Derniers sujets

La justice en marche (Murazaki Tengoku)
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Lun 20 Mai - 18:15

Enfin de l'action ! Enfin... peut-être. Ce n'était qu'une éventualité, et pourtant Reiha était toute excitée. Il y a quelques heures de cela, elle a reçu une missive de la part du capitaine en personne. Ca alors, quelle première bonne surprise ! Ce message lui demandait de le rejoindre dans les plus brefs délais pour qu'une mission lui soit attribuée. Il y avait également une seconde surprise, mais le message ne la mentionnait pas encore. Cette seule et unique demande suffisait pourtant à rendre folle la pauvre nittohei qui, disons-le, s'ennuyait à mourir tant le calme régnait. Ou peut-être ne voulait-on pas confier d'ordres trop importants à quelqu'un d'aussi peu gradé qu'elle ? Possible. Quoi qu'il en soit, la demoiselle ne mit pas beaucoup de temps à se préparer, contrairement à ce qu'on aurait pu attendre d'un individu de la gent féminine. C'est d'ailleurs bizarre, très bizarre. J'appelle l'arbitre ! [...] Hm, très bien. Après vérification, Reiha s'était déjà douchée il y a deux heures de cela. Pour des raisons évidentes, nous ne pouvons pas vous en montrer les images. Adressez toutes vos plaintes à... disons Hozen Meruem. Pas de chance ; le dé est tombé sur lui.

Bref ! Elle était prête. Cheveux en ordre, tenue réglementaire, zanpakuto à la ceinture, air droit et fier ; Reiha n'avait jamais été aussi prête à défendre fièrement les couleurs de sa division. Et pourtant, sa mission sera peut-être au niveau d'une quête d'un taverner de MMO. Non m'sieur, allez chercher votre bière tout seul. Et puis c'est pas votre travail d'aller chercher la bière dans la cave ? Le personnel de nos jours, je vous jure... Heureusement, ma petite est sérieuse, rigoureuse, et accomplira toujours les tâches qu'on lui donne, tant que celles-ci ne vont pas à l'encontre de son sens de la justice. Mais ça ne devrait pas poser de problème aujourd'hui, si ? Nous verrons. Pour l'heure, la shinigami gambade fièrement dans les couloirs du Kyuutei, à la recherche de son capitaine. Pour une fois qu'on lui permettait d'aller le voir... Car oui, elle a déjà essayé en faisant les yeux doux à l'administration. Pourquoi ? Pour aller corriger le capitaine sur ses dernières lubies vestimentaires, par exemple. Sérieusement, qui mélangeait encore du rose et du vert ? Il n'y avait que lui pour faire ça.

Heureusement, l'ordre du jour – par l'excès de joie qu'il lui procurait – devrait lui faire oublier les goûts douteux de son supérieur. Préparée à tout ou presque, Reiha pose ses mains sur la porte coulissante une fois arrivée, annonce sa venue et se permet de faire glisser la barrière de bois et de papier sur le côté. Elle baisse ensuite humblement la tête pour se présenter. Après tout, que son capitaine ne la reconnaisse pas serait parfaitement normal, compte tenu de son grade.

« Ousuke Reiha, Nittohei de Senshi, prête à partir en mission. »

Elle relève alors la tête. Et là... Le drame. La catastrophe. L'apocalypse. OH MON DIEU MAIS C'EST QUOI CETTE HORREUR, pense-t-elle sur coup. Comment ? Comment peut-on faire ça ? Non, juste non. C'est contre nature. Désolé Tengoku, mais ce genre de tenue n'est cautionné par personne. C'est laid. Ca ne va pas ensemble. Ca ne te met pas du tout en valeur. Et malheureusement, Reiha n'est vraiment pas la personne ayant le plus de tact au monde. C'est même tout le contraire. Elle relève une main, la ferme et colle son poing contre ses lèvres afin d'éviter qu'un fou rire ne s'en échappe.

« Je suis désolée Taicho mais... Non, non non non. Ce n'est pas possible. Votre style arracherait même les yeux d'un aveugle. Je préfère Dame Shizumi. Ne pouvez-vous pas prendre exemple sur elle ? »

Ah ! Quelle belle façon de se présenter. Y'a vraiment des mandales qui se perdent...

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 23 Mai - 0:13
Aaah, j'étais assez dépité en cette journée qui débutait pourtant si bien. Mais pourquoi donc est-ce que le meilleur Capitaine de la meilleure division était si déprimé, vous vous demandez ? Et bien, c'est parce que j'ai fais un pari avec mon "assistante", et que j'ai lamentablement perdu. Qui l'eut cru que sa chance était si bonne, une partie de cartes pour m'obliger à travailler était tout ce qu'il fallait pour me mettre au tapis. Et pourtant, j'ai fais de mon mieux, mais je n'ai pas pu utiliser mon potentiel, car si je le faisais, et bien.. Hehe. Tout deviendrait plus facile et aussi plus ennuyeux. Mais la deuxième partie du pari était qu'elle m'enverrait une personne qui a attiré son oeil pour que je l'entraîne dans une mission. Je n'avais pas le choix que d'accepter, mais je restais intrigué. Qui pouvait donc attirer l'oeil de ma petite Musume ? Elle avait de la chance, mais à voir ce qu'elle valait vraiment.

Je me relevais donc du sol où j'étais assit à boire mon thé, dans le lieu de vie situé derrière la porte en papier coulissante de mon bureau. Et ouais, le grand bâtiment le plus beau du Kyuutei était mon bureau ainsi que ma résidence. Bon, il servait à d'autres choses mais ce n'était pas le moment de divaguer dessus. J'attrapais calmement mon sabre, situé sur le sol à côté de moi pendant ma montée. Et de ma main droite j'attrapais la tasse de thé située sur la table tout en baillant un bon coup. Ah oui, de quoi j'étais vêtu ? Vous devriez le savoir à force de me voir. De mon short rose, ainsi que d'un magnifique T-Shirt au style Hawaïen bleu avec des motifs de bananes jaune. Ah et oui, aussi mon bandeau noir recouvrant mes yeux et une certaine partie de mon visage. Je sortais donc finalement de mon lieu de vie, et refermant la porte derrière moi j'entendais la porte du bureau s'ouvrir. Me retournant calmement, j'entendais ses paroles sans y répondre tout de suite, gardant ce léger sourire sur mes lèvres.

"-Ohohoh, tu veux que je prenne exemple sur elle ? Pourquoi est-ce que je ne te ferais pas travailler la montagne de dossiers que je dois traiter, comme elle le fait pour une personne proche d'elle, hm ?~"

Je tirais ma chaise, blaguant quelque peu pour la faire stresser ou paniquer un peu. Dieu savait que ma montagne de dossiers était fatigante, un homme pourrait même devenir fou en devant trop le faire ! M'asseyant finalement sur mon bureau. Un simple rire accompagné mon sourire tandis que je posais mon thé sur le bureau pour pointer vers elle.

"-Comme tu fais partie de ma Division et que tu as attiré l'oeil de mon assistante, Musume, je vais te donner une leçon simple. Il ne faut pas juger quelqu'un par sa façon d'agir ou de se vêtir. Ce serait assez idiot si tu voulais mon avis, car tu ne sais pas, peut-être que le mendiant dans une rue est en réalité quelqu'un de très puissant qui cherche un but à sa vie, fufufu.~"

Un simple étirement plus tard, avant de poser mon épée sur mon bureau, et je reprenais la discussion.

"-Enfin bon, je dis ça, mais mes habits sont très bien comme ils sont, et ils sont confortables, alors je n'ai pas de raisons de me plaindre. Mais j'ai récupéré une mission pour te tester aujourd'hui. J'avais pas le choix à la demande de cette femme haha. Reiha, c'est ça ? On ira sur Terre pour chasser un Hollow qui fait des ravages."

Je m'affalais dans ma chaise calmement, fermant même mes yeux au passage, même s'ils ne pouvaient être vus. Laissant mes bras ballants, je finissais ce que j'avais à dire pour attendre si elle avait quelque chose à redire sur tout ça.

"-Oh, évidemment, on sera très loin de Borderland, je n'ai pas envie d'avoir affaire à des humaines trop sûres d'elles et qui sont chiantes. J'espère que tu seras à la hauteur de mes attentes.~"

Est-ce que j'étais très spécifique dans qui je parlais ? Bah ouais, hehe, logique. Cette femme que j'ai rencontré sur Terre assez loin de Borderland était spécifiquement chiante dans sa façon d'agir.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 23 Mai - 7:40

Une réplique, une seule réplique avait suffi pour forcer à Reiha à ravaler son rire au fond de sa gorge. Ne déconnons pas, elle conservait tout de même un sourire plutôt équivoque tant la tâche était ardue. Cependant, l'envie d'éviter toute lourde tâche administrative était supérieure au besoin de rire. Elle avait déjà entendu les plaintes de collègues Ittohei de ses propres oreilles, quant à la paperasse. Elle n'osait même pas imaginer ce que ça devait être pour un capitaine de division ; un enfer blanc et noir de papier et d'encre, un éventail de requêtes et d'ordres de mission à remplir chaque jour. Horrible ! Un frisson parcourut l'échine de Reiha rien qu'en y pensant. Qui était suffisamment masochiste pour accepter un poste à si haute responsabilité quitte à sacrifier un tiers de chaque journée en formalités ? Ils étaient jusque-là trois capables de cela, voire quatre si on comptait le capitaine commandant. Des fous !

« O-oh ! Tout compte fait, ces bananes sont plutôt mignonnes ! Ahah.. ah ! »

Comme toujours, elle bluffe très mal. Cela ne l'empêche pourtant pas d'essayer, au moins pour se voiler la face. Puis n'oublions pas le fait qu'elle se retienne de rire depuis tout à l'heure. Même un enfant de cinq ans n'aurait aucun mal à voir au travers des mots de la Nittohei au bord de l'hilarité. Elle-même a du mal à être convaincue par ses propres mots. C'est sans doute à cause de ces préjugés et de ce manque d'assurance apparent que son capitaine se permet de lui donner une première leçon. Elle hoche la tête en réponse, ne cherchant pas à contester les mots de son supérieur, que ce soit par appréhension ou respect. Il a raison et en est lui-même l'exemple parfait ; il est bien capitaine malgré sa dégaine de touriste allemand perdu sur une plage des tropiques. Si Reiha n'avait jamais vu le visage de son supérieur auparavant, elle aurait douté qu'il s'agissait bien de lui.

Puis il évoqua la mission du jour, une mission pour la tester. Les yeux de la jeune femme s'illuminent d'un éclat trahissant son soudain intérêt. D'une quelconque façon, elle s'était suffisamment démarquée pour attirer l'oeil de l'assistante du capitaine. Est-ce grâce à sa rigueur lors de ses entraînements, à son sens profond de la justice, ou même à ses demandes insistantes pour rencontrer le capitaine ? Non, évitons de penser à ce dernier cas de figure. C'est grâce à son potentiel ! Oui, voilà ! Laissez-la se sentir capable.

Reiha prend le temps de se remémorer les informations importantes quant au contexte de la mission. Elle se déroulera dans le monde des humains ; monde dans lequel la Shinigami ne s'est que très peu rendue jusque-là. Elle se remémore quelques fois lors d'occasion spécifique, en compagnie de sa promotion d'académie. Ces sorties étaient très encadrées, mais elles lui avaient au moins permis de découvrir un tant soit peu le monde des humains. L'autre élément important est la cible, un hollow causant apparemment un peu de grabuge. Reiha se permet alors de prendre quelques secondes pour penser à une stratégie globale. Sachant qu'un hollow disparait à coup sûr quand on tranche son masque, c'est l'élément de son anatomie à viser en priorité. Mais procéder ainsi peut lui laisser des ouvertures, surtout s'il est de taille importante. Puis s'agit-il d'un Gillian, d'un Adjuchas ? D'un simple Menos ayant un peu trop mangé ou d'un hollow véritablement intelligent ? En réalité, il est beaucoup trop tôt pour théoriser. S'en rendant compte, Reiha redescent immédiatement sur terre et salue son supérieur.

« Comptez sur moi ! Je ne vous décevrai pas, lâche-t-elle une fois courbée dans la direction de Tengoku alors qu'une question lui brûle les lèvres. Non, non Reiha. On s'en fiche. Et puis ça ne te regarde pa-... Trop tard. Vous avez l'air de parler de quelqu'un en particulier, en disant cela. Une de vos connaissances ? »

Je vous jure. Quel est l'intérêt de lui poser cette question, hein ? Dans le meilleur des cas, tu lui feras juste penser un peu plus à une personne qu'il ne semble pas porter dans son coeur. Quel move idiot. Mais bon ! On ne change pas une équipe qui gagne, hein ?

« Quoi qu'il en soit, je suis prête. La demande d'ouverture du Senkaimon est-elle effectuée et en règles ? »

Juste par précaution. On ne sait jamais. L'habit ne fait pas le moine, certes, mais Reiha ressentait le besoin de s'en assurer d'elle-même.

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 23 Mai - 15:56
Un retournement de situation qui n'était pas si inattendu que ça, après tout je les connaissais les personnes comme elle. Mais bon, si elle voulait monter en grade, elle n'aura pas le choix que de toucher à la paperasse un jour ou l'autre. Enfin, ça se trouve elle ne montera jamais en grade hein ? J'espérais pas ça pour elle, après tout même si il y avait certains désavantages à monter en grade, il y avait cependant quelques avantages. Comme le fait de pouvoir s'habiller comme on le veut, et que le premier qui fait trop le malin dessus tu lui mets encore plus de travail sur les épaules qu'il n'en a déjà. Quel plaisir que de faire ça. Un simple souffle sortait de mes narines, accompagné d'un léger sourire. Sa maladresse était presque trop amusante.

"-Hmhm, c'est rien t'en fais pas. Seulement, la prochaine fois..~"

Un sourire fourbe à mes lèvres, je faisais une menace. Qu'est-ce que je pourrais bien lui faire ? J'avais tellement d'idées. Lui faire laver l'entièreté du Kyuutei avec une brosse ? Lui obliger à faire tous les dossiers des Fukutaichos et de moi-même de notre Division ? Tant de possibilités s'offraient à moi, mais il ne fallait pas que je parte trop loin de celui qui se posait déjà sous mes yeux, c'est-à-dire la petite mission que nous allons effectuer. Je ne comptais pas faire tant que ça, si ce n'était l'accompagner. Bon, j'allais quand même intervenir si elle se trouvait dans de trop gros dangers, mais c'était un sujet à part tout ça.

"-Evidemment que je parle de quelqu'un. Une humaine que j'ai rencontré il y a un temps, très énervante et qui se pense importante.~"

Puis je me relevais, finissant ma tasse de thé en une traite suivi d'un simple soupir de plaisir. J'aimais vraiment beaucoup ce thé après tout. Attrapant mon Zanpakuto sur le bureau, je l'accrochais à ma ceinture d'un geste simple, avant de remettre correctement le Haori de Capitaine que j'avais sur les épaules. Prêt et paré pour l'expédition du siècle, je me dirigeais vers la porte de mon bureau calmement, et entendant la dernière question de cette femme, j'envoyais ma main verticalement sur le haut de son crâne.

"-Ce genre de choses n'est pas pour toi à t'inquiéter, t'en fais pas tout est déjà fait par Musume.~"

Puis je commençais déjà à partir de ce bâtiment, sachant que la femme me suivrait forcément. Et c'est d'une démarche nonchalante que je me dirigeais en direction de la Seconde Division, étant donné que la porte se trouvait là-bas. Je m'arrêtais devant la porte, parlant à un des membres de la Seconde Division déjà averti de mon apparition. Et après une courte discussion, un unique papillon m'était donné, laissant celui-ci se tenir sur mon épaule. Je me retournais donc en direction de Reiha qui m'accompagnait.

"-Dis-moi, Reiha, est-ce que tu es déjà allée dans le monde Humain ? Et est-ce que tu sais comment utiliser la porte ?"

Je croisais calmement mes bras dans mon dos, attendant avec patience ses réponses, un sourire las et aimable sur mes lèvres. Peut-être que cette sortie se trouverait être plus amusante que ce que je pensais de base ? Quel plaisir ça va être dans ce cas, de trainer avec cette femme quand je n'avais plus rien à faire. Et puis, un petit Hollow ne poserait pas tant de problèmes que ça, je pense.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 23 Mai - 17:05

Une menace. Était-ce réellement une menace ? Oh que oui ! Et en tant que capitaine, Tengoku avait un éventail de possibilités aussi vaste que le désert blanc du Hueco Mundo. Tant de punitions possibles, tant d'éventualités que Reiha préféra ne pas imaginer, et à raison. Elle se demanda cependant si sa question à propos de l'humaine n'allait pas poser de soucis. Heureusement pour ses fesses, ce ne fut pas le cas. Au contraire, le capitaine ne sembla pas aussi irrité que la Nittohei l'avait anticipé. Mais il aurait été beaucoup trop simple de s'en sortir sans une seconde remontrance, n'est-ce pas ? C'est à ce moment là qu'il la rappela de nouveau à l'ordre, mais pour un motif que la jeune femme n'aurait jamais suspecté.

Elle plissa les yeux par réflexe à l'approche de la main de son supérieur puis les rouvrit totalement lorsqu'elle se rendit compte que la tape se voulait plus amicale que sévère. Ne pas s'inquiéter des formalités administratives ; noté. S'en rappellera-t-elle au moins ? Elle fera de son mieux pour. C'est déjà un bon début ! Mais au moins, Reiha fut rassurée de voir que son capitaine n'était pas suffisamment tir au flanc pour tout faire au dernier moment. L'excursion semblait déjà planifiée et promettait ainsi de bien se dérouler.

« Très bien, je tâcherai de m'en rappeler. Merci de votre considération ! »

Sans perdre le temps, elle s'en va ensuite aux trousses de son supérieur qui ne semble pas vouloir perdre la moindre minute de plus. Reiha partageait ce ressenti, mais certainement pas de la même façon. Pour elle, plus qu'une façon de passer le temps, cette mission était l'occasion parfaite pour prouver ce dont elle est capable. Autant dire que l'impatience la rongeait continuellement. Et plus elle approchait des quartiers de la seconde division, moins ça s'arrangeait. Une drôle de sensation s'empare de son ventre, ses bras et jambes paraissent soudainement légers comme tout. Seule sa respiration s'alourdit. Ah ! Et son esprit divague un peu, aussi. Ca lui vaut d'ailleurs un blanc de quelques secondes après la dernière question du capitaine.

« Hm... Ah ! Excusez-moi ! s'exclama-t-elle en reprenant une posture adéquate. J'y suis déjà allée avec l'académie, oui. Et la porte, uh... »

La porte, la porte, la porte ? Elle répète ces mots à elle-même en cherchant dans ses souvenirs. Et à en juger par la tronche qu'elle tire actuellement, ça n'a pas l'air de faire sonner la moindre alarme. Eh bah bravo ! Il faut dire que son assiduité en ce qui concerne la théorie a toujours laissé à désirer, et c'est ce qui lui a valu de ne pas avoir les notes les plus parfaites qui soit. À contrario, elle affectionne bien plus la pratique, là où ses professeurs n'ont jamais rien eu à lui dire. En conclusion, cette histoire de porte ne lui rappelait absolument rien. Lui a-t-on expliqué en cours pendant qu'elle rêvassait, qu'elle dormait carrément ou qu'elle conversait avec son zanpakuto ? Mais comment maintenir une bonne image devant le capitaine ?

« C'est à dire que... Ca remonte, ouh lala ! J'ai beaucoup de mal à m'en souvenir. »

Dis plutôt que ça ne t'est jamais rentré dans le crâne. M'enfin ! Avec un jeu d'acteur pareil, Tengoku l'a sûrement compris. Il ne fallait pas être une lumière pour le saisir, si bien que même Reiha finit par s'en rendre compte et pousse un long soupir avant d'admettre son ignorance. L'honnêteté la tuera un jour.

« En réalité, non. Ca ne me dit rien du tout. Est-ce un mal ? Si oui, je peux l'apprendre immédiatement ! Quand je le veux, je peux. »

Bien dommage qu'elle n'ait pas de pouvoirs cartoonesques, comme faire apparaître une encyclopédie de nulle part. Car si elle en avait été capable, croyez-le, elle l'aurait fait.

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 23 Mai - 22:43
Je hochais simplement les épaules quand elle décidait de s'en souvenir. En vérité, c'était un peu plus compliqué que cela. Elle n'avait pas à s'en soucier pour l'instant car elle n'était pas assez gradée pour avoir à s'en soucier. Une certaine aubaine pour certains je dirais. Je devrais bien sûr lui apprendre comment faire, si son potentiel lui permettait d'atteindre un jour les endroits que les Vice-Capitaines ont atteints. Mais aujourd'hui n'était pas un jour de soucier si elle l'atteindrait vraiment, mais plus de voir ce dont elle est capable aujourd'hui, maintenant.

"-Et tu n'as pas intérêt à l'oublier."

Mais je n'allais pas mentir, j'étais vraiment dépité. Est-ce que c'était possible de ne pas savoir comment opérer la porte ? Bon, il ne fallait pas que je me moque trop, ou que je juge trop. Elle fait partie de Senshi, et rare sont les fois où ils vont chez les Humains. Mais surtout que moi aussi un jour je ne savais pas comment faire pour ouvrir cette porte, et une personne a elle aussi dû me montrer. Aaah, que le temps passe n'est-ce pas ? J'étais déjà relativement vieux, maintenant que j'y pensais, bien que je ne comptais pas mon âge car je n'en avais que faire. L'être immortel que je suis a mieux à faire après tout ! Soupirant donc, je commençais à lui expliquer certaines choses avec un petit sourire sur mes lèvres.

"-Ahlala, qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? Bon bon bon.. Pour ouvrir la porte, c'est simple, il te suffit d'utiliser ton Zanpakuto comme si c'était une clé, et elle s'ouvrira. Seulement, une fois à l'intérieur, si tu ne veux pas te perdre, il te faut avoir un papillon identique à celui que j'ai sur mon épaule."

Et il fallait bien que je lui montre un exemple. Mon Zanpakuto fut dégainé puis inséré à l'intérieur de la porte, le tournant comme une clé. La porte s'ouvrait assez rapidement, laissant paraître à travers celle-ci seulement une lumière puissante, mais pure. Je pointais donc calmement ma main libre dans la direction de la porte pour la montrer à la femme qui m'accompagnait, avant d'agripper son poignet pour m'accompagner à l'intérieur et qu'elle ne traîne pas derrière.

L'intérieur de la porte était simple, un monde de ténèbres, une obscurité sans nom, si ce n'était le chemin de lumière qui était possible grâce à la porte et au papillon. Et si ce n'était pour ce merveilleux petit insecte, nous serions perdus à tout jamais dans ce monde. Je la relâchais dans mon emprise, tandis que mes pas me conduisaient le long de ce chemin d'or et lumière, un sourire à mes lèvres tout en gardant mon sabre en main. Et je me mis à rire tout en continuant à parler.

"-Et bien, j'ai l'impression que tu as mal apprit à l'académie, alors laisse-moi te faire un simple cours. Sans papillon en traversant cet endroit, à moins d'avoir une chance gigantesque, tu peux te considérer comme morte. Ensuite, tu peux utiliser ton Zanpakuto comme clé dans le monde Humain pour rentrer. Oh, et le papillon sert aussi comme moyen pour envoyer des messages si tu ne savais pas."

Je réfléchissais un court instant, si je devais rajouter des choses, mais je ne savais vraiment pas quoi rajouter. Ah bah, c'était plus dur qu'il n'y parait d'être un prof, ils sont plutôt balèzes pour gérer tant de personnes la Seconde Division. Être prof ça a vraiment pas l'air d'être fait pour moi, mais il fallait que je fasse de mon mieux pour le futur de ma Division, et surtout pour le futur des gens qui comptent sur moi. Je soupirais donc une deuxième fois depuis le début, me grattant calmement le menton.

"-Si tu as des questions, n'hésite pas."

Et finalement, au bout d'une longue marche -car ouais, j'allais clairement pas courir, j'avais bien trop la flemme de le faire, et puis j'avais plus la classe en marchant- nous arrivions finalement au bout de ce long chemin, nous faisant finalement apparaître sur le monde des Humains, très loin de Borderland dans Old World, là où un Hollow a été ressenti. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter apparemment, rien que je ne puisse pas gérer si cela devait déborder. Après tout, je tenais aux membres de ma Division, je n'avais pas envie qu'il leur arrive du mal tandis que j'étais sensé les protéger du danger extérieur. Et j'étais vraiment, vraiment impatient de voir les surprises que me rapporterait cette petite.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Ven 24 Mai - 8:47

Attentive – parce qu'il ne faut pas déconner non plus, elle n'allait pas divaguer alors que le capitaine prenait la peine de lui expliquer les choses en face à face – Reiha hocha la tête en guise d'appréhension. Le zanpakuto est une clé, et le jigokurocho sert à se repérer et communiquer. Elle devrait être en mesure de s'en rappeller cette fois, non..? Si, je vous rassure. Elle n'est pas stupide à ce point ! Et pour commencer, elle n'est pas stupide mais distraite ; la différence est énorme.

De toute manière, comment la Nittohei aurait-elle été en mesure d'oublier si, en plus de ça, le capitaine lui faisait une démonstration ? Toujours aussi attentive que lors des explications, Reiha n'en rata pas la moindre miette. Comment aurait-elle pu se permettre de penser à autre chose alors que son supérieur s'occupait également de la guider à l'intérieur de la porte ? Elle suivit calmement, n'ayant évidemment pas de mal à superposer son rythme sur celui du capitaine puisqu'il marchait, et observa les environs. Enfin... Ce n'est pas comme s'il y avait un superbe paysage à observer ; mais ça restait agréable malgré tout !

« Ces papillons sont quand même sacrément utiles. Je préférerais de loin compter sur eux que sur ma chance, pour être honnête. »

Alors ça nous fait un point commun. Ah... la chance. Quelle sacrée fille de joie. Ahem. On demanda ensuite à Reiha si elle avait la moindre question. Elle pensa un instant, l'air de méditer sur cette requête, puis secoua doucement la tête pour indiquer qu'elle n'en avait pas. Ou tout du moins, pas pour le moment. Avec une fille pareille, il était quasiment certain qu'une nouvelle question allait être posée tôt ou tard. Mais ce n'était pas le moment. Actuellement, Reiha était bien plus préoccuppée par le fait d'être tirée comme une enfant capable de se perdre. Même si ça ne dura pas plus longtemps que ça, c'était gênant. D'une certaine façon, elle ressentait encore une légère emprise sur son poignet même après que le capitaine l'ait lâchée. Un genre de petit malaise, en somme, rien de bien grave.

C'est finalement après une petite marche que le monde humain fut atteint. Les portes s'ouvrirent en un claquement à la fois brut et harmonieux de bois se percutant. Admirative, Reiha put enfin revoir ce paysage sauvage après un long moment passée au Seireitei, sans jamais en sortir. C'était relaxant d'une certaine façon, même si elle savait qu'elle aurait à affronter un hollow sous peu. Serrant la garde de son zanpakuto d'une main et souriant, la demoiselle foula le sol du monde humain en compagnie de son capitaine et examinateur du jour. À partir de là, elle allait être jugée en permanence pour ses capacités et sa débrouillardise. Sûre d'elle, Reiha posa une requête à son supérieur.

« Je ne compte pas vous le cacher : dépendamment de la situation, il se peut que je prenne des risques inconsidérés pour mener la mission à terme. Arrêtez-moi si vous estimez que je pars trop loin. »

Sa maladresse quotidienne s'était faite remplacer par une certaine assurance et une détermination à toute épreuve alors que ses yeux, empreints de cette flamme, balayèrent le terrain à la trace du moindre indice. Mieux encore, Reiha se concentra pour essayer de détecter la moindre anomalie spirituelle dans les environs. Elle ressentit effectivement quelques traces du passage d'un hollow ; elles étaient cependant bien trop faibles et diffuses pour que ce soit récent. Il s'était probablement éloigné. Mais où ?

Puis elle se rappela que si un hollow était dans le monde humain, c'est qu'il n'avait pour but que de se nourrir d'âmes. Pour le trouver, il fallait ainsi déterminer quel endroit était le plus succeptible d'accueillir un ou plusieurs humains. Certains vivaient encore en dehors d'Ark, paraît-il. La Shinigami avait donc plusieurs options à disposition ; une forêt, une vallée ou une petite montagne se dressant au loin. C'est tout ? Non, il y avait bien une quatrième option. C'est d'ailleurs celle que la Nittohei décida de suivre.

Il s'agissait d'une rivière. Ou, rien qu'une rivière. Mais en la remontant, elle estimait pouvoir tomber sur un peuple exploitant celle-ci pour survivre. L'eau était à la source de tout, aussi bien de la vie que de la nutrition. Les hommes ne pouvaient définitivement pas s'en détacher, et c'est sur cet état de fait que Reiha misa pour retrouver la piste de son hollow. Cette piste, cela dit en passant, devînt de plus en plus claire et perceptible au fil de l'avancée. Ceci inquiéta la jeune déesse de la mort qui, au delà de l'accomplissement de la mission, pensait désormais au bien être des âmes potentiellement en danger.

« Nous devrions nous dépêcher, taicho. Si mes craintes s'avèrent réelles, nous n'avons plus beaucoup de temps. »

Sur ces mots, elle accéléra le pas et continua de remonter la rivière en la longeant à rythme soutenu. Au milieu de sa course, elle gardait cependant une main sur son zanpakuto au cas où le danger sortait de nulle part ; simple précaution. Puis un cri très reconnaissable lui parvînt aux oreilles et lui arracha un sourire doux amer, un sourire traduisant à la fois sa joie d'être dans le vrai et son inquiétude pour les potentiels humains sur les lieux.

« Plus une seconde à perdre, vite ! »

Ah... Si seulement elle maîtrisait le Shunpo.

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 25 Mai - 18:25
Je secouais ma tête en entendant tant de paroles si innocentes. Je repensais même à mon passage personnel la première fois ici, à quel point j'étais ébahi, et surtout à quel point l'école était si différente pour certains. Cependant, cet endroit ne me manquait pas le moins du monde. Ennuyant, chiant, barbant et tout un tas d'autres synonymes était tout ce que je pouvais me rappeler de cette époque. Maintenant, avec ce que je faisais actuellement, je trouvais que l'adrénaline était bien plus grande. Peut-être parce que j'étais plus fort, ou peut-être pas ?

"-Ahahah, Reiha, il ne faut pas que tu comptes sur la chance, peu importe ce qu'il se passe, tu dois en priorité compter sur toi-même. Et puis, si plus rien ne fonctionne et que t'as plus trop de choix, alors là tu peux viser la chance. Mais c'est en dernier recours haha.~"

Et voyant qu'elle n'avait pas de questions à me poser sur quoique ce soit, je préférais ne plus parler, m'occupant du chemin à travers tout ceci. Je me demandais s'il pouvait y avoir une erreur avec les infos obtenues, normalement non. Mais il y avait toujours ce petit "Et si", et j'avais pas envie d'avoir une mort sur la conscience pour être honnête. Et encore moins d'enlever le limiteur qui bloque mon Bankai sur le monde Humain. Aaah, c'est vraiment ennuyant tout ça. Bon, au moins un nouveau pilier de l'Ichibantai pourrait peut-être voir le jour aujourd'hui ? Et arrivé sur le monde humain, je ne pouvais m'empêcher de rire quant à ce qu'elle disait.

"-Considère ça comme un test, à moins que tu sois en danger d'être blessée grièvement, je n'interviendrais pas. Tous les choix sont tien à faire. Mais n'oublie pas de lire ça."

Je sortais un papier de l'intérieur de mon Haori, l'ordre de mission. En somme, celui-ci disait qu'un Hollow a été aperçu aux alentours d'où nous sommes apparus. Peu d'informations ont pu être récupérés, si ce n'est que son énergie devrait plus ou moins être aux alentours de celle de Reiha, si ce n'est peut-être un peu plus. Je lui laisserais prendre les décisions qu'elle jugerait correct en attendant.

Et c'est pourquoi je décidais de la suivre le long de la rivière. Ce n'était pas une mauvaise décision au final, car là où il y avait de l'eau, il y avait de la vie. C'était assez logique, surtout pour des animaux ou les Humains qui en avaient besoin pour rester en vie. Assez maline malgré qu'elle soit assez maladroite par moment j'avais l'impression. Comme quand elle a essayée de me critiquer pour mes vêtements, quelle honte. Je rigolais calmement quand je la voyais si paniquée cependant, je ne pouvais pas m'en empêcher. Je me mit donc à voler dans les airs -une technique que tous les Shinigamis sont capable de faire étant donné que c'est du Rang E-, pour rester à la vitesse de la femme sans problème.

"-Ne t'en fais pas pour moi, concentre-toi entièrement sur ta mission. Cependant, si t'as des questions pendant la mission, n'hésite pas à me demander fufufu.~"

Et sur ce, je restais à l'accompagner en direction de l'endroit où elle voudra nous ramener, attendant de voir les résultats qu'elle sera capable de me montrer. J'étais réellement impatient. Peut-être qu'au final je serais entièrement déçu, mais pour l'instant j'attendais de belles choses d'une personne qui a été recommandée par ma petite Musume.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Dim 26 Mai - 9:59

Hochant la tête aux propos de son capitaine, Reihaa prit un court instant pour réfléchir afin de déterminer si elle pouvait lui poser une question capable de lui débloquer une piste. Mais cette réflexion fut bien évidemment obstruée par le danger imminent qui planait sûrement sur un groupe d'âmes égarées. Certains diront que c'est de leur faute pour ne pas avoir rejoint Ark ; d'autres comme Reiha les prendront leur défense en supposant que les âmes dont il est question avaient des circonstances atténuantes. Quoi qu'il en soit, la Nittohei pressa le pas une fois certaine de la localisation de l'ennemi.

« Bien reçu. Je tâcherai d'y penser si nécessaire. »

C'est finalement après quelques minutes de course que le spectacle fut enfin visible ; la scène n'était autre qu'un petit village rudimentaire, ce qui révélait déjà deux hypothèses à propos des humains vivant ici. Soit ils avaient été forcés de bouger ailleurs récemment, soit ils étaient nomades. De ce village émanaient des cris et des fracas. Il y avait parfois de la fumée qui s'élevait dans les airs suite à l'un de ces chocs. Et, au milieu de toute cette cohue, on distinguait de temps en temps les cris du hollow. Le monstre, impuni et invisible aux yeux de ces humains semblant inaptes à ressentir l'énergie spirituelle, pouvait détruire et bientôt se nourrir sans que personne ne l'importune. Mais c'était sans compter sur la présence de Shinigami ici.

« À en juger par son énergie spirituelle, il a l'air d'être un adversaire coriace. Taicho, quoi que je vienne à révéler durant cette mission, gardez-le pour vous. Même au sein de notre faction, nous ne savons pas qui est indigne de confiance. Je préfère que mes capacités restent connues seulement de quelques rares personnes. »

Sur ces mots, Reiha s'en alla et pénétra à l'intérieur du village sous le joug du chaos. Les humains couraient dans tous les sens, sans la voir ni même la ressentir. De son côté, le hollow perpétua son carnage sans même être remarqué. Pour les habitants des lieux, il ne s'agissait que d'explosions inexpliquées, ce qui restait tout de même assez pour les effrayer.

La créature à l'origine de tout ce bordel ne fut pas compliquée à débusquer. À vrai dire, elle n'avait jusque là pas fait attention à la discrétion, ne pensant pas être interrompue si tôt. Cela avait sans nul doute facilité la tâche de Reiha qui se retrouva rapidement dans le dos du hollow. Celui-ci, à peu près deux fois plus grand qu'elle, ne se tenait pourtant pas droit sur ses deux pattes mais courbait son dos. Deux excroissances évoquant des lames lui sortaient des poignets. Ses jambes, fines et étrangement formées, laissaient penser que la bête était capable d'effectuer des sauts prodigieux. En terme meta – un genre de Kha'zix.

Reiha dégaina son zanpakuto et, sans annoncer sa présence, s'élança dans le dos du hollow en bondissant pour être en mesure d'atteindre son masque. D'un coup vertical, sa lame s'écrasa sur le crâne du monstre qui ne rechigna pas. Il n'hérita pas de la moindre égratignure.

« Un Hiero ? »

Il semblerait. Alors que la Shinigami retombait doucement par terre, le hollow ricana comme pour se moquer de cette attaque pitoyable et se retourna pour faire face à son assaillant, abandonnant alors son oeuvre de destruction sur une énième maison. Dans la seconde qui suivit, il se rua sur la jeune femme d'un unique bond, une lame vers le haut qu'il abattit brutalement dans sa direction. Venant tout juste de reprendre ses appuis sur le sol, Reiha n'eût pas le temps de penser à une esquive et plaça son zanpakuto au dessus de sa tête, à l'horizontale, pour parer le coup de l'ennemi. La force appliquée l'obligea tout de même à fléchir un tant soit peu. Mais la bête ne comptait pas s'arrêter là ; son bras libre, elle faucha l'air en direction de l'émissaire, cherchant sans doute à séparer son buste de ses jambes d'un coup rapide à la précision chirurgicale. N'ayant d'autres choix, Reiha libéra une de ses mains et pointa son index dans la direction de la seconde attaque.

« Byakurai. »

Un éclair jaillit de son doigt, crépitant et fusant rapidement vers le bras du hollow. L'impact arracha un cri à la monstruosité et permit à la Nittohei de se libérer puis de reculer. De ce court échange, elle tira quelques conclusions. En terme de force physique brute, le hollow lui était supérieur. En ce qui concerne la vitesse, seuls les sauts de la bête étaient réellement à craindre ; le reste ne semblait pas poser problème. Enfin, ce Hiero était problématique pour de simples attaques au sabre mais perdait de son efficacité contre le Kido, preuve étant le trou laissé dans la main du monstre. Mais évidemment, cette blessure commençait déjà à se régénérer.

Les prochains échanges, lame contre lame, ne prouvèrent rien de plus si ce n'est que Reiha ne sera pas en mesure de vaincre sa cible à moins de montrer ce dont elle était capable. Chaque tintement de l'acier de son sabre contre les os du hollow lui rappelèrent que cet adversaire n'était pas à prendre à la légère, qu'il était effectivement capable de livrer un duel avec elle sans avoir à craindre. Cela arracha d'ailleurs à nouveau rire au hollow qui, à défaut de pouvoir s'exprimer, restait ennuyant rien que par sa gestuelle et son comportement.

« J'ai compris. Tu t'amuses. Malheureusement pour toi, je vais devoir écourter cette session de jeu. Elle était attendue, après tout. Et maintenant que les derniers humains semblaient avoir évacué les environs, il était temps de passer aux choses sérieuses. Enfile, Shokkou. »

La lame de Reiha, suite à ces mots, se mit à luire d'un éclat pur et intense, un reiatsu nouveau émanant de celle-ci. Derrière ce simple visuel se cachait un pouvoir que le hollow n'allait pas tarder à découvrir à ses dépends.


_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Dim 9 Juin - 15:52
Je hochais simplement la tête quand Reiha affirmait qu'elle réfléchirait à ce que je disais. J'y comptais bien, mes mots n'étaient pas simplement là pour passer par une oreille et ressortir de l'autre sans en prendre conscience. Mais l'instant semblait assez important pour la femme car je voyais bien qu'elle avait envie de me poser une question, mais n'avait pas le temps car son cerveau semblait surchauffer juste pour savoir quoi faire. Peut-être que je pensais trop, mais ça me paraissait comme ça, ce qui me faisait sourire encore un peu plus. Et dire que j'étais comme ça sur mes premières missions.

Je la suivais donc silencieusement sur le moment, n'ayant aucun mal à la poursuivre à travers cet endroit, pour finalement arriver à un village où la fumée qui en ressortait était assez conséquente. Le Hollow présent semblait s'amuser à faire ce qu'il voulait, et ça me faisait presque rire. Rire, non pas parce que la destruction me plaisait, mais parce que pour moi il était très faible. C'était normal après tout, un Rang A contre un Rang C le combat était joué d'avance. Mais pour Reiha ça allait être un challenge, elle devra réussir à l'affronter et gagner afin d'avancer encore plus sur son chemin.

"-Ne t'en fais pas, je ne dirais aucun secret de mes subordonnés, je ne vois pas l'intérêt. Mais je le répète, je n'interviendrais que si tu es en danger mortel, autrement je ne ferais rien pour t'aider. C'est ton combat.~"

Puis je restais là où j'étais dans les airs au dessus du village à examiner tout ce qu'il se passait. Et je ne manquais pas après un certain temps à voir ce fameux Kha'Zix version Hollow. Un insecte bien intéressant, qui avait ses points forts comme ses points faibles. Je me grattais calmement le menton en le regardant. S'il était un peu plus puissant il pourrait sûrement être une vraie menace, c'était presque certain. Mais un challenge pour Reiha dans sa condition actuelle, mais je remarquais qu'elle n'a toujours pas activée son Shikai, ce qui me donnait envie de réellement le voir.

Je sentais la lame de mon propre Zanpakuto commençait à vibrer à l'envie de se battre et de déchirer cette proie facile, mais je le retenais calmement en communiquant quelques paroles à son encontre. Je n'étais pas ici pour moi-même ou pour une mission personnelle après tout. Et elle se battait plutôt bien, elle avait de bonnes bases, ce qui était très bien. Mélanger le Kido avec l'art de l'épée était pour moi un très bon point, je le notais donc mentalement pour en faire rapport plus tard. Elle était très douée.

Et mon enthousiasme était encore plus titillé quand je la voyais finalement activer son Shikai, impatient de voir quels seront ses propriétés. Est-ce que c'était un basique de feu ? De foudre ? Ou alors est-ce qu'elle était capable de maîtriser des forces obscures comme moi et ma téléportation ? Ou alors la lumière d'une fameuse autre personne ? Rien n'était moins sûr, mais son potentiel allait sûrement m'impressionner, ou peut-être pas. Je restais impatient de voir ce qu'elle pourrait faire.

"-Ohohoho, de quoi est-ce que tu es capable petite Reiha ?~"

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Dim 9 Juin - 17:04

Rien. Le silence était complet. Parfois, un coup de vent venait se faire entendre pour briser ce calme olympien. Sinon, rien du tout. Aux yeux du hollow, il ne s'était rien passé du tout. La libération, alors inutile à ses yeux, lui arracha un nouveau fou rire avant qu'il ne bondisse de nouveau, prêt à abattre l'une de ses lames sur l'appétissante Shinigami. Celle répliqua directement de front, plaçant sa lame à l'horizontale au dessus de sa tête. Elle eût d'abord du mal à tenir sur ses jambes à cause de l'impact mais reprit rapidement du poil de la bête et se dégagea sur le côté en faisant glisser la lame du monstre que la sienne. Après quoi, elle se recula pour éviter d'avoir à parer un nouvel assaut de front.

« Ton destin est déjà tout tissé. »

Si rien ne s'était produit de particulier au niveau spirituel, un événement s'était pourtant bien déroulé sur le plan spirituel. Le zanpakuto de Reiha et le hollow semblaient maintenant liés, comme s'ils puisaient dans la même source d'énergie, mais pas totalement. Les deux essences partageaient à présent la même toile, un destin commun. Mais ça, le hollow ne s'en rendait pas compte, préférant se concentrer sur ses assauts qui semblèrent de plus en plus violents. Ne pouvant se permettre de les affronter directement, l'émissaire recula et esquiva chacun des coups de la bête avec plus ou moins de difficulté. Le combat ne semblait pas en sa faveur.

Pourtant, elle avait un plan bien précis en tête, et tout ce qu'elle faisait était d'attirer ce hollow dans son piège subtilé préparé. Et à force de fuir, Reiha finit par mener son adversaire là où elle le souhaitait ; près de la rivière. Elle se mit alors à faire doucement tourner son arme dans ses mains, comme si elle enroulait quelque chose. Le piège devînt aussi tôt visible. Un fil d'énergie spirituel, auparavant imperceptible, luisit faiblement. Il reliait la lame de Reiha à celle du hollow. Ce fil n'entravait cependant en rien la bête et paraissait toujours inutile jusque là. Mais tout ça n'était que le premier acte.

« Premier mouvement – Toile. »

De l'énergie parcourut alors le fil spirituel, ne le rendant que plus visible encore. Celui-ci, depuis son extrémité côté hollow, se divisa en une multitude d'autres fils. L'un d'entre eux se fixa sur le masque du hollow, les autres un peu partout sur son corps. Enfin, trois derniers partirent s'ancrer dans la rivière pour entoiler la mante religieuse. Cette dernière conservait pourtant toute sa liberté de mouvement, encore une fois, et s'en servit pour tenter d'interrompre Reiha dans son enchaînement. Plus rapide, la Shinigami se contenta de fuir l'affrontement et marqua une courte distance avec son vis-à-vis. Puis elle plongea sa lame dans le cours d'eau, la frôla du bout des doigts de sa main libre et se mit à incanter.

« Ô Roi Démon à l'âme maculée, que par ce conduit ta grâce soit dispensée, que tes péchés expiés servent de modèle à l'irrévérencieuse calamité qui souille nos terres, que depuis tes artères impies soit rendu le jugement dernier ; Doumyaku ! »

Suite à ce verset, l'énergie de la Shinigami fut convertie en une puissante décharge électrique qui parcourut le sabre reluisant pour se déverser dans la rivière, la faisant crépiter et fumer sur un certain périmètre. Mais toute cette énergie accumulée ne s'arrêta pas là puisqu'elle transita ensuite par les fils d'énergie spirituelle créés par le Shikai de Shokkou. L'attaque foudroya le hollow de toute part après avoir électrifié l'intégralité de la toile grâce à la rivière servant de conducteur. Ses pattes, ses lames, son torse, son masque... Rien n'avait été épargné. Toute partie en contact avec un des fils de la tisseuse avait servi de conduit direct pour permettre au Hado de déverser toute sa puissance. Accablé et écrasé par l'assaut, la monstruosité tomba au sol, inconsciente et encore fumante. Reiha s'en approcha alors pour lui asséner le coup final, tranchant le masque osseux de sa lame et purifiant ainsi l'âme de la créature qui s'évapora en même temps que les fils ayant condamné, ou plutôt tissé, son destin.

« Phew... Une chance que les hollow de ce niveau ne soient pas très intelligents. »

Et pourtant, sa force n'était pas à remettre en question puisque le moindre coup porté aurait pu mettre Reiha dans un plutôt mauvais état, l'handicapant ainsi pour le reste du combat. Mais dans l'ensemble, ça s'était plutôt bien déroulé. La nittohei, manquant cependant encore d'endurance, tituba après avoir dissipé son Shikai et rengainé sa lame. Ses réserves spirituelles n'étaient pas encore assez développées pour lui permettre de participer à des affrontements trop étendus. Quelle aubaine que celui-ci ne se soit pas davantage éternisé.

Avant de retourner auprès de son capitaine, l'émissait avait quelques dernières tâches à accomplir, à savoir faire un repérage des lieux afin de déterminer si les séquelles laissées par le hollow ne risquaient pas d'affecter le monde humain, faire le compte des potentiels blessés ou morts et s'assurer qu'une autre calamité n'avait pas été attirée au cours de l'affrontement. La première enquête fut conclue plutôt rapidement ; le hollow n'était pas assez puissant pour que énergie ait affecté les âmes vivants ici. Au niveau des pertes, Reiha ne dénombra que deux blessés. Un adulte était cependant porté disparu. Elle s'en voulut immédiatement de ne pas être arrivée plus tôt. Malheureusement, là était la fatalité des attaques hollow. Elles faisaient souvent des victimes. Enfin, elle quadrilla la zone à la recherche de nouveaux ennemis potentiels. Heureusement, elle n'en trouva aucun et put ainsi retrouver son supérieur.

« Voilà qui est réglé. Une âme a été dévorée avant que nous arrivions. Les autres se sont rassemblées pour gérer cette situation "paranormale". Quant au hollow, il a bien été neutralisé et purifié. Ai-je commis la moindre erreur ? »

Nul autre que lui n'était mieux placé pour le savoir, après tout. Le capitaine avait sans doute tout observé, et les conseils qu'il était en mesure de prodiguer grâce à son vécu et son expérience seront sans doute bien utiles pour la novice qui attendait gaiement le bilan de son supérieur.


_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Lun 24 Juin - 19:38
Je regardais attentivement ce qu'elle allait faire. Evidemment, je ne connaissais pas en détail tous les Shikais ou même les capacités propres de chacun de mes membres, ils étaient trop nombreux pour ceci, et je n'allais pas perdre autant de temps qui pouvait être utilisé à meilleur escient. Mais actuellement, je ne comprenais pas tout de suite ce que représentait la fameuse technique de Reiha, ce qu'elle comptait faire actuellement. Son Shikai activé, je ne remarquais rien si ce n'était qu'un fil qui m'échappait presque. Difficile à remarquer, et un potentiel qui semble plus qu'amusant.

Et forcément, comprenant directement le jeu de mot avec "tissé" plus tard, je ne pouvais m'empêcher de rire calmement dans tout ce carnage. Je ne m'attendais pas à une petite pointe d'humour dans toute cette tragédie, mais c'était relaxant et amusant. Et c'était en la regardant que je remarquais donc à quoi me faisait penser son potentiel; à une araignée, tout simplement. Il y avait énormément de possibilités s'il était utilisé correctement, et des idées me venaient déjà à l'esprit pour utiliser Reiha pendant des guerres qui viendront sûrement. Hm, un petit sourire se fabriquait encore sur mes lèvres.

Et la voilà qui utilise un petit stratagème pour venir à bout du Hollow. Elle a bien vite compris que la force du Hollow était bien plus puissante que la sienne, c'est pourquoi elle utilisait "ça". Le relier entièrement avec l'eau pour utiliser un Hado de foudre et augmenter les dégâts grâce à la petite rivière, je dois l'avouer, c'était assez ingénieux. Comme quoi, ce n'est pas pour rien qu'elle a attirée l'oeil de ma secrétaire. Et puis maintenant ce n'était plus que le sien, car je devenais assez curieux. Comment une telle Shinigami est passée au travers de mes radars ? Et bien, au moins elle était dans ma Division, de quoi m'arranger.

Après qu'elle ait vérifiée les dégâts, etc.. ce genre de choses, remarquant quelque chose, je disparaissais de ma position un instant, apparaissant peu de temps après avant qu'elle revienne. Juste une vitesse peu commune, c'est tout, pas de téléportation pour une fois. Une fois qu'elle m'a demandée et face à son rapport rempli de sérieux, je ne pouvais m'empêcher de rigoler et de passer ma main dans ses cheveux, comme on le ferait à un enfant.

"-Honnêtement, j'étais assez surpris, tout était plutôt bien pour la première sortie que je fais avec toi. Cependant, t'as oublié un truc.~"

Je pointais calmement du doigt vers le sol, un unique humain nous voyait, une fraction de tout ce village. Je rigolais calmement alors que nos regards se croisaient une nouvelle fois, avant qu'il parte pour organiser tout ce foutoir.

"-Je lui ai brièvement expliqué ce qu'il s'est passé, en minimisant le plus possible. Les humains sont aussi capables de nous voir, du moins certains. Cependant, je te donnerais la note de 10/10 pour le travail que tu as fait, Reiha. Je suis plutôt fier d'avoir de tels membres dans ma Division, tu es prometteuse.~"

Puis je rigolais à plein poumons, vraiment content que quelqu'un avec un potentiel si polyvalent puisse exister dans ma Division. Nous irons loin dans la vie, et qui sait, si elle était élevée correctement elle pourrait devenir Vice-Capitaine ou même Capitaine un jour.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Lun 24 Juin - 21:04

Reiha se montra évidemment attentive aux propos de son capitaine, avide du moindre conseil ou de la moindre correction qu'il sera en mesure de lui apporter, tâchant de ne pas faillir face au geste amical qu'il avait entrepris en passant sa main dans les cheveux de la recrue. Se retenant alors de secouer la tête pour chasser l'embarras naissant, elle se focalisa entièrement sur les quelques mots lui étant adressés afin de ne pas réagir trop ouvertement à ce signe d'affection. Son attention fut captée lorsque son aîné mentionna un oubli, son regard suivit aussitôt le doigt partant dans la direction d'un humain en train d'observer les émissaires. Reiha fronça les sourcils et fit un signe de main à l'humain afin de confirmer le fait énoncé. On lui avait immédiatement répondu d'un autre signe. Il avait donc tout vu.

« C'est vrai, je n'y avais pas vraiment pensé. Mais vos compliments me ravissent, merci. »

Flattée mais quelque peu gênée puisqu'elle ne savait pas comment gérer ce genre de situation, Reiha se contenta d'un sourire qui lui était venu naturellement. Ses mots, sincères, exprimaient son réel ressenti. Ca lui faisait plaisir d'être estimée ainsi. Et même si elle n'en prenait pas non plus la grosse tête, le fait d'avoir attiré l'attention du capitaine ne la laissait pas non plus de marbre.

« Était-ce tout ? Non pas que j'en redemande. Je suis simplement inquiète pour ces humains. Si nous prolongeons notre séjour, il se peut que des hollow soient attirés par notre présence. Enfin... Surtout par la vôtre, à vrai dire. »

Primitives, les monstruosités ne tarderont effectivement pas à rappliquer si les Shinigami restaient ici plus longtemps, car les masqués ne faisaient que suivre leur instinct les poussant à dévorer les âmes. Il était pour ainsi dire normal qu'ils soient attirés par les plus appétissantes d'entre elles. Bref. Si le départ était autorisé, Reiha n'aurait qu'une requête à poser à son supérieur. Elle ne s'en priva évidemment pas.

« Si nous rentrons, pourrais-je essayer d'ouvrir la porte ? Histoire que votre leçon rentre ! »

Histoire que tout rentre, hein ? Oui et non, car c'était aussi bien vrai tout en étant également une excuse pour pouvoir expérimenter et apprendre. Cela se voyait certainement à son air enthousiaste et son ton plus qu'énergique sur le moment. On aurait dit une grande enfant. Mais pour sa défense, les quelques remarques positives à son égard l'avaient mise de plutôt bonne humeur.

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 25 Juin - 15:55
Calmement, je la regardais confirmer que l'humain était bien capable de nous voir. Elle devrait bien être habituée, car si ici il n'est possible qu'une seule personne par chance nous voit, dans la Capitale des Humains, il en existe des dizaines de la sorte qui sont capables de nous voir. Et encore, des dizaines paraît même peu. Et ils ne sont même pas seulement capable de nous voir, mais même de rivaliser. C'est pourquoi l'humanité reste très dangereuse, car sa propre ignorance pourrait la conduire elle-même à la déchéance, et vu l'histoire Humaine ce ne serait même pas étonnant.

"-Yep, c'était tout. La mission ne demandait que ça, on peut rentrer dès à présent."

Je soufflais calmement du nez. C'est vrai que si nous restions, les Hollows risqueraient de venir, appâtés par l'abondance en Reiryoku qui émanait de mon corps. Une bande de bêtes qui ne réfléchissaient. Et c'était bien pour ça que ces bêtes ne valaient absolument rien à mes yeux et ne méritaient que d'être purgées, tout simplement. Et alors que je m'apprêtais à utiliser la porte pour rentrer, je fus arrêté par une requête de la femme qui m'accompagnait. Une requête des plus faciles à accepter, ceci dit, c'est pourquoi je riais.

"-Bien sûr, tu peux essayer."

Tendant mon index en l'air, le papillon noir venait à s'y poser, tandis que je déplaçais d'un air las cet index en direction de Reiha. Pour suivre ce mouvement fluide, le papillon s'envolait pour se poser sur l'épaule de Reiha. J'allais lui laisser faire ce qu'elle voulait tant faire. Après tout, ce n'est pas comme si je perdais quelque chose à faire ça. Je croisais donc calmement mes bras au niveau de mon torse, attendant de voir comment elle s'y prendrait.

"-Fais attention, cependant, je n'ai pas envie de me perdre sur la route plus tard, fufufu.~"

Bien qu'un ton plus que léger soit employé pour se perdre dans ce qui se trouve plus tard, la réalité était tout autre. Se perdre à l'intérieur équivaut tout simplement à une mort certaine. Sans papillon, il est impossible de ne pas se perdre. Mais bon, si nous avions le papillon, rien ne pouvait nous arriver ceci dit, c'est pourquoi je riais calmement avec cet air nonchalant qui faisait mon charme.

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 25 Juin - 17:09

Une fois la demande acceptée, Reiha attendit que le papillon se pose sur elle pour entamer la procédure. D'un geste précautionneux, elle dégaina de nouveau son Zanpakuto avant d'en enfoncer la pointe d'une délicate poussée. L'espace d'un instant, elle ressentit une brève résistance ; l'énergie semblait s'accumuler autour du sabre. Enfin, elle tourna la main, emportant ainsi son arme dans le mouvement. Puis un son retentit, grave et puissant, comme si les gonds d'une énorme porte avaient été levés. Ce bruit indiqua à la Nittohei qu'elle s'en sortait plutôt bien jusque-là. Cela fut confirmé par l'ouverture du portail dans lequel le papillon s'immisça doucement.

« Peut-être devriez-vous ôter ce bandeau de vos yeux pour mieux y voir, lança-t-elle sur le ton de la blague. Mais tout devrait bien se passer si nous suivons ce petit. »

Tout du moins, c'est ce que la théorie disait. Cela avait été infiniment confirmé au cours des derniers siècles. Aucune crainte ne parvînt à s'emparer de Reiha qui fit le premier pas à l'intérieur du Senkaimon, ceci après avoir rengainé sa lame. Et comme prévu, le trajet retour se déroula dans de plutôt bonnes conditions. Le papillon ne fut pas bien difficile à suivre, sa vitesse de vol était restée plutôt lente. Et même s'il avait décidé d'accélérer, ce qui était déjà un fait discutable, des Shinigami n'auraient eu aucul mal à le suivre.

Après quelques minutes à errer dans cet entre-monde, ils parvinrent enfin au Seireitei. Fière d'avoir mené à bien son premier voyage – mais aussi sa première mission – Reiha ne put retenir une petite exclamation de joie. Même si ce n'était pas grand chose, on lui avait suffisamment fait confiance pour qu'elle ait une chance de prouver sa valeur. Voilà qui la ravissait. Et qui sait ? Peut-être que cela lui ouvrira des portes à l'avenir. Seul le temps et ses performances nous le diront.

« Et voilà ! Ce n'était pas si sorcier, au final. Merci de m'avoir laissée faire. J'espère ne pas avoir occupé une trop grande portion de votre temps ! »

Après tout, elle ne savait pas à quel point un capitaine devait travailler et rendre de la paperasse. Le mettre en retard dans de telles formalités ne l'enchanterait pas vraiment. Heureusement, elle put se rassurer avec le simple préjugé que Tengoku était sûrement du genre à déléguer ce genre de tâches à d'autres émissaires. Oui, il avait carrément la tête pour ça. Et en y pensant, Reiha laissa échapper un petit rire.

« Bref ! Avez-vous d'autres projets pour la journée ? Je ne voudrais pas monopoliser toute votre attention si vous êtes occupé. »

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 25 Juin - 17:21
Je la regardais attentivement, et encore heureux, le geste simple et basique pour ouvrir la porte avait été effectué correctement. Encore heureux, sinon j'aurais dû la frapper reprendre sur comment il fallait faire. Quant à sa petite blague, malgré un rire qui s'échappait de mes lèvres, ma main fonçait en direction de son front pour y laisser une énorme pichenette, de quoi calmer les ardeurs de jeunes voulant que j'enlève mon bandeau. Et puis quoi encore ? Que je leur donne mes XP ?

"-Fufufu, celui qui est capable d'enlever mon bandeau n'est pas encore né.~"

Un ton totalement arrogant pour faire comprendre une seule vérité; que je n'enlèverais jamais volontairement mon bandeau -du moins, en public-. Et la raison resterait bien aussi tout autant secrète. Je n'allais pas perdre mon temps à expliquer mes faits et gestes pour des personnes tierces. Et finalement, au cours de longues minutes de marches après avoir traversé cette porte, nous nous retrouvions finalement au Seireitei, l'endroit où nous sommes venus de base, devant le QG de la Seconde Division.

"-Tu n'as pas besoin de t'en faire pour ça, si je me suis libéré c'est que j'avais du temps, fufufu.~"

Evidemment, c'était bien parce que j'étais forcé de travailler un peu plus pour finir les dossiers que j'avais, mais ce n'était pas en vain, car travailler autant me permet de me reposer pour autant que je veux jusqu'à ce que trop de dossiers s'accumulent une nouvelle fois. Est-ce que c'est efficace de travailler de la sorte ? Absolument pas, mais je m'en foutais totalement car c'est comme ça que j'aimais travaillé. Et puis, personne ne me disait jamais rien, car bon, étant le Capitaine de la Première, j'ai tous les droits pour les faire se taire en utilisant ma force. Une tendance de tyran, certes, mais dans la vie c'était bien souvent la force qui parlait plus que de simples mots.

"-Hmm, je ne crois pas avoir quelque chose à faire, pourquoi ?"

Puis après une courte pensée à travers mon esprit, je ne pouvais m'empêcher de vouloir l'embêter un petit peu, à ma façon qui est si détestée par bon nombre de mes subordonnées. Comme ce que je faisais bien souvent à Yuki, cette femme de glace. C'est pourquoi que dans un grand sourire avec un ton bien spécial, je me "moquais" gentiment de cette femme.

"-Oh, ne me dis pas que tu essayes de flirter avec ton supérieur ? C'est vraiment pas bien comme comportement ça, Reiha. Tu devrais faire attention !~"

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mar 25 Juin - 18:42

Il était donc libre. Parfait ! Reiha n'avait donc plus à se soucier d'être une éventuelle distraction de trop, ne voulant certainement pas que son capitaine manque à ses fonctions à cause d'elle. Si ça avait été le cas, elle lui aurait sans doute rendu la pichenette de tout à l'heure, quitte à devoir se dresser sur la pointe des pieds pour y parvenir. Ce n'était qu'un maigre sacrifice pour pouvoir se venger de cet assaut infantilisant. Rancunière, elle ? Surtout joueuse, à vrai dire. Mais à force de trop jouer avec le feu, on finit par se brûler le doigt. Le seul problème étant... avait-elle au moins joué pour mériter un tel revirement de situation ? Certes, ses propos avaient été plutôt maladroits et pouvaient être sujets à interprétation. Mais de là à ce que son capitaine fasse des insinuations pareilles ? Immédiatement abattue par la gêne, Reiha rougit et détourna le regard tandis qu'un semblant de son âme s'échappait littéralement par sa bouche. Comme dans ces mangas humains, oui.

« M-mais... Non ! »

Et pour les prochaines secondes, elle continua de protester du mieux qu'elle le put, embarrassée. Pourquoi ça n'arrivait qu'à elle ? Peut-être à cause de sa maladresse qui poussait les gens à continuer de l'embêter ainsi. Quoi qu'il en soit, elle eût bien du mal à récupérer un teint normal. Cela lui demanda de grands efforts, une indéfectible concentration et une bonne respiration. Malgré tout, quelques marques de cette gêne subsistaient encore sur ses joues. Au moins, elle n'était plus aussi écarlate que lors des premières secondes. Eh ! C'était déjà une grande avancée, de son point de vue.

« J-jamais je n'oserais ! Je voulais juste savoir si.. »

Puis elle s'interrompit aussitôt, se rendant compte que les propos qu'elle était sur le point de sortir ne feront qu'envenimer la situation. Bien ! Elle évoluait, elle se rendait au moins compte de ce qui était susceptible de se retourner contre elle. Enfin... Elle apprenait à discerner ces propos des autres, en tout cas. Rien ne confirmait qu'elle avait totalement assimilé la leçon. Gonflant les joues pour faire la moue, elle croisa les bras et tourna de nouveau la tête pour éviter de croiser le regard du capitaine. Enfin... Ce qui pouvait être son regard, en tout cas.

« Laissez tomber ! Quoi que je dise, vous en profiterez pour continuer à me taquiner. C'est cruel ! »

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 26 Juin - 2:34
Honnêtement, je ne m'attendais pas à une telle réaction, et c'était honnêtement très relaxant. C'était il y a un moment que j'avais vu de telles réactions d'une de mes subordonnées. Très rafraichissant, les blocs de glace commençaient à me fatiguer. Mais bon, elle semblait même paniquer à ce moment, et je ne pouvais pas m'empêcher de tout simplement exploser de rire. Comment est-ce que je ne le pourrais pas ? Elle était encore très naïve, et tout simplement se moquer d'elle comme ça était un plaisir pour les yeux.

"-Allons allons, je blaguais, pas besoin de te mettre dans tous tes états, après tout tu sais ce qu'on dit. Y'a que la vérité qui nous atteint.~"

Même quand elle s'interrompit, c'était un plaisir. C'était comme si elle avait peur de parler, ou même peur de faire une erreur. Peu importe, je ne savais pas ce que c'était et donc je n'allais pas perdre de temps à réfléchir à quelque chose que je ne comprendrais pas tout de suite, je préférerais dormir si je devais penser à ça. Clairement, j'avais bien souvent la flemme pour tout un tas de choses. Mais ce n'était pas de ma faute, j'ai été comme ça depuis ma plus tendre création en tant qu'âme.

"-C'est vrai, on me considère comme quelqu'un de cruel, c'est pas nouveau ça.~"

Je haussais calmement les épaules en étendant à peine mes bras sur les côtés dans un rire plus symbolique qu'autre chose. Bien que je n'en avais pas les apparences, j'étais sûrement le Shinigami le plus extrême à bien des moments. Par exemple, si un Shinigami sympathisait avec un Quincy, alors je serais le premier à m'avancer pour l'exécuter sur le champ, ne lui posant que de simples questions basiques, comme pourquoi il ne l'a pas tué directement. Ahem, le reste vous pourrez l'imaginer vous-mêmes.

"-Mais c'est normal de l'être. Quand t'es le Shinigami le plus puissant, tu apprends à bien vite être cruel et à laver le sol avec la tête de tous ceux sur ton chemin. Tu devrais essayer ça plus souvent, Reiha, tant que tu n'es pas la première à initier ça tu n'es pas dans le tort. Enfin, tant que l'autre ne meurt pas, fufufu.~"

Et c'est pourquoi j'étais craint à travers ces belles terres. Car bien souvent, quand on poussait trop mes limites, je pète tout simplement des jambes si ce n'est pas des têtes qui se séparent de leurs corps. Bien que je paraissais comme le grand frère le plus gentil, il ne fallait pas non plus à essayer de me les briser. Mais je me calmais, toussotant calmement pour répondre à Reiha avec un de mes sourires charmants.

"-Mais sinon, tu voulais faire quoi pour me demander ça ?"

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 26 Juin - 13:31
Et il continuait ! Ca semblait pourtant si bien parti. À l'entendre, Reiha crut qu'il allait cesser de la taquiner, mais c'était évidemment avant d'entendre les derniers mots du capitaine. La vérité ? Comment ça la vérité ? La Nittohei fut tant gênée par ces mots qu'elle se mit à douter un instant de ses propres émotions. Et si c'était vrai ? Non, impossible. C'était la confusion ! Et si elle ne se bougeait pas pour en sortir, elle allait se blesser dans ses propres assauts, tel un Pokémon. Déjà qu'elle s'emmêlait dans ses propres mots...

« C-ce n'est pas vrai ! Je n'éprouve pas de tels sentiments ! »

Et pourtant, elle en restait perturbée. Si elle avait bien une faiblesse, c'était bien celle-ci, son incapacité à pouvoir faire face à l'embarras, sa maladresse. Peut-être même sa capacité innée à se foutre dans des situations pareilles, qui sait ? Quoi qu'il en soit, elle devait se ressaisir, et ce n'était certainement pas en répondant à de telles remarques qu'elle allait y parvenir. Allez Reiha, respire, doucement. Ce ne sont que des taquineries. Concentre-toi plutôt sur le reste de la conversation, ça t'aidera à t'en sortir... Phew ! Heureusement qu'elle était plutôt facile à faire capituler.

« Ca me rassure un peu de constater que vous ne l'avez pas trop été avec moi, en tout cas. »

De la gentillesse ? Ou simplement le fait qu'elle n'ait encore rien commis de préjudiciable ? C'était sans doute ça, puisque le capitaine parlait ensuite de tort. Cete cruauté n'était donc qu'une punition, entre autre, en plus d'être une potentielle source d'amusement pour le gradé. De son côté, Reiha ne s'imaginait pas encore avoir recours à de tels procédés. Elle préférait de loin accorder sa confiance, même si cela s'avérait parfois difficile, et ne punir qu'en cas d'extrême nécessité. À la place de Tengoku, elle serait sans doute plus douce, mais pas moins à cheval sur les règles malgré tout. Oui, cela ne faisait aucun doute. Avec du pouvoir, c'est le genre de personne qu'elle serait. Elle vivait encore dans un monde plutôt innocent, après tout. Elle ne connaissait la cruauté et les horreurs de la guerre que de nom.

« Peut-être que vous m'apprendrez, à l'occasion. Je ne pense malheureusement pas être en mesure d'agir ainsi pour le moment. »

Au moins, elle restait honnête avec ses sentiments et ses propres capacités, ne s'accordant pas de mérite illégitime. Évidemment, elle demeurait ouverte à tout conseil qu'on lui prodiguerait pour qu'elle s'améliore. Et si le capitaine estimait cette part de cruauté nécessaire, alors peut-être qu'elle s'y essaiera un jour, quand elle sera plus apte. Mais pour le moment, il lui fallait déjà rectifier le tir quant à ses intentions mal interprétées, même si c'était sûrement volontaire de la part de l'aîné en quête d'amusement.

« Eh bien je me disais peut-être qu'un jour, commença-t-elle, quelque peu gênée. Et après ça s'étonne que ses intentions soient mal interprétées, hein ? Peut-être que nous pourrions croiser le fer ? Pas en tant qu'ennemis, bien sûr ! »

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 26 Juin - 19:15
Et forcément, sa gêne augmentait, tandis que moi c'est mon taux de rire qui augmentait. Comment ne pas exploser de rire face à quelqu'un comme ça ? Honnêtement, j'essayais de me retenir, mais c'était très difficile. Enfin bon, le temps passait relativement vite aux côtés du Pokémon Reiha de type Feu. Pourquoi feu ? Et bien, ses joues en avaient la couleur, fufufu. Evidemment, je prenais un air faussement sérieux, posant une main sur l'épaule de la femme.

"-Il n'y a pas de problèmes, Reiha. Il n'y a pas de honte à avoir, ça arrive à tout le monde."


Et bien sûr, quant au fait que je n'était pas cruel avec elle, c'était normal. Elle n'avait rien fait pour le mériter, elle ne fricotait pas avec des Hollows ou des Quincys, elle ne désobéissait pas aux ordres et elle ne remettait pas en cause mon autorité. Pour l'instant, c'était les seules choses qui me passaient par la tête, et déjà là, elle n'avait franchi aucune limite. Donc, peut-être qu'elle était maline, peut-être qu'elle a eu de la chance ou peut-être que contrairement à certains elle utilisait son cerveau.

"-Je ne le suis pas pour rien, je suis un Capitaine juste après tout. Si tu fais une connerie, évidemment que tu seras punie. Tandis que si tu fais quelque chose de bien, tu seras récompensée. ça me paraît juste, n'est-ce pas ?"

Et encore une fois, comme tant de fois auparavant, je retenais un rire qui voulait s'échapper de ma gorge, forçant son passage sous un souffle du nez. Lui apprendre à être cruelle ? Ce n'était pas quelque chose qui s'apprenait. Soit vous l'étiez, soit vous le deveniez, mais ça ne pouvait pas être apprit. Enfin, pas à mon avis. Et puis, l'innocence de la jeunesse devait être gardée un certain temps. Mais pas trop, hein ! Il fallait devenir de puissants guerriers à mon humble avis ! Bon, après si vous restez innocents mais puissants et que vous ne laissez pas en vie les ennemis du Seireitei, peu importe ce que vous êtes, je m'en tape.

"-Je t'apprendrais jamais à être comme ça, ni à toi, ni à personne d'autre. Peut-être qu'avec le temps tu le deviendras, ou pas, peu importe au final. Tant que tu restes vraie à toi-même tu deviendras bien plus forte."

Je réfléchissais calmement, une sorte d'entraînement en soit... Pourquoi pas ? Autant retourner au Kyuutei et le faire directement, histoire de ne pas perdre de temps. Enfin, à moins qu'elle soit occupée, j'en sais rien. Mais je sortais rapidement de mes pensées, me surprenant moi-même à avoir réfléchit autant. Il fallait que je parle, eh !

"-Hmm, si tu n'es pas occupée on peut retourner aux terrains d'entraînements du Kyuutei dès à présent. Sinon, on le fera la prochaine fois."

_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Mer 26 Juin - 19:48

La mort intérieure. Elle en était proche, si proche. Que ses propos soient mal interprétés ou qu'on la taquinait juste, ça n'avait plus la moindre importance puisque le résultat restait le même, à savoir une Reiha toute rouge luttant contre la gêne. Et même s'il n'y avait apparemment "pas de honte à avoir", c'était bien plus fort qu'elle. La Nittohei était très faible face à ce genre de situations. Elle n'allait certainement pas guérir de si tôt. Pas si vite, en tout cas.

« M-mais c'est facile à dire pour vous, vous n'êtes pas celui qui est gêné ! »

En un sens, ces taquineries étaient bien une forme de cruauté. Ou en tout cas, c'était suffisant pour que la jeune femme veuille retirer ses propos ; elle était bien victime de cruauté ! Enfin, c'est ainsi qu'elle voyait les choses. Si elle n'avait pas la seconde conversation pour se rattraper, elle aurait sans doute sombré dans les abysses de l'embarras. D'ailleurs, elle vit en cette autre conversation un moyen de se venger. Enfin... On ne pouvait pas vraiment appeler ça une vengeance, mais on faisait au mieux. Levant une main, elle pointa alors la chemise hawaïenne du capitaine. Celle qui faisait relativement tâche avec le haori la recouvrant, oui.

« La seule bêtise que j'aurais pu faire, ce serait de critiquer vos bananes adorées. Ah ! Je l'ai déjà fait tout à l'heure. Et je viens de le refaire maintenant, on dirait. »

Ne retenant pas son sourire naissant, elle tenta toutefois de ne pas éclater de rire. Bon, ok. C'était facile comme remarque, très facile. Mais personne n'a jamais dit que la jeune femme avait une répartie légendaire. Dans ce genre de contexte, c'était même tout le contraire. Heureusement, elle avait du temps devant elle pour apprendre à bien répondre, n'est-ce pas ? Enfin... En supposant bien sûr qu'elle s'y mette un jour.

« Être moi-même, je sais faire, clama-t-elle fièrement. Je fais ça tout le temps. »

Et peut-être même un peu trop. Parfois, quelques mensonges seraient les bienvenus. Pourtant, Reiha s'en passait encore et toujours, favorisant une honnêteté indéfectible qui que soit son interlocuteur. C'était sûrement pour ça qu'elle finissait dans des situations plus que risibles, d'ailleurs. Qui n'aurait pas envie de se jouer ne serait-ce qu'un peu d'une fille un peu trop honnête ? Même de façon innocente. Personne, à l'exception de quelqu'un avec la même intolérance au mensonge. Bref ! Elle put au moins se satisfaire du fait que sa proposition n'ait pas été rejetée par le capitaine. Au contraire, il proposait même d'attaquer ça maintenant. Rapide ! Peut-être même un peu trop puisque Reiha devait encore se remettre de son affrontement avec le hollow. Même si elle n'était pas blessée, elle avait au moins besoin de se ressourcer pour palier au manque de reiryoku.

« Ca me fait plaisir de voir que vous n'êtes pas dérangé, mais je doute être en condition optimale pour attaquer ça immédiatement, même si j'aimerais. J'espère ne pas trop vous faire attendre ! »

_________________
Rang : A
Grade : Nitaicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 234
Expérience : 932
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 26 Juin - 22:10
Ohohoh, et la voilà qui essaye de contre-attaquer en disant que je n'étais pas celui qui était gêné. Et bien, normal après tout, rien ne me gênait. J'étais un homme plutôt libre d'esprit, me laissant guider par la mer, le vent et les rayons du soleil. Si ça ne tenait qu'à moi, mes journées consisteraient à dormir sur le toit du bâtiment qui m'était dédié. Malheureusement, certaines obligations m'en empêchaient. Pwah, quelle vie de rêve ça serait de pouvoir faire ce que je voulais, un peu comme le Sotaicho. Vous imaginez, rester enfermé dans un endroit durant des jours et des jours et ne faire que de dormir. Bon, évidemment, c'était faux, je savais qu'il faisait bien plus qu'il n'y paraît, et que sa seule présence empêchait certaines personnes d'essayer de nous envahir, ou je ne sais quoi. C'est pourquoi je devais devenir plus puissant beaucoup plus vite.

"-Aaah, y'a pas de soucis Reiha, je ne te jugerais pas pour tes idées impures, c'est de ton âge après tout..."

Un sourire empli de compassion comme celui que donnerait le grand frère d'une personne pour réconforter un enfant en bas âge qui faisait un caprice ou qui bouderait. Est-ce que c'était fait exprès pour essayer de l'énerver ou l'embarrasser encore plus ? Bah ouais, carrément, et je n'avais aucune honte de le faire. Cependant, une attaque parvenait jusqu'à mes habits, je n'allais pas m'abaisser à la balayer pour ça, mais ça commençait à m'agacer un peu. Je soupirais donc calmement, secouant ma tête de droite à gauche comme si j'étais totalement déçu du comportement de la jeune femme.

"-Aaah, je sais que tes idées sont impures, mais tout de même, vouloir que je retire ce T-Shirt avec les bananes pour que je sois à moitié nu, j'en attendais mieux de toi, Reiha..."

Et bam, coup critique, c'était sûrement très efficace. Tout ça, ça lui apprendra à essayer de me tacler sur mes habits, il y avait une limite à ne pas franchir ici, et évidemment elle a réussie à la franchir ! Eh, encore heureux que ce n'était pas un homme, sinon une balayette était si vite arrivée pour faucher les jambes de certaines personnes. Mais bon, en l'écoutant, je comprenais qu'elle ne voudrait pas faire d'entraînements tout de suite, alors autant reporter ça à une prochaine fois, donc directement le lendemain par exemple. C'est pourquoi je lui faisais un simple salut de la main.

"-Très bien, dans ce cas retrouve-moi au terrain d'entraînement n°1 de Senshi demain en début d'après-midi. Sur ce, je vais y aller et ne pas prendre plus de ton temps.~"

Et sur de petites paroles propre à la libération connue de mon ""SHIKAI"", qui sont "One with Heaven and Earth", je disparaissais directement de là où j'étais instantanément, pour apparaître au bout d'un moment directement dans mon bureau, là où je me reposerais tranquillement, dans le plus grand des calmes. Sah, quel plaisir d'être Capitaine quand même, même si je m'en plaignais, j'avais un super bureau et une super chaise dans laquelle il était facile de s'endormir. Les jaloux seront constamment jaloux.


_________________
La justice en marche (Murazaki Tengoku) M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 166
Expérience : 753
Reiryoku : 24600
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Jeu 27 Juin - 12:48

Idées impures... Comment ça "idées impures" ? C'était gênant, trop gênant ! Comme tout le monde, Reiha y pensait parfois, effectivement. Mais là, de suite ? Non, impossible. Et le fait qu'on pense cela d'elle la mit dans tous ses états, la faisant de nouveau rechuter dans la gêne. Que pourrait-elle bien imaginer, d'abord ? Si elle n'avait pas pensé à ce genre de choses jusqu'à présent, c'est qu'il y avait bien une raison. Mais ces quelques mots furent suffisant pour déclencher la chose. Oui, comme quand une chanson qu'on écoute pour la première fois nous rentre dans le crâne. Ce cas de figure était applicable à cette situation, puisque ces quelques mots furent suffisants pour que ces idées impures naissent subitement.

« J-je... »

K.O technique. Elle n'arrivait plus à se défendre, pas contre ça, pas maintenant que quelques idées l'empêchaient littéralement de penser à autre chose. Autant dire que la nouvelle attaque du capitaine ne fut qu'un coup de marteau de plus sur le clou de son embarras déjà relativement bien enfoncé. Paralysée, elle n'était même plus en mesure de lui répondre pour les quelques secondes à venir. Il allait sûrement voir ça comme un aveu, mais tant pis. De toute manière, la moindre réponse engendrerait sûrement des conséquences encore plus dramatiques pour son bien-être mental. Ainsi Reiha décida-t-elle de ne pas prolonger ce débat – si on pouvait appeler ça ainsi – au profit de sa santé mentale.

Après quoi, une heure et un lieu furent convenus pour la nouvelle rencontre. Malgré sa gêne, Reiha fit de son mieux pour retenir tout ça et hoacha simplement la tête en réponse. Il fallut attendre quelques secondes de plus avant qu'elle ne se reprenne et salue son capitaine dans les formes pendant qu'il s'éclipsait en... se téléportant ? Peut-être que c'était un déplacement si rapide qu'elle n'avait pas pu en voir les mouvements à l'oeil nu. Quoi qu'il en soit, le capitaine disparut après ça, ne laissant plus aucune trace de lui si ce n'était un petit résidu de reiatsu qui finit lui aussi par s'envoler.

« Peut-être que j'aurais dû le saluer plus proprement... »

Chacun ses petits problèmes. Quoi qu'il en soit, Reiha disparut à son tour, mais en marchant bien sûr. Elle regagna ses propres quartiers dans lesquels elle put se ressourcer, manger un peu et se préparer à l'affrontement de demain avec une bonne nuit de sommeil. Et évidemment, une fois l'heure convenue tombée, Reiha était déjà à attendre sur le terrain. Arrivée un peu en avance, comme à son habitude, elle patientait encore en s'échauffant à défaut d'avoir autre chose à faire.

_________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
La justice en marche (Murazaki Tengoku)

Sauter vers: