Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei

Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mar 9 Avr - 21:33
Le soleil venait de se coucher avec les dernières lueurs chaudes qui éclairaient à l'horizon. Calmement, à l'abris des regards et des oreilles indiscrètes, tu traversas les différents couloirs du Seireitei menant au quartier général de la première division telle une ombre. Tu te dirigeais, plus précisément, vers le bureau de l'homme qui était à la tête de cette division.

C'était un jeune homme. Un jeune homme qui n'avait pas beaucoup d'années de vie derrière lui comparé à toi, mais qui avait un fort potentiel. Tu ne supportais pas son comportement et l'air ambiant qui se dégageait de lui, cependant, tu ne pouvais pas nier son potentiel et c'était sans doute la raison pour laquelle tu le respectais en tant que capitaine. Il était plus jeune que toi, mais il avait un fort potentiel malgré son âge ou son apparence. C'était un génie avec un esprit rusé et malin, bien plus calculateur qu'il ne pouvait laisser croire.

Tout comme toi, il n'hésitait pas à se salir les mains en cas de nécessité et avait la même aspiration que toi pour la paix. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, tu parvenais à travailler avec lui dans une réelle coordination de façon même surprenante. Il y avait là une part dû à l'habitude de se côtoyer mutuellement depuis maintenant bien plus d'une centaine d'années. Vos deux positions étaient également basées sur la confiance mutuelle. À force, tu avais appris à le supporter et à accepter son comportement - bien que parfois tu pouvais aussi te laisser emporter..

Arrivée devant sa porte, tu effectuas trois coups secs contre celle-ci avant de rentrer.

« Byakuren Yuki, je viens effectuer mon rapport. »

Tu marquas un silence, puis calmement tu te mis à effectuer ton rapport. [...]

« Voilà, cela sera tout - fin du rapport. Il n'y a rien qui a lieu de s'inquiéter. »

Tu terminas et tu posas la petite pile de feuilles tous rangées très carrées sur son bureau. Puis, tu te retournas vers ce dernier et adoptas un air plus détendu avec léger sourire en coin de lèvre. Tu repris à nouveau la parole avec cette fois-ci petit un ton enjoué que tu te permettais à l'égard de votre proximité.

« Et mis à part cela, n'étiez-vous pas supposé m'inviter à manger ce soir ? »

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 10 Avr - 0:19
J'étais calmement dans mon bureau en cette belle fin de soirée, regardant par la fenêtre en étant assis à ma magnifique chaise. Des fois j'aimais bien me reposer comme ceci, mais ce soir n'allait pas être un de ces fameux jours où je pourrais me reposer comme je l'entendais, car ce soir était celui où j'ai convoqué la Fukutaicho de Jin'ei. Personne n'était au courant de son identité, à part quelques élus. Même les autres Vice-Capitaines de ma Division n'étaient pas au courant, et c'était pour une bonne raison. Plus il y avait de monde qui la connaitrait, et pire ça serait pour cette brigade qui se doit d'agir dans l'ombre.

Oh, j'ai failli oublier, mais comment est-ce que je pourrais oublier de dire comment j'étais habillé ! Le fameux short rose que je portais tellement souvent me servait de bas, et ce fameux T-Shirt dans le style Hawaïen avec des motifs de bananes trônait sur mon torse, tandis que le Haori de Capitaine siégeait au dessus du T-Shirt. La ceinture qui tenait tout ça en place retenait de même le fourreau de mon Zanpakuto, accroché sur le flanc gauche. Et forcément, ce masque d'ébène cachant mes yeux.~

Cette femme arrivait d'ailleurs à l'heure, plus ou moins j'imagine car je n'y faisais pas attention. En parlant d'elle, elle était une des rares survivantes de la 2nde Grande Guerre, celle où je suis mort et qui hante bien souvent mes nuits, bien que je ne l'ai jamais dis à quiconque. Mais elle a survécu, sûrement à l'aide d'une énorme chance. Mais peu importe, ce n'était pas ça le sujet d'aujourd'hui. Car malgré son âge avancé, elle gardait certaines formes. Mais certes, l'âge n'avait aucune signification pour un Shinigami. Et calmement, j'écoutais son rapport attentivement. Et à la fin, je hochais ma tête par satisfaction.

"-Bien sûr, on peut manger ici, attrape juste une chaise dans l'un des coins et ça sera bon."

Puis je sortais énormément de boites à emporter qui étaient cachées sous mon bureau en souriant, avec deux paires de baguettes qui nous serviraient à manger. Certes, un Shinigami n'était ni obligé de dormir ni manger, mais pour moi c'était des hobbys, des passions. J'aimais à m'affairer aux deux. Mais mon sourire devenait assez étrange une fois que toutes les boîtes étaient ouvertes et que nous commencions enfin à manger. Un sourire, très, très étrange, et pas forcément de bonne augure.

"-Yuki-chwan, tu te souviens l'ordre que j'ai donné, de suivre chacun des Taicho et Fukutaicho ? Hm, j'ai une question par rapport à ça. Tu peux me dire pourquoi la brigade Jin'ei, qui est sensée être les yeux et oreilles du Seireitei, qui est sensée être discrète, se fait remarquer dans les jours où j'ai donné l'ordre ?"

Posant calmement mes baguettes sur mon plat, je maintenant le regard en sa direction, le regard caché par ce bandeau d'ébène sur mes yeux. Seul ce sourire restait sur mon visage. Je croisais calmement les bras sur mon torse en attendant un retour quelconque de ce qu'elle pourrait me répondre, cette femme.

"-J'espère que tu as une excuse suffisante, car cet échec à lui seul a failli couter cher à nombre de mes plans, fufufu.~"

_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mer 10 Avr - 1:51
Manger dehors aurait été bien sympathique, mais c'était effectivement plus discret de manger à l'intérieur. Il serait étrange de voir le capitaine de la première en compagnie d'un simple lieutenant, cela attirerait des questions. Et puis, le fait de demeurer dans son bureau permettait de discuter plus tranquillement de sujets plus ou moins sensibles. Vous étiez principalement liés par votre fonction qui était votre principale sujet de conversation et qui était également pour toi ta principale occupation quotidienne.

Tu attrapas une chaise et tu le positionnas face à son bureau.

Tu avais appris à le supporter et à accepter son comportement qui était parfois des plus étranges, mais tu ne cessais d'être surpris par des nouveautés qu'il te faisait voir chaque jour - notamment ses vêtements extravagants qui étaient tout à fait indignes d'un bon capitaine. Tu avais envie de froncer les sourcils, mais tu savais que c'était là tout l'objectif recherché et c'était pourquoi tu ne montras aucune perturbation sur ton masque faciale. Tu faisais preuve d'une grande maîtrise de toi-même et c'était devenu presque un talent naturel chez toi.

Calmement installée face à lui, tu l'observas sortir ses boîtes une à une. Manger n'était pas une nécessité pour des êtres déjà morts comme vous, mais c'était une façon de permettre la conversation ou simplement de savourer de bons petits mets. Dans le cas présent, c'était surtout pour établir une conversation. Alors que vous vous apprêtiez à entamer le repas, le jeune homme souleva une question importante.

Tu adressas à nouveau un regard sérieux en direction de ce dernier dont le sourire n'inspirait pas vraiment confiance. Après un court instant de silence, tu repris la parole.

« Douteriez-vous de moi ? ..C'était une erreur de ma brigade - je l'admet et j'en prends l'entière responsabilité. La faute a été commise par un nouvel arrivant qui n'avait pas acquis toutes les bases en matière de discrétion et qui s'était permis d'agir sans autorisation, sous prétexte d'une trop grande sureté de lui-même. Je l'ai très sévèrenement réprimandé pour cette erreur - de la façon juste qu'il se devait - et je lui ai promis qu'à la prochaine faute, il le payera de sa vie.. »

Dans un métier comme le nôtre, il valait mieux tuer un homme plutôt que d'entraîner l'échec de tous les plans. Fermant un instant les yeux, je repris calmement la parole toujours de mon ton calme et posé.

« Et de la même façon, je n'effectue jamais deux fois la même erreur. Je surveillerai mieux mes propres hommes et ça sera la dernière fois qu'une telle chose se produit.. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai tout fait pour rattraper cette grossière erreur bien indigne à l'instant même qui suivit les faits.. Aucun plan n'a fini dévoilé ou ruiné. »

Lorsque tu effectuais une erreur, tu te devais de la réparer. C'était là que tu prouvais que tu avais toutes les compétences nécessaires pour la gestion de cette brigade.


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 10 Avr - 12:07
Je restais calme face à ses accusations, me demandant si je la doutais. Je ne doutais personne, je regardais juste les faits. Et dans les faits, elle n'avait pas commise une faute directement, mais c'était son subordonné. Et la faute d'un subordonné revient à son supérieur, c'était normal. C'est pourquoi elle devrait faire attention à partir de maintenant. Restant calme et souriant, je préférais lui répondre directement pour ne pas qu'elle s'en fasse plus, car elle restait un bon atout pour ma Division, cette femme. C'était comme si le poste de Fukutaicho de Jin'ei était fait rien que pour elle.

"-Ahahah, voyons, je ne doute pas de toi Yuki-chwan. Mais fais attention, la prochaine faute tu seras punies directement.~"

Peut-être qu'elle serait inquiète donc je préférais la prévenir du type de punition qu'il lui adviendrait si jamais elle venait à me décevoir une nouvelle fois. Se faire fouetter ? Hm, ce n'est pas mon genre. Couper des doigts ou un membre pour qu'elle s'en souvienne ? Trop inefficace, c'est comme se tirer une balle dans le pied. Tout simplement l'exécuter pour montrer un exemple aux autres de la brigade Jin'ei ? Uh, et puis quoi encore, pour l'instant aucun de mes subordonnés n'avait l'étoffe pour être Vice-Capitaine de la Jin'ei. C'est pourquoi j'avais une toute autre idée en tête, et c'était..

"-Oh, et je te préviens d'avance, pour ta punition tu devras nettoyer ma maison. J'espère que c'est pas trop dur pour toi, fufufu.~"

C'était assez indulgent de ma part de ne pas aller plus loin avec cette histoire. C'est pourquoi j'attrapais les baguettes que j'avais posé il y a peu, commençant à manger les plats qu'il y avait sur la table, avec la petite bouteille de saké, avec laquelle je remplissais mon petit verre. Et je parlais quelque peu la bouche pleine pour gagner du temps sur ce que je pensais.

"-M'enfin, ne t'en fais pas Yuki-chwan, j'ai confiance en toi, et tu seras celle chargée de surveiller le Taicho de la Seconde Division à partir de maintenant. Compris ?~"

Suite à ma phrase, je finissais cul sec le verre de saké que j'avais sur mon bureau, tandis que mes joues montraient une très fine couche rosée, pas assez pour être bourré, mais assez pour être quelque peu enivré. C'est pourquoi je prenais la bouteille afin de lui servir à elle aussi un verre, sans dire quelque chose de plus. Si elle voulait boire, alors elle pourra boire. Peu importe, elle était assez grande ahah !

"-Hm, et sinon, quoi de beau pour toi personnellement ma petite Yuki-chwan ?~"

Je posais un coude sur la table, retenant ma tête avec la main de ce-dit bras. Et dans cette position, avec ce sourire habituel sur mes lèvres, je "fixais" la femme devant moi, utilisant mes baguettes d'une main pour attraper la viande que j'avais récupéré, la dégustant au passage. Hmm, elle était vraiment délicieuse. Peut-être que je devrais me rendre utile pour Musume aussi, eh, vu ce qu'elle a fait pour moi ! C'est une femme vraiment utile, fufu.~

_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mer 10 Avr - 14:26
Nettoyer sa maison, c'était supposé être.. Une punition ? Tu laissas un moment de blanc s'écouler, légèrement dubitative quant à cette idée de punition. S'il voulait une personne pour nettoyer son domicile, il pouvait demander à n'importe qui pour le faire. Mais encore, avait-il le temps de salir sa maison avec son emploi du temps chargé ? Tu fermas les yeux avant de reprendre les paroles toujours de ton air sérieux.

« Vous n'aurez pas l'occasion de me voir nettoyer votre maison car une telle erreur ne se reproduira plus. » Affirmas-tu avec certitude.

Un léger sourire presque imperceptible se dessina au coin de ta lèvre. Tu savais qu'il cherchait à te provoquer, mais tu ne te laissas pas aller par son tour. Tu ne te détachas pas un seul instant de ton masque facial parfaitement contrôlé. Il était difficile de te faire flancher à ce jeu. Tu étais une jeune femme fière et droite que peu importe la punition, aussi ridicule et saugrenue soit elle, ne fera jamais descendre ta crédibilité. C'était là, tout l'aura du vice-capitaine de la brigade d'assassinat.

Une fois l'atmosphère à nouveau détendue, vous reprîtes le repas. Tu pris tes baguettes et tu permis à ton tour de saisir quelques aliments parmi les choix à disposition. La nourriture n'était pas mauvaise, mais tu n'étais pas un grand gourmet, n'importe quoi faisait l'affaire étant donné que ce n'était que facultatif pour des êtres immortels comme vous.. Tu prêtais bien attention à la discussion.

« Le Taicho de la seconde division, Sakazuki Sôo.. »

C'était un homme que tu connaissais bien, il était un vétéran shinigami tout comme toi. Vous êtes apparus à la même époque et vous partagiez un lien particulier. De ce que tu savais, c'était un homme imprévisible - quoique, comme une grande partie des scientifiques qui existaient dans ce monde.

« Les capitaines sont au courant de mon identité, il me sera difficile de les espionner sans qu'ils ne rendent compte de rien - particulièrement Sakazuki Sôo... Mais je garderai un œil sur lui si c'est ce que vous voulez et je vous ferai part de ses moindres agissements suspects. »

Tu te rappelais toi aussi des évènements quant à ces expériences interdites qui eurent lieu par le passé. Tu avais conscience du poids et du danger que représentait la deuxième division, et c'était pourquoi tu allais être particulièrement vigilante quant à cette dernière. Toutefois, tu devais prendre en compte le facteur de ta relation avec le capitaine.

« Et rappelez-moi, vous tenez bien l'alcool déjà ? Je vois déjà vos joues roses.. »

Tu demeurais vigilante. Lâchant un soupire, tu pris la bouteille et tu servis un nouveau à ton supérieur et à toi-même. À ton tour, tu bus cul sec ta coupe. S'il y avait bien une chose futile que tu aimais bien dans ce monde, c'était le sake. Tu avais d'ailleurs une petite gourde que tu trimballais tout le temps sur toi. Tu avais une résistance assez surprenante à l'alcool. Tu pouvais en boire des litres sans jamais devenir ivre, un peu comme si ton âme était déjà morte depuis longtemps..

« Quoi de nouveau ? Pas grand chose, je dirais.. Il y a plus de fins que de débuts ou de nouveau dans mon métiers.. Je réfléchis quant au sujet des nouvelles générations de shinigamis qui arrivent. J'aimerais revoir les examens d'admissions pour certains d'entre eux - notamment suite au dernier incident que vous veniez d'évoquer.. Sinon à part cela, pourriez-vous cesser de me fixer étrangement et aussi cesser de m'appeler "Yuki-chwan" et vous adresser à moi par "Byakuren", Taicho-Chwan ? »


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 11 Avr - 1:41
Je rigolais calmement à sa remarque. C'est vrai que je ne pourrais sûrement pas la voir nettoyer ma demeure, mais ce n'était pas tant que ça quelque chose qui allait me manquer. Après tout, c'était surtout trouver une punition, très légère cependant. Elle faisait partie des subordonnés les plus précieux que j'avais, de par leur utilité par exemple. C'est pourquoi je ne pouvais pas me permettre de les perdre, c'était hors de question. Que ce soit elle ou Meruem par exemple. En vérité, peu importe le membre, je ne voulais perdre aucun membre de ma Division, ils étaient pour moi une famille, mais j'avais horreur qu'on me déçoive de cette façon. Mais pour l'instant, je décidais de me moquer de cette femme en face de moi.

"-Aaah, c'est vraiment dommage, j'aurais adoré te voir en tenue de soubrette, Yuki-chwan.~"

Je lâchais calmement mes baguettes, étirant mes bras derrière ma nuque afin de me reposer après avoir mangé plutôt beaucoup, ma tête se tournant légèrement vers la pleine lune s'étant levée au travers de la Soul Society. Admirant le paysage tout en lui répondant, un fin sourire se peignait à mes lèvres.

"-Certes, mais ça sera donc là où il faudra utiliser tes talents. J'ai confiance en toi, et ce depuis bien longtemps. Tu sais, ce qui fait le plus peur n'est pas une lame que tu vois en plein jour, mais une flèche dans l'ombre. Je te laisse méditer sur ça, Yuki-chwan.~"

Quant à l'alcool ? Je décidais d'en boire encore un verre quand il m'était servi, de nouveau cul sec, alors que je sentais ce liquide me brûler la gorge. Ce n'était pas douloureux, mais plus une douleur agréable je dirais ? De temps en temps, boire faisait du bien. Boire permettait d'oublier certains détails qui étaient plus que nauséabonds.

"-Moi ? Tenir l'alcool ? Pwahahah, pas du tout ! Mais ça fait du bien de boire quand même, fufufu.~"

Je me redressais calmement, me tenant debout, et assez rapidement courbé au dessus de la table pour envoyer une simple pichenette sur le front de la femme face à moi. Un grand sourire se dessinait sur mes lèvres, dévoilant mes dents blanches. Une petite action pour me moquer calmement d'elle, sans grand mal après tout.

"-Fufufu, désolé mais non, tu resteras toujours Yuki-chwan. Je t'aime bien avec ce petit nom.~"

Debout, je me dirigeais à présent à la fenêtre, là où ce courant d'air frais me réveillait légèrement de ma stupeur alcoolisée, admirant pleinement la lune à l'extérieur. Aaah, ce paysage était vraiment beau. La Soul Society dans son ensemble était magnifique. Ce n'est pas quelque chose que je voulais perdre. Je me retournais calmement vers la femme à mes côtés, lui posant une question assez inattendue pour le coup.

"-J'ai une question, Yuki. Est-ce que tu serais prête à sacrifier ta vie pour moi ?"

Une question très, très étrange. Certes, je le conçois, mais j'avais mes raisons pour poser ce genre de questions, alors j'attendais uniquement d'avoir une réponse pour savoir ce que je devrais faire pour la suite. J'avais quelques idées, c'est pourquoi je me préparais à ma façon. Posant mon dos légèrement contre le rebord de la fenêtre, je laissais paraître une scène faisant penser à une peinture féerique. Enfin, c'est comme ça que j'aimais à la penser, car j'étais très arrogant sur une chose: ce à quoi je ressemblais. J'étais certain d'être magnifique, et couplé avec la lune, quel paysage qui couperait le souffle à n'importe quelle personne, homme ou femme.~

_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 10:02
Entre nous, je ne sais pas ce qui est le pire. Moi en tenue de soubrette ou vous en tenue hawaïenne et ce, au quotidien en plus.. » Marmonnas-tu à voix basse.

C'était une tentative désespérée de lui faire changer de style. Il n'avait pas l'air de se rendre compte à quel point ça pouvait le décrédibiliser. Et sa secrétaire le voyait tous les jours en plus. Tu plaignais cette pauvre femme qui devait subir cette torture pour les yeux du matin jusqu'au soir. Sans oublier sa manie à renommer les gens, tu ne pouvais soupirer chaque fois qu'il prononçait ce surnom ridicule. Mais il réattira à nouveau ton attention sérieuse.

« Pourquoi cette question ? »

C'était une question effectivement très étrange. Tu laissas un instant de silence s'écouler. Tu bus une nouvelle coupe de saké tout en observant ton interlocuteur un brin dubitative. Toutefois, s'il voulait entendre la réponse, tu allais la lui donner.

« Je serais prête à sacrifier ma vie pour vous protéger, comme je serais prête à sacrifier ma vie pour vous tuer. »

Tu plongeas ton regard en direction de ton interlocuteur qui, bien que aveugle, pouvait sentir la prestance de ton énergie spirituelle. Un léger sourire se dessina sur tes lèvres. Tu étais une femme des plus impitoyable aussi bien envers tes ennemis qu'envers tes alliés.

« La seule chose que je défends c'est la justice, celle qui cherche une paix et une prospérité dans ce monde pour les pauvres et innocents. Tant que vous serez un guide vers cette justice, tant que vous serez un chef conduisant à cet objectif, je vous défendrai au péril de ma vie. Mais si un jour il advenait à ce que vous vous écartiez de ce rôle, je n'hésiterai pas à vous trancher la gorge..

Et vous ? Vous sentez-vous capable de supporter un subordonné qui peut vous assassiner à tout moment ? Le poids est lourd sur vos épaules.. Je vous retourne également la question. Pour qui seriez-vous prêt à donner votre vie ? Pour quoi vous battez-vous et pourquoi avez-vous accepté cette position de capitaine ? Vous avez conscience du poids que représente cette position - je ne parle pas des fringues, j'ai abandonné -, mais je parle de vos devoirs et vos responsabilités.
»



_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 11 Avr - 12:49
Je rigolais calmement. Apparemment, ça se voyait qu'elle n'aimait pas ma tenue. Mais est-ce que c'était si important comment on s'habillait ? Je ne pensais pas, et c'est pour ça que je m'habillais de cette façon, car ça détournait bien souvent le regard des gens sur ce qui était vraiment important. Bon, certes, j'aimais bien ce style car j'aimais la culture humaine, mais tout de même ! Je suis certain que c'était parce qu'elle était jalouse, qu'elle ne pouvait pas avoir le même style que moi. Que de jalousie ici.~

Mais je préférais passer outre sa question, pour ne pas la gêner trop. C'est vrai que j'aurais pu continuer de la taquiner de la sorte, essayant d'arracher une expression de son visage. C'était sûrement un de mes passe-temps préférés ça, essayer de faire changer d'expression cette femme qui semblait aussi expressive qu'une pierre tombale. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher après tout, c'est pourquoi avec un sourire moqueur je m'adressais encore une fois à elle.

"-Ah, mais si tu t'habilles comme ça je changerais de tenue, t'en dis quoi ?~"

Une requête impossible, mais qui j'espérais l'énerve un petit peu. Mais cependant sa remarque suivante amplifiait son sourire. Je n'avais pas envie qu'elle sacrifie sa vie pour moi, comme je n'avais pas envie que quiconque de ma Division ne sacrifie sa vie pour me sauver. C'était quelque chose dont j'avais horreur et qui allait jusqu'à hérisser mes poils. Mais cependant, l'autre partie de sa remarque me faisait exploser de rire. Littéralement je riais à pleine gorge, me dirigeant en direction du bureau, déplaçant la nourriture sur la table pour m'asseoir sur celui-ci en face d'elle, attrapant calmement son menton pour le soulever en ma direction.

"-Si tu es à la tête de Jin'ei, c'est pour une bonne raison, c'est parce que j'ai confiance en toi, donc ne sacrifie jamais ta vie pour moi, c'est un ordre. Mais.. Est-ce que tu penses réellement pouvoir me battre, Yuki-chwan ? Tu devrais faire attention de ne pas prononcer trop de remarques dangereuses comme me tuer, même si c'est si je pars trop loin du bon sentier. Certains pourraient penser que ce sont des menaces sérieuses après tout.~"

Je gardais ma main sur son menton, n'étant pas prêt à la relâcher de mon emprise, mes yeux -cachés par le bandeau- plongés dans les siens alors que mon sourire paraissait dangereux. Un mix d'amusement et de colère présents dans celui-ci. Je savais garder contrôle de mes émotions, c'est pourquoi ils n'étaient exprimés que dans un seul et unique sourire dirigé vers cette femme en face de moi.

"-N'oublie pas une chose, une bonne ombre ne s'attaque jamais à son maître. Est-ce que tu as compris, Yuki-chwan ?~"

_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Jeu 11 Avr - 13:56
« Haha.. Non. Je vous remercie, mais je préfère vous laisser seul dans votre ridicule - surtout que vous semblez bien l'assumer. »

C'était bien tenté, mais non. Aucune variation sur ton visage, tu affichais une expression des plus neutres avec un petit air moqueur. S'il voulait se décrédibiliser, il pouvait le faire seul. Il n'y avait aucune raison qui te poussait, toi, à le rejoindre dans son jeu. Après tout, c'était sa propre image, il était assez grand pour assumer.

Toutefois, ce qui te surprit, ce fut la suite de la conversation - un soudain rapprochement entre toi et ton interlocuteur auquel tu étais loin de t'y attendre et ça, durant l'espace d'un très court instant, tes yeux s'écarquillèrent légèrement.

Il semblerait que tu avais réussi à découvrir plusieurs points intéressants chez le capitaine. D'une part, qu'il détestait les sacrifices pour lui, d'autre part, qu'il ne croyait pas trop que tu puisses mettre fin à sa vie. Tu étiras un léger sourire sans quitter son regard masqué par son bandeau.

« Bien évidemment que je ne m'attaquerai jamais à mon maître, or je ne reconnais pour maître que le juste. Vous venez de le dire vous-même : ce qui fait le plus peur, ce n'est pas une lame que tu vois en plein jour, mais une flèche dans l'ombre - même si pour mon cas, ce serait plutôt une lame dans l'ombre.. »

Un moyen de rappeler que tu l'observais constamment ? Tu marquas une courte pause avant de lâcher un léger rire.

« Je vais m'arrêter ici avant que mes paroles ne soient prises trop au sérieux. Ne voyez pas cela comme une menace, jamais je n'oserai menacer mon capitaine. Vous aviez été choisi pour cette position, ça veut dire que vous avez les épaules taillées pour supporter toute cette pression et rester dans le droit chemin.

Sachez que mon travail c'est de vous protéger, votre corps et votre âme, soit de vous garder sur le bon chemin de la justice. C'est pour cela que je me bats sous vos ordres directes et je me salis les mains chaque fois qu'il le faut - comme le feriez également si nécessaire, pas vrai ? -C'est pourquoi, n'hésitez pas à me faire part de vos pensées car je les écouterai et je ferai au mieux pour y adhérer. Je suis très compréhensible après tout !
»

Tu pouvais l'affirmer par tes années d'expérience à vivre.

« Et quant à la question du sacrifice.. Vous n'aimez pas ça, hein.. Savez-vous quelles sont mes trois aspirations ? »



_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Jeu 11 Avr - 22:11
"-Aaah, tu racontes quoi ? C'est vraiment que de la jalousie j'en suis sûr. Tu sais, c'est de culture humaine ces habits, et je ne regrette pas les avoir récupérés, ils sont vraiment magnifiques. Tu vas commencer à me vexer, Yuki-chan.~"

Tout en essuyant une fausse larme à mon bandeau d'un geste vif. Mais passons au moment où j'ai attrapé son menton, j'ai bien remarqué ce petit moment où ses yeux se sont écarquillés. Ah, quel amusement c'était de la voir réagir ainsi. Je ne pouvais empêcher ce sourire à mes lèvres de grandir encore un peu plus. Bon, j'avais peut-être l'air d'un sadique, mais, eh, c'était pas forcément le cas. C'était juste plaisant de voir des expressions apparaître sur ce bloc de glace, mais je ne lâchais pas le menton de la femme, et au contraire je le relevais même un peu plus.

"-Eh, mais ça ne me fait pas peur une lame dans l'ombre. Bien au contraire, ça pourrait être plus divertissant qu'autre chose, ma petite Yuki. Seulement si tu devais essayer ça un jour, peu importe la situation, ça sera de ma faute, étant donné que j'aurais mal jugé la personne qui doit m'être la plus proche, fufufu.~"

J'enlevais calmement ma main de son menton pour laisser celle-ci se poser sur sa joue sans pression. Hm, non, j'agissais pas comme ça normalement. J'enlevais ma main de sa joue suite à cette réalisation. L'alcool m'est peut-être monté à la tête. Mais je restais souriant, restant assis sur le bureau face à cette femme. Mais elle avait raison sur un seul point, même si la raison pour laquelle elle était à sa place était qu'elle avait une bonne partie de ma confiance. La brigade Jin'ei était ma brigade personnelle, seule les personnes en qui j'avais entièrement confiance pouvaient rentrer dedans, personne d'autre ne le pouvait.

"-S'il le fallait, je n'hésiterais pas à décimer une région entière pour la sûreté du plus grand nombre. Certains diront que je suis un enfoiré de penser de cette façon, ou peu importe. Je ne crois qu'en mes convictions tu sais. Ah, et pour revenir sur tes questions précédentes, la seule raison pour laquelle j'ai été motivé d'arriver jusqu'à ma position, c'est parce que j'ai un rêve. Libérer le Seireitei de toute la gangrène le parcourant, tous ces Shinigamis ne pensant qu'à leurs propres personnes. Si nous ne sommes pas unis en tant qu'une seule et même pensée, nous n'avancerons jamais."

Riant calmement, je posais une main sur ses cheveux, caressant ceux-ci à mon bon vouloir. Je faisais comme il me le plaisait, n'en ayant qu'à faire de ce qu'on pourrait me dire. Hm, c'est vrai, j'étais très égoïste. Et pas que sur les bords. Mais mon égoïsme était concentré, je suis majoritairement pour le bien du Seireitei.

"-J'écoute tes trois aspirations, ma petite Yuki. J'espère que tu sauras me divertir.~"

Bien évidemment, tout en jouant avec ses cheveux. Sa chevelure était assez belle quand j'y repensais, mais pas autant que celle de Tomoe. Il y avait des efforts à faire pour une personne, ici.~

_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Ven 12 Avr - 1:51
Tu laissas un instant de silence s'écouler, un brun dubitative quant à ce qu'il venait de dire. C'était contradictoire quelque part. Il n'aimait pas que les gens se sacrifient pour lui, mais lui, n'hésitait à sacrifier toute une population pour en sauver un plus grand nombre.

« Vous savez que sacrifier ma vie pour vous protéger, c'est comme me sacrifier pour protéger un plus grand nombre de personnes ? Je veux dire par là que votre vie vaut bien plus qu'une personne lambda. Mon sacrifice ne serait pas personnel, mais professionnel. Je protège non pas votre nom, mais votre rôle, afin que vous puissiez le tenir longtemps et amener la justice dans ce monde..

J'ai trois aspirations. La première, c'est justement la justice. Je veux un monde juste où il y aurait un semblant de paix pour les innocents et où les êtres aptes à amener le mal seraient tous anéantis. Et pour cet idéal de justice, je serais prête à tout.. Tout. Pour atteindre cet idéal, il me faut de la puissance. C'est ma deuxième aspiration : la force pour atteindre mes objectifs. Et enfin, ma troisième aspiration.. C'est ma propre mort.
»

Tu laissas un long moment de silence flotter dans l'air. Tu le disais rarement, pour ne pas dire jamais, à d'autres personnes, mais c'était effectivement une de tes aspirations et peut-être même la principale - ta propre mort.

« Je veux une fin où je pourrai enfin me reposer et délaisser toutes mes fonctions à mon prochain.. Mais avant de l'atteindre, je veux déjà pouvoir remplir ces fonctions. Je veux effectuer mon travail jusqu'au bout. Après seulement, j'aurai le droit à un repos bien mérité. »

Le seul moyen pour toi de reposer en paix, sans rien qui puisse retenir ta conscience ou te forcer à errer.

« C'est pourquoi me sacrifier pour mon capitaine, ça serait une belle fin à mon goût. J'aurai accompli mon devoir jusqu'à mon dernier souffle, je me serai battu et j'aurai défendu un idéal de justice. Quelque part, ça serait même un honneur pour une combattante comme moi. »

Tu ne saurais dire si tuer un faible nombre pour en sauver un plus grand était la bonne solution, mais tu savais qu'il fallait en sauver coûte que coûte. Tu te battais pour éviter de tomber face à de pareilles situations, mais s'il arrivait qu'une telle chose se produise, tu étais même prête à égorger ce petit nombre d'innocents pour sauver tout le reste. Quelque part, toi-même cette pensée te faisait légèrement peur, mais il te fallait la surmonter comme il te fallait surmonter la réalité cruelle du monde.

Tu te redressas, donnant un coup à la main baladeuse qui s'amusait un peu trop avec tes cheveux, et tu posas ton menton dans le creux de ta main alors que de l'autre, tu replaças une mèche derrière ton oreille.

« Et vous ? Si vous deviez donner trois de vos aspirations, quelles seraient-elles ? »



_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 205
Expérience : 872
Reiryoku : 65000
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Ven 12 Avr - 19:14
Je soupirais, assez las de ses dires après ce qu'il venait de tout se dire. Je lui avais pourtant dit qu'elle ne devrait pas se sacrifier. Ce n'était pas pour ne pas qu'elle perde sa vie, mais au contraire parce que je ne mourrais jamais. Et ça, elle l'avait sûrement mal interprété. Elle partait dans un monologue quelque peu déconcertant pour moi. Et encore plus quand elle me disait qu'une de ses aspirations était qu'elle souhaitait sa propre mort. Sérieusement, est-ce que j'avais vraiment besoin d'une suicidaire dans mes troupes ? C'était presque lassant, mais passant. Et après un long soupir, je reprenais dans ce long silence.

"-Tu as mal compris, tu ne sacrifieras pas ta vie pour moi car tu n'en auras jamais besoin, je ne suis pas si faible que ça. Et admettons qu'un tel jour arrive, c'est un ordre tu ne sacrifieras pas ta vie pour la mienne, ni pour mon titre, ni pour rien. Ce que je dis est logique, je sacrifierais la vie d'autrui pour sauver le plus grand nombre car elle n'a rien à voir avec ma propre vie. Je veux vivre, et je vivrais, même si pour ça je dois déchaîner un fleuve de sang. Vouloir mourir ? C'est pitoyable, peu importe le nombre d'années que tu as vécu. Un tel gâchis, j'aurais jamais pensé l'entendre par l'un de mes propres Fukutaicho."

J'avais l'air assez énervé. L'alcool m'empêchant de faire comme à mon habitude, c'est-à-dire de contrôler mes émotions comme je le ferais si bien. Et bien au contraire, ce sourire avait disparu pour laisser place à un visage sans émotion. Et ouais, quand j'étais énervé mon visage était aussi renfermé qu'un bloc de glace. Et ma voix se voulait plus strict, plus.. froide.

"-Tu veux te reposer ? Alors prends ta retraite. Change de poste. Mais mourir ? Sérieusement, compte pas sur moi. C'est le truc le plus débile que j'ai jamais pu attendre. Autant tes deux autres aspirations sont louables, mais ta troisième me donnerait presque envie de vomir. Rarement j'ai pu entendre une aussi grosse connerie. Si tu meurs, tout s'arrête, à part une réincarnation tu n'obtiendras rien de plus. Et le cycle recommencera, encore et encore. Comme je l'ai dis, si tu veux ne plus avoir de choses à porter sur tes épaules, trouves un remplaçant, forme-le et démissionne pour aller te reposer. Ma brigade n'a pas besoin de faibles d'esprits. Je préférais qu'ils soient tous faibles mais déterminés, qu'un mental aussi faible que ça."

Je me relevais calmement de mon bureau pour me diriger à la fenêtre, dos à la femme alors que mes mains se joignaient derrière mon dos, regardant ce qu'il y avait à l'extérieur. J'avais un goût amer en bouche, et c'était avec raison. Puis je décidais finalement de ne plus bouger, et peut-être même couper court à la conversation.

"-Peu importe mes aspirations. Tu peux y aller, Yuki."

Fiou, autant partir pour l'instant, j'avais d'autres choses à faire. Une simple phrase suffisait à activer mon fameux Bankai, "One with Heaven and Earth". Mais pourquoi donc activer mon Bankai -que je fais passer comme mon Shikai- à un tel moment ? Et bien, c'était pour partir à ma façon. Je disparaissais instantanément pour apparaître ailleurs, partant afin de m'entraîner à la maîtrise de mon Reiryoku et de mon sabre en même temps. Sah, quel plaisir.


_________________
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 102
Expérience : 286
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Ven 12 Avr - 20:14
Tu effectuas un léger sourire accompagné d'un haussement d'épaules en guise de réponse. Quelque part, tu t'y attendais légèrement de sa part. Il ne pouvait pas comprendre ce que tu ressentais et ce sentiment de nostalgie qui continuait de te poursuivre. Si vous partagiez un même objectif de bien pour le plus grande nombre, vous aviez tous les deux un vécu différent. Il y avait 150 ans d'écart entre vous deux, et c'était sans doute là que se trouvait toute la différence. Il y avait une part de sentimentale en toi. Mais ça, il ne pouvait le comprendre. Calmement, tu te relevas de ta chaise avec un léger petit sourire en coin de lèvre.

« Ce n'est pas une mauvaise idée, la retraite. J'y songerai bien.. »Dis-tu avec ironie.

Mais ton métier était déjà devenu une part de ton identite, ma fonction était déjà devenue une raison de ton existence et tu le mèneras jusqu'au bout. Tu avais des responsabilités qui te tenaient à cœur et il faisait parti de ma nature que de vouloir les assumer. C'était sur ce point là qu'il ne pouvait pas dire de toi que tu étais un faible d'esprit, - tu avais déjà dépassé cela depuis longtemps. Tu lâchas un soupire.

« Sur ces dernières paroles je vais me retirer. Si cela vous contrarie à ce point, oubliez ça. Je ne compte rien changer et je continuerai de faire ce que j'ai toujours fait durant ces quatre derniers siècles - c'est mon devoir et mon être, je compte bien le réaliser et mener à bien. »

Tu quittas la salle fermant la porte derrière toi. Tu finis par lâcher un soupire et tu t'étiras langoureusement.

« Peut-être que je n'aurais pas dû lui dire autant.. Enfin soit. Je n'évoquerai plus le sujet. »

Quelque part, c'était effectivement une action bien futile. Il n'avait pas besoin de savoir tout ça sur toi pour bien travailler.

Tu avais encore légèrement soif, tu hésitais à retourner chercher un peu de boisson chez le vendeur de saké ou à effectuer un tour de ronde autour du Seireitei pour vérifier si tout allait bien. Levant les yeux vers la lune, tu finis par étirer un léger sourire amusé, te décidant finalement à effectuer ton travail. Vous, êtres immortels, aviez tous un rôle à accomplir - et toi de même.

・FIN・


_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei
Rapport nocturne ◇ Murazaki Tengoku

Sauter vers: