Raniar
 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées

Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 103
Expérience : 523
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar S. Lodbrok
Mar 2 Avr - 1:28
IDENTITÉ
Complétez les champs de cette partie afin de présenter sommairement votre personnage.

Nom : Sigurdsson Lodbrok
Prénom : Ragnar
Genre : Homme
Naissance : 724 – 26 ans
Rang : A
Grade : Soulmates
Alignement : www ; Chaotique bon
Réputation : L'élément X de Brotherhood, l'homme de la situation, capable du meilleur comme du pire.
Signe particulier : Un flow souverain.

PERSONNALITÉ


Prétentieux

Au-delà de ce qui est érigée comme la définition de la prétention, Ragnar adopte un comportement absolument instinctif qui le mène à apparaître comme quelqu’un d’antipathique. Justifiez-le comme bon vous semble, le blondinet arbore une confiance en lui à toute épreuve, capable de le mener sur des chemins sinueux. Dans un enchevêtrement plus global, outre sa confiance totale en son savoir-faire, ses capacités et son instinct, le jeune homme s’avère être particulièrement détestable dans sa façon de concevoir son existence au sein de la société humaine. Être aux capacités surnaturelles dépassant l’entendement, transcendant les limites même de ce que la population lambda peut définir comme un divin, le Lodbrok s’érige comme une figure qu’il sera difficile de faire tomber son piédestal. Pour autant et malgré sa nature supérieure, Ragnar ne se définit lui-même ni comme un dieu, ni comme une entité prédominante. Il est simplement la représentation de ce qui se fait de mieux au sein de l’humanité à ses yeux, voilà tout. Cette vantardise est également renforcée par sa position au sein de l’association maîtresse du monde, Brotherhood. Ayant rapidement atteint une certaine hiérarchie à l’intérieur du groupe, le blond a certes gagné en responsabilités, mais aussi et surtout en suffisance et en arrogance.

Doué

Ragnar est une personne que l’on définit comme étant « gifted » (i.e : surdouée). Son aisance naturelle s’articule dans bien des domaines, tant que ces derniers sont capables de faire naître en lui une once d’intérêt. En réalité, le système d’apprentissage du Fullbringer repose essentiellement sur sa capacité à se concentrer ou non sur quelque chose. Dons naturels, cadeaux du ciel, peu importe le nom que l’on donne à ce phénomène, la conclusion reste la même : Ragnar excelle dans ce qu’il entreprend. Évidemment, rien n’étant absolu, il lui est impossible d’atteindre la perfection partout. La réalité de son génie s’articule, dans les faits, autour de ses facultés d’apprentissages bien supérieures à la moyenne humaine, faisant de lui un véritable prodige sur ce point. Le Lodbrok apprend vite, très vite, il appréhende et s’approprie rapidement certaines choses pouvant poser de lourds problèmes à autrui. L’exemple le plus absolu de ce présent si particulier demeure évidemment sa précocité vis-à-vis de la maturation et la maîtrise de ses pouvoirs.

Cynique

Dans la lignée des traits précédents, le jeune homme complète son arsenal avec un cynisme débordant. Peu attaché à l’image que l’on se fait de lui, le Lodbrok se complaît dans sa propre vision des choses et du monde, dans sa propre représentation du mal et bien. Ainsi, il lui est difficile de se soumettre à l’autorité hiérarchique qu’impose Brotherhood. Éhonté et effronté, il s’approprie généralement les directives données pour les remodeler à sa convenance. Autonome et audacieux, il n’hésite pas à prendre des initiatives, à déroger aux règles, mœurs et codes moraux établis s’il estime que ses actions auront un effet bénéfique pour son organisation. Son impudence l’a mené à développer une répartie cinglante et une insolence malvenue qui, pourtant, marquent son caractère et font de lui un élément phare et clé des Fullbringers rangés sous la domination d’Europe.

Serein

Grâce aux éléments décrits, il est aisé de comprendre d’où surgit le calme absolu qui illumine Ragnar. Toujours dans le rôle du détesté, de l’envié, le blondinet ne s’abaisse jamais à céder à sa colère ou à tout autre état d’énervement. Comme tout homme, il reste soumis aux lots classiques d’émotions négatives, pour autant, sa formation en a fait un homme pragmatique, capable de garder la tête froide peu importe la situation. Sa désinvolture pourra d’ailleurs apparaître étrange au premier abord, les personnes partageant généralement les caractéristiques de l’égo surdimensionné revêtant souvent une impulsivité notable. Ce n’est pas le cas du Lodbrok. Posé et réfléchi en toutes circonstances, il reste analytique et souverain, se perdant parfois dans diverses gamineries, dans bien des caprices, mais jamais ne s’abandonnant à la haine, jamais ne laissant les tourments de son esprit prendre le dessus. Demeure le cas très particulier de sa partenaire, qui fonde l’exception du principe général de la règle établie.

Intrépide

Paradoxalement, la nature posée du Fullbringer se mêle à un trait de caractère assez contraire, créant un mélange déroutant. Toujours dans la quiétude, Ragnar préserve une approche énergique et résolue de ses missions, de ses tâches et de sa vie en général. Inébranlable dans ses convictions et ses choix, il fait preuve d’une certaine témérité et ce, quel qu’en soit le domaine : combats, entrainements, vie professionnelle et même vie privée. Une prise d’initiatives dénuées de l’appréhension du retour de flammes, Ragnar ose. Ragnar tente. Ragnar n’hésite pas. Valeureux en un sens, peut-être, cette volonté d’entreprendre et de ne jamais tourner le dos à l’action se justifie également par sa caractéristique primaire : son orgueil, qui l’amène souvent à ne pas concevoir l’idée d’un échec.

Facétieux

De manière plus légère, Ragnar reste quelqu’un d’agréable à côtoyer, en un sens. C’est pour cela que le personnage tend vers le tout ou rien, d’ailleurs. Difficile en compromis, les tiers s’avanceront souvent vers la même conclusion se divisant en deux branches : soit on aime l’individu, soit on le déteste. Ragnar est quelqu’un pour qui il faut faire abstraction de certaines choses si l’on souhaite l’apprécier. Blagueur et moqueur, il apporte une certaine gaieté et une ambiance particulière dans le quotidien d’autrui. Malheureusement, pour apprécier cela, il faut être capable de faire avec le reste. En poussant plus dans l’intimité, l’individu se révèle même très second degré, capable de boutades et autres clashs dignes des quartiers les plus espiègles d’Ark.

PHILOSOPHIE


Quel rapport votre personnage a avec son Fullbring/sa Doll/la technologie ?

Le fullbring de Ragnar se caractérise par la présence de deux bracelets d’or décorant ses poignets. Doué d’un héritage provenant des contrées nordiques, la culture familiale a été fermement ancrée dans l’éducation du jeune homme. Vivant au sein même d’Ark depuis des générations déjà, les coutumes des Lodbrok ne se sont jamais réellement perdues, perdurant à travers le temps et surtout à travers les lieux de vie de nos protagonistes. Deux bijoux donc, légués par ses pairs, gage d’une richesse qui dépasse le cadre matériel. Aucun événement particulier n’en a fait un objet précieux aux yeux du blondinet, il s’agit simplement de quelque chose qu’il a toujours détenu et qui, selon lui, fait partie intégrante de son existence. Il était donc tout naturel que le pouvoir du Lodbrok se manifeste à travers ses outils de beauté. Avantage non négligeable, s’agissant de bracelets scellés, le blond ne s’en sépare jamais, les gardant ainsi équipés à tout instant. Au-delà de l’aspect visuel même de son Fullbring, Ragnar jubile à l’idée de détenir un tel pouvoir. Prétentieux à souhait, ses capacités lui conviennent pleinement, justifiant ainsi sa vanité et lui offrant de quoi assouvir ses objectifs. Cette facette s’est davantage renforcée depuis l’obtention de sa Coalescence, embrasant le sentiment de fierté qu’il pouvait avoir à l’égard de son Fullbring. Aujourd’hui, avec le temps qui est passé, Ragnar a gagné en maturité et a pris l’habitude et la mesure de la pleine puissance de ses pouvoirs, il en démontre ainsi beaucoup moins, sans pour autant que cela n’existe plus.

Bien que particulièrement confiant ne serait-ce que par l’usage de son don naturel, Ragnar a rapidement appris à utiliser toutes les cartes à sa disposition. La technologie humaine se révélant, surtout au sein de Brotherhood et lorsque l’on grimpe dans la hiérarchie, particulièrement déterminante pour l’évolution de la puissance d’un homme. Le Lodbrok n’est pas un savant fou, pas un scientifique ingénieur capable de mettre au point les nanotechnologies les plus poussées. En revanche, il sait parfaitement ce qu’il veut, il sait utiliser ce qui lui est mis à disposition et surtout, il sait réfléchir à comment combler les quelques lacunes auxquelles il fait face. La technologie lui offre une versatilité intéressante, étant déjà capable de prouesses physiques incroyables, l’humain n’hésite pas transcender sa condition quel qu’en soit le prix, peu importe la façon. La fin justifie les moyens. Ainsi, le blond utilise à souhait les laboratoires et l’arsenal de Brotherhood, pouvant profiter, par le biais de son grade au sein de l’organisation, d’un panel très large. Plus que cela, il n’hésite pas à passer commande afin que l’organisation ne lui mette aux points des outils sur mesure, répondant parfaitement à sa demande et à ses exigences.

Que pense votre personnage d'Ark et de l'Arbre-Monde ? Y a-t-il grandi ? Comment ?

Si les ancêtres du Lodbrok ont d’abord arpenté les terres hostiles du nord, contrées lointaines et éprouvantes, le blondinet lui n’a jamais eu la chance -ou la malchance, selon le point de vue- d’y être soumis. Son existence a immédiatement débuté sur le sol de la capitale mondiale, le berçant immédiatement à la fois dans la réalité de la société contemporaine et urbaine, mais aussi le rapprochant au plus près de l’Arbre-Monde, catalyseur universel. Ragnar n’a pas grandi comme quelqu’un de favorisé, pas en termes de richesses matérielles en tout cas. Pas à plaindre pour autant, le jeune homme a néanmoins dû apprendre à se forger par lui-même, à étendre son champ de connaissance, passant successivement des zones les plus insalubres ou coins les plus huppés.

Curieux des possibilités que pourrait lui offrir l’Arbre-Monde, le Lodbrok ne s’attarde toutefois ni sur son étude, ni sur les différents cultes qui lui sont accordés. Yggdrasil représente, à ses yeux, une source éventuelle de pouvoir, un pouvoir infini ou presque, capable de hausser l’humanité plus haut qu’elle ne l’est déjà. Voilà tout. Si un jour l’exploitation de cette source s’amplifie, jamais Ragnar n’hésitera à l’idée d’en profiter.

Désormais membre éminent de Brotherhood, Ragnar a adopté une vision légèrement différente de la société et d’Ark, plus particulièrement. S’érigeant comme le gardien de ces terres, il accorde une plus grande importance tant aux constructions humaines qui lui sont utiles, qu’à l’Arbre qui alimente continuellement l’organisation. Il ne méprise pas les colonies extérieures, ni les terres hostiles et désolées qui fondent l’autre partie du monde, il en est même d’ailleurs assez curieux également, n’excluant jamais la possibilité d’y trouver de quoi s’améliorer. Néanmoins, sa priorité actuelle reste le berceau du l’humanité qu’est Ark, indéniablement.

Que pense votre personnage des autres factions ? Que compte-t-il faire contre elles ?

Les Hollows représentent, aux yeux du commun des mortels que sont les humains, des menaces évidentes pour leur monde et pour leur vie, surtout. Divergeant assez souvent de l’opinion générale, Ragnar n’érige pas réellement ces monstres comme des ennemis catégoriques. En réalité, le Lodbrok reste principalement motivé par son esprit de motivation, cherchant à trouver au sein des troupes démoniques des adversaires à sa mesure. L’intensité d’un combat au sommet, la soif d’adversité, voilà ce qui guide le blond et voilà ce que peuvent lui apporter ces atrocités monstrueuses. Bien évidemment, sa mission première au sein de Brotherhood restant celle d’éliminer les plus grandes menaces de son monde, le Lodbrok ne rechigne pas du tout à la tâche et il est évident, que d’une façon ou d’une autre, les Hollows en reviennent à devenir des ennemis. Le tout étant que, pour lui, il ne s’agit d’une opposition raciale pure et simple, mais simplement de celles de deux combattants dont les soifs de sang doivent être étanchées.

La vision que ce fait Ragnar des Hollows est également partiellement vraie pour les Shinigamis. En réalité, le Lodbrok se complait à dénicher un peu partout des combattants de taille, peu importe qu’ils s’agissent de Hollows, de Shinigamis, de fourmis ou d’autres choses. La faction n’importe que peu. En revanche, une particularité est notable vis-à-vis des anges de la mort. Conscient de leur rôle de guide des âmes, il considère cependant que cela ne justifie en aucun cas le caractère invasif qu’ils revêtissent. Comme pour chaque nuisance, les Shinigamis, en dépit de leur important dans le cycle de la mort, seront effacés de sa main si ces derniers outrepassent les limites qui leur sont imposées par Brotherhood. Après tout, en tant que Soulmates, Ragnar en reste le bras armé. Mais encore une fois, la faction ne l’intéresse guère, de vaillants adversaires shinigamis seront aptes à gagner son respect si tant est que chacun ne reste à la place qui est la sienne.

Enfin, les Quincys. Race mystérieuse et pour laquelle les informations sont bien moindres, Ragnar garde la même ligne de conduite. Grâce aux données de Brotherhood, le blond est conscient de leur passé, sachant tout ce que l’organisation lui permet de savoir. Au-delà de cela, il ne s’intéresse pas particulièrement à eux, principalement parce qu’il n’en rencontre pas directement, à l’inverse des Hollows, par exemple.

Quelles sont les trois Aspirations qui pourraient définir votre personnage ?

- Préserver Brotherhood et lui permettre d’atteindre une position si forte, qu’elle en serait capable d’influencer l’ordre des différents mondes. Le but étant de bâtir une organisation capable de rivaliser avec l’entité que peut être la Soul Society, politiquement parlant.

- La soif du combat. Ragnar cherche continuellement à avancer en tant que combattant, pour cela, il recherche l’adversité à travers les différentes races, les différents mondes et les différentes factions.

- Protéger Calliope parce que vrai bonhomme défend toujours sa meuf. (C’est un gros canard).

Racontez un événement marquant de la vie de votre personnage.



Les crépitements de la foudre surgirent subitement, comme le cri de mille oiseaux, un éclair fusa, adoptant une trajectoire rapide et rectiligne. A l’impact, un nuage de fumée se souleva, quelques débris volèrent ci et là tandis que toi, tu restais impassible, stoïque, immobile, tes yeux de sang rivés sur la zone partiellement détruite. Ta respiration n’oscillait pas, tu étais calme, te tenais droit, à l’affut sans être impressionné par la scène qui se jouait. Soudain, alors même que tes pupilles jonglèrent à l’intérieur de tes globes, une masse énorme apparut devant toi. Une vitesse fulgurante, difficile à suivre pour la race humaine lambda. Pourtant, le bras gigantesque du monstre qui te faisait face frôla ta joue, ton centre de gravité basculant légèrement pour éviter son attaque sans produire le moindre effort superflu. Au fur et à mesure, les attaques s’intensifièrent, se répétant indéfiniment, créant des bangs sonores et des bourrasques dans ton dos, alors même que tu continuais de te faufiler au travers des offensives de ton ennemi.

D’une pirouette agile, tu t’étais élevé, tournoyant sur toi-même afin d’augmenter l’inertie de ton coup, plaçant un coup de pied directement dans la mâchoire du Hollow qui, malgré sa masse drastiquement supérieure à la tienne, voltigea jusqu’à s’écraser contre l’un des édifices humains, non loin. D’une impulsion, tu rattrapais son envol, te retrouvant au-dessus de lui et illuminant ta main droite d’étincelles azurées. Un coup sec, transperçant la chair de la créature du mal et concluant à une effusion de sang abondante. Pas suffisant, la bête faisait encore et toujours preuve de répondant, te frappant d’un revers de la main que tu eus à peine le temps d’amortir en croisant tes bras au niveau de ta poitrine. Ce fut à ton tour de t’envoler, parcourant les cieux vélocement, t’élevant toujours plus haut, sans t’arrêter, comme si la force pure de ce colosse n’avait aucune limite.

« Tch. » Tes bras s’écartèrent, comme venant agripper l’air lui-même, ralentissant ainsi ton ascension jusqu’à finalement l’arrêter. Au loin, le Hollow se relevait, sa plaie béante commençant déjà à se régénérer. C’était là toute la différence entre lui et toi : les capacités de vos races respectives. Malheureusement, toi tu n’étais pas doué de cette caractéristique ô combien utile permettant de restaurer des membres arrachés. Sous l’effet de la gravité, tu commenças à retomber vers le sol, plongeant directement en piqué afin de gagner en vitesse et en force de pénétration. Une seconde fois, ton bras scintilla d’éclairs bleutés, trouvant la source de tes pouvoirs au sein même de tes bracelets d’or. Le choc était imminent, pourtant, ton opposant ne réagissait pas, observant ton arrivée, l’air vidé. Soit, cela ne t’empêcherait pas de lui arracher la tête et d’en finir. C’était là ce que tu avais cru.

Pourtant, alors même que ton bras élémentaire s’apprêtait à lui ôter la vie, le Hollow s’abaissa, faisant preuve d’une agilité déroutante aux vues de sa corpulence. Évitant subtilement ton attaque, l’âme en peine explosa l’ensemble de ton flanc droit d’un coup de poing surpuissant. Là encore et même de façon bien plus vive que précédemment, plus détonante, ta carcasse traversa l’aire de combat, tournoyant sur elle-même sans que tu ne parviennes à la contrôler. Un mur de pierre, voilà ce qui fut ton salut alors même que tu t’engouffrais brutalement à travers les briques, des écorchures et autres contusions venant maculer ta peau. Une toux gage de la respiration qui venait de t’être coupée, tu essuyais le filet de sang perlant au coin de tes lèvres, un regard de braise amené vers la créature au loin.  

Un rugissement bestial résonna dans toute l’enceinte alors que tu redressais ce corps encore enfantin qui était le tien. Ce corps endolori n’était que celui d’un jeune pré-adolescent, capable déjà de rivaliser avec les sombres menaces qui planaient sur l’humanité. Rares étaient ceux capable de se vanter d’une maîtrise aussi poussée de leurs capacités à un âge aussi précoce, pourtant, toi, tu t’entichais d’ores et déjà d’un combat à mort contre un Hollow, engrangeant l’expérience du terrain, plus précieuse que toute autre chose pour ton développement. Malgré cela, tu n’étais rien, tu n’étais personne si ce n’était Ragnar Lodbrok, un enfant seulement. Un téméraire, agissant sur le seul fondement de sa soif de progression. Ce combat ne relevait pas de toi, mais tu avais fait le choix de t’élever face à la menace. Pas pour protéger autrui, pas par altruisme ou générosité démesurée, non, simplement parce que tu souhaitais devenir plus fort.

Un craquement déconcertant retentit alors que tu étirais ta nuque, repassant à travers le grand trou que tu avais généré dans le bâtiment. Tapant du pied au sol, tu bondis en avant, réduisant drastiquement la distance qui te séparait du Hollow d’un premier saut. Puis, comme en marchant sur l’air, tu continuas ton avancée, accélérant à chaque nouvelle impulsion, améliorant cette vélocité déjà inhumaine. Les cinq doigts de ta main droite liés les uns aux autres, l’aura électrifiée se propagea à travers ton membre, le recouvrant d’une lueur terrorisante pour ton adversaire.

Seuls quelques mètres te séparaient encore du monstre, d’un dernier saut, tu déclenchas ta ruée, fonçant droit vers le Hollow pour un face à face d’anthologie, un condensé de pouvoir qui s’apprêtait à exploser ne permettant qu’au plus puissant de vous deux de s’en sortir vivant. Aucune peur n’était décelée dans l’écarlate de tes perles oculaires. Le poing de la gigantesque créature s’arma, fondant vers toi comme un météore venu du ciel. Toi, tu pointas ta réponse en direction même de ce coup, dans l’attente de ce choc de titans.

Pas de heurt. Seulement l’interrogation de la bête pour qui tu venais de te volatiliser. Profitant de ta taille minuscule par rapport à celle de l’âme corrompue, tu avais joué avec les perspectives pour discrètement t’élever plus haut encore, le surplombant désormais, ta capacité toujours active et toujours fermement prête à en découdre. Comme un coup de karaté descendant, la tranche de ta main complètement soumise à la foudre vint scinder le corps du Hollow en deux, du sommet de son crane à la chute de son tronc. Tes pieds regagnèrent le sol alors même que la silhouette dans ton dos se séparait en deux parts égales. Un soupire s’échappa d’entre tes lèvres, amenant le bout de tes doigts contre les quelques blessures superficielles qui jonchaient ton épiderme… Et alors même que tout était fini, que la conclusion avait été amenée… Une ombre gigantesque s’étendit autour de toi, te laissant à peine le temps de relever la tête vers cette paume gargantuesque qui tombait vers le sol, dans le seul but de t’écraser.

Il était trop tard. La main était trop proche, tu étais trop surpris, ton corps ne répondait plus, ou pas assez rapidement. Tout ça, parce que tu t’étais laissé distraire, parce que tu avais cru bon de ne pas t’assurer de ta victoire, sous-estimant ainsi, encore une fois, les limites métaboliques de ton opposant. Voilà ce qu’il t’en coûtait, probablement une fin abrupte, survenant bien trop tôt et annihilant tout espoir de façonner ce potentiel inné qui était le tien… Mais, comme un ange gardien veillant sur toi, quelque chose d’invisible à tes yeux extermina purement et instantanément le danger qui te guettait.

Le Hollow se désintégra lentement, ne laissant cette fois ci aucun doute quant à son état. Il n’était plus, définitivement. Tes jambes se remirent enfin à bouger d’elles-mêmes, ton système nerveux retrouvant ses pleines fonctions et t’octroyant de nouveau l’usage libre de ton corps jusqu’alors complètement entravé. La peur de la mort, voilà ce que tu avais appris par ce combat. Aussi sûr de toi pouvais-tu être, ainsi convaincu et fort dans tes choix, aussi doué… La faucheuse n’était jamais bien loin et tu venais de t’en rendre compte. Cette leçon était survenue tôt, beaucoup trop tôt certainement. Mais, elle t’avait permis d’investir cette peur, de la comprendre, l’apprendre, pour qu’enfin un jour, tu ne parviennes à la contrôler et à la dompter. Ce que d’autres mettraient des décennies à faire, toi, tu avais l’occasion de le réaliser le plus tôt possible, parce que tu avais fait preuve d’audace. Suffisamment d’audace pour que deux hommes ne se révèlent à toi, tes sauveurs, silencieux un temps, puis t'entraînant avec eux vers ce qui deviendrait ton avenir : Brotherhood.

ALTER EGO
Répondez si vous le souhaitez aux questions de ce formulaire vous concernant. Si les champs Réincarnation et Double-Compte ne sont pas complétés, nous les considérerons comme nuls.

Votre pseudo ? Meds
Votre âge ? 23 soon 24
Origine de votre avatar ? Gilgamesh ▬ Fate
Sur quel appareil jouez-vous ? PS4 pour fifa, Switch pour SSB, nique les rageux
Comment avez-vous connu le forum ? J'ai été débauché
Avez-vous un parrain ? Meruem / Barzaq
Est-ce une Réincarnation ? Si j'meurs j'suis une p*te
Est-ce un Double-Compte ? Nope
Connaissez-vous l'univers de Bleach ? Ouaip
Est-ce votre premier forum RPG ? Nope
Une allergie particulière ? Les marocains
Q.L.F. ? AU DD
Autre chose à ajouter ? Sah quel plaisir
Rang : A
Grade : Soulmate
Avatar : Gilgamesh, Fate
Messages : 103
Expérience : 523
Reiryoku : 67500
Date d'inscription : 31/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar S. Lodbrok
Jeu 4 Avr - 1:50
Présentation terminée la street o/
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Barzaq
Jeu 4 Avr - 3:54
Après des années d’attentes, voila enfin cette fameuse présentation. Une histoire intéressante et intriguante. On cerne assez facilement la psyché - qui est d’ailleurs bien representer. Raniar sera, je l´espère un element clef de Brotherhood, surtout vis à vis du pôle technologique. Il faut comprendre que les humains c’est cheat, bah ouais logique.

Félicitations !
Il semblerait que vous ayez été validé Soulmate de Rang A.

Jeune canard deviendra rambo. Tes accès te seront accordés sous peu et ta Fiche Technique sera générée dès que possible. Tu peux - en attendant - commencer par te rendre dans la Gestion du personnage afin de commencer ton carnet de bord mais aussi poster une demande de RP (si jamais tu n'as pas d'amis).

Bon courage !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées
Raniar

Sauter vers: