原宿の姫 | Les princesses d'Harajuku ft. Calliope Corleone
 :: Monde Humain :: Old World

avatar
Invité
Invité
Ven 21 Juin - 15:31
Un défilée de couleurs et de sourires. Les gens ici sont comme les couleurs de l'arc-en-ciel. Non loin du légendaire quartier de Shibuya, la jeunesse nippone promeut un carnaval permanent. Ici, certaines stars sont nées, mais ce qui est sûr, c'est que les arts se répandent nombreux dans les rues du quartier, désormais icône de pop-culture. Près d'une allée et d'un arbre, un groupe amateur entonne les airs et les chants qu'ils ont inventés. Parfois, certains s'arrêtent et écoutent avec le sourire.

Les couleurs les plus détonantes et les motifs les plus carnavalesques habillent des jeunes de tout genre. Ici, le style se dépeint comme un ensemble uni, la mode est un dogme. Pour le meilleur et pour le pire, on est très loin des salary man et des jeunes cadres propres sur eux. Il y a quelque chose de transgressif dans ce refus de l'uniformité et dans ces manières de s'habiller qui ne font pas sérieux pour le moins du monde. Chacun est libre d'aimer et d'afficher ce qu'il aime, de la manière dont il le souhaite ici : personne ne fera de remarques pour des cheveux roses, bleus, des t-shirt aux imprimés les plus puérils aux plus suggestifs.

Comme un grand festival permanent, le quartier de Tokyo parade dans sa pétillante effervescence habituelle. On est loin d'une guerre entre des peuples et des âmes de dimensions opposées. D'une domination d'une ville et d'un arbre sur le monde. La jeunesse nippone de ce quartier célèbre leur liberté et leur vie dans les passions les plus improbables, mais attachantes. Nombreuses sont les boutiques de toutes sortes, prêtent à vendre de quoi participer à l'ambiance locale ou à assouvir ses passions les plus superficielles.

Véritable pèlerinage pour les otaku du monde entier, Harajuku est une terre sainte bariolée où chacun repart, détenteur de figurines, de posters, de selfies et autres goodies pour collectionneur avertis. Aux simples acquéreurs se mélangent les cosplayeurs qui habillaient de bric, de broc, parfois de toc, mais aussi souvent avec grand soin, témoignent de leur hommage à leur personnage préféré. Marcher dans ces rues, c'est presque pouvoir rencontrer Ichigo Kurosaki sur RnS, dans des rues bondées où Megurina Luka et Hatsune Miku traînent en bande, loin de toute voix digitalisée. Et dans ce lieu où toutes les fantaisies sont possibles, il y a une personne qui s'émerveille bien plus que les habitants réguliers du quartier.

Un short assez court, un t-shirt rouge et des lorgnons trop épais pour ses yeux en guise d'hommage à la culture du quartier, les longs cheveux noirs aux vents, mais malgré tout sous la surveillance d'un puissant képi qui passe aisément ici pour un simple cosplay prop, voilà comment l'émérite vice-capitaine s'est parée pour ce pèlerinage. Loin des airs austères, orgueilleux et sectaires d'Ark, elle pouvait ici laisser libre court à l'admiration qu'elle avait de l'inventivité des humains qui créaient, sans cesse, des univers où leur imaginaire pouvait s'épanouir avec beauté.

Des étoiles solaires luttant contre ses lunettes en cul-de-bouteille, elle s'élance de stands en stands. Dans son gigai, elle paraît presque une simple humaine, hormis pour la puissante pression spirituelle qu'elle dégage malgré la limite. Qu'à cela ne tienne, si un hollow venait déranger ou menacer ce quartier, elle irait le purifier deux fois plutôt qu'une. Rien ni personne ne l'empêcherait de continuer de collectionner des posters d'Ultraman et de Goldorak, même si l'époque était plus aux héros de mondes imaginaires parallèles. Et alors qu'elle file dans une ruelle, elle rentre dans une jeune femme qu'elle ne connaissait pas...

« Pardon ! » Dit-elle en faisant mine de chercher ses lunettes sur le sol pour tenter d'y voir plus clair.

Faire semblant d'être mortelle était si amusant ! Tant et si bien que la joie irradiait de ses airs enfantins, alors qu'elle simulait la recherche de sa paire de verre ronds.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 135
Expérience : 609
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Ven 21 Juin - 18:17
Rien qu’elle n’avait pu dire ou faire n’avait pu le convaincre de rester auprès d’elle, cette coupe d’elle ne savait trop quoi (sans doute un sport débile) était un événement qu’il ne pouvait pas se permettre de manquer. La voilà donc qui était désormais privée de son partenaire et si ce n’avait rien de réellement embêtant, tous deux étant en congés, cela signifiait aussi qu’il ne serait pas là pour s’entraîner avec elle ou tout simplement pour passer un peu de temps en sa compagnie. Oh, elle aurait pu l’accompagner et assister à ses prouesses sur le terrain, cependant, c’était très peu pour elle que de passer sa journée assise dans les gradins à le regarder frapper dans un ballon. Il était doté d’un talent indéniable et elle trouvait ridicule qu’il perde son temps avec ce genre d’histoire. Cependant, si c’était là ce qu’il voulait, voir même le passionnait, elle ne pouvait pas non plus se montrer trop égoïste et insister qu’il n’y aille pas.

Alors la voilà qui était seule, ce qui ne dura pas bien longtemps. Quelques Guardians profitant aussi de quelques jours de répits se préparaient à partir pour un événement qui avait fait écho jusqu’à Ark et qui se déroulait assez loin de la capitale du monde, dans une ville dont elle avait entendu parlé à quelques reprises sans trop s’y intéresser. Animée par une certaine curiosité et n’ayant rien de mieux à faire, tous ses rapports étant complétés et pouvant se permettre une journée ou deux sans entraînement, elle s’était laissée entraînée par ces derniers. Ils étaient tous armés de grands sacs et de tenues colorées et il ne fallut que quelques secondes pour la demoiselle pour réaliser qu’elle était peut-être vêtue trop sobrement pour l’endroit où ils allaient.

Cette impression se confirma lorsqu’elle arriva sur place. Beaucoup affichaient de nombreuses couleurs et d’autres des costumes qu’elle n’était pas certaine de reconnaître. Quant à elle ? Un jeans sombre ainsi qu’un débardeur avec une veste légère reposant sur ses épaules. Sa longue chevelure avait été attachée simplement pour ne pas être embêtée de quelques mèches tombant devant son visage. S’avançant parmi la foule, elle observait tout ce qui se dessinait autour d’elle, surprise de ce qu’elle voyait et ne se sentant pas particulièrement à sa place auprès de tous ces gens.

Sans compter qu’elle avait rapidement été abandonnée par ses collègues, ces derniers semblant avoir aperçu quelque chose d’intéressant au loin. Oh, elle pouvait les repérer aisément, leurs énergies se détachant de façon évidente du reste de la foule, cependant, elle pouvait bien se balader seule à la recherche d’elle ne savait trop quoi. Peut-être bien d’une babiole qu’elle pourrait ramener chez elle, une décoration quelconque qui trouverait plus sur une tablette accrochée au mur. Un petit quelque chose pour signifier que la si froide et distante Corleone savait s’amuser lorsqu’elle y mettait un peu du sien.

Quelques pas de plus en direction d’une boutique et voilà que sa marche était interrompue par une silhouette qu’elle n’avait pas vu approcher. Ses prunelles se posèrent dès lors sur la nouvelle venue avant qu’elle ne se penche pour attraper ses lunettes et les lui rendre, un léger sourire sur les lèvres.

- Il n’y a pas de mal, c’est moi qui ne regardait pas où j’allais.

Toujours avec ce faible sourire sur les lèvres, la demoiselle observait celle lui faisant face avant de froncer légèrement les sourcils. Elle avait senti une source d’énergie tout près et avait cru à un de ses collègues qui s’était aventuré par ici. Or, force était de constater qu’elle ne connaissait pas cette femme qui, pourtant, possédait une certaine puissance pour qu’elle soit ainsi en mesure de la détecter sans trop de difficulté. Elle décida simplement de passer outre ce détail. Elle n’était pas ici pour emmerder qui que ce soit ni pour se faire emmerder. Elle n’était pas en service et profitait d’un peu de repos. Et ce, quand bien même son professionnalisme semblait la pousser à la garder à l’oeil, ne serait-ce que quelques instants.

- Tu te fonds un peu plus dans la masse que moi.

Une plaisanterie suivit d’un rire, une constatation bien simple qui n’avait rien de faux. Elle qui d’ordinaire se montrait assez sobre pour ne pas trop attirer l’attention avait eu droit à un ou deux regards de biais par certains semblant se demander si elle ne s’était pas tout simplement perdue et si elle n’était pas tombée ici par hasard.
avatar
Invité
Invité
Ven 21 Juin - 20:00
Devait-elle simuler d'être une waru-ota et faire semblant de baver avec un air stupide pour mieux rentrer dans la foule ? Elle n'était pas sûre, mais elle sourit doucement quand la jeune femme lui rendit ses lunettes. D'un geste faussement timide elle remit doucement ses lunettes avant de feindre discerner la jeune femme que maintenant. Les gigai n'étaient pas encore livrés avec de véritables problèmes de vue, hélas. Elle devrait donc faire attention à ne pas trahir son usage de lunettes en voyant sans celles-ci. Elle avait cela dit une certaine puissance spirituelle - qui n'était pas scellée, d'ailleurs -, ce qui avait le don de lui rappeler à quels points les humains qui profitaient de l'arbre de la cité d'Ark étaient des cons, mais préférât se concentrer sur quelque chose de plus important.

Ils sont tout doux ! Honoka dit-elle en se caressant les joues, bien heureuse d'avoir rencontré la poitrine de l'inconnue. Comment, ça je me fonds plus dans la masse ? Est-ce que ça veut dire que tu me trouves moche ? Elle fronça les sourcils d'un air sévère et faussement vexé avant de rire à gorge déployée, les mains sur les hanches. Je blague, je blague. Je ne suis pas exactement une habituée d'ici, mais dès que je peux, j'aime à venir ici. Ils ont des exclusivités qu'on ne trouve pas ailleurs.

Elle fouille dans un des sacs plein de produits dérivés qu'elle transporte et lui sort un cd. Le cercle qui compose cette musique ne vend des CD que dans certaines boutiques spécialisés ici. C'est une édition limité. J'ai été lucky de tomber dessus, muhuhu. Triompha-t-elle en tournant sur elle-même en fixant son cd avec un air de victoire, puis de prendre la pause, l'index et le majeur en pose de victoire. Et toi ? C'est ta première fois à Harajuku on dirait bien. Si tu veux je t'emmène avec moi, fufu~ Au diable les différences. Elle semblait mignonne et un peu de compagnie lui permettrait d'avoir quelqu'un pour l'aider à porter ses sacs de partager sa joie et sa bonne humeur.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 135
Expérience : 609
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Sam 22 Juin - 4:02
La réaction de l’inconnue avait eu de quoi gêner la Fullbring, ne serait-ce que pour le commentaire concernant sa poitrine lorsque son visage s’y était malencontreusement écrasé. Décidant de passer outre, ne serait-ce que parce qu’elle n’y voyait pas là quelque chose de bien important (il s’agissait d’un accident, tout simplement) elle lui adressa un sourire en passant un commentaire vis-à-vis de son accoutrement. Il était évident qu’elle se fondait plus dans la masse qu’elle, sûrement parce qu’elle savait ce dans quoi elle s’embarquait en venant ici. Ce qui était assez surprenant, elle se devait de l’admettre, de la part d’une Shinigami. À croire que de là où ils venaient, ce n’était pas aussi amusant que ce qu’ils trouvaient ici, si elle prenait en compte les différentes rencontres qu’elle avait faites.

Un peu désemparée par sa question, la Corleone n’étant pas des plus à l’aise dans les interactions sociales, se souciant généralement très peu de la forme dans laquelle elle adressait les choses, elle eut un petit soupir soulagé en réalisant que celle-ci plaisantait. Rapidement, elle put en déduire que cette femme dont il lui était impossible de déterminer l’âge (l’immortalité avait bien des avantages) possédait énormément d’énergie, assez pour en être un poil étourdissante pour celle qui se voulait plus posée.

- Oh, je vois… Je ne m’y connais pas trop, en musique.

C’était un euphémisme. Elle en écoutait, parfois, par moment, cependant, elle n’était pas certaine qu’elle pouvait réellement appeler ça de la musique. Il s’agissait surtout du bruit avec quelques paroles par-dessus qu’écoutait Ragnar.

- Et tu n’as pas tort, c’est bien ma première fois dans les environs, alors, ehh…

Elle jeta un rapide coup d’oeil autour d’elle. Aucun de ses collègues en vue.

- Je peux bien t’accompagner, tu sembles mieux t’y connaître que moi.

Un léger rire. Ce n’était pas son point fort, les interactions sociales, notamment avec les inconnus, encore plus lorsqu’il s’agissait de Shinigami. Or, elle était en congé, abandonnée le temps du stupide tournoi auquel participait Ragnar et elle pouvait donc tenter de se détendre et de ne pas trop se prendre la tête ni trop penser au boulot. Ce qui était presque surprenant venant de l’acharnée du travail qu’elle était.

- Je te préviens par contre, certains vont peut-être venir poser des questions, concernant notre duo improvisé.

Une façon comme une autre de lui signifier qu’elle n’était pas la seule humaine aux talents particuliers dans les environs. Et ce, quand bien même l’énergie que dégageait les Guardians étaient nettement moindre que celle qu’elle-même possédait.
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 12:08
Notre duo improvisé ? Qui viendrait nous poser des questions ? Tu as des amis qui ne veulent pas que tu traînes avec une ota' ? Demande-t-elle, feignant toujours d'être une humaine normale. Après tout, elle se comportait comme telle. Si on oubliait qu'elle avait 600 ans, elle faisait même plus humaine que la jeune inconnue. En tout cas, elle avait l'air d'une visiteuse lambda du quartier. De toute façon, elle n'était pas là en tant que vice-capitaine de la première division et ne souhaitait pas avoir à invoquer ce titre ou à se battre. Déjà parce que se battre ici lui fendrait le cœur, ensuite parce que sa limite était toujours posée, comme à son habitude, ce qui la rassurait un peu. Cela évitait qu'elle ne dérange trop la balance de l'énergie spirituelle et des âmes dans le monde des mortels, tout comme cela lui évitait aussi de perdre la main sur sa pression spirituelle et les effets délétères qu'ils pourraient avoir sur son environnement.

Allons, je vais t'aider à te fondre dans le décor. Elle sourit doucement avant d'attraper la main de l'inconnue et de la faire rentrer dans une boutique. Elles filèrent dans les rayonnages où s'étendaient des t-shirt décorés avec des imprimés à l'effigie de personnages dessinés selon les arts locaux. Il y avait aussi des robes lolita-gothique et des tas d'autres vêtements que l'inconnue ne semblait pas du tout prête à porter en temps normal. Honoka, derrière ses culs-de-bouteille, fondait dans les rayonnages, ses mimines expertes faisant l'examen rapide de ce qui ou non pouvait avoir un intérêt. Elle sortait plusieurs t-shirt à imprimés, les mettait devant Calliope. Non, celui-là non. Peut-être... Elle réfléchit quelques instants. Hésites. Change. Quelques minutes plus-tard, Calliope se retrouve avec un t-shirt d'une jeune femme à forte poitrine, dont les yeux sont barrés d'une ligne noire où un texte en police couleur blanche était inscrit avec les saintes lettres "waifu".

Voilà. Tu es parfaite. Je te déclare membre honoraire du club des otaku du seireitei. Elle se mit à rire en rougissant. Cela moulait bien la jeune femme comme elle appréciait. Mais surtout, elle se figeât. Oublie ce que je viens de dire. Je suis tout à fait normale. J'habite ici. Je ne viens pas du Seireitei. D'ailleurs qu'est-ce qu le Seireitei ? Elle hausse les épaules avant de prendre la main de Calliope. Elle a déjà capturé une nouvelle waifu, même si la concerné ne s'en rendait pas compte.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 135
Expérience : 609
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Sam 22 Juin - 15:07
Souhaitait-elle se fondre dans le décor ? Qu’elle le veuille ou pas, cela ne semblait pas avoir d’importance car voilà que sa main était attrapée par l’inconnue qui l’amenait elle ne savait trop où. Était-ce une bonne idée ? Elle n’en savait trop rien. Cependant, elle ne semblait pas bien méchante et semblait avoir comme seul objectif de s’amuser. Quelque chose que la Corleone faisait rarement. Sûrement que cela ne pouvait pas lui faire de mal, de temps à autre. Elle resta donc silencieuse, les sourcils légèrement froncés, observant les t-shirts attrapés, incertaine quant aux choix de sa partenaire du moment.

- Il en est absolument hors de question.

Elle venait de sortir de la petite cabine qui se trouvait à l’arrière de la boutique, désormais affublée d’un t-shirt avec un imprimé un peu trop vulgaire pour la très respectueuse (et peut-être trop prude) demoiselle. Alors elle croisa les bras, le regard sérieux, prête à retourner dans la cabine, jusqu’à ce que les mots de celle l’accompagnant parvienne à ses oreilles et qu’elle s’immobilise donc quelques instants. Quelques instants de trop car, la seconde suivante, elle était traînée hors de la boutique, sa main toujours prisonnière de celle de la Shinigami, se retrouvant dès lors parmi la foule avec ce chandail qui provoquait quelques rougeurs sur ses joues.

- Bien évidemment, parfaitement normale…

La belle laissa échapper un rire avant de secouer légèrement la tête, un brin dépitée. Cette énergie qu’elle dégageait et cette façon de ne rien prendre au sérieux lui faisait étrangement penser à celui qui partageait son quotidien.

- Alors, toi qui habites ici…

Elle laissa en suspend sa phrase quelques secondes, insistant sur ces quelques mots en lesquels elle ne croyait pas.

- Aurais-tu une idée de où est-ce qu’on pourrait aller trouver un truc à manger ? Autant ne pas profiter de… Cet endroit, l’estomac vide.

Parce que, bien honnêtement, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle devait faire ici, si ce n’était que de tenter de cacher d’un bras le t-shirt qu’elle arborait désormais. Mieux valait aussi éviter qu’elles tombent sur ses collègues, il y avait des questions auxquelles elle préférait ne pas répondre.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 16:38
La réaction de l'inconnue la fit beaucoup rire. Elle le cachait bien, mais elle semblait très gênée alors qu'au final, ça lui allait très bien. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Meuh si. Allez, viens !

La foule fut fendue, les gens ne semblant même pas remarquer le t-shirt qui avait effectivement une certaine inclination vers la luxure. Pourtant, elle devait s'y faire : dans le merveilleux monde où ils se trouvaient, le waifuism était tout à fait acceptable. Et même plutôt reconnu.

Bien sûr que j'habite ici. Proclâma-t-elle avec des étincelles dans les yeux. Mentir ainsi et le proclamer si fort lui donnait l'impression que ce qui était proche d'un rêve pour elle était tout à fait vrai. Et oui, je sais où t'emmener manger ! Et vu qu'il fait chaud, que c'est l'été, il nous faut des glaces. Elle la fit parcourir quelques allées. Là, quelques lycéennes en uniforme mangeait des glaces un peu particulière... Deux glaces au lait, s'il vous plaît ! Elle déposa les pièces et prit les deux glaces qui étaient un peu particulière... Alors, le défi... C'est de les ouvrir sans s'éclabousser. Elle venait de dire ça très sérieusement.

C'était globalement  des boules de glace laiteuse et un peu liquide. Qu'il fallait ouvrir, en déchirant le plastique. Mais sans s'éclabousser. Les symboles ぶっかけミルク était inscrits sur les glaces. Regarde, il faut les ouvrir comme ... Zut ! Sploutch. Elle dérape de ses petits doigts, un peu de glace gicle. Honoka, toute rouge attrape très rapidement un mouchoir qu'elle transportait dans son short et se met à éponger le visage de la jolie Calliope. D'habitude, j'y arrive... Conclut-elle penaude avant de tendre la glace ouverte à son amie du jour. Et puis, pour se faire pardonner, elle se frappe du poing le haut du front en tirant la langue avec une expression mignonne. Tee-hee~! Fit-elle avec un clin d'oeil pour se donner l'air mignonne et se faire pardonner.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 135
Expérience : 609
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Sam 22 Juin - 21:08
Toujours un peu perdu dans cette foule bruyante et colorée, elle se contenta de suivre sa guide improvisée, son regard passant ici et là, s’arrêtant parfois sur quelque chose qu’elle pouvait trouver intéressant avant de devoir passer à autre chose. Elle n’était pas friande de glaces ou, plutôt, ce n’était pas un aliment d’ordinaire présent dans son alimentation. C’était un reproche qu’on lui faisait bien souvent. Trop droite. Trop sérieuse. Trop coincée. Elle faisait attention à ce qu’elle mangeait et ne ratait que très rarement l’entraînement. Mais bon. Elle était en congé. Et ce n’était certainement pas une glace qui allait poser problème.

Du moins, c’était ce qu’elle croyait, jusqu’à ce qu’elle se retrouve face à un curieux emballage et que son visage se retrouve éclaboussé d’une substance liquide et collante. Elle fronça alors les sourcils, grimaçant presque, tandis que la Shinigami s’empressait d’essuyer son visage. Elle leva la main pour l’arrêter, se contentant d’attraper le mouchoir pour terminer elle-même de nettoyer son visage.

- Ça arrive sûrement à tout le monde.

Elle tentait de relativiser, observant les alentours. Sans doute que l’emballage avait été fait ainsi, pour causer quelques problèmes. Lui rendant son mouchoir, elle attrapa la glace tendue avant l’approcher de ses lèvres. Il y avait décidément bien des choses que la belle ne connaissait pas, ce qui n’était pas surprenant. Elle sortait rarement d’Ark sauf si elle était appelée sur une mission. Ce n’était pas faute d’être curieuse de ce qui se trouvait au-delà des murs, se languissant des paysages qu’elle voyait parfois en photo, il s’agissait seulement qu’elle prenait rarement du temps pour elle-même.

- Dis-moi, qu’est-ce qu’il se passe ici, exactement ?

Elle désigna d’un vague geste de la main la foule qui les entourait.

- J’ai cru comprendre qu’il s’agissait d’un événement avec quelques exclusivités, des t-shirts particuliers et de la glace, mais sinon… Tout ça, c’est pour quoi ?

La belle s’intéressait donc à ce qu’il se passait ici. Et, aussi surprenant que cela puisse sembler, il lui semblait que la Shinigami en savait plus qu’elle-même. Certes était-elle sans doute plus vieille et donc, par conséquent, elle avait sûrement eu le temps de visiter ce monde depuis de nombreuses années. Cependant, c’était presque une pointe de jalousie qui se manifestait chez la Corleone, elle qui avait envie de découvrir ce monde dans lequel elle vivait sans réellement en avoir l’occasion.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Sam 22 Juin - 22:06
Bien sûr que l'emballage était pnesé pour ce genre d'incident. Mais pour la postérité, la narration promet qu'Honoka n'en savait rien. ( ͡° ͜ʖ ͡°) Pour être tout à fait honnête, Honoka étant parfois extrêmement crédule quand il ne s'agissait pas de stratégie ou de tactique guerrrière, elle pouvait tout à fait croire à n'importe quoi, surtout quand il s'agissait, comme ici, de choses triviales telle que le bukkake miruku. (Mais en l'occurence, elle se doutait que ça aurait pu arriver et en profitait quand même pas mal. ( ͡° ͜ʖ ͡°) )

Vraiment désolé, ça ne colle pas trop au moins ? Minaude-t-elle avant de contempler la gestuelle interrogative de la jeune femme quant aux festivités. Ce qu'il se passe ici ? Oh c'est comme ça tout le temps. La pop-culture orientale est devenue majoritaire ici.

Ce n'était pas pour rien que c'était la terre sainte des otaku. On est pas trop loin aussi du quartier des affaires. Mais l'ambiance là-bas y est différente. Elle mime un pingouin en train de marcher et un noeud de cravate. Ils sont pas rigolos là-bas. Oui, le camp d'Honoka semblait clairement choisi. Mais si tu veux, je peux t'emmener voir aussi, même si j'aurais préféré continuer de chasser des statuettes pour mon club.

Elle fait un V de la victoire, heureuse de son objectif, avant de se mettre à mimer la position d'ultraman. FOUAH ! S'exclame-t-elle en prenant la pose !
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 135
Expérience : 609
Reiryoku : 56000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Dim 23 Juin - 5:51
- Non, ça devrait aller.

Elle l’espérait. Sinon, elle irait se mettre un peu d’eau dans le visage. Cela la rafraîchirait sans doute en même temps, en plus de lui éclaircir les idées. Parce qu’elle se sentait un peu étourdie, actuellement, auprès de cette tornade ambulante dotée une énergie qu’elle n’aurait pas suspecté chez un dieu de la mort. Après tout, ils étaient si… Vieux. Et de ce fait, elle les imaginait… Mature ? À bien y penser, ce n’était pas tout à fait le cas. Il y avait bien un capitaine qui lui avait laissé une bien mauvaise impression de sa personne.

Au final, cette dernière lui semblait presque être une petite soeur (pas qu’elle y connaissait réellement quelque chose), ce qui était assez particulier comme sentiment. Serait-ce indécent de lui demander son âge ? Après tout, c’était un sujet tabou chez la gente féminine.

- Ça va, on peut rester par ici.

Et ce, bien qu’il ne faisait aucun doute qu’elle se sentirait sans doute plus à sa place auprès de ces personnes désignés comme étant ennuyantes.

- Et tes statuettes ?

Un regard confus, d’autant plus lorsqu’elle mima une pose qui ne lui disait absolument rien. La Corleone ne s’y connaissait pas spécialement, en terme de divertissement. Il y avait bien quelques jeux vidéos auxquels elle aimait bien joué en compagnie de Ragnar, mais sinon… Un bon bouquin, un peu de tranquillité ou encore un entraînement épuisant, c’était tout ce dont elle avait de besoin pour passer du bon temps.

- On peut aller chasser ça, ouai. Bien que je ne suis pas certaine d’être d’une quelconque aide.

Sauf peut-être si elle avait besoin de quelqu’un pour l’aider à négocier les prix affichés. La Soulmate avait quelques tours dans son sac et un certain charisme qui poussait généralement les autres à l’écouter. Ça l’aidait grandement pour obtenir ce qu’elle voulait.

- Au fait, moi c’est Calliope.

Car elles avaient échangé beaucoup, déjà. Un t-shirt indécent. Son visage malencontreusement éclaboussé d’un liquide laiteux et collant. La tête de l’inconnue contre sa poitrine. Or, semblerait-il qu’elles n’avaient pas vu l’intérêt de s’échanger leur nom.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


avatar
Invité
Invité
Dim 23 Juin - 21:22
Je vais tout t'apprendre ! Même si tu ne sais ce qu'on cherche, tu verras, c'est magique. Elle avait étendu ses mains autour d'elle après avoir léché sa glace au lait. C'était une manière pour elle d'englober toutes les merveilles qu'elle lui montrerait. Celles-ci, si l'on se référait aux reflets cramoisis de son regard, infini. Mais tu ne manges pas ta glace ? Tu veux autre chose peut-être ? Elle ne voulait pas que sa nouvelle amie (c'était décidé, tacitement, depuis qu'elle l'avait aspergé avec de la glace) meure de faim parce que la glace ne lui faisait pas envie.

Et puis, après sa pose, elle réalise que Calliope ne connaissait pas Ultraman. Tu ne connais pas non plus les super sentai ? S'étrangle-t-elle, comme si elle venait d'entendre la chose la plus incroyable du monde. Elle se met à prendre tout une série de pose toutes droit issues des Power Ranger dans des mouvements fluides et maîtrisés qui trahissaient une maîtrise physique et une dextérité surnaturelle. Il faut que je corrige ça. Je vais t'offrir la compilation de Kamen Raider et d'Ultraman. Si pour Honoka, c'était comme offrir un trésor, il était plus probable que pour l'intéressée, ce fut une malédiction qui s'apprêtait à la frapper...

Mais d'abord, je vais te montrer comment chasser les statuettes ! Allez, viens ! Et n'oublie pas ta glace ! Elle ramasse ses affaires, chipe la main de Calliope et l'attire vers l'horizon. Cet horizon est très vite limité à celui d'échoppes remplies de vitrines et de statuettes à tous les étages. De toutes les sortes. De toutes les tailles. De toutes les factures. Elles représentent des tas de personnages. Certains plus martiaux que d'autres. Certains plus vêtus que d'autres. Lui tenant toujours la main et en faisant attention, Honoka s'explique : Maintenant tu ouvres tes yeux et tu te laisses porter jusqu'à ce que tu en vois une qui te plaît. Peut-être que tu trouveras le héros de ton enfance ou un personnage qui t'attire plus qu'un autre. Et voilà ! Tu sais chasser la statuette ! Je te donnerais mon avis si tu en as besoin !

Elle avait plus qu'un attribut puissance et maîtrise S, elle avait aussi la compétence observation de statuette rang EX ! Elle précise alors enfin : Et moi, je suis Honoka !
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Monde Humain :: Old World
原宿の姫 | Les princesses d'Harajuku ft. Calliope Corleone

Sauter vers: