Spiegelmantel | ft. Lisbeth Bismarck
 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Urteil

Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 77
Expérience : 385
Reiryoku : 55500
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Ullrich
Ven 21 Juin - 7:17


Spiegelmantel | ft. Lisbeth Bismarck JhTdiDI

Spiegelmantel


Depuis son retour du monde humain,  où elle était initialement partie pour une mission qui a au final mal tourné, Roxanne s'était plusieurs fois demandé ce qui aurait pu l'aider d'une manière ou d'une autre. Bien sûr, à part une équipe mieux préparée aux éventualités qui leur sont tombées dessus, quelques autres petits détails auraient pu être améliorés.

Parmi eux, le fait de pouvoir être visibles aux yeux des humains les plus lambdas. Ça peut n'avoir l'air de rien, mais cela permettrait sans le moindre doute d'améliorer ne serait-ce que les capacités et possibilités d'infiltration et de négociation du Vandenreich. Avoir des espions envoyés un peu partout dans le monde humain -pas uniquement à Ark- serait tout de même bien plus simple s'ils pouvaient interagir aisément avec les locaux.

C'est pourquoi Roxanne avait pris la décision de rassembler quelques Quincy afin de trouver une solution à cela. Les anges d'Heilig sont pour l'immense majorité un peuple de guerriers, mais certains d'entre eux préféraient naturellement s'orientier vers l'érudition. Bien que l'on ne puisse réellement les qualifier de scientifiques, ils sont tout au moins des chercheurs.

Si certains s'intéressent plutôt à l'Histoire ou à la Théologie, d'autres aiment à explorer les mystères du monde et les différentres façons qu'on peuvent avoir les Anges d'apporter la lumière sur ces zones d'ombres qui les entourent.

Tous au minimum Engelritter afin d'accélérer -car Roxanne ressentait qu'il y avait urgence à créer cette nouvelle pièce de l'équipement Quincy- le processus en mettant à disposition les éléments les plus prometteurs du Vandenreich, il n'était cependant pas impossible que diverses figures de la royautés de la Sainte se joignent à eux dès le départ ou en cours de route. C'était leur droit après tout.

Bonjour à tous, et merci d'après venus aujourd'hui. Comme vous le savez, j'ai fait appel à vous afin de développer un artefact, ou tout autre procédé, qui nous permettrait de nous rendre visible et tangible aux créatures faibles dotées de peu de reiatsu, telles que les humains.
La Princesse héritière ne perdait pas de temps. Immédiatement après les avoir convoqués et une fois que la plus grande majorité était arrivée sur place, elle commença directement à détailler le cahier des charges. Du moins l'ébauche de celui-ci sur lequel elle avait commencé à réfléchir.

Pour l'instant ses idées sont basiques, mais pourraient se révéler efficaces, qui sait. Elle avait pensé à trois grands axes de réflexion. Tout d'abord, un artefact semblable à un bijou qui serait capable de condenser le Reishi naturellement émis par les Quincy afin de les rendre visible. Il faudrait cependant pour cela un matériau extrêmement conducteur capable d'agir tel une batterie, et Roxanne n'en connaissait aucun de la sorte.

Sa seconde idée consiste plus simplement en un sceau Verdammnis à appliquer sur les Quincy dont on souhaite qu'ils soient capable de se rendre visible à volonté. Le problème de cette méthode est qu'elle ne peut pas être attribuée puis retirée au besoin. La troisième se situe un peu entre les deux et lui plaisait du coup un peu plus.

Créer une sorte de tissu à ajouter à la tenue Quincy -ou même carrément dans lequel confectionner les habits des Engelritters qui partent en mission- qui aurait les propriétés de l'un et de l'autre. Un tissu fabriqué dans une matière capable d'emmagasiner le Reishi puis de le condenser et le diffuser grâce à un sceau Verdammnis directement appliqué dans les fibres dudit tissu.

En parallèle et pendant que les érudits commencèrent à faire chauffer leur cervelle et à réfléchir ainsi que débattre à propos de ce nouveau projet, Roxanne se mit un peu à l'écart afin de pouvoir se concentrer sur son propre esprit et essayer d'entrer en contact avec le chat originaire du monde humain.

Sertorius ? Excusez-moi de vous déranger. C'est la première fois que j'essaie d'entrer en contact avec vous depuis mon retour à Heilig. Vous est-il possible de vous manifester ? J'aurais quelques questions à vous poser...

Il se targuait de posséder des connaissances presque illimitées, et c'est pourquoi elle espérait pouvoir lui soutirer quelques conseils sur le procédé qu'ils pourraient suivre ou le matériau qu'il vaudrait mieux utiliser. Il s'agissait également d'une manière relativement simple et normalement presque inoffensive de s'assurer qu'il acceptait de lui donner de réels conseils et non pas de la mener en erreur. Dans le pire des cas, mieux valait-il s'en assurer maintenant que lors d'une situation plus tendue.

On va se les développer ces gigai :pedro:
Alignement : ???
Rang : ???
Grade : Chat de Gilgamesh
Avatar : O.C.
Messages : 4
Expérience : 18
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 22/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Sertorius
Ven 21 Juin - 18:26
L'image de Sertorius, le chat de Gilgamesh Helheim, apparait dans la représentation mentale de ton esprit. Assis sur sa croupe, les quatre pattes posées sur le « sol », il te répond.

Je suis là. Comme toujours. La barrière des mondes ne saurait nous séparer.
Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 81
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Bismarck
Ven 21 Juin - 21:52
Un soupir.

À quoi bon chercher à se manifester dans le monde des humains ? Pourquoi souhaiter que ces êtres inférieurs puissent être témoin de leur existence ? Ils étaient faibles. Lâches. Bon à rien. Après tout, eux-mêmes avaient été créés parce que l’Humanité ne pouvait rien contre les Hollows. Ou, tout du moins, c’était ainsi que le souvenir était resté, depuis les siècles. Les Quincy avaient été créés pour être la main armée du Roi des mes, cette armée puissante, infaillible, capable d’annihiler toute âme qui puisse exister.

Alors pourquoi souhaiter qu’ils puissent les voir ? C’était là une question à laquelle la princesse n’avait aucune réponse. Elle trouvait l’idée sordide. Inutile même. Les humains pouvaient bien tous crever qu’elle ne s’en souciait guère. Après tout, si tous les Quincy pouvaient bien tous crever qu’elle ne s’en soucierait pas, c’était difficile de lui demander de donner quelconque importance à un peuple sans importance composé de misérables créatures.

Cela ne l’avait pas empêché de répondre à l’appel, tout de même curieuse de ce projet, souhaitant tout de même en voir l’avancé. Elle s’était donc approchée de sa démarche altière et fière, la tête haute et le regard perçant, pour s’arrêter une fois dans la salle où se trouvait notamment des érudits, ceux qui pourraient sans doute être le plus utile pour l’avancée du projet. Pour sa part, elle se tenait en retrait, appuyée contre un mur, écoutant ce que sa cadette avait à dire. La Ullrich semblait motivée de faire avancer les choses, de leur côté. Ce qui n’était pas sans amusée l’aînée, parce qu’elle ne pouvait attendre le jour où elle ferait s’écraser cette société en laquelle elle avait cessé de croire depuis des siècles déjà.

Elle s’approcha finalement d’elle lorsqu’elle eut fini de parler, laissant les érudits discuter entre eux, peu intéressée par ce qu’ils racontaient. Arquant un sourcil, elle la scruta du regard avant d’attirer son attention d’un toussotement peu subtile.

- Alors, pourquoi te lancer dans une telle tentative ? Ce n’est pas comme si le monde des humains nous était réellement accessible.

Une question qui en cachait plusieurs, alors qu’elle guettait sa réaction. D’où lui venait ce soudain intérêt de pouvoir interagir ailleurs qu’ici ? Elle n’était sûrement pas la seule qui n’en pouvait plus de vivre au Hueco Mundo mais très peu avait cherché à en échapper.
Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 77
Expérience : 385
Reiryoku : 55500
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Ullrich
Jeu 27 Juin - 2:11


Spiegelmantel | ft. Lisbeth Bismarck JhTdiDI

Spiegelmantel


Quelque peu étonnée par la capacité de Sertorius de lui répondre malgré la dimension les séparant, Roxanne se surprit à en être quelque peu soulagée. Pourquoi avoir une présence étrangère occupant son esprit constamment et pouvant à tout moment la mener à sa propre perte la rassurait-elle à ce point ? Elle s'en inquiéta désormais un peu. Lui avait-il fait quelque chose pour qu'elle accepte à ce point sa présence ?

Alors qu'elle s'interrogeait ainsi à propos du chat -en oubliant d'ailleurs de lui poser ses propres questions- et qu'elle se perdait quelque peu dans ses pensées, la princesse héritière se rendit compte grâce à un raclement de gorge que son homologue blonde l'avait rejoint un peu à l'écart. Plus loin, les érudits d'Heilig continuait à débattre et à énoncer leurs différentes idées. En redressant la tête, elle lui offrit un sourire qu'elle voulait le plus sincère possible.

Bonjour, Lisbeth. Je pense simplement que pouvoir passer pour des humains lambda pourrait aussi bien être utile à ceux que nous envoyons en mission qu'à nos espions infiltrés au sein de cette dimension. Et le monde humain n'est pas si éloigné, nous irons en vacances là-bas, si vous voulez.
Elle souffle un bref rire à la suite de sa blagounette, pour dissimuler le début de nervosité qui commençait à poindre le bout de son nez. Elle n'a eu que quelques instants pour tenter de choisir ses mots avec le plus de soin possible. Nul doute que la Bismarck n'aurait aucun mal à déceler un intérêt personnel de la part de Roxanne dans ce projet, surtout alors qu'elle était rentrée dudit monde humain quelques jours seulement auparavant.

Elle esquissait cependant désormais un fin rictus accroché au coin de ses lèvres. La blonde semblait porter un certain intérêt également à cette recherche, pour s'être déplacée en personne alors qu'elle est d'habitude du genre à n'avoir que faire de ce qu'il se passe à Heilig et ne la concerne pas. Peut-être évait-elle également quelques envies de liberté et de "vacances" comme l'Ullrich venait de l'évoquer.

Et vous, qu'est-ce qui vous amène par ici ? Souhaitez-vous aider à la réalisation de cette tentative, ou vous manquais-je à ce point ?
Sans réellement attendre sa réponse, le visage de la princesse brune se ferma un petit peu et son sourire s'envola petit à petit : l'héritière s'efforçait de se concentrer à nouveau pour entrer avec Sertorius et finalement lui poser la question qui pourrait les aider à accélérer le processus de création de ce nouvel artefact. Elle l'espérant du moins.

J'aurais aimé savoir si vous connaissiez un matériau quelconque dont l'une des propriétés serait d'être hautement conducteur de reiatsu -ou mieux du Reishi des Quincy- et qui soit accessible depuis le hueco mundo ? Même perdu au fin fond du désert ; aller le chercher ne sera pas un problème, sauf peut-être au milieu de la forteresse érigée par les Hollow.

Il était bien évidemment utopique d'espérer qu'un tel composant existe dans ce monde désertique ou ne règne que la désolation. D'autant plus qu'il n'en était mention absolument nul part dans les archives d'Heilig. Mais cela ne coûtait rien de demander, surtout à une entité se targuant de connaître les secrets de l'univers. Avec un peu de chance, cette chose qui leur serait si utile n'attendait que d'être découverte.

Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 81
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Bismarck
Lun 8 Juil - 23:53
Un soupir s’échappa des lèvres de la princesse. La Ullrich semblait personnellement impliquée dans cette recherche et pour des raisons qui ne lui plaisaient pas. Après tout, elle trouvait ridicule voir presque insultant pour leur peuple que certains d’entre eux soient aussi intéressés à l’idée de se mêler aux humains. Leur monde pouvait bien voler en éclat et brûler sous le courroux des Hollows qu’elle n’en avait que faire. À ses yeux, ils n’étaient que des insectes et ce, au même titre que ces monstres qu’elle se contentait d’abattre sur le champ de bataille. Il en valait de même pour les Shinigamis. Au final, peut-être était-elle simplement devenue aigrie, avec les années. Amère aussi. Ce n’était pas impossible. Mais il semblait évident qu’elle les détestait tous, tous autant qu’ils étaient. Et cela incluait même les Quincy pour qui elle n’éprouvait que ce même dégoût qu’elle avait pour tous les autres, à quelques exceptions près.

Elle leva alors une main, ramenant vers l’arrière sa chevelure blonde, écoutant attentivement ce que lui partageait sa consoeur. Elle laissa un léger rictus étirer ses lèvres, ce qui était presque surprenant venant de celle qui n’était pas connue pour apprécier l’humour. À croire qu’il y avait bien encore un peu d’espoir pour celle qui se noyait dans la haine et la rancoeur.

- Bien évidemment que c’est ta présence qui me manquait.

Un brin d’ironie accompagné d’un regard levé vers le ciel. Elle ne s’embarrassait pas de politesse et ne semblait même pas chercher à vouvoyer la demoiselle. À quoi bon ? Elle n’y voyait pas l’intérêt. Et puis, les années avaient suffit pour qu’elle en vienne à se décider qu’il ne s’agissait-là que d’une perte de temps, une histoire d’hypocrisie et de faux-semblants à qui tous se soumettaient comme les bons moutons qu’ils étaient depuis toujours.

- Je suis venue ici pour voir l’avancé du projet, surtout par curiosité. Oh, et aussi peut-être pour te dire que tu mets ton énergie dans le vent et qu’un tel projet est tout simplement futile.

Elle leva un bras, semblant s’étirer avant de presque bailler. Elle était lasse, la Bismarck. Peu de choses parvenaient encore à éveiller l’intérêt de celle qui assumait avoir tout vu, ou presque.

- Ils sont faibles. Ennuyants. Un peuple primitif qui n’ont jamais su se protéger par eux-mêmes et qui survivent en dépendant d’autrui. Les Quincy, à une époque. Les Shinigami, désormais.

Il était possible de ressentir toute l’animosité qu’elle avait pour ces derniers dans la façon dont elle avait prononcé leur nom.

- C’est quoi ? Tu t’es épris de l’un d’entre eux et tu te languis qu’il puisse un jour te voir ?

Une pointe de jugement dans ses paroles, la voilà qu’elle dévisageait sa cadette. Sa question en cachait une autre et sous le couvert du sarcasme, elle lui demandait surtout pourquoi tant s’impliquer dans ces recherches ? Qu’avait-elle à y gagner ? Que n’admettait-elle pas réellement ?
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Alignement : Neutre Bon
Rang : A
Grade : Engelritter
Avatar : Jolyne (merci Welzy!)
Messages : 77
Expérience : 385
Reiryoku : 55500
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Ullrich
Mar 9 Juil - 4:01


Spiegelmantel | ft. Lisbeth Bismarck JhTdiDI

Spiegelmantel


Fermant les yeux deux secondes, la princesse réprima un souffle. Il était évident que la blonde cherchait à connaître ses véritables intentions ; était-il si évident qu'elle cachait une partie de la vérité et qu'elle pourrait peut-être, à terme, utiliser cette invention pour son utilisation personnelle ?

Probablement. Elle retrouva cependant petit à petit son sourire, tâchant de répondre avec légèreté aux questions de la blonde. Elle passa d'ailleurs elle aussi au tutoiement au fur et à mesure qu'avançait la conversation, probablement un peu plus à l'aise. Il lui était étrangement un peu plus aisé de se défendre en répondant aux interrogations de son homonyme plutôt que devoir fournir d'elle même des explications.

Eh bien je suis là désormais, ne t'inquiète plus... Les humains évoluent, ils ne sont plus les mêmes.
Elle haussa les épaules. Évidemment, cette simple affirmation ne suffirait pas à convaincre la jolie blonde. Mais elle révélait au moins qu'elle les tenait en plus haute estime, ne les voyant ni comme un troupeau à guider, ni comme des êtres incapables de vivre par eux-même. En réalité, elle croyait même de plus en plus depuis cette histoire d'invasion hollow et de chat dans sa tête qu'ils pourraient représenter une menace dans le futur, si toutefois une alliance ne se liait pas.

Je ne crois pas que ce soit inutile. Peut-être un jour cela pourrait-il même permettre à l'intégralité de notre peuple, nous permettant d'enfin quitter cet horrible monde froid et désertique. Imagine si le vandenreich renaissait dans une autre dimension, là où il pourrait s'épanouir sans que d'autres races ne nous importune ou convoite notre place sans arrêt. Nous pourrions...
Elle interrompit sa phrase en haussant des épaules, secouant légèrement la tête. Elle-même n'était en réalité pas tout à fait sûre de ce qu'elle était sur le point de dire. Les mots s'étaient perdus dans sa gorge, et c'était très probablement mieux ainsi. Elle changea d'ailleurs au passage de posture, un peu moins en retrait et un tout petit plus proche de l'autre princesse. Son ton se faisait doux au possible, dans l'espoir de convaincre Lisbeth de se ranger à ses côtés.

Et même si j'échouais, même si c'était inutile... Un projet porte ce nom pour une raison : il faut essayer des choses. Et même si ce n'est pas concluant, c'est toujours mieux que de n'avoir rien fait. Tu ne crois pas ? As-tu cessé d'essayer ?
Sa main droite alla grattouiller un peu sa propre tignasse dans un tic un rien nerveux tandis qu'elle laissait échapper un bref ricanement à la prochaine question de la blonde. Elle n'était finalement pas totalement dénuée d'humour. La princesse guerrière qui était connue pour aller droit au but sans détour était finalement capable d'user de sous entendus et de discussions détournées afin d'arriver à ses fins.

Pourquoi ? Serais-tu jalouse si c'était le cas ? Je ne te savais pas ainsi ! Mais.. non, ne t'en fais pas : je ne pense qu'à notre peuple dans mes démarches. Et à son unicité.
Sur ces mots, Roxanne jeta quelques coups d’œil en direction des érudits censés discuter de la meilleur façon de réaliser cette idée un peu étrange qu'avait eu la princesse. Probablement était-il temps de retourner débattre avec eux. Mais cette discussion avec l'autre femme l'intéressait également : c'était bien la première fois qu'elle voyait l'héritière Bismarck montrer tant d'intérêt pour quelque chose qu'elle aurait normalement jugé anodin ou indigne de sa présence. Et cela signifiait forcément quelque chose.

Alignement : Neutre mauvais
Rang : A
Grade : Lichtwatcher
Avatar : Mercy, Overwatch
Messages : 16
Expérience : 81
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Bismarck
Dim 14 Juil - 19:37
Sans doute que l’avis de la Bismarck était plus tranché que celui de sa consoeur. Si l’une disait que les humains avaient évolué, qu’ils n’étaient plus les mains, pour la Quincy, elle se contentait d’hausser les épaules, presque moqueuse. Il était difficile d’apprendre à un vieux singe de faire la grimace et il serait donc difficile de faire changer l’opinion de celle qui avait foulé le sol de différents mondes depuis plus de sept siècles. Elle n’y voyait pas l’intérêt, cependant, la curiosité l’avait mené jusqu’ici, se demandant où est-ce que cela allait bien pouvoir les mener.

Elle aussi aspirait à vivre ailleurs, la Sainte n’étant qu’une prison qu’ils avaient bâti au milieu d’un territoire leur étant hostile, leur rappelant inlassablement l’exile forcé dont ils avaient été victimes.

- On pourrait alors annihiler l’humanité. Une façon comme une autre de s’assurer qu’ils ne nous importunent pas.

Froide, tranchante, la belle haussa des épaules, comme si ce qu’elle disait était parfaitement normal. Ce qui l’était, à ses yeux. Elle ne s’embarrassait pas de faire dans la finesse pas plus semblait-elle éprouver quelconque pitié pour qui que ce soit. Quant aux paroles de sa cadette, ces dernières lui arrachèrent un faible sourire. Si elle avait arrêté d’essayer ? Pas spécialement. Elle avait simplement cessé de mettre son énergie dans ce qui lui semblait vain.

- Jalouse ? Pas tout à fait.

Elle marqua une pause, semblant prendre cette discussion avec une certaine légèreté.

- Je remettrais surtout tes goûts en doute.

Parce qu’elle-même avait un dédain évident pour les humains. Mais ce dédain, elle l’avait pour presque l’entièreté des peuples qu’elle avait rencontré au cours de sa vie et cela valait aussi (et surtout) pour les Quincy. Faisant mine de réfléchir, ses prunelles azurées se posèrent sur les scientifiques.

- Au final, que tentes-tu de faire exactement ? Que l’on puisse avoir un corps matériel avec lequel se lier, en quelque sorte, pour lorsqu’on se retrouve hors du Hueco Mundo ?

Une chose assez rare pour ceux qui n’avaient pas la capacité de changer de monde comme ils le voulaient. Bien souvent, ils se devaient de temporairement asservir un Hollow, ce qui n’était jamais une tâche facile à accomplir. Surtout que cela compliquait aussi les tentatives de rentrer au Hueco Mundo, comme là encore ils étaient dépendant des Hollows. Leur incapacité de voyager librement était quelque chose qui embêtait fortement la princesse.

- Plutôt que de se concentrer sur ces… Corps, pourquoi ne pas chercher un moyen de quitter cet endroit sans avoir besoin de qui que ce soit ?

Cette fois-ci, son ton se fit plus bas. Plus discret. Parce qu’elle ne souhaitait pas que d’autres puissent en venir à douter d’elle.
ASHLING | NE PAS UTILISER SANS AUTORISATION


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Urteil
Spiegelmantel | ft. Lisbeth Bismarck

Sauter vers: