoir ma place, hors de question qu’il en soit autrement. »

Alors que j’enfile mes gants de combats, Yamamoto m’assure qu’elle se retiendra, qu’elle est curieuse de voir comment nous nous en sortons face aux Hollow.

« Nos armes sont alimentées en énergie spirituelle. Donc, pour un gars comme moi qui a séché les cours sur l’énergie spirituelle, me suffit juste de me battre. »

À comprendre, pas me faire chier et me contenter de buter le mec en face avant qu’il ne me bute. Toutefois, avant le début des hostilités, je fais preuve d’une extrême prudence. Je pose mon paquet de clope en dehors du terrain. Je refuse, à nouveau, de perdre mes clopes pendant un entraînement. Prenant place devant la Shini-gamine, je m’étire un peu avant de me mettre en garde.

« On y va quand tu veux. »

C’est un combat cordial, donc un peu de politesse ne fait pas de mal. Puis la demoiselle pourrait bien devenir ma boss lorsque je clamserais, donc faisons quand même bonne figure.
avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 23:56
Quand je veux ? Très bien. Je ne libérais pas mon zanpakutō. Sache aussi que pour éviter de distordre le monde réel, mon reiatsu est limité. Son sourire se fit carnassier. Est-ce qu'elle était en train d se vanter ? Peut-être. Ou peut-être qu'elle était franc jeu avec son adversaire. Roku', c'est l'heure de te réveiller. Dit-elle en tapant le côté non-tranchant de sa trancheuse d'âme contre son épaule.

La lame se mit à rougeoyer doucement avec un air menaçant. Quelques instants plus tard, Ethan avait l'impression qu'un squelette géant de feu et de destruction l'observait avec un air carnassier. En vérité, ce n'était que le regard beaucoup moins mignon et bien plus guerrier de la jeune femme qui semblait vivre à la hauteur du poste qu'elle avait prétendu détenir.

Sans prévenir, la lame fila vers Ethan avec fureur. Pourtant le coup était simple à parer. Honoka n'y mettait pas, comme promis, tout son sérieux. Pourtant, l'air autour d'elle était soudainement chaud et lourd, comme si elle retenait une fournaise dans une chape de plomb. Est-ce que tu veux j'accélère un peu ?

L'air se met à vrombir. La lame fend l'air avec force et vitesse, forçant Ethan à reculer jusque dans une pièce plus grande. Un endroit plus adapté pour se battre, dans ces ruines aujourd'hui présentement morte.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Lun 24 Juin - 0:19
Zanpakutō. Je suppose qu’elle parle de son arme. Par contre, Reiastu ? J’avoue avoir un peu de mal à me visualiser ce que c’est, mais si elle dit le limiter, c’est que ça doit être un sacré truc. En tout cas, de la mignonne Shini-gamine, il ne restait que son visage d’ange et encore, quand on voit son sourire, c’est plus un visage de démon. Avant de que je ne puisse lancer l’offensive, elle invita… Roku’ ? À ce lever. Lame devenant rougeoyante, un immense squelette de feu apparut. Sainte mère de dieux.

« Roku’, c’est ça ? Enchanté. Moi c’est Ethan. »

L’instant d’après, la demoiselle fonça dans ma direction, me laissant à peine le temps de dévier son assaut à l’aide de l’un de mes gantelets. P’tain ! Comment je fais pour toujours me retrouver à combattre des énergumènes, même à l’entraînement. Et putain qu’il fait chaud et encore, les flux de chaleurs semblent contrôlé, donc j’imagine pas que ça doit être pire si elle se retient pas.

« Fais-toi plaiz’. »

En réalité, Yamamoto n’a même pas attendu ma réponse pour accélérer la cadence. Heureux qu’elle est pas sérieuse, qu’est-ce que ça serait autrement ? Finalement, mes esquives me mène dans une zone un peu plus ouverte, plus adaptée au combat.

Déviant un nouveau coup, mon autre poing vola en direction de la Shini-gamine. De légère fente apparurent sur mon gant et d’une brève pression du pouce, les charges directionnelles explosèrent en dirigeant la déflagration vers la demoiselle. De mon côté, j’avais profité de l’occasion pour relâcher mes appuis et bénéficier du recul de la déflagration pour mettre un peu de distance.

Sans attendre (Parce que c’est joli les charges directionnelles, mais elles sont pas des masses puissantes non-plus), je me rapproche, balançant mon poing en direction de Yamamoto. En vrai, j’ai peu d’espoir dans cet assaut et je risque bien de me bouffer quelques chose en retour, mais bon, parfois, l’audace paie.
avatar
Invité
Invité
Ven 28 Juin - 21:38
Ton joujou a l'air rigolo. Commente-elle, alors qu'elle émerge de la fumée de l'explosion d'un geste puissant de sa trancheuse d'âme. Elle s'avance, loin d'être en garde, mais pas moins sur sur ses gardes. Alors, quand il charge à nouveau, elle lève sa lame, interpose celle-ci contre le poing du jeune homme. Chaque coup provoque un bruit de métal qui se répercute. C'était comme un marteau contre un enclume, sauf que ce que Ethan et Honoka était en train de forger, c'était leur différence de force.

C'est tout ce que tu peux faire ? Demande-t-elle, avec l'innocence et la férocité qui pouvait être celle d'une aussi petite jeune femme qui tenait tête à un homme adulte. D'un puissant geste de son pied, elle le repousse avec force contre un pilier. Allons, je suis sûr que tu peux faire encore mieux avec ton gadget.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Chaotique Bon
Rang : B
Grade : Guardian
Avatar : Lindow Amamiya
Messages : 30
Expérience : 184
Reiryoku : 24000
Date d'inscription : 15/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Clifford
Dim 30 Juin - 1:32
« Merci. Les gars de la R&D se défoncent pour créer ce genre de truc. »

Mon poing vole et jusqu’à venir percuter la lame de la Shini-gamine. Toutefois, bien décidé à ne plus lui laisser l’occasion de prendre le dessus, je poursuis mes assauts qui, les uns après les autres, rencontre, eux-aussi, l’acier de l’arme de mon adversaire du moment.

Une provoc vola à mon encontre, ce qui me fit simplement hausser un sourcil, plus de frustration que réellement d’agacement. Est-ce que ce sera toujours ça à chaque fois ? Tu parles d’une vie. Mais bon, je lui ai promis, je lâcherais rien. Finalement, d’un coup de pied, Yamamoto m’envoie contre un pilier, soulevant un peu de poussière au passage.

« T’inquiète pas. J’allais pas tout claquer dès le début. »

Je m’élance à nouveau vers la demoiselle. Pressant un nouveau bouton, l’énergie commença à s’accumuler dans le gant métallique, n’attendant désormais plus que le bon moment pour être déchargé.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Monde Humain :: Old World
Nuclear Urbex || Pv Yamamoto Shouhime Honoka

Sauter vers: