Derniers sujets

Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kekkai

Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Sam 6 Avr - 10:18
Au sommet de la caserne du Jouheki, l'unité chargée de la protection du Seireitei, un vacarme n'a de cesse de se faire entendre au travers des rues de la ville. Devenu un phénomène presque naturel pour les âmes les plus habituées, ce bruit assourdissant semblait devenir de plus en plus répétitif... Mais pourtant, cette étrange manifestation ne pouvait être entendue que par les âmes n'appartenant pas à la troisième division, du moins, d'après les dires de chacun des Gardiens ayant reçu des plaintes et affirmant que tout était parfaitement calme au sein de la caserne...

"KYOOOOKAIIIII T'ES OU BORDEL ? JE TE JURE QUE SI TU NE RAMENES PAS TA TRONCHE, JE TE DÉMEMBRE SUR LA PLACE PUBLIQUE ET JE CRACHERAIS SUR TON MISÉRABLE CORPS AVANT DE LE DONNER À BOUFFER AU NI BAN TAI TAISHO ET SA BANDE DE DEGENERES. KYOOOOOOOKKKKAAAAAAIIIIII !!!"

Les fronts en sueurs des gardiens semblaient pourtant contredire cette soi-disant manifestation inaudible pour eux et malgré tout, nul n'osait s'aventurer au sommet de la bâtisse, de peur de faire face à la colère de celle qui en était à l'origine. Un ouragan avait en ce moment lieu dans ce bureau, tout semblait s'envoler et au milieu, tournant comme une furie, tu étais devenue hors de contrôle. Tu n'étais pas faite pour la paperasse administrative, tu avais besoin d'action et par-dessus, tu avais besoin de prendre l'air. Tous ces termes, ces rapports, ces demandes, ces stratégies... Tu en devenais folle chaque jour et la faute retombée toujours sur le même homme : le Vice Capitaine de Seishin, celui à la tête des Érudits, censé être la tête pensante du groupe. Tu lui avais refilé ton travail de capitaine en plus des tâches qui lui était déjà conservé... Alors quand il ne pouvait traiter chacune de tes demandes, que tu étais contrainte de te relancer dans la paperasse administrative... Le résultat était souvent le même. Quelques minutes d'écriture et te voilà déjà à renverser ton bureau.

D'un coup de pied de rage, tu enfonças la porte de ton propre bureau, faisant sauter les gonds et manquant de peu d'écraser l'un de tes hommes en poste proche de la porte. Le regard sévère, tu empoignas son kimono malgré ses deux mètres de hauteur, tendant tant bien que mal le bras pour l'agripper.

"Si le Fukutaïcho ne s'occupe pas de tout ce merdier d'ici demain matin... Je te rabote les deux jambes et tu deviendras la mascotte de Jouheki. ET REPARES MOI CETTE PUTAIN DE PORTE !"

Tournant les talons, tu quittas le long couloir du deuxième étage pour sauter par l'une des fenêtre afin d'atterrir en pleine rue. Détachant tes cheveux et quittant ton haori de capitaine, tu pris une grande bouffée d'air tout en observant le ciel étoilé. La nuit avait généralement le don de t'apaiser... Comme un félin que l'on plonge dans le noir afin de le rassurer. Sous le regard médusé des âmes errantes, tu avanças à travers les rues, les mains plongées au fond de ton kimono noir et rouge, prenant la direction d'un bar réputé pour être le regroupement des alcooliques notoires. Tu te fichais éperdument de la réputation qui en découlerait, tu avais besoin de te détendre et quoi de mieux que de picoler ? Poussant avec panache la porte du bar, tu t'installas au comptoir sans dire un mot. Une immense chope glissa jusqu'à tes mains, que tu empoignas et dirigea jusqu'à tes lèvres. La soirée pouvait réellement commencer.

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Sam 6 Avr - 10:53
En cette belle journée, j'avais enfin fini tout ce que j'avais à faire pour la journée. Finir la paperasse, check. Vérifier certaines informations, check. Faire une sieste, check. Tout avait été réuni pour que je passe sûrement une des meilleures journées possibles. C'est pourquoi j'avais envie de sortir un peu du Kyuutei pour aller voir ailleurs. Certains endroits me bottaient bien, comme le Rukongai pour une petite sieste sur de l'herbe fraîche. Mais aujourd'hui, je me contenterais d'aller boire un coup. J'ouvrais une des fenêtres de mon bureau en la coulissant sur le côté, donnant vue au grand mur avec la grande porte de l'avant du Kyuutei. Posant mon pied sur le rebord, je m'apprêtais à sauter quand..

"-CAPITAINE, RESTEZ ICI ! VOUS N'AVEZ PAS FINI CE QUE VOUS AVEZ A FAIRE !"

J'entendais la voix de Musume derrière moi, tandis que je prenais appui sur le rebord pour m'envoler et partir loin. Ahem, comme je disais, j'avais tout fini pour la journée. Après m'être jeté de cette façon, j'atterrissais en prenant appui sur la muraille, me projetant une nouvelle fois, un peu plus loin, avec comme bruit de fond les cris de Musume tandis que je ne faisais que rire innocemment. Mais au lieu de continuer à courir, je commençais à marcher au fil des rues, prenant mon temps sachant que Musume ne m'aurait sûrement pas rattrapée tout de suite. Oh, d'ailleurs, étrangement quelques regards insistant se tournaient souvent vers moi, je me demande pourquoi ?

Oh, je sais ! C'est sûrement car je porte encore mon petit haori de Capitaine, avec en plus mon fameux short rose et le T-Shirt bleu clair avec des motifs de bananes dessus, dans un style Hawaïen. Je suis certain qu'ils sont attirés par le style que j'ai en portant ces habits, fufufu. Et aussi car j'avais mon Zanpakuto accroché à mon côté gauche sous la ceinture, j'imagine. M'enfin, passons ! Je me perdais dans les rues, décidant au hasard d'un fameux bar que je connaissais car je venais ici de temps en temps, bien que je n'ai jamais bu jusqu'à être saoul. Et en ouvrant la porte, quelle ne fut pas ma surprise quand j'apercevais une tête que je reconnaissais facilement au vu de ses cheveux si unique !

Je m'approchais calmement d'elle, m'asseyant à ses côtés tout en commandant un verre d'un signe de main, tout en souriant. Bon, certes, j'avais encore ce vêtement sur mon visage qui empêchait de voir une bonne partie de mon visage en commençant par mes yeux, mais bon ! Pas de quoi s'affoler, même si les autres ne parvenaient pas à me voir, moi je le pouvais. Je posais mon bras sur les épaules de la femme, tout en riant calmement.

"-Ah bah ça pour une surprise ! ça fait un p'tit moment que je t'avais pas revu Tomoe, quoi d'beau ? J'espère que tu surmènes pas trop ton petit Lieutenant, encore une fois.~"

Attrapant de mon autre main libre le verre qui arrivait vers moi, j'attendais pour ne pas le boire tout de suite, car connaissant cette femme, j'étais quasi-certain de me faire frapper dans la seconde où j'ai posé mon bras sur ses épaules, mais c'était plus fort que moi je le promets. Et avec ce sourire toujours sur mes lèvres, je continuais à parler.

"-T'as l'air remontée, il s'est passé quelque chose chez toi ?~"

Je laissais mon verre sur la table, ne le touchant plus de ma main. Je viens d'y penser, mais j'avais pas envie qu'il se renverse sérieusement, si jamais je tâchais mon haori de Capitaine, je risque de ne plus qu'entendre que ça venant de Musume qui radoterait ça encore et encore. Je priais seulement internement pour ne pas qu'elle soit dans un de ces moments, où elle pourrait me frapper pour n'importe quoi. Puis surtout si elle venait à détruire ce bar, imaginez ! Hm, j'ai compris. Il faut sécuriser une route de secours, ahahah !

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Dim 7 Avr - 10:07
Ta chope dans une main, l'autre épousant le bois du comptoir miteux où tu t'étais installée, tu te laissais bercer par le brouahah incessant de la taverne venant fracasser des tes oreilles et t'apporter, bien qu'étrangement, un certain réconfort. L a fraternité, la cohésion, l'esprit de fête... Toutes ces valeurs fondés au sein de la troisième division que tu avais tant appréciés, entouré de tout ces visages parfois effrayant par certains égards, mais dôtés tous d'un immense coeur. Ta nomination au titre de Capitaine releva plus d'une surprise que d'un réel désir. Un choix de ton ancien Capitaine avant sa mort, une décision qu'il avait pris sans te consulter et te propulsant désormais à une avalanche de responabilités.

Plongée au fond de tes pensées, les yeux perdus dans les remous de ta bière, tu sentis soudainement une main s'appuyer sur ton épaule. Inconscience ou suicide, celui qui osé trop s'aventurer auprès de toi ne t'avais sans aucun doute pas reconnu. Ton sang se mit à bouillir, saissisant le poignet de l'homme, prête à le faire basculer par dessus le comptoir et lui exploser ta chope sur le crâne. Cependant, lorsque tes yeux brûlants de violence se tournèrent, ton corps s'immobilisa. Une chevelure de nacre et un bandeau ébène obstruant la vue de ton "aggresseur"... Il ne te fallut pas longtemps pour reconnaître à travers ton voile d'alcool l'homme à la tête de la première division.

Ta main se crispa, serrant le poignet de l'homme dans l'espoir de lui briser au minimum les os. Cependant, tu relâchas rapidement ton étrainte, desserant ta mâchoire pour envoyer vers ton estomac un peu plus de ce liquide ocre qui brillait au coeur de ton immense verre. Reposant alors ce dernier, tu arrachas de tes cheveux le bandeau qui te donnait un air si sérieux, laissant alors libre ta chevelure.

"Ce foutu Kyokai. Quel bon à rien. Tu fais bien d'en parler ! Quinze jours de paperasse administratif et le voilà trop fatigué ! C'est son domaine, pas le mien !"

Ton poing frappa contre le bois, résonnant à travers la salle. Le bruit sourd passa inaperçus au sein de la douce folie qui régnait en ce lieu. Tu repris alors ton souffle, avant de continuer la discussion.

"Je suis pas fais pour tout ce bordel. Faire des rapports, signer des papiers... Dire qui peut aller chier ou qui peut aller se gratter... T'en as pas marre d'être Capitaine, Goku ? Franchement, on respire peut être le privilège, mais derrière, qu'est-ce qu'on s'emmerde..."

Tu terminas d'une traite ta chope, faisant glisser cette dernière le long du comptoir jusqu'au serveur se tenant de l'autre côté. Un regard noir jetait en sa direction, signifiant qu'il t'en faudrait sans aucun doute une de plus... Pour l'instant du moins.

"Et pendant ce temps, nos hommes se la coulent douce ! Surtout vous, là-haut, vous devez pas avoir grand chose à faire, c'est pas tous les jours que vous avez de l'action ! Alors que moi, la moindre mouette qui s'agite un peu trop près des portes, j'ai trois rapports à faire pour l'expliquer..."

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Dim 7 Avr - 11:16
Une quelconque douleur se trouvait à mon poignet quand je ressentais sa main autour de mon poignet. Je sentais bien qu'elle faisait exprès de le serrer pour me faire mal. Elle avait une manière particulière de démontrer son amour après toi, fufufu. Je rapprochais mon poignet de ma bouche pour souffler dessus, me plaignant au passage de la douleur.

"-T'aurais pu y aller doucement ahah, ça fait mal tu sais !"


Un sourire particulier se dessinant sur mon visage, mon visage tourné entièrement dans sa direction. Eh, en l'admirant quelques secondes, il ne fallait pas se mentir, mais j'adorais vraiment ses cheveux. Ils étaient particuliers ! Tandis que pendant qu'elle râlait, je restais à ses côtés à l'écouter extérioriser toute sa colère. Enfin, "colère", je pense que c'est un mot trop fort ici, peut-être uniquement était-ce de la frustration. Jusqu'à sa question. Est-ce que j'en avais marre d'être Capitaine ? Pas du tout. Et il y avait bien une raison pour laquelle je n'en avais pas marre.

"-Marre d'être Capitaine ? Ahah, non, loin de là. J'ai un rêve après tout, et je ne peux pas l'accomplir tant que je ne devienne plus fort et que mon influence n'aille de plus en plus loin, ohohoh.~"

Un rire s'échappait de mes lèvres alors que je passais une main dans mes cheveux, la regardant finir une choppe entière en même temps. Ah, c'est vrai, j'ai presque oublié qu'elle adorait l'alcool. Je faisais coulisser le long de la table jusqu'à elle la choppe qui était en face de moi, lui donnant donc ma boisson. Je n'en avais que faire, au pire des cas je m'en rachèterai une, pour le peu que ça puisse coûter ça n'allait pas faire de réels trous dans mon budget. Mais je ne pouvais m'empêcher de sourire à pleine dents quand j'entendais quelque chose. Mes hommes se la coulaient douce ? Ohohoh.~

"-Ahahah, tu sais, même s'il n'y a pas d'actions, personne n'est autorisé à ne rien faire. S'ils ont du temps libre ? Ils s'entraînent, ils se battent, ils s'améliorent. Ils ont pas le choix après tout, s'ils ne le font pas je les massacre, fufufu.~"

Un sourire bien espiègle se dessinait sur mes lèvres. Je faisais glacer le sang de plus d'un de mes subordonnés, mais je n'avais pas envie que la même chose se reproduise, ce que j'avais vécu il y a de ça déjà bien longtemps. Et le seul moyen que ça ne se reproduise pas est si la Division entière devienne plus puissante. C'était un de mes projets, mais sûrement un des plus durs. C'est pourquoi je me montrais très dur pour tous ceux de ma Division se montrant arrogant ou fainéant. Bon, certes, je paraissais souvent fainéant mais c'est pas le cas hein, croyez-moi je travaille réellement...

"-N'empêche, pauvre Kyokai, tu le malmènes tellement ! Tu devrais lui payer à manger une fois, histoire de le repayer de tout ça ahah.~"

D'un mouvement de main, je commandais une boisson qui arrivait assez rapidement, la même que la femme à mes côtés a déjà bu. Je buvais quelques gorgées pour calmer ma soif. Fiou, c'est vraiment pas la meilleure cette boisson. J'ai déjà goûté meilleur, mais ce goût amer avait son côté positif, n'est-ce pas ? Ma tête se tournait une nouvelle fois, alors que mon sourire qui changeait sans cesse.. changeait de nouveau. Cette fois-ci pour un petit sourire énigmatique.

"-Mais dis-moi, pourquoi t'es devenue Capitaine si ça t'énerve vraiment ? T'as un but ? Ou c'est autre chose ?"

J'avais déjà ma petite idée, mais disons que j'avais envie de l'entendre de sa propre bouche. J'avais vraiment envie de remettre mon bras sur ses épaules pour l'énerver un petit peu, cette tignasse folle, mais je me retenais un petit peu pour cette fois. J'avais envie de l'écouter après tout ! Hm ? Pourquoi est-ce que mon bras bouge tout seul pour se retrouver encore sur ses épaules ? Et merde..

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Mar 9 Avr - 10:00
Un rêve. Voilà ce qui motive ton homologue de la première division... Après tout, c'était aussi ton cas. L'éradication pur et simple de ceux que l'on surnomme Quincy. Un brin extrémiste, c'était là ton moteur depuis toutes ces années de travail acharné. Mais maintenant que tu étais à la tête de la division la plus à même de faire face à une attaque Quincy... Tu avais la tête enfournée dans un millier de paperasses inutiles. Et aucune trace de tes ennemis n'avait été découverte depuis le jour funeste de leur bannissement. Alors que faire ? Explorer en vain le Rukongai et le Monde humain, sans jamais vraiment où chercher ? Tu perdais pieds, t'étouffant de tes propres exigences.

"Lui payer à manger ? Et puis quoi encore, lui donner mon haori et mon zanpakuto ? Je me fiche pas mal de ce qu'il endure ! Si demain on se fait attaquer et que je me retrouve derrière mon bureau à ce moment... Je crois que je commence par le tuer lui !"

Les yeux flamboyants et la gorge sèche, tu pris une seconde pour t'hydrater, t'enivrant un peu plus de cette terrible boisson au goût amère, offerte généreusement par ton homologue. Le verra manqua de peu de se fissurer en percutant la table une fois vidé de son contenue. La tête légèrement lourde et le regard vitreux, tu appuyas la paume de ta main sous ta mâchoire, fixant le mur remplis de diverses boissons situé à l'arrière du bar. Pris d'un soudain élan de compassion, sans doute lié à l'alcool, tu te confessas à celui qui tentait une fois de plus une approche.

"Ah... J'admets, je lui en fais voir de toutes les couleurs. Peut-être qu'au lieu de l'engueuler, un jour, qui sait, je le remercierais... ET T'AS PAS INTÉRÊT DE LUI DIRE QUOI QUE CE SOIT !"

Les pommettes rosées, tu ne contrôlais plus tellement tes paroles, tantôt sage et posé, tantôt criarde et irréfléchie. Une chose était sûr, cette main qui venait à nouveau d’atterrir sur ton épaule allait cette fois-ci en subir les conséquences. Faisant mine de ne pas y prêter attention, tu écoutas la question du Capitaine. Il était vrai que tu semblais haïr ta position, que ton taux d'agacement avait triplé depuis ta nomination et que le Kekkai n'avait jamais été aussi bruyant... Pourtant, tu n'aurais laissé ta place à personne d'autre.

"Un rêve de gamine un peu folle sans aucun doute... On voit tous la place de Capitaine comme un prestige, une chance d'accomplir ses idéaux et de faire entendre sa voix... Mais le fait est que tout n'est pas aussi beau et que loin de nos buts, on se confronte à des obligations qui dévore tout nos potentiels projets... J'ai pas choisis de le devenir, on m'a propulsé à la tête de la troisième division parce que mon prédécesseur avait confiance en moi et que j'étais, à cette époque, la plus qualifiée. Mais une chose est sûr... Il faudra me tuer pour récupérer ce haori."

Vidant les dernières gouttes de ta boisson fétiche, tu eux un léger moment de nostalgie. Après tout, tu avais travaillé dur pour atteindre cette place et tu avais gagné la confiance d'un homme qui avait sû te donner ta chance. Ton ancien capitaine aurait sans aucun doute était fier de toi, lui qui avait été comme un père. Mais les secondes sentimentales s'étaient terminés.

"Et toi, Capitaine Goku, ton but au juste, c'est quoi ? J'imagine que ton rêve ce n'est pas de torcher le SoTaïcho en personne... Surtout s'il te manque une main."

Soudainement, tu agrippas la chope en verre et la fit exploser sur le bras du Capitaine de la 1ère division. Il savait le risque de te toucher ainsi, tu avais une première fois était gentille, mais cette fois-ci, s'il n'avait pas l'intention de comprendre, tu ferais en sorte qu'il ne puisse simplement plus le faire... D'autant que les veines remplis d'alcool, il t'était difficile de faire preuve de bon sens.

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 9 Avr - 12:50
Je restais souriant en parlant avec cette femme. Enfin, en vérité, je restais souriant peu importe les situations la majorité du temps. J'aimais à croire que je mourais avec le sourire si je venais à disparaître un jour. Certes, pour l'instant mes convictions ne sont pas encore arrivées, et il me manque tout un tas de choses de ce que je compte faire dans mon agenda, mais peu importe. Je laissais un rire s'échapper d'entre mes lèvres avec la tête tournée dans sa direction.

"-Ahahah, tu changeras jamais hein, Tomoe. Toujours aussi agressive envers tes propres membres.~"

Mais avec ses prochaines paroles, mes lèvres s'ouvrirent plus, avant que j'explose de rire en tapant mon front contre le bar. Certes, quelques têtes se retournaient en ma direction, mais à cause de l'effet du bar, ces têtes se retournaient presque aussi vite à leur occupation précédente. Je me retournais vers la femme, essuyant une larme invisible de mon bandeau au niveau de mon oeil.

"-Qui l'eut cru, le chien fou du Sanbantai est tellement sentimentale. Que c'est mignon.~"

Je n'étais pas devenu Capitaine pour rien, et forcément, en sentant ce changement si soudain qu'était ce verre arrivant vers mon bras, tel un serpent je reculais mon bras pour attraper ce verre avec la paume. Forcément, en ayant reculé mon bras elle n'avait plus de bras autour des ses épaules, ah, quelle déception ! Mais je relâchais ma main calmement pour laisser ce verre tranquille, avant de rire calmement.

"-Tu devrais faire attention au verre, il risque de se briser, Tomoe.~"

Puis un air pensif se dessinait sur mes lèvres, malgré que mon sourire restait toujours présent, bien que plus.. spécial, à présent.

"-Mon rêve ? Ah, c'est plutôt simple mais compliqué à la fois. Tu te souviens de l'évènement avec Benehime ? J'ai pas envie qu'une deuxième tragédie se passe une nouvelle fois. C'est pourquoi j'ai envie de remodeler le Gotensai. Enfin, juste éliminer toute la mauvaise herbe qui constitue nos rangs. Toutes ces personnes sans motivations, ces personnes ayant leur propre agenda. Je les déteste réellement. Après tout, je n'agis que pour notre bien commun, et pas dans mon propre intérêt. Mais, eh, en voyant certaines personnes haut placées tentant d'outrepasser leur limites, je commence peu à peu à perdre espoir."

Forcément, je parlais du Capitaine de la Nibantai. Il était une personne haut-placée que je n'aimais pas, mais avec qui je restais courtois pour garder les apparences et ne pas me vendre. Mais, ah, s'il venait à glisser ne serait-ce qu'une fois, je serais là pour le regarder chuter. Ahem, passons. Je levais la choppe en face de moi, la vidant cul sec d'un coup, laissant ce doux arôme amer étancher ma soif et en même temps me libérer.

"Fwaaaah, ça fait du bien tout ça !"

Un sourire radiant se retrouvait à nouveau sur mes lèvres, comme si mes précédentes paroles n'étaient jamais arrivées. M'étirant grandement en bombant le torse, courbant mon dos vers l'avant, tout en étirant mes bras vers le ciel, avec cet alcool je me sentais bien. Mais je pense que si Musume venait à me voir boire comme ça, un livre risque d'atterrir dans ma tête. Puis, mon regard se tournait en direction de Tomoe, peut-être que c'était l'alcool qui parlait, mais..

"-Hey, ça te dirait de te battre ? Un petit match amical, celui qui perd aura le droit à un gage du gagnant, t'en dis quoi ?~"

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Mar 9 Avr - 16:39
Une réaction attendue. La main se dégagea finalement de ton épaule pour rattraper à vive allure le verre prêt à entailler sa cible. Il était presque naturel de le voir s'en sortir ainsi, sans doute était-il déjà prêt à se protéger du "Chien fou" que tu es. Surnom qui ne manqua pas d'arracher un rictus de rage au coin de tes lèvres... Mais tu savais qu'aboyer ne ferait que donner raison à ce surnom débile qui t'avais été attribué.

"J'aurai préféré qu'il se brise, justement..."

Contrairement à toi, Tengoku fut fortement marqué par les activités de Benehime. Considéré comme une sorcière cherchant à faire des hommes une arme, tu avais vu en elle quelqu'un prêt à faire tous les sacrifices possibles pour assurer la paix. N'était-ce pas cela, le sens du sacrifice ? S'il fallait transgresser les règles pour former une paix durable, n'était-ce pas un maigre tribut ? Tu était prête à sacrifier tes hommes et ta vie pour protéger la Soul Society... Peut-être étais-ce ce que tu avais en commun avec l'ancienne Capitaine.

Tu n'avais pas bronché le jour de son exécution. Assistant avec calme et respect, tu fus l'une des rare à ne pas cracher sur la jeune femme. Son ambition et sa motivation avaient trouvés écho en ton fort intérieur et tu avais même éprouvé du respect pour elle. Silencieuse face à l'homme au regard bandé, tu écoutas ses mots, tapotant de tes doigts le comptoir. Ses motivations semblaient parfaitement imbriqués avec son rôle de Capitaine et sa détermination se ressentait à travers ses cordes vocales.

"Les lois sont parfois faites pour être brisés. Et ceux qui sont le mieux placés pour en abuser, sont justement ceux censés les faire appliquer. Je n'ai pas la chance de voir l'élite de la haute-sphère et à vrai dire, plus je m'en éloigne, mieux je me porte. Tant que tu ne viens pas nuire au travail de mes hommes, fais ce qui te plaît ou en tout cas, parle en moi avant toutes choses. Sinon crois-moi, ça ne va pas me plaire."

Le message était assez clair. Si Tengoku voulait retirer la mauvaise herbe, il avait plutôt intérêt à ne pas s'approcher de la troisième division, sans quoi tu serais la première à montrer les dents. Tes hommes sont également ta famille et les drames se règlent entre famille. Si quelqu'un devait agir, ce serait toi et personne d'autre. A moins qu'il n'est de solide preuve, l'idée de mettre en doute l'un de tes hommes commençaient à te faire bouillir.

Fort heureusement, l'ambiance se déclina vers un aspect bien plus agréable. Le proposition d'un affrontement amical entre deux capitaines, chose plutôt rare. Tu ne l'avais pas affronté depuis bien longtemps et à vrai dire, les capacité de l'Ichibantaï Taïcho avait sans doute évolué avec le temps. L'alcool faisant déjà chauffer tes muscles, il était tout naturel d'accepter une telle proposition. Le sourire aux lèvres, tu repoussas le verre devant toi derrière le bar, laissant un fracas retentir comme une approbation. Tes mains glissèrent dans tes cheveux venant nouer un nœud avec ces derniers, de sortent à ne pas être gênée pour combattre.

"Un gage ? Comme par exemple prendre le place de Kyokai et faire la totalité de mes rapports en retard ? Toi qui est si magnanime, je suis sûr qu'il apprécierait... Et moi plus encore."

Tu te redressas, étirant ton dos et ta nuque, raidis par la posture peu confortable du tabouret de bar. Tu t'avanças alors jusqu'à la sortie, désignant une ruelle vide au milieu de la nuit. Assez étroite, elle faisait un terrain de jeu assez intéressante. De quoi se défouler avec quelques contraintes, comme ne pas attirer trop l'attention de la foule... Ni causer la moindre dégradation.

"Qu'est ce que tu dis de s'affronter ici ? Je te préviens, on est dans mon quartier, hors de question de causer des dégâts matérielles... Mais ça ne m’empêcheras pas de te montrer ce que c'est, un vrai capitaine, Goku."

Un sourire narquois, des paroles provocatrices, l'alcool faisait son petit effet sans pour autant te faire tourner la tête. Jouant avec ton zanpakuto en main droite, faisant virevolter le tantô entre tes mains, tu te tenais prête à agir au moindre de ses mouvements.

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Mar 9 Avr - 21:05
Je rigolais calmement quand elle disait qu'elle aurait préféré que le verre se brise. Elle avait un sale caractère cette femme, il fallait se l'avouer. C'était assez amusant de l'énerver, et un de mes passe-temps préférés si je devais être honnête. La voir comme ça me faisait grandement plaisir, et je tapotais légèrement sa chevelure d'une main, cependant prêt à esquiver si quelque chose venait à se passer, comme par exemple elle qui essayerait de mettre ma main en charpie.

"-Waah, tu devrais te calmer, Tomoe-chwan. Tu devrais agir plus comme une femme et moins comme un garçon manqué.~"

Les évènements de l'exécution de Benehime m'avaient forcément affectés. Certes, elle a créée nos sabres et je lui en suis très reconnaissant, mais à part ça elle n'a rien fait de plus. Enfin, si, mais je m'exprime mal. Disons qu'au lieu de faire ses recherches discrètement, elle aurait dû demander l'autorisation ou je-ne-sais-quoi. Certes, ces "humains parfaits" comme elle les appelait ne pouvaient se transformer en Hollow. Mais et s'ils devenaient avides de pouvoirs ? Ne pas pouvoir se transformer en Hollow ne veut pas dire qu'ils ne seront pas ambitieux. Certes, je jouais l'avocat du diable avec les "si", mais ne sait-on jamais, il valait mieux prévenir que guérir.

"-Une loi n'est pas forcément faite pour être brisée. Si elle est là, c'est qu'il y a une raison. Et si la raison pour la briser est toute aussi raisonnable, soit. Mais si la méthode employée est tabou.. Enfin, ahah, tu vois c'que j'veux dire, Tomoe-chwan.~"

Me relevant calmement en m'étirant entièrement, je regardais la femme, mon sourire quelque peu vague en riant. C'est vrai que s'il y avait de la mauvaise herbe quelque part, j'avais le droit d'agir en conséquence sans que personne ne me barre le chemin, c'était le droit approprié par la police militaire de ma Division.

"-Si ça arrive dans ta Division, je te préviendrais mais j'agirais tout de même. C'est mon devoir en tant que Capitaine de l'Ichibantai. Enfin, c'est sûrement mon Vice-Capitaine ou un des simples policiers que tu verras.~"

Et je remarquais facilement l'ambiance quelque plus calme. Elle avait tendance à s'enflammer très rapidement cette femme en face de moi, ce n'était pas de sa faute, c'était juste que son caractère était comme ça. Au fond je savais qu'elle avait un grand coeur. Contrairement à ce qu'elle montrait et quand elle s'énervait souvent sur son Vice-Capitaine par exemple, je savais qu'elle l'appréciait énormément. C'est pourquoi je l'appréciais énormément. Je n'étais pas non plus quelqu'un rempli d'une haine pour rien, ou entièrement pour le bien du Seireitei non plus, donc si elle avait besoin d'aide je pourrais facilement me tenir à ses côtés car j'avais confiance en son caractère.

"-Ohohoh, si c'est que ça, t'es plutôt facile avec tes gages toi. Y'a rien de plus simple, mais attends-toi au pire pour le mien.~"

Et je la suivais ensuite calmement dehors pour rejoindre le lien où on allait devoir s'affronter. Je m'attendais à un super lieu, comme un terrain d'entraînement ou quelque chose comme ça. Mais une ruelle ? Je ne m'attendais pas vraiment à ça. C'est pourquoi je riais calmement en posant ma main droite sur le manche de mon Zanpakuto rangé sur mon flanc gauche. Le sortant légèrement dans un bruit métallique, comme si le Zanpakuto criait qu'il voulait lui aussi se battre, je regardais l'adversaire se dressant en face de moi.

"-ça me dérange pas, et t'en fais pas, je comptais rien détruire, sinon le Sotaicho risque de me rappeler à l'ordre ahah. Je suis un bon petit Capitaine moi après tout. Mais allons-y, je n'utiliserais que mon Shikai pour t'affronter, fufufu.~"

Puis je prononçais un phrase à voix basse, "One with Heaven and Earth", suite à quoi une pression spirituelle non offensive se faisait ressentir, démontrant l'ouverture d'un sceau de mon sabre. Forcément, j'ouvrais les frais en activant mon Bankai, que je fais passer depuis des décennies comme n'étant que mon Shikai. Une petite feinte pour en faire trembler plus d'un, après tout. Qui aurait pu se douter que mon puissant "Shikai" était mon Bankai déguisé. Puis je me tenais prêt avec mon sabre face à moi, prêt dans tout le silence avant de le briser par des paroles se voulant volontairement provocantes envers ce chien fou.

"-Je suis prêt quand tu veux, essaye de me divertir, chien fou.~"

Résumé du tour:
 

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Ven 12 Avr - 11:29
Facile avec ses gages... Il ne semble pas avoir conscience du retard drastique de tes rapports. Les légendes racontent que le Sotaïcho attend depuis plusieurs décennies certains compte-rendu et qu'une salle entière fut consacrée au retard de la Capitaine. De quoi faire pâlir Kyokai lui-même. Mais ce n'était pas la raison principale de ta motivation à combattre, tu souhaitais avant tout te défouler quelque peu et affronter l'un de tes confrères était là une excellente idée pour connaître ton évolution. La vie de Capitaine avait cette fâcheuse tendance à t'éloigner du terrain pour te retrouver dans ton bureau, chose que tu haïssais plus que tout.

Te dégourdissant les muscles avant de te lancer, tu observas l'homme déployer son shikai... En y repensant, tu n'avais jamais vu son Bankai et tu avais dû mal à visualiser la puissance de ce dernier. Son Shikai avait déjà de quoi te rendre folle, un être pleins de fourberies, tout ce que tu détestais le plus. Tu ne te laissais cependant pas abattre par cette subtilité, c'était au contraire un moteur pour le combat à venir. T'étirant une dernière fois les jambes, tu entendis les paroles vindicatives de ton homologue... Ce surnom qui t'avait suivi toute ta vie et qui avait ce don de t'agacer au plus haut point. Il te connaissait bien et n'avait pas eu tord de s'en servir. Rien de tel pour non seulement te motiver, mais surtout te faire foncer tête baissée sur ton adversaire.

"T'étonne pas si le chien fou t'arrache un bras. En toute amitié, bien sûr."

Rien d'impressionnant, tu savais d'or et déjà que la vitesse n'allait pas être ton allié dans cet affrontement, qu'il te faudrait avant tout jouer sur autre chose. Tu voulais jouer celle qui n'était pas touchée... Mais au fond, tu mourrais d'envie de lui trancher la gorge. Prenant alors appui sur tes jambes, tu fis un bond en avant vers ton partenaire d'entraînement. Rien d'impressionnant, tu savais d'or et déjà que la vitesse n'allait pas être ton allié dans cet affrontement, qu'il te faudrait avant tout jouer sur autre chose.

"CRÈVE !"

T'approchant alors de près de l'homme aux yeux bandés, ta jambe droite s'éleva à grande vitesse pour lui asséner un coup rapide sur le flanc, balayant d'une vague de Reiryoku tout ce qui se trouvait face à toi. Tu n'avais finalement pas su contenir ta rage, laissant échapper de ta gorge des paroles de haines. Si tu en avais la possibilité, tu aurais sûrement déjà fait appel à ton Bankai et rasé la moitié du Seireitei par pure colère... Par chance, tu savais encore un peu te contenir et les années t'avaient assagie... Ou presque.


_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Ven 12 Avr - 14:24
Je ne pouvais pas m'empêcher de rigoler quant aux remarques de la femme. Elle n'avait toujours pas changée, elle. Et c'était agréable dans un sens, j'avais bien changé depuis le temps. Peut-être en mal, peut-être en bien. Il était encore trop tôt pour le dire. Mais ce qui était sûr c'est que j'avais toujours cette nonchalance envers moi, et encore plus quand le Chien fou me disait qu'elle allait m'arracher un bras. J'étais impatient de voir ce qu'elle me montrerait pour me montrer qu'elle était capable de faire ce genre de choses.

"-Ohohoh, je t'attends alors, ma petite Tomoe.~"

Calmement, et avec un sourire aux lèvres, je la regardais prendre un appui avant de s'élancer en ma direction. Il ne fallait pas se mentir, elle était rapide, et le coup de pied qui était sensé arriver à ma portée juste après la fin de sa charge l'était encore plus. Mais peu importe, n'est-ce pas ? Mon corps commençait déjà à rapidement changer de place, et sur une grande distance. Enfin, si je le souhaitais. Car au moment où elle pensait me toucher, mon corps n'était déjà plus là, mais bien au contraire déjà apparu derrière son dos. Mon Zanpakuto posé calmement en direction du sol, alors que des paroles semblaient sortir de ma bouche bien avant la téléportation même.

"-Mue, Ô divin serpent. Hurle, enflamme-toi puis dévore ta propre gorge !"

Une flamme se formait rapidement au bout de mon index de la main libre, pointé vers le ciel en face de mon torse. Cette flamme se condensait rapidement en un cercle qui fonçait dès à présent en direction de Tomoe alors que j'étais dans son dos. Ce fouet partait tout aussi rapidement, à peine la flamme condensée, car malgré le temps à la décrire, tout ceci se passait évidemment: rapidement. Ce fouet partait en direction de ses jambes, dans l'optique de les enfermer en son sein pour les bloquer en son sein.

"-Allez ma petite Tomoe, montre-moi de quoi t'es capable.~"

Je rigolais calmement. Evidemment, si jamais elle se faisait attraper par le fouet de feu, elle ne se ferait pas brûler, mais se ferait pendre la tête par le haut. J'avais vraiment envie de voir comment elle réagirait en étant comme ça. Et j'étais quasiment sûr que le chien fou du Sanbantai me gueulerait dessus de rage. De quoi rigoler encore plus, et gagner le pari d'une manière encore plus facile que prévue. Mais j'étais quasiment certain qu'elle avait des choses pour se préparer à me contrer quand je ferais ça. Elle était une Capitaine après tout, ma petite Tomoe !

"-Je suis prêt quand tu veux, essaye de me divertir, chien fou.~"

Résumé du tour:
 

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Jeu 18 Avr - 17:36
Le sourire niait de Goku t'avait toujours agacé... Même si'il était plutôt rare que quelque chose ne t'agace pas. Au moment d'arriver à sa hauteur, tu ne fus pas surprise de voir ton homologue disparaître. Les années t'avaient amenée à voir ce genre de situation se répéter inlassablement et c'était ce qui faisait la réputation du Capitaine aux cheveux d'argent. Ta jambe propulsée ne fit alors que brasser de l'air, sans pour autant t'amener à te déséquilibrer. Tu repris rapidement tes appuis, furetant du regard ta proie... Sans trop d'étonnement, une voix se dégagea de ton dos. L'homme avait choisi de ne pas s'éloigner, pensant sans doute te surprendre en apparaissant derrière toi.

Ses paroles te laissèrent présager la venue d'une technique de Kido. Un domaine que tu ne maîtrisais pas spécialement, d'où ton ignorance de l'incantation. Une chose était sûre, un sort allait être lancé et il te faudrait réagir à temps pour ne pas te faire avoir. L'un de tes vice-capitaines, Ashina Goro en avait fait son domaine d'expertise et tu savais ô combien un utilisateur de Kido pouvait être dangereux. Peut-être était-il temps d'élever légèrement le niveau. Glissant alors de ta manche, tu agrippas d'un geste rapide ton zanpakuto, extirpant le tanto de son fourreau tout en te retournant avec dextérité face à ton adversaire.

"Résonne Fūrin !"

Une légère brise suivis d'un bruit de carillon qui fit apparaître entre tes mains les deux chakrams que tu manipulais mieux que quiconque. Un rituel devenu banal pour les habitués et qui n'avait rien d'impressionnant en soit. Mais à peine tes paroles furent prononcées, qu'un lasso de feu vint entourer tes jambes. La surprise pouvait se lire sur tes rictus. Une légère frustration te traversa le corps au moment où tes jambes se collèrent et que tu fus retourné la tête en bas par le Capitaine de la 1re division. Par chance, la libération de ton zanpakuto avait pour effet de t'apaiser... Nul doute qu'à cette heure-là, tu aurais déjà gigoté dans tous les sens comme un poisson qui venait de se faire attraper.

Calmant tes ardeurs et ne laissant paraître qu'une parfaite maîtrise de la situation, tu expulsas tes deux bras en direction du Capitaine. Tes deux chakrams s'envolèrent dès lors vers ce dernier, visant chacun les deux flancs de Tengoku. L'idée était avant tout de le forcer à relâcher son étreinte, sans quoi, la situation allait devenir particulièrement difficile...



_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Dim 21 Avr - 13:59
Alors que je préparais l'activation de mon Kido, j'entendais cette femme que je connaissais si bien prononcer les paroles d'activation de son Shikai. Une pression que je ressentais me confirmait encore tout ceci. Mais cependant elle n'aurait pas pu empêcher ce lasso de feu que j'ai crée de venir à lui attraper les jambes pour la retourner, ce qui me valu un petit rire à son égard. J'étais assez amusé de tout ceci. Mais cependant, ce n'était pas encore fini, n'est-ce pas ? Et c'était normal, quand je la voyais ainsi. J'étais cependant légèrement déçu qu'elle ne gigotait.

J'étais cependant toujours aussi étonné par la "beauté" de l'activation de son Shikai. Un petit bruit apaisant de carillon se faisait toujours entendre. Et il ne fallait pas croire le contraire, malgré ce bruit si doux je savais que le caractère de la femme en face de moi était tout autre. Et que contrairement à ce qu'on pourrait penser, qu'elle était capable de bien plus que ça. Disons que j'étais, pour l'instant, une sorte d'ennemi naturel ? Mais elle était capable d'attaquer à distance sans problème, ce qui lui permettait de m'attaquer en contre-partie. Mais ce n'était pas fini, et ça serait loin de l'être, car j'avais plus d'un tour dans mon sac !

"-Et bah alors, ma petite Tomoe ? ça ne va pas ?~"

Cependant, quand je voyais ses deux Chakrams arriver en ma direction, je laissais disparaître ce Kido, ne le maintenant pas plus longtemps, pour tout simplement disparaître dans le dos de la femme qui retombait une nouvelle fois, me permettant au passage d'éviter ces Chakrams qui arrivaient vers moi. Mon souffle pouvait presque se faire sentir sur la nuque de la femme, tandis que le Zanpakuto que je tenais dans ma main semblait se téléporter rapidement pour foncer dans son épaule. Je n'avais qu'un but pour l'instant, et c'était de m'amuser tout en m'entraînant avec cette femme.

"-Allez, montre-moi ce que tu sais faire, fufufu.~"

Je disais ces paroles pendant que mon Zanpakuto se téléportait pour frapper son épaule, ce sourire toujours présent comme d'habitude sur mes lèvres. Il fallait se l'avouer, j'aimais bien cette femme en face de moi, et ça hors d'uniquement sa beauté. Certes, je trouvais en elle encore quelques défauts, comme son caractère qui tenterait de me mordre à la moindre approche, mais j'en faisais passe. Après tout, même si elle détestait son travail, ce n'était pas pour rien qu'elle était Capitaine tout comme moi. C'est pourquoi je riais de ceux qui me disaient incapable de gérer ma Division, riant silencieusement sans rien dire de plus.

Résumé du tour:
 

_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Rang : A
Grade : Taicho, Sanbantai
Avatar : Blackbird - Carciphona
Messages : 40
Expérience : 105
Reiryoku : 48501
Date d'inscription : 02/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Shizumi Tomoe
Ven 10 Mai - 19:36
Le bruit de tes lames venaient siffler jusque dans tes oreilles. Virevoltantes jusqu’à ta cible, tu savais pourtant que tu ne l’atteindrais pas. Sa réputation était fondée et tu avais eu plus d’une fois l’occasion de la voir à l’œuvre… Sa vitesse, ou plutôt sa téléportation, était un atout majeur pour ce dernier et sûrement sa force principale. Tu devais compter sur la ruse pour l’emporter… Un comble pour toi qui ne pensait qu’à frapper sans réfléchir.

La tête renversée, tu ressemblais d’avantages à un pauvre animal sans défense qu’à un prestigieux Capitaine… Si d’autres que Goku avait eu cette image de toi, il était certains que ta réputation en prendrait un sérieux coup. Mais la situation n’était pas à la question de réputation, il te fallait te sortir de là avant tout. Par chance, ton attaque suffit à le faire relâcher son étreinte. Peut-être étais-ce intentionnel, mais tu n’aurais pas d’autres occasion comme celle-ci. Tu plias alors ton bras gauche vers le sol, t’appuyant sur ce dernier pour diminuer l’impact de ta chute et amorcer la reprise de ta position.

« Tss, approche toi encore aussi près et c’est toi que je pends... »

Le souffle de ses paroles dans ta nuque te fit frissonner de dégoûts. Tu étais contre le contact en général, tu n’aimais pas ça, le simple fait d’être proche de quelqu’un te rebutais au plus haut point. Mais avant que tu ne puisses lui faire avaler sa propre langue, tu vis la lame de son zanpakuto directement te faire face. Lui dans ton dos et son sabre prêt à te transpercer de face. Tu laissas un grognement traverser l’air, puis plia ton bras droit face à toi, prêt à encaisser la lame volante. Ton reishi se concentra à la surface de ta peau, renforçant ton bras afin de faire office de bouclier face à la technique adverse. Tandis que tu bloquas sa lame, tu pivotas à vive allure sur toi-même, profitant de votre proximité pour lui asséner une rapide coup de pied sur ses côtes gauches.

« Je crois que je me répètes… mais il serait temps que tu crèves, Capitaine ! »


_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku Ifjt
Rang : A
Grade : Taicho, Ichibantai
Avatar : Satoru Gojo - Jujutsu Kaisen.
Messages : 127
Expérience : 459
Reiryoku : 51500
Date d'inscription : 29/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Murazaki Tengoku
Lun 20 Mai - 18:04
Je la voyais reprendre ses aies calmement, tandis qu'elle semblait vouloir se remettre en force. Elle n'allait pas mordre le sol pour si peu après tout, et il fallait se l'avouer que son titre de Chien fou n'était pas là pour rien. Cependant, la voilà qui voulait encore me pendre, une nouvelle menace dont j'avais tant l'habitude de cette dernière qui voulait me tuer j'ai l'impression. Plus le temps passait et plus j'avais l'impression qu'elle rageait car elle était incapable de me toucher ? J'en deviendrais presque gêné.

"-Ahahah, pas besoin de me menacer de cette façon Tomo-chan, on sait très bien que c'est moi le plus puissant des Capitaines.~"

Une nouvelle touche d'arrogance ? Evidemment. Bien que je le pensais clairement, c'était plus un moyen afin de l'énerver un peu plus dans ce combat, voir ce qu'elle ferait pour ce petit entraînement dans une ruelle. C'était relativement amusant de se battre comme ça. L'espace était si serré que les mouvements grands étaient compliqués. Mais tout ce qui est compliqué ne s'attacherait jamais à moi, le fourbe Tengoku. Pourquoi ? Et bien..

De nouveau, je me téléportais rapidement dans son dos, pour encore esquiver ce coup qui m'était porté. Quel plaisir de pouvoir se téléporter sans problème, c'était quelque chose qui sauvait tant de choses. Et pourtant, ça allait tellement bien avec mon caractère las et nonchalant. Mon sabre, encore une fois venait à se téléporter pour trancher la femme, cependant, j'y allais à fond cette fois-ci. Mon sabre tranchait l'air en se téléportait, apparaissant à deux endroits à la fois vu la grande vitesse mise dedans. Cependant, si quelqu'un était attentif, cette personne aurait pu voir que le sabre voulait d'abord se planter dans son épaule gauche depuis le dos, puis dans sa cuisse droite.

"-Allez, il est temps de se donner à fond ma p'tite TomoTomo. Sinon je vais encore gagner fufufu.~"

Une voix emplie d'arrogance et de nonchalance. Quel plaisir c'était de me moquer de ma petite Tomoe. C'était un passe-temps des plus amusants, mais il y avait mieux à faire pour l'instant, et c'était ce petit combat d'entraînement qui sera parfait pour nous deux, je pense.


_________________
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku M5gb

People who can’t throw something important away, can never hope to change anything.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kekkai
Au bout du rouleau - ft. Murazaki Tengoku

Sauter vers: