Derniers sujets

L'ombre poursuit la lumière | Tengoku
 :: Soul Society :: Rukongai

Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 112
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Sam 6 Avr - 15:43
“Un coin tranquille” voulait-il. Hmmm… Le coin semble pleinement adapté pour cela. Aucun signe de civilisation aux alentours, une plaine verdoyante à perte de vue s’offre à moi. Je ne vois toujours pas le short rose se dandiner ici, j’en profite pour me familiariser avec les lieux tout en campant sur l’interrogative. Pourquoi diable un capitaine de division - quand bien même il s’agirait de celle à laquelle j’appartiens - souhaiterait une entrevue loin du Goteisantai ? Si c’est un énième duel que désire le bougre, il risque d’être parfaitement servi. Comme d’habitude, j’ai envie de dire. Enfin, je verrais bien.

Je dois avouer que j’ai sûrement mis pas mal de temps à remarquer cette présence qui semble tout le temps se trouver dans les mêmes endroits que moi, à tout moment de la journée, à chaque heure de la nuit. Prenant la chose à la légère, je me disais au début qu’il ne s’agissait que d’un fan. Bah ouais, logique. Mais ça commence à devenir préoccupant, peut-être a t-il déjà lui-même constaté que je l’avais grillé. La chose prend, chaque jour, un peu plus de place au sein de mes réflexions quotidiennes. Quelque chose se trame, mais quoi ? Cette discussion au milieu de nulle part sera une bonne occasion pour en faire part à Tengoku.

Mon zanpakuto engage intérieurement la discussion sur le sujet, chose pertinente. Du moins à mes yeux.

Qu’est-ce qui nous empêche de nous débarrasser de lui ? - questionnait Amidamaru.

Idiot. - lui rétorquais-je - Nous ne sommes pas dans un shônen, on ne fait pas disparaître quelqu’un sans s’attirer de problèmes.

Quelques instants passent.

Et puis, il n’est peut-être qu’un soldat qui obéit aux ordres. En supposant qu’il soit plus faible que nous, le tuer ne fera qu’attirer l’attention sur nous. Aussi, ai-je besoin de te préciser que nous ne sommes pas des assassins ?

Tu diras ça aux shinigamis que tu as annihilé durant la guerre éclair.

Un silence, il marque un point. Mais il s’agit là d’une autre existence, l’exuvie d’un guerrier en plein repentir. La précision n’était donc pas à faire, et ne le sera probablement jamais. Au delà de mon propre égo et des inquiétudes concernant mon intégrité physique, c’est à l’excentrique bandé et au flow plus qu’approximatif (négatif même) que je compte faire un bref rapport.

Je n’attend pas spécialement de réponse. Seulement, l’information se doit d’être transmise. Ne serait-ce - aussi - que par conscience professionnelle. Comment ça, “ça ne veut rien dire” ?
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 6 Avr - 19:48
Forcément que j'avais invité Meruem à nous rencontrer en dehors des murs du Seireitei. Ce n'était pas pour un combat au sommet où j'exploserais mon petit rival et son casque pas très stylé. Ou même encore pour discuter de la vie et du beau temps, dans un contexte sans intérêt. Au contraire, c'était pour finir une promesse que je lui ai fais depuis déjà un bon moment. Certes, c'était peut-être sans intérêt, mais on pourrait se battre puis je lui apprendrais ça, ou l'inverse même, peu importe n'est-ce pas ?

Mais cette promesse, comme vous avez sûrement déjà le comprendre, était simple: lui apprendre une de mes fameuses techniques de Bakudo. J'étais un expert au Bakudo, l'un des meilleurs ! Forcément, quand je me suis presque entraîné exclusivement sur ça à l'académie tellement je trouvais cette polyvalence utile dans toutes les situations. Cacher une zone ? Ouvrir des portes fermées ? Entraver quelqu'un ? Tout était possible si on y mettait de la volonté !

Enfin, passons. Je traversais les murs du Seireitei en passant par la petite porte pour ne pas attirer trop d'attentions. Quant aux fameuses personnes qui suivaient tous les haut-gradés, je connaissais leur existence. Forcément, c'est moi qui les ai envoyés. Peu importe qui ils étaient, tout le monde était suivi, sans exception. Certes, certains l'auraient déjà remarqués, je m'en doutais. Mais ce que je voulais n'était pas forcément des renseignements précis sans jamais se faire remarquer. Si quelqu'un comprenait qu'un autre les suivaient, s'ils n'avaient rien à se reprocher, tant mieux n'est-ce pas ? Mais s'ils avaient quelque chose à se reprocher, leurs actions seront bien plus moindre et ils prendront beaucoup moins de risques, comme un certain Capitaine...

Enfin, bon ! J'arrivais rapidement sur les lieux de notre rencontre, de la verdure jusqu'à l'horizon, nous étions bel et bien seul actuellement. Je le saluais de loin, m'approchant avec nonchalance. En le regardant de bas en haut, c'est vrai qu'il n'était pas très musclé, il ressemblait vraiment à un enfant en manque de nutriments ce petit Meruem ! J'arrivais assez proche de lui, entourant ses épaules de mon bras d'une manière très amicale, tout en riant calmement.

"-Alors, MeruMeru, ça va bien ? J'espère que t'as pas oublié pourquoi je t'ai appelé ici, hein ?~"

Du haut de mon short rose et mon T-Shirt Hawaïen bleu à motif de bananes, je riais calmement avec un grand sourire. J'étais certain qu'il l'avait oublié, peut-être que ça ne serait pas le cas, mais j'aimais à le penser. Alors sans me moquer de lui trop longtemps, je le relâchais de mon emprise en reculant quelque peu.

"-Tu te souviens de ma technique de Bakudo, le bouclier que tu as tant apprécié ? C'est pour t'apprendre ça que je t'ai fais venir ici, comme j'te l'avais promis ! Puis après, si tu veux, je pourrais te faire mordre la poussière fufufu.~"

Evidemment, le ton était à la blague. Je n'étais pas tout le temps sérieux, et me moquer librement de mon rival était une si grande passion à mon égard. Mais contrairement aux apparences si nonchalantes et moqueuses que je lui portais, j'étais sûrement un de ceux qui savent le plus de choses sur lui. Forcément, peu connaissent son vrai potentiel, ce dont il est réellement capable. Et j'aime à penser que s'il le voulait réellement, il aurait eu une chance de me prendre la place de Capitaine -bien que je ne la lui aurais jamais offerte sur un plateau d'argent-. M'enfin, tout ça pour dire qu'il faisait parti des personnes dont je ne me méfiais pas de leur loyauté, mais de leur capacité.~

_________________
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 112
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Ven 12 Avr - 0:02
Le semblant de sdf qui nous sert de Capitaine arrive enfin. Sa nonchalance égale la mienne. Peut-être même qu’elle est plus importante. Ce détail n’est pas bien utile, son habituel chaleureux ne tarde pas à montrer le bout de son nez. Et avec lui, les surnoms ridicules. Eh bien.

Tu devrais savoir que je ne suis pas connu pour avoir bonne mémoire, Tengoku.

Un léger rictus, c’est bien vrai mais en ferais-je tout un plat pour autant ? Non. Et puis, ce n’est pas que je n’ai pas une bonne mémoire, c’est uniquement qu’elle est sélective. En témoigne l’énorme liste de sorts de Kido que j’ai en tête et que je peux sortir sans même réciter l’incantation. Chacun sa spécialité. Quand le blanc de cheveux s’est tourné vers les entraves, j’ai plutôt recherché la destruction pure et simple.

Un bouclier ? - un de mes doigts pointe mon visage, ce dernier marqué par une légère moue - J’ai l’air d’avoir besoin d’un bouclier ?

Un rire plus tard.

Plus sérieusement, tu n’es pas sans savoir que j’ai encore beaucoup de mal à gérer mon reiatsu. Ce dont j’ai besoin, c’est (au moins) de savoir m’en servir. La diriger ne sera pas nécessaire. La déchainer suffira. Tu penses pouvoir m’enseigner cela ?

Quelques petites émanations électriques venant de mes doigts qui claquent entre eux, c’est une invitation à passer un marché honnête qui est mise sur le tapis.

Et peut-être que mon Hado pourra trouver grâce à tes yeux, Capitaine.

Intérieurement:

Je n’ai pas confiance en lui.

Tu n’as confiance en personne.

Je n’aime juste pas sa manière de se comporter.

Tu mets de l’ananas sur ta pizza, tes propos sont irrecevables.

Aussi. - en m’adressant à Tengoku - Il y a une chose dont j’aimerai te parler. Cela ne t’a probablement pas échappé, mais si c’est le cas remets toi en question un peu quand même. Un individu me suit parfois, ou tout le temps je ne sais pas vraiment le bougre est doué. Je ne sais pas ce qui se trame mais dans le doute, je me suis dis qu’il fallait que tu le saches.

Car dans le cas où il ne serait pas au courant… Eh bien, vous savez. Ce serait bien dérangeant. Et cette personne ainsi que son commanditaire seraient amenés à répondre de leur manière de faire. Ou même pourquoi le faire.

Les intrigues ne datent pas d’hier au sein de la Soul Society et je ne pensais pas réellement y échapper une fois gradé. Ahlala...
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Ven 12 Avr - 9:44
Je rigolais quant à sa remarque. C'est vrai que sa mémoire était très, très sélective. Autant pouvait-il se rappeler tout un tas de choses, autant certaines fois il lui arrivait même ce qu'il venait de manger il y a quelques heures. Enfin, s'il mangeait encore, car je me rappelais encore de nos jours à l'académie où je le forçais de venir manger avec moi, le trainant un peu partout. Aaah, la belle époque. Maintenant je suis là à devoir lui apprendre quelque chose, fufufu.~

"-Ahahah, pas à moi Meruem. Toi et moi on sait très bien que tu retiens seulement les choses importantes, comme par exemple le jour de mon anniversaire.~"

Un rire amusé s'en suivit. Je le savais moi-même que c'était faux, mais j'aimais juste en rigoler. En vérité, je rigolais de quasiment tout avec un air nonchalant autour de moi. C'était bien pour ça que la plupart du temps on me laissait tranquille, et que certains doutaient de mes compétences en tant que Capitaine, malgré que peu soient aussi doués que moi pour diriger une Division. Certes, je ne le disais jamais, car je n'allais pas gâcher ma salive pour ces personnes. S'ils voulaient mon siège, ils n'avaient qu'à se lever, et je les ferais se rasseoir en les écrasant au sol. Puis à sa remarque je riais une nouvelle fois, bien plus fort qu'avant.

"-T'as surtout une tête à avoir besoin de dormir, tu fais peur à voir MeruMeru.~"


Puis quant à son marché ? J'étais bien plus que ravi de passer ce marché. J'avais bien besoin d'une technique de Hado supplémentaire à mon répertoire, mais comment j'apprendrais cette technique à mon grand rival serait totalement différent de comment je l'apprendrais à toutes autres personnes. Un rictus malicieux se dessinait à mes lèvres, alors que je hochais ma tête.

"-Très bien, marché conclu. Je t'apprendrais comment le faire en premier, mais j'espère que tu es prêt, car je ne te ferais pas de cadeau. Oh, et pour l'espion, c'est moi qui l'ai envoyé. J'avais pas le choix, si je ne le faisais pas et que mon opération se faisait découvrir, j'aurais été accusé de favoritisme ou je ne sais quoi, donc tout le monde est dans le même panier. J'espère que tu m'en voudras pas, MeruMeru. Mais, pour en revenir à nos moutons.."

Et à peine mes paroles terminées, ne lui laissant pas le temps de rétorquer quant à ma "choquante" révélation, mon Reiatsu se déchaînait sur les alentours, sortant de moi à une grande vitesse sur une zone énorme, inutile de le préciser, elle engloutissait cet homme en face de moi. Mon Reiatsu, de plus, semblait prendre l'apparence de deux pupilles dorées ressemblant à celle d'un serpent, qui fixaient Meruem. Comme si ces pupilles allaient jusqu'à poser toute cette pression sur lui, comme si un simple regard suffisait à le plaquer au sol. Et c'était ce qui était sensé se passer, se manger cette pression spirituelle de plein fouet le coucherait au sol directement. Je restais les mains dans le dos en regardant cette scène.

"-Si tu veux apprendre très rapidement comment t'en sortir, c'est dans ce genre de situation où ton potentiel brûle le plus fort. Alors dépêche-toi de relâcher ton Reiatsu comme si tu étendais autour de toi ta perception. Relâche là le plus vite que tu le peux, étends-le sur une énorme zone, ou alors libère-le avec toute la puissance que tu peux. Innove, et montre-moi ton plein potentiel, Meruem !"


J'étais presque en extase. Cet homme, Meruem, malgré son apparence de tapette, était mon plus grand rival au Gotensai et s'il avait encore un atout de la sorte dans sa poche, je serais forcé de m'améliorer de nouveau. Il était le carburant qui me permettrait de partir encore plus loin, de ne pas stagner. J'en étais vraiment heureux, et pour cause, si je ne l'avais pas connu à l'académie, lui qui était si doué à l'époque, je ne serais sûrement pas là où je suis aujourd'hui, à jouer le rôle du bon petit Capitaine.

La technique à apprendre:
 

_________________
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 112
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Dim 14 Avr - 5:19
Son anniversaire ? Mais de quoi il me parle cette abruti, on sait tous qu’on ne connaît pas sa date de naissance. D’ailleurs, il a été adopté.

Hmm (sale chien).

Il est vrai que j’ai souvent l’air d’avoir besoin de me reposer. Devoir veiller sur la sécurité interne du Goteisantai gratte sur mon temps, mon sommeil, ma santé. À l’idée de cette fabuleuse oeuvre venue du monde humain, on peut aisément dire que j’ai développé mon haki de l’observation. Mais ça, c’est une autre histoire.

Je suis toujours prêt, même après une semaine passée sans avoir dormi. Ne te justifies pas quant à cet envoyé, tu as tes raisons. Tu sais-

Interrompu par le vicieux, mon corps me paraît très rapidement lourd. Je tente vainement de résister par le biais de mon propre corps en souriant. Le sol autour de mes pieds laisse apparaître quelques lézardes, l’ambiance se fait de plus en plus pesante. Un de mes genoux vient brutalement rencontrer ce dernier, le premier tient quelques secondes de plus car je m’appuie sur mon zanpakuto scellé pour tenir. Mais sans grand succès. L’arme se laisse échouer à côté de moi, mon autre genou arrive au sol. Mes yeux croisent l’entité avant que mon corps entier ne vienne s’encastrer dans le sol.

Ce qui vient de me paraître pour un long moment n’a en réalité duré qu’une simple seconde. Le côté du visage écrasé contre le sol, je lâche quelques mots comme je peux en concentrant un peu d’énergie autour de mes lèvres.

Voilà une arcane qui te ressemble bien… Tengoku.

Bon, comment je vais me sortir de ce merdier ? La fatigue et le reiatsu du grand malade en face de moi perturbent ma façon de façonner quoi que ce soit avec ma propre énergie. Et pour combler le tout, je n’ai pas le support d’Amidamaru pour bénéficier d’un quelconque power up. Je pense qu’il est naturel pour quelqu’un pris dans cette position de jouer avec la force physique pour s’en tirer. Mais l’on sait tous les deux que ce n’est point mon fort. Enfin, se battre au sabre m’est aisé mais ne pouvoir compter que sur mes propres compétences corporelles n’est pas dans mes habitudes.

Une chose à laquelle il va falloir remédier. À moins que je n’arrive à y remédier via un autre procédé. Un défi de taille donc.

Une astuce peut-être ?

Je demande mais je pari qu’il n’a pas prévu de quoi contrer son propre assaut. Ce serait typique de lui. Mais cela ne me reste pas longtemps en tête, ma respiration se fait plus forte et mon reiryoku est toujours autant agité.
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Dim 14 Avr - 15:13
Ah, je remarquais -non sans sourire face à son idiotie- qu'il n'avait pas compris mon humeur de compétition. Bien qu'il était mon rival, mentalement il a toujours été un peu lent comparé à moi. Mais ne traînons pas trop sur ce sujet, ce n'est pas sa faute à ce petit Meruem, se faire éclater sur Smash a sûrement était la goutte de trop.

"-Hmhmmm (ntm)."

Je l'écoutais calmement en souriant, tout en remarquant évidemment que ma pression spirituelle l'avait coupé net. Oups, c'était vraiment pas quelque chose de fait exprès. Je n'étais pas comme ça après tout, j'étais un homme de respect moi. Mais je préférais lui dire quelque chose plutôt qu'il croie que je me justifie par rapport à lui, avec un léger rire qui accompagnait évidemment mes paroles.

"-Ahah, t'en fais pas, je me justifie pas. Je préfère te prévenir, c'est tout, au cas où tu te décides à le tuer. Ce que maintenant, évidemment, tu ne peux plus faire passer comme un accident, fufufu.~"

Puis je le regardais face à moi, avec mes mains dans le dos, s'écraser en direction du sol. Il tentait tout d'abord de rester debout, avant qu'un genou se retrouve au sol, puis l'autre, puis le corps s'en suivait. C'était assez plaisant de pouvoir battre quelqu'un sans même bouger d'un poil ou exercer bien plus qu'une certaine manière sa puissance. Après tout, je n'avais pas vraiment envie de toujours devoir me battre avec mon Zanpakuto quand je voulais pas, et la pression spirituelle était le meilleur moyen pour se battre quand vous avez la flemme. Mais une arcane qui me ressemblait bien ? Ah, forcément, c'était du moi tout craché pour le coup.

"-Ahah, merci du complément MeruMeru.~"

Je restais là à le regarder, voir s'il trouverait une solution au problème seul ou alors s'il aurait besoin d'aide pour le coup. Mais c'était normal qu'il ait besoin d'aide, moi-même je n'aurais pas réussi à me retirer d'une pression spirituelle comme la mienne sans l'aide de quelqu'un, c'est pourquoi je ne le dénigrais pas pour ça. Au contraire, je souriais calmement avant de réfléchir. Comment est-ce que je pouvais lui faire comprendre ça d'abord. Hmmm, peut-être que le dire de cette façon ? Naah, j'devais le laisser réfléchir par lui-même, alors des idées générales devraient suffire ahah.

"-Hmm, une astuce ? Imagine ton Reiatsu comme si c'était un cocon autour de toi. Contrôle-le de cette façon pour que ma pression spirituelle agisse un peu moins et te laisse plus de mouvements d'abord. Je compte sur toi MeruMeru.~"

Puis, de l'intérieur de mon Haori, je sortais un paquet de chips, que je commençais à déguster lentement tout en le regardant se démener et essayer de se défaire de l'emprise de ma pression spirituelle sur son corps. Ah, le pauvre, en espérant qu'il puisse s'en sortir assez rapidement, ça devait pas être le truc le plus agréable. Et j'espérais surtout qu'il ne m'en veuille pas trop ahah.

_________________
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 112
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Lun 15 Avr - 6:27
Un compliment ? Je présume que c’en était un. Tandis que j’observe les plaines au loin, plaqué au sol, j’écoute cet ignare échanger avec moi. On ne va pas se mentir, son conseil pue vraiment la merde. Mais bon, on va faire comme si il me servait à quelque chose. Fausser les apparences, c’est un peu l’essence même du véritable pouvoir d’Amidamaru, il serait dommage qu’il ne déteigne pas sur moi. Et quand il sort un paquet de chips, je me met à rire. Quelques secondes, quelques instants. Puis, un silence.

Intéressant.

Sans vraiment de peine, voilà que je me met en position de tailleur et récupère mon zanpakuto qui gît non loin de moi. Un doigt posé sur mon casque, j’enclenche le bouton play. Une légère mélodie vient faire frétiller mes oreilles durant un court instant avant de s’éteindre. À court de batterie, tant pis.

Tu vois, Tengoku. - je me relève et tate Amidamaru d’une main - C’est exactement ça ton problème. Tu ne fais que des techniques qui te ressemblent. Dans la vie, il faut savoir surprendre.

On ne pouvait pas lui en vouloir, travailler son flow fait aussi partie intégrante du travail de shinigami. Surtout quand tu es de la première division, sa tête de surcroît. Mais bon, je me plais à croire qu’il a plus d’un tour dans son sac. C’est qu’il serait dommage de se cantonner à un simple apprentissage. Comme à notre habitude la plus sacrée, il faut que cela dérive sur l’affrontement plus vite qu’un point godwin.

Maintiens donc cette pression et rendons cela un peu plus… sportif. - un rictus - Force, Esprit… Unité!

Le nodachi en bois devient alors une lame noire marquée d’une ligne au blanc immaculé. Mon reiatsu ? Je laisse mon collègue décrire ce que cela peut faire de ressentir un shikai être libéré. C’est-à-dire pas grand chose, pour nous du moins. Après, me servirai-je des capacités de mon zanpakuto durant ce combat organisé à l’arrache ? Nous verrons cela, pour l’heure j’ai une lame qui ne demande qu’à être confrontée à sa rivale insaisissable.

Approches donc.

Là, c’est tout de suite plus intéressant.

Résumé du tour:
 
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mer 17 Avr - 19:58
Je le regardais se mettre en tailleur, récupérer son Zanpakuto, puis se relever comme si de rien était tout en essayant d'activer le fameux casque sur sa tête. Mon sourire ne quittait pas une seule fois mon visage car je m'attendais à ça de sa part, j'étais certain qu'il pourrait le faire car s'il n'en était pas capable, je serais bien déçu. Il n'était pas mon rival pour rien, ce gringalet. Mais quant à sa remarque, je ne pouvais pas m'empêcher de rire. Certes, mes techniques me ressemblaient, et c'était normal, mais c'était surtout quelque chose qu'il m'a demandé.

"-Ahah, mais c'était une simple pression spirituelle comme n'importe qui en est capable, MeruMeru. Mes autres techniques me ressemblent bien plus, tu sais.~"

C'était d'autant plus marrant que je savais ce qu'il voulait dire, mais je faisais semblant. Après tout, ces yeux dorées qui apparaissaient quand j'activais ma pression semblaient tellement semblable à ma personnalité ahah. Mais il ne fallait pas se mentir, un petit entraînement pouvait être aussi très bien. Surtout s'il était couplé à un apprentissage pour apprendre quelques petits trucs l'un à l'autre. Alors autant pimenter un peu les choses. Certes, je m'étais déjà bien plus épuisé que lui, mais je n'avais pas le choix, tout ce que je faisais pour l'instant demandait bien plus d'énergie que la moyenne, surtout que j'ai tenu cette pression spirituelle pendant un petit moment maintenant.

"-Ahah, toujours les mots pour vouloir se battre, MeruMeru. Moi aussi je vais activer mon Shikai, fufufu."

Suivi d'un petit "One with Heaven and Earth" à voix basse, bien qu'audible. Je jetais le paquet de chips en même temps sur le côté, alors qu'en retirant mon Zanpakuto de son fourreau, celui-ci changeait visiblement en même temps. Il s'affinait, il n'avais plus la garde en forme de lotus, mais n'avait qu'un signe de Yin et Yang là où devait être sa garde. Le manche noir contrastait parfaitement avec la lame blanche. Je ressentais évidemment la pression qui se libérait quant à l'activation de son Zanpakuto, mais cette pression n'était pas destructrice, mais ne faisait que de prévenir d'une quelconque libération, ce qui valu un sourire quelque plus épais.

"-Ahah, dans ce cas j'arrive, MeruMeru, tiens-toi prêt.~"

Nous étions déjà proche de base, et mon Zanpakuto était, dès qu'il était tiré, en direction du sol. Mais étrangement, il n'en était plus rien. Alors qu'il était tendu dans le sol, assez rapidement il était déjà en train d'essayer de se planter dans le torse de Meruem. Il n'y avait pas de mouvements réels, comme s'il est passé rapidement d'un point A à un point B. Je savais que pour lui, cette technique n'était sûrement rien, alors j'étais impatient de voir ce qu'il me réservait.

"-Et n'oublie pas d'apprendre ma pression spirituelle en même temps, étant donné que je risque d'essayer de voler tes propres techniques, fufufu.~"

Résumé:
 

_________________
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 112
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Lun 20 Mai - 18:00
Un Shikai hein… Celui-ci prenait tout le monde pour des idiots et quelque part, il avait peut-être raison d’agir ainsi. Qui désirerait lever la voix sur lui après tout ? Pas moi en tout cas, j’avais bien trop la flemme. La gêne occasionnée par sa pression spirituelle était un problème. Mes mouvements n’avaient pas leur habituel superbe et ma précision se jouerait probablement de moi pour les prochaines minutes. Mais qu’importe. Nous étions là pour jouer, alors jouons.

L’apprendre ?

La lame de mon adversaire du jour semblait se diriger tout droit vers mon thorax, de quoi en refroidir plus d’un pouvant se trouver à ma place. J’avais l’habitude de ses petites manoeuvres fort destabilisantes. Il faut dire qu’il avait un pouvoir assez simple mais singulier le bougre. L’acier rencontrait une adversité avant de pouvoir se targuer de marquer ma peau, l’incantation d’un sort classique de Hado débutait alors.

Le temps défile et avec lui les aiguilles tournoient. - la création faite de reoryoku joue de force avec l’épée - Quand elles s’arrêteront, le jugement aura été rendu !

Assez rapide pour contrer l’offensive, il ne fallait cependant pas oublier un point que j’omettais moi-même : la pression constante de Tengoku. Elle ne pouvait que jouer en sa faveur et l’avantage qu’elle lui permettait d’avoir fit que la tranche du zanpakuto pu me marquer sur toute la largeur de mon torse. Ah…

Eh bien… - en se tenant la poitrine sanguinolente - En voilà des manières de commencer un entraînement.

Amidamaru ne souhaitait qu’une seule chose : se faire entendre à son tour.

Essayons autre chose.

Tranchant l’air avec l’autre main, celle qui tenait mon arme, j’avais la ferme intention de lui laisser le même souvenir qu’il venait de se permettre de me donner. La petite astuce ici résidait dans le fait que j’incantais à nouveau le même sort et ce, dans le but de lui faire réfléchir un peu à la suite. Le danger n’était pour lui pas dans le tranchant de mon épée mais bel et bien dans ces aiguilles qui fonçaient à toute allure en direction de ses yeux.

Je ne me faisais pas d’illusion, il pouvait probablement l’esquiver ou la bloquer. Mais bon, nous n’étions pas ici pour déterminer qui serait le meilleur pour gagner mais bel et bien pour apprendre.

Résumé du tour:
 
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Lun 20 Mai - 18:19
Je le regardais avec cet air qui m'était si propre, après tout Meruem faisait parti des personnes que je n'avais pas envie d'affronter en temps normal car ce dont il était capable était réellement chiant, que ce soit pour ses adversaires ou ses alliés. Mais il restait une carte puissante à jouer dans des moments difficiles. Cependant ce n'est pas toujours possible de le faire, mais il restait assez vicieux à mon humble avis.

"-Evidemment, si tu n'apprends pas cette pression spirituelle d'ici la fin du combat, je triplerais toutes les tâches et les rapports que tu dois rendre."

Un sourire particulier à mon visage, je savais qu'il préférait se reposer que travailler, et bien qu'il restait une personne que je considérais comme mon ami et mon rival, quand je donnais un ordre je tenais à ce qu'il soit fait, même si c'était tripler les dossiers. Certains savaient ce qu'il se passe quand ce que je demande était défié, et peu osent le refaire depuis. Car retourner récurer les chiottes pendant des années, c'est pas la joie.

Deux aiguilles venaient à frapper mon épée pour empêcher celui-ci de se planter comme il le souhaitait. Et bah, c'était pas gagné, cependant j'arrivais tout de même à le trancher, laissant une marque de sang sur son torse. Sah, quel plaisir de le voir comme ça. Mais mes peines n'étaient pas finies, car quelque chose d'autre venait à se produire, et c'était une copie de la même technique qui m'était envoyée directement dans les yeux. Et bah, quand je disais qu'il était vicieux ce type.. Je reculais légèrement le haut de mon corps tout en me téléportant rapidement sur une grande distance, cependant ça ne suffisait pas, une des aiguilles venait tout juste de me transpercer, seulement comme j'ai légèrement reculé le haut de mon corps, celle-ci venait à se planter dans mon front.

Apparaissant un peu plus loin, je laissais un grognement de douleur sortir d'entre mes lèvres, me tenant le front qui avait déjà cette teinte de chaire cramée. Un simple soupire plus tard, je commençais à prendre la parole de nouveau.

"-Et bah, je déteste toujours autant cette technique. Tellement vicieux de viser mes yeux, n'est-ce pas ?"

L'aiguille était restée là où moi je suis resté, car ouais, j'allais pas me téléporter avec un truc planté dans le front, mais les dégâts étaient bel et bien là. Et merde que ça faisait mal. Bon, ce n'était pas le pire truc, mais j'allais devoir demander quelques faveurs pour être soigné, en plus c'était sur mon si beau visage.. Vraiment pas de chances hein.

"-Bon, à toi d'ouvrir le bal cette fois-ci, surprends-moi."

Je me redressais en reprenant ce sourire sur mon visage, mon sabre tendu vers le sol, une poigne ferme sur son manche. Je n'attendais qu'une chose, et c'était de me battre avec ce type dont les techniques me dégoûtaient déjà.


_________________
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Rukongai
L'ombre poursuit la lumière | Tengoku

Sauter vers: