Que faire de tous ces derniers ? [Quête B ft. Ragnar S. Lodbrok]
 :: Monde Humain :: Old World

Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 71
Expérience : 279
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Mar 9 Avr - 2:41
Ils étaient encore à bonne distance de la ville lorsqu’elle s’immobilisa, posant sa main contre le bras de l’homme qui l’accompagnait pour qu’il s’arrête lui aussi. Un soupir s’échappa de ses lèvres avant qu’elle ne lève ses prunelles vers ce dernier pour croiser son regard.

- En toute discrétion, hein.

Son ton venait de se faire presque accusateur, bien qu’elle fut trahi par le faible sourire qui venait flotter sur ses lèvres. Elle avait appris à le connaître, depuis le temps, assez pour savoir que la discrétion, ce n’était pas vraiment son point fort. Par habitude, elle tira sur ses gants, comme pour s’assurer qu’ils étaient en place, et ce, quand bien même pouvait-elle les sentir alors qu’elle serrait légèrement ses poings. C’était un geste qui, chez elle, trahissait une certaine nervosité, et ce, quand bien même était-elle parfaitement confiante en ses capacités. Et en celles de Ragnar. Elle savait simplement que… La subtilité n’était sans doute pas ce pour quoi leur équipe avait pu s’illustrer jusqu’à maintenant.

- On va attendre encore un moment que le soleil se soit couché, avant d’entrer dans la ville. Normalement, ça ne devrait pas trop nous prendre de temps, pour atteindre la cause des lectures anormales.

Elle s’étira légèrement, laissant ses prunelles claires passer sur l’horizon tandis que le soleil disparaissait graduellement. Mieux valait entrer dans la ville au moment où l’activité serait à son minimum, pour ainsi éviter de se faire surprendre. Elle marqua une pause, quelques secondes, avant de reporter son regard sur son partenaire.

- Une idée d’histoire quelconque, si quelqu’un nous tombe dessus ?

Quitte à devoir tuer un peu de temps, autant le faire de façon utile. Dans tous les cas, ils ne devaient tout simplement pas être identifiés comme étant des agents de Brotherhood. Or, tant ses gants que les bracelets de Ragnar avaient de quoi les trahir, tous les deux possédant ces objets liés à leurs pouvoirs. Cependant, elle ne se voyait pas non plus s’en débarrasser, et ce, quand bien même savait-elle qu’elle pouvait compter sur Medusa. Déjà parce qu’elle n’était pas à l’aise sans. Ensuite, parce qu’elle savait qu’il n’y avait pas que ses gants ou encore ses bracelets. Leur énergie était suffisante pour les trahir s’ils ne faisaient pas attention.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 38
Expérience : 213
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar S. Lodbrok
En ligne
Mer 10 Avr - 23:24




Ragnar & Calliope

« Que faire de tous ces derniers. »

Une tenue légère et sombre, digne des plus grands films d’espionnage qu’il t’avait été donné de regarder. A dire vrai, ces combinaisons offertes par Brotherhood offraient un confort incomparable et surtout, avaient la caractéristique de résister à vos pouvoirs personnels tout en vous offrant la discrétion minimale. Cela tombait bien, puisque ta course fut arrêtée par la main de ta belle, te rappelant les conditions de réussite de votre tâche du jour.

« Je sais, je sais… »

Tu soufflais presque nerveusement, non pas parce que tu ressentais le besoin d’évacuer une quelconque appréhension, mais bien plus parce que cette condition ne te seyait pas. Calliope en était consciente, tu étais loin d’être un as de l’infiltration, ton caractère étant bien plus porté sur la destruction pure et simple des ennemis qui pouvaient se dresser face à vous.

Peu importait, tu amenas une main délicate sur le sommet du crâne de la demoiselle à tes côtés, abaissant ton regard vers le sien et répondant à ce sourire dont elle te gratifiait. A deux, vous étiez capables de tout, alors tu ne t’inquiétais de rien. La Corleone laissa quant à elle apparaître quelques signes de nervosité, chose que tu ne loupas pas et que tu ne manquas de venir effacer. Relevant son visage vers tes perles oculaires dorées, tu laissas apparaître une confiance infinie en votre binôme. La façon par laquelle vous deviez mener cette mission relevait de l’ordre du détail, tu allais te montrer digne et à la hauteur, elle n’avait pas à en douter, elle ne pouvait en douter après cet échange.

« On devrait commencer à camoufler nos énergies spirituelles, on sait jamais jusqu’à quel point ils peuvent être équipés. »

Petit à petit, l’intensité de ton Reiryoku commença à chuter. Mine de rien, vous vous imposiez, au sein de Brotherhood, comme deux Soulmates expérimentés et n’ayant d’ores et déjà plus à faire leur preuve. Votre niveau n’était plus à démontrer et foncer vers votre cible sans prendre la peine d’abaisser vos niveaux respectifs revenait à vous jeter purement et simplement dans la gueule du loup.

« Je sais pas. On va avancer prudemment, la nuit va être longue. On profite du début de soirée pour mettre en place nos repérages. On sait jamais, avec un peu de chance, ils seront mal organisés et prévisibles. L’idéal serait d’en capturer un avant de se lancer, on adaptera nos alibis à partir de ça. »

La lune éclairait désormais l’Old World de sa lueur blanchâtre, toi, tu te redressais, t’époussetant ci et là, prêt à prendre le départ. L’heure était à l’accomplissement de cette mission. Dans un léger craquement de nuque, ta voix s’éleva de nouveau, annonçant le début du courroux de Brotherhood.

« On y va ? »



Codée par EEli-Ls

Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 71
Expérience : 279
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Jeu 11 Avr - 1:57
Il la connaissait par coeur, que ce soit ses sourires ou son regard ou encore les quelques signes légers, discrètes, qui indiquaient qu’elle n’était pas en pleine confiance à l’heure actuelle. Un doute substistait, la peur de l’échec, quelque chose qu’elle ne pardonnait pas, ou très peu, tant chez elle que chez les autres. Elle craignait l’erreur, se refusant de trébucher, n’acceptant pas de ne pas avoir les résultats que l’on s’attendait d’elle. Ou, tout du moins, ceux qu’elle s’attendait d’elle-même. Et elle se devait d’admettre que la subtilité, ce n’était pas là où ils excellaient, sachant que, même pour elle, c’était bien dans les combats qu’elle se sentait le plus à l’aise.

Or, alors que son regard croisait celui de Ragnar, ses doutes se firent moins présents, plus silencieux. En seule réponse à cette tentative (réussie) de la rassurer, elle esquissa un sourire à son encontre et hocha doucement de la tête. Il ne servait à rien de douter. Tant et aussi longtemps qu’il était à ses côtés, elle n’avait pas besoin de douter. Ils allaient s’en sortir.

Graduellement, son énergie spirituelle se fit plus discrète, presque imperceptible. Il était sans doute judicieux de ne pas se présenter là-bas en brandissant les armes. La ville se montrait hostile à Ark, ou, tout du moins, aux tentatives d’unification de Gilgamesh Helheim et il valait donc mieux se montrer discret et ne pas montrer quelconque appartenance envers la capitale, s’ils souhaitaient éviter d’être directement étiquetés comme ennemis.

- Uhm…

Elle fit mine de réfléchir, son regard semblant sonder l’horizon.

- Je ne suis pas certaine qu’enlever quelqu’un soit une bonne idée. Il y a trop de variables. Trop d’inconnus. Qui devrait-on capturé ? On ne sait pas. La manoeuvre pourrait s’avérer inutile. Elle pourrait aussi nous mettre en danger.

La brune laissa passer entre ses lèvres un faible soupir. Elle n’aimait pas l’inconnu. C’était pour cette raison qu’elle passait généralement les quelques heures précédents une mission à étudier tout ce qu’elle pouvait apprendre concernant tout ce qui pourrait lui être utile. Et donc, dans ce cas-ci, elle avait une bonne idée de la configuration de la ville, qu’elle avait tenté de remémorer au meilleur de ses capacités, ou, tout du moins, le peu qu’ils avaient réussi à savoir sur le sujet. Après tout, rares étaient ceux qui s’éloignaient d’Ark, encore plus pour rejoindre ces villes qui s’entêtaient à préserver leur indépendance.

- Si l’on pouvait tomber sur personne, j’imagine que ce serait mieux.

Bien qu’à ce niveau-là, elle ne se faisait pas trop d’espoir. Elle poursuivit donc sa route aux côtés de Ragnar pour en arriver là où les arbres laissaient place à un terrain plat menant vers la ville un peu plus loin.

- Mais tu as raison, on verra en fonction de ce qu’il se passe.

C’était rare de sa part, d’accepter de faire les choses sans tout avoir préparer d’avance. Or, en territoire ennemi, il était difficile de faire différemment. Il ne leur manquait plus que de s’infiltrer dans la ville et de trouver la source du signal qu’ils avaient perçu. Observant rapidement les données qu’elle avait sur le sujet, elle fit part de ce qu’elle avait constaté à ce sujet.

- Oh, et pour précision, le signal semblait provenir de sous la ville.

Quelques informations qu’ils avaient obtenu avant qu’ils quittent Ark pour aller vers Bakelcity.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 38
Expérience : 213
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar S. Lodbrok
En ligne
Mar 21 Mai - 0:37




Ragnar & Calliope

« Que faire de tous ces derniers. »

La notion de risque. C’était à la fois l’un des problèmes de votre duo et son plus grand équilibre. Calliope faisait partie de cette catégorie de personne qui, avant de se lancer, analysait toutes les possibilités, tous les scénarios possibles et imaginables, elle était de ceux qui tentaient au maximum d’atteindre le risque zéro. Toi, tu étais son opposé. Son extrême opposé, même. Peu importe le danger, peu importe à quel point le taux de réussite était bas, tant qu’une infime chance de parvenir à atteindre ton but existait, tu fonçais. La toile était un peu caricaturale, difficile de dire que tu plongeais bêtement dans chacun des pièges qui t’étaient tendus, mais dans l’idée, tu n’étais pas du genre à refréner tes pulsions, ni à tenter de réduire au maximum la possibilité d’échec.

Tu étais orgueilleux et bien trop confiant en toi, persuadé que tu n’étais pas capable de ne pas réussir, c’était là aussi un problème. Mais dans les faits, tu étais doué. Tu étais fort. Tu étais pragmatique et, pour ton grand bonheur, grâce à cette bonne étoile qui veillait sur toi, jamais tu n’avais eu à essuyer un cuisant échec jusqu’alors. Peut-être était-ce simplement de la chance, ou peut-être était-ce du talent. Peut-être un mélange des deux. Haussant les épaules, tu dévisageas la Corleone, toujours analytique, sachant pertinemment que tu ne pouvais te lancer avant la pleine nuit.

« On avisera sur le terrain, quelqu’un sortira bien du lot. On a besoin d’informations. Et puis, je ne ressens aucune énergie capable de nous tenir tête, tout ira bien. »

Tu étais optimiste, mais conscient que la possibilité qu’un être hors du commun camoufle ses capacités et vous mette des bâtons dans les roues plus tard existe. Néanmoins, tant que l’obstacle ne se dressait pas sur ta route, nul besoin de chercher à l’éviter.

« Sous la ville, hein... »

La nuit était enfin tombée. L’heure du départ était arrivée. Te redressant et époussetant tes vêtements, tu jetas un petit regard vers ta belle, l’incitant à te suivre. En une fraction de seconde, d’un clignement de paupières, vous aviez disparu de votre position initiale pour réapparaître à des lieux de là, vous rapprochant dangereusement de la ville ennemie qui était votre cible. Il allait falloir y pénétrer et ce, sans attirer l’attention. Dans l’enceinte de ces murs, les lois ne semblaient pas être celles que vous connaissiez. L’endroit ne ployait pas le genou face à l’imposante dominance d’Ark et vous familiariser avec les us et coutumes du coin n’allait probablement pas être une partie de plaisir. D’autant plus que l’infiltration était loin d’être ta spécialité.

« Alors, qu’est-ce qu’on fait ? Tu veux tenter une percée directement vers un passage souterrain ? Ou on tente l’infiltration totale ? On peut toujours en capturer un, tenter de comprendre leur but et les schémas de leur organisation, puis on l’élimine. Ça limitera les risques. »



Codée par EEli-Ls

Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Rin Tohsaka
Messages : 71
Expérience : 279
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Corleone
Hier à 17:10
Il était possible de le remarquer, à la façon dont elle jouait avec ses gants, qu’elle n’était pas particulièrement à l’aise. Trop d’inconnus. Trop de choses qui pouvaient mal se passer. Trop d’incertitudes qu’elle détestait. C’était bien pour cela, au final, que Ragnar et elle formaient une excellente équipe. Parce que si elle avait d’ordinaire le contrôle sur tout et n’importe quoi, lui savait agir lorsque ce n’était pas le cas. Soupirant à nouveau, elle hocha de la tête, n’ayant rien de plus à ajouter à ce sujet. Ne manquait plus qu’à attendre que le soleil soit couché pour pouvoir enfin passer à l’action.

Suivant son coéquipier, voilà que tous les deux se fondaient dans la nuit, s’approchant de la ville au sein de laquelle ils n’étaient clairement pas les bienvenue. Suite à sa question, elle s’arrêta pour réfléchir quelques secondes, observant les alentours.

- La façon la plus rapide de se retrouver sous la ville, c’est de passer par les égouts.

Sa voix se faisait basse, très basse, mais elle était convaincue que Ragnar saurait l’entendre.

- Normalement, les égouts doivent avoir une sortie à l’extérieur de la ville. Autant faire le tour ?

Il n’était pas impossible qu’ils puissent ainsi entrer dans la ville sans devoir signifier leur présence. Bon, il n’était pas non plus impossible que certains patrouillent les couloirs souterrains, ne serait-ce que parce que le signal venait de là-bas, mais cela leur permettrait de ne pas avoir à passer outre les murs et alerter elle ne savait trop qui. Levant un bras, elle s’étira un peu avant de ne pas trop laisser le choix à son partenaire. Après tout, elle était la tête pensante du duo, lui allait se montrer d’autant plus utile si un combat éclatait. Bien que, à ce niveau-là…

- Il faudra faire attention, lorsque l’on se trouvera sous la ville.

Elle restait attentive, s’étant éloignée du mur pour chercher quoi que ce soit qui leur indiquerait qu’ils pourraient entrer dans la ville par les égouts. Tomber sur un cours d’eau pourrait leur faciliter la tâche.

- On ne voudrait tout de même pas que la ville s’écroule sur notre tête.

Autrement dit, il n’était pas question qu’une attaque vienne dévaster la zone où ils se trouvaient, au risque de se retrouver avec une ville effondrée. Elle ne doutait pas de leur capacité d’y survivre, après tout, ils sauraient se frayer un chemin au travers des débris, cependant, Calliope ne tenait pas à faire de victimes, ou, tout du moins, pas plus que ceux qu’elle serait forcée d’abattre de sa main. Elle avait rejoint Brotherhood pour protéger l’Humanité, et cela concernait aussi ceux se trouvant loin d’Ark.
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 38
Expérience : 213
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar S. Lodbrok
En ligne
Aujourd'hui à 1:02




Ragnar & Calliope

« Que faire de tous ces derniers. »

Il leur fallait donc trouver un moyen de rejoindre les souterrains de la ville et ce, le plus rapidement et discrètement possible. L’idée de Calliope semblait parfaite, se faufiler via les égouts paraissait être la stratégie la plus sûre et probablement celle qui vous amènerait le plus proche des clés du mystère qui entourait cet endroit. Mais les choses allaient-elles être aussi simples ? Après tout, il y avait fort à parier ce si quelque chose de compromettant était caché sous terre, les différentes entrées pouvant éventuellement vous y amener allaient être fortement sécurisées. Enfin, encore une fois, il n’y avait pas grand intérêt à se prendre la tête dès maintenant, pour l’heure, rien de nous empêchait de tenter votre chance.

Sans même pénétrer Bakelcity, vous rodiez au-delà des murs, à la recherche du moindre indice qui pourrait vous amener vers les fameux égouts. Les recherches n’avaient rien de très compliquées à dire vrai, le seul problème étant que, puisque vous étiez en pleine infiltration, il vous était complètement impossible d’utiliser vos pleines capacités. Impossible de prendre de la hauteur, impossible d’utiliser trop grossièrement vos reiatsu sous peine d’être potentiellement repérés.

Contourner la ville à pied, c’était donc la chose à faire. Ce fut donc ce qui fut fait. Après quelques instants d’un galop contrôlé, vous aviez enfin trouvé ce dont vous étiez en quête : un rejet aqueux qui devait probablement être utilisé pour évacuer les eaux usées.

« Là. Mais… »

Parce qu’il y avait évidemment un mais. Comme prévu, il aurait été trop aisé de s’infiltrer aussi facilement à l’intérieur d’un endroit supposément hôte d’une force, d’un objet ou d’un individu caché d’Ark et de Brotherhood. A ce stade, difficile de confirmer l’hypothèse d’un groupe paramilitaire rebelle, mais la thèse s’étayait et elle devenait de plus en plus difficile à exclure.

« Ils ne dégagent pas d’énergie particulière, ils sont faibles. »

Armés de fusils d’assauts, certes, mais pas de quoi effrayer les deux surhommes que vous étiez Calliope et toi. D’un geste de la main, tu indiquas à ta Soulmate l’un des deux hommes, puis tu disparus en un clin d’œil te retrouvant dans le dos de l’un des deux gardes en place, brisant sa nuque sur le coup, ne lui laissant pas l’occasion d’émettre le moindre son. Puis tes pupilles se détournèrent vers son acolyte, acolyte appréhendé par la femme t’accompagnant qui, elle, n’avait pas ôter la vie de la pauvre proie, mais se contentait de la maîtriser sans lui laisser l’occasion d’alerter quiconque.

« On fait bon flic méchant flic pour l’interrogatoire, ou tu révèles tout d’un coup sans qu’on ne perde plus de temps ? »

La Corleone était plus douée pour poser les questions, toi, tu te satisferais de l’arrache d’ongles et autres tortures si monsieur ne daignait pas partager ses utiles connaissances. Dans le pire des cas, vous aviez trouvé votre accès, ce qui était déjà une bonne chose.



Codée par EEli-Ls

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Monde Humain :: Old World
Que faire de tous ces derniers ? [Quête B ft. Ragnar S. Lodbrok]

Sauter vers: