Retrouver Shin ◇ Murakami Shin
 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro

Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 94
Expérience : 249
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mar 9 Avr - 23:56
La brigade Senshi avait besoin de nouvelles boîtes de médicaments de secours - les anciennes étant totalement usées par les missions et entraînements. On t'avait chargée de te rendre au sein de la deuxième division pour en effectuer la demande auprès des lieutenants. Le facteur n'était pas ton rôle principal, mais c'était un prétexte pour toi afin d'aller jeter un coup d'œil quant aux agissements du département. Ta couverture de lieutenant de la brigade Senshi te servait de bonne excuse.

Calmement, alors que tu traversais les allées du quartier général de la deuxième division, tu aperçus une petite tête aux cheveux blancs marcher dans la direction opposée à la tienne. Tu le voyais faire des allés-retours et jeter des coups d'œil de droite à gauche comme s'il était.. Perdu. Tu demeuras quelques instants dubitative devant cet étrange personnage. Par son accoutrement, il devait être un membre du complexe scientifique. Mais il semblait cent fois plus perdu que toi - qui n'étais pas réellement perdue.

Tu hésitais à l'approcher, mais après avoir passé plusieurs minutes à l'observer discrètement à l'ombre sans qu'il ne puisse te remarquer, tu finis par décider d'effectuer le premier pas. Tu t'avanças calmement vers lui, sans aucune once d'agressivité, et tu lui demandas avec politesse ton chemin.

« Bonjour, Byakuren Yuki, lieutenant de la brigade Senshi. Je suis envoyée par la première division pour une course auprès de la seconde division. Pourriez-vous m'emmener à votre bâtiment principal ? »

En réalité, tu connaissais déjà le chemin pour avoir parcouru l'entièreté de la montagne des dizaines et des milliers de fois. Mais tu testais là derrière cette question la situation du jeune homme afin de déterminer s'il était réellement perdu ou non. C'était tout de même légèrement étrange de se perdre dans sa propre division...


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. »
Rang : C
Grade : Nittōhei, Nibantai
Avatar : Sakata Gintoki - Gintama
Messages : 9
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 09/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murakami Shinji
Mer 10 Avr - 14:50
Son affectation à la deuxième division s'était plutôt bien passé, et dès son arrivée au département médical le garçon avait dû commencer à faire le tri dans la paperasse qui trainait sur les quelques bureaux. Il n'avait pas à se plaindre puisque ça lui épargnait bien des tâches plus difficile et pas sur que le Murakami est envie de se compliquer la vie en ce moment. Non, il se devait de tout nettoyer avant l'arrivée des autres. Voilà pourquoi il était arrivé si tôt au boulot ce matin. Son zanpakuto en bandoulière, l'apprenti médecin commençait ses petits aller-retour les bras chargé de papiers en tout genre. C'était un peu son entrainement quotidien, et il préférait ça à juste courrir dehors et finir sur des katas d'entrainements.

Seulement voilà, à force de courir partout, Shinji finit par se perdre dans sa propre division. Encore heureux qu'il n'y avait quasiment personne à cette heure-là, c'aurait été un retour des années à l'Académie où les brimades sur sa personne pleuvaient. Tournant sur lui-même, il cherchait désespérément la sortie. Quel idiot il faisait, il aurait du semer des petits cailloux pour se retrouver. Au lieu de ça, il décida de crier puis se ravisa, se rendant compte que ce serait encore plus la honte si quelqu'un passait par là. C'est donc en murmurant toutes les cinq secondes que Shinji chercha une issue de secours... avant de se faire interpeller par une voix inconnue.

Surprit, le shinigami resserra son emprise sur son zanpakuto et se tourna vers l'origine de la voix. Une femme se trouvait devant lui, se présenta et lui demanda de l'emmener au bâtiment principal. Ne sachant pas trop quoi dire, il colla son arme sur son poitrail et répondit en essayant de ne pas balbutier.

Je..Et bien... Enchanté Lieutenant de la brigade Senshi Byakuren Yuki. Je suis Murakami Shinji, Nittōhei de la seconde divison du département médical. Pour votre requête, j'aimerais bien vous aider mais comme vous pouvez le voir, je me suis perdu...

Ça lui faisait mal de l'avouer, et il imaginait déjà les railleries arriver une fois qu'il eut fini sa phrase. Le shinigami tint à se rattraper en lui proposant un marché.

Vous trouvez ça sans doute ridicule de se perdre dans ses propres quartiers.. Si vous m'aidez à sortir, je vous aiderai à rejoindre le bâtiment principal. Cela vous convient-il ?

Si Kimagurenai aurait souhaité lui répondre, c'aurait été pour l'insulter sur son incompétence et jeter milles jargons pas très commodes envers la demoiselle cherchant son chemin. Fort heureusement, elle devait encore dormir. Ou attendre que le Murakami fasse un faux pas.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 94
Expérience : 249
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mer 10 Avr - 23:40
« Et pourtant, vous êtes bien un membre de la seconde division.. Comment cela se fait-il qu'un membre puisse se perdre dans les quartiers de sa propre division ? »

Étrange énergumène pensas-tu.

« Murakami Shinji, cela fait combien de temps que vous avez rejoins la deuxième division et que vous êtes devenu shinigami ? Vous avez conscience que ce n'est pas très crédible que de se perdre chez soi ? Votre manque d'orientation pourrait bien vous causer du tord auprès des vôtres. Votre lieutenant ne vous a jamais rien dit à ce sujet ? »

Tu marquas une courte pause, observant la réaction du jeune homme. Il n'y avait aucune réprimande dans le ton de ta voix, tu n'effectuais qu'un simple constat. S'il avait été un membre de ta brigade, tu l'aurais sans doute réprimandé beaucoup plus - voir même triplement plus, c'était un véritable comble pour un homme supposé devenir un futur assassin que de se perdre dans son propre chez-lui - mais étant donné qu'il faisait parti de la deuxième division et de la branche médicale, tu n'avais aucune raison de le le réprimander.

Tu finis par lâcher un léger soupire. Puis, calmement, tu te rapprochas du jeune homme et brusquement et sans prévenir, tu le saisis par la ceinture de son kimono et tu le ramenas sous ton bras. Tu l'emportas avec toi sur un petit muret. Tu trouvas une place en hauteur à partir de laquelle tu avais une belle vision d'ensemble du plan de la division.

« Peux-tu voir où se trouve le bâtiment principal ? »

Tu lanças un regard dans sa direction avant de le déposer à côté de toi, tout en prenant soin à ce qu'il ne tombe pas du muret.

« La prochaine fois que tu te perds, monte en hauteur et retrouve toi-même ton chemin. »

Ce serait toujours étrange de voir un personnage regarder de droite à gauche en haut d'un muret, mais c'était toujours mieux que personne qui cherchait son chemin bêtement au sol face à des murs plus grands que lui.


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. »
Rang : C
Grade : Nittōhei, Nibantai
Avatar : Sakata Gintoki - Gintama
Messages : 9
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 09/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murakami Shinji
Jeu 11 Avr - 11:02
Oh euh ça fait pas très longtemps que je suis ici. A vrai dire, j'ai perdu la notion du temps tellement le travail içi est monotone. Mon lieutenant est absent en ce moment, mais je sais bien que mon sens de l'orientation défaillant est une gêne. C'est un peu pour ça que j'ai choisi d'intégrer le département médical, je ne pense pas être d'un grand secours en cas de conflit...

Allons bon, tu t'es encore perdu... T'es vraiment le pire cassos des shinigamis.

Tiens, voilà que sa promise se réveille doucement. Évidemment qu'il était un incompétent, Shinji le savait très bien. Réussir l'exploit de se perdre dans sa maison, il l'avait déjà fait étant plus jeune. Les quartiers de sa division, c'était facile quatre niveaux au-dessus en terme de grandeur. Son interlocutrice ne le savait peut-être pas, mais les gens qui se perdent sans carte pour se repérer sont légions encore. Juste qu'ils préfèrent éviter d'en parler et n'assument pas, tout le contraire du Murakami. Il allait d'ailleurs lui répondre ça quand elle l'embarqua avec elle sur un mur en hauteur et lui offrit une carte en trois dimensions de ses quartiers. Une vision d'aigle permettrait de localiser plus rapidement les quêtes principales et secondaires, mais l'idée de se hisser en hauteur pour se repérer lui était carrément sorti de la tête.

Oui, il est tout droit. - garde les environs à l'oeil - Merci. J'étais tellement pressé de finir mon travail que j'en ai oublié l'essentiel. Je garderais votre conseil en mémoire.

Si tu gardes autre chose venant d'elle, je m'occuperais de toi.

Toujours son mot à dire celle-là, mais ça rassurait un peu plus le shinigami. Il n'avait pas eu son lot d'insultes quotidiennes, et ça venait remplir doucement le quota. Une fois le plan en tête, le shinigami emmena la visiteuse sur le chemin du bâtiment principal. Il en profita pour lui poser quelques questions afin d'en savoir plus sur elle, sans arrières-pensées bien entendu.

Quelle genre de course venez-vous faire dans ma division,  Fukutaicho Byakuren Yuki ?

Non pas qu'il souhaite particulièrement le savoir, mais comme quasiment personne ne passait par les quartiers de la division médicale, ça lui faisait un peu de compagnie. Bien plus agréable de communiquer avec un semblable plutôt qu'à son arme.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 94
Expérience : 249
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 13:16
Effectivement. Tu remarquais que cela ne faisait pas bien longtemps qu'il était ici. Quelque part, la faute revenait également au lieutenant qui l'avait laissé seul..

« Ne te perds plus, même pour un membre du département médical ne pas avoir le sens de l'orientation peut être un véritable inconvénient - notamment en situation d'urgence où on aurait besoin de toi sur le terrain. Si tu te perds en route, c'est peut-être un allié qui meurt. »

Tu dramatisais un peu les choses, mais ce n'était pas une situation impossible. Toi qui étais de la brigade assassinat, tu te frottais bien trop souvent à la mort que cela ne te semblait même plus choquant ou effrayant.

« Conduis-moi, je te suis. »

Sur ces dernières paroles, tu le laissas être guide du chemin.

« Et pour répondre à ta question, je viens chercher du matériel médical pour mes troupes. Il nous en faut pour le dojo d'entraînement - des brutes des Forces Armées ne savent toujours pas se tenir tranquille - et il nous en faut aussi pour les équipes en mission de Senshi. Les dernières trousses de secours sont quasiment toutes usées.. Et j'aimerais également voir s'il n'y aurait pas des nouveautés en terme d'anesthésiants..

Par ailleurs, comme tu es ici, tu saurais vers où je dois me tourner pour espérer trouver un responsable chargé de l'entretien ? Mon vice-capitaine m'a demandé d'effectuer une demande auprès d'eux concernant la chambre du capitaine..
»


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. »
Rang : C
Grade : Nittōhei, Nibantai
Avatar : Sakata Gintoki - Gintama
Messages : 9
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 09/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murakami Shinji
Jeu 11 Avr - 16:31
Décidément, cette journée était celle des remontrances envers le pauvre médecin et il ne pouvait s'en prendre à personne d'autre que lui même. S'il avait choisi le département médical, c'était à cause d'une personne qu'il avait trouvé blessée et qu'il s'était empressé de lui mettre un bandage avant d'appeler d'autres gens plus compétents que lui. Et qu'en partant, un des intervenants lui avait dit qu'il avait très bien fait le bandage. Pas de révélations divines ni de prouesses dignes de génie à fort potentiel donc, juste l'envie d'aider.
D'un autre côté, la vice-capitaine avait raison. Bien qu'il n'ait jamais été confronté à une situation grave qui exige des soins urgents, Shinji savait pertinemment que ca arriverait un jour ou l'autre. Au fond de lui, il repoussait cette option par précaution. Mais le médecin novice ne pourrait pas jouer à ce petit jeu très longtemps, désormais il avait un rôle à jouer dans la Soul Society.

Je sais bien tout ça, Yuki-fukutaicho. Si jamais ça arrive, on me choisira toujours en dernier par défaut pour avoir le nombre exact de toute façon... - baisse la tête un instant puis la relève en affichant un sourire - Mais ca me va parfaitement. Du moment que je sers à quelque chose, le reste m'importe peu.

Puis, ce fut le tour de son interlocutrice de répondre aux questions, et une lueur naquit dans les yeux du Murakami lorsqu'elle évoqua le mot "médical"... avant de sombrer dans le vide en entendant le reste de la phrase. Ah oui, c'est vrai qu'il restait toujours des gens sans cervelle avide de sang et de baston. Ce genre de personnes que Shinji voulait éviter en choisissant une division où les échanges de coups et violence gratuite n'étaient pas une priorité.

Si vous le voulez, je pourrais venir vous apporter quelques trousses de secours de temps en temps.se contenta t-il de répondre, avant de la laisser poursuivre pour à nouveau l'éclairer sur certaines choses.

Concernant l'entretien, je pense que c'est notre département qui s'en occupe quand il n'y a pas de blessés. Il faudrait que je demande pour être sur, mais je veux bien m'en charger. J'en profiterais pour ramener le matériel médical, en plus du balai et de la serpillère.

Il aurait voulu en dire plus, prévenir qu'il viendrait dans les heures creuses où il n'y avait personne pour l'embêter. Mais le shinigami se retint, par peur de trop privatiser son temps de parole. Et puis, ca devait pas être suffisamment intéressant ce genre de discussion pour un Vice-Capitaine. Elle n'était pas venue pour ça, et Shinji l'avait bien compris.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 94
Expérience : 249
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 20:34
Il t'avait l'air d'avoir un sacré manque de confiance en lui.. S'il avait été un de tes hommes, tu l'aurais sans doute cogné depuis bien longtemps - et même cogné jusqu'à ce qu'il crache du sang. Mais fort heureusement pour lui, il ne faisait pas parti de ta brigade et il était médecin, il y avait une règle qui t'interdisait de t'en prendre à des médecins car c'était les soignants du groupe et que leur survie passait avant celle des soldats.. Toutefois, tu ne pouvais t'empêcher d'y penser.

« La chair à canon est également utile.. Il y a une différence entre être utile et agir utilement. L'un est passif. L'autre est actif. La deuxième catégorie progresse plus facilement et la première catégorie meurt souvent en premier.. » Dis-tu calmement.

Ce n'était pas vrai, mais c'était pour faire peur.. Quoique, il y avait un peu de vrai. Tu marquas une pause, le temps de réfléchir quelques seconde, puis finalement tu repris la parole.

« Oui, je veux bien. Rapporte-moi à ma division des trousses de médicament la prochaine fois. Tu en profiteras pour rester un peu et participer à un petit entraînement de combat - ça te serait sans doute grandement utile, frêle comme tu es. »

Tu avais envie de le muscler un peu. Bien qu'il était médecin, il fallait qu'il sache se battre un petit minimum. Si jamais il venait à être pris pour cible, ce serait gênant qu'il meurt dés le premier coup. Même s'il ne faisait pas parti de ta brigade ou de ta division et que c'était à ses supérieurs de le faire, tu considérais entraîner les nouveaux shinigamis également comme une tâche. Et puis, l'inviter à un entraînement n'était pas très dérangeant pour toi, il pourrait même aider s'il y avait des blessés.

- À noter, il y avait aucun meurt et vous vous battiez tous au sabre en bois. Votre division n'était pas encore un cimetière. -

« Ah, j'aimerais bien que tu fasses passer la demande d'effectuer le ménage dans les appartements de Murazaki Tengoku-dono, le capitaine de la première division. C'est une demande de son vice-capitaine, Hozen Meruem. Il demande à ce que tous les vêtements moches et inappropriés de son placard soient brûlés. Je ne saurais dire plus sur les causes et raisons de cette demande, mais il m'a demandé de faire passer le message. »

Drôle de demande. Tu te demandais toi-même pourquoi il demandait une telle chose..

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. »
Rang : C
Grade : Nittōhei, Nibantai
Avatar : Sakata Gintoki - Gintama
Messages : 9
Expérience : 22
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 09/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murakami Shinji
Jeu 11 Avr - 21:22
La vision provoquée par les dires de la shinigami eut l'effet d'un déclic sur le Murakami. Comme si elle avait touché un point sensible, le piquer un peu histoire de voir si il cachait son jeu ou non. Bien qu'étant un médecin et shinigami, sa définition de passif et actif était clairement différente que celle de son interlocutrice. Hochant la tête, Shinji décida de répondre.

Je suis pas d'accord avec vous, Byakuren-Fukutaicho. C'est comme si vous me disiez qu'un médecin n'est pas utile sur un champ de bataille car il ne sait pas se battre donc meurt en premier. Le rôle d'un médecin est avant tout de soigner, forcément qu'il va être passif avant de passer actif.

C'était ce qu'on lui avait sans cesse rabâché à l'Académie, et cela pour tout les rôles. La chair à canon était plutôt les soldats non gradés. N'importe quel médecin peu importe son grade est important donc non envoyé à la légère comme ses comparses guerriers. Mais le Murakami n'allait pas contredire la vice-capitaine et préféra lui donner raison pour dissiper le début d'un débat interminable, sachant pertinemment que répondre à un supérieur peut très mal finir.

Mais vous avez bien plus d'expérience que moi, je ne me permettrais pas d'affirmer que j'ai raison et que vous soyez dans le faux.

Tu cherches vraiment les emmerdes. Viens pas chialer si tu repas avec des membres pétés...

La proposition demandée plus tôt fut acceptée par la vice-capitaine, l'invitant même à participer à un combat d'entrainement. Sitôt dit, des images de lui à l'Académie se faisant rabrouer par les enseignants lui revinrent en tête. Non, tout cela était derrière lui. Il était désormais un shinigami et appartenait à une division. Il n'avait donc plus à avoir peur de prendre des tatanes. Bien sur qu'ils étaient plus fort que lui, ils étaient bons qu'à ça en tant que soldat de toute façon.
Puis vint la suite assez étrange pour conclure, brûler les habits moches du capitaine de la première division, sur demande du vice-capitaine Hozen qui avait demander de faire transmettre le message. Était-ce une boutade ou fallait-il vraiment faire le ménage de cette façon ? La première division était vraiment bizarre et leur façon de donner un coup de balai était assez primitive. Ne savaient-ils pas laver leur vêtement et faire les tâches ménagères ?

Euh... Je viendrais pour l'entrainement d'accord. Mais pour votre requête, même s'il s'agit d'un ordre venant d'en haut, je doute pouvoir y répondre positivement. Il faudrait voir avec le capitaine de ma division avant. Je dépend que de lui, contrairement à vous qui dépendez du capitaine de la première division. Sans vouloir vous vexer hein...

Il avait encore des papiers à ranger après tout, Shinji se devait d'achever cela avant de se lancer dans une nouvelle aventure. Et dans le doute, il préférait que ce soit le Capitaine Sakazuki en personne qui lui dise de le faire plutôt qu'un autre lui demande, bien qu'il n'ait pas son mot à dire dans l'histoire.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 94
Expérience : 249
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Ven 12 Avr - 1:16
« C'est précisément là que tu deviens passif - lorsque tu es incapable de t'affirmer. N'attend pas que les autres te choisissent et porte-toi plutôt volontaire. Et s'ils refusent de t'accepter, améliore-toi et force les à t'accepter. Ne doute pas et prend confiance.. »

À lui de méditer.

« Quant à la demande de tâche ménagère.. iIl n'y a pas vraiment la nécessité ou le besoin d'en parler à ton capitaine. C'est une demande basique.. Mais si vraiment ça a besoin de tant de démarches et que ça pose souci, je retransmettrai à mon vice-capitaine qui se chargera de gérer sa propre demande. »

C'était bien tenté, mais non. Enfin, c'était peut-être mieux ainsi.. Provoquer un conflit entre la première division et deuxième division juste à cause d'une petite boutade, ça décrédibiliserait beaucoup le goteisan entier et tu n'avais pas très envie d'en être l'origine - même si tu avouerais que tu redoublais d'envie de lui brûler sa collection de vêtements inutiles..

Alors que vous parliez, vous vous rapprochiez de plus en plus du bâtiment central jusqu'à arriver devant la porte.

« Sur ce, je vais terminer ma course. Quoiqu'il en soit, je suis impatiente de te voir à un de nos entraînements, Murakami Shinji.. »

Tu effectuas une légère inclination de la tête en signe de respect et de politesse avant de disparaître derrière la porte du bâtiment central. Tu pressas le pas pour aller chercher le médical et tu te hâtas de retourner dans ta division terminer ton travail.

FIN

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro
Retrouver Shin ◇ Murakami Shin

Sauter vers: