De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 27 Avr - 19:05
Je fatiguerais presque de jour en jour si je n'était pas habitué à ce qu'il se passait ici au Seireitei. Surtout quand j'avais connaissance de certains rendez-vous qui essayaient d'être discrets, mais qui ne l'était pas réellement. Comme par exemple Sôo et Tomoe qui se sont rencontrés au Quartier Général de la Seconde Division. Un simple sourire se dessinait sur mes lèvres. Ils étaient tellement facile à déchiffrer, je ne m'attendais pas à ce qu'ils agissent à ce point comme ça, et au contraire, je m'attendais à ce qu'ils agissent normalement. Mais ils ont totalement dépassés mes expectations. C'est pourquoi j'avais décidé d'entreprendre moi-même certains de mes plans, les avançant toujours un peu plus pour les ramener là où je les voulais.

Des papiers entre les mains, je réfléchissais donc à quelle personne j'allais pouvoir utiliser afin de commencer la partie initiale de ce que j'avais en tête. Si ce jeu se déroulait comme je l'imaginais, je pourrais m'amuser sans dépasser les règles qui me sont établies, sans dépasser les limites et me faire moi-même considérer comme un criminel. Bon, je restais entièrement loyal au Seireitei, ça c'était un fait. Je ne cherchais qu'à montrer la mauvaise herbe de la bonne, trouver ceux aux tendances de traîtres. Et le comportement de certains étaient vraiment.. borderlines, après tout. Je levais la tête de mes documents, donnant un simple ordre à la seule femme qui attendait dans mon bureau, Musume.

"-Musume-Chwan, va me chercher Eien, dis-lui que j'ai à parler avec lui.~"

".... Très bien, Capitaine."


Je voyais qu'elle était irritée, voir peut-être énervée vu comment je l'appelais, mais je n'en avais rien à faire, je ne faisais que ce que je voulais après tout, car c'était assez amusant de le faire. Oh, j'ai failli l'oublier, mais comme vous vous en doutez j'étais comme d'habitude habillé de mon fameux short rose, mon T-Shirt Hawaïen bleu avec des bananes jaunes dessus, et j'étais assis en tailleurs sur mon bureau. Mon Zanpakuto était serré entre mes jambes alors que le manche restait sur mon épaule, moi-même étant en position relax entièrement en arrière. Je prenais évidemment mes aises. Et après un certain temps, Eien rentrait seul dans la salle, Musume attendant clairement à l'extérieur.

"-Et bah Eien, t'en as mit du temps, t'as fait quoi avant d'venir ici ?~"

Je baillais un instant, avant de me mettre encore plus à l'aise sur mon siège de Taicho. Evidemment, je n'avais clairement pas la "dignité" que certains espéraient voir d'un Capitaine, celle d'un homme étant toujours sévère, sérieux ou je ne sais quoi. Mais j'agissais comme je le voulais, j'étais assez excentrique, et si malgré ma position et mes agissements, si le Sotaicho n'avait rien dit sur ces habitudes, c'est bien parce que derrière il y avait des faits. Des faits qui faisaient qu'il n'avait rien à redire sur mon travail. Ou qu'il s'en foutait, mais dans les deux cas, c'était à mon avantage ahah.

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Mar 30 Avr - 15:24


Posticher dans le quartier de la brigade Senshi, tu flânais comme pas possible une gourde de saké à la main. Tu déléguais l’ensemble de tes tâches, placardais deux/trois coup de tampons à la va vite – sans même regarder. Le fonctionnaire idéal en quelque sorte. Si tu aurais été un humain, tu serais sans aucun doute un antillais bossant à la poste. Malheureusement pour toi, l’une de tes proies se montrait. À cette heure, cela ne pouvait présagé rien d’interessant. Blablabla. Elle parlait. T’écoutais pas. Le schéma classique. Après son monologue tu décidais de la suivre jusqu’au bureau du Tengoku.

Tu saisissais Musume par la taille et la plaquait avec force contre toi, laissant un regard de braise prendre possession de ses iris, un sourire narquois aux lèvres. Tu n’hésitais pas une seule seconde à embrassé sa nuque – l’un de ses trigger points. Elle te repoussait légèrement, expliquant qu’il ne fallait pas faire ça ici. Que l’on pouvait nous voir et que le capitaine t’attendais. Une sainte nitouche, ouais clairement. La veille au soir elle tenait tout sauf ce genre de propos. Elle n’avait absolument pas le capitaine en bouche mais plutôt... Bref.

« Ce soir. Quand le soleil se couche. Chez moi. »

L’invitation ou du moins l’ordre était apposé. Et en vue de son regard, elle n’attendait que ça. Sans plus attendre, tu pénétrais dans le bureau du Taicho, un sourire de con se dessinait rapidement.

« Hihi. Musume est une fille vorace et très entreprenante vous savez... Nan vaux mieux ne pas savoir Tengoku, crois moi. »

Sans plus attendre tu t’installais face au patron – enfin face au mec au gout vestimentaire aussi éclatez que... y’a pas de comparaison. Il n’était pas venu à toi secrètement. Il n’avait donc pas besoin de toi sous ta véritable identité, tu avais tout le luxe de pouvoir continuer à faire le guignol et amuser la galerie.

« J’imagine que si tu as fais appel à moi, c’est surtout pour me rouspeter n’est-ce pas ? J’t’arrête pas besoin, ça fait deux trois jours que j’ai pas fais d’attentat à la pudeur ou que j’ai tripoté de la shinigami sans son accord, hihi. »

Ton regard devint rapidement plus sérieux le temps d’un micro-instant. Tu cherchais à savoir si une quelconque personne tentait d’épiée cette conversation. Hormis Musume, personne n’était à portée d’écoute, mais même elle n’avait pas le privilège de connaître "Sôjôbô". Enfin soit, un simple bakudō voir kaidō permettrait de confiner la pièce dans le pire des cas.

Tu attendais avec frivolité la raison de ta convocation.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 30 Avr - 15:48
Il mit un temps conséquent à arriver, et je crois que le plus agaçant c'était qu'il pense que je ne sache même pas ce qu'il se passait dehors. Je sentais une veine presque exploser sur mon front. Je devrais peut-être lui apprendre sa leçon en lui faisant manger le sol une ou deux fois. Mais bon, passons. Je ferais mine de ne rien voir, préférant me reposer confortablement dans ma chaise en attendant qu'il se décide enfin à rentrer, alors que je baillais. Puis je l'entendais dire cette fameuse phrase, celle avec ma secrétaire. En vérité, elle pouvait faire ce qu'elle voulait, je ne l'appréciais pas personnellement en dehors du travail après tout, mais il y avait des choses à faire et à ne pas faire. Mais je gardais cet air nonchalant alors que je me reculais dans ma chaise, posant mes pieds sur mon bureau.

"-Je te l'ai déjà dis, mais la prochaine fois que tu causeras des ennuis, on fera une petite session 'd'entraînement privé'."

Qu'est-ce que pouvait bien être cet entraînement privé ? Oh, c'était un entraînement, rien de plus simple. Mais un où je le bloquais avec un de mes Bakudo ou ma pression spirituelle, et je le frappe en continu jusqu'à ce que je m'ennuie. On pouvait le dire, quand il faisait des conneries -des grosses conneries-, c'était ma pute. Mais passons, heureusement qu'il ne pouvait pas lire dans mes pensées haha. Je réfléchissais un court instant avec de claquer des doigts tout en laissant sortir de mes lèvres une petite incantation. Apparaissant sur les murs et les fenêtres, il y avait cette sorte de membrane jaune avec des chaînes par-ci par-là, disparaissant de la vue peu après, de quoi isoler l'entièreté de la salle pendant un petit moment.

"-Mais si je t'ai appelé ici c'est d'abord pour quelque chose d'important. J'imagine que tu sais déjà que la Seconde Division ne me regarde pas du bon oeil, et ça ne saurait tarder pour la Troisième. Je compte les laisser s'amuser encore un peu, les laisser croire qu'ils ont le dessus. Toi, ton rôle, ça sera d'espionner les agissements au large de la Seconde et Troisième Division. Yuki s'occupe déjà de Sôo."

Calmement, je me redressais légèrement, ce sourire léger toujours présent sur mes lèvres alors que je "regardais" droit dans les yeux le jeune homme face à moi. C'est vrai que les agissements de ces personnes ne m'étaient vraiment pas inconnues, il était facile de deviner leurs agissements quand une personne ne t'aimais pas. Mais je n'étais pas le moins du monde inquiet, après tout, je n'avais absolument rien à me reprocher, et ce petit jeu était uniquement amusant pour moi. Le jour où ils franchiront la ligne de trop, alors je les exterminerai tout simplement.

"-J'espère que tu ne me décevras pas Eien, c'est un travail important après tout. Le dernier qui était à ta place s'est fait attraper en quelques jours par Sôo. Ce qui m'a rendu assez mécontent de ce dont était capable Jin'ei. J'espère que tu pourras rattraper le coup.~"

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Mar 30 Avr - 16:27


Un jaloux. Ni plus ni moins. Que voulez-vous. Sa revêtait des short roses, un bandana sur les yeux et Tengoku pense qu’il était soin. Comme dirait les humains ; lol. C’était assez visible, il en pincé pour sa secrétaire et c’était rendu compte que el charoooo avait déjà gouté sa compagne sous toutes les coutures – comme de nombreuses shinigamis. Tu ne rebondissait même pas sur le passage de l’entrainement privé, bah oui. Tu n’étais pas gay, chacun son kiffe. Il aimait les hommes, toi pas. Tu ne le jugeais pas pour autant. Triste vie.

« Hmmm, comme disent souvent les humains "mort de rire". Mais si vous voulez des cours, je peux vous apprendre à gérer de la folle. »

Tu écoutais avec attention les propos de ton Taicho tandis que ton sérieux se voulait de plus en plus évident. Ainsi, la raison était en rapport à Sôjôbô.

« Les cibles sont claires. Au premier mouvement, elles seront éliminées »

Tu n’avais pas besoin d’en dire plus. En toi, le verbe et l’action ne faisait qu’un. Inutile de dire que tu supplanteras ton Fukutaicho. Il fallait tous les surveillés. Aucune personne n’échappera à ton courroux.

« Entendu. Il serait préférable de désenchanté la pièce et de mimait un énième scandale désormais. »

Avais-tu besoin de dire que tu étais le meilleur en la matière, que tes prouesses étaient si importantes que nul ne connaissait ta réelle identité. Devais-tu dire que Jin’ei n’avait pas tes capacités ? Non. Définitivement pas. Sôjôbô n’était pas un couard et n’avait pas besoin d’en dire trop. Lui il agissait. C’était limite étrange que le Taicho est ce genre de propos, comme s’il avait oublié tes capacités hors-norme.

Ton sourire de niais repris le dessus sur ton visage, inutile d’être sérieux plus longtemps. Buvant une géegor de saké, tu pointas du doigt un jeu humain trainant non loin de cartes nommées "Uno".

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 30 Avr - 18:36
Je restais neutre face à ses paroles, préférant passer outre de ce qu'il disait sinon je devrais l'éclater au sol pour le savater à coup de Rang D dans ses morts. Mais passons, car après tout, à part sa mère, je ne connaissais pas d'autres "folles". Mais il ne valait mieux pas lui dire, après tout, il pourrait être vexé et bouder. Ce serait tellement terrible, ohlala. Et surtout que j'avais mieux à faire que de dire ce genre de choses, principalement.

"-Avant d'engager une cible, envoie-moi un message, peu importe la façon. Tant que je suis au courant, tu peux faire ce que tu veux.~"

Puis un simple rire s'en suivait quand je me rappelais d'une chose. Ce type, je ne doutais pas de ses capacités, bien au contraire, il faisait parti de ceux en qui j'attribuais un minimum de confiance. Cependant, j'aurais bien plus confiance s'il m'avouait son potentiel que d'essayer de le cacher, salaud. Mais ce n'est pas tout, il serait sûrement une pièce maîtresse dans ce que je compte faire. Après tout, si tout se passe comme prévu, je réussirais mes objectifs tellement rapidement que ça pourrait devenir obscène.

Mais alors que je m'apprêtais à enlever le Bakudo présent dans la pièce, je regardais là où il pointait. Un jeu de cartes de "Uno", des cartes que j'ai récupéré il y a un certain temps lors d'un voyage sur Terre. Une pure chance que je les ai trouvées, et j'ai bien aimé y jouer. Après tout, il ne fallait pas être un génie pour comprendre les règles quand elles sont présentées de cette façon. Avec une très courte incantation, un léger fouet de glace se créait autour de mon poignet, pour arriver au bout de mon doigt et partir attraper ce paquet de cartes qu'il ramenait directement après sur la table. J'allais laisser un peu plus longtemps le Bakudo de départ, au cas où nous ayons certaines autres choses à dire. Mieux vaut prévenir que guérir.

"-Tu veux faire une partie ?~"


Je récupérais ce paquet avec mes mains, le mélangeant habilement et rapidement. Rapidement, ce deck d'unos était complètement mélangé, tandis que je n'attendais pas de réponses de sa part pour distribuer 7 cartes pour chacun. Je supposais qu'il connaissait déjà les règles, et surtout connaissant un peu sa "personnalité" joueuse. Et puis ça serait un bon passe-temps, et une excuse pour ne pas travailler un peu plus surtout. Même si dormir pouvait être pas mal..

"-Tu connais les règles ou t'as besoin que je te les disent ?"

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Mar 30 Avr - 20:44


Inutile de raconter ta vie 107 ans. Tu avais compris, c’était un jaloux, les ordres sont les ordres bla bla bla, parle à ma main ; çc ; ça craint.

Tandis que le joueur de poker mélangeait les cartes, tu attendais. Mort de rire, ahaha quelle chouette expression humaine. Le plus surprenant restait le fait qu’il existe plusieurs langage et culture – tout plein d’informations dont tu t’en foutais totalement. Mais hé, il te fallait tes 400 caractères dans ton rp pour pas passer pour un crevard donc tu grattais comme tu pouvais. Alalah saleté d’Eien.

Bref les cartes étaient mélangées, il ne manquait plus que de l’action. Un "Uno". Tu n’avais jamais joué. Mais tu te disais que c’était surement un vrai jeu de looser, bah oui logique. Tengoku y jouait. C’était d’une évidence rare.

« Vas-y explique moi les règles beau gosse, j’suis toute oreille. Par contre j’vais te soulever comme j’ai soulevé Musume hier soir, oups. Par contre frère faudra peut être enlever ton bandeau si tu veux y voir quelque chose. »

Une pique évidente. C’était les aléas du sport. Joueur de hearthstone depuis des siècles tu connaissais la stratégie sur le bout des doigts. Il allait graille une défaite aller-retour pire que sur fifa. Être sujet au "3-0, fais tourné la manette". Quel coup dur !

Allez allez let's go.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 1 Mai - 3:18
Je plissais les yeux derrière mon bandeau en regardant ce type commencer à mal parler. J'avais des limites, et il ne fallait pas les dépasser, même si je suis patient. En général, je laisse certains membres m'appeler par mon prénom car je m'en fous, mais disons qu'il y a un certain respect à garder. Après tout, même s'il faisait parti de Jin'ei, se faire suicider par 3 Zanpakutos dans le dos ça pouvait arriver très rapidement.

"-Fufu, même si je suis patient, il y a des limites dans ce que tu peux dire et ne pas dire. Encore une fois et je te ferais manger le sol.~"

Puis je toussais calmement, gardant ce petit sourire sur mon visage. Il me suffisait d'éternuer pour le clouer au sol après tout, ou même de claquer des doigts. En faite, je pouvais ne rien faire, et je le claquerais au sol quand même. Plutôt pratique, n'est-ce pas ? Mais je vois qu'il ne connaissait pas les règles du Uno, il fallait donc que je les lui expliquent.

"-Le but du Uno est de se débarrasser de toutes ses cartes. Pour gagner, il vous faudra marquer être le premier à ne plus avoir de cartes en main.

Combien de cartes dans le Uno ? Pour jouer au Uno, il vous faut les 108 cartes réparties de cette manière :

   19 cartes de couleur bleu, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
   19 cartes de couleur rouge, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
   19 cartes de couleur jaune, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
   19 cartes de couleur verte, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)

et des cartes spéciales:

   8 cartes « +2 », (2 pour chaque couleur)
   8 cartes « Inversement de sens », (2 pour chaque couleur)
   8 cartes « Passe ton tour », (2 pour chaque couleur)
   4 cartes « Joker »
   4 cartes « +4 »

Le pouvoir des cartes spéciales Uno :

La carte « +2 » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 2 cartes et passe son tour et cela même si c’est la première carte retournée en début de partie.

La carte « Inversement de sens » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le sens de la partie est inversée. Si la partie se déroulait dans le sens des aiguilles d’une montre, elle passera donc dans le sens inverse. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Passe ton tour » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit passer son tour. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Joker » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, il peut ou non choisir de changer de couleur en l’annonçant aux autre joueurs. Si elle est la première carte retournée en début de partie, le premier joueur choisit donc une couleur.

La carte « +4 » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 4 cartes et passer son tour. De plus, le joueur qui a posé cette carte peut choisir ou non de changer de couleur. Attention cependant, cette carte ne peut être jouée seulement si le joueur n’a pas d’autre solution. Si un joueur décide de bluffer et qu’il se fait démasquer, il aura alors une pénalité.
Comment jouer au Uno :

Tout d’abord, un des joueurs distribue à chacun 7 cartes. Le reste des cartes fait office de pioche. Pour commencer, le joueur ayant distribué retourne la première carte de la pioche et le joueur situé à gauche commence la partie. Il doit recouvrir la carte de la pioche par une carte d’une même couleur, du même chiffre ou du même symbole. Si le joueur ne peut pas jouer, il a la possibilité de poser une carte « joker » ou « +4 ». Dans le cas ou le joueur ne possède aucune de ces cartes, il doit en piocher une. Si cette carte peut être jouée, il peut directement la poser, sinon il devra la conserver dans son jeu.

Lorsque qu’un joueur n’a plus qu’une carte en sa possession, il doit crier « Uno » pour avertir tous les autres joueurs. S’il oublie de le faire et qu’un joueur s’en aperçoit, il devra piocher 2 cartes en pénalité."


Et je finissais entièrement de mélanger et de distribuer les cartes, en retournant une entre nous deux. Quoi, comment ça j'ai copié/collé entièrement les règles sur le site regles-de-jeux.com ? C'est faux, je ne faisais que lire les règles au dos d'une carte spéciale, après tout, je n'oserais jamais faire ça, ce serait totalement immoral n'est-ce pas ? Mais je me demandais si cette explication lui suffisait.

"-Est-ce que t'as besoin que je me répète ?~"

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 2 Mai - 18:52


« Pfouah. Le forceur. Doucement. Doucement. Ralentis. Faute. Carton rouge ta mère ». Voila littéralement ce qu’il se passait dans la tête du trublion tandis que le robot récitait son cours par coeur. T’avais rien compris, au plus grand dam du taicho. Enfin si, de ce que tu avais compris c’était qu’un +4 brisait des amitiés, des familles, tout le tralala.

« Euh... C’est possible de m’expliquer avec tes propres mots beau gosse ? Nan car si c’est pour lire les règles, bah je peux le faire, mais j’ai rien compris. Wallah. Ouais les humains aiment bien dire ça, c’est amusant. Y’a moyen de faire un petit parallélisme avec le Gotei ? Genre, le plus 4 c’est le sotaicho qui te mets une pression, tu pioches etc. »

Le chieur parfait, certes. Mais il te fallait comprendre. Désoler TeNgOkU, tout le monde n’était pas pro du codex ni même du uno. Tu attendais avec impatience cette explication du règlement made in Goteisantai, on pouvait dire que ça te changera d’un simple copier/coller made in google. Et puis ça lui permettra d’utiliser sa matière grise pour une fois.

N’est-ce pas ?

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 2 Mai - 19:05
Mais je vois qu'il ne connaissait pas les règles du Uno, ou plus précisément celles que je lui ai expliquée, il fallait donc que je les lui expliquent de nouveau. Surtout, il fallait que je les lui expliquent de nouveau mais cette fois-ci en changeant les noms, comme par exemple remplacer le +4 par Sotaicho, etc... Il avait du mal ce Eien, son cerveau était lent, et ce n'était pas du tout pour gratter un peu plus d'xp. Personne n'oserait faire ce genre de choses, et encore être plus honteux en répétant ce qu'ils ont dit auparavant en changeant quelques trucs...

"-Le but du Uno est de se débarrasser de toutes ses cartes. Pour gagner, il vous faudra marquer être le premier à ne plus avoir de cartes en main.

Combien de cartes dans le Uno ? Pour jouer au Uno, il vous faut les 108 cartes réparties de cette manière :

19 cartes de couleur bleu, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
19 cartes de couleur rouge, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
19 cartes de couleur jaune, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
19 cartes de couleur verte, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)

et des cartes TRES spéciales:

8 cartes « Taicho », (2 pour chaque couleur)
8 cartes « Tu fais demi-tour », (2 pour chaque couleur)
8 cartes « Carton rouge », (2 pour chaque couleur)
4 cartes « Roi des Âmes »
4 cartes « Sotaicho »

Le pouvoir des cartes spéciales Uno :

La carte « Taicho » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 2 cartes et passe son tour et cela même si c’est la première carte retournée en début de partie.

La carte « Tu fais demi-tour » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le sens de la partie est inversée. Si la partie se déroulait dans le sens des aiguilles d’une montre, elle passera donc dans le sens inverse. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Carton rouge » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit passer son tour. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Roi des Âmes » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, il peut ou non choisir de changer de couleur en l’annonçant aux autre joueurs. Si elle est la première carte retournée en début de partie, le premier joueur choisit donc une couleur.

La carte « Sotaicho » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 4 cartes et passer son tour. De plus, le joueur qui a posé cette carte peut choisir ou non de changer de couleur. Attention cependant, cette carte ne peut être jouée seulement si le joueur n’a pas d’autre solution. Si un joueur décide de bluffer et qu’il se fait démasquer, il aura alors une pénalité.

Comment jouer au Uno, tu me demandes ? C'est simple, mais comme je te l'ai déjà dis on va accélérer un peu, et aller vers la fin de jeu :

Lorsque qu’un joueur n’a plus qu’une carte en sa possession, il doit crier « KEBAB » pour avertir tous les autres joueurs. S’il oublie de le faire et qu’un joueur s’en aperçoit, il devra piocher 2 cartes en pénalité."


C'était la deuxième fois que je lui expliquais, et j'ai même du changer énormément de règles pour que son cerveau malade d'autiste le comprenne. J'espérais que cette fois-ci tout se passerait et qu'il ne me ferait pas me répéter 25 fois. Ce serait vraiment dommage de récupérer de l'xp à l'infini de cette façon, ce serait vraiment déloyal n'est-ce pas ? Ahem, je n'ai pas tout recopié après tout, ça devrait passer hehe.

"-Est-ce que t'as besoin que je me répète une troisième fois, ou t'as enfin compris ?~"

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 2 Mai - 19:14


Ah bah la tu y voyais beaucoup plus clair. Il suffisait d’un simple Kebab pour remporter la partie. Sah quel plaisir de faire charbonner ce Taicho. Comme disait l’adage ; Jamais deux sans trois. Tu te grattais le crâne, l’air ailleurs.

« Hmmm... J’ai encore un peu de mal avec le numéro des cartes et leurs couleur. Serait-possible de m’expliquer en changeant la couleur par les factions ? Et éventuellement les numéros, car pfiouuuuuh... J’ai vraiment pas compris.   »

Ta mine ne trahissait pas tes attentions. C’était une manière de faire du bénéfice en quelques mots.

« D’ailleurs vu que c’est un Uno revisiter, j’suis d’avis de changer de nom. Genre le Nyan, le Nyuh... Etc. T’en penses quoi ? »Le faire tourner en bourrique était un plaisir absolu.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 2 Mai - 19:43
Je roulais des yeux derrière mon masque comme sa mère roulait du cul dans son petit bas moulé. Changer la couleur, pourquoi pas, ça pouvait même être drôle, mais changer les numéros ? Je sentais une petite douille, quelque chose pour écrire bien des mots en plus et être sûr de gratter un peu plus d'xp. Quelle est donc cette sorcellerie, cette magie noire, cette malédiction ?! Enfin bon, je baillais un bon coup, parce que ça m'fatiguerait presque tout ça.

"-Hmm, très bien. Faisons ça alors, pourquoi pas. Les rouges seront les Hollows, les verts les Shinigamis, les jaunes les Humains et les bleus les Quinchiottes. Ces sales déchets là. Ahem, enfin bref, quant aux numéros.. Tu veux pas que je dessine les cartes moi-même ?"

Question piège, j'avais déjà à porté de main une petite statuette en bois lambda prête à être jetée dans son gros crâne de Krillin. Je jouais calmement avec les cartes que j'avais en main, les mélangeant pour faire genre que j'avais quelque chose à faire alors qu'en vérité je passais juste le temps d'une certaine manière.

"-Changer le nom ? Va pour le Nyuno alors. Et pourquoi tu irais pas nous faire du café ou du thé en attendant que tu comprennes toutes les règles ? ça devrait prendre du temps vu comment tu sembles étraaaangement lent.~"

Puis je finissais par la masterclass de la douille, histoire d'être sûr de commencer dans cette partie endiablée de Nyuno, le nouveau jeu à la mode depuis maintenant quelques minutes. Hehe.

"-Je commence, d'ailleurs."

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 2 Mai - 20:31


Merde cet enfant de catin avait découvert ton petit jeu. Bon bah nique. Tu continuais quand même jusqu’au bout ton petit jeu de dupe. Fort heureusement, vous aviez toute la journée, la nuit, la semaine, le mois, des années pour jouer non-stop. Tu comptais bien mettre ton petit 82928483 à 0.

« Vas-y partons sur ça. Par contre ouais, l’idée de dessiner les cartes, c’est interessant ça. Franchement... »

Si je pouvais avoir ta mère en garniture, quel rigolade. Ahah, on s’esclaffe toujours en insultant les mamans. Ton gros crâne était prêt à toute éventualité. Lui et sa statue acheter à Barbès pouvaient toujours venir.

« Le Nyuno. Quel plaisir. Moi chercher de la boisson... hihi. MUSUNE, RAMENE A BOIRE SITEUPLÉ. Hop là, c’est regler. »

Tfou. Pour qui il te prenait ? Une servante ? C’était un rôle déjà occuper par les femmes ça. Tu n’avais donc pas besoin de le faire ; musume-tchoin faisait le boulot à ta place. Tu n’hésitais pas à regarder ses formes outrageuses. Vivement ce soir.

« Hmmm, c’est une douille ça. Je reconnais. Y’a forcement que les tricheurs qui veulent commencer en premier. »

Tu te retournais vers l’taicho lo. Ce narvalo ne savait pas ce qu’il ratait en compagnie de cette tigresse. Bref, le jeu commençait. Bla bla bla. Les oiseaux chantaient. Les papillons volaient. Bla bla bla. C’était au tour du mec avec un bandeau sans flow.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 4 Mai - 18:18
L'idée de dessiner les cartes c'était intéressant ? Et bam, dans son gros front la statuette. Je la lançais pour qu'elle arrive directement dessus. Il mérite après tout, et encore, c'est plutôt sympa. J'aurais du le tenir avec un Bakudo et le traîner tout autour du Seireitei avec une laisse pour lui apprendre à ce petit chien. Fiou, passons à autre chose alors Je le regardais appeler Musume, m'en foutant un peu. Mais il a oublié qu'il était un lieutenant lui aussi, si je voulais un café plus rapidement j'avais tous les droits de les ordonner d'aller m'en chercher un.

La boisson à la main, je buvais calmement. Sah quel plaisir de boire juste avant de mettre une branlée au nyuno au loser qui se trouvait devant moi. Je regardais calmement ma main en même temps. Assez intéressant, de quoi l'éclater facilement. J'avais tout un combo en tête, en espérant que lui ne tricherait pas comme un salaud. Mais bon, s'il gagnait, c'est que je l'aurais laissé gagné après tout. Quoi ? Comment ça je suis un mauvais perdant ? Niquez vous.

"-Ouais, mais c'est pas toi qui décide, je commence."

Voyant le petit Hollow 8 sur le terrain, je regardais ma main. Qu'est-ce que je pourrais jouer, quelle est la meilleure stratégie qui pourrait être faite. Des millions de scénarios se montaient dans ma tête sous fond de musique Shonen. Hm ? Comment ça je faisais du remplissage uniquement pour jouer une simple carte ? Je ne vois pas de quoi vous parlez. J'attrapais une carte dans ma main, la relevant pour la poser rapidement sur le terrain, démontrant un joli Humain 8. Sah quel plaisir de jouer ça en premier. C'était au tour de ce loser sans aucun flow.

"-A toi de jouer, Eien.~"

Je ramenais mon petit thé à ma bouche une nouvelle fois, et boom, j'avalais de nouveau comme la mère d'Eien avalait des kilomètres de saucisses. Mais mieux vaut ne pas être vulgaire sur ce genre de choses, même si c'était la pure vérité.

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Dim 5 Mai - 13:57


Les aigles ne volaient pas avec les tengeons. La blanche colombe n’était pas atteinte par la bave du Tencrapaud. Le mois bénis arrivait. Tu ne comptais pas sacrifier tes bonnes actions au profit d’un être possédant – anormalement – un QI négatif.

Il trouvait ça drôle. Ahah. Il ne faisait que te copier. Une piètre imitation du duc que tu étais. Pensait-il te détrôner ? Vroom Vroom. Quelle excellente blague.

La statuette fut saisit en pleine air, avant de trôner sur la table. Quelle ignominie de penser que ça suffirait. Tandis qu’il vociférait intérieurement ses frustrations de mâle zeta, toi tu t’apprêtais à gagner. Comme cette partie sur vos cellulaires... Celle qu’il avait abandonné sous couvert d’une connexion éclatée. Voyons.

D’un geste poli, tu l’invitas à poser sa carte. Le huit hollow attendait la suite. Tandis qu’il essayait de broder un rp totalement fade et sans imagination – pour gagner du temps – voilà qu’un huit humain était posé. Tu comptais bien le faire rager. Ton regard se porta sur tes sept cartes ; trois cartons rouges ; une carte roi des âmes : deux sotaicho ; ainsi qu’un numéro 10 shinigami qui te représentait parfaitement.

« J’espère que tu vas assumer la défaite ahah. Bon bah bismillah hein. Que l’âme des cartes soient avec moi. »

Première carte et premier stop pour Tengoku. En effet, tu venais tout juste de poser un carton rouge humain. C’était encore à toi de jouer. Tu le regardais, pendant ce temps. Un rictus au lèvre.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Lun 20 Mai - 17:49
Je regardais calmement ce loser sans un seul flow, le laissant s'imaginer qu'il avait ne serait-ce qu'une seule chance face à moi, alors qu'au fond il n'était qu'un loser incapable de pécho si ce n'était des PNJ. C'était vraiment la honte quand j'y pensais, mais ce n'était pas la faute de notre Krillin National, il fallait penser au jeu maintenant, et jouer stratégiquement.

La statuette attrapée, je m'en doutais. C'était juste de l'irrespect pur et dur pour un loser comme lui. Mais ne revenons pas sur la partie sur les cellulaires car ma connexion était vraiment éclatée et je ne pouvais rien y faire, c'est vraiment pas de chances après tout, et appuyer dessus était relativement déloyal en somme.

Mon regard -bandé par mon masque- se posait de nouveau sur mes cartes. Il ne m'en restait déjà que 6, un carton rouge, 2 Sotaicho, un "Tu fais demi-tour", un 6 Humain ainsi qu'un 9 Hollow. Sah quel plaisir, j'ai rarement eu une main aussi éclatée que celle-là, l'âme des cartes n'était donc pas avec moi, je devais donc en appeler à la puissance ancestrale de l'amitié pour me sortir de là. Ou alors de la triche, à voir.

"-La défaite ? Je ne perdrais pas, il est impossible que je perde après tout."

Un sourire arrogant se dessinait sur mes lèvres tandis que je regardais le tricheur en face de moi choisir comme par hasard une main de Dieu alors qu'il n'est qu'un simple plébéien, sah quelle honte. Dommage qu'il était incapable, car même avec il allait perdre. Je regardais avec un air simple la carte qu'il venait de jouer, un fameux Carton rouge digne des plus célèbres portés au foot. Je ne pouvais pas jouer, forcément, alors je l'invitais de nouveau à rejouer en gardant toujours mon sourire, pointant de ma main libre le plateau.

"-C'est encore à toi, Eien."

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Lun 20 Mai - 19:41


Sacré tengoku, g pa lu. Un gosse de 13 pige qui possédait le même blaz qu’une pizza provenant d’el pueblo. Sah, l’enfant oubliait-il qu’il n’était respecté nul part ? Certes, il balançait 2/3 élucubrations par ci et là. Inutile de répondre, tu ne t’attaquais pas aux handicapés ni au qi négatif.

...

Si totalement. En plus de vouloir tailler, cet homme n’était même pas capable d’aligner une phrase sans qu’il ne se répète 83848283 fois. Que voulez-vous que j’vous dise. Être un gros porc de gros sac ne voulait pas dire que l’on était drôle, tous n’était pas abdelhamid aka thekairy78. À l’instar d’avoir son poids, ton taicho n’avait pas son humour. C’est dire ! Il ressemblait à l’enfant de gollum et de kenny.

Sah quel honte.

Tu allais le faire payer. Sans même écouter ce qu’ils disait, tu venais d’apposer un autre carton rouge, cette fois-ci il était Hollow. Un rictus moqueur au coin de la bouche, c’était encore à toi de jouer. Tu avais une main de béni tandis qu’il était archi éclaté. Sa teleportation n’allait pas surpasser tes trous noirs.

À vous les studios.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 22 Mai - 14:01
Sacré Krillin, faire le malin alors qu'il fait des fautes partout et tenter de reprendre sur la syntaxe d'autrui. Quel plaisir c'était de le relire et de compter toutes ses fautes tandis qu'il n'a aucune idée où elles sont, je pourrais reprendre chacune de ces fautes pour augmenter le compteur de mots, mais on ne va pas se mentir, j'ai grave la flemme de le faire j'allais y passer l'heure alors qu'il n'arrive pas à faire plus de 400 mots. Quel loser. Autant reprendre le jeu là où nous nous étions arrêtés.

C'est de nouveau un autre Carton rouge, comme par hasard. Je me demandais si ce n'était pas une triche faite pour exprès avoir le combo parfait par un certain détenteur de calvitie très avancée, mais ce n'était pas possible qu'il essaye de faire ça n'est-ce pas ? Il n'oserait pas être aussi nul que sa seule chance de victoire soit ça après tout. C'est vraiment honteux, mais mieux valait ne rien rajouter dessus, il pourrait se sentir mal, après tout il ne gagnait que rarement, il fallait bien le laisser gagner de temps en temps ce loser.

Je baillais calmement, récupérant la tasse de thé que j'avais pour boire tout en regardant dehors. Je le laissais faire ses 3 posts pour utiliser ses 3 Carton Rouge, et je jouerais plus tard. En attendant, je faisais je ne sais quoi. C'est vrai, je pense que je devrais le mettre au trou 3 jours pour lui apprendre à arrêter de faire ce qu'il fait si bien - harceler les femmes. Ouais, ça lui apprendra à ce gros loser, passer 3 jours dans un endroit totalement dénué de lumières avec toutes ses capacités privées. C'était quelque chose qui pourrait être drôle.

A toi gros loser.

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 23 Mai - 13:48


Ah bah. En parlant d’une victime. Voilà t’y pas que Ten... Vito le faible cherchait à t’imiter dans l’art sinueux du remplissage inutile, mais pourtant rigolo ? Que voulez vous... Quand on ne possède pas de talent particulier, on copie les personnes brillantes qui nous entourent. Étant supérieur en tout point à ce couard portant le nom de pizzayolo, il était évident qu’il agisse de la sorte.

Quelle erreur. Mais quelle erreur. S’attaquer au physique d’une créature brute de Dieu était une hégémonie évidente. Sur lui l’ignominie. Avez-vous vu comment il a éluder la question sur son poids. En même temps quand on a le physique d’un Cortex 91 les pyramides Draaaaaah. C’est compréhensible. Au grand dam de l’homme qui se bandait les yeux, un jeu chelou avec son mec irl askip. Il n’y avait rien à dire de vrai sur toi. Les facéties du trublion ne t’atteignais pas.

Stop sur stop. Ce Nyuno ressemblait trait pour trait à la vie sentimentale de l’italien. J’ai une surfeuse et toi ? Hihi. Ta main accompagne la future carte qui scellera le tour du capitaine. Un énième stop. Sah vraiment. On aurai presque penser que tu trichais. Mais non. Une main de dieu. Ni. Plus. Ni. Moins. Oui. Je. Rp. Comme. Katarina.

« Il est cool ce jeu, hihi. Tu commences quand ? »

La fin du calvaire. Ou pas. À tout moment tu pouvais lui poser ton quinté flush. Ce n’est pas une petite teleportation de faible qui changera ça. Note le bien ! Ah, et quand tu seras capable d’utiliser du vocabulaire, des phrases sensées, sans répétitions, les fautes auront moins d’importances hihi. Quel plaisir ce genre de joute verbale en plein mois bénis. Ne m’oblige pas à aller c/c des rp sur Kotei.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 23 Mai - 14:59
Je le laissais s'imaginer qu'il a inventé cet art, alors que la seule chose qu'il a inventé c'est la calvitie à l'âge de 8 ans. Mais passons outre son racisme évident pour les Italiens et ses tentatives de comique, il fallait se l'avouer, il était l'exact opposé de la définition de "drôle". Ses blagues aussi ratées que son corps dénué de muscles ou de charmes. Tellement dénué de tout ça qu'il se sent obligé de draguer des PNJ pour se sentir aimé quelque part, sah quelle honte.

Mais pourquoi parler de mon poids quand je sais que c'est un abject mensonge qui ne m'atteindra pas, tandis que les cheveux ne semblent pas atteindre ton crâne de boule de cristal non plus. Un tel loser ne pourra pas me toucher, car après tout il me suffirait d'éternuer pour le coucher au sol. Cet être infâme n'avait d'égal que les fautes qu'il commettait constamment. Je l'aurais bien défié à un vrai jeu, mais son téléphone ne pouvait pas les faire tourner, comme sa mère se faisait normalement tourner. Oops, désolé, mon chat a marché sur mon clavier haha.

Un troisième stop, que c'était étonnant, c'est vrai que c'était impossible qu'il y ait triche, n'est-ce pas ? Il n'était pas comme ça après tout, il a pas du tout cherché à avoir uniquement des cartes spéciales pour essayer de tricher et seulement une autre de couleur, il n'oserait pas, n'est-ce pas ? Ou peut-être que ce baratineur pense réellement être capable de faire tout cela tout seul ? Comme quand il pense avoir pécho une surfeuse tout seul alors qu'il a demandé l'aide de Calliope et de Ragnar, sah quel plaisir.

"-T'en fais pas, amuse-toi pour l'instant."

Accompagné d'un petit rictus. Jouer toutes ses cartes d'un coup comme ceci n'était pas la chose la plus maline à faire, mais je ne pouvais pas en attendre plus d'un tel abruti. Tellement con qu'il se trompait même de jeu en parlant de Quinté Flush, mais être un attardé mental doit être dur tous les jours, je n'allais pas trop rester sur ce sujet, le pauvre.. Vous imaginez, avoir un corps de lâche, une calvitie, et devoir demander à ses potes pour pécho un personnage ? Aie aie aie. Mais plutôt que de tailler sur la téléportation, n'oublie pas que le seul trou noir est la gorge profonde de ta tante.

A vous les studios. :wola:

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 23 Mai - 16:48


Il ne te laissait pas le choix. Voilà en exclusivité Tengo en plein rp. On l’appelle le bègue dans le milieu. Noter la répétition de « entraînement » :

Comme à mon habitude, je m’entraînais dans un de mes nouveaux lieux préférés d’entraînement. Les terrains d’entraînement à côté du grand dojo, sableux et ayant une multitude de nouveaux parcours ou pantins d’entraînement. Tout un tas d’objets qui servent à exploiter tout un tas de muscles différents ou alors de s’entraîner précisément, comme sur la vitesse, l’agilité, etc.. Il suffisait d’un peu d’imaginations pour un entraînement complet et qui permettrait de s’améliorer grandement. Tandis que moi, étant présent depuis l’aube, je finissais à peine mon entraînement pour l’instant, mon corps musculeux habillé d’une multitude de petites perles salées qui parcouraient mon corps pour se fondre dans le sable et malgré que je sois torse nu et que toutes les cicatrices qui étaient montrés, je n’avais pas honte de les montrer. Bien au contraire, j’en prenais grande fierté.. J’avais tellement sué que le sable à mes pieds ressemblait presque à l’équivalent sableux de la boue. L’entraînement aujourd’hui était très fructueux, parait-il. Je posais un regard sur mon T-Shirt et ma veste blanche ainsi que les poids que j’avais au corps posés à côté d’un pantin. Heureusement, personne n’avait touché à mes affaires, c’était un bon point, car certains enfants avaient décidé de jouer en déplaçant mes affaires. Pas le meilleur des souvenirs en m’entraînant, pour être honnête.

On continue ? Quel calvaire vraiment ce mec. Le pire restant qu’il est comme ça sur tout ses rp le narvalo. Et dire qu’il se faisait terminer sur discord il y a peu.

Plus tôt dans cet entraînement cependant, j’avais remarqué une personne qui s’entraînait tout aussi durement que moi, sa sueur parcourant le sol, mélangé à du sang. C’était clair qu’il s’entraînait d’arrache-pied, mais pas tout le monde était capable de faire ça. Il fallait une sorte de philosophie, enfin, plus qu’une philosophie la force de caractère nécessaire. Souvent, c’était avec une sorte d’idée derrière la tête, comme un objectif qu’il fallait réaliser à tout prix, que les gens s’entraînaient d’arrache-pied, encore et encore. Comme pour devenir plus fort, protéger quelqu’un qui leur est cher, voyager le monde, etc.. les rêves et objectifs étaient diverses et variés. Il y en avait autant qu’il y avait de personnes dans ce bas-monde. Mais alors que j’étais perdu dans mes pensées un court instant, une personne me rentrait dedans. Oh, quelle surprise, c’était l’homme que j’avais repéré précédemment mais n’avait pas interrompu dans son entraînement. Du haut de mon mètre 90 et de ma masse de muscles, c’était clair qu’il ne pouvait pas réellement me faire tomber au sol même en me rentrant dedans, mais je serrais sa main calmement tout en souriant chaleureusement. Ce type je l’appréciais déjà, après tout sa force de caractère n’était plus à vérifier pour les entraînements. Il ne restait plus qu’à voir ce qu’il vaudrait en situation réelle, mais j’avais grand espoir rien qu’en le voyant. Je doutais qu’il puisse réellement être capable de ne rien faire. Il serait utile, et j’en étais certain.

Et je vous épargne son avatar de depsos. Sah. C’était ça qui voulait me tailler ? La barre. Quand on est pas capable de taper 2 pompes, les faibles évitent de parler de physique, n’est-ce pas TheVito78. Et tenter de piquer sur la famille induit inévitablement un qi négatif et une absence de tout argument et de présence d’esprit. Hihi, tout ceci est sans trucage.

Le dernier carton rouge étant shinigami, tu apposas ton numéro 10 tah Zizou sur le terrain. Au tour du sous-homme... Pardon de l’italien *.

« À toi. »

Quel plaisir de rp avec un gogole.

Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 25 Mai - 0:47
Pwah quelle honte, ce type venait réellement de faire un copié/collé d'RP que j'avais déjà fait auparavant. J'ai même pas eu besoin de les lire pour savoir que c'est ça, j'ai donc skippé l'entièreté de son RP qui se résume à uniquement les dernières lignes. Mais si cette personne en particulier s'autorise à faire des copiés-collés éhontés, moi de mon côté je n'oserais jamais. Je repensais donc à un film que j'ai vu il n'y a pas longtemps de ça, me remémorant mot à mot le début de ce fameux film.. Un début qui commençait comme ceci

Selon toutes les lois connues de l'aviation, il n'existe aucun moyen une abeille devrait être capable de voler. Ses ailes sont trop petites pour que son gros corps disparaisse. L'abeille bien sûr, vole de toute façon parce que les abeilles ne se soucient pas ce que les humains pensent est impossible. Jaune, noir. Jaune, noir. Jaune, noir. Ooh, noir et jaune! Secouons-le un peu. Barry! Le petit déjeuner est prêt! Ooming! Attends une seconde. Bonjour? Barry? -Adam? Pouvez-vous croire que cela se passe? - Je ne peux pas. Je te récupérerai. Regarder précisément. Utilisez les escaliers. Votre père a payé de l'argent pour ceux-là. Pardon. Je suis surexcité. Voici le diplômé. Nous sommes très fiers de toi, mon fils. Une carte de rapport parfaite, tous les B's. Très fier. Ma! J'ai une chose qui se passe ici. - Tu as de la peluche sur ton peluche. Ow! C'est moi! - Viens nous voir! Nous serons dans la rangée 118,00. -Au revoir! Barry, je t'ai dit d'arrêter de voler dans la maison! -Hey Adam. -Hey Barry. - C'est du gel? -Un peu. Journée spéciale, graduation. Jamais pensé que je le ferais. 3 jours d'école primaire, 3 jours d'école secondaire. C'était maladroit. 3 jours collège. Je suis content d'avoir pris une journée et fait de l'auto-stop dans la ruche. Vous êtes revenu autrement. -Hi Barry. -Artie, en train de pousser une moustache? Cela semble bon. - Pourquoi Frankie? -Ouais. - Tu vas aux funérailles? - Non, je ne vais pas. Tout le monde sait, piquer quelqu'un, vous mourez. Ne le perdez pas sur un écureuil. Une telle tête brûlante. Je suppose qu'il aurait pu juste sortir de la route. J'adore cette incorporation d'un parc d'attractions dans notre journée. C'est pourquoi nous n'avons pas besoin de vacances. Garçon, assez pompeux ... dans les circonstances. -Bien Adam, aujourd'hui nous sommes des hommes. -Nous sommes! -Bee-hommes. -Amen! Alléluia! Étudiants, professeurs, abeilles distinguées, s'il vous plaît la bienvenue Dean Buzzwell. Bienvenue, New Hive City diplômé classe de ... ... 9: 15. Cela conclut nos cérémonies. Et commence votre carrière chez Honex Industries! Choisirons-nous notre travail aujourd'hui? J'ai entendu dire que c'était juste une orientation. La tête haute! Et c'est parti. Gardez vos mains et antennes à l'intérieur du tramway et en tout temps. - Qu'il sera comme ça? -Un peu effrayant. Bienvenue chez Honex, une division de Honesco et une partie du groupe Hexagon. C'est ça! Sensationnel. Sensationnel. Nous savons que vous, comme une abeille, avez travaillé toute votre vie pour arriver au point où vous pouvez travailler pour toute votre vie. Le miel commence quand nos braves jumeaux de Pollen apportent le nectar à la ruche. Notre formule top secret est automatiquement corrigée de la couleur, parfum ajustée et bulle-contourné dans ce sirop doux apaisant avec sa lueur dorée distinctive que vous connaissez comme ... miel! - Cette fille était chaude. -C'est ma cousine! -Elle est? - Oui, nous sommes tous cousins. -Droite. Tu as raison. -A Honex nous nous efforçons constamment d'améliorer tous les aspects de l'existence de l'abeille. Ces abeilles testent une nouvelle technologie de casque. - Que pensez-vous qu'il fait? - Pas assez - Voici notre dernier avancement, le Krelman. - Qu'est-ce que ça fait? -Patches ce petit brin de miel qui pend après vous le verser. Nous sauve des millions. Quelqu'un peut-il travailler sur le Krelman? Bien sûr. La plupart des emplois d'abeilles sont de petite taille. Mais les abeilles savent que chaque petit travail, s'il est bien fait, signifie beaucoup. Mais choisissez attentivement parce que vous restez dans le travail que vous choisissez pour le reste de votre vie. Le même travail pour le reste de votre vie? Je ne le savais pas. Quelle est la différence? Vous serez heureux de savoir que les abeilles, en tant qu'espèce, n'ont pas eu un jour de congé en 27 millions d'années. Alors tu vas travailler avec nous ŕ mort? Nous allons essayer. Hou la la! Qui a soufflé mon esprit! "Quelle est la différence?" Comment peux-tu dire ça? Un emploi pour toujours? C'est un choix fou d'avoir à faire. Je suis soulagé. Maintenant, nous n'avons qu'à prendre une décision dans la vie. Mais, Adam, comment n'auraient-ils jamais pu nous le dire? Pourquoi ne poseriez-vous aucune question? Nous sommes des abeilles. Nous sommes la société la plus parfaitement en fonction sur la terre.

Si jamais vous voulez le regarder, c'est un film connu sous le nom de "Bee Movie", quelque chose de très vieux certes mais assez amusant pour une création d'Humains. Enfin, revenons à notre jeu, et ce que l'homme en face de moi a joué. Et finalement, c'était mon tour. Je déposais donc ma carte sur le terrain, un "Tu fais demi-tour" Shinigami, ce qui me faisait rejouer comme avec ce changement de sens nous n'étions que deux. Je récupérais donc une carte de la pioche, que je pouvais jouer directement, un 9 Shinigami. Suite à ça je déposais sur le jeu le 9 Hollow que j'avais dans les mains. Un tour plutôt bien construit.

"-A ton tour de nouveau, dans ce cas."

Un simple hochement d'épaules naturel s'en suivait, parce que j'étais las de ce qu'il se passait et que je savais déjà que j'allais gagner.

"-Ah, j'ai peut-être oublié de mentionner certaines règles, alors je vais te les rappeler au cas où. Tu ne peux pas finir par une carte "Roi des Âmes", et si tu finis par un Sotaicho ou un Taicho et que je mets par dessus un Sotaicho ou Taicho, tu piocheras les cartes. Et dernièrement, tu ne peux mettre que des Sotaicho sur des Sotaicho, et des Taicho sur des Taicho."

Un grand sourire. Le Nyuno était un nouveau jeu, alors je rajoutais des règles qui rendraient ce duel encore plus long et encore plus compliqué à finir rapidement. Quel plaisir pour gratter de l'xp n'est-ce pas ?

_________________
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 186
Expérience : 438
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Sam 25 Mai - 5:33


Pwah quelle honte, ce type venait réellement de faire un copié/collé d’un film qu’il avait déjà vu auparavant. J'ai même pas eu besoin de le lire pour savoir que ce fut ça, j'ai donc skippé l'entièreté de son RP qui se résume à uniquement les dernières lignes. Mais si cette personne en particulier s'autorise à faire des copiés-collés éhontés, moi de mon côté je n'oserais jamais. Je repensais donc à ce son que j'ai écouté il n'y a pas longtemps de ça, me remémorant mot à mot le début de cette fameuse balade... Un début qui commençait comme ceci ;

93 j'ai la recette. J'prends en bucket, j'prends en levrette. À la lunette, à l'aveuglette. J'me cure les dents avec leurs squelettes. Comment faire face à la bête? Chien de l'enfer à deux têtes – deux têtes. J'investis tôt dans les narco, j'veux voir ton clito dans le Merco. J'ai du sirop dans le Chardonnay, t'as les chicots dans le verre d'eau. Sachet dans le cartonné, de la barbe jusqu'au nez. Ne sais pas pardonner, zoner, bébar tu nous connais. J'veux la vie belle, j'suis un criminel. Female j'te crache sur le Rimmel, approche de mes décibels. J'brûle comme le soleil, tu repars t'as le cul qui pèle. Y'a de la coke sur leurs mickeys, éteignez vos briquets. Attends la lumière du jour, tu vas voir leurs crânes sur un piquet. J'dois finir ma cassette, vider le AK-47. Sans tâcher mes frelons et mon nouveau polo EA7. Z'ont du retard sur le flow, z'ont du retard sur les instrus. J'leur baise tellement leurs daronnes qu'elles ont même du retard sur leurs menstrus. J'veux la gagne, macaque sur le macadam. J'suis pas glam', pas glam', j'râpe mon arme sur la colonne vertébrale. De la came, de la came, au gramme, au gramme je la crame, je la crame. J'balance du Napalm ou ma tatane-tatane. Frappe sale dans la transversale, j'suis de Paname comme Zlatan, Zlatan. Teushi nouvel arôme, de-spee j'roule un cône. J'sais que tu m'aimes pas, tends-moi encore ta putain d'main j'te chie sur la paume. Plaide pour moi, ils te répondront c'est un morche. Il ne fait qu'du sale il veut rien savoir il est pire que Guy Georges. Poids lourd contre trisomique, à la pesée des kilos. Tu vois flou, gant noir sur automatique au lever du rideau. C'est dans ton bonda que j'déferle, ça te dérange mais tu fermes ta gueule. Tu restes àl tu prends sur oit, comme quand l'daron lâche des perles. J'veux les voir ramper, en me suppliant, j'kiffe. Nan en fait je les veux morts, avec supplément frites. J'suis capable du meilleur, comme du pire. Et c'est dans l'pire que j'suis le meilleur

Si jamais vous vouliez écouter, c'est un son connu sous le nom de "Bizon", quelque chose de très vieux certes mais assez amusant pour une création d'Humains. Quoi, vous en vouliez une autre ? Let’s go.

Le bouchon de liège est dans ton anus. Et je pousse encore avec mon phallus. Il était temps que tu traces et t'arrêtes. Tu n'as laissé que l'trône et la trace de ta raie. J'serais le numéro 1 j'en fais le pari. Je défonce le rap français depuis l'Atari. Depuis 43ème BIMa aucune avarie. Y'a 963 chevaux dans ma 'rari. J'suis connu dans toute l'Afrique comme Ipupa Fally Killuminati comme 2Pac à Cali. On sort du zoo et on encule Daktari. Tu m'suces et j'éjacule sur ta carie. 2.7 Z.E.R.O Squad. Un double fuck j'croise les oigts-d. Isolation phonique, ça sent la chronique. Therapy Music ta chatte est moite. Je suis dans la cabine, tu dois me féliciter. En séance, tu gaspilles de l’électricité. Beaucoup d'envie et de jalousie suscitées. Le cul du mouvement que je dois ressusciter. Je dégaine plus vite, je dois anticiper. Ton règne est fini depuis l'antiquité. Rebeu, noi-ch', babtou et ggas-ni. Je leur nique la cke-schnè pour la mixité

Et je mélange, je mélange, je mélange. Je mélange, je mélange, je mélange, je mélange. Fuck le SMIC, fuck le SMIC, fuck le SMIC, fuck le SMIC. Je vends de la drogue, fuck les shmidts, faut que je mange. Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. Et tu twerk, et tu twerk, et tu twerk. Et tu twerk, et tu twerk, et tu twerk, et tu twerk. Gros billet sur ton gros cul, ton gros cul. Ton gros cul, n’est que la face cachée de l’iceberg. Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. Salope
 
Je ne fais que pousser les hit. Tu ne fais que sucer des bites. Mon gang est resserré comme dans le PKK. Tes fesses sont écartées comme dans un FKK. Abidjan, Brazzaville et Dakar. Chauds comme les Boko Haram et Fatah. J’ai un nouveau glock avec 2 chargeurs. Large est le torse dans le débardeur. Pour tailler la barbe, faut un sécateur. Peux faire une DP sans qu’il y ait 2 hardeurs. Grosse auto, faut qu'du coco. J’suis tout le temps à la pompe à essence. Tes potos sont dans le froco. Ou tout le temps en convalescence. Automatique, une seule fois je presse. Trop feignant pour passer les vitesses. Je serai le coupable et le complice. Mon fils va tirer sur ton fils. Mes douilles atterrissent sur la lune. Et tes couilles atterrissent dans le presse-agrumes gros. Je tombe dans le vide. Kalashé comme le guide. Le son est tellement lourd qu’il est d’une obésité morbide. Moi je veux des euros, des euros, des euros, des euros. Je te parle et c’est déjà trop d’honneur. T’as que des zéros, des zéros, des zéros, des zéros. MC t’auras jamais le tableau d’honneur. Y’a des putes, et des putes et des putes et des putes sur le net et ça veut jouer les boycotteurs. Je marque des buts et des buts et des buts et des buts et des buts. Avec ou sans vocodeur.
 
J’suis sur tous les terrains, j’suis goal et attaquants en 4-4-2 comme les Mancuniens. Original j'fais mal, je ne fais que du sale et je les baise du 1er au 31. Je veux partir pour ne plus voir la nature humaine et je m'arrache comme Ulysse 31. 4124 2.7.0 2.0.31. Ils disent que je ne suis plus leur frelon. Que j’ai que j’ai le bras grave long. Que depuis j’ai pris le melon. Que je veux lécher tous les mamelons. Je tire dans le plexus pour les galons. Les montagnes surplombent les vallons. J’suis dans le Lexus comme dans le salon. T’as l’utérus sur les talons. Glock, barbe grainée, je veux que toute ta filiation décède. Et je n’ai même pas encore dégainé, ma réputation me précède. Je leur crache sur leur crâne pour la garniture et je fais un selfie. J’t’encule ta femme et ta progéniture, telle mère telle fille (pute !). Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. Salope, on a assez travaillé pendant l’esclavage. J'viens avec la haine pas avec la rage on assez travaillé pendant l'esclavage SALOPE !

Si jamais vous vouliez écouter, c'est un son connu sous le nom de "Se-vrak", quelque chose de très vieux certes mais assez amusant pour une création d'Humains. J’vous garde Ciroc, zoo et bien d’autre encore pour la suite. Enfin, revenons à notre jeu, et ce que l'homme en face de moi a joué. Et finalement, c'était à mon tour. Je me saisis des règles écrites au dos du paquet. Forcement, un lâche comme lui avait triché.

« Hop Hop Hop. Les douilles ne marchent pas sur moi désoler boss. Je viens de relire les règles et il y a plusieurs choses inscrites qui viennent contredire vos propos. Vous avez raison pour les règles mentionner, MAIS. Il est écrit noir sur blanc que « si toutes les règles ne sont pas expliquer dès le début, il est impossible de les changer en rajoutant l’oublie car on se fait bz sa mère ». C’est donc caduque. Il y est aussi écrit que « en partie à deux le Tu fais demi-tour perd son effet et devient inutile ». De plus « il est impossible de poser plusieurs cartes en même temps, en dépit de leur couleur ou chiffre ». Et pour finir « Toute personne qui tente d’altérer une partie en cours avec de la triche manifeste pioche 2 cartes et reprend ses cartes ». Le jeu est clair capitaine. »

Tant pis pour lui, il avait essayé de te dribbler, mais t’étais Leo Messi. Allez try again.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei
De nouveaux ordres pour le meilleur des nuls ~ ft. Eien

Sauter vers: