Épisode : Zauberer
 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Hypogäum

Messages : 122
Expérience : 361
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Ven 19 Avr - 21:03
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... dans les ruelles crasseuses de l'Hypogäum ...

Les rues de l'Hypogäum suintaient d'un relent de Reishi. Suivant cette piste éthérée, un molosse d'énergie spirituelle pure flaira le sentier, son semblant de museau voguant ci et là à la recherche de sa proie. Bien vite, on tira sur sa laisse ; le cabot retourna soudain auprès de son maître, soumis à la pleine conscience du Quincy. Devant le belluaire et ses trois molosses se dressèrent les murs d'une bâtisse usée par la ponction permanente du Drangsal. C'était un hôpital officieux où se terrait bien des Heide blessés par la vie, comme traqués par les élus de la Sainte. Un escale de choix pour tout Lichtwatcher en patrouille, qui pour rien au monde n'abandonneraient ce plaisir divin. Arrivé à bon port, le Quincy n'alla pas à l'encontre de la coutume de sa caste. Au contraire : il ouvrit la porte sans frapper, et imposa sa présence d'un premier pas traversant le seuil.

Les Heide responsables du lieu, aux faciès connus des autorités du Kloster, s'évertuèrent à appliquer le modus operandi qui avait su les épargner. Sans réfléchir, abrutis par l'instinct de survie, ils levèrent les mains bien en l'air, quitte à s'en arracher les épaules de leurs jointures, et s'écartèrent des patients dont ils étaient entrain de s'occuper corps et âme, une terreur primitive déformant leurs visages.

Trop de noir et de bleu avait déjà irrigué le plancher.

Le belluaire s'invita dans la pièce, referma la porte derrière lui. Sans un mot, ses trois molosses imposants, d'une mètre et demi au garrot, se séparèrent d'un bout à l'autre de la salle pour empêcher quiconque de commettre une fâcheuse bêtise, des mâchoires de Damoclès soufflant contre leurs nuques. À l'instar de leurs corps, les voix de la dizaine d'Heide furent prises en otage. Une chape de silence métaphorique s'était pris d'affection pour les piètres énergies spirituelles de ses proies ; bientôt brisée par la voix caverneuse du Lichtwatcher.

— Y en a-t-il d'autres ?

Une brève oeillade d'un des soignants, capturée par le lourd regard du Quincy en armure cérémonielle, trahit la culpabilité de l'un des patients. Il ne fallut pas plus de temps pour qu'un molosse bondisse et referme ses crocs sur le bras de l'Heide déjà mutilé.

Si le sortilège alimentant le Drangsal n'avait pas suffi à neutraliser l'infidèle, l'invocation canine acheva ses bribes de résistance. Très vite, la proie tourna de l’œil, impuissante, incapable de résister à la ponction de son Reiryoku. Pourtant, le Lichtwatcher resta en retrait, sur ses gardes, une lame de Reishi apparue au creux de sa paume. Tout le monde s'était écarté. Tout le monde craignait ce qu'il pouvait advenir. Et pour cause, sur le dos de l'Heide maîtrisé, un sceau familier continuait de luire de mille feux, préservant la maigre flamme qui empêchait son âme d'être étouffée à jamais.

— À l'intérieur de nos propres murs..., pestiféra l'élu de la Sainte.

Mais lorsque les trois molosses se liguèrent de concert contre l'Heide, la marque seule ne put suffire à le protéger. Et de la même manière qu'il était apparu, l'engeance du Roi des âmes redevint poussière.
Messages : 122
Expérience : 361
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Ven 19 Avr - 22:09
Le titan revenait tout juste du champ de bataille. Son âme esseulée avait réussi à transcender sa condition d’apôtre de Babel. Au crépuscule de son combat, il ne comprenait pas comment avait-il pu résister au courroux des destructeurs de réalité. Un monde de puissance séparait son être de ce genre d’avatar, qu'ils furent Fenrir ou Tyran. Il n’avait aucune chance, et il le savait pertinemment.

L’orgueil qui sommeillait en lui – cet Halbgotter craint et respecté par tous ses confrères – avait attisé un désir ardent... mais prohibé.

Ses pas le menèrent secrètement dans une partie isolée et inconnue de tous de l’Hypogäum. Il n’était pas là sans raison. Il connaissait parfaitement les moindres recoins de ces interstices sinueux, où les impies étaient parqués sans une once d’humanité pour ceux qui – jadis – avaient fait la fierté du Vandenreich. Le moment était hélas inopportun pour restreindre sa pensée sur ce genre de point de détail. Car l’Halbgotter allait débuter une toute nouvelle page du Livre de Babel.

En ce lieu, en cette heure, il allait dépasser les limites de sa propre existence sans qu’aucune personne ne puisse s’initier dans ce rituel. Il allait enfin devenir la singularité, après des siècles d’investissement. Au terme de son voyage au travers des bas-fonds de la Sainte, le demi-dieu arriva face à une colossale et étrange entité de plusieurs mètres de haut, bien que recroquevillée dans un coin de sa prison sans fers, son épiderme hélas souillé d'un réseau de marques inhérentes aux Fluchs. Le système sanguin vicié du Hollow ne lui permettait pas réellement de vivre – ni de mourir. La stase volontaire de la créature lui permettait de survivre à de profondes blessures, que n'importe qui d'autre aurait jugé mortelles. Au vu de l’énergie qu’il dégageait et de sa forme, nul doute qu'il devait avoir été l’un des destructeurs de Dios.  

— Malgré ta mécréance, le Seigneur m'a permis de faire de toi l’un des Séraphins de son Jardin.

L’Halbgotter pénétra le thorax de la créature en y imbriquant une simple pierre. L’objet aux mille convoitises aspira l’âme de l’Insalubre, ne faisant de sa carcasse qu’une coquille vidée de tout Reiryoku. L'expérience s’avéra concluante ; la breloque fut investie d'une force au moins égale à celle du demi-dieu. Et c’était désormais à son tour de devenir le catalyseur de cette essence, provenant d’un autre monde.

Le Reiryoku du titan vint littéralement absorber la pierre, comme l'essence prise au piège à l'intérieur – de la même manière que celle qu'il venait d'utiliser contre l’Insalubre pour éradiquer son esprit.

Alors, ce qu’ils furent jadis devinrent un.

Au glas d'un combat spirituel, Il ouvrit enfin les yeux sur un nouveau monde, où les Forts n'étaient plus des limites que d'aucuns ne pouvaient dépasser, mais dorénavant des buts à franchir. Son champ de possibilités venait littéralement d’atteindre un seuil divin – au grand dam des ennemis comme alliés de la Sainte. Résultat d'une bataille intestine entre Quincy et Hollow, un « Zauberer » était né.

Mais alors que le rituel venait de prendre fin, une myriade d’anges déchus apparut des quatre recoins de l’Hypogäum, le corps stigmatisé par l'arcane du Seigneur. Leur but ne tarda pas à être dévoilé au grand jour : encercler l'hybride. Et ce fut en répandant leur Reishi qu'ils comptaient arriver à leurs fins...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Heilig :: Hypogäum
Épisode : Zauberer

Sauter vers: