[B/Libre] Jigokuchōs disparus ◇ Ashina Goro
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mer 10 Avr - 13:30
Tu venais de recevoir un rapport de tes hommes concernant la disparition de nombreux Jigokuchō. Habituellement, votre brigade ne s'occupait pas de la gestion de ces babioles, la tâche revenait à la seconde division. Mais quand des évènements étranges se produisaient, vous étiez souvent dépêchés sur place afin d'enquêter sur l'affaire. Vous étiez la brigade d'action qui inspectait les faits suspects dans l'ombre. Cette fois-ci, même ton capitaine t'en avait fait la demande.

« Il semblerait que ce soit une affaire sérieuse.. »

Calmement, tu rangeas l'ordre de mission dans un tiroir de ton bureau, puis attrapant tes deux sabres et ton masque, tu entrepris la route. Telle une ombre, tu traversas les couloirs souterrains qui reliaient ton bureau à l'extérieur. Et très rapidement, tu arrivas au quartier général de la troisième division là où tu allais rencontrer ton coéquipier du jour. Tu te présentas à l'heure de rendez-vous convenu sans la moindre seconde de retard. Tu attendis que ce dernier arrive pour apparaître devant lui et te présenter.

« Vice-Capitaine de la brigade Jin'ei, appelez-moi Suiren. Enchantée, Ashina Goro-San. »

Par devoir professionnel qui nécessitait l'anonymat quant à ton identité, tu t'étais présentée toute vêtue de noir avec une capuche couvrant une grande partie de ta tête. Le peu restant visible de ton visage était caché par un masque blanc orné de quelques tatouages rouges donnant un air animalier. Tu observas silencieusement ton interlocuteur, le vice-capitaine de la troisième division de la Compagnie des Gardiens, puis après un temps de silence tu repris la parole.

« Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, nous pouvons nous rendre de ce pas vers la deuxième division. »


Mission:
 

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Hyakkimaru, Dororo
Messages : 13
Expérience : 90
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ashina Goro
Jeu 11 Avr - 19:27
"Des Jigokuchō, hein ?"

La mission du jour était intrigante. Il n'y avait pas eu de soucis avec les Jigokucho depuis ... impossible de se rappeler la dernière fois, à vrai dire. Ils ont toujours été nécessaires, et les shinigami auront besoin d'eux encore longtemps pour réaliser leur devoir premier d’Émissaires. Et ils se mettraient à disparaître ? Inacceptable. Ne plus pouvoir être capable de réguler leur force correctement en dehors du Seireitei, ça mettrait en danger la vie des citoyens d'Ark lors des descentes chez eux. Et sans Jigokucho, il est également impossible de rentrer directement au Seireitei via la Senkaimon.
Pourquoi est-ce que cette tâche avait été confiée à un Fukutaicho de la 3ème Division ? Pour une raison simple : il se peut que le problème ne vienne non pas de l'intérieur, mais de l'extérieur. Et dans cette éventualité, son influence pourrait se révéler utile.
Alors qu'il était encore en pleine réflexion, sa partenaire du jour vint à lui. Une partenaire au rang bien particulier qui se faisait appeler Suiren.

En général, les shinigami qui ont du grade préfèrent être appelés par leur nom de famille, question de respect tout ça tout ça. Mais ceux de la brigade Jin'ei ne sont pas comme les autres pour des raisons évidentes. Le sous-capitaine Ashina n'avait rien à redire à cela, les membres de cette brigade ont leurs propres règles à suivre après tout, et puis maintenant qu'elle s'est démarquée des autres, elle a bien gagné le droit de se faire appeler comme elle veut.

«Oh, enchanté, Vice-Capitaine de la compa-»

Ah mais, elle connait déjà son nom et son grade, nul besoin de se présenter. Il balaya la gêne d'un sourire et reprit :

«On va se contenter d'un simple "enchanté". Et en effet, on peut se mettre en route !»

Et ils quittèrent le QG de la troisième division.
Impossible de deviner les traits de sa partenaire du jour sous le masque qu'elle portait. Il respectait cela, ne s'attardant pas trop longtemps sur les motifs du masque qu'elle arborait. Alors qu'ils étaient pratiquement arrivés à destination, il reprit alors la parole, à voix suffisamment basse pour que seule Suiren puisse l'entendre:

"Dans l'éventualité ou le mal viendrait de l'intérieur ... il vaudrait mieux s'assurer de pouvoir accéder au recensement des Jigokucho sans qu'on nous remarque. Je fournis une distraction pendant que vous, euh, faites ce que vous avez à faire discrètement ?"

Elle est de la brigade Jin'ei après tout, la brigade de l'ombre. Elle devait forcément être un minimum douée à ce genre de choses.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 21:18
Sur ces dernières paroles, vous vous mîtes (mettre 2e personne du pluriel passé simple - mîtes ?) en route.

Tu laissas un court instant de silence s'écouler suite à sa proposition. Intérieurement, tu ne croyais pas trop que le mal puisse venir de l'intérieur - sans doute parce que tu connaissais bien le capitaine de la deuxième division et que tu savais qu'il ne ferait pas une telle chose ou du moins, pas aussi mal et qu'il serait bien plus discret dans ses agissements. Il y avait bien évidemment la possibilité que cette œuvre soit le produit de l'un de ses hommes, mais tu n'y croyais pas trop non plus. Il l'aurait déjà remarqué.. Enfin, peut-être que tu croyais trop en lui à cause de votre relation ?

Quoiqu'il en soit, tant que tu portais ce masque, tu ne pouvais laisser aucune possibilité aussi infime soit-elle s'échapper de ton radar. Cela faisait parti de ta mission et tu te devais d'être minutieuse et d'inspecter chaque possibilité et chaque facette possible. Tu hochas calmement la tête en guise de réponse à ton partenaire.

« Ça m'a l'air d'être,, somme toute la meilleure solution. Très bien, faisons ainsi. Le recensement devrait être dans le bureau du département scientifique. Tenez-les occupés pendant au moins quinze minutes. Je vous fais confiance pour la diversion, je me chargerai de vérifier ces fameux recensements.. Séparons-nous ici afin d'éviter de paraître louche et d'attirer des regard indiscrets. Une fois que nous aurons terminé, retrouvons nous un peu plus loin là-bas. »

Tu attendis son approbation, puis lorsqu'il te l'eut donné, tu t'éclipsas dans l'ombre. Grâce à ta connaissance des lieux, tu tâchas d'emprunter le chemin le plus reculé en direction de la seconde division. Il y avait quelques scientifiques et médecins qui se promenaient à droite à gauche. Tu préféras emprunter des détours et courir à travers les allées afin d'éviter de croiser leur regard.

Rapidement, tu arrivas à destination et c'était là que tu allais devoir faire la plus grande preuve de discrétion. Tu te demandais quel genre de diversion allait t'offrir le vice-capitaine. Un léger sourire se dessina derrière ton masque alors tu attendais patiemment le signal de son top départ pour te faufiler dans le bureau des archives. Quelque part, tu ne doutais pas vraiment de la deuxième division, tu vérifiais juste.. Tu l'avais déjà dis à Sôo, tant qu'il ne faisait rien de mal, tu ne feras rien contre lui.


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Hyakkimaru, Dororo
Messages : 13
Expérience : 90
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ashina Goro
Dim 14 Avr - 9:09
Suiren devrait être en position maintenant. Plus de temps à perdre.

"Ok, c'est l'heure de briller."

"Monsieur, vous avez dit quelque chose ?"

Woops, une femme semble l'avoir entendu. Quoique, c'est pas plus mal : vu sa tenue, cette dernière est médecin. C'est maintenant qu'il fallait attirer l'attention. Le shinigami leva faiblement la main pour la saluer, mais trébucha sur son propre pied.

"Tout va bien ?! Monsieur ?"

"A-aahhh bon sang, qu'est-ce qu'il m'arrive ..."

"Il y a un problème ?!"

Un brave type, lui aussi de la deuxième division, s'approche. Parfait.

"Je crois qu'il est mal en point ??"

Profitant de la courte discussion des deux collègues, le shinigami passa à l'action. Ca craignait grave, mais il fallait bien rendre son malaise crédible. Il ouvrit la bouche et y enfonca deux doigts ni vu ni connu.

"Hey qu'est-ce qui lui arr-OH MERDE"

"Mais il se passe quoi ici ?"

Alors que le vice-capitaine, ne machons pas les mots, dégueulait sa race par terre et ruinait au passage les chaussures des shinigami les plus proches, du monde commençait à être attiré par le boucan provoqué. Certains observaient de loin depuis quelques instants, mais quittèrent momentanément leur poste pour mieux assister au spectacle. C'est que Goro en faisait des caisses, à vrai dire.

"Est-ce que vous avez mal quand on vous touche là ??"

"A-aaAAAARGH ne faites plus ça !!"

"Je n'arrive pas à reconnaître le poison qu'on aurait pu lui injecter ... !"

Près de trois minutes s'étaient écoulées depuis le début de cette petite mascarade. Sa partenaire devait avoir eu largement le temps de vérifier les recensements et de ressortir. Goro doutait pouvoir maintenir l'intérêt de tout ce beau monde encore longtemps, de toute manière. Il bondit brusquement et se retrouva debout en un instant.

"Wow, il semblerait que votre toucher m'ait guéri !"

"...est-ce que vous vous moqu-"

"Aaaaalala, il est tard, désolé de partir si vite, envoyez la facture pour le nettoyage au QG de la troisième division, bye bye !"

...

Ouch, ce malaise va être dur à oublier. Mais au moins, il se trouvait désormais au point ou lui et Suiren devaient se retrouver. Et comme prévu, elle arriva.

"Ok, soyez sympa, pas le moindre commentaire sur ma diversion."

Il reprit son souffle.

"Alors, ça a donné quoi ?"
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Lun 15 Avr - 13:01
Une diversion des plus surprenantes. Tu pouvais l'entendre même au loin.. Mais au moins, sa diversion avait le bénéfice de fonctionner, les membres semblaient affluer dans sa direction - même si on était devant le bâtiment scientifique et non devant le bâtiment médical, mais cela arrivait bien souvent de voir un membre de la deuxième division voyager du bureau d'un département à l'autre pour communiquer des rapports. C'était par chance qu'un médecin passait dans le coin pour se soigner de sa douleur décidément bien masquée, même si toi, par tes compétences d'espionne, tu l'aurais cramer bien vite.

Toutefois, tu n'avais pas de temps à perdre sur ces détails. Dés la seconde où les membres s'étaient levés de leur chaise, tu commenças à te faufiler par l'arrière de la grande salle aux archives. Passant entre les chaises et les bureaux et les tours d'ordinateur, tu te plaquais au sol, tu longeais le mur, et rapidement tu arrivas devant un grand ordinateur qui emmagasinait toutes les archives et informations concernant la Soul Society. Sans perdre instant, tu te mis à tapoter sur les différentes touches, cherchant par mots-clefs.

Tu n'étais pas membre de la seconde division, néanmoins tu maîtrisais un minimum les logiciels informatiques - au moins pour les recherches. Sôo t'avait quelque peu formée à ces outils et même auparavant, tu avais déjà été entraînée à ce genre d'exercice dans ta formation assassin espionne - double licence. Et, couplé à ta vitesse, tu parvins rapidement à trouver les informations. Ton regard sombre parcourrait à toute allure les données qui s'affichaient à l'écran. Tu ne retenais que les anomalies, et..

Mais à ce même instant, des voix revenaient sur place.. Malédiction.

Tu effaças rapidement l'historique et, alors que les chargés de surveillance revenaient dans ta direction, tu te glissas dans un coin sombre de la pièce. Toutefois, par manque de temps, la page d'accueil et la page d'historique était restée ouverte prouvant qu'un tierce individu était passé durant la diversion extérieure.. Les deux membres scientifiques se regardèrent avec air alerté. Il y avait comme un doute si ce n'était pas l'un des deux qui avait laissé ça ouvert. À force de rester coincé devant leur écran avec mille fenêtres ouvertes, ils pouvaient oublier l'était ou ne l'était pas. Ils foncèrent vérifier les documents, mais tout semblait en ordre - et tout l'était. Tu profitas de l'instant pour te faufiler tel un caméléon par la couleur sombre de tes vêtements vers l'extérieur.

Rapidement, tu partis rejoindre ton partenaire qui semblait avoir vécu tout autant que toi une aventure assez.. Intensive. Quoique, dans des atmosphères différentes.

« Votre diversion ... »

Toutefois, face à sa demande, tu ne rajoutas pas un mot de plus bien que derrière ton masque un petit sourire moqueur s'était dessiné sur tes lèvres - mais ça, il ne pouvait le voir. Il y avait de quoi être étonné, surtout qu'il s'agissait d'un vice-capitaine. Tu reconnaissais là un petit air de famille au sein de la troisième division entre lui et Nanaharu. Toutefois, reprenant ton sérieux, tu fis le rapport de ce que tu avais découvert.

« Non, rien d'anormal dans le recensement. Les disparitions des Jigokuchos y sont indiquées comme on nous les a signalées. La deuxième division n'est pas dans l'affaire.. Toutefois.. »

Un léger oubli de temps. La deuxième division avait désormais le doute quant à ton passage. Tu avais eu le temps de tout effacer, ils ne savaient pas qui été passée - les données des caméras ayant été effacées - et ils ne savaient pas ce qu'elle était venue chercher. Mais Sôo était particulièrement vigilant, si l'information lui remontait, son doute pourrait se porter sur toi. Enfin, secouant calmement la tête, tu t'ôtas cette idée de l'esprit. Il faudrait encore que les deux binoclards aient le courage d'avouer qu'ils s'étaient faits berner par un tour ridicule joué par un vice-capitaine - et il faudrait encore y croire à ce tour..

« Rien. Passons à la suite.. Le problème ne vient pas du recensement. On peut supposer qu'il viendrait du terrain.. On devrait aller interroger directement des hommes de terrain. Des hommes de votre division. »

Tu lanças un regard qui se voulait méfiant.

« Je ne doute pas de vous, c'est simplement dans le cadre de l'enquête... »

Quoique, sa diversion.. Pouvait laisser le doute.


Tasks:
 

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Hyakkimaru, Dororo
Messages : 13
Expérience : 90
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ashina Goro
Mer 17 Avr - 13:16
Merde, alors sa diversion aura été en vain ... ? Sah, quelle honte.
Alors comme ça, la deuxième division était clean. Ça voulait dire que la durée de cette mission allait s'allonger, mais ce n'était pas plus mal : suspecter ses propres camarades n'est pas quelque chose de plaisant. C'était soulageant de savoir qu'ils pouvaient bien leur faire confiance. Enfin, ce n'était pas encore complètement confirmé, peut-être que le problème venait tout simplement de différents collègues.
Une conclusion qui mena Goro et Suiren vers leur nouvel objectif : la 3ème division. Le Vice-Capitaine doutait fortement que la menace puisse venir d'un des siens, mais qui sait ? C'était un peu blessant, mais ne serait-ce que par professionnalisme, lui et ses hommes allaient devoir montrer patte blanche. Il hocha les épaules :

"J'avoue que ce serait hypocrite de refuser après ce qu'on vient de faire du côté de la Deuxième. Pas de soucis, on va vérifier si tout est en règle de mon côté."

Et c'est sans la moindre interruption qu'ils se rendirent au QG de la Troisième. Maintenant, il ne s'agirait pas de vérifier des recensements, mais d'interroger ceux qui ont rapporté les disparitions. A qui allaient-ils s'adresser ? Le mieux serait de se tourner vers un groupe d'émissaire revenu tout récemment d'expédition sans leurs Jigokucho. Le Shinigami se tourna vers sa partenaire du jour :

"Je pourrais choisir parmi mes hommes qui convoquer dans mon bureau pour pouvoir les interroger et apprendre ce qu'ils savent, mais on sait tous les deux que ça ne serait pas très satisfaisant pour vous."

En effet, si elle était un tant soi-peu douée à son job, maintenant qu'elle soupçonne la troisième division, elle devrait également être en train de le soupçonner lui. Or, il est innocent, et il faut bien trouver un moyen de le prouver.

"C'est pourquoi c'est vous qui choisirez ceux ou celles que nous interrogerons. Vous poserez également toutes les questions que vous voulez, je vous laisserai tout le contrôle de la conversation."

Il lui fit signe de le suivre dans son bureau. Il y dénicha un rapport tout récent - un rapport qui le renseignait sur qui était récemment rentré par la grande porte. Une liste de noms y figuraient. Individuellement, ces noms ne signifiaient rien pour Suiren, mais là n'était pas l'intérêt. Ce qui comptait, c'était que c'était elle qui déterminerait qui, parmi ceux rentrés récemment, seraient interrogés. Si Goro était derrière les disparitions des Jigokucho, il aurait tout à gagner à désigner lui-même les hommes à interroger, en choisissant par exemple des complices ou en posant des questions peu pertinentes pour noyer le poisson.
Mais maintenant, c'est elle qui a le contrôle. Et avec un peu de chance, elle lui fera un peu plus confiance qu'avant avec ce geste. Ou pas. Elle pourrait soupçonner que cette liste de nom puisse être trafiquée, mais au pire, il pourra toujours lui proposer de comparer plus tard avec le sacro-saint Registre des Expéditions. Et dans tous les cas, les suspicions cesseront dans tous les cas dès qu'ils découvriront le pourquoi du comment.

Le shinigami appela un de ses subordonnés et lui donna l'ordre suivant :

"Je vais te donner une courte liste de noms. Ces gens doivent se présenter immédiatement, et tu va leur faire savoir. Compris ?"

"Compris."

"J'insiste sur l'aspect immédiat de la situation, je ne suis pas seul à attendre. Quant aux individus en question, il s'agit de ..."

Il prit un stylo et un papier, et se tourna vers Suiren. Elle n'avait qu'à dire les noms, il les noterait sur ce papier, et le donnerait à son subordonné qui s'occuperait de ramener ceux désignés. Quand ils arriveront, il sera posé sur son bureau et leur lancera le regard qu'il a apprit à avoir quand il donne des ordres. Le genre de regard qui leur fera comprendre qu'ils ont tout intérêt à répondre aux questions de sa partenaire, quand bien même ils ne savent rien d'elle.
Car oui, quand il n'est pas occupé à se faire vomir, le Vice-Capitaine des Gardiens est tout à fait capable d'imposer le respect.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 18 Avr - 9:52
En réalité, tu éprouvais de légers doutes à l'égard du jeune homme, mais pas plus qu'envers la seconde division. S'il était réellement derrière toute cette histoire, on ne te l'aurait pas assigné en tant que partenaire de mission. Et même s’il était vraiment l’homme à l’origine de ce méfait et qu’il avait réussi à duper le capitaine pour contrôler toute son œuvre sur le terrain, ce n'était pas cette simple question facile à prévoir qui allait lui faire dévoiler tous ses plans.

Soit, il était à l'origine de tout cela et tout était relativement bien construit et aucun indice ne serait laissé au hasard, soit, il n'avait rien à avoir avec la disparition des Jigokuchus tout simplement. Et, observant la réponse du jeune homme au travers de ses mimiques gestuelles qui étaient bien souvent indicateurs de mensonges ou de sincérité, tu penchais plus pour son innocence. Et la manière dont il te laissait choisir les noms confirmait cette idée. Néanmoins, par professionnalisme, tu ne pouvais rien laisser passer.

« Je ne doute pas de vous, vice-capitaine Ashina, c'est juste dans le cadre de l'enquête. »

Tu t’inclinas respectueusement. Parmi la liste présentée à toi, tu reconnaissais quelques noms familiers que tu avais déjà rencontré - vivant tous au Seireitei - Toutefois, cela n'avait plus grande importance dans le cadre de la recherche actuelle. Tu piochas un duo au hasard parmi les nombreux proposés et tu tombas sur le dernier duo envoyé en inspection sur le terrain qui avait perdu leur Jigokuchu. C'était ceux qui avaient les nouvelles les plus récentes de la disparition des Jigokuchus et ceux qui étaient les plus à même de vous renseigner et de vous donner de potentiels indices.

« Kirishima Kyohei et Takasugi Mugigaewa. Pouvez-vous les faire venir ? C'est le dernier duo revenu de mission. »

Et ce fut très rapidement que ces derniers vinrent se présenter devant vous dans le bureau du vice-capitaine des Gardiens. Tu étiras un léger sourire derrière ton masque, tu reconnaissais là une bonne prestance du vice-capitaine. Calmement, tu effectuas un pas en avant en direction du duo de Gardiens.

« Selon les informations, vous êtes revenus de votre dernière mission avec Jigokuchu de moins. Ce n’est pas seulement vous qui êtes en proie à ce phénomène, mais c’est tous les Jigokuchus au sein du Seireitei et nous enquêtons actuellement sur cette affaire. Nous nécessitons votre coopération et votre témoignage en répondant à quelques questions.

Au cours de votre dernière mission sur le terrain, aviez-vous aperçu quelque chose d’étrange avec votre Jigokuchu avant sa disparition ?  Et quand et comment a-t-il disparu ? A-t-il été volé ou a-t-il été détruit ? Que pensez-vous être la cause derrière cette affaire ? - je demande ici vos propres suppositions.
»

Alors qu’ils répondaient aux questions, tu prenais note de leur réponse. Tu te tournas également vers le vice-capitaine pour le questionner à voix basse.

« Par ailleurs, savez-vous depuis quand date la disparition des Jigokuchus..? »


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Hyakkimaru, Dororo
Messages : 13
Expérience : 90
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ashina Goro
Sam 20 Avr - 20:39
Alors comme ça, les Jigokucho se seraient mystérieusement volatilisés ? C'était l'excuse la plus pétée qu'il avait jamais entendue. Ce qui, à son grand regret, ne la rendait que plus crédible : n'importe qui serait capable de pondre un mensonge plus convaincant que ça. Et puis, quelque part, le vice-capitaine ne souhaitait pas soupçonner ses subordonnés et collègues, alors il décida de les croire. Et puis leur histoire lui plaisait bien : la menace vient de dehors, pas de l'intérieur. Il est bon pour le moral de savoir que personne ne les sabote de l'intérieur.
Suiren lui posa alors une question fort pertinente : depuis quand exactement est-ce que cette histoire a démarrée ? Il avait déjà pensé à feuilleter les registres des Expéditions afin de s'assurer que les hommes convoqués ne mentent pas, mais pas pour vérifier les dates. Tant qu'à faire, autant s'assurer d'avoir toutes les cartes en main.
Sa partenaire s'avérait être quelqu'un de consciencieux et efficace, chose qui ne le surprenait pas venant de la Vice-Capitaine de la Brigade Jin'ei. N'est pas la Lame de l'Ombre qui veut. Pendant qu'il se donnait en spectacle du côté de la Seconde Division, elle n'a pas perdu une seconde et a parfaitement exploité le peu de temps dont elle disposait. Peu importe la menace qui les attends dehors, le Shinigami sentait qu'il pouvait compter sur elle.

"Normalement, ce devrait être tout récent, mais qui sait, autant vérifier ça."

Il jeta un coup d’œil à un des deux hommes convoqués, et hocha de la tête pour lui signifier qu'il pouvait disposer. Quant à l'autre ...

"J'ai besoin des registres des expéditions des douze derniers mois. Tu peux m'apporter ça ?"

Il se montrait poli, mais il ne fallait pas se méprendre : le subordonné n'avait évidemment pas le luxe de pouvoir répondre non. Une fois que ce dernier eut quitté la pièce après avoir accepté l'ordre, Goro reprit la parole.

"Bon, je pense qu'au stade ou on en est, il est raisonnable d'affirmer que la menace vient de l'extérieur ... ce qui veut dire que le Capitaine de la Première division a eu raison de m'inclure dans cette mission. Une fois que nous aurons vérifié ces registres, nous aurons épuisé toutes les pistes du côté du Seireitei, et il faudra se tourner du côté du Rukongai."

Comment procéder ? Eh bien, ils savaient que quelque chose arrivait aux Jigokucho une fois dehors, et qu'à un moment ou à un autre, les Shinigami les perdaient sans trop comprendre ce qui s'était produit. Mais les shinigami à l'extérieur se concentrent sur l'environnement et les potentielles menaces qui s'y cachent. Le mieux serait sans doute de sortir dehors tout en gardant un oeil attentif sur les Jigokucho. Et quand quelque chose se passera ... à ce moment là, Suiren et lui pourraient intervenir. Devraient-ils emporter du monde avec eux ? Probablement pas : deux Vice-Capitaines en terrain connu et déjà cartographié depuis bien longtemps, tout devrait bien se passer en principe. Il n'y a à priori pas de raison pour qu'ils aient besoin de s'enfoncer particulièrement loin dans le Rukongai.
Peu de temps après, quelqu'un toqua à la porte et leur fournit les documents nécessaires à la suite de leur enquête. Le Shinigami les étala clairement sur la table de manière à ce que sa collègue puisse les observer elle aussi et ... comme prévu, la menace a été reportée pour la première fois durant l'été 750. A savoir, l'été actuel.

"Bon, pour résumer ... ni la seconde ni la troisième division ne sont coupables de quoi que ce soit. Ce n'est pas une erreur de logistique. Personne ne se procure des Jigokucho illégalement pour dieu sait quelle raison. Les Shinigami vont simplement dehors avec leurs Jigokucho, et d'une façon ou d'une autre, les papillons ne sont plus là au retour. Il ne reste qu'à vérifier par nous-même ce qu'il se passe, j'imagine ?"

Il n'attendait qu'un mot de Suiren pour lui emboîter le pas vers le Rukongai après qu'on leur ait assigné des Jigokucho. Personne n'allait s'interposer si il partait par la grande porte pour accomplir son devoir, lui et quiconque l'accompagnant.


Tasks:
 
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Sam 20 Avr - 21:31
Toi et ton partenaire, vous étiez tous les deux surpris de la réponse apportée par ses hommes face à tes questions : les jigokuchos se volatilisaient tout seul. Mais grâce à ton regard implacable, tu pouvais affirmer avec certitude que ces derniers ne mentaient pas - et qui irait inventer un mensonge aussi gros ? Tu lanças un regard en direction de ton partenaire qui manda à son subordonné de lui rapporter le registre des dernières disparitions. Il semblerait que ces dernières n'avaient débutés que très récemment - l'été dernier. C'était donc une affaire récente.

Tu levas le nez des feuilles afin de prendre un court instant pour réfléchir. Ni les hommes de la seconde division n'étaient à l'origine d'un quelconque trafic de recensement. Ni les hommes de la troisième division n'étaient à l'origine d'un quelconque vol de jigokuchos. Il ne restait donc qu'une seule conclusion possible : la cause était extérieure. Brusquement, tu retiras tes mains de la table pour les poser sur les manches de tes deux sabres à hauteur de ta ceinture avant de lancer un nouveau regard en direction de ton coéquipier qui semblait partager le même avis que toi.

« Allons enquêter nous même sur le terrain. Je vous laisse guider le chemin - vous avez une meilleure connaissance que moi du terrain, vice-capitaine Ashina. »

Sans plus tarder, vous vous mîtes en route vers le Rukongai. Tu effectuas une légère révérence, l'invitant à prendre la tête du duo. En tant que chef des Gardiens, il voyageait bien plus souvent que toi dans le Rukongai, il était le plus à même d'ouvrir le chemin. La question qui se posait désormais, c'était de savoir qui et pourquoi volait les papillons de l'enfer et surtout, comment s'y prenait-il ?

« Il est impossible de se procurer des jigokuchos illégalement. Ils sont créés par la seconde division, seuls eux ont la main dessus. Or, ils ne sont pas mêlés à cette disparition. »

Tu refusais de croire qu'il s'agissait d'un simple phénomène naturel - à moins que celui ne soit vraiment une découverte du siècle. Ces papillons n'étaient pas de simples insectes qui vivaient aux ordres de dame nature. C'étaient de véritables bijoux de la technologie qui vous permettait de voyager d'un monde à l'autre sans vous perdre dans le vide entre deux univers. Les faire se volatiliser tout seul n'était pas une mince affaire, la personne derrière cette œuvre devait également être douée d'un bon cerveau. Toutefois, restait à savoir de qui il s'agissait et de quelle nature était cette personne - hollow, humaine ou.. Quincy ?

Tu stoppas ton partenaire.

« Ce ne serait pas mieux d'utiliser des Jigokuchos piégés ? Passons par la deuxième division récupérer quelques faux papillons de l'enfer avec seulement leur apparence. »

Après ce rapide détour, vous ne mîtes pas longtemps pour arriver au Rukongai - un ensemble de biomes s'enchaînant sans logique à perte de vue et totalement désertiques.

« Nous y voilà. »

Avec deux papillons volant dans les airs - un vrai et un faux. Ils volaient côte à côte, vous suiviez bien évidemment le vrai. À partir de là, vous n'étiez plus totalement à l'abri des surprises et donc du danger - mais étant deux vice-capitaines, il n'y avait pas de quoi craindre. Vous aviez été missionnés pour ce travail, il était donc de votre devoir que de résoudre cette affaire.

Tasks:
 
Messages : 88
Expérience : 268
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Sam 20 Avr - 23:45
Votre enquête sur la disparition des Jigokuchō vous a mené aux quatre coins du Seireitei. Après vous être assurés de l'innocence de la 2ème Division, celle des scientifiques, puis de la 3ème, celle des explorateurs, il était indéniable que le mal venait de l'extérieur. Ainsi, vous vous êtes aventurés dehors, toutes les deux, seuls – sinon accompagnés de deux Jigokuchō... du moins, l'un d'entre eux seulement.

Après une longue heure de voyage, vous atteignez une plaine immense, se profilant à perte de vue, d'un horizon verdoyant, aux hautes herbes effilées vous chatouillant les genoux. Le soleil est à son apogée ; aucun nuage ne daigne tâcher l'azur du ciel ; votre expédition n'a rencontré aucun problème... du moins, jusqu'à maintenant. Car au bout d'un moment, votre Jigokuchō quitte la compagnie de son homologue d'apparat pour rejoindre le soleil, dans les airs, battant des ailes sans se retourner. Ce comportement vous rappelle étrangement celui de guides similaires, lors de vos traversées du Dangai pour rejoindre le monde des Hommes. Pense-t-il être en train de traverser l'obscurité du néant ?

En suivant le chemin du papillon – la création factice restant à vos côtés, semblant indemne au sort qui affecte actuellement le guide ailé – vous dénichez une forêt peu dense, aux arbres très fins, ne pouvant visiblement pas cacher la moindre présence derrière leur écorce. Pourtant, vous ne voyez rien de suspect. En persévérant, vous arrivez toutefois dans une modeste clairière ; et tombez nez-à-nez sur une étrange boule d'ailes en son centre, difforme, recouverte de Jigokuchō immobiles, inertes, désactivés. Le vôtre quitte le firmament pour rejoindre les siens, se frayant une place parmi les centaines de guides déjà présents. Avant de tomber dans un sommeil profond, de la même manière que ses confrères endormis.

HRP. Le Narrateur repassera après vos deux réponses.
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Hyakkimaru, Dororo
Messages : 13
Expérience : 90
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ashina Goro
Jeu 25 Avr - 19:37
"...est-ce que tu comprends ce qu'on regarde, toi ?"

Le vice-capitaine était abasourdi. Cette journée avait démarrée de façon tout à fait normale, et la mission s'était majoritairement déroulée dans le plus grand calme. Les deux shinigami avaient procédés de façon méthodique, étape par étape, vérifiant toutes les pistes potentielles les unes après les autres. Tout ça pour se retrouver face à ... face à quelque chose qu'ils n'avaient jamais vu encore dans leurs longues vies. Des Jigokucho qui semblent endormis, sinon morts, agglutinés les uns sur les autres pour former une espèce de sphère. Entouraient-ils un objet ? Si oui, il faudrait les dégager de là pour observer plus en détail ce dont il s'agit. Mais peut-être valait-il mieux se montrer prudent, et rentrer pour revenir accompagné de membres de la Compagnie des Erudits. Nul doute qu'ils seraient fascinés face à cette découverte. En effet, quand on a vécu plusieurs siècles, il est rare de faire face à quelque chose d'encore jamais vu, et pourtant ... c'est ce que Suiren et Goro avaient face à eux.

"Je vais tenter de retirer un des Jigokucho endormis. Peut-être que la chose qu'ils recouvrent les endort, et qu'une fois qu'ils ne sont plus en contacts avec, ils se réveilleront ?"

Il fit un pas en avant.

"C'est une hypothèse qui ne vaut pas grand chose, mais l'objet autour duquel les Jigokucho sont agglutinés les attire peut-être pour absorber quelque chose d'eux. Et pour les attirer, cette chose ... leur fait le même effet que lorsqu'ils traversent le Dangai ?"

C'était complètement dingue. En temps normal, il privilégierait la sécurité, mais sa curiosité l'emportait actuellement. Si Suiren lui disait d'arrêter, par prudence, il écouterait son conseil. Une part de lui craignait des conséquences inattendues, et souhaiterait pouvoir ordonner à quelqu'un d'autre d'interagir avec l'objet, mais voilà, il n'y a ici que lui, Suiren et cette chose face à eux. Et il respectait bien trop sa partenaire pour lui demander une chose pareille.

Il fit un autre pas vers la boule d'ailes difforme.

HRP:
 
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Ven 26 Avr - 21:35
Tu demeuras un instant surprise face à ce que tu voyais sous les yeux. La bonne nouvelle, c'était que vous aviez retrouvés tous les Jigokuchôs. Mais la mauvaise.. C'était que toi même tu n'avais aucune idée de quoi cela en retournait.

C'était la première fois que tu voulais une telle créature. Une chose était certaine, seuls les vrai Jigokuchos étaient attirés par cette boule. Cela signifiait qu'elle dégageait quelque chose de spécial, comme une onde ou une aura, qui n'affectait que les Jigokuchos.. Mais la question était désormais de savoir si elle était d'origine naturelle ou d'origine artificielle - auquel cas elle serait peut-être la création d'une personne qui en avait après les Jigokuchos ?

Les papillons avaient le même comportement que lorsqu'ils se trouvaient dans le Dangai. Cette chose provenait peut-être du monde des humains ou possédait un lien, et c'était peut-être raison pour laquelle elle perturbait les Jigokuchos. Mais qu'était-ce exactement..? Trop de mystères planaient autour de cette chose. Il fallait l'analyser plus en détail pour en savoir en plus.

« Il faudrait ramener un échantillon pour la deuxième division. »

Toutefois, à voir si cette chose était vivante ou non et si elle était agressive ou non.. Calmement, tu ramassas un caillou au sol avant de rejoindre ton coéquipier. Tu passas une main devant lui de sorte à l'arrêter dans son élan avant de lui faire un léger signe de la tête l'invitant à reculer un peu.

« Ça pourrait être dangereux. Regarde si rien d'étrange ne se produit aux alentours. »

Fixant l'objet inerte au sol, tu lanças avec force ton caillou en sa direction de sorte à essayer de faire tomber un papillon accroché dessus tout en restant sur tes gardes face une potentielle riposte possible de la chose..

Si cette boule était réellement l'œuvre d'un individu doté d'une intelligence suffisante pour concevoir une telle chose, il ne l'aurait pas laissé ici en plein milieu de la nature et il vous aurait encore moins laissé l'occasion de vous en approcher - et à vérifier les environs, personne ne pouvait être caché là. Mais si cette boule était réellement d'origine naturelle, comment était-elle parvenue à arriver jusqu'ici ?

Si le caillou ne suffisait pas à faire tomber l'insecte, tu allais essayer délicatement avec ton sabre, tout en faisant attention toutefois à ne pas l'abîmer.


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Messages : 88
Expérience : 268
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Sam 27 Avr - 17:08
L'entité non-identifiée, qu'elle soit organique ou non, vous a naturellement intrigué. Même si vous ne faites pas partie de la 2ème Division, cela ne vous empêche pas d'avoir une curiosité scientifique ; et celle-ci semble prendre les devants alors que vous essayez d’interagir avec l'agglomérat de Jigokuchō. Tandis que tu proposes d’ôter l'un des papillons-guides de leur sanctuaire à la main, @Ashina Goro, ta camarade Fukutaicho @Byakuren Yuki décide de t'en empêcher pour tenter une méthode moins... risquée. Après tout, qui sait ce qui peut se cacher derrière cette épiderme de milliers d'ailes ? Ton amie saisit alors une pierre trainait au sol, avant de l'envoyer vers un papillon – du moins, vers plusieurs papillons, car en l'état, il est presque impossible d'isoler le moindre insecte de sa horde de confrères.
Vous interagissez avec l'amas de Jigokuchō.

Avant que vous n'ayez le temps de dégainer vos sabres, tous les papillons s'éveillent de concert. Leurs ailes se déploient ; leurs yeux étrangement luminescents, investis d'une énergie spirituelle conséquente, se verrouillent sur vous. Il suffit d'une demi-second pour que cette nuée d'insectes se disperse dans toute clairière, gravitant rapidement autour de leur socle sous la forme d'une intense tempête, semblant vous agresser de toute part, mais voilant surtout votre vue. Quelque chose s'est réveillé. Mais quoi ?
Les Jigokuchō se dispersent dans toute la clairière, hostiles.

Rapidement, les Jigokuchō prennent différentes formes pour se liguer contre vous, essayant de vous écraser contre l'écorce des arbres, voire vous empêcher de respirer en s'agglutinant devant vos voies respiratoires. Votre vie est en danger. Arriverez-vous à vous dépêtrer de cette situation sans porter atteinte aux centaines de Jigokuchō ayant perdu la raison ?
Les Jigokuchō charmés vous attaquent de plein fouet.

HRP. Et voici pour l'intervention. Prenez en considération que derrière ces papillons rebelles se cache un Hollow, quelque part dans la forêt, et que celui-ci est inoffensif. Il utilise donc les Jigokuchō pour arriver à ses fins (se nourrir et se défendre). Je vous laisse terminer votre RP. Prenez votre temps !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
[B/Libre] Jigokuchōs disparus ◇ Ashina Goro

Sauter vers: