Derniers sujets

Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo
 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro

Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 47
Expérience : 159
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Mar 9 Avr - 10:58
Chiebukuro. Tu n'y mettais que rarement les pieds, bien souvent pour te rendre au quartier des Erudits, installé non loin du département académique en raison des liens étroits entre Seishin et la seconde division. Cependant, ta venue n'était cette fois-ci pas en lien avec tes prodiges historiens. Tu avais rendez-vous avec le Capitaine de la Deuxième division, un homme mystérieux que tu ne connaissais au final, que très peu. Tu n'appréciais pas réellement cette division, les considérant comme appartenant à un autre monde et préférant la compagnie de tes hommes, bien plus rustique et terre à terre. Mais tu n'avais semble-t-il guère le choix, le message du Capitaine, bien qu'un peu énigmatique, t'avais conduits jusqu'ici. Un lieu où les murs n'ont pas d'oreilles, ce ne pouvait être qu'au cœur des sous-sols de Chiebukuro. Soupirant à la vue des blouses blanches des membres de la seconde, tu t’avanças vers eux, bien que conservant tes distances tant tu n'étais pas à l'aise avec cet environnement.

"SanBanTaï Taïsho Shizumi Tomoe. J'ai rendez-vous avec... Je crois... Votre Capitaine. Dépêchez-vous d'aller le chercher."


Les deux hommes se regardèrent, avant de faire des courbettes devant toi, sûrement en guise de respect. Tu avais horreur de ces protocoles et tu souhaitais par dessus en finir et regagner tes quartiers. Tout deux se mirent à discuter discrètement, de sorte à ce que rien ne parviennent à tes oreilles.

"HEY LES CLAMPINS J'AI PAS QUE CA A FAIRE DONC BOUGEZ-VOUS ET ALLER TROUVER LE CAPITAINE SAKAZUKI AVANT QUE JE M’ÉNERVE !"

Avant que tu t’énerves... Oui... Ton front était déjà marqué d'une veine prête à explosé et tes mains crispaient semblaient prête à détruire les fondations de la seconde division. Voyant les deux hommes partirent en courant, tu expiras une grande dose d'air, dans l'attente de les voir revenir.

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo Ifjt
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Sakazuki Sôo
Jeu 11 Avr - 16:23

Un scandale. C’était un scandale. Ma conversation avec Tengoku s’était révélée plus que médiocre. Le capitaine de la première division n’était rien autre qu’un enfant prétentieux. S'il m'avait collé des espions aux fesses. Il en avait sûrement fait de même avec la capitaine de la troisième… En parlant d’elle… Shizumi Tomoe, une femme forte, aucun doute là-dessus. La première personne osant lui faire face signerait son arrêt de mort. Je me demande même si cette force de la nature pourrait tenir tête, ne serait-ce que dix minutes face au Sotaicho. Peut-être l’ais-je un peu trop idolâtré, mais c’est bien l’impression que revoit cette femme.

Je l’avais fait dépêcher dans mes quartiers. Ou plutôt dans mes laboratoires sous Chiebukuro. J'attendais avec grande impatience sont arrivé et quand j'entendis hurler depuis l’autre entrée des sous-sol, je compris que cette voix féminine était la sienne. Je me hâtai alors à sa rencontre. Deux Nittōhei virent à ma rencontre à grande foulée.

- Ne m'en dites pas plus ! Elle est là.


Étant déjà en marche pour la rejoindre, je continuais ma route en hâtant un peu plus mon pas.

- Capitaine Shizumi ! Soyez le bienvenu dans les sous-sols de Chiebukuro. Je vous remercie d’avoir répondu favorablement à mon rendez-vous.

Ce devait être le genre de femme fatiguée par tant de formalités. Je tenais tout de même la saluer avec tous les respects dû à un capitaine. Le respect… Voilà bien ce qui me différencie de Tengoku.
Je lui faisais signe de me suivre plus profondément les boyaux.

- Dites moi, Capitaine Shizumi. Avez-vous une idée de la raison de votre convocation ? Ou même de la raison que nous pousse à devoir converser dans ces laboratoires ?

Je marchais à quelques mètres devant elle, levant l’œil de dessus de mon épaule pour l’observer me suivre tout en conversant avec elle. Quoi que l’on en dise, le capitaine Shizumi est une personne intimidante.

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 47
Expérience : 159
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Ven 12 Avr - 19:44
S'il y avait bien une personne que tu ne connaissais guère au Seireitei, c'était bien le Capitaine de la Seconde Division. Tu n'avais déjà que très peu de liens avec celle que siégeait à sa place, autrefois, laissant ce loisir à son cher vice-capitaine de Seishin, mais depuis l'exécution de cette dernière, tu n'avais pas tellement eu le temps de partager un moment avec son remplaçant. Pour toi, les rats de la seconde division étaient tes Némésis... Des êtres usant de paroles venimeuses et prêt à te faire avaler des couleuvres. Ta venue était donc prise avec des pincettes. Le besoin de discuter et la nécessité de garder cela secret t'avait empêché d'amener ton diplomate, Kyoaki, avec toi... Tu espérais en finir rapidement et ne pas avoir à débattre de politique ou de science, sans quoi, tu risquais de faire du désordre.

Le ton amical et presque accueillant de ton confrère te fit te retourner à l'entente de sa voix. Un Capitaine qui appelle un Capitaine, tu avais passé ce stade avec ton comparse de la première division, peut-être lié à une connaissance plus ancienne et datant d'avant ce titre honorifique. Il y avait un certain formalise auprès du jeune Sakazuki que tu avais toi-même presque perdu, mais que tu imposais d'une main de fer à tes compagnons. Finalement, malgré cette distance, la première impression fut plutôt bonne.

"J'ai cru comprendre que vous aviez besoin de parler d'une situation pré-occupante, Capitaine Sakazuki. Je suis toute ouïe, mais n'essayez pas de m'embobiner avec vos termes scientifiques. Si je sens le traquenard, je vous transforme en steak haché."

Formalité, respect et bien sûr, menace. Tu avais ce don, ou plutôt ce besoin de toujours instaurer un climat de guerre même au saint des temples monial. Une confiance presque impossible à gagner et une méfiance envers tout et n'importe quoi, il était naturel pour ceux te connaissant de recevoir ce genre de piques verbales... Mais pour les autres, cela pouvait être déroutant. Tu n'oubliais cependant pas ta posture et tu ne cherchais pas à te battre. Même au sein de ton esprit vindicatif, tu savais te poser le temps nécessaire pour parvenir à la réflexion.

Suivant alors ton confrère au sein de son laboratoire, tu ressentis un frisson quelque peu déroutant parcourir ton épiderme. Aux antipodes de la troisième division, les quartiers sous-terrain de Chiebukuro était un lieu renfermé et discret, bien loin de tes habitudes à ciel ouvert et cris de fête. Il n'y avait pas à dire, l'ambiance de ce lieu n'avait rien pour te plaire.

Tu oublias cependant rapidement le décor t'encerclant pour te concentrer sur les paroles de Sôo.

"Je n'en ai aucune idée et je ne vous cache pas que j'aimerais en savoir plus. Non seulement cet endroit ne me plaît pas, mais je crois que si vous m'avez fait venir ici pour discuter de la météo, les quartiers de la seconde division ne seront pas reconnaissables."

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo Ifjt
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Sakazuki Sôo
Dim 14 Avr - 2:55
Le capitaine de la 3e savait qu’elle était là pour débattre sur un sujet qui me préoccupe, mais personnellement. Fidèle à sa réputation elle me fit comprendre que je serais haché menu par ses soins si jamais j’essayais de lui inculquer une quelconque notion de science. Charmant ! Mais loin de moi cette idée. Je me contentais de sourire à cette menace qui ne dégageait pourtant aucune hostilité particulière. Elle témoigne simplement d’un écart de philosophie. Quand bien même étais-je un scientifique avérée. J’étais peut-être également celui qui possède la philosophie la plus proche de celle du capitaine de la 3e. Ferme, méfiant, impulsif, et même belliciste selon les dires.

Bien loin d’être à l’aise dans mes laboratoires, Tomoe ne cachait pas son envie de quitter les lieus les plus brièvement possibles. Respectant son mal-être. Je faisais de mon mieux pour écourter se rendez vous en l’invitant à rentrer avec moi dans l’un des petits laboratoires.

- Veuillez m’excuser. Si nous pouvions pu nous rencontrer ailleurs que dans ces sous-sols, cela avec plaisir que je vous aurais donné rendez-vous dans mon académie. Elle est bien plus plaisante à regarder.

En effet, j’étais très fier de l’académie Shin’o. Elle incontestablement l’un des plus beaux bâtiments du Seireitei à mes yeux.

- Vous voyez. Si nous sommes ici, c’est pour jouir du plus haut degré de discrétion possible. Venons-en au fait ! L’autre jour un espion de la première division m’a suivi en ces lieux. Cependant, ce novice n’était pas au courant que les laboratoires sont inviolables et par conséquent que sa présence ici avait trahis sa filature, mais également les attentions du Capitaine Murazaki.

Je laissais un instant un léger silence observant le visage du capitaine en face de moi, voir si elle comprenait le sens de me démarcher et également là ou je voulais en venir.

- Je ne pense pas m’avancer en disant que le Capitaine Murazaki nous à tous les deux à l’œil. Alors je vous ai fait venir pour vous avertir que vous aussi vous êtes sans aucun doutes pris en filature vingt-quatre heures sur vingt-quatre par ses espions.

Sortant ma pipe de l’une de mes poches, je commençais à la remplir de tabac, tout en m’asseyant à une table et en soupirant. J’invitais Tomoe à s'asseoir sans trop d'insitences, car après tout avec ce genre de personne, je préférais ne pas la brusquer au risque de me faire mordre, alors si elle préférait rester debout, cela n’en tenait qu'à elle.

- Je pense que ses agissements sont un frein majeur à nos activités. De plus, si mon travail est retardé, c’est celui de toutes les autres divisions qui le sont ! Vous n’êtes pas sans savoir que la seconde division a pour unique but d’assurer mes vôtres. Et même pour vous, je suis certain que d’avoir un espion de vos pattes ne vous aidera pas dans votre travail.

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 47
Expérience : 159
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Ven 26 Avr - 10:31
Voguant au travers des dédales de la seconde division, tu entras dans un mutisme presque inquiétant à la suite des mots prononcés par le Capitaine de ces lieux. Un espion de la première division ? Tu étais parfaitement au courant des diverses brigades régnant au pied de la montagne, mais tu n'avais jamais songé à ce que Jin'ei tournent leurs atouts vers leurs propres congénères. Quel était le but recherché ? Tu gardais étrangement ton calme, cherchant dans un premier temps à comprendre la situation.

L'idée que Goku te prenne également en filature avait de quoi te faire serrer le poing. Tu sentais la chaleur s'immisçait au sein de tes veines, transformant petit à petit ton sang en un liquide endiablé proche du magma, prêt à exploser comme un volcan rageur. Que la seconde division soit surveillé n'était pas un souci pour toi... Ta division était la seule chose qui t'importer, mais après tout, pourquoi la troisième serait-elle libre de ses agissements. Au fond, tu étais parfaitement consciente de la place occupé par le Capitaine de la 1re division, mais tu ne pouvais t'empêcher de haïr ses agissements.

"Ce Goku... Il serait en face de moi, je lui aurais déjà fait avaler son Zanpakuto."

Tes paroles étaient cinglantes, mais étrangement froides, ne démontrant presque aucune haine à travers tes mots. Après un léger temps de réflexion, tu repris la conversation avec ton confrère.

"Je suis tellement débordée par ce qu'il se trame dans le Rukongai et par mes obligations de Capitaine que j'ai relâché ma vigilance. À vrai dire, je n'ai jamais fait de rapprochement avec un espion... Mais quelques ombres, par-ci par-là, ont quelques fois attirées mon attention sans réellement que j'y accorde plus d'importance. Croyez-moi que sinon, la 1re Division aurait envoyé quelques blessés à l'infirmerie."

Il était hors de question de te laisser surveiller comme un prisonnier en liberté conditionnelle. Tu n'avais rien à te reprocher et malgré tes manières sauvages, personne n'avait de réel reproches à te faire sur ton travail. Tu étais certes une grande gueule, mais tu étais derrière ça une personne impliquée à deux cent pour-cent dans son travail. Si tu avais la chance de croiser l'un de ces espions, il était clair que ce dernier passerait un sale quart d'heure. Mais tu étais pourtant tiraillé par ton extrémisme latent... Parfaitement ancrée dans le cadre militaire, tu semblais doucement te résigner à une telle mesure... La balance de ton esprit était alors en train de peser le pour et le contre de toute cette situation, faisant voguer tes principes et ta moralité sur les deux côtés de la balance.

"Je ne sais pas depuis combien de temps dure cette action, mais je peux concevoir qu'au vu des ébats que Benihime à provoqué à la seconde division des mesures ont était prises. Mais malgré ça, je ne peux pas l'accepter. Si Goku ou le Sotaicho à quelque chose à dire, qu'ils le fassent en personne. Si nous sommes Capitaine, ces avant-tout que nous avons gagné la confiance du Sotaicho. Si désormais sa confiance en nous est ébranlé, je préfère autant retirer mon haori et laisser ma place plutôt que l'on me voit comme une criminelle latente."

Tes mots étaient clairs. La fonction de Capitaine n'était pas une chose que tu avais souhaitée. Tu avais obtenu ce titre par la force de ton travail et la confiance de ton prédécesseur alors que tu n'avais jamais eu vocation à gravir les échelons. Tu étais ici parce que tous te pensaient digne de l'être. Quel intérêt si désormais, tu étais placée sous surveillance ?

"Vous en avez déjà parlé avec Goku ? J'irais lui en toucher deux mots... Sans doute en lui mettant mon poing bien au milieu de sa tronche. Et si l'ordre vient de plus haut... J'y laisserais sans doute des plumes, comme toujours. À croire que je n'ai pas assez de boulots comme ça, maintenant, il faut non seulement que je lutte avec l'extérieur, mais aussi avec mes propres alliés... Bordel Goku, je vais t'étriper..."

Les veines sur ton front commençaient à se dessiner. Tes mains se crispaient et ta mâchoire se resserrait. Tu avais une haine profonde envers l'un de ceux que tu considéré comme un camarade. Tu avais une foi inébranlable envers la Soul Society et tu sentais tes valeurs s'écroulaient sous le poids du doute qui planait désormais au-dessus de tes intentions nobles.

"Est-ce que vous êtes certains que tout celà vient réellement de la première division, Capitaine Sakazuki ? Peut-être qu'un petit groupe agit contre le gré de Goku... Vous lui en avez déjà parlé ? Ou suis-je la seule à être au courant pour l'instant ?"

Tu parvenais difficilement à envisager une rébellion et des agissements solitaires dans l'une des divisions les plus stricts. D'autant plus la Jin'ei, réputée pour son mystère et sa droiture. Mais tout les scénarios étaient envisageable... À moins que tu ne cherches à te masquer de la vérité.

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo Ifjt
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Nitaicho, Nibantai
Avatar : Takasugi Shinsuke
Messages : 85
Expérience : 208
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 18/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Sakazuki Sôo
Lun 29 Avr - 20:18
J’avais écouté attentivement tout les dires du capitaine Tomoe, analysant ses expressions traduisant un grand énervement. Elle non plus n'appréciait pas d'être mis sous surveillance. J’eu un petit souffle ricanant qui s’échappa de mes lèvres lorsqu’elle se mit à parler des actions de Dame Benehime. Ce petit mimique qui voulait dire “Encore cette histoire?” et qui à la fois témoignait de ma compréhension sur la chose.

- Oui, quand je m’en suis aperçu je lui est tout de suite fait paraître un message pour que nous puissions mettre cela au clair. Mais il a nié les faits. Pourtant, c’est bien le Shinigami qui m'espionnait qui lui transmit le message. De plus, il n’y a pas besoin d’être un génie pour remarquer à quel point Murazaki est quelqu’un de malhonnête. À l’instant où je vous parle,il n’y a que nous, les trois capitaines du Seireitei à être au courant de l’activité de ses espions.

Tomoe disait vrais. Si le Sotaicho avait un manque de confiance envers nous, il nous aurait déjà remplacé plutôt que de nous mettre sur la garde du capitaine de la première. Mon avis était clair, trop de droits avaient étés octroyer à Tengoku. Il devait redescendre sur terre. À se croire tout permis il deviendra tôt ou tard un danger pour le Soul Society. Pour être qu'à nous deux, capitaine de la seconde et troisième division nous pourrions faire cette réclamation auprès du Sotaicho.

- Seriez vous d’accord de m’épauler si nous demandions une audience auprès du Sotaicho pour remettre de l’ordre dans la Soul Society. On nous surveillant de la sorte, c’est comme si Murazaki ne menaçait ouvertement. Peut-être que le Sotaicho ne nous donnera pas raison. Mais au moins nous obtiendrons des explications.

Voilà qui était embêtant d’admettre. Mais en effet, Tengoku est bien le porte-parole du Sotaicho. Mais comment ce minable sorti de nul part à peu accéder au post le plus important au sein de notre hiérarchie. J’étais d’avis à ce que les pleins pouvoirs du Sotaicho ne soient pas conférés au capitaine de la première, mais bien répartis sur les trois capitaines des trois division. Tengoku n’avait pas la carrure pour être au-dessus du capitaine Tomoe et moi, ça, c’était une certitude.

_________________
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo 0dna

Science bitch !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Chiebukuro
Discussion autour d'un alambic - ft. Sakazuki Sôo

Sauter vers: