Hozen Meruem ▬ Petit ange parti trop tôt [Terminée]
 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées

Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Asakura Yoh (Shaman King)
Messages : 98
Expérience : 121
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hozen Meruem
Sam 30 Mar - 20:55
IDENTITÉ

Nom : Hozen (保全 ▬ Protection, préservation);
Prénom : Meruem (メルエム ▬ La lumière qui illumine tout);
Genre : ♂;
Naissance : 7-50 première vie (humain) ▬ 47 ans ; 50-250 deuxième vie (hollow) ▬ 200 ans ; 250-410 troisième vie (quincy) ▬ 160 ans ; 410-455 quatrième vie (hollow) ▬ 45 ans ; 455-470 cinquième vie (humain) ▬ 15 ans ; 470-470 sixième vie (hollow) ▬ 1 jour - ; 470-480 septième vie (quincy) ▬ 10 ans ; 480 à aujourd'hui huitième vie (shinigami) ▬ 270 ans;
Rang : A;
Grade : Vice-Capitaine de la 1ère Division ▬ Police Militaire;
Alignement : Chaotique bon;
Réputation : Un mec sympa pour certains, un gars paumé pour d'autres;
Signe particulier : Un casque pour écouter de la musique;

PERSONNALITÉ

Enjoué

Arborant souvent un sourire franc la plupart du temps, Meruem illumine. Lumière qui chasse les ténèbres, son rire réchauffe les cœurs. Candide dans l'attitude et ses propos, vrai dans ses actes et ses engagements. Fougue juvénile au service de la police militaire, on peut dire qu'il est la fraîcheur que certains conservateurs ne désiraient pas voir monter en grade.

Bienveillant

Un bon shinigami est un shinigami qui obéit ? Eh bien, pas pour Meruem. L'ordre est nécessaire, les directives le sont tout autant. Or, aucune méthode générale ne permet de résoudre toutes les situations, excepté en mathématiques (mais on s'en fout mdr). Les relations humaines et les ressentis sont des choses à ne pas prendre avec des pincettes. Et ça tombe bien, le shinigami n'est point un crabe donc ça devrait aller de ce côté-là. Tout ça pour dire qu'il n'hésitera pas à désobéir si son éthique se voit menacée.

Nonchalant

Le flegme et une légèreté dans ses paroles, voilà ce qui caractérise au mieux le chef de la police militaire. Le contraste avec la plupart les autres (ses collègues) est flagrant. Aucune révérence pour la majeure partie du temps, il n'en reste pas moins respectueux. Jamais il ne se permettrait de porter atteinte à l'intégrité physique et/ou mentale de qui que ce soit. Placez le dans la catégorie des "cool guys". Attention cependant à ne pas le sous-estimer, ce spécimen pourrait bien finir par vous surprendre.

Lunatique

Passer du coq à l'âne, c'est probablement l'expression qui lui sied le mieux. Hein ? Ça n'a rien à voir ? Désolé, je sors d'une conv de 4 heures avec Barzaq, j'ai encore des séquelles. Meruem est un homme (mort) qui peut parfois faire montre d'une certaine réticence à l'idée d'avoir des interactions sociales, à mener à bien une mission, à garder son sourire. Le problème d'une personne telle que lui - qui a vu la nature même de l'homme et qui connait les plus infimes subtilités de son comportement -, c'est qu'elle ne croit plus en rien. Son dernier espoir pour ne pas sombrer dans le désespoir/la dépression/la folie, il le place en la personne de Yogen no Mitsuhide. Cet être pur ayant l'approbation du Dieu créateur, rien ne pourrait entacher son image ou son comportement. Du moins, c'est ce qu'en pense (ou espère) Meruem.

Pacifique

La violence n'est pas une solution à tous les problèmes. À aucun problème en définitive. Le lumineux voue une profonde admiration envers le Sotaicho qui a préféré miser sa vie pour sauver ses subordonnés plutôt que de plier en deux tous les quincy. Le shinigami a d'ailleurs tellement de respect pour le plus puissant de ses supérieurs qu'il a toujours baissé la tête en sa présence, préférant baisser le regard et lui prouver que la confiance en son maître est absolue et profondément ancrée en sa personne.

Imprévisible

Meruem est sans conteste un shinigami bien étrange. Son style combat ne ressemble pas à ce qui est enseigné au sein des institutions de la Soul Society, son comportement n'a rien d'un gradé du Gotensantai et l'étendue de ses connaissances reste un mystère pour ses pairs. À en croire son passif dans les rangs des émissaires, il ne serait pas un puissance guerrier. Reste qu'il s'est hissé à un certain rang, et c'est sûrement pour une bonne raison. Cette dernière, seules deux personnes la connaissent : Yogen No Mitsuhide & @Murazaki Tengoku.

PHILOSOPHIE
Répondez à chaque question de la manière que vous souhaitez. Nous vous demandons de vous attarder sur l'écriture de l'un des évènements marquants de votre personnage. Voici des pistes de réflexion : l'acquisition de la première libération, ou les souvenirs d'une ancienne incarnation.

Quel rapport votre personnage a avec l'esprit de son Zanpakutō, ou l'art du Kidō ?

Amidamaru a toujours été là, quelque part. Que ce soit pour défendre les humains, dévorer les hollows, annihiler les shinigamis ou servir les quincy. Il accompagne Meruem partout, à tout moment. Depuis toujours et pour toujours. Le duo a connu toutes sortes d'épreuves et risque bien d'en subir une bonne dose à l'avenir. On peut dire (et à raison) que l'un fait partie de l'autre, et inversement. La seule différence notable est qu'Amidamaru est et restera ce qu'il est : un pouvoir. Et pour cela, sa seule relation est celle qu'il entretient avec son possesseur (si l'on exclu les autres esprits). De ce fait, il aura tendance à faire preuve de zèle si ce dernier se met à risquer bêtement sa vie.

Que pense votre personnage de la hiérarchie de la Soul Society ? Et du Roi des âmes ?

Il n'a rien de particulier à dire là-dessus, toute institution a besoin d'ordre. Sans ordre, le chaos régnerait. L'analogie est faisable au Roi des Âmes. Il incarne le pivot de ce monde, une nécessité pour que les âmes persistent. Sans lui, plus rien ne serait. C'est sans doute la seule entité, le seul personnage, pour lequel Meruem jetterait tout pour le protéger. Et non le servir, ce qui est deux choses fondamentalement différentes.

Que pense votre personnage des autres factions ? Que compte-t-il faire contre elles ?

Soul Society
Un lieu qui sied parfaitement à Meruem. Comparé aux autres dimensions, le repos est présent à tous les coins de rue. Une tranquillité dont il a profité pour faire fructifier ses efforts au fil des années et devenir chaque jour un peu plus puissant, se rapprochant alors de ce qu'il a décidé d'entreprendre. Son but la concernant ? La protéger. Du mieux qu'il pourra.

Inferno
Meruem n'y a rien vu, ni connu, à part une source d'énergie qui ne demande qu'à être dévorée en continue. Encore et encore et encore. Un repas qui renforce le glouton et le puissant.  De quoi s'empiffrer à en devenir boulimique. Si ce n'était pas pour l'équilibre des mondes, le Hozen souhaiterait sans doute faire disparaître ce lieu infernal.

Vandenreich
Profondément marqué par les bribes de souvenir qu'il lui reste de ses anciennes vies en tant que quincy, Meruem ne souhaite plus y mettre les pieds. N'étant plus que l'ombre de lui-même, l'empire qui faisait trembler les dimensions n'est dorénavant qu'une épine dans le pied des hollows. Et quel funeste destin, surtout pour ceux qui extermine son propre peuple. Une honte, pour sûr.

Ark
Une terre qu'il chéri plus que tout. Ses habitants sont - étrangement - l'une de ses préoccupations primaires. De ce qu'il en sait, les membres de sa famille (enfin, celle à laquelle il s'est le plus attaché) vivraient là-bas. Une raison de plus pour considérer que le monde des mortels est lieu qui mérite d'occuper une place spéciale dans son cœur.

Quelles sont les trois Aspirations qui pourraient définir votre personnage ?

Veiller sur les Hozen ▬ Un pur produit du "Q.L.F" Meruem se doit de tout faire pour préserver ses semblables, son sang. Il serait d'ailleurs capable de trahir les shinigamis si cela était nécessaire à la survie des Hozen.

Retrouver @Silence et l'atomiser ▬ Un hollow qu'il n'a jamais réussi à vaincre. Après une suite de défaites cuisantes, le vice-capitaine du Goteisantai se sent fin prêt à en découdre avec le monstre du Hueco Mundo.

Détruire le Vandenreich ▬ L'injustice est ce qui définit au mieux la monarchie déchue, d'après Meruem. Elle est irrécupérable alors autant la supprimer. À jamais.

Racontez un événement marquant de la vie de votre personnage.

Premier Songe : La résistance
Des monstruosités nous submergeant. Des cris, des pleurs, des supplications. Nous, prenant les armes. Puis nous munissant de facultés innées et nous regroupant sous une seule bannière, nous les traquons, les détruisons, les envoyons en enfer. Quand la lutte s'achèvera t-elle ?

Second Songe: Une inextricable faim
Poussé par un désir de devenir plus puissant, un sentiment de vide, l'incertitude de toujours exister le lendemain, tu chassais. N'écoutant que ce besoin des plus primordiaux, seul ton insatiable appétit te guidait sur la Terre. Humain, hollow, quincy. Tu ne faisais pas réellement la différence. Ta propre conscience ne t'es parvenu qu'après une bonne centaine d'années. Une course à l'évolution stoppée par un de tes congénères à l'allure étrange et communiquant uniquement avec l’écho de son reiatsu.

Troisième Songe: Pour le Kaiser
Un parfait petit soldat, le quincy n'avait rien à envier à ses homologues. Quand il cherche, il trouve. Même quand il ne voit pas, il vise. Et quand il tire... il touche. Cette haine envers l'adolescent au cœur pur a affecté les troupes, et donc Meruem. Petit à petit, elle a grandi. Et au moment le plus important de l'histoire de son peuple, il a massacré bon nombre de shinigami lors du putsh. De cette triste époque, il ne lui reste que la vision de corps démembrés et de lamentations hurlées à qui voulaient bien les entendre. Un souvenir lourd a garder, un cauchemar handicapant en somme.

Quatrième Songe: L'appel de Dios
De retour dans cet immense désert blanc, tu erres et déchiquettes les autres hollows. Pourquoi partir dans le monde humain quand des plus faibles peuvent s'y nourrir et te servir de repas une fois revenus dans le Hueco Mundo ? Aucun intérêt, tu attends de te faire livrer. Tu te sers. Un festin interrompu par Ahriman et sa volonté de t'attirer près de lui. Curieux et désireux de le dévorer à son tour, tu t'attaques à tout ce qui se trouve sur ton chemin. Gillians, Adjuchas mais aussi un Vasto Lorde lors d'un combat bien plus titanesque. Une folie meurtrière à nouveau réduite à néant par le monstre silencieux, le démon des démons. D'une faim te poussant à l'attaquer, c'est dorénavant un début de rancœur et un désir de vengeance qui naît en toi afin de lui faire mordre la poussière à son tour.

Cinquième Songe: L'héritier du clan Hozen
Bientôt à la tête de la famille, les tensions au sein du monde humain sont plus que palpables. Réunir tous les peuples sous une seule égide s'avère être plus compliqué que prévu. Père et Mère supputent certaines choses, ma petite sœur aussi et il en va de même pour le reste du clan. Pour ma part, je me plais à penser qu'il y a là le véritable espoir de l'humanité, l'unique fenêtre menant à la prospérité, à la préservation de nos proches et de nos valeurs. Une vision de l'avenir de ma race qui semble déroger à la volonté conservatrice de mes pairs, devenus mes détracteurs. Menaces de morts et d'atteinte à ceux qui me sont chers me parviennent sans cesse. Mais le peur ne guide point les pas du juste et du preux, je me dois - malgré tout - de poursuivre ma route. Le chemin de la gloire personnelle ne m'enchante guère, même si un tel comportement me vaudra peut-être une place dans les écrits humains. À l'image des harkis vendant leur peuple, certains m'ont tendu un piège mortel. Un combat qui fut intense mais sans grand suspens en ce qui concerne son issu. Un seul fullbringer n'arrivera jamais à en vaincre plusieurs dizaines, quoiqu'en soit son pouvoir. Le corps marqué d'innombrables blessures venant toutes de libérations différentes, c'est avec une mine inquiète mais le sourire (envers et contre tout) que je quitte ce monde.

Sixième Songe: Un silence
Aucun émissaire ne t'a amené à la soul society. Pour être plus précis, il s'est fait dévoré par un hollow qui te poursuivais. Le temps de leur combat, tu t'es inévitablement changé en bête difforme à ton tour. Devant celui qui venait de se repaître de ton sauveur, c'est affamé que tu l'as englouti sans trop de peine. Une énième fois, poussé par la gloutonnerie et la peur de disparaître, tu pars en quête d'âmes toutes plus fournies les unes que les autres en reiryoku. Cela dit, un ganganta est rapidement créé afin de fuir les chasseurs de hollow te prenant pour cible. Le monde humain te semble bien dangereux malgré le fait que ces petites créatures aient l'air fragiles et frêles. Tes pattes touchant le sol froid et sableux de l'entre-monde, tes sens s'affolent bien vite et ils te dirigent vers un repas qui te réjouit à mesure que tu t'en approches. Le pensée d'une précieuse friandise devient vite celle d'un festin unique. Encore une fois, cet être bien plus fou que toi traîne ici. Seul et silencieux, sûr de lui et relâchant sa pleine puissance quand vient l'heure de se rassasier. Tu lui fonces dessus, engagé entre colère et faim. Encore affaibli par ta récente transformation, tu n'en démord pas : sa mort te servira de bond évolutif, de quoi te faire chaudement jubiler. Mais lui appartient à un tout autre niveau d'existence, son reiatsu suffit. Non pas à bloquer ton attaque ou t'esquiver, non. Mais bien à annihiler chaque atome de ton corps, te rendant alors (une fois encore) à l'état de poussière.

Septième Songe: L'injustice religieuse
Naître quincy a toujours été considéré comme étant une bénédiction pour sonon âme. Servir le Tout-puissant dans ses œuvres, plans et desseins ; n'y vois-t'il pas là une parfaite logique ? Certes, il y a des signes pour les doués d'intelligence. Et apparemment, ses parents en sont pourvus. Mais pas assez. Rejeter ainsi l'autorité et les ambitions d'un pseudo demi-dieu se prenant pour ce qu'il n'est pas - ombre de ses aïeux - les a placé dans la mauvaise case des utilisateurs de reishi. Des infidèles, ainsi était le titre qu'ils portaient et porteraient jusqu'à la fin de leur "piètre" existence. Menacés, traqués pour tous. Soumis, tués pour d'autres. Tes géniteurs - morts en défendant leurs idéaux - l'ont abandonné dans cette jungle religieuse et apocalyptique. Voir son énergie spirituelle être drainée à longueur de journée, sans arrêt, est éprouvant pour un enfant. À ses dix ans, le quincy en paraissait seulement six en raison du traitement particulier que l'on infligeait aux Heide. Un monde impitoyable ne faisant pas l'évidente différence entre l'obstination d'adultes et les rêveries d'un bambin, c'est ce dans quoi il est né et a grandi. Le Vandenreich a bien changé, jamais par le passé il ne se serait permis de maltraiter ses petites "têtes blondes". Au grand jamais. Tiraillé entre la famine, les pleurs et les violences, l'âme du jeune esclave s'est éteinte. Et avec son départ, la promesse faite au plus profond de soi-même de venir réduire en cendre ce royaume qui berce ses habitants dans une illusion des plus infâmes. Celle du prosélytisme divin sous couvert de bonnes intentions. L'incarnation même de la malhonnêteté et de l'hypocrisie, ce qui - finalement - débecte le quincy au plus haut point possible.

Dernier Songe: Des ténèbres à la lumière
Apparaître dans un des hameaux les plus reculés de la Soul Society n'a pas aidé à mon bon développement et ce, au grand dam du Goteisantai. Un élément tel que ma personne ne doit absolument pas être laissé loin de toute forme d'ordre, sans but apparent. Aucune connaissance supérieure à portée, seul le savoir empirique primerait. Quelques dizaines d'années ont suffit pour que le bruit parlant d'une âme au potentiel supérieur parvienne aux oreilles de "recruteurs" shinigami. De parfaits inconnus pour moi, un système qui m'échappe complètement. Et puis, dans mes souvenirs, je me vois en train d'en massacrer. Ce qui n'aide pas, évidemment. L'académie fut ma première véritable destination. Particulier, si je devais choisir un mot pour décrire tout ce que je voyais. En dépit du fait que l'on voit leurs institutions comme militaires, je dois admettre que c'est sans aucun doute les lieux qui m'ont le plus inspiré le mot fraternité. "Grandir" normalement. Avoir un pseudo-cursus scolaire. Vivre. Une remise des diplômes qui m'a plutôt laissé pensif sur la suite des événements. Forcément, cette situation idéale ne pouvait durer éternellement. Mon shikai était loin d'être méconnu de mes pairs, il faut dire que certains idiots le confondaient avec une libération complète tant son domaine d'applications posait un flou. Ce n'est pas plus mal. Parlons en d'ailleurs, de cette maîtrise tant désirée chez les shinigami. Ayant passé un temps fou aux côtés de mon zanpakuto (qui n'est ni plus ni moins que la manifestation de mes pouvoirs et donc, que j'ai côtoyé auparavant en fin de compte), le don complet de sa force arriva sans trop de mal. Le seul bémol est que toute cette histoire reste encore assez frais au sein de mon existence et je ne la contrôle pas complètement. Mais qu'importe, l'événement reste symbolique. Aussi marquant que le fut toute ma vie dans la Soul Society. C'est - par la même occasion - une libération qu ia été remarquée par le capitaine de la division dans laquelle je suis. Capitaine devenu rival au vu de nos compétences respectives et notre façon d'être. Et c'est sans soucis qu'il a décidé de me déléguer la gestion de la police militaire, un distinction qui en ferait faillir plus d'un. Un devoir qui nous honorent, mes ancêtres et moi, et qui prouve que la confiance du Sotaicho est aussi placé en moi, quelque part. L'échec n'est donc pas une option. La mort non plus. Plus maintenant.



ALTER EGO
Répondez si vous le souhaitez aux questions de ce formulaire vous concernant. Si les champs Réincarnation et Double-Compte ne sont pas complétés, nous les considérerons comme nuls.

Votre pseudo ? Jordan
Votre âge ? Assez âgé pour gérer ta racli :wink:
Origine de votre avatar ? Yoh Asakura (Shaman King)
Sur quel appareil jouez-vous ? Calculatrice casio graph 35+
Comment avez-vous connu le forum ? On est là hein :tukone:
Avez-vous un parrain ?
Est-ce une Réincarnation ?
Est-ce un Double-Compte ?
Connaissez-vous l'univers de Bleach ? J'espère
Est-ce votre premier forum RPG ? Askip ouais
Une allergie particulière ? Ceux qui mettent de l'ananas sur leur pizza (on vous voit)
Q.L.F. ? J'veux du L, j'veux du V, j'veux du G
Autre chose à ajouter ?
Alignement : Chaotique Mauvais
Rang : C
Grade : Sicario, Ordalias
Avatar : Boros, OPM
Messages : 130
Expérience : 0
Reiryoku : 12000
Date d'inscription : 05/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Barzaq
Jeu 4 Avr - 20:59
Quelle présentation formidable ! Un chef d’oeuvre littéraire à en faire bégayer Zola en personne. Big up pour toutes tes morts, on est sûr d’une chose, t’es vraiment pas fou. D’ailleurs, tu as surement dû être un nekollow, pour revivre autant de fois, faut forcément être un chat. Je terminerais par ces somptueux vers d’un confrère artiste. « Oh my lord, ma présentation est providentiel. Je chuchote dans le sol, pour être entendu au ciel. Je frappe le refus pour qu'il saigne la validation » — Din Records !

Félicitations !
Il semblerait que vous ayez été validé Fukutaicho de l’Ichibantai ayant le Rang A.

J’espère que tu vas mourir bien vite. Tes accès te seront accordés sous peu et ta Fiche Technique sera générée dès que possible. Tu peux - en attendant - commencer par te rendre dans la Gestion du personnage afin de commencer ton carnet de bord mais aussi poster une demande de RP (si jamais tu n'as pas d'amis).

Bon courage !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Premiers Pas :: Présentation :: Validées
Hozen Meruem ▬ Petit ange parti trop tôt [Terminée]

Sauter vers: