Derniers sujets

Silence [Done]
 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées

Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Dim 7 Avr - 23:33
IDENTITÉ

Nom : Byakuren 白蓮
Prénom : Yuki 雪
Genre : Femme ♀︎
Naissance : 332 - Mort : 232
Rang : A
Grade : Fukutaichō 1ère Division - Brigade Jin'ei
Alignement : Neutre Bon
Réputation : Femme impitoyable d'un sang froid redoutable
Signe particulier : Tatouage imposant recouvrant tout le dos

PERSONNALITÉ

Noble
Byakuren est la réincarnation d'une ancienne héritière d'une grande famille guerrière. Cela se retranscrit dans son comportement. Elle se tient toujours droite, elle a toujours le regard levé et elle parle toujours avec respect et politesse - Quoique, elle n'hésite pas à se montrer un poil arrogante face à des personnes nonchalantes ou arrogantes.

Réfléchie
Que ce soit en situation critique ou en situation dangereuse, elle ne perd jamais son sang-froid et conserve toute sa rationalité dans ses choix et dans ses décisions. Elle possède un esprit vicieux, malin et rusé qu'elle met à contribution de ses missions. Il n'y a pas de mauvaises méthodes. Il y a celles qui mènent à la défaite et celles qui mènent à la réussite, et elle fera tout pour choisir la meilleure.

Impitoyable
Elle a compris depuis longtemps que pour obtenir certaines choses, il faut parfois faire des sacrifices cela. Elle n'hésitera pas un instant à trancher la gorge à un ennemi comme à un allié, si elle en ressent la nécessité. En mission, les sentiments sont des choses superflues. Il faut agir en fonction de la situation et des circonstances. C'est ce regard sans pitié et l'inexistence de la peur en elle qui lui a valut cette réputation de femme impitoyable.

Responsable
Toutefois, il est important de noter que la jeune femme prend également soin de ses hommes. Elle tue pour protéger, c'est pourquoi en cas de nécessité elle n'hésitera pas à se sacrifier pour ses hommes ou pour d’autres innocents. C'est ce charisme et cette prestance qui lui vaut le respect auprès des siens.

Sociale
Dans des situations non sérieuses, la jeune femme est relativement ouverte à l'approche des autres. En tant qu'assassin, elle a appris à masquer ses sentiments, mais elle a aussi appris manifester ses sentiments et à se socialiser. Sociale, c'est une compétence et une arme, mais qui est aussi une qualité du quotidien. Elle maîtrise ses expressions faciales, aussi bien de façon vicieuse que honnête.

Sensible
Derrière cette apparence dure, l'assassin n'est pas dénuée de tout sentiment. Elle s'est juste forgée une carapace pour son devoir, mais elle n'en demeure pas moins sensible à l'intérieur. Elle ressent la compassion, la pitié et la tristesse. Et ce sont ces mêmes sentiments qui lui donnent de l'énergie et de la volonté pour se battre.

Esprit-ouvert
Byakuren est très observatrice des choses autour d'elle. Elle aime bien entamer des conversations philosophiques et critiques. Elle est souvent très curieuse de son prochain et clle s'intéresse aussi beaucoup au domaine de la culture. Elle lit lorsqu'elle a du temps et elle connaît les plus grands noms de la littérature.

PHILOSOPHIE


Quel rapport votre personnage a avec l'esprit de son Zanpakutō, ou l'art du Kidō ?

Bykuren voit Otōmaru comme un compagnon et un professeur qui lui a beaucoup appris sur l'art du combat. Les deux se coordonnent dans une parfaite harmonie. Otōmaru est une part de Byakuren comme Byakuren est une part de Otōmaru. Elle sait tout de son sabre comme son sabre sait tout d'elle. Les deux ne forment qu'une seule entité reliée par une même fonction : l'assassinat. L'un est l'arme, le sabre et l'outil de l'assassin, l'autre est le manieur, le meurtrier, l'assassin lui-même. Byakuren est la personnification de son sabre comme le sabre est la réification de la jeune femme.

Le Kido est pour Byakuren un art que tout shinigami compétent doit savoir maîtriser. Sa maîtrise offre un large panel de techniques de combat permettant de combler les manques qui ne peuvent être comblés par l'usage de son sabre ou de ses compétences physiques. Le kido est une arme à part entière et non négligeable.

Que pense votre personnage de la hiérarchie de la Soul Society ? Et du Roi des âmes ?

Une hiérarchie n'est pas toujours juste. Les plus forts sont souvent privilégiés et les plus faibles sont souvent délaissés. On retrouve au sein de la Soul Society la classe militaire, les shinigamis, et la classe civile, les âmes défuntes. Mais une hiérarchie est nécessaire pour faire fonctionner une société. Les plus forts ont besoin d'être mis en avant à contribution pour la société. Sans ça, tout ne serait que désordre et chaos, c'est pourquoi la question ne se pose même pas pour la jeune femme.

Byakuren se soumet entièrement à cette hiérarchie et aux ordres donnés par celle-ci - que ce soit des ordres d'actes de bonté ou des ordres d'assassinat. Du moins, tant que ces derniers demeurent raisonnables et non dénués de sens. Si ces ordres et cette hiérarchie venaient un jour à se retrouver corrompue, la jeune femme n'hésitera pas à se dresser corps et âme contre cette hiérarchie pour en reformer une nouvelle.

Quant au Roi des âmes.. Elle le déteste. S'il existe bien un Dieu dans ce monde, elle le déteste. Il a créé les Quincys, il a créé les shinigamis, il a créé ce désordre et ce monde en trois parties. Il est à l'origine de toute cette tragédie qui continue de s'écrire et ce malgré lui. Mais que peut faire une simple shinigami mortelle face à un être qu'elle n'a jamais vu et considéré presque comme un Dieu - si ce n'est que pester contre lui ?

Quelque part, ce ressentiment envers le Roi des âmes est également dû à une crainte à l'égard de ce dernier. Elle a conscience qu'il est nécessaire à la fonction de ce monde et elle a conscience que les choses vont bien grâce à lui, qu'il est aussi le créateur et le bienfaiteur de ce monde.

Que pense votre personnage des autres factions ? Que compte-t-il faire contre elles ?

Les Hollow sont des hommes ayant été corrompus par le mal. Par leur ancienne identité d'humain, ils méritent de la pitié et de la compassion. Toutefois, les êtres corrompus par le mal nécessitent d'être éliminés et c'est pour ça que la jeune femme se bat tous les jours - pour la paix et la prospérité des innocents encore vivants. Ils ont quitté le monde de la lumière, ils sont morts à cet instant même. En ce sens, les humains sont des êtres faibles et fragiles face à la tentation de corruption.

Bien qu'elle a elle-même été une humaine lambda par le passé avant sa réincarnation, Byakuren ne se considère plus comme l'une des leurs. Elle se considère comme une shinigami à part entière et elle fait tout pour remplir son devoir en tant que telle. Les humains représentent désormais pour elle un facteur variable pour ses missions. Ceux qui sont incapables de les discerner sont des êtres à part, vivant dans un monde illusoire. Ils doivent être protégés de l'invisible. Ceux qui sont capables de les discerner sont des humains dangereux dont il se faut se méfier quant à leurs faits et gestes.

Et quant aux quincy.. Il faut se poser la question de : que sont les Quincy ? Des êtres nés d'un même père. Des frères possédant une même capacité innée de la maîtrise de l'énergie spirituelle. Des compagnons possédant un même objectif : l'élimination du mal. Et pourtant, une entente impossible. En tant que shinigami, elle se doit de les considérer comme des ennemis. Elle a participé à la Seconde Guerre, elle en a tué comme ils en ont tué. Mais en tant que personne, elle continue de douter sur cette relation conflictuelle entre les deux factions et cherche et prie quelque part au fond d'elle pour un espoir de paix entre les deux camps..

Malgré une froideur omniprésente sur son visage, elle éprouve de l'intérêt pour les différentes créatures de ce monde. Elle sait que chacun est différent parmi une catégorie et qu'il est ridicule de se cantonner à une étiquette, elle-même étant une shinigami pouvant parfois aller à contre-courant des siens.

Quelles sont les trois Aspirations qui pourraient définir votre personnage ?

Un - La paix et sa prospérité. La jeune femme possède un fort sens de la justice raisonné par une profonde rationalité. Elle se bat depuis longtemps pour cet idéal de paix et elle n'hésite pas à se salir les mains autant que nécessaire pour cet objectif. Elle le sait, faire des sacrifices est bien souvent nécessaire et rend cet idéal, cette philosophie, cet imaginaire de paix plus précieux que jamais et c'est pourquoi elle ne doit pas s'arrêter. Peut-être que ce n'est qu'un mirage, mais elle se doit de continuer à le poursuivre car : c'est sa raison d'être.

Deux - La puissance. Chose nécessaire pour mener à bien son travail. Comme n'importe quel shinigami, Byakuren s'est appliquée dans son apprentissage et c'est ce qui lui a permis d'aller aussi loin et aujourd'hui encore, elle continue sa progression. Elle sait que s'arrêter est synonyme de mourir et c'est pourquoi elle s'efforce de continuer d'avancer. Dans un métier comme le sien, sa vie en est l'enjeu.

Enfin - La mort, sa propre mort. Derrière cet acharnement dans son travail, elle cherche intérieurement sa propre mort. Elle espère pouvoir un jour mourir, des griffes d'un hollow ou d'une flèche d'un Quincy - qu'importe. Elle cherche à travers cette mort, non pas le silence, non pas le néant, mais le repos éternel. Elle veut mettre fin à son contrat de travail de shinigami, faucheur de la mort, et partir l'esprit tranquille en s'étant donnée à fond jusqu'au bout dans sa tâche. Ce sera alors un repos mérité, c'est là son plus grand souhait : une fin.

Racontez un évènement marquant de la vie de votre personnage.


Informations HRP - Précédente vie :
 

Lorsqu'une personne se réincarnait, les souvenirs de sa précédente vie étaient tous effacés. Toutefois, toi, tu avais conservé quelques bribes de ta mémoire passée pour une raison inconnue. À ton réveil, tu avais déjà en toi des souvenirs, des souvenirs d'une époque lointaine.

Ce n'était que des images très floues et éparpillées, mais tu pouvais voir à l'intérieur une jeune fille te ressemblant comme deux gouttes d'eau. Elle avait de jolis vêtements, riches et luxueux, elle se trouvait assise sur un siège face à une assemblée d'hommes, tous des guerriers armés de sabre. Elle semblait être une héritière de cette famille guerrière. Son regard ne laissait transparaître aucune hésitation, elle semblait fière et sûre d'elle. Elle avait tout pour vivre une vie glorieuse et respectable parmi les guerriers.

Toutefois, d'autres images montraient une mort horrible. Tu pouvais revoir cette même assemblée, mais au milieu de celle-ci se trouvait cette même jeune fille agenouillée au sol avec un sabre transperçant sa poitrine. Son regard, levé vers le plafond, était vide. Ses vêtements blanc et le sol autour d'elle se teintaient de son sang.

C'était ainsi que tu étais morte. Chaque fois que tu revoyais cette scène, tu ne pouvais t'empêcher de ressentir un frisson remonter le long de ton corps et glacer tout ton sang. Cet évènement continuait de te hanter. Tu continuais à vivre tout en ayant conservé le souvenir de ta mort. Cette sensation de lame froide et humide qui transperçait ton cœurs, tu t'en rappelais encore.

Le plus choquant, le plus effrayant, c'était l'image de ses deux mains positionnées sur la manche de son sabre qui l'empalait comme si ce suicide était une demande générale. C'était là que tu ne comprenais pas. Pourquoi ? Pourquoi avait-elle abandonné vie ? Pourquoi avait-elle accepté d'abandonner la vie ?

Quelques fois, tu te demandais si la raison pour laquelle on t'avait réincarné en émissaire ce n'était pas pour te punir de ta faute et t'être suicidé. Mais malheureusement, il te manquait trop de bribes de mémoire pour obtenir la réponse à ces mystères qui allaient demeurer à jamais.

Un autre évènement marquant, c'était ta rencontre avec Samuel Schneizel.

332. À cette époque, les émissaires vivaient en harmonie avec les Quincy, guerriers de la Soul Society. Tu t'étais toi-même liée d'amitié avec eux et particulièrement l'un d'entre eux : Samuel Schneizel. Vous aviez partagé dix ans de votre existence ensemble, dix ans à forger un lien puissant, dix ans que tu ressentais une forte appréciation à son égard. C'était lui qui t'avait tout appris de ce monde. Mais pendant ce temps, des tensions s'installaient entre émissaires et Quincys.

Dix ans plus tard, en 342, la Seconde Grande Guerre opposant les Quincys et les émissaires éclata. Ce n'était pas tellement une guerre, mais juste un massacre à sens unique. Tu ne vis jamais autant de sang couler et autant d'âmes disparaître. Dans ce désordre et ce chaos, tu perdis de vu Samuel, mais il refit son apparition de façon soudaine à un moment des plus inattendus.

Un jour, alors que tu étais en chemin parmi d'autres émissaires, il réapparut devant toi avec son arc à la main. Tu ne compris pas sur le coup ce qu'il se passait, mais sans un mot, sans un signe, ce dernier se mit à tirer des flèches sur chacun de tes camarades qui tombèrent tous un à un sol. Toi, pétrifiée, incapable de faire quoique ce soit, tu observais la scène immobile. Tu sentais les larmes monter en toi. Tu pleurais. Tu tremblais.

« S.. Samuel..? Pourquoi..? »

Non tu ne voulais pas entendre la réponse.

Tu avais peur de mourir comme tu avais peur de reconnaître cette vérité en face de toi. De toutes les personnes, c'était la dernière que tu aurais cru capable d'une telle chose. Lorsque tous tombèrent au sol, ne laissant plus que toi seule debout parmi ces cadavres, le jeune homme s'avança vers toi et alors que tu t'attendais à voir un signe de paix, ce dernier pointa son arme sur toi.

Tu allais également y passer.

C'était la fin. Tu sentais le tout s'écrouler. Cet homme que tu admirais. Cet homme que tu appréciais. Cet homme que tu aimais.. Mourir de sa main était le pire cauchemar que tu n'aurais jamais imaginé. Tu ne comprenais pas pourquoi il faisait cela. Tu pensais tout savoir de lui. Tu pensais pouvoir affirmer avec certitude qu'il ne tuerait jamais aucun émissaire. Alors.. Pourquoi ?

« Yuki.. Désolé. »

Ce furent les dernières paroles prononcées de sa bouche. À ce même instant, alors qu'il s'apprêtait à mettre fin à ta vie, dans un élan de rage et de détresse comme un réflexe ou un instinct de survie, tu t'emparas de la première lame qui te venait sous la main que tu le lanças droit en direction du cœur de ton ennemi.

Instantanément, un silence s'installa sur place. Puis doucement, le corps du Quincy tomba à terre. C'était la première fois que tu tuais quelqu'un et ce quelqu'un, c'était ton premier ami, ton premier compagnon, ton premier amour. C'était l'être que tu chérissais le plus au monde. Tu t'en souviendras toujours. Cet évènement marqua ta vie et ta personne.

...

Quelques temps plus tard, la guerre se termina sur votre victoire grâce à l'intervention du Roi des âmes. Les Quincys furent repoussés et envoyés dans le Hueco Mundo. Mais tu étais loin d'avoir la sensation d'avoir gagné. Tant de personnes, tant d'âmes, furent détruites, ruinées et anéanties. Tu étais parmi vivants, mais tu avais l'impression d'être morte. Tu ne demandais plus que ça : la mort. Tu n'avais plus rien en ce monde, tu n'étais plus rien en ce monde.

...

Il te fallut du temps, mais à mesure que le temps s'écoulait, tu parvins à prendre du recul. Plusieurs choses te paraissaient surprenantes quand tu y repensais. Tu avais une maîtrise innée de l'épée, ton corps et ton esprit semblaient avoir des réflexes naturels avec un sabre à la main, comme si c'était quelque chose que tu avais toujours fait par le passé. Mais comment, peu importe à quel point tu avais hérité de ta précédente vie, comment avais-tu pu toucher un Quincy, un guerrier, qui était proche de toi avec son arme à la main ? Tu pouvais dire que c'était par un coup de chance, mais il ne pouvait exister une chance pareille en ce monde. C'était tout bonnement de l'impossible..

Ce fut à ce moment-là que tu compris. C'était lui qui avait décidé de mourir de ta lame à cet instant. Il préféra mourir plutôt que devoir te tuer.

Dernier évènement marquant - ou plutôt dernier évènement important, ta nomination au poste de Vice-Capitaine.

En 456, le Goteisan fut mise en place avec sa nouvelle hiérarchisation. En tant qu'ancienne émissaire et survivante de la Seconde Grande Guerre, tu fus choisie pour faire partie des dirigeants. Il y avait eu une longue hésitation quant à ton poste, mais le choix se porte finalement sur vice-capitaine de la brigade assassinat. Tu avais tous pré-requis nécessaires pour assumer ce rôle : les compétences martiales - des aptitudes naturels pour le combat et les armes - et l'esprit sans pitié que tu avais développé depuis les évènements de la Seconde Guerre. Ce fut ainsi que tu devins Vice-Capitaine de la première division de la brigade assassinat.

ALTER EGO

Votre pseudo ? -
Votre âge ? -
Origine de votre avatar ? ©Guweiz
Sur quel appareil jouez-vous ? Mac
Comment avez-vous connu le forum ? Sribefried & Murasaki Tengoku
Avez-vous un parrain ? Barzak - Merci pour l'aide à la présentation
Connaissez-vous l'univers de Bleach ? Lointain
Est-ce votre premier forum RPG ? Quatrième
Une allergie particulière ? -
Q.L.F. ? ...?
Autre chose à ajouter ? Have fun
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Barzaq
Mar 9 Avr - 7:42
Salut ! Petit passage rapide sur ta fiche avant de la validée.

Il y a un petit problème vis à vis de ton événement marquant ! Tu parles de division, de zanpakuto, de vice-capitaine alors que tout cela est venu des siècles plus tard. Je t’invite grandement à corriger cela et relire le Contexte des Shinigami héhé ! D’ailleurs, c’est optionnel, mais si tu pourrais décrire un peu plus ta personnalité pour tes futurs camarades ça ne serait pas de refus !

Bon courage.
Alignement : Loyal ◇ Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Ronin, Guweiz
Messages : 106
Expérience : 307
Reiryoku : 48500
Date d'inscription : 06/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuren Yuki
Mar 9 Avr - 15:24
Done -

Bonne lecture !

_________________

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps
pour se voir endosser le rôle du méchant. » ♫♪♬
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Barzaq
Mar 9 Avr - 18:38
Salut !

Tout d’abord merci pour les rajouts et la correction des passages ! J’aime beaucoup le concept de personne qui se jette éperdument dans le combat en ne cherchant finalement que la mort. Et tu le representes avec brio. Mention spéciale pour ton lien avec Samuel et tes pensées plus qu’équivoque au sujet des autres factions. Yuki represente parfaitement l’image de l´assassin, c’est un pari réussit pour moi.

Félicitations !
Il semblerait que vous ayez été validé Fukutaicho de l’Ichibantai au rang A.

Toute organisation aussi lumineuse soit elle se doit d´avoir un garde fou cacher dans l´ombre. Tes accès te seront accordés sous peu et ta Fiche Technique sera générée dès que possible. Tu peux – en attendant – commencer par te rendre dans la Gestion du personnage afin de commencer ton carnet de bord mais aussi poster une demande de RP (si jamais tu n'as pas d'amis).

Bon courage !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées
Silence [Done]

Sauter vers: