[Rang B] Old Town Road [Ousuke Reiha]
 :: Soul Society :: Rukongai

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 18 Juin - 12:03

Cela faisait-il des jours ? Des heures ? Des minutes ? Pas quand même des secondes ? Tout était possible tant Reiha ne prêtait plus attention à son environnement, tant toute perception était distordue. Elle reprit cependant conscience une seule fois ; c'était le matin. Ses yeux soulignés par d'immenses cernes décrivaient les environs comme si elle n'avait jamais connu cet endroit. Et pourtant si. Elle était juste trop occupée pour s'en rappeler, trop occupée à se torturer. Même le moindre visage demeurait inconnu à ses yeux. Mais je les connais. Et pourtant, elle ne parvenait plus à mettre de nom sur les faciès. Elle les connaissait, oui, mais était actuellement trop désintéressée pour tenter de combler à ce manque.

Des mots incompréhensibles résonnaient. Les personnes présentes semblaient adopter une nouvelle formation après que ces mots soient prononcés. En retard, Reiha s'y mêlait, craintive. Elle ne voulait pas être toute seule, elle l'était déjà suffisamment. Elle suivait pour ne pas être abandonnée, mais rien de plus. Cela relevait d'avantage du réflexe, d'une action régie par un instinct plutôt que par une conscience, car elle ne semblait plus avoir la moindre humanité en l'instant présent. C'était un simple corps en mouvement, un corps régi par la simple et primaire peur de la solitude. Les quelques rares mots qui lui étaient adressés, inintelligibles, ne semblaient même plus reçus.

À quel rythme la troupe progressait ? Quelle distance avait-elle parcourue ? De quelles difficultés l'anonyme avait été protégée ? Elle n'en savait que trop rien, se contentant de suivre sans dire un mot. Dans sa situation, il était même fort probable qu'on l'empêche de passer au dessus d'une crevasse ou deux, puisqu'elle était capable de se ramasser pour ensuite se relever l'air de rien au premier obstacle haut de quelques centimètres seulement. Cela devait sans doute être pitoyable à voir. Mais au moins, dans un monde si vide, même les souvenirs ne resurgissaient pas.

Un jour entier était de nouveau passé. Non pas que la désincarnée venait de récupérer la moindre notion du temps, non. C'était simplement une vérité du monde extérieur, car la lune avait remplacé le soleil une fois de plus pour que la tendance s'inverse de nouveau. Une nouvelle nuit sans dormir, une nouvelle nuit sans rien si ce n'était l'écho de cette pseudo conscience, de ces quelques pensées. Elle te manque. Écho. Tu lui man... Éch... Pourquoi... Éc... Comm... É... Rien. Rien. Aucune pensée. Aucun geste. Aucun ressenti. Catatonie.

Le corps inanimé s'était endormi. Aucun rêve ne le perturba, aucun cauchemar ne le hanta. Toujours rien, pas le moindre signe de vie si ce n'était cette respiration régulière. Le matin lui-même n'avait pas été suffisant pour réveiller le corps. Ni même le moindre son, d'ailleurs. L'hypersomnie la plus totale et absolue, sans que l'entité n'en soit consciente. Pour combien de temps ? Un être inconscient ne pouvait pas en avoir la moindre idée.

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mar 18 Juin - 12:35
Hikaru soupirait de lassitude en voyant l'état amorphe dans lequel Reiha était. Décidément, peut-être qu'elle l'avait surestimé, après tout ? C'était encore une jeune recrue et elle n'avait pas l'air si solide que ça. En tout cas, si elle voulait retrouver la confiance d'Hikaru, elle allait devoir remonter la pente, car Hikaru serait intraitable avec elle : elle ne pouvait pas risquer la vie de ses hommes en faisant des traitements de faveurs. C'est pour ça qu'elle était aussi dure, afin d'être sûre que la leçon serait retenue. Et si elle ne se ressaisissait pas très vite, alors Hikaru se passera sans doute de ses services. Il était hors de question d'avoir des poids morts avec des responsabilités, après tout.

La troupe avançait rapidement, ce qui était plutôt rassurant, l'attaque de tout à l'heure ayant eu pour effet de motiver les troupes. Comme quoi, il n'y avait pas toujours du négatif à retirer d'une attaque de Hollows. Et la journée se passa... normalement, il n'y eut aucun accident particulier, si ce n'était un Hollow qui avait tenté, dans sa folie d'attaquer la troupe. Autant dire que les troupes le purifièrent en quelques instants avant de reprendre la route. Hikaru continuant de diriger d'une main de fer ses soldats observait le paysage, qui n’augurait rien de bon. Selon les estimations d'Oshimo, ils devraient bientôt arriver dans une zone désertique et ça n'allait clairement pas faire leurs affaires. Tant pis, ils devraient faire avec.

Il n'y eut heureusement aucun problème durant la nuit et c'est requinqué que les soldats s'attaquèrent au désert. Qui n'allait pas être une mince arrière, surtout avec les chariots. Les experts de Kidō se relayaient pour permettre à ces derniers d'avancer.

« N'oubliez-pas de vous hydrater les gars ! On a de l'eau, c'est pour ça. J'ai pas envie de vous voir dans le mal, mais n'abusez pas non plus. On a des réserves limitées, après tout. »

La gestion des ressources était une notion importante dans cette mission et pour l'instant, ils se débrouillaient plutôt bien. Parfait, parfait. La troupe avançait certes plus lentement mais ils n'en étaient moins motivés à sortir vite de cette merde et c'est au final après de longues heures, en fin de journée qu'ils en sortirent. Génial ! Et encore une fois, la nuit se passa sans problème, alors qu'Hikaru félicitait ses hommes et leur accordèrent une bonne nuit de repos après tout ça. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils continuent sur leur lancée et le troisième jour pointait enfin le bout de son nez.

« Le point de relais est encore à quelques jours de marche. Mais la zone qu'on va traverser est une grande plaine vide, on va pouvoir avancer rapidement aujourd'hui. »

Et en effet, ils avancèrent à un bon rythme ce jour-là, une bonne ambiance ayant reprit petit à petit les Shinigamis. D'ailleurs, les liens entre les membres des différentes Divisions commençaient doucement à se resserrer, preuve des épreuves qu'ils traversaient ensemble. Tant mieux, cela sera sûrement utile dans le futur. Et d'ailleurs, l'homme grièvement blessé lors de la précédente attaque reprit du service, bien qu'on avait malheureusement du l'amputer de son bras gauche pour le sauver. Autant dire qu'il n'était pas en grande forme, mais était motivé.

« J'te jure, espèce de fou suicidaire... Bah, tu pourras bien descendre quelques Hollows. »

Il restait encore à savoir si ça affecterait Reiha, que ce soit positivement ou négativement. Dans tous les cas, rien de particulier ne se produisit pendant cette journée et c'est le soir qu'ils dressèrent un nouveau camp sommaire, dans lequel ils pourraient enfin se reposer, tant mieux. Trois jours étaient donc passés depuis la dernière attaque et c'est simplement qu'Hikaru donna ses directives à Oshimo.

« Tu peux lui rendre son Zanpakutō, c'est bon. »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 18 Juin - 14:07

Un corps. Une silhouette sans relief, sans voix, sans couleur. Une simple masse qui flottait dans le vide, dans un monde où même le chaos n'était pas en mesure de naître. Mais une clé pouvait lever le sceau sur cet univers froid et vide. Cette clé, prenant l'apparence d'une belle femme aux somptueuses parures et au kimono de facture unique, apparut derrière la silhouette pour l'enlacer. Je suis là, dit la solution. Tu n'as plus rien à craindre. La silhouette reprit des couleurs, se teintant quasiment instantanément à l'entente de ces simples mots. Ceux-ci n'étaient en réalité que peu importants. Seule cette voix comptait. Cette voix qui, à elle seule, inversa tout le processus d'anéatissement de ce monde. La terre se reformait sous leurs pieds, l'herbe la couvrait dès l'instant où elle devenait tangible. L'infinité du vide se faisait remplacer par un ciel nocturne étoilé, lequel était lui-même régi par une pleine lune d'un éclat sans pareille. Quelques papillons blanc volaient çà et là, se posant de temps à autre sur les deux femmes présentes. La silhouette, de nouveau incarnée, reprenait peu à peu contrôle sur ses sens. Mais avant que le moindre mot ne soit prononcé, des larmes s'échappèrent de ses yeux à présent en mesure de distinguer les lumières et les couleurs.

« Tu es là... »

Et d'un coup, elle se retourna pour enlacer à son tour cette présence si chaleureuse, cette incarnation qui jouait pour elle un rôle de mère, d'amie, de confidente... De tout. S'y accrochant de toutes ses forces, Reiha ne voulait plus la laisser partir, plus jamais. Peu importe les sacrifices, peu importe les compromis. Plus rien ne devait la séparer de Shokkou. Sans elle, la Shinigami ne menait plus une vie. Avait-elle au moins été vivante ces derniers jours ? Elle n'en savait rien, le seul souvenir gravé dans sa mémoire étant celui de la solitude. Heureusement, lorsqu'elle ouvrit les yeux dans la réalité, elle ne l'était plus. Son Zanpakuto se trouvait bien contre elle, alors que les actions effectuées dans son monde intérieur s'étaient également répercutées ici. Elle serrait fort l'arme contre elle pendant que des larmes avaient déjà embué ses yeux.

Se redressant alors rapidement, elle regarda partout autour d'elle. Quel était cet endroit ? À quelle de distance se trouvait la rivière de ses souvenirs ? Combien de jours étaient passés depuis cette sanction durement acceptée ? Sûrement trois. Reiha imaginait mal la vice-capitaine revenir sur l'une de ses décisions. Trois jours entiers sans se rendre compte de ce qui s'était déroulé. Voilà un sacré problème de dépendance à une certaine entité. L'épée qui était sa plus grande force incarnait également sa plus grande faiblesse, car elle ne pouvait en être séparée sans perdre toute notion d'identité.

« Où sommes-nous ? Et la mission ? »

Oui, c'était peut-être important de s'en rappeler, même si pour le moment tout le monde semblait au repos. Il faisait nuit après tout, et le camp avait été établi. Reiha se releva et vagabonda au travers de ce campement après avoir fixé correctement son arme à sa ceinture, gardant une main ferme dessus comme par crainte de la perdre à nouveau. Elle prit peu à peu ses repères et reconnut évidemment des têtes, dont une sur laquelle elle s'attarda un peu plus. Comment aurait-elle pu l'oublier ? Même si à ce moment, le visage du soldat était tordu par la douleur. Il semblait cependant aller mieux. Enfin... oui et non. Il s'était remis de ses blessures, mais au prix d'un bras. Prise de culpabilité, cela sans même savoir s'il s'agissait réellement de sa faute ou non, la Nittohei partit s'excuser auprès de cet homme, baissant la tête autant qu'il le faudra pour exprimer à quel point elle était désolée. Et même après ça, ce n'était pas fini. Il restait encore une personne auprès de laquelle s'excuser, même si cela ne changera rien à la réalité. C'est ainsi qu'une fois dans le dos de la cheffe des opérations, Reiha posa un genou au sol pour exprimer tout ce qu'elle avait besoin de faire sortir. Mais avait-elle au moins compris le bon message ?

« J'arrêterai de penser et me contenterai d'exécuter. Ce n'est pas une promesse que je vous fais mais un engagement personnel. Je me contrefiche de tout éloge, toute attention ou toute ascension si ça me vaut d'être de nouveau séparée d'elle. Incendiez-moi autant que vous le voulez pour ça si vous estimez cela juste, mais je renonce à toute initiative personnelle si ça me vaut de retraverser ça. Mes plus sincères excuses. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mar 18 Juin - 17:06
Hikaru observait vaguement du coin de la tête si Reiha allait mieux, tandis qu'elle s'attelait à ses diverses tâches d'organisation du campement, puisqu'il y avait pas mal de travail à faire et elle comptait bien sur le fait que Reiha y participe de nouveau pour que ça soit plus simple et qu'elle puisse se concentrer sur des tâches plus essentielles. Ça avait l'air d'être à peu près le cas et elle s'excusa même auprès du soldat qui avait perdu un bras. Pourquoi pas après tout, même si ce n'était pas sa faute directe. Bien, c'était un premier point et elle vint ensuite directement mettre genoux à terre afin de faire amende honorable auprès de la Vice-Capitaine. Bordel, elle semblait ne pas comprendre d'où venait le problème. Décidément, les nouveaux n'étaient pas rapides à la comprenette parfois, qu'est-ce qu'elle avait fait pendant les trois derniers jours ? Pas grand chose, il semblerait. Elle soupirait.

« Le problème n'est pas de prendre des initiatives, mais d'en prendre des bonnes. Il faut penser et réfléchir par soi-même, sinon on arrive à rien dans la vie. Donc la prochaine fois, ne fait rien d'irréfléchie et pèse bien le pour et le contre en analysant la situation. Un ordre mauvais peut entraîner la mort de toute une escouade, crois-moi, je suis la première à le savoir. »

Elle ne parlait pas d'un ton spécialement cassant, plutôt sévère afin que la leçon rentre bien. Elle ne voulait certainement pas que d'autres personnes subissent des pertes comme celles de cet homme et elle continua donc sur sa lancée, afin de terminer son sermon dans les formes. Elle devait se montrer ferme pour la suite et ne comptait certainement pas l'épargner. C'est donc d'un ton tranchant qu'elle reprit la parole.

« Et il faut régler ton problème de dépendance. Même si je n'ai pas fait attention, ça se voit que tu viens de débarquer et que tu n'as même pas observer ce qui se passait autour de toi ces trois derniers jours. Je veux bien passer l'éponge pour cette fois, mais que feras-tu si un adversaire vole ou détruit ton sabre ? Bref,n soit plus coriace. »

Même elle avait appris à s'en détacher, dans une certaine mesure après tout. Le Zanpakutō était le reflet de l'âme du Shinigami et Hikaru elle-même avait du mal à s'en séparer. Mais elle savait d'expérience que ces sabres n'étaient pas indestructibles, ayant déjà vu des combattants les perdre. Mais ce n'était pas une raison non plus et elle devait donc arriver à faire la part des choses, désormais. Sinon, elle ne ferait pas de vieux os dans cette expédition.

« Cet incident est maintenant clôt. Maintenant file, tu as du travail à faire, il me semble. »

Incident clôt, autrement dit, elle n'en parlerait plus et ne lui en tiendrait plus rigueur désormais. Tout était redevenu comme avant, même si Hikaru espérait que cette expérience lui mette du plomb dans la cervelle, au moins un peu.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 18 Juin - 19:24

Une correction fut apportée aux propos de la Nittohei. Certes. Elle avait beau approuver les mots de son aînée, les mettre en application restait bien plus difficile en comparaison. Non pas que Reiha se considérait incapable, non. Le problème était ailleurs. Elle avait... un genre de trac. Le poids des responsabilités l'accablait, elle ne parvenait pas à se détacher des conséquences potentiellement mortelles. Et un échec pareil ne faisait qu'ajouter une pierre à cet édifice d'incertitude qui se bâtissait petit à petit autour de la recrue. Comment l'abattre ? Comment en détruire les fondations ? Elle aimerait le savoir mais ne trouvait pas de réponse. Elle espérait que cette quête et l'expérience qui en découlait lui apportent une solution.

Puis ce fut au tour de son autre problème d'être abordé. Oh que oui, elle était dépendante de l'esprit de son sabre. Et comment ne pas l'être ? Jusqu'à présent, Shokkou avait tout été pour elle. Ayant traversé de nombreuses mauvaises passes, Reiha n'avait pu compter que sur cette présence à ses côtés pour lui tendre de la main. Et même si elle était consciente de ce trop d'affection, elle ne parvenait pas à y remédier. Tentait-elle au moins ? Non, par peur de se sentir seule. Les deux éventualités ici évoquées par la vice-capitaine terrorisaient la recrue, tant qu'elle préférait ne pas y penser plutôt que de s'y préparer.

« Je... ferai de mon mieux. »

Elle-même n'en était que très peu convaincue. Elle pouvait essayer, certes, mais ne croyait pas en la moindre réussite, ni même en la moindre avancée dans ce domaine. Peut-être que cela changera un jour, ce ne serait que bénéfique pour elle. Mais actuellement, Reiha s'en savait inapte. Quoi qu'il en soit, elle pouvait au moins se distraire l'esprit en s'occupant de quelques tâches, effectivement. Se relevant suite aux derniers mots de Hikaru, elle la salua respectueusement puis s'en alla pour s'occuper avec tout ceci. Inventaire, compte des effectifs, réparation sommaire des éventuels matériaux et matières endommagés... Même si elle parvînt à tout accomplir en un délai honorable, elle restait loin de ce qu'elle pouvait réellement faire. Il n'y avait certes pas le feu puisque la troupe était en pause, mais ça restait démoralisant.

Heureusement, cela devrait s'arranger avec le temps. Reiha se sentait encore chamboulée et ainsi incapable de se donner à fond. Il lui fallait maintenant attendre que cette présence si chère à son coeur répare les dommages infligés à son âme sur les trois derniers jours. Et pour accélérer ce processus de guérison, plutôt que d'aller passer un peu de temps avec Hikaru, la Nittohei entra en communion avec son Zanpakuto. Elle en avait besoin. Et ainsi avait-elle conversé avec sa tutrice pendant une ou deux heures au moins. Cela eût au moins le mérite de redonner le sourire à la jeune femme qui put s'endormir paisiblement après avoir quitté son monde intérieur.

Le lendemain matin, Reiha s'était réveillée bien avant l'aube. Requinquée, elle fut en mesure d'aller s'isoler quelques minutes, en respectant toutefois la distance d'éloignement maximale du camp, pour aller courir un peu, décrivant des cercles autour du périmètre. Il lui fallait remettre son corps en forme après ces trois jours d'inactivité. Elle s'était ainsi imposée un programme pour ça, enchaînant minutes de course, étirements, marche soutenue, musculation et des derniers étirements. Cela l'occupa notamment le temps que le camp entier rentre en activité. Après quoi, elle se hâta de rejoindre les deux vice-capitaines pour s'actualiser sur la situation de l'escouade. Distance parcourue, emplacement actuel, configuration du prochain terrain à traverser... Tout. Quitte à devoir tout assimiler d'un coup, elle comptait se forcer pour ne pas être à la traîne mais surtout pour pouvoir aider comme elle le faisait avant sa catatonie.

« Y a-t-il quelque chose que je puisse faire, en dehors de mes rattrapages ? »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mar 18 Juin - 22:31
Ça avait l'air de faire mal, mais elle avait intérêt à assurer, si elle ne voulait pas se retrouver sur la touche à l'avenir. Après tout, Hikaru savait qu'il y avait des tas de gars très motivés qui n'avaient qu'une envie : faire leurs preuves. Autrement dit, si elle ne montrait pas de quoi elle était capable, sans doute qu'Hikaru déciderait de l'écarter de son poste pour choisir quelqu'un d'autre. Mais dans sa grande mansuétude, elle décida tout de même de lui accorder quelques jours, afin de voir si elle était capable de se relever après son échec. Autrement dit, tout ne dépendait qu'elle, maintenant, Hikaru ayant fait son possible pour la guider jusque-là. Au moins, elle fit correctement le travail qu'on lui avait assigné, dans un temps relativement correct, même si un peu plus de rapidité serait appréciable, à l'avenir. Enfin, on ne pouvait pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la Shinigami, sans doute. Tant pis.

« Tu vas assister Oshimo, comme d'habitude. J'ai commandé des renforts et ils devraient arriver d'ici là, mais en attendant j'ai besoin de quelqu'un pour l'assister. On va arriver dans une forêt d'ici quelques temps. »

Il faut dire que les derniers jours avaient été compliqués pour la cartographie. Après tout, il était difficile pour Oshimo de tout faire lui-même et Hikaru n'avait pas été très utile. Il faudra vraiment qu'elle demande des cours à Haruka, une fois de retour au Seireitei. Enfin, ça, c'était uniquement si elle arrivait à survivre à cette expédition, même si pour le moment, ça se passait bien. Ils n'avaient toujours pas rencontrés de Hollows réellement dangereux et elle espérait que ça continue comme ça. Mais bon, dans le doute...

La troupe avançait tranquillement, étant enfin au niveau des bois. Il s'agissait d'un endroit assez dangereux où il fallait redoubler de prudence car les attaques de Hollows pouvaient être plus discrètes et perfides qu'à l'accoutumé. Et malheureusement, c'était difficile de les repérer, forçant les Shinigamis à poster des éclaireurs dans les arbres et augmenter leur nombre. Il n'y avait plus qu'à espérer que ça se passe bien.

« Redoublez de vigilance, on en sait jamais ce qui peut arriver. »

Les sens à vif, Hikaru observait avec attention ce qui se passait tout autour d'elle. Rien ne semblait perturber le voyage si ce n'était la brise du vent. Main sur son sbare, elle était prête à dégainer au moindre geste suspect... Un mouvement ! Hikaru avait déjà la moitié de son sabre dégainer alors que sortait d'un buisson... un bête Hollow, n'étant même pas au stade de Gillian. En fait, il s'agissait d'un de ces faibles lézards qui survivait simplement en respirant le Reishi présent dans l'air. Une créature inoffensive. Soupir de soulagement.

« Rien d'important, finalement. On reprend. »

Hikaru fit signe à Reiha de s'en occupe,r alors qu'ils reprenaient leur marche dans la forêt.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 18 Juin - 23:29

D'un simple hochement de tête, elle accepta la tâche qui lui était confiée, heureuse de pouvoir s'y remettre. Ce qu'elle apprenait auprès du cartographe était relativement intéressant, et récupérer cette place d'assistante ravissait son petit côté érudit qui ne demandait qu'à accumuler de la connaissance. Reiha épargna toutefois des excuses supplémentaires à son aîné, ne préférant pas le ralentir dans son travail. Au lieu de ça, elle se faisait aussi discrète mais utile que d'habitude en exécutant les nombreuses demandes de l'homme et en spéculant avec lui sur la configuration de l'environnement, le meilleur trajet à prendre, la teneur en reishi des lieux... Tout devait être pris en compte, comme d'habitude.

Une fois dans la forêt, la Nittohei put davantage se concentrer sur sa tâche d'assistanat puisque faire des repérages spirituels de la zone n'était plus nécessaire. Pas dans ce bois, en tout cas. Celui-ci était bien trop dense, si bien que les hollow n'avaient aucune peine à s'y camoufler totalement. Des éclaireurs physiques avaient remplacés ces balayages périodiques de la zone pendant que la troupe progressait doucement au travers de la végétation, en restant cependant sur le qui-vive comme l'avait demandé Hikaru. Le bois, bien qu'accueillant en apparence, était ainsi devenu le théâtre d'un voyage sous tension en raison des potentielles menaces pourvant s'y terrer. L'une d'entre elles fut d'ailleurs détectée. Enfin... Ce n'était au final qu'une fausse alerte, un tout petit hollow s'étant heurté aux branchages d'un buisson.

Suite au geste de sa supérieure, Reiha s'approcha de la bête en dégainant sa lame. Sans hésiter, elle trancha au travers de la tête du hollow après l'avoir piégé en écrasant sa queue. Ca ne lui plaisait pas particulièrement de s'en prendre à une créature à l'apparence aussi inoffensive, mais un hollow restait un hollow, une âme corrompue au potentiel inconnu. Ne pas profiter de l'occasion pour le purifier aurait pu permettre à un futur monstre de puissance de survivre, qui sait ? Même si les chances étaient infimes, c'était le travail. Et parfois, il fallait faire des trucs pas forcément glorieux en apparence.

Réintégrant la formation sans traîner, Reiha indiqua d'un autre geste que tout s'était bien passé avant de reprendre sa tâche originelle. Jusque là, rien ne l'empêchait puisque tout se déroulait plutôt bien. Les Shinigami progressaient lentement mais sûrement afin de s'assurer qu'aucune menace potentielle ne vienne leur barrer la route. Ils étaient d'ailleurs plutôt chanceux à ce niveau. Peut-être même un peu trop, d'ailleurs. Reiha jeta un coup d'oeil en direction d'Oshimo, celui-ci semblait perplexe. Lorsqu'elle s'approcha pour demander ce qui le tracassait, l'homme révéla que l'escouade était dans ce bois depuis un peu trop longtemps. Se taisant pour ne pas vendre la mèche un peu trop tôt, la recrue se pencha un peu plus sur la carte pour l'observer. Après quelques calculs, elle en déduisit également que la troupe aurait dû quitter le bois – ou au moins voir son orée – depuis quelques bonnes minutes déjà. Quelque chose clochait. À voix basse, surtout pour ne pas créer inutilement de panique, Reiha partit en informer Hikaru.

« Ce n'est pas normal. Nous aurions dû en voir le bout depuis un moment. Rien n'est encore confirmable, mais il est possible qu'un hollow plus puissant se joue de nous. »

Ce n'était évidemment qu'une supposition, mais le pire restait à envisager compte tenu de la situation. Quelques minutes de plus passèrent et... toujours rien. Pas de lumière au bout du bois, pas d'orée. Se faisait alors plus attentive à son milieu, la Nittohei remarqua un détail particulier qui la fit immédiatement tiquer. Une marque dans le sol, près d'une buisson. Elle se rendit à l'emplacement de cette marque pendant que la troupe avançait encore, dégaina rapidement son sabre et en insérer le bout dans la marque laissée sur le sol. Même taille, même profondeur que lorsqu'elle avait exécuté le hollow. Rengainant aussitôt, elle partit faire remonter sa trouvaille à ses supérieurs, en veillant toujours à parler suffisamment bas pour que la rumeur ne se répande pas.

« C'est certain. Nous tournons en rond. Les cartes sont pourtant formelles, et jamais nous n'avons suffisamment tourné pour revenir sur nos pas ou même pour décrire un cercle. Quelque chose nous piège. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 19 Juin - 0:41
Hikaru hochait la tête suite à l'intervention, pertinente cette fois de Reiha. En effet, ce n'était pas normal tout ça, il y avait anguille sous roche, mais quoi exactement ? Pouvoir d'illusion ? Peut probable, il fallait donc se pencher sérieusement sur la question, sinon ils pourraient rester ici pendant des heures... Hum, cette situation agaçait clairement Hikaru. Certes, il y avait plusieurs façons de s'en sortir mais chacune comportait son lot de risques plus ou moins élevés. Compliqué, très compliqué. Elle aurait simplement pu ratisser la zone avec un Raikiri, mais préférait éviter de de dépenser trop d'énergie pour ça. Bon, tant pis il fallait bien agir. Déjà, première chose, s'arrêter afin de reprendre ses esprits et réfléchir posément à la sirtuaiton.

« Halte. Il semblerait qu'un ennemi, probablement un Hollow se joue de nous et nous fait tourner en rond. Il nous faut le trouver puis l'éliminer. »

Autant la jouer franc-jeu. De toute façon, les hommes n'étaient pas idiots, ils s'en seraient rendus compte et bien la petite troupe de Shinigamis et de Plus s’arrêtèrent, afin de réfléchir. Logiquement, leur adversaire ne devait pas être si loin que ça pour maintenir sa technique et s'il n'attaquait toujours pas, c'est soit qu'il préparait un piège, soit il était trop faible et préférait se cacher. Les deux options avaient autant de chance d'être juste l'une que l'autre. Hum...

« Répartissez vous en trois équipes et ratissez la zone. Dès que vous trouvez quelque chose, signalez-le et engager le combat le combat avec la cible juste après. Si vous pouvez l'éliminer, tuez-là, sinon, gagnez simplement du temps jusqu'à ce que j'arrive.»

Tandis que les troupes commençaient à se former en silence, Hikaru fit signe à Reiha d'en rejoindre une, tandis qu'elle demandait à Oshimo de superviser la discrétion des groupes, via la créations de divers barrières empêchant les détections. Avec ça, ça serait pas mal et ils pourraient peut-être avoir l'avantage sur leur adversaire. Quant à Hikaru, elle se tenait prête à bondir, avec toute la vitesse qu'elle se connaissait pour aller anéantir la cible, si une escouade n'y arrivait pas.

Et c'est finalement après de longues minutes d'attente qu'un signal se fit entendre. L'escouade au sufd, dont faisait partie Reiha semblait avoir repérer leur adversaire. Parfait. Hikaru se mit alors à courir pour rejoindre le lieu de l'affrontement. Il fallait agir vite.


Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 19 Juin - 13:44

Une fois l'information transmise à la troupe, des équipes furent formées afin de traquer la bête qui se terrait probablement quelque part dans son bois, cela pour que son étrange pouvoir soit en mesure de rester opérationnel sur la zone. Rejoignant l'une d'entre elles, Reiha partit vers le sud en compagnie de quelques hommes. À pas de course et en maintenant une formation simple mais solide, ils progressaient au travers du bois en ratissant la zone qui leur avait été confiée. Rien, toujours rien. Après tout, la troupe n'allait pas nécessairement tomber sur l'ennemi puisque le périmètre à couvrir ne représentait certainement pas toute la zone.

Au bout de quelques minutes de recherche vaine, il était temps de faire demi-tour. En maintenant toujours la formation, l'équipe commença à rebrousser chemin. Reiha se rendit cependant compte de quelque chose d'étrange. Ces arbres... Leur feuillage était bien plus sombre que ceux des arbres sur le chemin. Arrêtant l'escouade d'un simple geste de la main, elle leur indiqua ensuite de se mettre en garde et s'exécuta elle-même dans la seconde.

« Préparez un Tenteikūra ! Nous aurons probablement à l'utiliser sous peu. »

Un binôme plus apte à l'utilisation du Bakudo se plaça au centre de la formation pour préparer le sortilège. Pendant ce temps, les quelques autres soldats présents s'affairaient à protéger les experts pour qu'ils puissent préparer le sortilège sans avoir à craindre. Et soudain, le hollow montra le bout de son nez, apparaissant soudainement à quelques mètres de la formation. Il était de taille moyenne pour un hollow, aux environs des trois mètres probablement. Sa présence, nettement plus forte que celle de toutes les bêtes rencontrées jusqu'à présent, indiquait son statut d'Adjuchas. Il était recouvert d'un genre d'armure osseuse un peu disproportionnée, surtout au niveau de bras, ceux-ci se terminant en des sortes de... petits canons ? C'était un ennemi redoutable, en somme. Ou en tout cas, ça l'était du point de vue de Reiha et des autres hommes ici présents. Il fallait vite contacter les supérieurs.

Point l'un de ses canons vers la troupe, l'ennemi chargea un Cero qui ne tarda pas à fuser dans la direction du groupe. Heureusement, certains s'étaient attelés à ériger une double barrière à temps. Heureusement ? Si seulement ça avait été si facile. Avant même d'atteindre la barrière, le rayon d'énergie disparut totalement, aspiré par une étrange bouche de vide. Son éclat sinistre fit alors son apparition à l'opposé de là où il avait été tiré, sortant d'une autre de ces bouches. La formation dût être dissoute rapidement afin d'éviter les blessés. Mais malheureusement, la préparation du Tenteikūra avait été interrompue dans le processus. Il fallait reprendre au plus vite et protéger le duo qui s'en chargeait.

« Ne vous fiez pas systématiquement à ce que vous voyez, il dévie les attaques. Rassemblez-vous, érigez une barrière tout autour du groupe. Incantez comme si votre vie en dépendait pour la maintenir ! Pour le Tenteikūra, je veux qu'absolument tout soit transmis aux vice-capitaines, jusque dans les capacités de l'ennemi que nous connaissons jusqu'à présent ! »

Les émissaires commencèrent alors à se rassembler, mais certains furent isolés d'une bien étrange façon. Alors qu'ils s'approchaient du reste de la troupe, ils disparaissaient et réapparaissaient un peu plus loin. Alors c'est comme ça que ce monstre retenait les Shinigami ici ? Très bien. Demandant une brève ouverture de la barrière pour pouvoir en sortir, Reiha rejoignit l'un des Shinigami en péril en fonçant droit vers l'endroit où il continuait de disparaître. Et comme elle l'avait supposé, elle réapparut à l'autre point de sortie – ou d'entrée, dépendamment de la perspective – du potentiel du monstre. Aidant son collègue à se relever, elle partit alors en fuite avec lui mais s'arrêtait systématiquement pour faire demi-tour lorsqu'elle traversait l'un de ces portails. Ceux-ci, quasiment invisibles, n'étaient détectables qu'en prêtant une très grande attention à l'environnement pour remarquer les différences soudaines.

À force d'esquives et de prises de précautions, les autres isolés furent enfin rejoints pendant que le hollow préféra partir s'attaquer à la barrière autour des experts, sans doute pour empêcher les renforts d'être appelés. Fort heureusement, un sifflement significatif dans les oreilles de la Nittohei lui indiqua que le Tenteikūra avait été accompli et que les gradés allaient enfin être mis au courant de la situation. La distance à parcourir allait cependant être plus grande que prévue pour eux, car il semblerait qu'un ou plusieurs portails aient emporté les captifs plus rapidement en ces lieux. Reiha ne craignait cependant pas ce contretemps, estimant qu'au moins Hikaru ne devrait pas tarder. Elle semblait relativement rapide, après tout.

Mais il restait toujours à tenir la position en l'attente de renforts. Et pour cela, il fallait éviter que les coups de l'Adjuchas brisent la barrière érigée autour des experts, car la troupe était localisée grâce à eux. Sans hésiter, la Nittohei fonça en direction de la bête, sabre en mains. Elle aurait pu tirer un Hado mais avait jugé cela comme un mauvais plan puisque l'attaque aurait pu être déviée sur un Shinigami. En évitant de nouveau quelques portails qui parvinrent cependant à épuiser sa charge, Reiha atteignit enfin le corps à corps de la bête pour la ruer de coups, au moins pour la pousser à se défendre pendant que les experts réparaient la barrière. Elle prêta également une attention particulière aux canons de la monstruosité puisque toute l'énergie de la chose semblait en provenir. Cette théorie fut d'ailleurs confirmée lorsque le monstre, contraint à se défendre avec ses bras, tira plusieurs rayons d'énergie colorés et que certains disparurent pour réapparaître dans le dos de Reiha. Forcée de se dégager de la lutte pour les éviter, elle roula rapidement sur le côté mais... Les rayons disparurent de nouveau pour réapparaître juste au dessus d'elle. Plus le temps d'esquiver. Elle pointa ses doigts en l'air, y concentrant de l'énergie pour en tirer un Byakurai qui perça l'attaque lui étant destinée, mais de justesse puisque la déflagration générée par cette confrontation avait roussi les manches de son kosode.

« Quel pouvoir ennuyant... »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 19 Juin - 15:18
Hikaru restait attentive, les capacités de l'ennemi étant particulièrement agaçantes à première vue. Bon sang, encore une sacré prise de tête, les hautes instances avaient intérêt à lui montrer de la reconnaissance, une fois que tout serait terminé. Enfin, elle n'y croyait pas trop, elle devait bien l'avouer. Peut-être qu'au pire, on lui ferait des félicitations basiques, mais ça n'irait pas plus loin. Parfois, la Vice-Capitaine se demandait vraiment pourquoi ils traitaient la Troisième Division comme ça. Discrimination positive ? Non, ça n'avait pas l'air d'être leur genre. Bah, c'était sans importance pour le moment et puis s'ils enchaînaient les exploits, les chefs ne pourraient plus faire les aveugles bien longtemps. Et ce projet était justement la première pierre de ce qui leur permettrait d'obtenir plus de reconnaissance. Car elle avait beau dire qu'elle s'en fichait, c'était à moitié vrai. Enfin...

« Dépêche-toi de te montrer, petit Hollow... »

Un signal, au sud donc. Instantanément, Hikaru disparu dans les feuillages, fonçant avec une célérité certaine vers le lieu de l'affrontement. Il ne lui faudrait que quelques secondes pour arriver sur les lieux et se préparait déjà à combattre, ayant son sabre de dégainer. Pas question de le libérer pour le moment, elle préférait garder ses forces pour quand un adversaire plus dangereux arrivera. C'est donc après une dizaine de secondes sur les lieux. Et déjà, il y avait un sacré affrontement.

Un Hollow, probablement de la classe Adjuchas était en train de donner du fil à retordre aux différentes troupes. Hum, il semblait pouvoir changer la position des personnes et autres... un pouvoir de transfert peut-être ? Plutôt gênant. Bah, dans ce genre de cas, il n'y avait pas trente-six solutions non plus. C'est rapidement que la Shinigami s'interposa pour protéger les troupes d'une attaque par derrière. Foutue capacité.

« Resserrez les rangs et mettez vous dos-à-dos. Concentrez-vous sur la défense, je m'occupe de l'attaque. »

Il n'y avait pas pas de temps à perdre, Hikaru concentrant sa force pour tenter de prendre de vitesse l'Adjuchas, en vain malheureusement. Ses capacités étaient particulièrement ennuyeuses... comment les gérer ? Hum...

« Attention, ça va faire mal. »

Libérant la puissance de ses éclairs, Hikaru laissa s’échapper la foudre tout autour de la zone de combat. Le meilleur moyen pour contrer quelqu'un qui pouvait agir sur l'espace était une attaque omnidirectionnelle ainsi, peu importe son choix la cible se ferait certainement touché. Et ça ne manquait visiblement pas puisque l'Adjuchas se fit toucher, subissant l'attaque de la Vice-Capitaine. Vice-Capitaine qui se fichait bien des cris de souffrance du dévoreur d'âme. Et c'est donc après une longue minute de torture que le Hollow finit par succomber de l'attaque électrique. Parfait.

« Bien, on va donc pouvoir avancer, bon boulot les gars. »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 19 Juin - 16:08

À force de devoir éviter les assauts de son adversaire, Reiha avait mémorisé l'emplacement de quelques portails ainsi que la localisation approximative de l'endroit où ils menaient. Avec un peu d'adresse et un bon timing, peut-être pourra-t-elle en profiter pour contre-attaquer. Mais pour l'heure, le hollow lui donnait beaucoup de fil à retordre. Plus puissant et aussi légèrement plus rapide, le seul avantage à disposition de la Nittohei semblait résider dans le contrôle et le maniement de son énergie spirituelle. Comment mettre ceci à profit dans une telle situation ? Elle commença à songer à une stratégie tout en détournant les assauts de l'ennemi sur elle afin d'épargner ceux tranchés derrière la barrière, mais s'épuisait plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé. À ce rythme, elle devra réfléchir à une toute autre stratégie pour vaincre avec le moins de pertes possible.

Heureusement, Hikaru finit par pointer le bout de son nez pour protéger les troupes d'une attaque en fourbe. Comme Reiha avait pu l'anticiper, l'impétueuse vice-capitaine était la première à parvenir sur les lieux, bien avant qui que ce soit d'autre. Rapide, effectivement. Suite aux derniers ordres, la recrue s'évertua à aller chercher les soldats isolés pour les ramener dans la barrière. Elle n'emprunta un portail qu'une seule fois, ayant effectivement fini par mémoriser les emplacements de ceux déjà présents. C'était une sacrée gymnastique mentale, mais elle parvînt même à utiliser l'une d'entre eux pour aider les émissaires à revenir plus rapidement derrière les protections érigées. Après quoi, tout le monde se mit dos à dos comme ordonné. Ceux capables de renforcer la barrière s'en chargèrent rapidement pendant que les autres s'affairaient maintenaient une formation solide autour des experts pour les protéger au cas où les barrières se brisaient. Fort heureusement, il allait falloir forcer pour tout passer d'un coup, car les émissaires y avaient investi de leur temps et de leurs ressources pour ériger un tel bastion spirituel.

Quelques instants plus tard, des éclairs sprintèrent dans toutes les directions pour littéralement ratisser la zone. Certains traversaient les portails mais dans tous les cas, il était impossible que l'Adjuchas puisse tous les gérer. Et comme prévu, il finit par rotir puis disparaître, non pas sans laisser derrière lui un dernier cadeau puisqu'il avait tiré un Cero final avant de succomber. Celui-ci, disparaissant dans un portail laissé dans les airs, allait donc ressortir quelque part. Mais où ? Tâchant de faire au plus vite, Reiha balaya le terrain du regard pour trouver le portail de sortie. Rien. Elle leva alors les yeux, supposant que s'il était possible d'en créer en l'air, alors le hollow devait avoir eu recours à cela pour tenter de surprendre la vice-capitaine. Bingo. Une lumière rouge ne tarda pas à illuminer le ciel alors que le hollow s'évaporait dans un dernier râle.

« Là-haut ! s'exclama-t-elle dans l'espoir d'avoir une réaction de la part de la vice-capitaine. Pas le temps d'incanter quoi que ce soit ! »

Effectivement, les experts ne seraient pas en mesure de créer une barrière suffisamment vite, pas sur cette distance en tout cas. Et maintenant que les portails n'étaient plus, tout comme le hollow, il était impossible d'en tirer de nouveau profit. La seule alternative était donc de laisser Hikaru s'en charger. Reiha ne doutait pas un seul instant de la réussite d'une simple manoeuvre défensive de la part de son aînée. Après tout, elle avait elle-même été en mesure de parer un Cero de justesse, au prix de quelques brûlures superficielles aux mains. Ainsi cela ne sera-t-il qu'un jeu d'enfant pour une gradée ayant été avertie de l'assaut au préalable.

Comme prévu, cela s'était passé sans fioritures. Les barrières purent enfin être rompues, car aucun hollow dans la zone ne devrait avoir survécu à l'assaut de la vice-capitaine. Et quelques temps après, l'entièreté de l'escouade fut retrouvée, la formation ainsi recomposée. Reiha rengaina sa lame et partit dresser un rapide bilan de la situation. Des blessures superficielles étaient recensées sur quelques hommes, mais vraiment rien de grave. Il faudra cependant accorder un peu de repos aux valeureux ayant maintenu les barrières durant tout ce temps, car ils avaient plutôt bien puisé dans leurs ressources personnelles. Le rapport fait à Hikaru fut plutôt positif dans l'ensemble.

« Aucune perte relevée, simplement quelques hommes ayant besoin de repos. La forêt a cependant été relativement impactée aux suites de l'affrontement. Il ne fait aucun doute que cette zone sera fortement concentrée en hollow d'ici quelques heures, ceux-ci cherchant à se repaître des restes d'énergie présents. Nous serons heureusement assez loin quand ça arrivera. Elle avait adressé la première partie de son rapport à Hikaru et la seconde à Kyokai, ce dernier se dépêchant aussitôt de modifier la légende d'une de ses cartes en conséquence. Elle reprit ensuite à destination des deux vice-capitaines. Le reste de la forêt devrait enfin être praticable sans que nous ne soyons renvoyés au point de départ. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 19 Juin - 17:40
Tch, un dernier Cero avant de mourir hein ? Décidément, ce Hollow avait été très énervant mais heureusement, aucune perte ne semblait avoir été à déplorer. Tant mieux, il y avait assez de soucis comme ça en ce moment et Hikaru ne voulait pas avoir à déplorer des éléments en moins dans la troupe. Déjà que c'était assez difficile comme ça de tout gérer... Enfin, il n'y avait plus à s'inquiéter désormais et ils pouvaient reprendre leur toute, une fois que toutes les troupes seraient réunies, bien sûr. C'est donc simplement qu'elle s'adressa au groupe de Reiha ainsi qu'au reste des troupes, directement grâce au Papillon de l'Enfer qu'elle avait avec elle.

« Menace supprimée, on reforme les rangs et on se tire en quatrième vitesse. Bougez-vous les nazes. »

C''est donc rapidement que les rangs se reformèrent, permettant aux différents Shinigamis de pousser un soupir de soulagement alors qu'enfin, au bout de plusieurs minutes ils finirent par sortir de cette fichue forêt. Plus que physiquement, la fatigue était surtout mentale en ce moment mais ils devaient quand même avancer, car bientôt la zone serait infestée de Hollows. Et en plus, il fallait composer avec certains soldats qui avaient besoin de se reposer après le combat : la vitesse était donc quelque chose d'essentiel dans cette situation.

« On va continuer comme ça quelques heures avant de prendre une pause. Mais d'ici demain soir, on devrait être dans la prochaine zone. »

Ainsi les Shinigamis avançaient à un rythme plutôt correct et la pause avait été le bienvenue. Durant cette dernière,n Hikaru laissa des instructions très précises à Reiha : à savoir laisser son Zanpakutō de l'autre côté du camp et ne le récupérer que lorsque la pause serait terminé. Mais est-ce qu'elle allait le faire ? C'était une bonne question, mais elle ne comptait pas du tout la coller pour vérifier si elle faisait bien le travail. C'était à elle de régler son problème de dépendance, pas à Hikaru. Hikaru qui d'ailleurs continuait de travailler pendant cette pause, avec l'aide d'Oshimo qui n'avait qu'une hâte : arriver au sud. Il faut dire que les découvertes de la dernière expédition avaient été très particulières.

Le paysage changeait, laissant place à un lac entouré de verdure autour d'eux. C'était ici qu'ils allaient pouvoir ériger la troisième base et Hikaru avait hâte de commencer. Surtout que les renforts arriveraient logiquement d'ici deux jours. C'était parfait.

« C'est bon on peut dresser le camp ! On s'occupera des constructions demain. Beau boulot, on en est presque à la moitié ! »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 19 Juin - 20:30

Plus aucun problème à signaler ? Parfait. L'avancée put reprendre son cours normal. Le reste du chemin fut d'ailleurs plutôt calme puisque les quelques hollow présents dans les environs cherchaient à avant tout à converger vers la zone dans laquelle le précédent affrontement avait eu lieu. C'est comme si la troupe passait quasiment inaperçue en comparaison, et ce n'était pas plus mal. Il y eût évidemment quelques hollow pour faire exception à cette règle, mais ceux-ci finissaient généralement découpés avant de représenter la moindre menace concrète. En somme, le reste du voyage s'était plutôt bien déroulé, et cela jusqu'à la prochaine pause.

Tout ne se passa cependant pas comme Reiha l'avait imaginé, loin de là. Une simple consigne avait suffi à la chambouler. Elle déglutit à l'entente de ces quelques mots, réticente à l'idée de s'éloigner de nouveau de Shokkou. Elle prit même le temps de peser le pour et le contre pour se donner toutes les raisons du monde de ne pas le faire, mais tout indiquait que c'était pour son bien, à son grand désarroi. Que faire ? Elle restait debout au milieu du camp sommairement établi pour le temps d'une simple pause, à hésiter sur ce qu'elle devait faire. Reiha prit également le temps de consulter l'esprit de son Zanpakuto pour obtenir une réponse, pour chercher du réconfort. Mais même elle. Même Shokkou l'encourageait pour que la Nittohei soit en mesure d'avancer. Fébrile, elle partit ainsi déposer son sabre sous la surveillance de quelques collègues pendant qu'elle s'éloignait doucement, en tremblant. Elle avait déjà peur de tomber et se forçait vraiment pour ne pas rebrousser chemin. Mais après quelques claques mentales, elle parvînt enfin à se poser à l'opposé, près d'un arbre. Elle se contentait d'observer son arme de loin, en tremblant et respirant lourdement. Ce n'était pas la bonne façon de procéder.

Pour se changer les idées, elle tenta d'abord d'aider d'autres Shinigami dans leurs tâches, mais dût au final se retirer pour ne pas leur causer quelques difficultés en raison de sa maladresse. Enfin, elle concentra toute son attention sur quelques exercices physiques, mais elle ne parvenait pas à performer aussi bien que d'habitude ni même à oublier la distance, bien que cette dernière soit moindre. Fort heureusement, ce n'était que le temps d'une pause et pas d'une nuit, ce qui rendit la tâche un peu plus supportable en soi. "C'est bientôt fini, encore quelques minutes", qu'elle répétait dans sa tête. Ces minutes passèrent très lentement. Au compte-gouttes, même. Autant dire que lorsque le départ fut annoncé, Reiha se rua vers son Zanpakuto pour le reprendre avec elle, provoquant quelques rires chez ses camarades. Pas grave. Quelques jugements ne lui importaient que très peu, voire pas du tout, dans cette situation.

La route reprit donc calmement. Chacun s'occupait de ce qu'il avait à faire sans plus de cérémonies, assurant ainsi un bon voyage à l'ensemble de la troupe. Ces temps-ci, le climat se faisait d'ailleurs beaucoup plus clément, ce qui était bien la preuve que les troupes s'éloignaient progressivement du nord. Et les terres, bien moins désolées, sentaient la paix à plein nez. Enfin.. presque. Comme toujours, il y eût son lot de monstruosités à gérer. Une par ci, une par là... Mais jamais rien de dangereux pour le moment, si bien que le prochain point fut atteint sans devoir surmonter d'obstacle notable. Ce n'était pas plus mal, d'un côté. Même si les troupes ne relâchaient jamais leur vigilance, cela leur permettait au moins d'être moins stressées, et ça se ressentait une fois le camp établi. Certains se permirent même de tirer profit du lac pour se décrasser un bon coup. Il faut dire que la sueur et la poussière s'accumulaient plutôt bien, dans de telles conditions. Peut-être que Reiha devrait aussi y songer une fois que les hommes auront déserté le lac. Mais en attendant, elle se dirigeait vers Hikaru, ne comptant pas se priver des conversations avec elle pour des motifs déjà passés.

En chemin, la Nittohei fut interceptée par un trio de Shinigami qui partageaient un trait commun, à savoir un grand sourire niais. Ils se regardaient bêtement puis observaient la jeune femme droit dans les yeux. Elle pencha la tête sur le côté, perdue, avant de leur demander ce qu'ils faisaient et pourquoi ils lui bloquaient la route. Ceux-ci, sur un ton qui se voulait probablement mielleux – mais qui était en réalité ridicule – commencèrent à entamer des phrases pour qu'un autre les termine. Mais en gros, ils se montraient plutôt lourds, à base "Quand est-ce que vous vous réconciliez", ou même "Vous devriez en profiter pour prendre un bain toutes les deux". Morte de honte, Reiha les contourna en cachant son visage dans ses mains avant de percuter quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Écartant alors ses doigts pour que ses yeux puissent y voir quelque chose, elle aperçut Hikaru juste devant elle, à même pas deux mètres du trio de soldats qui s'éclipsait déjà en rigolant à gorge déployée. Priant que son aînée vienne de débarquer à l'instant, elle se calma et régula sa respiration pour reprendre une couleur plus ou moins normale et lui adressa la parole, l'air de rien.

« Pouah, ce qu'il fait chaud ! Dire que ce sera sans doute pire d'ici peu... Ca va, vous ? »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 19 Juin - 20:58
Hikaru consultait des rapports, près du feu de camp. Notamment sur l'état des hommes ainsi que les ressources qui leur restait. Hum, les deux attaques notables de Hollows avaient été très ennuyantes pour la troupe et au final, c’était surtout grâce à la chance qu'ils s'en en étaient sortis sans mort. Autant dire qu'elle avait hâte que ses troupes d'élite les rejoignent pour l'épauler, elle en aurait bien besoin. Non pas que Oshimo et Reiha étaient incompétents, loin de là même. Mais elle n'avait pas l'habitude de diriger autant de troupes à la fois et il y avait donc des problèmes dans ces formations. Et le manque de guerriers à grande puissance se faisait ressentir. Hum...

« Hum... Ah, ouais bien sûr ça va. Et toi, remise sur pied ? »

Tournoyant son stylo entre ses doigts, elle avait été trop concentré sur sa lecture pour se rendre compte des moqueries que subissait Reiha et agissait donc normalement avec elle. Bah, s'il y avait vraiment quelque chose qui la dérangeait, sans doute qu'elle en parlerait, Hikaru lui faisait assez confiance pour ça. Laissant finalement son rapport de côté pour le moment, elle avalait avec fougue une ration militaire, tout en attisant le feu avec un bout de bois.

« Alors, ça fait quoi de voir du pays comme ça ? C'est carrément plus exaltant que de rester enfermée entre quatre murs, pas vrai ? »

Exaltant... ce n'était pas vraiment le mot qu'utiliserait la plupart des gens dans une situation pareille. Mais il était clair que les émotions fortes, ça c'était le bon plan de venir au Rukongai pour les avoir. Bon évidemment, il fallait avoir des couilles et ça, ce n'était pas pour tout le monde. Bah, c'était sans importance au final. Même s'il fallait avouer que c'était pas trop mal, du côté de Reiha pour l'instant. Hum...

« En tout cas, je dois avouer que t'as un bon potentiel, qui demande qu'à éclater... »

Elle allait oser ? Peut-être...
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 19 Juin - 21:33

Remerciant silencieusement toutes les divinités qu'il lui était possible d'imaginer en l'instant, Reiha étouffa un long soupir de soulagement a fond de sa gorge lorsqu'elle se rendit compte Hikaru semblait perdue dans ses pensées au moment de la rencontre. Tant mieux ! Ainsi la recrue n'avait pas à subir de nouvelles taquineries de la part de son aînée. C'est doute soulagée qu'elle lui adressa un grand sourire tout en hochant la tête suite à l'interrogation qui lui avait été renvoyée. Malgré les quelques épreuves traversées, Reiha tentait de s'en remettre au plus vite afin que ses performances n'en soient pas ou peu affectées.

« C'était éprouvant, je ne compte pas le cacher. Mais je m'en remets. C'est plus facile d'oublier ses problèmes quand on vagabonde ainsi à l'extérieur. Disons que le danger et la tension remettent rapidement les idées en place. »

Et pas qu'un peu. Mais pour le coup, ces quelques moments sous tension étaient tout aussi reposants qu'ils étaient éprouvants, car ils permettaient effectivement à la jeune femme de penser à autre chose qu'à ses problèmes personnels. Même si le risque restait présent, c'était un luxe qu'elle pouvait rarement se permettre à l'intérieur des murs du Seireitei puisque tout restait incontestablement plus calme.

« Hmm... Revigorant, je dirais. Après, ça reste relativement stressant. C'est toujours une première pour moi, et il m'arrive de me sentir un peu anxieuse à l'idée d'être loin de nos terres. Mais ça finit généralement par me passer. On s'y habitue plutôt vite en fin de compte. »

Exaltant, par contre ? Oui, par moments. Il faut dire que l'adrénaline faisait des miracles, sans parler du coeur qui battait à toute allure une fois le danger repoussé. Tout cela était grisant, tant que la dure réalité n'avait pas choisi de frapper à la porte d'un Shinigami pour lui prendre la vie. Dans un tel cas, il serait normal de ne plus trouver cela satisfaisant. Fort heureusement, Reiha n'eût pas encore à voir cela de ses propres yeux, bien qu'elle se disait que ça arriverait probablement à un moment ou un autre, que ce soit demain ou dans des années. Ne préférant donc pas y penser pour le moment, elle se recentra plutôt sur les propos de son aînée qui lui parlait alors de potentiel. Flattée, elle passa une main derrière sa tête, l'air gêné. Elle tâcha toutefois de ne pas laisser une telle remarque l'enorgueillir, car une telle prise de confiance aurait sans doute mené à une action irréfléchie à l'avenir.

« Merci ! Je compte bien en prendre soin pour le faire fleurir, dans ce cas. »

Alors qu'elle se posait confortablement, quelques signes plus ou moins discrets attirèrent brièvement son attention. À quel point eût-elle envie de soupirer lorsque son regard se posa sur les trois guignols en fond, en train de mimer des scènes à l'eau de rose par des gestes exagérés et dignes des plus grandes tragédies comiques humaines. Ne pas y prêter attention, ne pas y prêter attention. Au lieu de ça, Reiha décida de fixer son interlocutrice tout en évitant de rouler des yeux vers ces quelques abrutis qui ne cherchaient sans doute qu'à l'embarrasser. Enfin, c'est ainsi qu'elle voyait les choses.

« Tant que je me montre à la hauteur de vos attentes, je suis satisfaite. Est-ce le cas ? »

Bien sûr, elle lui demandait ceci tout en étant consciente de ses propres faiblesses et échecs. Impossible qu'elle ne s'en rappelle pas, après tout. Certains restaient encore ancrés en elle et le seront sans doute pour un très long moment.

« Enfin... En réalité, je suis déjà comblée par le fait de pouvoir me dépasser dès que j'en ai l'occasion. Mais disons qu'attirer votre regard est un petit plus que j'apprécie. »

Se rendait-elle au moins compte de ce qu'elle disait ? Pas vraiment. C'était sans doute pour ça que certaines rumeurs finissaient par naître. Ces répliques étaient littéralement des perches tendues, bien qu'inconsciemment. Pauvre petite.

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 19 Juin - 23:22
Reiha avait en effet l'air d'apprécier le travail au sein des expéditions et trouvait ça même revigorant. Il s'agissait là d'une façon de voir les choses plutôt intéressante et Hikaru partageait cet avis, du moins en partie. Il fallait bien avouer que pouvoir se poster loin des frontières du Seireitei et voyager comme ça, c'était pas mal pour se ressourcer à dire vrai, c'était quelque chose qui lui était venu en aide une ou deux fois, ne serait-ce que pour le plaisir de ne pas avoir à supporter certains de ses collègues affreusement horribles. Dans tous les cas, elle hochait suite aux paroles de Reiha, qui avait une analyse de la chose plutôt correcte, même s'il y avait encore peut-être quelques traces de naïveté, qui partiraient avec l'âge. Rah, penser de cette façon lui donnait l'impression d'être vieille... autant dire que ça n'était pas forcément une bonne chose.

« En effet ça aide beaucoup pour ça. Et même si on manque parfois... enfin tout le temps de reconnaissance, c'est toujours sympa de se dire qu'en faisant notre job, on peut sauver des vies et en apprendre plus sur le monde qui nous entoure. »

C'était après tout les deux missions principales de la Troisième Division : sauver les Plus des prises des Hollows du coin et également cartographier les lieux. D'ailleurs, une pensée étrange lui vint en tête : à quoi ça servait de cartographier les lieux ? Après tout, Mistuhide, le Sotaicho discutait avec le Roi des Âmes non ? Il ne lui donnait pas ce genre d'informations ? Meh, c'était étrange tout ça, mais lele n'allait certainement pas mettre son nez dans une affaire comme celle-là. Du moins pas encore...

Quant aux trois débiles qui mimaient des scènes étranges, Hikaru s'en fichait bien. Elle avait après tout autre chose en tête à ce moment et se contentait de leur faire un regard noir, afin qu'ils arrêtent. Au moins, le message avait été compris, c'était déjà ça. Tant mieux ! Se concentrant de nouveau sur Reiha, elle continua donc de parler, pour répondre à ses dernières paroles.

« Ah oui vraiment ? Si tu tiens tant que ça à attirer mon regard, j'ai bien une proposition à te faire... »

Bon, le ton et les paroles utilisées étaient clairement pour se moquer d'elle. Elle la savait sensible et comme Hikaru ne voulait jamais rater une occasion de s'amuser un peu... Bref, elle laissa flotter ses mots quelques instants dans l'air, afin d'augmenter la tension que devait ressentir Reiha avant de finir sa phrase.

« Que dirais-tu de rejoindre l'Avant-Garde ? Ce serait idéal, pour ça, tu ne trouves pas ? »

La bombe était lâchée et Hikaru laissa de nouveau flotter quelques secondes sans rien dire, pour que l'autre assimile bien ce qu'elle venait de lui proposer. Puis elle reprit tranquillement la parole, jouant avec le bâton qu'elle avait dans les mains.

« Pour le moment, tu es un poil en deçà de mes attentes, mais ton potentiel est très intéressant et franchement rester terrer au Seireitei ne t'aideras pas à te dépasser et à l'exploiter à son maximum. »

Elle utilisait ce qu'elle venait de dire à Reiha pour essayer de la convaincre. Mais est-ce que ça allait être suffisant ? Sans doute qu'il faudrait la travailler encore un peu, histoire d'avoir toutes les chances de son côté.

« Je peux t'aider à devenir plus forte et compétente. Et de ce que j'ai vue ces dernières semaines, tu as ce qu'il faut pour faire une talentueuse membre de l'Avant-Garde. Et puis, ça te permettrait de dépasser tes limites plus rapidement et surtout... »

Sourire amusé et confiant.

« Tu pourrais comme ça attirer encore plus mon regard, pas vrai ? Enfin, la balle est dans ton camp. »


Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 20 Juin - 12:46

Une fois l'erreur commise, impossible de faire machine arrière. Et évidemment, Reiha ne remarquait ses maladresses que lorsque son interlocutrice en profitait pour la mettre dans l'embarras. Et ça marchait vraiment très bien, puisque le seul emploi d'un ton suggestif suffisait à lui faire prendre des rougeurs et à perdre le contrôle sur sa respiration. Après de tels propos, la Nittohei ne pouvait que s'attendre au pire, à une proposition qui lui ferait totalement perdre les pédales rien qu'à l'entendre. Et le pire dans cette histoire, c'était que Hikaru faisait exprès de prendre son temps, juste pour la laisser mariner encore plus longtemps. Reiha cherchait à se convaincre qu'une demande de ce type n'allait pas être lancée afin de ne pas vriller. Mais elle voyait cela comme réalisable dans un tel contexte, si bien que lorsque son aînée fit enfin sa proposition, la concernée bugua pendant un long moment avant de réaliser que les mots lui étant destinés n'étaient pas ceux qu'elle avait imaginé.

« E-eeeh ? »

Seule cette interjonction était parvenue à s'échapper de ces lèvres en l'instant. Il fallait encore qu'elle se remette du petit choc subit, car même si les mots de la vice-capitaine n'étaient pas ceux capables de la mettre K.O, ils étaient quand même redoutables et lourds de sens. Changer de division, comme ça ? Objectivement, Reiha avait du mal à l'imaginer. Même si le travail de la Première était sans aucun doute moins passionnant, cela restait tout de même la division incarnant au mieux les idéaux de la jeune femme. S'en détacher ainsi lui paraissait être quelque chose de difficile, très difficile. Ce qu'on lui proposait là n'était certainement pas une décision à prendre à la légère. Même si quelques flatteries lui faisaient évidemment plaisir, Reiha décida de ne pas se laisser aveugler par celles-ci afin de prendre la décision la plus raisonnable, ou au moins celle sur laquelle elle aura médité un long moment pour se dire "c'est la bonne".

Alors qu'elle ouvrait la bouche pour s'apprêter à répondre, elle se fit interrompre par une énième provocation la faisant retomber dans les affres de la gêne. Les joues pourpres et le regard fuyant, elle bégaya de nombreuses fois avant de pouvoir articuler quoi que ce soit de concret. Allez, un petit effort ! Il fallait qu'elle se resaisisse, au moins pour donner une réponse normale. Rassemblant tout son courage pour braver son embarras, Reiha aspira une grande bouffée d'air qu'elle relâcha par le nez afin de finalement parvenir à donner sa réponse normale.

« Eh bien.. La proposition me flatte, c'est sûr. Mais ce n'est pas un choix à prendre la légère, et j'aimerais avoir un peu de temps pour méditer sur la question. Même si nos activités actuelles sont plus passionnantes que tout ce qui se passe à l'intérieur des murs, j'aurais définitivement du mal à me séparer de la Première dont le rôle concorde avec un de mes idéaux. Non pas que je n'apprécie pas votre regard, hein ! »

Presque sans faute. Presque normal, même. En soi, c'était déjà un exploit qu'elle puisse s'exprimer autant sans trop gaffer. Mais au moins, elle avait réussi à exprimer le plus gros. Elle avait besoin de temps pour méditer sur la question, d'éléments supplémentaires pour pouvoir trancher, car choisir sous l'influence des compliments d'une personne estimée et appréciée lui paraissait beaucoup trop léger. Et même si ce regard posé sur elle lui plaisait effectivement, elle ne comptait pas le laisser obstruer son jugement. Non, pas maintenant. Ce choix se devait d'être sérieux, car il signifiait beaucoup. Et de toute manière, la vice-capitaine elle-même se poserait probablement des questions sur une prise de décision un peu trop hâtive. Bref, tout indiquait qu'il fallait attendre, prendre son temps.

« Je vais déjà commencer par travailler d'arrache-pied pour remonter le niveau, pour être digne de toute votre attention. Après ça, j'y songerai. Promis. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Jeu 20 Juin - 13:56
Reiha semblait plus que surprise, logique en même temps. Ce genre de proposition, ça ne courait pas les rues et mine de rien, ça avait quand même son importance. Hikaru attendait donc patiemment que l'autre lui réponde, étant donné qu'elle avait l'air de grandement hésiter. Erf, elle sentait déjà que ça n'allait pas passer, enfin, elle espérait au moins ne pas se prendre une veste totale. Mais si ça arrivait, ça serait uniquement sa faute pour se précipiter. Enfin, il fallait déjà voir ce qu'elle allait dire et elle semblait chercher ses mots, probablement pour ne pas froisser la Vice-Capitaine. Décidément, cette indécision était vraiment quelque chose d'énervant, il fallait qu'elle fasse quelque chose pour corriger ça car au bout d'un moment, ce n'était juste plus possible. Mais enfin, elle se décida à parler.

« Ah oui ? Quel idéal ? Celui de se prendre pour les boss du game qui pètent plus haut que leur cul ou celui d'espionner tout le monde ? »

Ouais, elle était assez critique envers la Première Division. En même temps il faut dire qu'à part Reiha, les autres représentants de cette dernière qu'elle avait pu rencontrer n'étaient pas les meilleurs. Entre l'autre salopard d'Eien et l'arrogant Tengoku, en qui Hikaru n'avait pas vraiment confiance, on ne pouvait pas dire qu'elle reluisait, cette fameuse élite du Seireitei. Si ça ne tenait qu'à elle, elle aurait fait un bon gros nettoyage, mais bon. Peut-être quand elle sera plus haut placée, qui sait ? Au moins, les paroles de Reiha étaient plutôt raisonnables et elle préférait ne pas trop s'avancer pour le moment. C'était normal, dans un sens.

« Comme tu voudras. T'auras qu'à me dire quand tu prendras ta décision. »

Elle n'allait pas se fâcher pour si peu. C'était sa décision après tout et elle la respecterait. Commençant à bailler de fatigue, la Vice Capitaine se laissa tomber, tête la première sur son paquetage avant de bailler et de souhaiter une bonne nuit à sa camarade.

« Bonne nuit, Reiha. »

Et elle s'endormit comme ça, d'un seul coup, à côté du feu et de son « amie ».



Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 20 Juin - 14:48

À la première réponse de Hikaru, Reiha ne put pas s'empêcher d'émettre un petit rire qu'elle étouffa rapidement. Ok, ce n'était pas forcément sympa de rire ainsi de ses camarades. Mais en un sens, est-ce que Eien ne le méritait pas ? Si. Tous les perturbateurs de son genre méritaient pleinement de telles remarques. Mais eh, certains étaient sérieux et se donnaient à fond dans ce qu'ils entreprenaient ! D'autres par contre pouvaient se montrer méprisants, effectivement. Nier leur existence reviendrait à faire l'autruche. Donc en un sens, ce mépris que semblait éprouver la vice-capitaine se tenait plus ou moins, même si cela était sûrement dû à quelques mauvaises expériences plutôt qu'à une impression générale.

« En parlant de ça, je dois vous l'avouer maintenant mais... J'ai toujours pensé être la meilleure ici. Et la preuve, c'est que je récolte actuellement tout un tas d'informations sur vous ! ironisa-t-elle sur un ton léger, en espérant détendre l'atmosphère. Mais non, heureusement. Celui d'être le parangon de la justice à l'intérieur de nos murs. Et même si cela ne vaut sans doute rien, je m'excuse pour mes idiots de collègues qui ne se rendent pas compte de l'importance de votre travail. Heureusement, ceux présents ici rentreront avec un avis sans doute plus positif sur la Troisième après avoir vécu ceci. En espérant qu'ils soient encore en vie, cela dit. »

Au moins, les paroles de la Nittohei n'avaient pas été reçues comme un refus immédiat. Tant mieux, car ce n'était certainement pas son intention de rejeter ainsi la proposition. Elle espérait simplement prendre le temps de trouver la réponse lui convenant le plus, car ici, ses idéaux se confrontaient à son développement personnel. L'un des deux devra finir par l'emporter sur l'autre, lui permettant ainsi de trancher entre la Première et la Troisième. Mais pour le moment, c'était trop tôt.

Peu après, Hikaru partit se coucher, sombrant en l'espace de quelques secondes à peine. Amusée mais certainement pas surprise, Reiha adressa un dernier hochement de tête accompagné d'un sourire à son aînée avant de lui renvoyer les politesses. Il n'y avait pas à dire, elle se sentait toujours bien après avoir échangé ainsi avec la vice-capitaine. En règle générale, Reiha parvenait rarement à un tel stade d'entente avec qui que ce soit, et s'estimait ainsi heureuse de ne pas être privée d'un tel développement. Quoi qu'il en soi, rester ici jusqu'à s'endormir à son tour reviendrait à jeter de l'huile sur le brasier des quelques rumeurs circulant ici. Pour éviter cela, Reiha se leva et partit dans son coin pour s'endormir à son tour, non pas sans profiter d'un revigorant bain de minuit avant cela.

Le lendemain matin, le camp était en effervescence. Il fallait bien commencer à mettre en place ce troisième point relais, après tout. Debout peu avant que l'aube pointe le bout de son nez, Reiha s'était comme d'habitude occupée avec quelques exercices physiques avant d'aller faire l'inventaire de tout ce qui allait être utilisé pour la construction, ceci afin d'éviter de faire dans le gaspillage de ressources. Et dès que les hommes s'étaient tous retroussés les manches, l'activité put enfin démarrer. Certains s'occupaient de la construction de la matière, d'autres de sa consolidation et encore d'autres de leur mise en place en accord avec les plans dessinés par Oshimo. Dans cette chaîne, Reiha s'occupait de la première étape, bien plus apte au maniement de l'énergie qu'à l'effort physique pur et dur. Et dans l'ensemble, les travaux avançaient plutôt rapidement. Le climat était en faveur des Shinigami, leur permettant de charbonner pendant des heures sans avoir trop chaud ni trop froid. Le moral des troupes, lui aussi élevé en raison de la victoire encore récente sur un puissant hollow, était une variable de plus dans cette équation au résultat plus que positif. La simple bâtisse n'avait ainsi pas tardé à être mise sur pied.

« Phew ! En voilà du bon travail. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Jeu 20 Juin - 16:53
Ils allaient pouvoir s'occuper des constructions de la journée, tant mieux. Avec ça, le troisième point de relais serait construit et ils pourraient partir quelques heures plus tard. Mais le ne fallait pas trop se hâter et faire les choses bien, sinon le relais tomberait facilement avant l'arrivée des renforts, et ça ils ne pouvaient pas se le permettre, après tout. Certes, le Seireitei ne manquait pas de ressources, mais autant faire les choses bien du premier coup et elle ne voulait pas se faire taper sur les doigts à cause d'une impatience qui ne servirait à rien. C'est pour ça qu'elle était pragmatique dans sa façon de diriger les troupes et également dans l'organisation des travaux. Heureusement qu'elle avait Oshimo d'ailleurs, très doué pour ce genre de trucs.

« Faîtes ça moi bien les gars. Si c'est pas fait correctement, vous serez privés de dessert. »

La blague venait d'être bien accueilli par la majorité des soldats, sauf les grognons. Il faut dire qu'une bonne ambiance commençait à s'installer dans le campement et ils s'entendaient mieux qu'au début du voyage. Bien, comme quoi, la mixité sociale, ça avait ses avantages et Hikaru espérait que la jeune Reiha avait raison, en parlant du fait que les membres de la Première changerait d'avis sur eux. Bah, il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, de toute façon, c'était d'attendre. Et prouver ses compétences accessoirement, comme maintenant.

Les travaux se terminèrent alors qu'ils étaient en pleine après-midi. Il y avait désormais une belle bâtisse, légèrement cachée part le relief de la zone qui allait servir de point de relais pour les troupes. Bien, bien, même si le travail n'était pas encore finit. En effet, il fallait encore choisir les troupes qui y resteraient. Hum... Bah, de toute façon, ils devaient attendre les soldats qui arriveraient en renforts, d'ici quelques heures. Donc ça ne servait à rien de se prendre la tête pour le moment.

« Repos ! On partira une fois que les renforts seront là. Et s'il y a des volontaires pour rester au point de relais, n'hésitez pas à vous manifester. Et oubliez pas de faire des tours de garde, quand même ! »

Bon, elle se doutait bien que les gens n'étaient pas très motivés pour rester. Mais qui sait, peut-être qu'elle allait avoir une bonne surprise ? Dans tous les cas, la nouvelle d'une pause avait été bénéfique pour le groupe qui se répartirent en diverses petites communautés afin de converser et rigoler entre eux. Et directement, comme à son habitude, Reiha vint voir Hikaru qui était en train de prendre des notes sur les affaires du jour, comme à son habitude. Le repos en mission, elle ne connaissait que très peu ça.

« Tiens Reiha, quel plaisir. Encore venue pour m'espionner ? »

Elle lui fit un léger clin d’œil ainsi qu'un sourire, c'était suite à ses déclarations d'hier. Qui avaient été à moitié amusantes, et à moitié véridiques. Tiens, tiens, ça lui donnait des idées tout ça. Pourquoi ne pas lui faire passer un petit test et voir si elle en avait dans la caboche. Hum... Oui, ça pouvait être sympa. Et puis, il n'y avait pas vraiment d'autres membres de la Première autour d'eux.

« Enfin, non pas que ça soit vraiment utile. Ton Capitaine est plein de ressources après tout, même si ça me fait mal de l'admettre. »

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 20 Juin - 17:27

Occupant son temps à effectuer quelques vérifications, Reiha ne vit elle-même pas le temps passer. Au final, une nouvelle pause fut accordée à l'intégralité des troupes puisque les renforts devaient de toute façon les rejoindre ici. Comme à son habitude, la Nittohei comptait bien profiter de ce temps libre pour retourner papoter un peu. Mais avant ça, elle prit tout de même le temps de chercher la moindre coquille potentielle. Elle ne décela heureusement rien ; tout le monde avait bien bossé. Après quoi, elle dressa un nouvel inventaire pour vérifier si certains n'avaient pas triché en empruntant un peu plus de matériaux que nécessaire. Heureusement, ce n'était pas le cas. Elle put ainsi rendre une liste complète et dans les normes à Oshimo avant de s'éclipser pour vaquer à ses occupations qui devenaient maintenant des habitudes.

Elle ne mit pas bien longtemps avant de trouver Hikaru, toujours occupée à gérer des formalités dont la recrue ne se mêlait pas. Sans se faire particulièrement discrète, elle s'approchait doucement de la vice-capitaine avant de se faire arrêter par quelques mots. L'espionner ? Pourquoi faire ? Puis elle tilta enfin, se rappelant des détails de leur conversation d'hier soir. La remarque de son aînée lui arracha alors un sourire joueur qu'elle tâcha de changer rapidement en une fausse mine affligée, tout ça dans l'unique but de répondre sur un ton sarcastique.

« Mince ! Démasquée. À ce rythme, je ne vais plus pouvoir obtenir quoi que ce soit de votre part. »

Sur ces mots, elle partit poser son fessier par terre tout en regardant son interlocutrice à moitié occupée dans sa prise de notes. Ce faisant, elle prêta également une oreille attentive à la dernière réplique de Hikaru. Cela paraissait innocent mais calculé. Pourquoi parler d'un capitaine maintenant si ce n'était pas pour porter un jugement sur son attitude ? Il n'avait aucune raison d'être évoqué maintenant, après tout. Méditant alors sur la question, Reiha prit le temps de se remémorer des mots exacts de Hikaru. Qu'est-ce qui ne serait pas utile ? L'espionnage ? Dès lors, deux possibilités se démarquèrent dans l'esprit de Reiha ; soit la vice-capitaine prétendait ne rien avoir à cacher, soit quelqu'un sous les ordres de Tengoku se chargeait déjà de recueillir des informations sur elle. À en croire la suite des propos de la femme, la deuxième possibilité semblait être la plus crédible. Mais pourquoi ?

« Bien plus que je ne le pensais, si j'ai bien interprété. »

Était-ce là une remarque lancée sous le coup de la jalousie, de la rancune ? Non. Reiha n'y croyait pas, elle ne pensait pas que son aînée soit en mesure d'agir ainsi. Alors on lui donnait actuellement des informations potentiellement sensibles ? C'était risqué, très risqué. Heureusement, il ne semblait pas y avoir la moindre paire d'oreilles indésirable à portée. Mais cette révélation, qu'elle soit véridique ou non, soulevait une autre question : à quoi bon ? Pourquoi s'encombrer de telles formalités ? Pourquoi mettre tout le monde sur écoute sans même avoir la base d'un soupçon ? Ca lui échappait. Pour Reiha, ce n'était que la preuve d'un grand manque de confiance en ses propres alliés ou d'une certaine paranoïa. Cet homme était-il de ce genre-ci ? Cet homme qui semblait lui avoir accordé un minima de confiance, au moins assez pour l'accompagner en mission dans le monde des humains ? Ca faisait peur.

« Qu'y a-t-il à y gagner ? Mobiliser ces ressources pour ça, c'est du gaspillage. »

Plus encore, cela pouvait générer des tensions si ça s'apprenait. Cette information, s'il s'agissait bien de ça, était terriblement sensible. Reiha n'allait certainement pas la lâcher sur tous les toits mais ne savait pas non plus quoi en faire. Quoi qu'il en soit, cette bombe instilla le doute en elle. De tels agissements étaient nocifs aux relations entre émissaires, selon elle. Ce n'était vraiment pas quelque chose qu'il fallait prendre à la légère.

« Je ne doute pas qu'il en ait les ressources, mais les mobilise-t-il vraiment ainsi ? Ca reviendrait à planter une graine de discorde dans nos rangs. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Jeu 20 Juin - 18:18
La plaisanterie avait été bien prise par Reiha. Tant mieux, tant mieux. Elle ne voulait pas se brouiller avec elle pour des raisons idiotes et préférait donc se concentrer sur ses réactions. Après tout, elle venait bien de lui donner un petit test et des pistes de réflexions intéressantes. À voir ce qu'elle comptait en faire et elle semblait effectivement réfléchir. C'était bien, l’important, c'est qu'elle pense par elle-même, le temps ferait le reste. Et donc, elle attendait de voir la réponse de Reiha qui... restait assez évasive, même si effectivement, ça rejoignait ce que Hikaru insinuait. Bien, bien ! Elle restait quand même assez « diplomate » si on pouvait dire les choses ainsi, en restant sur le ton de la proposition. Ça faisait plaisir pour une fois, de voir quelqu'un manier correctement les mots et Hikaru hochait simplement la tête suite à ces premières sages paroles.

« Ho, je pense que tu interprètes très bien ce que je viens de dire, ma grande. »

Reiha semblait coincé entre une certaine perplexité et une légère... peur peut-être ? En même temps, il était difficile de lui jeter la pierre et Hikaru patientait tranquillement, attendant les prochaines paroles de sa protégée du moment. Qu'allait-elle bien pouvoir penser de tout ça ? C'était avec un grand intérêt qu'Hikaru attendait la réponse de Reiha qui pris quand même quelques secondes afin de la formuler. Et c'était principalement de l'incompréhension qui venait. Logique, en même temps, après tout elle n'était qu'une simple Nittōhei, autant dire que ça la dépassait.

« Je suis d'accord avec toi pour ça. Pour avoir étudier et même participé à une mission à ses côtés, il ne fait confiance à personne. Je ne suis même pas sûre qu'il croit en ses propres hommes. »

Puis, elle continuait, partant toujours faiblement.

« Tous les gradés avec qui j'ai causé sont dans ce cas. Et quand je dis tous, c'est tous. »

Autrement dit ; elle insinuait que même les autres Capitaines avaient des espions au cul. Il était donc logique qu'elle soit méfiante, comme le disait Reiha. Mais bon, il n'y avait malheureusement pas grand-chose à faire. Elle connaissait Tengoku : soit il utiliserait son argument d'autorité en tant que Capitaine, soit il ferait l'idiot, niant les accusations. Bah, inutile de se prendre la tête plus que ça, pour le moment et c'est d'un ton plus joyeux qu'elle reprit.

« Les renforts devraient bientôt arrivés. Et avec ça on aura beaucoup plus de chance de finir la mission. Je suis sûre que tu t'entendras bien avec Haruka. »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 20 Juin - 20:34

Alors elle n'avait pas faux ? Bien. Prenant cette information, Reiha se mit de nouveau à cogiter sur la situation et sur les informations qu'on venait de lui transmettre. Elle avait beau retourner les faits autant qu'elle le voulait, la miss ne trouva aucune excuse à une attitude telle, si ce n'est celle de la mesure préventive. Mais qu'y a-t-il à prévenir, à empêcher ? Aucun état d'alerte n'était déclaré. Plus encore, la Soul Society traversait même une période plutôt calme en ce moment. Voulait-il simplement passer le temps, s'amuser ? Même si c'était le cas, on passerait alors d'une situation grave à une situation ridicule. Mais dans les deux cas, ce n'était que très peu acceptable aux yeux de la Nittohei. Il s'agissait malgré tout de son capitaine dont elles parlaient là. Au fond d'elle, la jeune femme ne pouvait que souhaiter que tout cela soit faux. Il fallait cependant envisager le pire, juste au cas où.

« C'est... renversant. J'aimerais tellement que ce ne soit qu'un rêve. »

Des charges s'ajoutèrent alors au dossier, puisque selon les dires de Hikaru, ce n'était pas qu'une méfiance ciblée, non. Cela semblait généralisé, quoique certainement limité à un grade minimum puisqu'il en était fait mention par la suite. Reiha déglutit, bouche bée. Elle aurait aimé être en mesure de démentir toutes ces accusations. Malheureusement, elle n'avait aucun élément pour ça. Elle ne connaissait que trop peu son capitaine sur le plan personnel, et c'était justement ce qui rendait la chose effrayante puisque les pièces manquantes à son puzzle s'ajoutaient petit à petit. Mais contrairement aux pièces colorées déjà en place, celles-ci étaient noires d'encre, noires de doute.

« Si seulement j'avais le pouvoir de changer tout ça... »

Ses émotions entraient en conflit. Elle était triste de ne plus pouvoir être en mesure d'accorder sa confiance à son capitaine, enragée d'un comportement aussi inconsidéré, mais aussi abattue par sa propre faiblesse qui l'empêchait effectivement d'avoir un quelconque poids dans toute cette affaire. Un bien beau bordel qui la faisait doucement baisser les yeux, l'air attristé. Elle ne s'en remettait toujours pas et aura sans doute besoin d'un petit moment pour assimiler tout ça. Heureusement, Hikaru prit la peine de changer de sujet de conversation. Reiha releva les yeux en conséquence, tentant de chasser ces quelques idées noires lui gâchant le moral. Il lui fallait maintenant reprendre normalement la conversation.

« Ah oui ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? »

Évidemment, elle ne posait pas cette question en mal, loin de là. Reiha était simplement surprise de cette supposition car, de sa perspective, sympathiser avec quelqu'un était relativement difficile compte tenu de ses maladresses et de sa franchise un peu trop extrême. Mais peut-être que Hikaru avait raison. Et dans ce cas-là, tant mieux. La jeune femme ne pouvait qu'espérer que son aînée ne se trompe pas.

« Loin de moi l'idée de refuser une bonne compagnie, hein ! Je suis juste curieuse. Mon cercle relationnel est plutôt restreint, autant dire que je n'ai pas vraiment l'habitude qu'on pense que je m'entendrai bien avec quelqu'un. »

_________________
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 270
Expérience : 911
Reiryoku : 75750
Date d'inscription : 04/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Jeu 20 Juin - 21:57
Hikaru soupirait. Décidément, elle avait vraiment besoin de s'endurcir la pauvre. Hikaru ne se souvenait pas que les nouvelles recrues étaient aussi fragiles à l'époque. Il faudrait qu'elle en parle à Haō, une fois de retour au Seireitei. Endurcir le programme afin que les nouveaux Shinigamis soient plus coriaces une fois sur le terrain, ça ne pouvait pas faire de mal. Elle-même avait bénéficier d'un stage d'insertion au sein de la Troisième Division, avant de finir officiellement ses études. Autant dire que ça avait été extrêmement enrichissant pour la jeune fille qu'elle était à cette époque et si ça avait été à refaire, elle n'aurait pas eu l'ombre d'une hésitation. C'était ça, le poids de l'expérience : quelque chose qui malheureusement ne venait qu'avec les années. Et du point de vue de la Vice-Capitaine, il fallait compenser ça.

« Tu n'as qu'à devenir Capitaine de la Première Division. »

Elle n'était qu'à moitié sérieuse en disant ça, mais après tout, pourquoi pas ? Elle se plaignait de ne pas être assez forte ni à un a poste assez important pour changer les choses. Dans ce cas, elle n'avait qu'à devenir assez puissante et influente pour changer les choses. Certes, ça pouvait paraître comme une vision simpliste des choses, mais ça n'était pas forcément un mal, la simplicité avait des avantages que les choses complexes ne pouvaient effleurer. Tout était une question de mesure, au final.

« Oh, j'en suis sûre, vous avez quelques points de ressemblance après tout... à commencer par votre fascination pour moi... »

Bah quoi ? Dans tous les cas, Hikaru décida quand même de profiter de sa pause un peu et finit par poser ses rapports afin de s'allonger, en regardant les nuages. Qu'est-ce que c'était bien de se poser comme ça de temps en temps en mission. Mais bon, elle ne pouvait non plus prendre trop son temps, cinq minutes devraient donc être suffisantes.

« Du coup, petit récap, t'as appris quoi, depuis que t'es ici ? »
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 155
Expérience : 683
Reiryoku : 20600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Ven 21 Juin - 0:06
En voilà une idée ! Enfin, c'était tout de même assez loin, pour le moment. Un poste de capitaine ? En étant réaliste, Reiha ne s'imaginait que dans quelques années, pas avant. Et encore ! Peut-être quelques décennies, qui sait ? Ce n'était certainement pas le temps qui manquait à une âme, tant que celle-ci ne mourait pas, en tout cas. Mais il y avait une chose de certaine dans tout ça, c'est que la Nittohei aurait effectivement fait quelque chose si elle en avait le pouvoir. Cela lui étant cependant inaccessible pour le moment, elle ne pouvait que se contenter de rêver dans l'espoir de pouvoir faire bouger les choses. Un jour peut-être.

« Pourquoi pas, oui. J'ai encore un très long chemin à parcourir avec de pouvoir ne serait-ce que frôler cette éventualité, mais c'est une solution. »

Une solution, certes, mais qu'il fallait tout de même atteindre, car celle-ci ne viendra certainement pas se jeter dans les bras de la Nittohei. Et pour ça, il fallait continuer de persévérer, de se dépasser chaque jour, d'apprendre. Heureusement, tout lui était encore accessible pour le moment. Pour persévérer et se dépasser, il suffisait d'un peu de détermination et d'efforts effectués au quotidien sans jamais failli. Les résultats viendront alors avec le temps. Pour apprendre, rien de plus simple que d'avoir de bons mentors autour de soi, de rester ouvert à la critique et d'accepter de se remettre en question en cas de tort. Effectivement, tout était à portée des mains de Reiha. Et maintenant qu'elle avait les bons outils, il lui restait encore à s'en servir de la bonne façon, mais surtout à ne pas les laisser s'échapper à la moindre remarque embarrassante. Oui, encore. La dernière réplique de Hikaru venait de faire mouche, visiblement.

« F-fascina... Non, non ! Enfin si ! Enfin non, quoique si, mais pas dans ce sens là ! Je vais finir par croire que vous le souhaitez, à force... »

Faisant la moue, elle laissa son regard se perdre sur le lac voisin pendant quelques instants, se concentrant certainement dessus pour oublier la gêne. C'est alors qu'une question aux réponses multiples lui fut posée. Ah oui, quand même. Ca faisait beaucoup de choses à restituer, tout ça. Au moins assez pour pouvoir en écrire quelques chapitres d'un livre. Il lui fallait pourtant faire synthétique afin que de ne pas assommer Hikaru avec un flot incessant de paroles. Déjà que ça risquait d'arriver même en résumant les choses...

« Hmm... Par où commencer ? Déjà, si je me rappelle bien, vous m'avez conseillé d'apprendre à connaître les hommes présents pour renforcer les liens, le moral, tout ça. J'ai aussi appris sur le terrain, une seule seconde d'hésitation peut être fatale. Il faut réagir rapidement tout en étant de prendre les décisions les plus judicieuses. Sinon, hmm... Qu'il ne faut pas hésiter à neutraliser un allié ou un rescapé si celui-ci risque de perturber le bon déroulement de la mission. Puis le fait de bien prendre en compte l'état des soldats afin de ne pas se lancer dans une aventure un peu trop compliquée en l'état. J'ai aussi pu voir comment traiter les Plus rescapés, vous m'avez même poussée à m'improviser professeure avec l'un d'entre eux. Ah, et à réfléchir plus en profondeur aux conséquences mes actions. Sinon, Oshimo-san a pu m'aider à approfondir mes connaissances en géographie et en logistique, peut-être un peu en dessin aussi, à force de l'assister. Mais plus généralement, j'ai aussi appris à mieux gérer mon énergie et à fonctionner un peu plus en équipe, puisque c'est nécessaire à l'extérieur. Et malgré tout, je pense encore pouvoir apprendre encore certaines choses. Oh ! Il y avait aussi votre petite astuce sur la posture à adopter en combat. »

Elle leva alors les yeux au ciel, semblant réfléchir. De tête, elle ne trouva pas le moindre élément qu'elle aurait pu oublier, mais peut-être qu'il y en avait. Tout restituer comme ça, d'un coup, c'était plus dur que ça en avait l'air. Au moins, elle avait fini par donner une réponse qu'elle estimait satisfaisante. Enfin... presque. Il manquait seulement un détail, un tout petit à rajouter à la fin juste histoire de se "venger" de tous ces moments de gêne.

« Et j'ai aussi appris que vous êtes sacrément mesquine, que vous ne raterez pas la moindre occasion pour me mettre dans l'embarras. Mais je vous vois venir ! Il y aura un moment où je ne me ferai plus avoir, vous verrez. »

Eh. Personne n'a dit que cette vengeance allait être exceptionnelle.

_________________
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Rukongai
[Rang B] Old Town Road [Ousuke Reiha]

Sauter vers: